LE ROYALISME EN FRANCE AUJOUTRD'HUI

Aller en bas

LE ROYALISME EN FRANCE AUJOUTRD'HUI

Message par Hervé J. VOLTO le Dim 30 Déc 2018 - 20:25

LE ROYALISME EN FRANCE AUJOURD'HUI

Le Royalisme est l'idée politique qui prône ou soutient la Royauté, c’est-à-dire un régime politique dans lequel le chef d'une nation porte le titre de Roi ou de Reine, le plus souvent héréditaire.

Souvent confondu avec le Monarchisme, notion plus vague qui inclut entre autres des dimensions impériales, Princières et Grands-Ducales, le Royalisme est souvent placé sur l’échiquier politique comme étant le contraire de la démocratie, bien que la plupart des Monarchies europèemnnes soient constitutionnelles et donc des démocraties à part entière. La notion de Royalisme est aussi opposée par excellence au républicanisme, notamment en France.

Le Royalisme peut s’exprimer aussi bien individuellement (par exemple, dans une opinion), collectivement, dans un parti Royaliste ou dans le cadre d’associations, en faveur d’une personne (Royaux régnants ou prétandants) ou d'une dynastie, jugée légitime par ses partisans pour conserver ou remplir le rôle de Chef d'Etat d’un pays qui deviendrait alors un Royaume.

On peut définir trois types de soutien d’une cause Royaliste :

1°) Dans un Royaume, lorsque la forme Monarchique est la forme habituelle ou constitutionnelle du gouvernement, le Royalisme peut s’exprimer en faveur du roi lui-même (ou de la reine), surtout en présence d’un risque de changement de régime : ce fut le cas en Belgique, où l’opinion royaliste s’identifie à la défense de l’unité belge, et au Liechtenstein.

2°) d’un Prétendant autre que le Monarque régnant, lorsque la forme Monatrchique de gouvernement est la forme coutumière ou constitutionnelle du gouvernement.

Ce fut le cas notamment du Légitimisme en France sous la Monarchie de Juillet (de 1830 à 1848), où les partisans du Comte de Chambord le préféraient à Louis-Philippe I°. De même, le Carlisme était un mouvement Royaliste espagnol préférant le prince Charles ou Don Carlos et ses descendants à sa nièce la Reine Isabelle II, à partir de 1833... et le jacobitisme un mouvement Royaliste écossais préférant le Catholique Jaques II Staurt àau protestant Guillaume II d'Orange.

3°) Dans un pays en république, le Royalisme peur s'exprimer en faveur d'un Roi chassè du trône, comme en Grèce, en Bulgarie ou en Roumanie, ou pour les descendants du Roi, comme c'est le cas en France et dans tous les pays européens ayant perdu leur Monarchie.

LE ROYALISME EN FRANCE, c'est avant tout UNE ATTITUDE CULTURELLE CATHOLIQUE, celle de la Tradition. En politique il défend le PRINCIPE D'EXPENSION-EVANGELISATION, dont Léon XIII reprendra l'idée: tout le contraire de l'actuel euro-mondialisme islamisant ! C'est aussi UN NATIONALISME FRANCAIS ET CHRETIEN : mourir pour la Patrie, c'est mourir pour le salut de la société Française destabilisée par les idées révolutionnaires. C'est, enfin, face à la masse L'AFFIRMATION DE LA PERSONNE CHRETIENNE.

Il inspire en France le Légitimisme, pour qui LE ROI EST LA SEULE AUTORITE LEGITIME EMANNANT DE DIEU, et les néo-Légitimismes que sont le Parmisme, le Survivantisme et le Providentialisme... et à l'étranger le Carlisme espagnol, le Miguélisme portugais, le Né-Bourbonnisme napolitain, le Jacobitisme écossais et irlandais, le Magyarisme hongrois, le Monarchisme polonnais, le Hiérosolymite de Terre Sainte et le Constantinopolisme des pays de l'ex-Empire Latin de Constantinople.

En France, le Royalisme persiste malgrès les décennies et les condamnations mais il s'est fortement divisé. Trois courants dominent avec trois Prétendants :

1. Le courant Légitimiste avec le Prince LOUIS DE BOURBON. Le Survivantisme, qui croit en la Survivance de Louis XVII, et le Parmisme, constitué autour du Prince Sixte-Henri de Bourbon-Parme, qui ne croit ni à la survivance de Louis XVII ni à la Légitimité de la branche des Bourbons d'Espagne mais entand appliquer à la France les principes du Carlismes -Dios, Patria, Fueros y Rey Legitimos (Dieu, Patrie, Foyers et Roi Légitime)- ne sont que des Néo-Légitimismes : le principe est le même, seul le Prince change.

2. Le courant Orlaniste avec le prince JEAN D'ORLEANS.

3. Le courant Providentialiste avec un Roi inconnu, don on ne connaîque le nom : HENRI DE LA CROIX.

Dnas cette époque de desespérence où les guerres et le souffrances sont à leur paroxisme, dans un contexte géopolitique de terrorisme et de guerres civile et mondiale, le Roi pourrait être le seul recours dans le cahos qui s'annonce.

Se profile ainsi un grand mouvement politique de Royalistes traditionalistes : ce mouvement reprend toute la tradition Catholique défendue par le Comte de Chambord et le Royalisme historique, une tradition qui restaure le droit dynastique de France et qui s’oppose aux idéologies filles de la Révolution, tout en s‘intéressant à la question sociale et à la défense de l’identité Chrétienne de la France, relevant le parallèle existant entre le déclin progressif de la France et l’abandon par celle-ci de sa vocation Catholique.

La question suivante sera donc: mais...existe-t-il une perspective d’action Royaliste en France aujourd’hui, en ce commencement de XXI° siècle?

D’abord, 74% des Français réclament un chef, qui commende et qui mettent de l’ordre: les principes Royalistes -continuité, rassemblement, arbitrage- demeurent parfaitement adaptés au siècle qui commence.

Ensuite, de plus en plus de Français sont aujourd’hui sensibles à l’hypothèses d’une restauration de l’institution qui donna naissance à la France, la fit s’épanouir et prospérer jusqu’à atteindre un degré de civilisation dont l’Histoire universelle admire encore la Grandeur: à l'huer où la France est en guerre contre le terrorisme aunom de l'isalm, contre la barabrie anti-sémite et anti-chrètienne, contre l'aveuglement de nos élites ripoux-blicaines parvenues et mécréantes, ls foules se pressent dans les châteaux, les salons, les jardins -Versaille et Chambord : son et lumière !- dans la décoration, l’édition et la parfumerie, l’étiquette royale fait MONAR-CHIC. On ne compte plus les magazines people et les émissions télé qui font leur miel du mariage royal ou du baptême princier !

Enfin, la France de Dieu, le Royaume de Marie ne peut pas périr: IL FAUT QU'IL VIENNE !

Pour les vrais Royalistes, le sceau et l’emblème des Contrerévolutionnaires demeure le double-COEUR DE L'AMOUR surmonté de la CROIX DU SACRIFICE qu’ils arborent dès les guerres de Vendée sur le Drapeau national avec la devise « ESPOIR ET SALUT DE LA FRANCE » : le Général de Sonis en fera son drapeau.

La conviction du Royalisme traditionnel s’enracine autour d’une fidélité absolue envers le Divin Christ-Roi et en Sa Très Sainte Mère, et dans l'attente de la Restauration du Lieutenant Royal qui refera de la France la Fille Aînèe de l'Eglise et l'Educatrice des Peuples, le vrai Royaliste défendra le Catholicisme de tradition, la Contrerévolution dans la droite ligne de Joseph de Maîstre, le Drapeau Blanc, l'union du Trône et de l'Autel, l'identité Catholique de la France.

-Avant d'être Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que JE SUIS ROYALISTE PARCE QUE JE SUIS CATHOLIQUE ET FRANCAIS (Maurice d'Andigné).

Le vrai Royaliste agira tout d'abord en Catholique, puis en Monarchiste, préparant le retour du Roi en France tout en défendant l'intéret national. Il se placera dans la CONTOINUITE des CROISES, des LIGUEURS du temps d'Henri IV, des CHOUANS de Vendée et de Bretagne, des CHEVALIERS DE LA FOI qui firent tomber Napoléon et permirent le Restauration, des Ultraroyalistes, dit ULTRAS, de 1814 à 1830, des ZOUAVES PONTIFICAUX et des CAMELOTS DU ROI.

-Le Royalisme Français, même aujourd'hui, n'est pas, ne peut pas être, un simple culte du souvenir. Il est une espérence politique plus encore qu'une nostalgie, une doctrine, en tout cas une réserve de la France, un recours comme il est convenu de dire (Guy Augé).

Etre Royaliste, ce n'est pas seulement vouloir un Roi, c'est se revendiquer Contrerévolutionnaire ! C'est renier les valeurs, l'histoire, les symbôles, les acquis de la République, fille de la Révolution, régime judéo-maçonnique qui, pour nuire au Catholicisme veut tout laïciser, comme nous l'a clairement rappellé Vincent Peillon dans une interwiew télévisée : La laïcité, nouvelle religion.

Contre la violence sournoise qui s'exerce partout, contre l'âme de nos enfants, contre les Catholiques, contre les traditions de notre Pays, contre son Histoire, contre la sécurité et l'honneur de la France, le Royaliste doit opposer SANS RELACHE, se valeurs Chrétiennes, familialales et patriotiques.

Pour le Royalisme traditionnel, il est clair que les institutions Monatrchiques de droit Divin Catholiques et Royales sont le rempart nécessaire d’une société Catholique et Royale. Les Royalistes trouvent naturellement leurs armes politiques dans un esprit opposé à celui qui défait les sociétés occidentales (attaque de la religion Catholique, subversion culturelle, terrorisme d’État ou terrorisme totalitaire importé des pays ennemis de l’Occident Chrétien).

Pour ses partisans, le Royalisme Français consiste avant tout en une ambition pour la France : la volonté de redonner au pays sa position hégémonique qu’elle a eu jusqu’au début du siècle passé, sa positon de pays Chrétien, de FRANCE FILLE AINEE DE L'EGLISE ET EDUCATRICE DES PEUPLES, indépendante et rayonnante, de retrouver un Monarque apte à enclencher de grands projets, celle aussi de sortir du jeu des partis et de la politique à court terme qui caractérise, pour les royalistes, l’exercice du pouvoir des hommes politiques de la république.

Le Royalisme se pose pour certains comme une opposition au nouvel Ordre Mondial par le renforcement de l’État face aux institutions supranationales qui empiètent sur les libertés fondamentales des peuples.

Comme à Tolbiac où Dieu donna la victoire à Clovis, peut être donnera-t-Il la victoire par UN GRAND MONARQUE qui viendra rétablir le bon droit par UNE NOUVELLE CROISADE. Nous retournerons alors aux sources: le Baptême de Clovis et le Testament de Saint-Rémy. La consécration de la France à Marie reste LE Recours : à Jésus par Marie ! La France redevenue Catholique et Royale entrainera les autres nations dans la construction de l’Empire du Saint Esprit, socle Marial de la civilisation de l’Amour.

Hervé J. VOLTO, CJA

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum