Puissance dans l'humilité

Aller en bas

Puissance dans l'humilité

Message par etienne lorant le Ven 22 Juin 2018 - 10:16

Deuxième livre des Rois 11,1-4.9-18.20.
En ces jours-là, lorsque Athalie, mère d’Ocozias, apprit que son fils était mort, elle entreprit de faire périr toute la descendance royale. Mais Josabeth, fille du roi Joram et sœur d’Ocozias, prit Joas, un des fils du roi Ocozias, pour le soustraire au massacre. Elle le cacha, lui et sa nourrice, dans une chambre de la maison du Seigneur, pour le dissimuler aux regards d’Athalie; c’est ainsi qu’il évita la mort. Il demeura avec Josabeth pendant six ans, caché dans la maison du Seigneur, tandis qu’Athalie régnait sur le pays. Au bout de sept ans, le prêtre Joad envoya chercher les officiers des mercenaires et des gardes, et les fit venir près de lui dans la maison du Seigneur. Il conclut une alliance avec eux, leur fit prêter serment dans la maison du Seigneur, et leur montra le fils du roi. Les officiers exécutèrent tous les ordres du prêtre Joad. Chacun prit ses hommes, ceux qui entraient en service le jour du sabbat, et ceux qui en sortaient ce jour-là, et tous rejoignirent le prêtre Joad. Celui-ci leur remit les lances et les carquois du roi David, qui étaient conservés dans la maison du Seigneur. Les gardes se postèrent, les armes à la main, devant l’autel, du côté sud et du côté nord de la Maison, afin d’entourer le futur roi. Alors Joad fit avancer le fils du roi, lui remit le diadème et la charte de l’Alliance, et on le fit roi. On lui donna l’onction, on l’acclama en battant des mains et en criant: «Vive le roi ! »
Athalie entendit cette clameur des gardes et du peuple, et elle accourut vers le peuple à la maison du Seigneur. Et voilà ce qu’elle vit : le roi debout sur l’estrade, selon le rituel ; auprès de lui les officiers et les trompettes, et tout le peuple du pays criant sa joie tandis que les trompettes sonnaient. Alors, elle déchira ses vêtements et s’écria : « Trahison ! Trahison ! » Le prêtre Joad donna cet ordre aux officiers : « Faites-la sortir de la Maison, à travers vos rangs. Si quelqu’un veut la suivre, frappez-le par l’épée. » En effet, le prêtre Joad avait interdit de la mettre à mort dans la maison du Seigneur. On mit la main sur elle, et elle arriva au palais par la porte des Chevaux. C’est là qu’elle fut mise à mort. Joad conclut une alliance entre le Seigneur, le roi et le peuple, pour que le peuple soit le peuple du Seigneur ; il conclut l’alliance entre le roi et le peuple. Alors, tous les gens du pays entrèrent dans le temple de Baal et le démolirent. Ils mirent en pièces ses autels et ses statues et, devant les autels, ils tuèrent Matane, prêtre de Baal. Le prêtre Joad posta ensuite des gardes devant la maison du Seigneur. Tous les gens du pays étaient dans la joie, et la ville retrouva le calme. Quant à Athalie, on l’avait mise à mort par l’épée dans la maison du roi
.

Psaume 132(131),11.12.13-14.17-18.
Le Seigneur l'a juré à David,
et jamais il ne reprendra sa parole :
« C'est un homme issu de toi
que je placerai sur ton trône.

« Si tes fils gardent mon alliance,
les volontés que je leur fais connaître,
leurs fils, eux aussi, à tout jamais,
siégeront sur le trône dressé pour toi. »

Car le Seigneur a fait choix de Sion ;
elle est le séjour qu'il désire :
« Voilà mon repos à tout jamais,
c'est le séjour que j'avais désiré. »

« Là, je ferai germer la force de David ;
pour mon messie, j'ai allumé une lampe.
Je vêtirai ses ennemis de honte,
mais, sur lui, la couronne fleurira.
»

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 6,19-23.
Jésus disait à ses disciples: «Ne vous faites pas de trésors sur la terre, là où les mites et les vers les dévorent, où les voleurs percent les murs pour voler. Mais faites-vous des trésors dans le ciel, là où il n’y a pas de mites ni de vers qui dévorent, pas de voleurs qui percent les murs pour voler. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur. La lampe du corps, c’est l’œil. Donc, si ton œil est limpide, ton corps tout entier sera dans la lumière; mais si ton œil est mauvais, ton corps tout entier sera dans les ténèbres. Si donc la lumière qui est en toi est ténèbres, comme elles seront grandes, les ténèbres ! »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Le pouvoir, la quête d'autorités et de richesses, voici ce qui corrompt les âmes comme l'acide ronge les estomacs des gloutons... Lorsque l'on avale son plat sans bien le mâcher, on se remplit l'estomac mais sans rassasier la faim. Tels sont aussi les gloutons de ce monde. Lorsque l'on a déjà beaucoup, que faire d'autre que de vouloir encore ?  Ainsi, de notre temps comme dans l'antiquité, l'homme livré à son seul instinct ne se voit jamais vieillir, il multiplie ses réserves sans même savoir à quoi elles pourraient servir.  

Dans l'ancienne Alliance, les complots de pouvoir étaient tout autant monnaie courante que de nos jours. Et  ne nous imaginons pas que celles et ceux possèdent peu de biens soient se contenteront du peu qu'ils ont - l'avidité habite la pensées des  uns comme des autres. Tout du contraire !  L'homme qui sort du ruisseau n'a de cesse que de qu'il devienne riche au-delà du bon sens.  Il n'en a jamais assez car il lui brûle dans le corps un désir qui ne satisfait jamais... lors la dernièors ère crise financière, les propriétaires de ma petite surface commerciale, on : commenté de retirer leur argent d'une des banques qui semblait les la plus exposée... Et où mettre en sûreté les plus fores coupures ?  Certes pas dans un coffre puisque : "C'est là ou vont les voleurs vont regarder en premier lieu !  Et, de ce fait, où ont-il caché leurs fortes coupures ? Sous leur matelas, bien sûr!" Et n'est-il pas plus étrange qu'ils m'en aient parlé ?!?

Mais bien plus forte et plus durable est la jubilation intérieure dans l'âme des convertis !  En effet, nombre d'entre eux - dont je suis - sur le moment  où les écailles sont tombés de leurs yeux en contemplant  le crucifix offert lors de ma "Confirmation": je suis tombé à genoux et j'ai prié le Seigneur de bien vouloir me laisser "mourir tout de suite" !, afin de garder cette bouleversante allégresse, cette joie "impossible".Quiconque possède cette Joie ne redoute plus la mort... il en a peur, mais il sait où ira son âme. C'est d'elles-mêmes que ces âmes vont jusqu'à désirer le purgatoire -car tout tient dans ce paradoxe !



.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum