Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 9 Nov - 12:04

Rappel du premier message :

Jeudi le 10 novembre

Lansperge le Chartreux (1489-1539), religieux, théologien
Sermon sur la dédicace de l'église ; Opera omnia, 1, 702s

« Vous êtes le temple de Dieu, et l'Esprit de Dieu habite en vous » (1Co 3,16)


La dédicace que nous commémorons aujourd'hui concerne, en réalité, trois maisons. La première est le sanctuaire matériel... Il faut certes prier en tout lieu et il n'y a vraiment aucun lieu où l'on ne puisse prier. Pourtant, c'est une chose très convenable que d'avoir consacré à Dieu un lieu particulier où nous tous, chrétiens qui formons cette communauté, puissions nous réunir, louer et prier Dieu ensemble, et obtenir ainsi plus facilement ce que nous demandons, grâce à cette prière commune, selon la parole : « Si deux ou trois d'entre vous sur la terre se mettent d'accord pour demander quelque chose, ils l'obtiendront de mon Père » (Mt 18,19)...

La deuxième maison de Dieu, c'est le peuple, la sainte communauté qui trouve son unité dans cette église, c'est-à-dire vous qui êtes guidés, instruits et nourris par un seul pasteur ou évêque. C'est la demeure spirituelle de Dieu dont notre église, cette maison de Dieu matérielle, est le signe. Le Christ s'est construit ce temple spirituel pour lui-même... Cette demeure est formée des élus de Dieu passés, présents et futurs, rassemblés par l'unité de la foi et de la charité, en cette Église, une, fille de l'Église universelle, et qui ne fait d'ailleurs qu'un avec l'Église universelle. Considérée à part des autres Églises particulières, elle n'est qu'une partie de l'Église, comme le sont toutes les autres Églises. Ces églises forment cependant toutes ensemble l'unique Église universelle, mère de toutes les Églises...

La troisième maison de Dieu est toute âme sainte vouée à Dieu, consacrée à lui par le baptême, devenue le temple de l'Esprit Saint et la demeure de Dieu... Lorsque tu célèbres la dédicace de cette troisième maison, tu te souviens simplement de la faveur que tu as reçue de Dieu quand il t'a choisi pour venir habiter en toi par sa grâce.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas


Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 17 Déc - 9:38

Commentaire de l'Évangile de lundi le 17 décembre

Concile Vatican II
Constitution sur la Révélation divine, Dei Verbum, 3-4

« Souvent, dans le passé, Dieu a parlé à nos pères... ; mais, dans les derniers temps, dans ces jours où nous sommes, il nous a parlé par son Fils » (He 1,1-2)

Dieu, qui par son Verbe crée et conserve toutes choses, présente aux hommes par le monde créé un témoignage incessant de lui-même (Rm 1,20) ; voulant ouvrir le chemin du salut éternel, dès l'origine il s'est manifesté à nos premiers parents... Sans relâche, il a montré sa sollicitude pour tout le genre humain, afin de donner la vie éternelle à tous ceux qui cherchent le salut en persévérant dans le bien. Au moment marqué, il a appelé Abraham pour faire de lui le père d'un grand peuple ; après les patriarches, c'est par Moïse et les prophètes qu'il a formé ce peuple, pour qu'on le reconnaisse comme le seul Dieu vivant et vrai, comme le Père prévoyant et le juste juge, et pour qu'on attende le Sauveur promis. C'est ainsi qu'au long des siècles il a préparé la route à l'Évangile.
« Après avoir à bien des reprises, et de bien des manières, parlé par les prophètes, Dieu, en ces jours qui sont les derniers, nous a parlé par son Fils » (He 1,1-2). Il a en effet envoyé son Fils, c'est-à-dire le Verbe éternel qui « éclaire tous les hommes » (Jn 1,9), pour habiter parmi les hommes et leur faire connaître les secrets de Dieu. Jésus Christ, le Verbe fait chair, envoyé « comme homme aux hommes », « prononce donc les paroles de Dieu » (Jn 3,34) et achève l'œuvre du salut que le Père lui a donnée d'accomplir. Celui qui voit le Christ voit aussi le Père (Jn 14,9), c'est pourquoi Jésus Christ, par toute sa présence, par tout ce qu'il montre de lui-même, par ses paroles, par ses œuvres, par ses signes, par ses miracles, mais surtout par sa mort et sa glorieuse résurrection d'entre les morts, enfin par l'envoi de l'Esprit de vérité, achève la révélation en la rendant accomplie.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 18 Déc - 9:35

Commentaire de l'Évangile de mardi le 18 décembre


Saint Jean-Paul II (1920-2005)
pape
Lettre apostolique « Redemptoris Custos », § 25-27 (trad. © copyright Libreria Editrice Vaticana)

« Quand Joseph se réveilla, il fit ce que l'ange du Seigneur lui avait prescrit »

Le climat de silence qui accompagne tout ce qui se réfère à la figure de Joseph s'étend aussi à son travail de charpentier dans la maison de Nazareth. Toutefois, c'est un silence qui révèle d'une manière spéciale le profil intérieur de cette figure. Les évangiles parlent exclusivement de ce que « fit » Joseph ; mais ils permettent de découvrir dans ses actions, enveloppées de silence, un climat de profonde contemplation. Joseph était quotidiennement en contact avec le mystère « caché depuis les siècles », qui « établit sa demeure » sous son toit (Col 1,26 ; Jn 1,14)...
Puisque l'amour paternel de Joseph ne pouvait pas ne pas influer sur l'amour filial de Jésus et que, réciproquement, l'amour filial de Jésus ne pouvait pas ne pas influer sur l'amour paternel de Joseph, comment arriver à connaître en profondeur cette relation tout à fait singulière ? Les âmes les plus sensibles aux impulsions de l'amour divin voient à juste titre en Joseph un exemple lumineux de vie intérieure. En outre l'apparente tension entre la vie active et la vie contemplative est dépassée en lui de manière idéale, comme cela peut se faire en celui qui possède la perfection de la charité. Selon la distinction bien connue entre l'amour de la vérité et l'exigence de l'amour nous pouvons dire que Joseph a expérimenté aussi bien l'amour de la vérité, c'est-à-dire le pur amour de contemplation de la Vérité divine qui rayonnait de l'humanité du Christ, que l'exigence de l'amour, c'est-à-dire l'amour, pur lui aussi, du service, requis par la protection et le développement de cette même humanité.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 20 Déc - 9:40

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 20 décembre


Sainte Thérèse-Bénédicte de la Croix [Édith Stein] (1891-1942)
carmélite, martyre, copatronne de l'Europe
Les Noces de l'Agneau (trad. Source cachée, p. 261)

« Mère de tous les vivants » (Gn 3,20)

« J'ai vu descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la cité sainte, la Jérusalem nouvelle, toute prête, comme une fiancée parée pour son époux » (Ap 21, 2). Comme le Christ lui-même est descendu du ciel sur la terre, son épouse, la sainte Église, a aussi son origine dans le ciel ; elle est née de la grâce de Dieu, elle est descendue avec le Fils de Dieu lui-même et lui est indissolublement unie. Elle est construite de pierres vivantes (1P 2,5) ; et sa pierre de fondation (Ep 2,20) a été posée quand le Verbe de Dieu a assumé la nature humaine dans le sein de la Vierge. En cet instant-là s'est noué entre l'âme de l'enfant divin et l'âme de sa mère virginale le lien de l'union la plus intime, que nous appelons nuptiale.
Cachée du monde entier, la Jérusalem céleste était descendue sur la terre. De cette première union nuptiale devaient naître toutes les pierres qui s'ajouteraient à la puissante construction, toutes les âmes que la grâce éveillerait à la vie. La mère épouse devait ainsi devenir la mère de tous les rachetés.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 7 Jan - 10:22

Commentaire de l'Évangile de lundi le 7 janvier


Saint Léon le Grand (?-v. 461)
pape et docteur de l'Église

3ème sermon pour l'Épiphanie, §5 ; SC 22 bis (trad. SC p. 235)


« Le peuple qui habitait dans les ténèbres a vu paraître une grande lumière
»

Mes bien-aimés, instruits des mystères de la grâce divine, célébrons dans la joie spirituelle le jour de nos prémices et le premier appel des nations à la foi. Remercions le Dieu miséricordieux qui, selon les paroles de l'apôtre Paul, « nous a rendus dignes d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière, qui nous a arrachés au pouvoir des ténèbres pour nous faire entrer dans le royaume de son Fils bien-aimé » (Col 1,12-13). Le Prophète Isaïe ne l'avait-il pas annoncé ? « Le peuple des nations qui était assis dans les ténèbres a vu une grande lumière, et sur ceux qui habitaient le pays de l'ombre et de la mort la lumière s'est levée » (Is 9,1)...
Abraham a vu ce jour et il s'est réjoui lorsqu'il a connu que ses enfants selon la foi seraient bénis dans sa descendance, c'est à dire dans le Christ, et qu'il a contemplé de loin la paternité que sa fidélité lui vaudrait sur toutes les nations : « Il rendit gloire à Dieu, pleinement convaincu que lui saurait accomplir la promesse qu'il avait faite » (Jn 8,56; Ga 3,16; Rm 4,18-21). C'est ce jour que David chantait ainsi dans ses psaumes : « Toutes les nations que tu as faites viendront se prosterner devant toi, Seigneur ; elles glorifieront ton nom » (Ps 85,9). Et ailleurs : « Le Seigneur a manifesté son salut et révélé sa justice aux yeux des peuples » (Ps 97,2).
Tout cela, nous le savons, s'est réalisé quand les mages, appelés de leur pays lointain, ont été conduits par une étoile pour connaître et adorer le Roi du ciel et de la terre. La docilité de cette étoile nous invite à imiter son obéissance et à nous faire, autant que nous le pouvons, les serviteurs de cette grâce qui appelle tous les hommes au Christ. Quiconque dans l'Église vit dans la dévotion et la chasteté, quiconque apprécie les réalités d'en-haut et non celles de la terre (Col 3,2), ressemble à cette lumière céleste. Tant qu'il entretient en lui l'éclat d'une vie sainte, il montre à tous, telle une étoile, la voie qui mène à Dieu. Ayez tous ce souci, mes bien-aimés... : vous brillerez dans le Royaume comme des enfants de lumière (Mt 13,13 ; Ep 5,8).
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 8 Jan - 9:52

Commentaire de l'Évangile de mardi le 8 janvier


Catéchisme de l'Église catholique
§1373-1374, 1378, 1380

« Je suis le pain de vie : celui qui vient à moi n'aura jamais faim » (Jn 6, 35)

« Le Christ Jésus qui est mort, qui est ressuscité, qui est à la droite de Dieu, qui intercède pour nous » (Rm 8,34) est présent de multiples manières à son Église : dans sa Parole, dans la prière de son Église, « là où deux ou trois sont rassemblés en mon nom » (Mt 18,20), dans les pauvres, les malades, les prisonniers (Mt 25,31s), dans ses sacrements dont il est l'auteur, dans le sacrifice de la messe et en la personne du ministre. Mais « au plus haut point [il est présent] sous les espèces eucharistiques » (Vatican II SC 7).
Le mode de présence du Christ sous les espèces eucharistiques est unique... Dans le très saint sacrement de l'eucharistie sont « contenus vraiment, réellement et substantiellement le corps et le sang conjointement avec l'âme et la divinité de notre Seigneur Jésus Christ… » (Concile de Trente). « Cette présence, on la nomme ‘réelle’, non à titre exclusif, comme si les autres présences n'étaient pas ‘réelles’, mais par excellence parce qu'elle est substantielle, et que par elle le Christ, Dieu et homme, se rend présent tout entier » (saint Paul VI)…
Le culte de l'Eucharistie ... « L'Église catholique a rendu et continue de rendre ce culte d'adoration qui est dû au sacrement de l'eucharistie non seulement durant la messe, mais aussi en dehors de sa célébration : en conservant avec le plus grand soin les hosties consacrées, en les présentant aux fidèles pour qu'ils les vénèrent avec solennité, en les portant en procession » (saint Paul VI)… Il est hautement convenable que le Christ ait voulu rester présent à son Église de cette façon unique. Puisque le Christ allait quitter les siens sous sa forme visible…, il voulait que nous ayons le mémorial de l'amour dont il nous a aimés « jusqu'à la fin » (Jn 13,1), jusqu'au don de sa vie. En effet, dans sa présence eucharistique il reste mystérieusement au milieu de nous comme celui qui nous a aimés et qui s'est livré pour nous (Ga 2,20)…, sous les signes qui expriment et communiquent cet amour.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 9 Jan - 9:48

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 09 janvier


Saint Bernard (1091-1153)
moine cistercien et docteur de l'Église
1er Sermon pour l’Épiphanie

« Il vient à eux vers la fin de la nuit »

« Voici manifestées la bonté et la bienveillance, l'humanité de Dieu notre Sauveur » (Tt 3,4 Vulg). Rendons grâce à Dieu qui nous donne sa consolation en abondance, dans cet état de pèlerins qui est le nôtre, dans cet exil, dans cette misère d'ici-bas… Avant que n'apparaisse son humanité, sa bonté aussi demeurait cachée. Certes, elle existait auparavant, car « la miséricorde du Seigneur est de toujours » (Ps 102,17). Mais comment aurions-nous pu savoir qu'elle était si grande ? Elle faisait l'objet d'une promesse, non d'une expérience. Voilà pourquoi beaucoup n'y croyaient pas…
Mais maintenant, les hommes peuvent croire à ce qu'ils voient, car « les témoignages du Seigneur sont vraiment sûrs » ; et pour qu'ils ne soient cachés de personne, « il a dressé sa tente en plein soleil » (Ps 92,5; 18,5). Voici que la paix n'est plus promise mais envoyée, non plus remise à plus tard mais donnée, non plus prophétisée mais proposée. Voici que Dieu a envoyé sur terre le trésor de sa miséricorde, ce trésor qui doit être ouvert par la Passion, pour répandre le prix de notre salut qui y est caché… Car si ce n'est qu'un petit enfant qui nous a été donné (Is 9,5), « en lui habite toute la plénitude de la divinité » (Col 2,9). À la plénitude des temps, elle est venue dans la chair pour être visible à nos yeux de chair, et qu'en voyant son humanité, sa bienveillance, nous reconnaissions sa bonté… Est-il rien qui prouve mieux sa miséricorde que de voir qu'il a pris notre misère ? « Qu'est-ce que l'homme, Seigneur, pour que tu tiennes tellement à lui, et pour que ton cœur s'attache à lui ? » (Ps 143,3; Jb 7,17 Vulg)
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 10 Jan - 9:36

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 10 janvier


Rituel du sacrement de la confirmation
Prière pour l'imposition des mains

« L'Esprit du Seigneur est sur moi parce qu'il m'a consacré par l'onction »

Dieu très bon,
Père de Jésus, le Christ, notre Seigneur,
regarde ces baptisés sur qui nous imposons les mains :
Par le baptême, tu les as libérés du péché,
tu les as fait renaître de l'eau et de l'Esprit (Jn 3,4).
Comme tu l'as promis,
répands maintenant sur eux ton Esprit Saint.
Donne-leur en plénitude
l'Esprit qui reposait sur ton Fils Jésus :
esprit de sagesse et d'intelligence,
esprit de conseil et de force,
esprit de connaissance et d'affection filiale (Is 11,2) ;
remplis-les de l'esprit d'adoration.
Par Jésus Christ, notre Sauveur,
qui est vivant pour les siècles des siècles.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 11 Jan - 10:11

Commentaire de l'Évangile de vendredi le 11 janvier


Saint Bonaventure (1221-1274)
franciscain, docteur de l'Église
Vie de Saint François, Legenda major, ch. 1 (trad. cf. Vorreux, Éds franciscaines 1951, p. 572)

« Jésus étendit la main et le toucha »

Un jour que François priait dans la solitude et que, emporté par sa ferveur, il était tout absorbé en Dieu, le Christ en croix lui est apparu. À cette vue, « son âme s'est fondue » (Ct 5,6) et le souvenir de la Passion du Christ l'a percé si profondément qu'à partir de ce moment il pouvait difficilement se retenir de pleurer et de soupirer lorsqu'il venait à penser au Crucifié ; lui-même en a fait un jour l'aveu peu de temps avant sa mort. Et voilà comment il a compris que c'était à lui que s'adressait la parole de l'Évangile : « Si tu veux venir après moi, renonce à toi-même, prends ta croix et suis-moi » (Mt 16,24).

Il s'est abandonné dès lors à l'esprit de pauvreté, au goût de l'humilité et aux élans d'une piété profonde. Alors que jadis non seulement la compagnie, mais la vue d'un lépreux, même de loin, le secouait d'horreur, il se mettait dorénavant, avec une parfaite insouciance pour lui-même, à leur rendre tous les services possibles, toujours humble et très humain, à cause du Christ crucifié qui, selon la parole du prophète, a été considéré et « méprisé comme un lépreux » (Is 53,3).
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 14 Jan - 9:34

Commentaire de l'Évangile de lundi le 14 janvier


Sainte Teresa de Calcutta (1910-1997)
fondatrice des Sœurs Missionnaires de la Charité
Lettre du 25/3/1993 à toute sa communauté dite « Testament spirituel »


Écoutez-le prononcer votre propre nom : l'appel de Jésus

Notre Dame a été avec saint Jean et, j'en suis sûre, Marie Madeleine la première personne à entendre ce cri de Jésus « J'ai soif ! » (Jn 19,28). Elle connaît l'intensité et la profondeur de cet ardent désir de Jésus pour vous et pour les pauvres. Mais nous autres, le connaissons-nous ? Le sentons-nous comme elle ? ... Auparavant, Notre Dame me le demandait, mais maintenant c'est moi qui en son nom vous le demande, qui vous en supplie : « Écoutez la soif de Jésus ». Que cela soit pour chacun une parole de vie. Comment vous approcher de la soif de Jésus ? Un seul secret : plus vous viendrez à Jésus, mieux vous connaîtrez sa soif.
« Repentez-vous et croyez en l'Évangile » nous dit Jésus (Mc 1,15). De quoi faut-il nous repentir ? De notre indifférence, de notre dureté de cœur. Et que faut-il croire ? Que Jésus a soif dès maintenant de votre cœur et des pauvres. Lui qui connaît votre faiblesse, désire néanmoins seulement votre amour ; il veut simplement que vous lui laissiez une chance de vous aimer...
Écoutez-le. Écoutez-le prononcer votre propre nom. Et ainsi faites que ma joie, et la vôtre, soient complètes (1Jn 1,4).
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 15 Jan - 9:35

Évangile de mardi le 15 janvier


Saint Jérôme (347-420)
prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église
Homélies sur l'évangile de Marc, n°2B ; PL 2, 137 (trad. cf SC 494, p. 105)

« Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité »

Jésus s'est rendu donc à la synagogue de Capharnaüm le jour du sabbat et il s'est mis à enseigner... « Et il enseignait avec autorité, et non pas comme les scribes. » Il ne disait pas, par exemple : « Parole du Seigneur » ou bien encore : « Ainsi s'exprime celui qui m'a envoyé ». Non, Jésus parlait en son propre nom : c'était lui qui avait parlé jadis par la voix des prophètes. C'est déjà bien de pouvoir dire, en s'appuyant sur un texte, « Il est écrit » ou de dire : « Parole du Seigneur ». Mais c'est tout autre chose de pouvoir affirmer : « En vérité, je vous le déclare »... Comment oses-tu dire : « En vérité, moi, je vous le déclare », si tu n'es pas celui-là qui autrefois a donné la Loi ? Personne n'ose changer la Loi, sinon le roi en personne...
« Les gens étaient frappés par son enseignement. » Qu'est-ce donc qu'il enseignait de si nouveau ? Que disait-il de si neuf ? Il ne faisait que redire ce qu'il avait dit par les prophètes. Mais les gens étaient frappés, car il n'enseignait pas selon la méthode des scribes. Il enseignait comme ayant lui-même autorité : non en rabbi mais en Seigneur. Il ne parlait pas en se référant à un plus grand que lui. Non, la parole qu'il disait était la sienne ; il parlait ainsi parce que celui qu'il avait annoncé par les prophètes disait maintenant de vive voix : « Moi qui vous parlais, me voici ! » (Is 52,6)
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 16 Jan - 9:25

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 16 janvier


Saint Jérôme (347-420)
prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église
Commentaire sur l'évangile de Marc, 2 ; PLS 2, 125s

« Jésus la prit par la main, et la fit lever »

« Jésus s'approcha d'elle, la prit par la main, et la fit lever. » En effet, cette malade ne pouvait pas se lever d'elle-même ; étant alitée, elle ne pouvait pas venir au-devant de Jésus. Mais ce médecin miséricordieux s'approche lui-même du lit. Celui qui avait porté une brebis malade sur ses épaules (Lc 15,5) s'avance à présent vers ce lit... Il approche toujours plus afin de guérir encore davantage. Remarquez bien ce qui est écrit ici... « Tu aurais dû sans aucun doute venir à ma rencontre, tu aurais dû venir m'accueillir au seuil de ta maison ; mais alors ta guérison résulterait non pas tant de ma miséricorde que de ta volonté. Puisqu'une fièvre si forte t'accable et t'empêche de te lever, je viens moi-même. »
« Et il la fit lever ». Comme elle ne pouvait pas se redresser d'elle-même, c'est le Seigneur qui la relève. « Il la prit par la main et il la fit lever. » Quand Pierre était en péril en mer, au moment où il allait se noyer, lui aussi a été saisi par la main, et il se releva... Quelle belle marque d'amitié et d'affection pour cette malade ! Il la relève en la tenant par la main ; sa main guérit la main de la malade. Il saisit cette main comme l'aurait fait un médecin, prend le pouls et évalue l'importance de la fièvre, lui qui est à la fois médecin et remède. Jésus la touche, et la fièvre disparaît.
Souhaitons qu'il touche notre main afin qu'ainsi nos actes soient purifiés. Qu'il entre dans notre maison : levons-nous enfin de notre lit, ne restons pas couchés. Jésus se tient à notre chevet et nous restons couchés ? Allons, debout ! ... « Au milieu de vous se tient quelqu'un que vous ne connaissez pas » (Jn 1,26) ; « le Royaume de Dieu est au milieu de vous » (Lc 17,21). Ayons la foi, et nous verrons Jésus présent au milieu de nous.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 17 Jan - 10:30

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 17 janvier


Saint Athanase (295-373)
évêque d'Alexandrie, docteur de l'Église
Sur l'incarnation du Verbe, 11, 2-3 ; 13, 7-9 ; SC 199

Restaurer en l'homme l'image de Dieu


À quoi bon avoir été créé si on ne connaît pas son Créateur ? Comment les hommes seraient-ils « logiques », s'ils ne connaissaient pas le Logos, le Verbe du Père, en qui ils ont commencé d'être ? (Jn 1,1s)... Pourquoi Dieu les aurait-il faits, s'il n'avait pas voulu être connu d'eux ? Pour que cela n'arrive pas, il les fait participer en sa bonté à celui qui est sa propre image, notre Seigneur Jésus Christ (He 1,3; Col 1,15). Il les crée selon son image et ressemblance (Gn 1,26). Par une telle faveur, ils connaîtront l'image, le Verbe du Père ; par lui ils pourront se faire une idée du Père et, connaissant le Créateur, ils pourront vivre une vie de vrai bonheur.
Mais dans leur déraison les hommes ont méprisé ce don, se sont détournés de Dieu et l'ont oublié... Que fallait-il donc que Dieu fasse, sinon renouveler leur « être-selon-l'image », afin que les hommes puissent de nouveau le connaître ? Et comment cela se fera-t-il, sinon par la présence même de l'image de Dieu, notre Sauveur Jésus Christ ? Par des hommes cela n'était pas réalisable ; ils sont seulement faits selon l'image. Par les anges non plus, car même eux ne sont pas images.
Ainsi le Verbe de Dieu est-il venu lui-même, lui qui est l'image du Père, afin de restaurer « l'être-selon-l'image » des hommes. Par ailleurs, cela ne pouvait pas se faire si la mort et la corruption n'étaient pas anéanties. C'est pourquoi il a pris à juste titre un corps mortel pour anéantir en lui la mort et restaurer les hommes faits selon l'image.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 18 Jan - 9:32

Commentaire de l'Évangile de vendredi le 18 janvier


Saint Hilaire (v. 315-367)
évêque de Poitiers et docteur de l'Église
Commentaire de l'évangile de Matthieu, 8,5


« Lève-toi, prends ton brancard et rentre chez toi »

[Dans l'évangile de Matthieu, Jésus vient de guérir deux étrangers en territoire païen.] Dans ce paralytique, c'est la totalité des païens qui est présentée au Christ pour être guérie. Mais les termes même de la guérison doivent être étudiés : ce qu'il dit au paralytique n'est pas : « Sois guéri », ni : « Lève-toi et marche », mais : « Sois ferme, mon fils, tes péchés te sont remis » (Mt 9,2). En un seul homme, Adam, les péchés avaient été transmis à toutes les nations. C'est pourquoi celui qui est appelé fils est présenté pour être guéri..., parce qu'il est la première œuvre de Dieu...; maintenant il reçoit la miséricorde qui vient du pardon de la première désobéissance. Nous ne voyons pas en effet que ce paralytique ait commis de péché ; et ailleurs le Seigneur a dit que la cécité de naissance n'avait pas été contractée à la suite d'un péché personnel ou héréditaire (Jn 9,3)...
Nul ne peut remettre les péchés hormis Dieu seul, donc celui qui les a remis est Dieu... Et pour que l'on puisse comprendre qu'il avait pris notre chair pour remettre aux âmes leurs péchés et pour procurer aux corps la résurrection, il dit : « Pour que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir de remettre les péchés sur la terre, dit-il au paralytique : Lève-toi et prends ton lit ». Il aurait suffi de dire : « Lève-toi », mais...il a ajouté : « Prends ton lit et va-t-en chez toi ». D'abord, il a accordé la rémission des péchés, ensuite il a montré le pouvoir de la résurrection, puis il a enseigné, en faisant enlever le lit, que la faiblesse et la douleur n'atteindront plus les corps. Enfin, en renvoyant cet homme guéri à sa propre maison, il a montré que les croyants doivent retrouver le chemin conduisant au paradis, ce chemin qu'Adam, père de tous les hommes, avait quitté quand il a été brisé par la souillure du péché.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 21 Jan - 9:33

Commentaire de l'Évangile de lundi le 21 janvier



Saint Ephrem (v. 306-373)
diacre en Syrie, docteur de l'Église
Hymnes sur la foi, 14


« Tant que l'Époux est avec eux ils ne peuvent pas jeûner »

Seigneur, je te convie à un festin de noces en cantiques. À Cana, le vin qui exprime notre louange a manqué ; toi, l'invité qui as rempli les jarres de bon vin, rassasie ma bouche de ta louange !
Le vin de Cana est le symbole de notre louange, parce que ceux qui en ont bu en ont été émerveillés. À ce festin de noces qui n'était pas le tien, toi, le vrai juste, tu as fait déborder six jarres d'un vin délicieux ; au festin où je te convie, tu peux donc remplir de ta douceur les oreilles d'une multitude.
Tu étais invité jadis à des noces des autres ; voici maintenant ton festin à toi, il est chaste et beau. Qu'il réjouisse ton peuple ! Que tes cantiques régalent tes invités ; que ma cithare accompagne ton chant !
Ta fiancée, c'est notre âme ; notre corps, ta chambre nuptiale ; nos sens et nos pensées, les invités. Si pour toi une seule personne est un festin de noces, comme il sera grand celui de toute l'Église !



jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 23 Jan - 10:24

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 23 janvier


Pape François
Encyclique « Lumen fidei / La Lumière de la foi », § 16-17


« Si Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils quand nous étions encore ses ennemis, à plus forte raison…nous serons sauvés par la vie du Christ ressuscité » (Rm 5,10)

La preuve la plus grande de la fiabilité de l'amour du Christ se trouve dans sa mort pour l'homme. Si donner sa vie pour ses amis est la plus grande preuve d'amour (Jn 15,13), Jésus a offert la sienne pour tous, même pour ceux qui étaient des ennemis, pour transformer leur cœur. Voilà pourquoi, selon les évangélistes, le regard de foi culmine à l'heure de la croix, heure en laquelle resplendissent la grandeur et l'ampleur de l'amour divin. Saint Jean place ici son témoignage solennel quand, avec la Mère de Jésus, il contempla « celui qu'ils ont transpercé » (Jn 19,37; Za 12,10). « Celui qui a vu rend témoignage pour que vous aussi vous croyiez ; son témoignage est véridique, et Dieu sait qu'il dit vrai » (Jn 19,35)...
C'est justement dans la contemplation de la mort de Jésus que la foi se renforce et reçoit une lumière éclatante, quand elle se révèle comme foi dans son amour inébranlable pour nous, amour qui est capable d'entrer dans la mort pour nous sauver. Il est possible de croire dans cet amour, qui ne s'est pas soustrait à la mort pour manifester combien il m'aime ; sa totalité l'emporte sur tout soupçon et nous permet de nous confier pleinement au Christ.
Maintenant, à la lumière de sa résurrection, la mort du Christ dévoile la fiabilité totale de l'amour de Dieu. En tant que ressuscité, le Christ est « témoin fidèle, digne de foi » (Ap 1,5; He 2,17), appui solide pour notre foi.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 24 Jan - 12:18

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 24 janvier


Saint Bernard (1091-1153)
moine cistercien et docteur de l'Église
Les Degrés de l'humilité et de l'orgueil, ch. 3, §6.12

« Tous ceux qui souffraient de quelque mal se précipitaient sur lui pour le toucher »

Suivez l'exemple de notre Sauveur qui a voulu subir sa Passion afin d'apprendre la compassion, s'assujettir à la misère afin de comprendre les misérables. De même qu'il « a appris l'obéissance par ce qu'il a enduré » (He 5,8), il a voulu apprendre aussi la miséricorde... Peut-être allez-vous trouver bizarre ce que je viens de dire du Christ : lui qui est la sagesse de Dieu (1Co 1,24), qu'a-t-il pu apprendre ?...
Vous reconnaissez qu'il est Dieu et homme en une seule personne. En tant que Dieu éternel, il a toujours eu connaissance de tout ; en tant qu'homme, né dans le temps, il a appris beaucoup de choses dans le temps. Puisqu'il a commencé d'être dans notre chair, il a aussi commencé d'apprendre par expérience les misères de la chair. Il aurait été plus heureux et plus sage pour nos premiers parents de ne pas avoir fait cette expérience, mais leur créateur est « venu chercher ce qui était perdu » (Lc 19,10). Il a eu pitié de son œuvre et est venu la trouver, descendant miséricordieusement là où elle avait péri misérablement...
Ce n'était pas simplement pour partager leur malheur, mais pour compatir à leur misère et les en libérer : pour devenir miséricordieux, non comme un Dieu en son bonheur éternel, mais comme un homme qui partage la situation des hommes... Merveilleuse logique de l'amour ! Comment aurions-nous pu connaître cette miséricorde admirable si elle ne s'était penchée sur la misère existante ? Comment aurions-nous pu comprendre la compassion de Dieu si elle était restée humainement étrangère à la souffrance ?... À la miséricorde d'un Dieu, le Christ a donc uni celle d'un homme, sans la changer, mais en la multipliant, comme il est écrit : « Tu sauveras hommes et bêtes, Seigneur. Mon Dieu, comme tu as fait abonder ta miséricorde ! » (Ps 35,7-8 Vulg)
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 28 Jan - 10:03

Commentaire de l'Évangile de lundi le 28 janvier


Isaac de l'Étoile (?-v. 1171)
moine cistercien
Sermon 39, 2-6 ; SC 207

L'envie : un blasphème contre l'Esprit Saint

« C'est par Béelzéboul, prince des démons, qu'il chasse les démons »... Le propre des gens malfaisants et animés par l'envie est de fermer les yeux tant qu'ils le peuvent sur le mérite d'autrui et, lorsque vaincus par l'évidence ils ne le peuvent plus, de le déprécier ou de le dénaturer. Ainsi, quand la foule exulte de dévotion et s'émerveille à la vue des œuvres du Christ, les scribes et les Pharisiens soit ferment les yeux à ce qu'ils savent être vrai, soit rabaissent ce qui est grand, soit dénaturent ce qui est bon. Une fois, par exemple, feignant d'être ignorants, ils ont dit à celui qui a fait tant de signes merveilleux : « Quel signe fais-tu pour que nous croyions en toi ? » (Jn 6,30) Ici, ne pouvant pas nier les faits avec impudence, ils les déprécient méchamment..., et ils les dénaturent en disant : « C'est par Béelzéboul, prince des démons qu'il chasse les démons ».
Voilà, chers frères, ce blasphème contre l'Esprit qui lie ceux qu'il a saisis des chaînes d'une faute éternelle. Ce n'est pas que ce soit impossible au pénitent de recevoir le pardon de tout, s'il « produit des fruits qui expriment sa conversion » (Lc 3,8). Seulement, écrasé sous un tel poids de malice, il n'a pas la force d'aspirer à cette pénitence honorable qui mérite le pardon... Celui qui, percevant avec évidence chez son frère la grâce et l'opération du Saint-Esprit..., ne craint pas de dénaturer et de calomnier et d'attribuer insolemment à l'esprit mauvais ce qu'il sait pertinemment être du Saint-Esprit, celui-là est tellement abandonné par cet Esprit de grâce qu'il ne veut plus de la pénitence qui lui obtiendrait le pardon. Il est complètement obscurci, aveuglé par sa propre malice. Quoi de plus grave en effet que d'oser, par envie envers un frère qu'on a reçu l'ordre d'aimer comme soi-même (Mt 19,19), blasphémer la bonté de Dieu... et insulter sa majesté en voulant discréditer un homme ?
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 30 Jan - 9:44

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 30 janvier


Sainte Claire (1193-1252)
moniale franciscaine
1e Lettre à Agnès de Prague, 30-34


Quel échange merveilleux !

Quel échange merveilleux et admirable : laisser les biens de la terre pour ceux de l'éternité, mériter ceux-ci en abandonnant ceux-là, récolter cent pour un, et posséder à jamais le bonheur !
C'est pourquoi je supplie humblement votre majesté et votre sainteté, autant que je le puis, pour l'amour du Christ, de vous rendre vous-même toujours plus courageuse dans le service de Dieu, de progresser sans cesse en vertu, afin que Celui que vous aurez servi de tout votre cœur daigne vous donner la récompense que vous souhaitez.
Je vous demande enfin dans le Seigneur de vouloir bien, dans vos prières, vous souvenir de moi, votre inutile servante, et des autres sœurs qui habitent avec moi ce monastère et qui vous sont toutes dévouées ; puissions-nous, avec le secours de vos prières, mériter la miséricorde de Jésus-Christ et jouir avec vous de sa vision sans fin !
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 31 Jan - 9:38

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 31 janvier


Concile Vatican II
Ad Gentes : L'Activité missionnaire de l'Église, § 21

« Que votre lumière brille devant les hommes » (Mt 5,16)

L'Évangile ne peut s'enfoncer profondément dans les esprits, dans la vie, dans le travail d'un peuple, sans la présence active des laïcs... Leur principal devoir, hommes et femmes, c'est le témoignage du Christ, qu'il doivent rendre par leur vie et leurs paroles dans leur famille, dans leur groupe social, dans leur milieu professionnel. Il faut donc qu'apparaisse en eux « l'homme nouveau créé selon Dieu dans la justice et la sainteté véritable » (Ep 4,24). Ils doivent exprimer cette nouveauté de vie dans le milieu social et culturel de leur patrie, selon les traditions nationales. Ils doivent connaître cette culture, la purifier, la conserver, la développer selon les situations récentes, enfin lui donner sa perfection dans le Christ, afin que la foi du Christ et la vie de l'Église ne soient plus étrangères à la société dans laquelle ils vivent, mais commencent à la pénétrer et à la transformer. Ils doivent se joindre à leurs concitoyens avec une charité sincère, pour que dans leur comportement apparaisse un nouveau lien d'unité et de solidarité universelle, puisé dans le mystère du Christ... Ces obligations s'imposent d'autant plus que le plus grand nombre des hommes ne peuvent entendre l'Évangile et connaître le Christ que par les laïcs proches d'eux...
Les ministres de l'Église doivent estimer à haut prix l'apostolat difficile des laïcs ; ils doivent former les laïcs pour que, comme membres du Christ, ils prennent conscience de leur responsabilité à l'égard de tous les hommes ; ils doivent les instruire profondément dans le mystère du Christ, les introduire aux méthodes pratiques, être avec eux dans les difficultés...
Les fonctions et les responsabilités propres des pasteurs et des laïcs étant bien respectées, la jeune Église tout entière doit rendre un seul témoignage vivant et ferme du Christ, afin de devenir un signe évident du salut qui nous arrive dans le Christ.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 1 Fév - 9:36

Commentaire l'Évangile d vendredi le 1er février

Saint Ambroise (v. 340-397)
évêque de Milan et docteur de l'Église
Commentaire de l'évangile de Luc, VII, 179-182 ; SC 52

Le Christ semé en terre

C'est dans un jardin que le Christ a été arrêté et enseveli ; il a grandi dans ce jardin, il y est même ressuscité. Et ainsi il est devenu un arbre... Donc vous aussi, semez le Christ dans votre jardin... Avec le Christ, broyez la graine de moutarde, pressez-la et semez la foi. La foi est pressée quand nous croyons au Christ crucifié. Paul a pressé la foi quand il disait : « Je ne suis pas venu vous annoncer le mystère de Dieu avec le prestige du langage humain ou de la sagesse. Parmi vous, je n'ai rien voulu connaître d'autre que Jésus Christ, ce Messie crucifié » (1Co 2,1-2)... Or nous semons la foi quand d'après l'Évangile ou les lectures des apôtres et des prophètes nous croyons à la Passion du Seigneur ; nous semons la foi lorsque nous la couvrons en quelque sorte du terrain labouré et ameubli de la chair du Seigneur... Quiconque en effet a cru que le Fils de Dieu s'est fait homme croit qu'il est mort pour nous et croit qu'il est ressuscité pour nous. Je sème donc la foi quand je plante la sépulture du Christ au milieu de mon jardin.
Vous voulez savoir que le Christ est une graine et que c'est lui qui est semé ? « Tant que le grain de blé ne tombe pas en terre pour y mourir, il demeure seul ; mais s'il meurt, il porte beaucoup de fruits » (Jn 12,24)... C'est le Christ lui-même qui le dit. Donc il est à la fois grain de blé, parce qu'il « fortifie le cœur de l'homme » (Ps 103,15), et graine de moutarde, parce qu'il réchauffe le cœur de l'homme... Il est grain de blé quand il est question de sa résurrection, parce que la parole de Dieu et la preuve de sa résurrection nourrissent les âmes, augmentent l'espérance, affermissent l'amour –- car le Christ est « le pain de Dieu descendu du ciel » (Jn 6,33). Et il est graine de moutarde, parce qu'il y a plus d'amertume et d'aigreur à parler de la Passion du Seigneur.

jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 4 Fév - 9:39

Commentaire de l'Évangile de lundi le 4 février


Concile Vatican II
Constitution dogmatique sur l'Église, « Lumen Gentium », 17


« Rentre auprès des tiens, annonce-leur tout ce que le Seigneur a fait pour toi dans sa miséricorde »

Comme le Fils a été envoyé par le Père, il a lui-même envoyé les apôtres (Jn 20,21) en disant : « Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit, leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé. Et voici que je suis avec vous tous les jours, jusqu'à la fin du monde » (Mt 28,19s). Ce commandement solennel du Christ d'annoncer la vérité qui sauve, l'Église l'a reçu des apôtres pour qu'elle l'accomplisse « jusqu'aux extrémités de la terre » (Ac 1,8). Dès lors, elle fait siennes les paroles de l'apôtre Paul : « Malheur à moi, si je n'évangélise pas » (1Co 9,16), et elle continue donc sans répit à envoyer des missionnaires jusqu'à ce que les jeunes Églises soient pleinement établies et qu'elles poursuivent à leur tour l'œuvre de l'évangélisation.
En effet l'Esprit Saint la pousse à travailler à la pleine réalisation du dessein de Dieu, qui a établi le Christ comme principe de salut pour le monde entier. En proclamant l'Évangile, l'Église attire à la foi ceux qui l'écoutent, elle les incite à professer cette foi, elle les dispose au baptême, les arrache à l'esclavage de l'erreur et les incorpore au Christ, pour qu'ils grandissent en lui par la charité jusqu'à atteindre la pleine stature. Son activité fait que toute trace de bien, quelle qu'elle soit, présente dans le cœur et la pensée des hommes, dans leurs rites et leurs cultures, non seulement ne périsse pas, mais soit purifiée, élevée et portée à la perfection pour la gloire de Dieu, la confusion du démon et le bonheur de l'homme.
À chacun des disciples du Christ incombe, pour sa part, la charge de jeter la semence de la foi. Mais si tout homme peut baptiser les croyants, il appartient cependant au prêtre de parfaire l'édification du Corps par le sacrifice eucharistique, accomplissant ainsi ce que Dieu a dit par le prophète : « Du levant au couchant du soleil mon nom est grand parmi les nations, et en tout lieu un sacrifice et une offrande pure sont offerts à mon nom » (Ml 1,11). C'est ainsi que l'Église à la fois prie et travaille, afin que le monde tout entier devienne le Peuple de Dieu, le Corps du Seigneur et le Temple de l'Esprit Saint.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 5 Fév - 9:45

Commentaire de l'Évangile de mardi le 5 février


Saint Jérôme (347-420)
prêtre, traducteur de la Bible, docteur de l'Église
Homélies sur l'évangile de Marc, n°3

« Lève-toi »

« Il saisit la main de l'enfant et lui dit : ‘Talitha koum’, ce qui signifie : ‘Jeune fille..., lève-toi’. » « Puisque tu es née une deuxième fois, tu seras appelée ‘jeune fille’. Jeune fille, lève-toi pour moi, non pas en raison de ton mérite, mais par l'action de ma grâce. Lève-toi donc pour moi : ta guérison ne provient pas de ta force. » « Et aussitôt, la jeune fille se leva et elle marchait. » Que Jésus nous touche nous aussi et aussitôt nous marcherons. Bien que nous soyons paralysés, bien que nos œuvres soient mauvaises et que nous ne puissions pas marcher, bien que nous soyons couchés sur le lit de nos péchés..., si Jésus nous touche, aussitôt nous serons guéris. La belle-mère de Pierre était tourmentée par la fièvre : Jésus lui a touché la main, elle s'est levée et aussitôt elle le servait (Mc 1,31)...
« Et ils furent frappés d'une grande stupeur, et il leur commanda avec force de se taire et de ne le dire à personne. » Voyez-vous pourquoi il avait mis dehors la foule alors qu'il allait faire un miracle ? Il a commandé et non seulement il a commandé mais il a commandé avec force que personne ne le sache. Il a commandé aux trois apôtres, il a commandé aussi aux parents que personne ne le sache. Le Seigneur a commandé à tous, mais la jeune fille ne peut pas se taire, elle qui s'est relevée.
« Et il dit de lui donner à manger » : pour que sa résurrection ne soit pas considérée comme l'apparition d'un fantôme. Et lui-même, après la résurrection, a mangé du poisson et du gâteau de miel (Lc 24,42)... Je t'en supplie Seigneur, à nous aussi qui sommes couchés, touche-nous la main ; relève-nous du lit de nos péchés et fais-nous marcher. Quand nous aurons marché, fais-nous donner à manger. Couchés, nous ne pouvons pas manger ; si nous ne sommes pas debout, nous ne sommes pas capables de recevoir le Corps du Christ.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 6 Fév - 9:34

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 6 février


Saint Josémaria Escriva de Balaguer (1902-1975)
prêtre, fondateur
Homélie du 19/03/63 in Es Cristo que pasa

« N'est-il pas le charpentier ? »

Joseph a aimé Jésus comme un père son fils, et il a pris soin de lui, en lui donnant ce qu'il avait de meilleur. Joseph s'est occupé de cet enfant comme il lui avait été ordonné et a fait de Jésus un artisan en lui transmettant son métier. C'est pourquoi les voisins de Nazareth parlaient de Jésus en l'appelant indistinctement « charpentier » ou « le fils du charpentier » (Mt 13,55)...
Jésus devait ressembler à Joseph, par les traits de son caractère, par sa façon de travailler et de parler. Son réalisme, son esprit d'observation, sa manière de s'asseoir à table et de partager le pain, son goût pour exposer la doctrine d'une manière concrète, en prenant pour exemple les choses de la vie ordinaire, reflètent ce qu'ont été l'enfance et la jeunesse de Jésus, ce qu'ont été par conséquent ses rapports avec Joseph. Quelle profondeur dans ce mystère ! Ce Jésus qui est un homme, qui parle avec l'accent d'une région déterminée d'Israël, qui ressemble à un artisan nommé Joseph, est bien le Fils de Dieu. Et qui peut apprendre quelque chose à Dieu ? Cependant il est vraiment homme, et sa vie est normale : un enfant d'abord, un jeune homme ensuite, qui aide dans l'atelier de Joseph, et enfin un homme mûr, dans la plénitude de l'âge : « Jésus grandissait en sagesse et en grâce devant Dieu et devant les hommes » (Lc 2,52).
Joseph a été, sur le plan humain, le maître de Jésus. Il l'a entouré, jour après jour, d'une affection délicate ; il a pris soin de lui avec une abnégation joyeuse. N'est-ce pas là une bonne raison pour considérer cet homme juste (Mt 1,19), ce saint patriarche, en qui culmine la foi de l'Ancienne Alliance, comme un maître de vie intérieure ?
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 7 Fév - 9:36

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 7 février


Concile Vatican II
Décret sur l'activité missionnaire de l'Église « Ad Gentes », § 10-11

« Jésus appelle les Douze, et pour la première fois il les envoie »

L'Église, envoyée par le Christ pour manifester et communiquer la charité de Dieu à tous les hommes et à toutes les nations, comprend qu'elle a à faire une œuvre missionnaire encore énorme... L'Église, afin de pouvoir présenter à tous le mystère du salut et la vie apportée par Dieu, doit s'insérer dans tous les groupes humains du même mouvement dont le Christ lui-même, par son incarnation, s'est lié aux conditions sociales et culturelles déterminées des hommes avec lesquels il a vécu...
Tous les chrétiens, partout où ils vivent, sont tenus de manifester par l'exemple de leur vie et le témoignage de leur parole l'homme nouveau qu'ils ont revêtu par le baptême, et la force du Saint-Esprit qui les a fortifiés lors de leur confirmation, afin que les autres, réfléchissant à leurs bonnes œuvres, glorifient le Père et perçoivent plus pleinement le sens authentique de la vie humaine et le lien universel de communion des hommes (cf Col 3,10 ; Mt 5,16).
Pour qu'ils puissent donner avec fruit ce témoignage du Christ, ils doivent se joindre à ces hommes par l'estime et la charité, se reconnaître comme des membres du groupement humain dans lequel ils vivent, avoir une part dans sa vie culturelle et sociale..., découvrir avec joie et respect les semences du Verbe qui s'y trouvent cachées. Ils doivent en même temps faire attention à la transformation profonde qui s'opère parmi les nations, et travailler à ce que les hommes de notre temps, trop attentifs à la science et à la technique du monde moderne, ne soient pas détournés des choses divines mais qu'ils soient éveillés à un désir plus ardent de la vérité et de la charité révélées par Dieu. Le Christ lui-même a scruté le cœur des hommes, et les a amenés par un dialogue vraiment humain à la lumière divine. De même ses disciples, profondément pénétrés de l'Esprit du Christ, doivent connaître les hommes au milieu desquels ils vivent, engager conversation avec eux, afin qu'eux aussi apprennent dans un dialogue sincère et patient, quelles richesses Dieu, dans sa munificence, a dispensées aux nations ; ils doivent en même temps s'efforcer d'éclairer ces richesses de la lumière de l'Évangile, de les libérer, de les ramener sous l'autorité du Dieu Sauveur.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 11 Fév - 9:55

Commentaire de l'Évangile de lundi le 11 février


Saint Cyrille d'Alexandrie (380-444)
évêque et docteur de l'Église
Commentaire sur l'évangile de Jean, 4

« Tous ceux qui le touchèrent étaient sauvés »

Même pour ressusciter des morts, le Sauveur ne se contente pas d'agir par sa parole, qui annonce pourtant des ordres divins. Pour cette œuvre si magnifique, il prend comme coopératrice, si l'on peut dire, sa propre chair, afin de montrer qu'elle a le pouvoir de donner la vie, et pour faire voir qu'elle ne fait qu'un avec lui : elle est bien en effet sa chair à lui, et non pas un corps étranger.
C'est ce qui est arrivé quand il a ressuscité la fille du chef de la synagogue, en lui disant : « Mon enfant, lève-toi ! » (Mc 5,41) Il l'a prise par la main, selon qu'il est écrit. Il lui a redonné la vie, comme Dieu, par un commandement tout-puissant, et il l'a vivifiée aussi par le contact de sa sainte chair — témoignant ainsi que, dans son corps comme dans sa parole, une même énergie divine était à l'œuvre. De même encore, quand il est arrivé dans une ville nommée Naïm, où l'on enterrait le fils unique de la veuve, il a touché le cercueil en disant : « Jeune homme, je te le dis, lève-toi ! » (Lc 7,14)
Ainsi, non seulement il confère à sa parole le pouvoir de ressusciter les morts, mais encore, pour montrer que son corps est vivifiant, il touche les morts, et par sa chair il fait passer la vie dans leurs cadavres. Si le seul contact de sa chair sacrée rend la vie à un corps qui se décompose, quel profit ne trouverons-nous pas à son eucharistie vivifiante quand nous ferons d'elle notre nourriture ? Elle transformera totalement en son bien propre, qui est l'immortalité, ceux qui y auront participé.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mar 12 Fév - 9:30

Commentaire de l'Évangile de mardi le 12 février


Saint [Padre] Pio de Pietrelcina (1887-1968)
capucin
T, 74 ; CE, 39-40 (trad. Mediaspaul, Une pensée, p. 23)

« Ce peuple m'honore des lèvres, mais son cœur est loin de moi »

La prière, c'est un cœur à cœur avec Dieu... L'oraison bien faite touche le cœur de Dieu et l'incite à nous exaucer. Quand nous prions, que ce soit notre être tout entier qui se tourne vers Dieu : nos pensées, notre cœur... Le Seigneur se laissera fléchir et nous viendra en aide...
Prie et espère. Ne t'agite pas ; l'agitation ne sert à rien. Dieu est miséricordieux et il écoutera ta prière. La prière est notre meilleure arme : c'est la clé qui ouvre le cœur de Dieu. Il te faut t'adresser à Jésus moins avec les lèvres qu'avec le cœur.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Mer 13 Fév - 11:24

Commentaire de l'Évangile de mercredi le 13 février


Saint Bernard (1091-1153)
moine cistercien et docteur de l'Église
Sermons sur le Cantique des Cantiques, n°61, 3

« Dieu, crée pour moi un cœur pur » (Ps 50,12)

Où est-ce que notre fragilité peut trouver repos et sécurité sinon dans les plaies du Sauveur ? J'y demeure avec d'autant plus de confiance que sa force pour me sauver est plus grande. Le monde chancelle, le corps pèse de tout son poids, le diable tend ses pièges : je ne tombe pas car je suis établi sur un roc solide... Ce qui me manque par ma faute, je le prends avec confiance dans les entrailles miséricordieuses du Seigneur, parce que son corps est percé d'assez d'ouvertures pour que tout son amour se répande.
Ils ont percé ses mains et ses pieds et, d'un coup de lance, son côté (Jn 19,34). Par ces trous béants, je peux goûter le miel de ce roc (Ps 80,17) et l'huile qui coule de la pierre très dure, c'est à dire voir et goûter la douceur du Seigneur (Ps 33,9). Il formait des pensées de paix et je ne le savais pas (cf Jr 29,11)... Mais le clou qui pénètre en lui est devenu pour moi une clef qui m'ouvre le mystère de ses desseins. Comment ne pas voir à travers ces ouvertures ? Les clous et les plaies crient que vraiment, en la personne du Christ, Dieu se réconcilie le monde (2Co 5,19). Le fer a transpercé son être et touché son cœur, afin qu'il sache compatir à ma nature vulnérable. Le secret de son cœur paraît à nu dans les plaies de son corps : on voit à découvert ce mystère de bonté infinie, cette « tendresse du cœur de notre Dieu par laquelle le Soleil est venu nous visiter d'en haut » (Lc 1,78). Comment ce cœur ne serait-il pas manifesté par ces plaies ? Comment montrer plus clairement que par tes plaies que toi, Seigneur, tu es doux et compatissant et d'une grande miséricorde ? Car il n'y a pas de plus grande compassion que de donner sa vie pour ceux qui sont voués à la mort (cf Jn 15,13).





jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Jeu 14 Fév - 9:43

Commentaire de l'Évangile de jeudi le 14 février


Saint Paul VI
pape de 1963-1978
Discours du 22/05/1970

Saint Cyrille et l'alphabet cyrillique

Nous sommes très heureux de... commémorer le grand saint Cyrille, qui avec son frère saint Méthode est justement honoré comme apôtre des Slaves et fondateur de la littérature slave. Cyrille a été un grand apôtre qui a su réaliser d'une manière remarquable l'équilibre entre les exigences de l'unité et la légitimité de la diversité. Il s'est appuyé sur un principe traditionnel et immuable : l'Église respecte et assume toutes les virtualités, toutes les ressources, toutes les formes de vie des peuples auxquels elle annonce l'Évangile du Seigneur, en les purifiant, en les fortifiant, en les élevant. C'est ainsi que les saints Cyrille et Méthode ont pu faire en sorte que la révélation du Christ, la vie liturgique et la vie spirituelle chrétiennes se sont trouvées « chez elles » dans la culture et la vie des grands peuples slaves.
Mais que d'efforts il a fallu à Cyrille pour être capable de mener à bien une telle œuvre ! Sa pénétration de la langue et de la culture des peuples slaves étaient le fruit d'études longues et persévérantes, d'une abnégation continuelle, servie par un génie peu commun qui a su fournir à cette langue et à cette culture le premier alphabet... Ce faisant il a jeté la base d'un immense développement littéraire et culturel qui n'a jamais cessé de s'amplifier et de se diversifier jusqu'à nos jours... Que saint Cyrille, l'homme de la tradition qui reste toujours un exemple pour les hommes d'aujourd'hui dans leurs efforts de s'adapter aux changements qui se produisent, [nous] inspire dans [nos] efforts pour la concorde et la paix entre peuples de diverses cultures et traditions.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Ven 15 Fév - 9:37

Commentaire de l'Évangile de vendredi le 15 février

Odes de Salomon (texte chrétien hébraïque du début du 2e siècle)
N°12

« Sa langue se délia, et il parlait correctement »

Le Seigneur m'a rempli de paroles de vérité
pour que je puisse l'exprimer.
Comme un cours d'eau,
la vérité coule de ma bouche,
mes lèvres montrent ses fruits.
Le Seigneur a fait abonder en moi la connaissance.
Car la bouche du Seigneur
prononce le Verbe véritable ;
elle est la porte de sa lumière.
Le Très-Haut a envoyé sa Parole dans le monde :
ceux qui chantent sa beauté,
les hérauts de sa majesté,
les messagers de son dessein,
les évangélistes de sa pensée,
les apôtres de ses œuvres.
La subtilité du Verbe
est au-dessus de toute expression...
Sa marche est sans fin :
il ne tombe jamais mais se tient debout ;
personne ne connaît sa descente ni sa route...
Il est lumière et aurore de la pensée :
en lui le monde commence à s'exprimer.
En lui ceux qui d'abord étaient silence
ont trouvé la Parole,
parce que de lui viennent l'amour et l'harmonie.
Inspiré par le Verbe,
chaque être créé peut dire ce qu'il est.
Tous, ils ont connu leur Créateur
et ont trouvé en lui leur harmonie,
car la bouche du Très-Haut leur a parlé.
Le Verbe demeure dans l'homme,
et sa vérité est amour.
Heureux ceux qui par lui
ont percé tout mystère
et connaissent le Seigneur dans sa vérité. Alléluia !
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par jaimedieu le Lun 18 Fév - 9:44

Commentaire de l'Évangile de lundi le 18 février

Saint Clément d'Alexandrie (150-v. 215)
théologien
Protreptique, ch. 10

« Jésus soupira...et dit : ‘Pourquoi cette génération demande-t-elle un signe ?’ »

Vous êtes assez insensés pour adorer des statues de pierre que vous avez travaillées vous-mêmes ?... Seul le Créateur du monde, le Père, dont l'art est sans égal, a façonné une statue vivante : c'est nous, l'homme, tandis que les idoles... ne sont que l'œuvre stupide de mains humaines. Le Verbe, la Parole de Dieu, est l'image de Dieu (He 1,3)...; et l'homme véritable, l'esprit qui est dans l'homme, est image du Verbe. À cause de cela il est dit que l'homme a été fait « à l'image de Dieu et à sa ressemblance » (Gn 1,26), assimilé au Verbe divin par l'intelligence de son esprit...
Recevez donc l'eau spirituelle, vous qui êtes encore souillés ; lavez-vous, purifiez-vous en vous aspergeant de l'eau de la vérité ; il vous faut monter purs aux cieux. Tu es homme, ce qu'il y a de plus universel : recherche donc ton Créateur. Tu es fils, ce qu'il y a de plus personnel : reconnais ton Père. Mais si tu persistes dans le péché..., à qui le Seigneur dira-t-il : « Le Royaume des cieux est à vous » ? (Mt 5,3) Il est à vous, si vous le voulez, quand vous aurez choisi en faveur de Dieu. Il est à vous si vous voulez seulement croire, si vous voulez suivre le message, comme l'ont fait les habitants de Ninive. Pour avoir écouté le prophète, ils ont obtenu, par leur repentir sincère, le bonheur du salut au lieu de la ruine qui les menaçait (Jon 3).
Comment monter aux cieux, demande-t-on ? La voie, c'est le Seigneur (Jn 14,6) — voie étroite (Mt 7,13), mais qui part des cieux (Jn 3,13), voie étroite, mais qui mène aux cieux ; voie étroite méprisée sur la terre, voie large adorée dans les cieux. Celui qui n'a pas entendu parler du Verbe de Dieu a dans son ignorance de quoi faire pardonner son erreur. Mais celui dont les oreilles ont entendu le message, et qui n'a pas écouté dans son cœur, celui-là porte la responsabilité d'une désobéissance voulue. Plus il sera conscient, plus sa connaissance lui fera tort ; sa propre connaissance le condamnera pour ne pas avoir choisi le meilleur. Car de par sa nature, en tant qu'homme, il était fait pour l'amitié de Dieu.
jaimedieu
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 62
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique - Page 10 Empty Re: Évangile du jour: commentaires des pères de l'Église catholique

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 10 sur 11 Précédent  1, 2, 3 ... , 9, 10, 11  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum