La fête de St-Pierre et St-Paul - 29 juin 2018 - (Image et Musique)- Tableau Poétique des Fêtes Chrétienne –

Aller en bas

La fête de St-Pierre et St-Paul - 29 juin 2018 - (Image et Musique)- Tableau Poétique des Fêtes Chrétienne –

Message par MichelT le Mar 26 Juin 2018 - 19:31

La  fête de St-Pierre et St-Paul - 29 juin 2018 - (Image et Musique)- Tableau Poétique des Fêtes Chrétienne – Vicomte Walsh 19 eme siècle


Comment décrire tout le temple catholique sans nous arrêter quelques instants devant ses deux premières colonnes? L'histoire des saints que l'Église honore ne doit pas entrer dans ce livre ; mais comment ne pas parler du prince des apôtres, de ce Simon Pierre si plein d'amour et de foi, premier anneau de la longue chaîne qui lie la terre au ciel? et de ce beau, de ce grand génie, Paul, apôtre des Gentils, orateur énergique, plaidant avec une sainte et sublime indépendance pour la liberté des peuples, la liberté par la croix? Non, quoique ce soit sortir de notre plan, après les grandes commémorations des mystères de la foi, nous dirons quelques mots de la fête de ces deux apôtres.



St-Pierre et St-Paul apôtres


Singulière et grande destinée ! voici qu'un simple pêcheur, au cœur droit mais faible, à l'âme aimante mais timide, sera choisi par la sagesse éternelle pour être mis le premier à la tête de ces conquérants qui vont changer la face de la terre ! Simon est enlevé à ses filets, à sa barque, à son hameau de Bethsaïde, pour être porté si haut, qu'il semble, aux yeux des chrétiens, placé entre la terre et le ciel.


Bethsaïde, ( Beth Saïda) un petit village au nord du Lac de Tibériade ou demeurait St-Pierre



Simon (St-Pierre), pêcheur sur la mer de Galilée et son frère André sont appelés par Jésus-Christ ( Matthieu 4,18)



Le lac de Tibériade ou Mer de Galilée

Je viens de dire que Simon ou Céphas avait été choisi par l`éternelle sagesse, et j'ai bien dit ; car la sagesse humaine n'eût rien vu en cet homme simple et naïf, et ne l'aurait pas fait sortir de son obscure situation : mais Dieu ne marche pas par les mêmes chemins que nous et ce qui nous semble devoir être dédaigné, lui l'honore ; ce que nous prenons pour un vil métal, lui le fait briller plus que l'or et étinceler plus que le diamant.

C'est l'amour fraternel qui a amené Pierre près du Christ. André, ayant entendu Jésus enseigner sur les bords du lac de Génésareth, trouva tant de bonheur à l'écouter, qu'il dit à son frère Simon : « Viens entendre le nouveau prophète. » Simon se rendit un jour avec la foule, et dès ce jour son âme fut prise et attachée à l'homme-Dieu.

Quelquefois, quand la multitude était grande sur les bords du lac, Jésus montait dans la barque des deux frères, et de là, comme d'une tribune séparée de la foule, il enseignait le peuple. Pour reconnaître cette complaisance des deux pêcheurs, un jour le Messie dit à Pierre : « Allons en pleine mer, et jetez-y vos filets. » Et là leur pêche fut si abondante, que les filets se rompirent sous le poids des poissons.


La pêche miraculeuse ( Luc 5,4)

Pour éprouver si Pierre commençait à croire, le fils de Dieu, par sa propre puissance, se mit à marcher sur les flots et appela Pierre à lui. D'abord plein de confiance dans son divin maître, il voulut courir à lui sur les vagues ; mais voyant qu'il enfonçait, sa foi l'abandonna un instant, et il eut peur.


L`apôtre St-Pierre s`enfonce dans les eaux. (Matthieu 14,28)

Ces mouvements se retrouvent plusieurs fois dans la vie du premier apôtre. Voyez quand les jours de la grande épreuve sont venus. D'abord Pierre proteste de son dévouement et répète que rien ne pourra le séparer de Jésus, et quelques heures plus tard, devant une pauvre femme, il renie, il abandonne son maître !


St-Pierre reniant le Christ (Matthieu 26,69)

Avec nos idées, un homme si faible, si inconstant, si timide, n'eût jamais été choisi pour être mis en évidence. Mais laissez faire Dieu : si Pierre est timide, inconstant et faible, c'est alors que le Saint-Esprit n'est pas descendu en lui. Quand une fois la langue de feu se sera arrêtée sur sa tête, quand l'enthousiasme divin sera entré dans son cœur, l'homme timide sera devenu l'homme de courage; l'homme incertain, l'homme aux sentiments mobiles sera changé en roc immuable et méritera son nom de Céphas.



St-Pierre apôtre annonçant l`Évangile dans le temple de Jérusalem ( Actes des Apôtres 4,1)



St-Pierre tenant les clés du Paradis

Dieu se plaît souvent à revêtir ainsi notre faiblesse de sa fortitude : sous sa souveraine volonté le roseau se transforme en chêne , et ce qui pliait sous le moindre souffle résiste aux tempêtes déchaînées Paul était un des plus ardents persécuteurs des disciples du Christ, et quand l'éclair, quand la foudre de grâce l'a frappé sur la route de Damas, quand la voix d'en haut lui a crié : « Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? » comment ce fougueux ennemi des chrétiens est-il tout à coup si complètement changé? C'est que la grâce est toute-puissante, c'est que tous les cœurs sont comme de la cire molle dans les mains de Dieu.



« Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu? » St-Paul aveuglé par Dieu sur la route de Damas ou il allait persécuter les premiers chrétiens. ( Actes des Apôtres 9,1)

Pierre avait la bonté et la foi, Paul la foi et l'énergie; Pierre nous est montré tenant les clefs du ciel, Paul avec le glaive de la parole ; et, en effet, quel puissant orateur !  Mais n'attendez pas de Paul ni la pompe ni les ornements dont se parc l'éloquence humaine : il est trop grave et trop sérieux pour rechercher ces délicatesses, ou, pour dire quelque chose de plus chrétien et de plus digne du grand apôtre, il est trop passionnément amoureux des glorieuses bassesses du christianisme pour vouloir corrompre, par les vanités de l'éloquence séculière, la vénérable simplicité de l'Évangile de Jésus-Christ.



St-Paul prêchant l`Évangile a Éphèse ( ville gréco-romaine de nos jours en Turquie).




Les missions de St-Paul a Chypre, en Grèce, en Cappadoce (Turquie gréco-romaine) et a Rome



Sa science ! il dit qu'il ne sait autre chose que son maître crucifié, c'est-à-dire qu'il ne sait rien que ce qui choque, que ce qui scandalise, que ce qui paraît folie et extravagance... Comment donc peut-il espérer que ses auditeurs soient persuadés? Mais, grand Paul, si la doctrine que vous annoncez est si étrange et si difficile, cherchez du moins des termes polis, couvrez des fleurs de la rhétorique cette face hideuse de votre évangile, et adoucissez son austérité par les charmes de votre éloquence. A Dieu ne plaise ! répond ce grand homme, que je mêle la sagesse humaine à la sagesse du Fils de Dieu! C'est la volonté de mon maître que mes paroles ne soient pas moins rudes que ma doctrine paraît incroyable.



St-Paul apôtre en prison pour avoir prêché l`Évangile (Actes des Apôtres 24,27)


Le grand Bossuet, le saint Paul des temps modernes, ajoute encore : « Il ira, cet ignorant dans l'art de bien dire, avec cette locution rude, avec cette phrase qui sent l'étranger; il ira en cette Grèce polie, la mère des philosophes et des orateurs, et, malgré la résistance du monde, il y établira plus d'églises que Platon n'y a gagné de disciples par cette éloquence qu'on a crue divine, et prêchera Jésus dans Athènes, et le plus savant de ses sénateurs passera de l'aréopage en l'école de ce barbare.  Il poussera encore plus loin ses conquêtes ; il abattra aux pieds du Sauveur la majesté des faisceaux romains en la personne d'un proconsul, et il fera trembler dans leurs tribunaux les juges devant lesquels on le cite. Rome entendra sa voix, et un jour cette ville maîtresse se tiendra bien plus honorée d'une lettre du style de Paul adressée à ses citoyens, que de tant de fameuses harangues qu'elle a entendues de son Cicéron.»



St-Paul apôtre


L'apôtre, qui est si éloquent quand il parle, est sublime quand il souffre pour le Dieu qu'il annonce. C'est encore Bossuet qui va louer Paul. Ce serait à grand tort que je placerais quelques paroles de moi entre deux si grands noms : « Considérez ce grand homme fouetté à Philippes par la main du bourreau pour y avoir prêché Jésus-Christ, puis jeté dans l'obscurité d'un cachot, ayant les pieds serrés dans du bois qui était entrouvert par force et les pressait ensuite avec violence. Cet homme cependant, triomphant de joie de sentir si vivement en lui-même la sanglante impression de la croix, avec Silas son cher compagnon, rompait le silence de la nuit en offrant à Dieu, d'une âme contente, des louanges pour ses supplices, des actions de grâces pour ses blessures !»

Voilà comme Paul porte la croix du Sauveur ! Et aussi dans ce même temps, le Sauveur lui veut faire voir une merveilleuse représentation de ce qui s'est fait à la sienne : là du sang, et ici du sang ; là la terre a tremblé, et ici elle tremble encore. Là les tombeaux ont été ouverts, qui sont comme les prisons des morts, et les morts sont ressuscités ; ici les prisons, qui sont les tombeaux obscurs des hommes vivants, s'ouvrent. Et, pour achever cette ressemblance, là celui qui garde la croix du Sauveur le reconnaît pour le fils de Dieu; et ici celui qui garde saint Paul se jette aussitôt à ses pieds; il se soumet à son évangile. «Que ferai-je, dit-il, pour être sauvé?»

Il lave premièrement les plaies de l'apôtre, l'apôtre après lavera les siennes par la grâce du baptême, et ce bienheureux geôlier se prépare à cette eau céleste en essuyant le sang de l'apôtre qui lui inspire l'amour de la croix et l'esprit du christianisme.  Si le caractère énergique et fort de saint Paul se révèle par sa magnanimité dans les souffrances et le genre mâle et rude de son éloquence, la bonté de son âme, la chaleur de son cœur, se font voir avec un grand charme dans les épîtres à Timothée : l'amitié n'a jamais eu un langage plus digne et plus tendre. On sent, en lisant ces lettres, que Paul aime à travers la croix, et que ses affections se sont imprégnées du sang de Jésus-Christ.

Dans ces épîtres, comme le maître parle de haut au disciple! Mais cependant, comme en tombant de haut les paroles de l'apôtre demeurent pleines d'amitié! Aujourd'hui on fait grand bruit de liberté : oh ! qui parle bien d'indépendance, c'est Paul. Jamais homme n'a mieux revendiqué les droits des peuples que lui, car il les demandait au nom du divin Sauveur et en montrant le sang répandu pour que la terre fût libre, pour que les hommes fussent frères !





L'Église fête le même jour saint Pierre et saint Paul, et c'est là une des plus magnifiques solennités de Rome chrétienne. Là où leur sang a coulé, là on exalte leurs noms, et la voix de tout un peuple, dans le plus majestueux temple de l'univers, en face du tombeau des saints apôtres, sous les yeux du successeur de Pierre, chante ces paroles : Saints apôtres, vous que les mêmes travaux dans la vie, vous que la même couronne du martyre ont unis, nous vous unissons aussi pour vous honorer en un même jour.  L'éternel Seigneur a partagé entre vous l'univers : vous, Pierre, vous instruisez les Juifs; vous, Paul, vous portez la foi chez les Gentils. Tous deux chefs de l'armée sacrée, tous deux aimés de Dieu, tous deux honorés des hommes. Césars de la vieille Rome, le temps où l'idolâtrie adorait vos cadavres corrompus est passé, et voilà que les cendres de vos victimes sont vénérées par les princes de la terre et par toutes les nations ! Rome, tes collines empourprées du sang des glorieux martyrs portent sur leurs cimes la croix du Christ; Rome, cette croix t'a vaincue, et tu vaincras par elle!








Hymne Decora lux aeternitatis

Une belle lumiere d`éternité dore ce jour, et l`inonde de
rayons bienheureux, puisqu`il a couronné les Princes des Apôtres
et ouvert aux coupables une voie libre vers les Cieux.

Le Docteur du monde et le Portier du Ciel,
les pères de Rome et les juges des Nations, vainqueurs par la mort,
celui-ci du glaive, celui-la de la croix, au Sénat de la vie sont entrés couronnés.

A la Trinité, éternelle gloire, honneur, puissance, et jubilation
en cette Unité qui gouverne toutes choses, dans tous les siècles des siècles. Amen





L`Apôtre St-Pierre est crucifié a Rome la tête en bas dans les persécutions antichrétiennes de l`empereur Néron vers 68 ap J.C.




La Croix inversée au Vatican représente la mort de l`apôtre St-Pierre a Rome et n`a rien a voir avec le satanisme ou l`antéchrist. Il y a beaucoup de confusion et de malhonnêteté a ce sujet parce que les forces sataniques utilisent aussi ce signe pour dénigrer le Sauveur et son Église.




L`Apôtre St-Paul est exécuté a Rome dans les persécutions antichrétiennes sous l`empereur Néron vers 64 ap J.C.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum