La foi grandit par l'épreuve

Aller en bas

La foi grandit par l'épreuve Empty La foi grandit par l'épreuve

Message par etienne lorant le Mar 3 Sep 2019 - 10:59

Lecture de la première lettre de saint Paul apôtre aux Thessaloniciens
Pour ce qui est des temps et des moments de la venue du Seigneur, vous n’avez pas besoin, frères, que je vous en parle dans ma lettre. Vous savez très bien que le jour du Seigneur vient  comme un voleur dans la nuit. Quand les gens diront : « Quelle paix ! quelle tranquillité ! », c’est alors que, tout à coup, la catastrophe s’abattra sur eux, comme les douleurs sur la femme enceinte : ils ne pourront pas y échapper. Mais vous, frères, comme vous n’êtes pas dans les ténèbres, ce jour ne vous surprendra pas comme un voleur. En effet, vous êtes tous des fils de la lumière, des fils du jour ; nous n’appartenons pas à la nuit et aux ténèbres.  Alors, ne restons pas endormis comme les autres, mais soyons vigilants et restons sobres. Car Dieu ne nous a pas destinés à subir la colère, mais à entrer en possession du salut par notre Seigneur Jésus Christ, mort pour nous afin de nous faire vivre avec lui, que nous soyons en train de veiller ou de dormir.     Ainsi, réconfortez-vous mutuellement et édifiez-vous l’un l’autre, comme vous le faites déjà.
         

PSAUME
(Ps 26 -27),
R/ J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
Le Seigneur est ma lumière et mon salut ;
de qui aurais-je crainte ?
Le Seigneur est le rempart de ma vie ;
devant qui tremblerais-je ?
.
J’ai demandé une chose au Seigneur,
la seule que je cherche :
habiter la maison du Seigneur
tous les jours de ma vie,
pour admirer le Seigneur dans sa beauté
et m’attacher à son temple.
.
J’en suis sûr, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur.
»



Évangile de Jésus Christ selon saint Luc
En ce temps-là,Jésus descendit à Capharnaüm, ville de Galilée, et il y enseignait, le jour du sabbat.  On était frappé par son enseignement car sa parole était pleine d’autorité. Or, il y avait dans la synagogue un homme possédé par l’esprit d’un démon impur, qui se mit à crier d’une voix forte :  « Ah ! que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais qui tu es : tu es le Saint de Dieu. » Jésus le menaça : « Silence ! Sors de cet homme. » Alors le démon projeta l’homme en plein milieu et sortit de lui sans lui faire aucun mal. - a Tous furent saisis d’effroi et ils se disaient entre eux: « Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent ! »  Et la réputation de Jésus se propageait dans toute la région.

          – Aelf,Paris

Qui d'entre nous n'a jamais rencontré des circonstances durant lesquelles on s'est exclamé : "Mais qu'est-ce que j'ai pu faire au bon Dieu ! Mais ce n'est pas un blasphème, c'est la soudaine découverte qu'il faut prendre des mesures radicales afin de résoudre un problème qui pourrait empirer! C'est ainsi durant des années,  je me suis retrouvé - avec d'autres, confronté à la présence, chaque jour  en matinée, à la présence de jeunes revendeurs de drogue, de cannabis et d'Extasy - parmi d'autres stupéfiants. Cette épreuve dura près de trois années.  On pouvait bien appeler la police.. l'un" d'entre eux  surveillait à distance afin d'échapper à un contrôle ...   Par deux fois, j'ai échappé à la brutalité de quelques un d'entre eux.   Et c'est en de telles circonstances que la tentation m'est venue et dura deux années. Parmi les épisodes, j'ai dû faire face à trois marocains plus âgés venus me menacer avec de longs couteaux repliables... Cette épreuve dura trois années durant lesquelles je fus soumis au doute : pourquoi moi !  Et tout à la fin, rentrant chez moi le soir, je ressentis un choc au dos et perdis connaissance.  Après divers examens , un des ambulanciers me déclara : "Votre vélo a été déposé au bureau de police "!  Mais j'étais à piéton de puis trois ans...

Une telle épreuve pour ma foi, je n'en avais jamais supportée de telle depuis  le mon temps d'armée  à quelques kilomètres à la frontière de l'ex- Allemagne de l'Est...   Et cependant, remis de cette agression, je pus constater que mes jeunes persécuteurs avaient change d’attitude : ils me respectèrent sans que je cesse de dénoncer leurs pratiques.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum