Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Lun 2 Nov 2009 - 1:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Vous trouverez ici un nombres d'ouvrages et d'auteurs que l'église catholique comdamne.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Lun 2 Nov 2009 - 1:42

Quelques écrivains célèbres dont les œuvres figurent dans l’Index Librorum Prohibitorum [modifier]
Cet article ou cette section est sujet à caution car il ne cite pas suffisamment ses sources. (octobre 2009)
Pour rendre l'article vérifiable, signalez les passages sans source avec {{Référence nécessaire}} et liez les informations aux sources avec les notes de bas de page. (modifier l'article)

Firmin Abauzit
Joseph Addison
Francis Bacon
Honoré de Balzac
Simone de Beauvoir
Cesare Beccaria
Jeremy Bentham
Henri Bergson
George Berkeley
Thomas Browne
Giordano Bruno
Jean Calvin
Giacomo Casanova
Pierre Charron
Auguste Comte
Tommaso Crudeli
Jean le Rond d'Alembert
Erasmus Darwin
Daniel Defoe
René Descartes
Denis Diderot
Alexandre Dumas, père
Alexandre Dumas, fils
Desiderius Erasmus
Jean Scot Erigène
Gustave Flaubert
Anatole France
Frédéric II de Prusse
Edward Gibbon
André Gide
Vincenzo Gioberti
Graham Greene
Heinrich Heine
Thomas Hobbes
Victor Hugo
David Hume
Cornelius Jansen
Emmanuel Kant
Adam F. Kollár[3]
Faustine Kowalska
Nikos Kazantzakis
Félicité Robert de Lamennais
Pierre Larousse
Grégoire Leti
John Locke
Martin Luther
Niccolò Machiavelli
Maurice Maeterlinck
Moïse Maïmonide
Nicolas Malebranche
Karl Marx
Jean Meslier
Jules Michelet
John Stuart Mill[4]
John Milton
Montesquieu
Patrick O'Brien
Blaise Pascal
Ernest Renan
Samuel Richardson
Jean-Jacques Rousseau
George Sand
Baruch Spinoza
Laurence Sterne
Emanuel Swedenborg
Jonathan Swift
Pierre Teilhard de Chardin
Maria Valtorta
Theodoor Hendrik van de Velde
Voltaire
Gerard Walschap
Émile Zola
Huldrych Zwingli[réf. nécessaire]

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Lun 2 Nov 2009 - 1:44

Pierre Teilhard de Chardin
Maria Valtorta
Tiens tiens,Maria Valtorta serait a l'INDEX....

J'ai pris cette liste sur Wilkipedia alors ca devrait etre assez solide mais cherchons davantage pour etre certains....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Lun 2 Nov 2009 - 1:51

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Avec ca,ca devrait etre assez complet.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Lun 2 Nov 2009 - 1:52

En fait,cette derniere liste est l'INDEX meme datant de 1599......La premiere liste est plus récente.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Telenn le Mer 25 Nov 2009 - 20:46

Faustine Kowalska :
Apparemment, des livres sur soeur Faustine ont été mis à l'Index. Je cherchais des références mais je ne les ai pas trouvé...

Telenn

Date d'inscription : 24/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Invité le Mer 25 Nov 2009 - 21:23

Les amis(es),

L'Index de l'Église catholique a été aboli en 1948 dont c'était la dernière et 32è édition. Depuis ce temps, l'Église laisse au jugement des fidèles les lectures qu'ils doivent faire. De toute façon, si l'Index existait encore aujourd'hui, ce serait peut-être 90% ou plus des livres qui seraient à l'Index. Pour ce qui est de Maria Valtorta, cet interdit a été levé. D'autant plus qu'elle a une cause qui est étudiée à Rome pour son édification. En ce qui concerne les écrits de Soeur Faustine, ils ne peuvent être à l'Index puisque cette dernière a été nommée ou Vénérable ou Bienheureuse ou Sainte...! Les amis, Satan est à l'oeuvre...! Autant il peut l'être par des faux-prophètes, autant il peut l'être en faisant passer pour des faux-prophètes des prophètes qui sont authentiques. À cet égard, la faute est également partagée de part et d'autre, c'est-à-dire que croire et suivre un faux-prophète est une faute grave; mais également dénoncer un prophète authentique en le faisant passer pour faux est aussi grave, sinon plus encore car on entrave le travail de Dieu à travers cet homme ou cette femme.
Lux P.S.À+

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Mer 25 Nov 2009 - 21:34

Faustine Kowalska :
Apparemment, des livres sur soeur Faustine ont été mis à l'Index. Je cherchais des références mais je ne les ai pas trouvé...
Oui je sais que les révélations de soeur Faustine ont longtemps été mal percues par la hierarchie catholique.C'est sous JPII que ca a changé et l'ont sait maintenant que ses révélations sont reconnues vu qu'elle est béatifiée...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Mer 25 Nov 2009 - 21:40

Depuis ce temps, l'Église laisse au jugement des fidèles les lectures qu'ils doivent faire. De toute façon, si l'Index existait encore aujourd'hui, ce serait peut-être 90% ou plus des livres qui seraient à l'Index.
Non Lux ,le pouvoir(l'influence devrions nous dire) existe tjs mais vu l'ampleur des publications,l'église ne s'occupe plus de mettre des livres a l'index;tout en précisant que les livres qui y ont été placés demeurent comme peu recommandés selon elle.....

Désormais,c'est l'imprimatur et la décision de l'éveque du lieu en fait de révélations privées qui a plus de poids.

Pour ce qui est de Maria Valtorta, cet interdit a été levé.
A notre connaissance ,ce n'est pas la cas.Va voir ds la section Discernement sous Maria Valtorta.....Il est tjs préférable Lux de soutenir tes donneés avec des faits(preuves) sinon,on écrit que ce qu'on veut...Si tu as une preuve que les révélations a Maria Valtorta(une bonne chrétienne toutefois)sont mieux acceuillis,donne nous le lien ou le texte le prouvant.Merci de ta compréhension.Car nous sommes ici pour éclairer les gens selon la pensée de l'église...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Invité le Mer 25 Nov 2009 - 22:26

Cher Francesco,

Concernant Maria Valtorta, je t'affirme ceci:

1. 16 décembre 1959 : Décret du Vatican de mise à l'Index de son oeuvre;

2. 14 juin 1966 : Abolition de l'Index des livres prohibés, donc abolition aussi des condamnations et sanctions qui s'y rattachaient;

6 mai 1992: La Commission épiscopale italienne (la CEI) accorde un imprimatur conditionnel à l'oeuvre de Valtorta, c'est-à-dire que l'éditeur s'engage, dans la réimpression ultérieure des livres valtortiens, à préciser que l'oeuvre valtortienne n'est pas nécessairement d'origine divine mais plutôt une forme littéraire utilisée par Maria Valtorta pour raconter la vie de Jésus. En d'autres mots, la CEI ne condamne pas, mais n'approuve pas non plus!

Voilà, Francesco. Tu me fais travailler très fort. Quel est mon salaire? Tu sais, ça fait longtemps que j'ai quitté les bancs d'école, alors, s.v.p., ne m'y remets pas, veux-tu? Voir le site suivant:

http://www.maria-valtorta.org/index.htm

Lux Shocked

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Telenn le Mer 25 Nov 2009 - 22:57

C'est un site qui n'est pas du tout objectif lol.

Telenn

Date d'inscription : 24/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Invité le Mer 25 Nov 2009 - 23:02

Telen,

La CEI, elle, l'est...!

Lux P.S. (CEI : Commission épiscopale italienne) confused

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Telenn le Mer 25 Nov 2009 - 23:10


2. 14 juin 1966 : Abolition de l'Index des livres prohibés, donc abolition aussi des condamnations et sanctions qui s'y rattachaient;

La "valeur" morale des mauvais livres demeure et ils sont toujours très dangereux et "pernicieux"... Je me souviens qu'un historien athé fit un travail sérieux sur la façon dont la foi s'était perdu : il remarqua la place des romans et lectures dans le processus. Petit à petit, les romans prenaient la place des pratiques religieuses.
On peut aussi ajouter à cette analyse :
Comme les lectures excitaient les passions, il était inévitable que les passions prennent le dessus et emportent la foi...
Pour Maria Valtorta, ce sont surtout les dictées qui prêtent à débat.

Liens :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Telenn

Date d'inscription : 24/01/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Mer 25 Nov 2009 - 23:31

Voilà, Francesco. Tu me fais travailler très fort. Quel est mon salaire? Tu sais, ça fait longtemps que j'ai quitté les bancs d'école, alors, s.v.p., ne m'y remets pas, veux-tu? Voir le site suivant:
Et quest ce que tu penses que nous faisons depuis 2 ans? Very Happy

Il faudra t'y habitué Lux car un forum est un lieu d'échange mais tout écrit doit etre ettayé....soutenu par des preuves.

Mais la conclusion demeure que les livres de Marie Valtorta ne sont pas reconnus comme des révélations venues du ciel mais une réflexion de l'auteur....Ca ne viens pas direct de Dieu mais de l'auteur:Maria...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Valtortiste91 le Mer 2 Déc 2009 - 8:29

En effet, comme vous dites Francesco : "Un forum est un lieu d'échange mais tout écrit doit être étayé....soutenu par des preuves."
C'est loin d'être le cas :
1 - L'Index de Livres Prohibés engageait la discipline de l'Église et non la foi. Pour le vérifier, vous pouvez vous rendre sur le site du Vatican dans les archives de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Vous y verrez deux rubriques, l'une sur la Foi, l'autre sur la Discipline. Ce qui concerne l'Index est dans la rubrique disciplinaire.
2 - Ce qui a trait à la Foi ne peut être abolit, hors l'Index a été aboli en droit et en conséquences. (Notificatio de Indicis librorum prohibitorum conditione - Acta Apostolicæ Sedis (AAS) 58/445 du 14 juin 1966) Avec cette Notificatio, sont abrogés les canons 1399 (Livres prohibés) et 2318 (sanctions contre ceux qui violent les lois sur la censure et l'interdiction de livres) ; par conséquent, ceux qui avaient été touchés par les censures prévues au canon 2318 sont acquittés (Decretum de interpretatione «Notificatio» die 14 iunii 1966 circa «Indicem» librorum prohibitorum), 15 novembre 1966" AAS 58/1186.
3 - c'est une ineptie d'écrire : "ses révélations sont reconnues vu qu'elle est béatifiée..." En effet, A.C. Emmerich a été béatifiée mais les visions qui lui sont attribuées ne sont explicitement pas reconnues. On est béatifié (ACE) ou canonisé en raison de l'héroïcité de ses vertus.
4 - Les écrits de Soeur Faustine ont en effet été condamnés comme à été sanctionné Padre Pio. Aucune acte officiel n'est venu abolir ces initiatives prises par le même groupe que celui qui a condamné Maria Valtorta (la "bande à Ottaviani"). Hors l'Église ne peut "ni se tromper, ni nous tromper". Une chose est la foi, une autre sont les errements de l'humanité. Ceux qui confondent les deux aspects ont écrits les pages les plus noires de l'Église.
5 - Quant on veut donner des leçon de rigueur, on ne fait pas référence à un article de Wikipedia qui mentionne explicitement : "Cet article ou cette section est sujet à caution car il ne cite pas suffisamment ses sources". Ce qui est vrai pour cet article de WP comme beaucoup d'autres.
Voici cher Franceso quelques premiers éléments.


Voici ce que je viens de trouver sur Wilkipedia.Il semble que Valtortiste n'aime pas bcp que Maria Valtorta soit discutée?A vous de juger:
Cet article, créé depuis juin 2007, ne cesse de provoquer des guerres d'édition. De nombreuses demandes de sourçage sont restées sans effet, si ce n'est la suppression des bandeaux de maintenance. Le site maria-valtorta.org est allé jusqu'à se citer 18 fois dans cet article. Les seules sources citées par les "valtortistes" sont soit leur propre site ou des sites du même ordre, soit des documents inédits, soit un éditeur créé ad hoc et nommé « Éditions Valtortistes », soit encore différents blogues ou forums personnels.
La non-neutralité concerne notamment l'interprétation qui a pu être faite, dans l'article, d'un texte du journal L'Osservatore Romano, journal officiel du Vatican : ce journal commente, dans un texte publié en 1960, la mise à l'Index de l'œuvre de Maria Valtorta. L'interprétation "étrange" consiste à y voir autre chose qu'une condamnation. Enfin, une grande partie de l'article était un TI.

Les seules sources citées par les "valtortistes" sont soit leur propre site ou des sites du même ordre, soit des documents inédits, soit un éditeur créé ad hoc et nommé « Éditions Valtortistes », soit encore différents blogues ou forums personnels.
Pas tres sérieux.....

La non-neutralité concerne notamment l'interprétation qui a pu être faite, dans l'article, d'un texte du journal L'Osservatore Romano, journal officiel du Vatican : ce journal commente, dans un texte publié en 1960, la mise à l'Index de l'œuvre de Maria Valtorta. L'interprétation "étrange" consiste à y voir autre chose qu'une condamnation.
Interpétation étrange....

Valtortiste91

Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Valtortiste91 le Mer 2 Déc 2009 - 8:39

Telenn a écrit:C'est un site qui n'est pas du tout objectif lol.
Cher Telenn,
Voilà une affirmation qui demande à être étayée, car je ne vois pas à quel titre vous seriez l'étalon-or de l'objectivité.
Par contre, ce site - que j'anime - publie toutes les pièces permettant aux lecteurs de se faire sa propre opinion, ce qui est la définition même du discernement.
Ce forum-ci cite d'ailleurs - à charge - des pièces extraites de mon site (la lettre de la CEI - certains détails me permettent d'en connaître la source).
Il en est de même sur tous les sites valtortistes. Nous publions tous (ou faisons tous référence) : le décret de mise à l'Index, son abolition, l'avis du Cardinal Ratzinger et la lettre de la Conférence épiscopale... Car ce sont des éléments susceptibles d'éclairer le lecteur.
Il n'en est pas de même de sites ou de forums censeurs qui ne publient que des éléments partiels en proclamant bien haut leur objectivité.
N'a-ton pas vu Wikipedia refuser de publier le décret de mise à l'Index (pourtant autorisée par l'Osservatore Romano) pour ne mettre en ligne qu'un résumé interprétatif, bourré d'inepties ?
Pas étonnant que de tels articles soient suspect de partialité.

Maria Valtorta n'est pas une obligation, seulement un don qu'on peut accepter ou non.

Valtortiste91

Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Valtortiste91 le Mer 2 Déc 2009 - 8:51

Invité a écrit:Telen, La CEI, elle, l'est...! Lux P.S. (CEI : Commission épiscopale italienne) confused
Cher Invité,
La CEI a en effet émis un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], c'est-à-dire une autorisation de diffuser une œuvre sous condition. Cela n'a rien à voir avec une interdiction de publier, ce que certains veulent croire : le discernement n'est pas donné à tous. Very Happy

La CEI exerce ce droit dans le cadre de sa juridiction puisque, depuis le 19 mars 1975, l'imprimatur est confié aux conférences épiscopales (Décret concernant la vigilance des pasteurs de l'Église au regard des livres - Decretumde Ecclesiae pastorum vigilantia circa libros - Acta Apostolicae Sedis 67 (AAS 67).

A ceux qui aiment ergoter sur le juridisme, on peut répondre que cet imprimatur conditionnel ne concerne qu'un éditeur italien : le CEV. ainsi donc, pour moi qui édite [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur Internet, je ne suis pas touché par cet avis de la CEI puisque je dépends de la CEF (France).

Chacun peut donc consulter ce site (actuellement 9.000 visites/mois) en toute tranquillité d'âme Very Happy

Valtortiste91

Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Rémi le Mer 2 Déc 2009 - 20:35

L'index était très utiles dans le temps où les livres n'étaient pas aussi nombreux qu'aujourd'hui, au vu du nombres inimaginables de nouveaux livres qui sont publiés à chaque années il serait impossible de tous les analysés. Les livres qui avaient des erreurs théologiques avant l'abolition de l'index ne se retrouvent pas magiquement sans erreurs après l'abolition de l'index, ils sont toujours aussi nocifs maintenant.

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Rémi le Mer 2 Déc 2009 - 20:45

Valtortiste91 a écrit:A ceux qui aiment ergoter sur le juridisme, on peut répondre que cet imprimatur conditionnel ne concerne qu'un éditeur italien : le CEV. ainsi donc, pour moi qui édite [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur Internet, je ne suis pas touché par cet avis de la CEI puisque je dépends de la CEF (France).

Si une compagnie pharmaceutique se retrouve dans l'obligation de mettre sur son médicament un avis d'effet secondaire important en Italie, elle n'est pas obligée de l'apposer en France où cette recommandation n'a pas été émise. C'est juridiquement vrai mais moralement douteux et insouciant.
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Valtortiste91 le Mer 2 Déc 2009 - 21:37

Rémi a écrit:L'index était très utiles dans le temps où les livres n'étaient pas aussi nombreux qu'aujourd'hui, au vu du nombres inimaginables de nouveaux livres qui sont publiés à chaque années il serait impossible de tous les analysés. Les livres qui avaient des erreurs théologiques avant l'abolition de l'index ne se retrouvent pas magiquement sans erreurs après l'abolition de l'index, ils sont toujours aussi nocifs maintenant.

Pouvez-vous prouver cette affirmation ? Où sont les erreurs théologiques dans l'œuvre de Maria Valtorta ? En quoi est-elle nocive ?

Je vous dis cela car la motivation explicite de la mise à l'Index de Maria Valtorta est une mesure disciplinaire comme le rapporte l'introduction et la conclusion du commentaire paru dans l'Osservatore Romano. Cette mesur disciplinaire n'existe plus maintenant car elle concernait la procédure de l'imprimatur.

S'il y a donc, comme vous l'affirmez des "erreurs théologiques" et si la lecture de cette œuvre est nocive, il est de votre devoir de me montrer où et en quoi elles sont présentes et en quoi elles me conduisent sur un chemin de damnation.

Il n'y a pas que mon âme qui serait en danger, car le Vatican arrive en 30ème position sur [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui fréquentent mon site. Ce mois-ci 935 pages ont été consultées par un ou des internautes du Vatican.

A l'inverse, je peux vous démontrer (mais pas vous convaincre, car c'est votre choix personnel que je respecte) en quoi l'œuvre de Maria Valtorta élève l'âme : je mets systématiquement en regard les citations de Maria Valtorta avec les références de l'Évangile, les passages de la Bible et les articles concernés du Catéchisme de l'Église catholique. Comme vous le savez, cette dernière œuvre résume le contenu de la foi catholique, de la Révélation publique (l'unique) et de l'enseignement du Magistère.

Valtortiste91

Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Valtortiste91 le Mer 2 Déc 2009 - 21:44

Rémi a écrit:
Valtortiste91 a écrit:A ceux qui aiment ergoter sur le juridisme, on peut répondre que cet imprimatur conditionnel ne concerne qu'un éditeur italien : le CEV. ainsi donc, pour moi qui édite [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] sur Internet, je ne suis pas touché par cet avis de la CEI puisque je dépends de la CEF (France).

Si une compagnie pharmaceutique se retrouve dans l'obligation de mettre sur son médicament un avis d'effet secondaire important en Italie, elle n'est pas obligée de l'apposer en France où cette recommandation n'a pas été émise. C'est juridiquement vrai mais moralement douteux et insouciant.

Merci pour les "effets secondaires" j'aurai crains "les effets nocifs ou mortels".
La loi et le bon sens poussent à répéter dans chaque langue et chaque pays les avertissements qui nuisent à la santé publique. J'espère que l'Église le fait et que la Conférence des évêques de France (dont je dépend) le ferait.

En tous cas, moi je le fais puisque le [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] comporte tous les éléments (du moins je l'espère) pour que le lecteur se fasse une opinion "mature" comme le recommande l'Église. J'ai même mis un traducteur automatique Google dans les principales langues fréquentées sur mon site. C'est dire aussi, que je ne crains pas les réactions.

Valtortiste91

Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Rémi le Mer 2 Déc 2009 - 22:35

Valtortiste91 a écrit:
Rémi a écrit:L'index était très utiles dans le temps où les livres n'étaient pas aussi nombreux qu'aujourd'hui, au vu du nombres inimaginables de nouveaux livres qui sont publiés à chaque années il serait impossible de tous les analysés. Les livres qui avaient des erreurs théologiques avant l'abolition de l'index ne se retrouvent pas magiquement sans erreurs après l'abolition de l'index, ils sont toujours aussi nocifs maintenant.

Pouvez-vous prouver cette affirmation ? Où sont les erreurs théologiques dans l'œuvre de Maria Valtorta ? En quoi est-elle nocive ?

Je ne visais pas nécessairement l'oeuvre de Maria Valtorta mais je parlais de manière générale, car plusieurs disent qu'avec l'abolition de l'index il n'y a plus de danger à lire les oeuvres misent à l'index, ce qui est faux, et je ne suis pas sur que l'humanité est si mature que cela après tout ce que nous voyons aujourd'hui et tous ces catholiques qui se laissent égarer par de faux prophètes et des gourous de toutes sorte, pour être mature dans la foi catholique il faut se la faire enseigner par des gens compétents et ils sont de plus en plus rares.

Quant à l'oeuvre de Maria Valtorta, je ne l'est pas lue mais si il y avait une demande de mentionner «ne peuvent pas être considérées comme d'origine surnaturelle, mais doivent être considérées comme une forme littéraire» il serait moralement mieux de tenir compte de cela, ce que je crois vous faites mention sur votre site, même si vous semblez en minimiser un peu la valeur.
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Mer 2 Déc 2009 - 23:26

Bonjour Valtortiste et bienvenue sur l'Arche de Marie.Vous avez écrit:
3 - c'est une ineptie d'écrire : "ses révélations sont reconnues vu qu'elle est béatifiée..." En effet, A.C. Emmerich a été béatifiée mais les visions qui lui sont attribuées ne sont explicitement pas reconnues. On est béatifié (ACE) ou canonisé en raison de l'héroïcité de ses vertus
Vous comprendrez je le pense que la béatification de Anne Katerine Emmerich donne bcp de poids a ses révélations.Penser le contraire est illogique ...

4 - Les écrits de Soeur Faustine ont en effet été condamnés comme à été sanctionné Padre Pio.
Pour Padre Pio,vous etes encore ds l'erreur.Les sanctions a l'endroit de Padre Pio relevaient d'une affaire financiere.Lisez sa vie et vous saurez...

5 - Quant on veut donner des leçon de rigueur, on ne fait pas référence à un article de Wikipedia qui mentionne explicitement : "Cet article ou cette section est sujet à caution car il ne cite pas suffisamment ses sources". Ce qui est vrai pour cet article de WP comme beaucoup d'autres.
Voici cher Franceso quelques premiers éléments.
Votre entrée sur le forum est a l'image de Marie Valtorta:agressive....Vous savez (nous avons échangé ensemble sur un forum ou le discernement laisse a désiré)que j'ai lu une partie des oeuvres de Maria Valtorta ainsi que sa biographie .Celles ci montrent clairement l'image d'une femme hantée par un désir de haine face a sa mere......

Et les révélations de Maria Valtorta sont condamnées par l'église comme le montre nos réfrences ici.Elles ne sont que simple romans d'une femme avec un imaginaire excellent et qui priait bcp...Mais ces révélations ne sont pas divines .

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Mer 2 Déc 2009 - 23:30

Valtortiste a écrit:
Par contre, ce site - que j'anime - publie toutes les pièces permettant aux lecteurs de se faire sa propre opinion, ce qui est la définition même du discernement.
C'est a dire votre opinion et un discernement selon votre esprit.Désolé mais ici,nous sommes fideles a l'église et vos trucs ne marchent pas.

Maria Valtorta n'est pas une obligation, seulement un don qu'on peut accepter ou non.
Pour ca,vous avez raison ,Les romans sur la vie de Jésus de Maria Valtorta peuvent etre intéressants mais n'ont pas la qualité des révélations de la bienheureuse Anne Katerine Emmerich.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Mer 2 Déc 2009 - 23:34

Valtortiste a écrit:
Pouvez-vous prouver cette affirmation ? Où sont les erreurs théologiques dans l'œuvre de Maria Valtorta ? En quoi est-elle nocive ?
Je n'ai pas la patience de lire toutes les oeuvres de Valtorta car je trouve sa facon d'écrire obssessionelle(les détails a n'en plus finir et qui enleve le plaisir a la lecture)mais je sais que Ratzinger a écrit que ce n'était pas des révlations surnaturelles mais plutot un roman....

J'ai une question pour Valtortiste:Dites vous la vérité a ce sujet?Que ces révélations ne sont qu'un roman sur la vie de Jésus?

Car,a par ca,ca ne me dérange pas que les gens lisent ca...C'est une méditation comme une autre...Chacun ses gouts.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Jeu 3 Déc 2009 - 0:25

Je pense que ca vient de Valtortiste(trouver sur Wilkipedia)
Vous écrivez en introduction : "Enfin, en 1993, à l'initiative du cardinal Ratzinger et de la Congrégation pour la doctrine de la foi, la Conférence des évêques italiens a demandé à l'éditeur de Maria Valtorta de publier un démenti à l'intérieur des volumes « qui indique clairement, dès la toute première page, que les "visions" et les "dictées" auxquelles il est fait allusion sont simplement des formes littéraires utilisées par l'auteur pour raconter la vie de Jésus à sa manière. Elles ne peuvent être considérées comme étant d'origine surnaturelle ». Ce n'est pas en 1993, mais le 6 mai 1992 que la CEI à écrit au "Très cher Éditeur" (ref N° 324/92) en lui demandant non pas un démenti (c'est interprétatif d'une opinion hostile), "Mais pour le vrai bien des lecteurs et dans l'esprit d'un véritable service de la foi de l'Église, je vous demande, qu'à l'occasion d'une éventuelle réimpression des volumes, il soit clairement dit, dans les premières pages, que les "visions" et "dictées" qu'ils relatent ne peuvent pas être considérées comme d'origine surnaturelle, mais doivent être considérées simplement comme les formes littéraires dont s'est servi l'auteure pour raconter, à sa manière, la vie de Jésus
Donc l'oeuvre de Maria Valtorta n'est qu'un roman fictif légerement douteux....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Jeu 3 Déc 2009 - 0:44

Voici l'article qui aurait été publié ds l'Observatore Romano(au sujet de l'oeuvre de Maria Valtorta):
En réalité un lecteur attentif ne voit rien d'autre dans ces volumes qu'une vie romancée de Jésus, longue et prolixe. Le rapprochement avec Dante semble surfait et, même si des personnalités illustres (dont l'incontestable bonne foi a été surprise) ont apporté leur appui à cette publication, le Saint-Office a cru nécessaire de la placer dans l'Index des Livres prohibés. Les motifs sont évidents pour qui aura la patience, digne d'un bénédictin, de lire ces presque quatre mille pages.

Tout de suite le lecteur est frappé par la longueur des discours attribués à Jésus et à la Très Sainte Vierge ; par les interminables dialogues que se tiennent les personnages multiples qui peuplent ces pages. Les quatre Évangiles nous présentent un Jésus humble et réservé ; ses discours sont brefs et incisifs, mais tombent toujours juste. Par contre dans cette espèce d'histoire romancée, Jésus est loquace au maximum, presque sur un ton publicitaire, toujours prêt à se proclamer Messie et Fils de Dieu et à donner des leçons de théologie dans les mêmes termes que ceux qu'emploierait un professeur de nos jours. Dans le récit des Évangiles nous admirons l'humilité et le silence de la Mère de Jésus ; par contre pour l'auteur (ou l'auteure) de cette œuvre la Très Sainte Vierge a la faconde d'un propagandiste d'aujourd'hui, on la voit partout et elle est toujours prête à donner des leçons de théologie mariale, qui suivent les développements les plus récents des spécialistes actuels en la matière. Le récit se traîne, s'attarde presque dans les potins ; nous trouvons des faits nouveaux, des paraboles nouvelles, des personnages nouveaux et, à n'en plus finir, des femmes qui suivent Jésus. Quelques pages, il faut le dire, sont plutôt scabreuses et, par certaines descriptions et certaines scènes, rappellent des romans modernes, comme, pour donner seulement un exemple, l'aveu que fait à Marie une certaine Aglaé, femme de mauvaises mœurs (vol. I, p.790 ss.), le récit peu édifiant aux pp. 887 et ss. du vol., d'une danse qu'on ne saurait qualifier de pudique, exécutée devant Pilate dans le Prétoire (vol. IV, p.75), etc. À ce sujet une réflexion vient spontanément : l'ouvrage, par sa nature et conformément aux intentions de l'auteur et des éditeurs, pourrait facilement tomber entre les mains de religieuses et de collégiens. En pareil cas, la lecture de passages comme ceux que nous avons cités pourrait difficilement se faire sans danger ou sans dommages pour les âmes. Les spécialistes d'études bibliques trouveront certainement nombre de bévues historiques, géographique ou autres.

S'il ne s'agit que d'un… roman, de telles inventions augmentent évidemment le pittoresque et le fantastique du livre. Mais, au milieu d'une culture théologique qui s'affiche tant, on peut ramasser certaines… perles qui certes ne brillent pas par leur orthodoxie catholique. Ici et là on exprime, concernant le péché d'Adam et d'Ève, une opinion plus plutôt bizarre et inexacte. Au vol. I à la p. 63 on lit cette affirmation : « Marie a pu être appelée la seconde née du Père » : affirmation répétée dans le texte à la page suivante. L'explication ne précise pas ce qu'elle signifie, ce qui évite une hérésie avérée ; mais l'impression reste qu'on veut construire une nouvelle mariologie, ce qui passe facilement les limites de ce qui convient. Dans le vol. I à la p. 772 on lit : « Le Paradis est lumière, parfum et harmonie. Mais si le Père ne se délectait pas dans la contemplation de la Toute Belle, qui fait de la Terre un paradis, mais si le Paradis devait dans l'avenir ne pas avoir le Lis vivant dans le sein duquel sont les Trois pistils de feu de la divine Trinité, la lumière, le parfum, l'harmonie et la joie du Paradis seraient diminués de moitié ». Ici se trouve exprimé un concept hermétique et d'autant plus confus, heureusement ; parce que si on devait le prendre à la lettre, il encourrait une sévère censure. Pour finir, signalons une autre affirmation étrange et imprécise, dans laquelle on dit de la Madone : « Pendant le temps que tu resteras sur la Terre, c'est toi qui seconderas Pierre comme hiérarchie ecclésiastique. » (Les italiques sont de nous. N.d.R.).

L'ouvrage, donc, aurait mérité une condamnation même s'il ne s'était agi que d'un roman, pour le simple motif d'irrévérence. Mais en réalité l'intention de l'auteur va plus loin. En parcourant les volumes, ici et là on lit les mots « Jésus dit… », « Marie dit… » ; ou bien : « Je vois... » et d'autres semblables. Et, vers la fin du volume IV (p. 839) l'auteur se révèle une femme et écrit qu'elle a été témoin de tout le temps messianique et qu'elle s'appelle Maria (Valtorta).

Ces mots nous rappellent qu'il y a environ dix ans il circulait d'épaisses pages dactylographiées qui contenaient des prétendues visions et révélations. À ce moment-là l'Autorité Ecclésiastique compétente avait prohibé l'impression de ces pages dactylographiées et avait commandé qu'elles fussent retirées de la circulation. Maintenant nous les voyons reproduites presque entièrement dans le présent ouvrage.

C'est pourquoi cette condamnation publique de la Suprême Sacrée Congrégation est d'autant plus indispensable devant cette grave désobéissance.


Quant au commentaire que vous donnez, il est parfait sur votre site et pour le public auquel vous vous adressez : ce dernier trouvera tout à fait normal que, dans la surabondance de grâces dont elle disposait, Maria Valtorta ait pu savoir avec vingt ans d'avance ce que décideraient les Pères du Concile, car dans l'Église romaine l'erreur d'hier peut être la vérité de demain et inversement, tandis que le méchant P. Berruti, privé de ces lumières, n'arrivait à juger en 1960 que d'après les dogmes de 1960, lesquels n'avaient pas encore atteint les sommets de l'encyclique Lumen gentium. Le problème est qu'un tel point de vue sera peut-être difficile à faire admettre aux impies de Wikipédia. Gustave G. (d) 29 avril 2008 à 02:15 (CEST)

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Francesco le Jeu 3 Déc 2009 - 0:48

En réalité un lecteur attentif ne voit rien d'autre dans ces volumes qu'une vie romancée de Jésus, longue et prolixe.

[b]Et Donc,pas une révélation surnaturelle.C'est un roman fictif qui viens de l'esprit de Maria Valtorta....


Tout de suite le lecteur est frappé par la longueur des discours attribués à Jésus et à la Très Sainte Vierge ; par les interminables dialogues que se tiennent les personnages multiples qui peuplent ces pages. Les quatre Évangiles nous présentent un Jésus humble et réservé ; ses discours sont brefs et incisifs, mais tombent toujours juste. Par contre dans cette espèce d'histoire romancée, Jésus est loquace au maximum, presque sur un ton publicitaire, toujours prêt à se proclamer Messie et Fils de Dieu
Voici qui est contraire au Jésus de l'évangile qui demeurait caché et hésitait a répendre la rumeur qu'il était fils de Dieu...


Le récit se traîne, s'attarde presque dans les potins ; nous trouvons des faits nouveaux, des paraboles nouvelles, des personnages nouveaux et, à n'en plus finir, des femmes qui suivent Jésus. Quelques pages, il faut le dire, sont plutôt scabreuses et, par certaines descriptions et certaines scènes, rappellent des romans modernes, comme, pour donner seulement un exemple, l'aveu que fait à Marie une certaine Aglaé, femme de mauvaises mœurs (vol. I, p.790 ss.), le récit peu édifiant aux pp. 887 et ss. du vol., d'une danse qu'on ne saurait qualifier de pudique, exécutée devant Pilate dans le Prétoire (vol. IV, p.75), etc. À ce sujet une réflexion vient spontanément : l'ouvrage, par sa nature et conformément aux intentions de l'auteur et des éditeurs, pourrait facilement tomber entre les mains de religieuses et de collégiens. En pareil cas, la lecture de passages comme ceux que nous avons cités pourrait difficilement se faire sans danger ou sans dommages pour les âmes. Les spécialistes d'études bibliques trouveront certainement nombre de bévues historiques, géographique ou autres.
Ok j'en ai assez.......et Vous?

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Valtortiste91 le Jeu 3 Déc 2009 - 8:26

Francesco a écrit:Vous comprendrez je le pense que la béatification de Anne Katerine Emmerich donne bcp de poids a ses révélations.Penser le contraire est illogique ...

.

Ceci dit, cela n'enlève rien à l'héroïcité d'Anne-Catherine Emmerich ni à l'authenticité de ses visions, même si leur transcritption a té déformée.

Pour Soeur Faustine et Padre Pio, c'est la même chose : il faut relire le dossier Very Happy.Je pense n'avoir jamsi vu pareille aveugle depuis longtemps.Regarder chere dame,vu que vous venez sur un forum catholique,sans vous présentez en passant,et de surcroit uniquement pour nous remplir de vos délires.Je me demande si votre présence est bienvenue.Les gens de wilkipedia semble avoir eu la meme impression que moi alors si vous aimez vous nourrir d'hérésies,c'est votre droit mais fichez nous la paix ok...

J'ai de plus remarquer que toute vos soi disantes preuves ne sont que du vent.Vous jouez avec les mots et vous donnez des références vides(comme votre référence au site du vatican qui ne soutient aucunement Valtorat).En fait,vous délirez chere dame....C'est votre droit mais vos pseudos arguments ne tiennent pas la route.....Lisez Joachim Bouflet,ca devrait vous éclairez.

Valtortiste91

Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Valtortiste91 le Jeu 3 Déc 2009 - 8:42

Francesco a écrit:Ok j'en ai assez.......et Vous?

Comme je l'ai écrit sur ce forum, je publie l'intégral de l'article commentant la mise à l'Index de l'œuvre de Maria Valtorta (du temps où cette censure existait).
Mais j'ai pris aussi le soin de mettre en regard les affirmations théologiques [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] qui contredisent - 32 ans après - les thèses soutenues dans cet article relatives à la théologie (même si aucune hérésie n'est détectée. Ce qui vaut mieux d'ailleurs car Pie XII en avait encouragé la publication).

Question : Pouvez-vous contredire les propos avancés par le CEC contre l'auteur (anonyme) de l'article de L'Osservatore Romano ? Si oui, je suis franchement preneur de votre travail critique.

Mais cet auteur était loin d'être un imbécile puisque qu'il prête à l'humble Maria Valtorta une connaissance théologique hors du commun.
Il ironise "Dans le récit des Évangiles nous admirons l'humilité et le silence de la Mère de Jésus ; par contre pour l'auteur (ou l'auteure) de cette œuvre la très sainte Vierge a la faconde d’une propagandiste moderne ; elle est présente partout, toujours prête à donner des leçons d’une théologie mariale mise à jour selon les plus récentes études des spécialistes actuels en la matière".

Le P. Rochini, fondateur de l'université pontificale mariale, dans la préface de son livre consacré à "La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta" - 1973 (ouvrage qu'il a envoyé au Pape Paul VI qui l'en a remercié) confirme en effet cette théologie hors du commun : "Qui veut connaître la Sainte Vierge en parfaite harmonie avec le Concile Vatican II, les Saintes Écritures et la Tradition de l'Église, se doit de puiser à la mariologie valtortienne […] car La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta est le plus important de mes livres. Maria Valtorta (1897-1961) de Viareggio (Italie) est une des 18 plus grandes mystiques de tous les temps. (..) la mariologie qui se dégage des écrits publiés et inédits de Maria Valtorta a été pour moi une vraie découverte. Aucun autre écrit marial, pas même la somme de tous ceux que j'ai lus et étudiés, n'avait été en mesure de me donner sur Marie, chef-d'œuvre de Dieu, une idée aussi claire, aussi vive, aussi complète, aussi lumineuse et aussi fascinante, à la fois simple et sublime, que les écrits de Maria Valtorta".

Je vous souhaite d'obtenir, au terme de vos études, le pouvoir d'écrire un tel "roman".[i]

Valtortiste91

Date d'inscription : 02/12/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ouvrages mis à L'INDEX de l'Église

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum