POUR UNE SAINTE CHEVALERIE DEVOUEE

Aller en bas

POUR UNE SAINTE CHEVALERIE DEVOUEE  Empty POUR UNE SAINTE CHEVALERIE DEVOUEE

Message par Hervé J. VOLTO le Sam 1 Juin 2019 - 11:18

Pour un vrai Chrétien, seule la Chevalerie peut extraire du chaos actuel un Ordre conforme au plan Divin.

La cité médiévale s'unissait dans la construction des cathédrales. Aujourd'hui, ce n'est pas seulement une cathédrale de pierre qu'il faut construire, il faut aussi construire une cathédrale politique. Puisse-t-il y avoir en nous, cette énergie des grands bâtisseurs qui n'ont pas rejeté la Pierre Angulaire, cette force, cette CHARITE en un mot, qui est le principe de la Divinisation du monde. Charité ! Charité personnelle, sans doute, mais aussi charité politique ! Le mot est des souverains pontifes, eux-mêmes : « Charité politique » qui fera de la cité terrestre, la préparation de la cité céleste, ce par une politique Chrétienne qui ne peut être que Catholique et Royale, la MISSION DIVINE DE LA FRANCE ne pouvant s'effectuer plienement SANS LA CONTINUTE ROYALE.

Comme la restauration de la Monarchie Royale Très Chrétienne en France paraît difficile aujourd’hui sans une œuvre de Contrerévolution préalable, c'est à une Sainte Chevalerie dévouée que nous ferons appel.



Sommaire.

1. Insitution d'une sainte Chevcalerie dévouée.

2. L'Ordre de Chevalerie.

3. Sa spiritualité.

4. La Chevalerie en action : la Croisade.





1. Institution d'une Sainte Chevalerie dévoué.



Saint-Exupéry a dit en son temps:

-Si chacun de nous prend conscience de notre rôle (de pèlerin, d'historien ou de politicien), il se découvre plus qu'un serviteur, il est une sentinelle et chaque sentinelle est responsable de tout l'empire.

Nous ne comprendrons jamais en quoi consiste la vie Chrétienne si nous ne voyons pas qu’elle implique un combat spirituel. Deux Royaumes sont en guerre : Le Royaume de Dieu et le Royaume de Satan. Ces deux Royaumes combattent pour les âmes des hommes.

Pour devenir de vrais Croisés, nous emploierons les armes spirituelles d’Ephésiens chapitre 6. Saint Bernard, rappelant la Lettre de Saint Paul aux Ephésiens, nous dit que :

-Le Chevalier du Christ doit être armé de la patience pour bouclier, qu’il porte et dont il s’entoure contre tout adversaire, de l’humilité pour cuirasse qui préserve les profondeurs intimes, de la charité pour lance, avec laquelle comme dit l’Apôtre, se portant vers tous dans la provocation de la charité et se faisant tout à tous ; il combat le combat du Seigneur. Il lui faut aussi le heaume du Salut qui est l’Espérance protégeant la tête, c’est-à-dire 1'élément capital de l’esprit. Qu’il ait également le glaive de la Parole de Dieu et le destrier de bon désir.



2. L'Ordre de Chevalerie.



Un Ordre de Chevalerie est un insitution Christique, dispensant à ses membres l'initiation, la consécration et l'investiture de la Chevalerie, distribuant aux Chevaliers et à leurs cercles d'influence les lumières et les forces sourdants de l'iimuable traditon de la garde de l'Eglise et de la défense de la Chrétienté, assument en son vivant esprit l'honneur de la Chatolicité, au service de N.S. Jésus-Christ et de l'établissement ici-bas de Son Royaume.

Les trois fins d'un Ordre de Chevalerie sont:

-Servir la Foi.

-Défendre l'Eglise.

-Promouvoir la Chrétienté et la paix.

Il s’agit de contribuer à « élargir ici-bas les frontières du Royaume de Dieu »par le service et la défense des faibles, de la justice et de la paix.

Le véritable Ordre de Chevalerie vise à établir la Cité temporelle sur les fondements de l’ordre naturel et les principes de l'évangile, dans le respect des libertés essentielles de l'homme et des communautés humaines.

Elle cherche d’abord le Règne de Dieu et sa justice, sachant que le reste, c’est à-dire la paix sur la terre (ie. la tranquillité de l’ordre, selon Saint-Thomas d'Aquin) et les bienfaits qui en découlent, est donné par surcroît.

Selon la tradition Chevaleresque, seul l'homme est adoubé, mais les grâces de ce sacramental se répandent sur le foyer entier. L'adoubement Chevaleresque est conféré par un Évêque, ou par le maître de l'Ordre : le Roi, si c'est un Ordre Royal. Par ce rite le Chevalier reçoit officiellement la mission de combattre les ennemis de Dieu et de l'homme, et "d'élargir ici-bas les frontières du Royaume de Dieu", avec la grâce nécessaire pour l'accomplir. "QUA TA VOLONTE SOIT FAITE SUR LA TERRE COMME AUCIEL" : sur la Terre comme au Ciel, c'est le Trône !

Un Ordre de Chevalerie sert aujourd'hui à trois choses : anoblir un roturier méritant comme on le voit encore en Angleterre, fidéliser une Noblesse déjà existante comme on le voit encore en Espagne et sacraliser le métier des armes, réintroduisant les grades de l'Ordre de Chevalerie au sein de la hiérarchie militaire. CE SONT DES ORDRES ROYAUX. Les vrais Royalistes comprendront ici que l’une des fonctions Royales soit non seulement rayonner dans le Royaume visible, mais encore de faire rayonner aussi les sujets qui l’entourent: de même que le Soleil, en projetant ses rayons bienfaisants sur les astres qui l’environnent, les fait briller à leur tour. Cette belle métaphore louis-quatorzienne nous fait comprendre de quelle façon la Royauté, vécue comme l’ascension de chacun vers un idéal moral et politique, est une réalité à nouveau envisageable.

Un Ordre de Chevalerie est une compagnie, une compagnie régulière, une compagnie militante:



1°) Une compagnie.



Les membres d'un Ordre de Chevalerie constituent une véritable famille spirituelle et pratiquent une authentique vie fraternelle. Leur unité rend plus efficace le combat pour le Christ et pour Son Règne. Certains d'entre eux peuvent choisir la vie conventuelle.



2°) Une compagnie régulière.



L'Ordre propose à ses membres l'exercice d'une Règle qui les dispose à remplir au mieux leur mission de Chevalier et de Chrétien dans le monde d'aujourd'hui. La Règle crée un style de vie, elle fusionne les volontés pour la poursuite d'une même fin, elle fait de l'Ordre une fraternité unie dans la recherche et l'amour du même idéal.

Les chapitres de la Règle décrivent les fins de l'Ordre et sa structure, l'éthique du Chevalier, sa spiritualité toute mariale, ses observances personnelles et communautaires, sa vie familiale, professionnelle et sociale. Les observances sont relativement légères, et parfaitement adaptées à la vie des laïcs dans le monde. La Règle est la servante de l'Évangile, et se réfère en tout à l'Écriture et à la Tradition ; elle aide chacun à unifier sa vie : Qu'est-ce que la Tradition ?

-L'Église dans sa doctrine, sa vie et son culte, perpétue et transmet à toutes les générations tout ce qu'elle est elle-même et tout ce qu'elle croit. Cette tradition qui vient des apôtres, se développe dans l'Église sous l'assistance du Saint Esprit (Mrg Lefebvre).



3°) Une compagnie militante.


-Ainsi en est-il de la foi : si elle n'a pas les oeuvres, elle est tout à fait morte. (Jc II,17)

Les Croisés conçoivent leur action comme un double combat (Saint Bernard) : spirituel par son inspiration et sa finalité, temporel par le terrain sur lequel il s'exerce ; combat pour l'homme, dans la cité des hommes, mais en vue de la cité de Dieu, parce que son enjeu est le salut de l'homme tout entier.

Répondant aux exhortations du Saint Père, un vrai Ordre de Chevalerie est au service de l'Église, de la cité, et de la dignité de l'homme.

-Le Chevalier honore et protège les pauvres, les faibles, les déshérités" (code d'honneur chevaleresque).

Le combat Chevaleresque suppose de nos jours une préparation de tout l'être : spirituelle et doctrinale, intellectuelle et esthétique, physique et morale. Le Croisé est un Chevalkier qui combat pour la Vérité, non un diplomate qui compose avec l'enfer. L'Ordre aide chacun de ses membres à se mettre à l'école de Marie et à acquérir la formation indispensable pour prier et agir.



3. Sa spiritualité.



Placée sous le patronage du Christ-Roi et de Son Sacré Cœur, les Chevaliers reconnaissent en la Sainte Vierge Marie-Reine, leur Dame et leur suzeraine, en Saint Michel Archange, le Grand Maître de leur ordre et dans les Saints Anges leurs puissants protecteurs et défenseurs contre les embuches du démon.

La Règle de Saint Benoit, inspiratrice, notamment grâce à Saint Bernard de Clairvaux, des règles des Ordres Militaires de Chevalerie, est une référence précieuse dans la prière et dans l’action.

Les Chevaliers portent une dévotion particulière à Saint Martin, Chevalier romain, patriarche et évangélisateur des Gaules, à Saint Benoit de Nursie, patriarche des moines d’Occident, à tous les saints patrons de la Chevalerie traditionnelle, à Saint Louis, Chevalier et roi de France, et à sainte Jeanne d’Arc et sainte Thérèse de l’Enfant Jésus (Patronnes secondaires de la France).

Mais c'est à la Chevalerie que l'on doit le beau titre de "Notre-Dame". Les membres d'un Ordre de Chevalerie appartient à la Bienheureuse Vierge Marie, Mère de Dieu et Mère de l'Église. Chaque Croisé lui est consacré selon la formule de Saint Louis-Marie Grignion de Monfort, et à Son Coeur Immaculé : l'union des Coeurs Unis de Jésus et de Marie ressort en la dévotion à N.D. DU SACRE COEUR, patronne des causes impossibles, cette dévotion, reconnue par l'Eglise

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ,

constituant un élément essentiel de notre Chevalerie.



4. La Chevalerie en action : la Croisade.



-Ne nous endormons pas, comme font les autres, mais restons éveillés et sobres... Revêtons la cuirasse de la foi et de la charité, avec le casque de l'espérance du salut (I Th 5: 6-8) !

Des Chevaliers modernes peuvent servir aujourd'hui à protéger la Tradition, l'attachement aux racines Chrétiennes de la France, à la Famille, à l'Armée et à la terre natale. Il appartiendra au Roi à venir de restaurer les Ordres de Chevalerie, rajoutant peut-être l'Ordre du Lys insttitué par Charles X pour la Garde Royale et en instituant de nouveau comme un Ordre Royal de de Sainte-Jeanne d'Arc, par exemple. Il papartient au Chevalier, dans l'attente du Grand Monarque, d'applanir les chemins du Roi : il doit devenir pour celà un vrai Croisé.

Servir le Roi Très Chrétien, c'est servir la Chrétienté et défendre l'Eglise.

Concervé dans les archives Royales de Madrid, IL CEREMONIALE HISTORICO E POLITICO (c’est écrit en italien, c’est peut-être la copie destinée à la Couronne de Naples ou au Saint Siège), sous le titre OPERA UTILISSIMA A TUTTI GLI AMBASCIATORI, définit ainsi la titulature du Roi de France:

– LOUIS XV (le Roi de l’époque), PAR LA GRACE DE DIEU ROI DE FRANCE ET DE NAVARRE, DU SIEGE APOSTOLIQUE LE BIENFAITEUR HEREDITAIRE, DE L'EGLISE DE ROME LE PROTECTEUR PERPETUEL, DE LA LIBERTE DES LIEUX SAINTS LE DEFENSEUR SOUVERAIN DU DROIT.

Le rôle du Croisé aujourd'hui est triple:



1°) Un rôle social.



Le Croisé sait que « le Royaume de Dieu est déjà au milieu de nous », que la Foi est dans la vie et que la charité envers Dieu s'opère dans l'amour du prochain. Il s'applique d'abord au service des communautés auxquelles il appartient de naissance ou par situation : sa famille, sa commune, sa corporation. L'économie Chrétienne du Royalisme Social lui en révèle les tares ou les difficultés actuelles, lui en fait désirer ardemment la restauration parfaite. Son optimisme, sa vertu Chrétienne l'engagent à y travailler de toutes ses forces et chaque jour.



2°) Un rôle Royaliste.



Le Croisé sait que « le Royaume de Dieu souffre violence » et il reconnaît dans le combat politique de ce XXIe siècle le choc de deux cités, la cité de Dieu et la cité de Satan. Il sait que tout enfin doit être « restauré dans le Christ » et très précisément les institutions humaines, et les régimes politiques d'abord, d'où son Royalisme. Fuyant l'impiété démocratique, l'abjurant s'il y a cédé, Il acquiert par vertu une âme de militant politique, soldat populaire insurgé contre les oligarchies de la finance et du pouvoir, Chevalier préparant les chemins du Roi tout en laissant humblement à Dieu le choix de ce Roi à venir. Sa haine du vice démocratique, son mépris de l'absurde régime républicain, de ses hontes et de ses crimes, comme son admiration pour la Monarchie Très Chrétienne, son Amour des « quarante Rois qui en mille ans firent la France », nourrissent sa résolution, son enthousiasme et sa bravoure.



3°) Un rôle Catholique.



Le Croisé sait enfin que « le Royaume de Dieu est au Ciel » mais que la Chrétienté, c'est " le Royaume de Dieu sur la Terre ". L'esprit de notre Croisade est avant tout humaniste, passionné d'économie Catholique, de corporatisme, de Monarchie et de National-Catholicisme. Son inspiration n'est pas que mystique. Tout Croisé est d'abord, et bien au-dessus de tout le reste, intensément Catholique, soumis à Dieu, occupé de son culte et désireux d'union totale avec Lui, union des volontés ici-bas, union du Trône et de l'Autel restaurée ici-bas, union de vision, d'amour et de béatitude dans la vie éternelle. Ainsi, disciples du Frère Charles de Jésus, Charles de Foucauld, les Croisés ont pour hantise un Amour évangélique de Jésus, qui déborde sur toute leur vie en désir de gloire et de fécondité illimitées de l'Église leur mère, en désir de restauration de la France Chrétienne, si belle ! et de toutes ses traditions, en désir de mission et de colonisation qui ouvrent toute la terre au règne du Christ-Roi et sauvent, s'il se peut, tous les humains ! Cet amour dévorant leur fait surmonter toutes les peines d'une Église qui semble s'abandonner à la chair, au monde et à l'Antéchrist.



-Avant d'être Royaliste, je suis Catholique et Français; je dirai même que JE ne SUIS ROYALISTE PARCE QUE JE SUIS CATHOLIQUE ET FRANCAIS (Comte Maurice d'Andigné).

Le Croisé est donc acquis à la Contre-Réforme Catholique du XXIe siècle, comme à celle du XVIe siècle, qui sont vraies et authentiques RENOUVEAU FRANCAIS et RENAISSANCE CATHOLIQUE. Afin que cet acte ultime de sa vie de Croisé Catholique, Royaliste, communautaire soit le plus beau.

Deus noster, Pater in Filio Jesu per Spiritum et Mariam, ad laudem gloriae suae, misericordia nostra.







Hervé J. VOLTO, CJA





_________

A paraître : Catholiques, les sectes impies veulent arracher votre Foi !



Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum