TROIS PENSEES DE CHARLES MAURRAS

Aller en bas

TROIS PENSEES DE CHARLES MAURRAS Empty TROIS PENSEES DE CHARLES MAURRAS

Message par Hervé J. VOLTO le Ven 27 Sep 2019 - 23:59


 
Tout vrai Catholique, tout vrai nationaliste, tout vrai Français devrait connaître et méditer les trois pensées suivantes de Charles Maurras, recuillies par le Carmel de Lisieux. Elles constituent pour nous, Royalistes, un moyen de réflexion pour l'action :
 
1. FRANCE ET CATHOLICISME.

-Le Royaume de France naquit de l'Eglise. La France, sans l'invocation au Dieu qui aima les Français, est un concept dégénéré. La France, terre des Saints, aujourd'hui autant et peut être plus que jamais, est terre d'espérence. L'Eglise Catholique forme la cité de l'ordre dont tous les mouvements peuvent être dits des progrès. L'Eglise Catholique qui est "chez elle" en France, y enseigne, comme en tout lieux, l'autorité, la hiérarchie, l'ordre et la paix.
 
2. ROYALISME ET PATRIOTISME.

-La Royauté n'a jamais étè un parti. Jamais les Royalistes n'ont manqué à la fromule de Berryer : "MON ROYALISME VIENT DE MON PATRIOTISME". Jamais les Royalistes n'ont cessé de servir les idées nationales, corpratives et décentralisatrices. Toutes les déclarations de la Monarhcie, toutes ses chartes en déposent : FRANCE D'ABORD ! Ce n'est pas nous qui aurions désiré une guerre malheureuse pour renverser un pouvoir, même incompétant, dangereux et ruineux. Ce n'est pas nous qui avons fait intervenir dans la politique extérieure du Pays le caprice, les passions et les intérets des partis.
 
3. LE BIEN DE LA CITE, VERITE ET MORALE, REGLE ET LIBERTE.

-Les maux de la cité viennent des maux de la pensée. L'ignorence des hommes est souvent pire que leur méchanceté. Un objectif : LE BIEN PUBLIC. Un moyen : LA VERITE. Les chemins de travers sont de faibles secours. On s'y perd, mais la Vérité sauve. il y a une morale en action pour le citoyen, autant que pour l'homme privé. Le sentiment en est perdu : il faut le rétablir. La règle ne consiste pas à tuer, à détruire, ni à anéantir le sujet qu'elle doit, au contraire, développer en le maintenant dabns sa voie. On est plus libre à proportion qu'on est meilleur. Il faut le redevenir. Tout ce que j'ai de coeur, de tête, de sang, de vie est au service de la Patrie.

Qui a dit que Cahrles Maurras était agnostique n'a pas lu ces trois pensées maurassiennes.
 
En attendant l’heure du triomphe du Cœur Immaculé de Marie et de la « Divine surprise » qui redonnera à notre nation un chef d’Etat couronné et Souverain, la Restauration nécessitera donc, pour se faire intégralement, que l'Église soit revenue de son modernisme et de son libéralisme, de son apostasie, par une Contre-Réforme nécessaire, et que l'autorité souveraine de l'État soit restaurée indépendamment des puissances capitalistes, donc par une Contrerévolution Française obligée. Deux conditions qui, elles-mêmes, supposent le triomphe préalable du Cœur Immaculé de Marie. Cependant, il ne faut pas attendre que ces conditions soient accomplies pour y travailler, et cela pour deux raisons.

Il faudra bien pour cela une Conterévolution héroïque. Et parce qu'il est nécessaire de faire la révolution proprement, sans laisser dévier le mouvement libérateur sur des objectifs d'importance nulle ou de diversion calculée, tels le clergé progressiste, la bourgeoisie conservatrice, les immigrés..., il y faudra une Contrerévolution sage. Dès maintenant, il faut donc mettre en place une véritable action sociale, Catholique et Française, Royaliste et Providentialiste, dont la mission de longue haleine sera de :

-refaire l'entente naturelle des patrons et des ouvriers au sein de l'entreprise et y constituer des systèmes d'accord, d'un rendement immédiat ; ces ilots pacifiques prépareront l'ample et riche système d'économie nationale dont un nouvel État légitime dotera le pays » (Amicus).

La Contrerévolution, d'abord, travaillera donc à la conversion Catholique du pays, de ses élites, conversion qui, pour être sincère, doit conduire à la haine de la Révolution, au rejet de la démocratie, à l'aspiration des cœurs et des esprits vers la Monarchie. Cela ne sera pas sans de grandes souffrances, persécutions, oppressions et guerres, mais aussi de grands miracles, de grands signes dans le Ciel et une aide visible des légions angéliques, des phalanges terrestre aussi, Catholiques, Royalistes, Françaises, venant au secours des nations Chrétiennes. Il faut seulement tenir ferme notre étendard -d'Azur à la Croix d'agent, cantoné de 12 Lys d'Or, 3 dans chaque canton disposès en 2 et 1, les Coeurs Unis de Gueule en abime de la Croix- sans sacrifier aux idoles modernes, sans pactiser avec les oligarchies régnantes, sans rejoindre les masses démoralisées, déchristianisées. Il faut conserver et enrichir notre tradition Royaliste jusqu'à ce que les cœurs changent et que les peuples, acclamant leur Dieu et leur Roi, restaurent l'ordre Chrétien universel, aidant l'Eglise à revenir à sa Tradition.

Il faudra pour celà agir comme si tout dépendait de nous tout en priant comme si tout dépendait de Dieu !

Royalistes, en piste !

POUR DIEU -le Dieu de Clotilde que l'on appelle Jésus-Christ- LE ROI choisi par Dieu ET LA FRANCE, le plus royaume après celui du Ciel !


Hervé J. VOLTO, CJA

Hervé J. VOLTO

Date d'inscription : 19/12/2016

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum