MANUEL DU CHEVALIER CROISE

Aller en bas

MANUEL DU CHEVALIER CROISE Empty MANUEL DU CHEVALIER CROISE

Message par Hervé J. VOLTO le Sam 11 Mai 2019 - 15:33

Introduction.


-La lumière et les ténèbres s'affrontent, la lumière de la vérité et les ténèbres de l'erreur. C'est un affrontement qui ne consent aucune neutralité. Il faut choisir de quel côté l'on veut être. C'est le choix par lequel chaque être humain joue son éternité (Jean-Paul II).

Par le rite de l'Adoubement, le Chevalier reçoit officiellement la mission de combattre les ennemis de Dieu et de l'homme, et "d'élargir ici-bas les frontières du Royaume de Dieu", avec la grâce nécessaire pour l'accomplir.

-Tenez-vous donc debout, avec la Vérité pour ceinture, la Justice pour cuirasse, et pour chaussures le Zèle à propager l'Evangile de la paix ; ayez toujours en main le bouclier de la Foi, grâce auquel vous pourrez éteindre tous les traits enflammés du Mauvais ; enfin recevez le casque du Salut et le glaive de l'Esprit, c'est-à-dire la Parole de Dieu (Eph. 6:14-17) !

Pour un vrai Chrétien, seule la Chevalerie peut extraire du chaos actuel un Ordre conforme au plan Divin.



1. Action d'une nouvelle Chevalerie Croisée.



La confirmation développe en nous les effets du Baptême et nous sommes alors réellement consacrés " Croisés ", puisque nous recevons la Croix sur le front. Un vrai Chevalier sait que l’esprit de Croisade se doit d’être un instrument de stratégie Spirituelle, qu’il doit être conscient qu’il lui faudra se sacrifier à l’exemple des anciens Croisés. Que, nouveaux Chevaliers Croisés de cette lutte "pro bene et soli Deo" (par le bien et pour Dieu), il y risque sa vie et qu’aujourd’hui comme hier "glorieux sont les héros mais plus encore les martyrs".



2. Appel au combat!



-Ne nous endormons pas, comme font les autres, mais restons éveillés et sobres... Revêtons la cuirasse de la foi et de la charité, avec le casque de l'espérance du salut (I Th 5: 6-8) !

Laissant humblement à Dieu le choix du Roi à venir, les Chevaliers et les conquérants du Christ de la Croisade Eucharistique s'engagent à faire un quart d'heure de méditation tous les jours: la méditation prépare à l'action. Qu'est-ce que la Méditation? C'est une prière intérieure, faite au fond du coeur et qui ne s'exprime pas par des paroles. C'est en quelques sorte un colloque avec Dieu, par lequel nous écoutons ce qu'il nous dit plus que nous parlons avec Lui. Comment peut se faire la Méditiation? Voici une métrhode qui peut nous aider:

-APPRENDRE, c'est à dire "se pénétrer" du sujet de la Méditaion, en lisant un passage de l'Evangile ou un autre livre de méditation (par exemple, le Cahier de l'Amour du Dr L. Gaspari). Il faut lire lentement et avec attention: si nécessaire, même plusieurs fois pour bien saisir le sens du texte.

-REFLECHIR, c'est à dire "ruminer" la chose, pour faire sienne les idées apprises jusqu'à en être pleinement convaincu. C'est le travail le plus important de la Méditation, parce qu'en procède la décision.

-DECIDER, choisir d'imiter N.S. Jésus-Christ dans la pratique de Ses Vertus, afin de combattre nos défauts. Cette décision, on la répètera plusieurs fois dans un colloque intime avec N.S., que l'on pourra continuer ausi au cour de la journée.

NB: dans la pratique, ces trois parties (apprendre, réfléchir, décider) pourront se répéter plusieurs fois durant une même médiataion, par exemple à la fin de chaque phrase ou parole de N.S.
Chers Chevaliers et conquérants du Christ! Le combat nous appelle! Armons-nous de l'armure de la Méditation!



3. Le Croisé de Marie Immaculée.



Le but de l'action Chevaleresque du Croisé, c'est la défense de l’Eglise militante, la reconnaissance de la Royauté universelle du Christ, le rétablissement de l'Ordre Social Catholique par la Royauté Sociale de Sainte Marie Immaculée : A JESUS PAR MARIE! Dans l’attente du Roi, Lietant du Christ, que la Divine Providence donnera à la France pour auver la Chrétienté, le Croisé est un guerrier au service de la Vérité et non un diplomate qui compose avec l’enfer.

Le Croisé trouve dans la société de ses frères Chrétiens la plus vaste et la plus prafaite communauté humaine, à laquelle il se dévouera d'abord. Tous ces hommes racahetés dans le sang du Christ, devenus emembres d'un seul corps, l'Eglise, et donc membresles uns des autres, trouvent dans leur adoration, Amour et service de Dieu le principe et la règle de leur estime, Amour et service mutuels, d'où résulte une intense et perpétuelle communion de biens temporels et spirituels. Cette Charité fraternelle forme dans le monde et tout au long des siècles une communauté surnaturelle dont la vraie religion est le fondement, dont les mêmes pensèes, les mêmes habitudes sociales, les même moeurs sont les fruits. Telle est la Chrétienté dont non seulement les biens Divins mais les biens humains sont communicables, offerts à tous.

-LA PENSEE CHRETIENNE, bimillénaire, héritée de la sagesse biblique et de la philosophie grecque, est et demeurera la préparation intellectuelle nécessaire à toute communication humaine fraternelle, au-delà des murailles et des rideaux de fer que dressent les idéologies barbares, les anciennes comme les modernes, et malgré l’anarchie et les ruines, conséquences de l’actuelle apostasie.

-LA POLITIQUE CHRETIENNE, héritée de la théocratie biblique et de l'ordre romain, est aussi une sagesse humano-divine, CATHOLIQUE, un art pratique désormais exemplaire, offert à tous les peuples pour leur permettre d'accéder à un ordre intérieur stable, paisible, juste et fort, comme aussi d'entrer dans le concert des nations policées qui sont résolues à tenir en échec tout retour offensif de la sauvagerie, ou à en revenir.

-LA CIVILISATION CHRETIENNE, héritée de l'Évangile, conservée de siècle en siècle, enrichie des multiples apports des traditions des peuples, mais peut-être élevée à son plus haut degré de perfection par « LA DOUCE FRANCE», Capétienne -Catholique et Royale !- a été le moyen providentiel, inspiré, béni, protégé par Dieu, d'étendre et de profondément établir la Chrétienté parmi les peuples de la terre, dans la concorde que permettent d'admirables, d'incomparables mœurs communes. La France Capétienne reste la source d’inspiration et le modèle de toute Politique vouée au bien commun de la société, concourant ainsi indirectement au salut éternel de ses membres.



4. Le Croisé est antagoniste de Satan.



Parce que le le Croisé est un guerrier au service de la Vérité et non un diplomate qui compose avec l’enfer, le Croisé est entagoniste de Satan: c'est un réparateur et un rédempteur, un témoin de vérité, une pierre angulaire. La compromission fut le péché des Templier: nous, Chevaliers Croisés, ferons pas la même erreur! Et pour Perig Geraud-Keraod, fondateur de la Fédération du Scoutisme Européen (FSE) à l'origine de la branche celtique des Scouts de France sous le nom de Bleimor, le Baussant, bannière des Scouts d'Europe, représente le combat Chevaleresque que tout scout devrait mener:

-C'est l'étendard des Chevaliers Templiers, mi-partie blanche et noire, tranchée de la Croix vermeille dont les huit pointes symbolisent les Béatitudes. Les Scouts et Guides d'Europe ont adopté l'emblême, en y ajoutant la fleur de Lys, qui était pour Baden Powell, le fondateur du scoutisme international, le signe de l'éclaireur. Parce que sur les anciennes cartes marines le Lys représentait le Nord et servait de boussole. Le blanc représente la bannière du Christ, le noir indique que les Chevaliers sont engagés dans l'action terrestre. L'affrontement d'ombre et de lumière qu'il nous impose est une provocation de Dieu et qui convie l'homme à remporter la vraie victoire. Appel d'avant garde du Baussant, humble parcequ'il n'erst pas fait que de lumière mais efficace parce qu'il porte la Croix.



5. Notre combat.



Notre combat est entièrement pour le Règne Social de Marie dans la vie individuelle, la vie familiale, la vie professionnelle, la vie politique, en attendant le Roi. Et la Croisade sera dite CROISADE DE MARIE IMMIACULEE ! En attendant l’heure du triomphe du Cœur Immaculé de Marie et de la « Divine surprise » qui redonnera à notre nation un Chef d’Etat Catholique et Royal :

Afin de refouler l'enfer de partout et d'assurer en toute la vie humaine le règne du DIVIN COEUR SACRE ET MISERICORDIEUX de N.S. Jésus-Christ, le Croisé travaillera de toutes ses forces au règne du COEUR IMMACULE DE MARIE en lui, dans la famille, dans la profession et dans la société, dans l'attente du GRAND MONARQUE qui le fera régner dans la politique et sur toute la France.

La Croisade, D'ABORD, travaillera à la conversion Catholique du pays, de ses élites, conversion qui, pour être sincère, doit conduire à la haine de la Révolution, au rejet de la démocratie -tant dans la politique que dans la religion- et à l'aspiration des cœurs et des esprits vers la Monarchie Très Chrétienne.

Et déjà ce sera la moitié du travail, car qui a l'Église avec soi est assuré de vaincre.

Aujourd'hui, la promesse de N.D. De Fatima -« À la fin mon Cœur Immaculé triomphera. Le Saint-Père me consacrera la Russie qui se convertira, et il sera donné au monde un certain temps de paix »- fonde notre espérance d’une restauration de la Chrétienté et de son extension au monde entier.

Notre Croisade, œuvre éminemment politique, sera nécessairement Royaliste mais aussi une œuvre religieuse car, comme l’enseignait saint Pie X :

-Pas de vraie civilisation sans civilisation morale, et pas de vraie civilisation morale sans la vraie religion : c’est une vérité démontrée, c’est un fait d’histoire.

Nous devons tout d'abord prier pour que l'Eglise revienne de son modernisme et de son libéralisme, nous comportant en véritables CATHOliques de TRADItion -nous ne sommes pas des Catholiques de restaurant, nous ne choissons pas le menu- mais dans l'indult du pape, LA VOIE BLANCHE étant la ptrique de l'EUCAHRISTIE, la dévotion mariale à travers la pratique du ROSAIRE quotidienne, et l'union avec le SAINT PERE.

Enseuite soyons Royalistes parce que Catholique et Français : en attendant le Roi, défendons le Royaume. Le Royalisme est une idée belle et Noble, qui satisfait ce qu'on a de meilleur en nous: l'héroïsme, le sens du Sacré et l'idéal !!!

Enfin, pour aboutir, notre Croisade devra donc se faire sous l’inspiration et la protection de la Vierge Marie, notre Mère et notre Reine à tous, à jamais. Et c’est à cette œuvre Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, consacrée aux Coeurs-Unis de Jésus et de Marie -double-COEUR DE L'AMOUR surmonté de la CROIX DU SACRIFICE, espoir et salut de la France- et à Saint-Michel Archange, que s’appliquera la prophétie du Saint pape Pie X aux Monarchistes Français : « cette œuvre aboutira ! » .



Conclusion.



Travailler au Règne Social de Marie Immaculée est une tâche bien difficile. Nous aurons d’abord à nous soumettre nous-mêmes aux exigences d’un tel idéal, et ils seront peu nombreux ceux qui nous suivront. Qu’importe ! Avec notre Reine, si bonne et si puissante, nous pouvons tout.



Hervé J. VOLTO, CJA



A lire : R.P. Gabriel-Marie Jacquier, Manuel du croisé (Editions du Lion).
___
A paraître : Le rôle du Croisé aujourd'hui.

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum