La Secte de Derval

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Secte de Derval

Message par Francesco le Mar 24 Nov 2009 - 1:36

DERVAL

A Derval (Loire-Atlantique)

BULLETIN D'INFORMATION de l'A.D.F.I. n° 14

"L'Église de la Sainte Famille" est une secte pseudo-catholique fondée en 1974 par Pierre Poulain. Elle rassemble actuellement environ 2.000 adaptes répartis à travers la France.

Pierre Poulain est né en 1924, dans une famille d'agriculteurs à Conquereuil, près de Derval. A l'âge de douze ans, il arrête ses études, connaît une jeunesse assez perturbée et, à partir de sa vingtième année, vit en reclus, se plonge dans l'étude et la méditation de livres et revues ésotéro-occultistes et pseudo-mystico-religieux. Il fréquente les lieux d'apparitions, puis se dit gratifié lui-même d'apparitions et de révélations de "Marie-Corédemptrice" et commence à partir du 16 avril 1974 à rédiger "les messages de l'Amour miséricordieux".

Désigné par "Marie-Corédemptrice" "pour rassembler tous les hommes désireux de réagir contre la dégradation de la foi et de l'Église", Pierre Poulain est investi d'une mission divine : "la restauration de toute l'Église catholique et universelle". En effet, "le monde est rongé par le péché et puni de la main de Dieu par de grandes catastrophes", "la fin du monde est pour bientôt. Notre roi a reçu le message divin. La révolution succèdera aux élections, les Russes et les bolcheviques envahiront l'Occident. Tout sera détruit et c'est de Derval que repartiront les élus de Dieu".

Seul détenteur de la Vérité, le "Grand Restaurateur" persuade ses fidèles que "le seul espoir de Salut se trouve ici, à Derval" et les dissuade de fréquenter l'Église catholique, les sacrements et surtout les prêtres, qu'il attaque violemment les rendant tous responsables des maux de la terre entière.

Il enseigne aux malades que seul Dieu peut les guérir, qu'il faut porter la croix de la souffrance et de la maladie sans faire appel aux médecins, ni recourir aux médicaments. D'ailleurs, à Derval, par la prière et en allant puiser l'eau à "la source miraculeuse" (en actionnant une pompe à bras), on guérit toutes les maladies. En 1978, la Vierge lui avait révélé que "l'eau de Lourdes et bien d'autres avant avaient perdu leurs pouvoirs miraculeux, car les hommes ne respectent plus les principes de l'Église. C'est vous que nous gratifions de cette grande source miraculeuse".

Les membres de "l'Église de la Sainte Famille" qui habitent à Derval, participent aux interminables prières (chapelets, rosaires) et célébrations dans "l'Oratoire du Précieux Sang". Selon le témoignage d'un ancien adepte, "certains prient jusqu'à épuisement de leurs forces, pendant des heures d'affilée et deviennent comme dans un état second, sans plus aucun discernement". A l'occasion des grandes fêtes religieuses, des pèlerinages sont organisés, la foule accourt de toutes parts assister aux offices, messes, célébrées par un faux prêtre, le frère Clodulphe, que Pierre Poulain, sur demande de la Vierge, a ordonné et institué prêtre de l'Église de la Sainte Famille.

Sauveur et Rédempteur de l'Humanité : Jésus-Pierre

En 1979, une jeune femme, Marie-Odile Galerme, quitte sa province de Lorraine pour venir s'installer à Derval, à la demande de Pierre Poulain ; elle se trouve enceinte. Le Maître prophétise alors qu'elle est la "nouvelle Anne", qu'elle enfantera "miraculeusement" une petite fille, Marie, conçue directement et intégralement par Dieu. (Il n'est peut-être pas inintéressant de savoir que Pierre Poulain déclarait être Dieu). Toutefois le malheur a voulu qu'au lieu d'une fille, naisse, le 24 septembre 1980, un beau petit garçon.

On aurait grand tort de croire qu'un gourou puisse être un instant décontenancé par son erreur prophétique ou que ses adeptes puissent être ébranlés dans leurs convictions, dans leur confiance et leur fidélité envers leur Maître. Pierre Poulain donna immédiatement une nouvelle version : Marie-Odile n'était plus Anne, elle devenait Marie, c'est-à-dire la mère du petit garçon qui n'était autre que Jésus.

On lui donna le nom de "Jésus-Pierre, le bébé de l'Apocalypse". Et Pierre Poulain annonça en décembre 1980 que cet enfant était "le Rédempteur et le Sauveur de l'Humanité" et qu'une couronne d'or serait déposée sur sa tête le 13 novembre 1999.

A Derval, comme le "Rédempteur et Sauveur de l'Humanité" n'était pas déclaré à l'état civil, quatre mois après sa naissance, le Procureur de la République envoya, sur commission rogatoire, les gendarmes de Derval, de Guéméné-Penfao et Chateaubriant enquêter au domicile de M. Poulain, à Conquereuil, ainsi que dans les maisons achetées par l'Église de la Sainte Famille à Derval et dans les environs. Ainsi fut régularisée la situation civile du Bébé de l'Apocalypse : "Jésus-Pierre".



Un fondateur et un grand investisseur

Fondateur de l'Église de la Sainte Famille, Pierre Poulain a créé aussi une congrégation religieuse : l'ordre des Filles crucifères, vêtues de longues jupes grises, portant un voile vert sur la tête et une croix autour du cou. Certaines de ces religieuses auront la mission de mettre au monde des enfants immaculés, conçus par l'opération du Saint-Esprit, sans le péché originel.

Les habitants de Derval ne sont pas dupes, ils savent que Pierre Poulain investit aussi dans la pierre : dix-sept maisons, dont huit au moins à son nom, acquises grâce à la générosité des fidèles ! On organise des collectes d'or et de pierres précieuses pour fabriquer le berceau et la couronne d'or pour le futur sacre du roi en 1999. Les adeptes abandonnent leurs bijoux, broches de famille, certains même toute leur fortune. Les personnes âgées sont invitées à verser leurs rentes ou à léguer leurs biens, par testament, à l'Association de P. Poulain. Que ne ferait-on pas pour hâter l'oeuvre de la Restauration de l'Église catholique et universelle !

Des obsèques pas très catholiques ...

Récemment, "l'Église de la Sainte Famille" n'a pas craint de s'opposer aux obsèques religieuses d'un prêtre de Paris, auxiliaire au diocèse de Rennes, qui assurait la desserte d'une paroisse rurale en Ille-et-Vilaine. Après un séjour en hôpital spécialisé, le malheureux abbé avait été accueilli par ses soeurs, adeptes de Pierre Poulain. C'est ainsi que les obsèques furent célébrées, contre la volonté du défunt et du curé de Derval, lors d'une fausse messe, par un faux prêtre, le frère Clodulphe ... Bizarre ! Vous avez dit : bizarre ?

Connaissez vous des gens qui en sont membres?

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum