LA FOLIE DU MILLÉNAIRE ET LES FAUSSES PROPHÉTIES...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

LA FOLIE DU MILLÉNAIRE ET LES FAUSSES PROPHÉTIES...

Message par Gilles le Mer 30 Déc 2009 - 15:17

La folie du millénaire



« Réservez-vous le sommet d’une montagne alors qu’il est encore temps, » dit le devin. « Pourtant vous constaterez qu’ils sont de plus en plus rares à le faire alors que nous avons passé l’an 2000. »
Celle-ci s’est répandue à un niveau presque épidémique juste avant l’an 1000 de notre ère, et sans doute avons-nous été témoins de la même panique alors que nous franchissions la fin du deuxième millénaire. Certains millénaristes prédisaient un malheur imminent, d’autres une utopie glorieuse. D’une façon ou d’une autre, la folie millénariste a été en augmentation et elle affligea certainement une part importante de l’humanité (particulièrement les fondamentalistes) au cours de la décennie passée,

Folie du millénaire : acte 1

Juste avant l’an 1000 de notre ère, plusieurs croyaient sous la pression de millénaristes que la fin était proche. Pour se préparer pour la fin, « les hommes essuyaient les dettes de leurs prochains, les gens confessaient leurs infidélités et mauvaises actions. Les Églises étaient envahies par des foules demandant confession et absolution. Des prisonniers étaient libérés, quoique plusieurs demeuraient en prison, souhaitant expier leurs péchés avant la fin. »[1]
Alors qu’arrivait Noël (de l’an 999), il y a eu des effusions d’amour. Les magasins donnaient de la nourriture; les marchands refusaient d’être payés. Le 31 décembre, la frénésie a atteint de nouveaux sommets. Le Pape Sylvestre II a célébré comme de coutume une messe de minuit en la basilique Saint-Pierre de Rome. C’était un endroit où on pouvait seulement assister à la messe debout – mais les gens n’étaient pas debout ; ils étaient agenouillés.
Après la célébration de la messe, un silence de mort est tombé. Finalement, alors que les premières secondes après minuit s’écoulaient, les cloches de l’église se sont mises à sonner. Pleurant et riant en même temps, les maris et leurs femmes s’embrassaient. Les amis ont échangé le « baiser de la paix ». Les ennemis étaient réconciliés.
Toutefois la vie a vite repris son cours normal. « Les marchands ont cessé de donner leurs marchandises. Les prisonniers ont été capturés pour être retournés derrière les barreaux. On s’est souvenu des dettes. Et la vie a repris comme si rien ne s’était produit. »[2]

Folie du millénaire : acte 2

En nos temps modernes, ce fut notre tour. Il y a eu des signes croissants que nous étions dans un épanchement de masse semblable alors que nous franchissions l’an 2000. Les adeptes du New Age sont typiques de ceux qui cherchent une utopie. Ken Carey, auteur de plusieurs manuels du New Age, entrevoyait l’an 2000 comme une sorte de grand tournant psychique, au delà duquel se trouve « une société utopique réalisable ».[3] David Spangler est d’accord, notant que les civilisations maya et aztèque croyaient qu’un « cycle d’époques de ténèbres » se terminerait en l’an 2000 ; consécutivement, un Nouvel Âge d’harmonie et d’intégrité émergera.[4]
D’autres devins prédirent un cataclysme. Peu de temps avant son décès en 1961, Carl G. Jung a eu une série de visions dans lesquelles il a vu une catastrophe mondiale se produisant avant 2010. Récemment, Elizabeth Clare Prophet de la "Church Universal and Triumphant" a dit qu’un « maître dominant » l’a informé qu’une catastrophe guette le monde. Elle disait que la Russie était sur le point d’envahir les États-Unis et c’est pourquoi elle conseillait à ses disciples de se construire de grands abris anti-bombes pour abriter les fidèles.
La folie du millénaire a sérieusement affligé les fondamentalistes évangéliques qui écrivent au sujet de l’ "enlèvement" ou de la seconde venue du Christ. L’enseignante en matière de prophétie, Mary Stewart Relfe, affirmait qu’elle avait reçu des révélations indiquant que la seconde venue se produirait en 1997.[5] Lester Sumrall disait dans son livre "I Predict 2000 A. D." :


« Je prédis la plénitude absolue des activités de l’homme sur la planète Terre en l’an 2000. Ensuite, Jésus-Christ régnera de Jérusalem pendant 1,000 ans. »[6]
Nous avons été témoins de la folie du millénaire pour la décennie passée. Comme le disait un observateur, l’approche de l’an 2000 provoqua sans aucun doute « une montée synergique vers la panique », qui produisit des effets sociaux autant « substantiels » que « potentiellement dangereux ».[7]
Voici huit raisons pour lesquelles il faut adopter une approche saine concernant le millénarisme :



Premièrement : Depuis les 2,000 dernières années, le palmarès de ceux qui ont prédit et/ou attendu « la fin » s’est avéré erroné à 100%. L’histoire des prédictions de la fin du monde n’est rien de plus qu’une histoire d’attentes déçues. Bien qu’il soit possible que nous vivions dans les derniers jours, il est aussi possible que nous soyons forts loin de la seconde venue du Christ.
Deuxièmement : Ceux qui succombent à la folie du millénarisme peuvent se retrouver à prendre des décisions nuisibles pour leurs vies. Comme vendre tous ses biens pour s’en aller se réfugier au sommet d’une montagne, acheter des abris anti-bombes, arrêter leur éducation, laisser leurs familles et amis – ce sont là des actions destructrices qui peuvent ruiner la vie de quelqu’un.
Troisièmement : Ceux qui succombent à la folie du millénarisme (par exemple, en s’attendant à ce que « l’enlèvement » se produise à une date spécifique) nuisent à leur foi alors que leurs attentes sont déçues.
Quatrièmement : Si quelqu’un ensuite perd confiance dans les parties prophétiques des Écritures, la prophétie biblique cesse d’être une motivation pour la pureté et la sainteté dans la vie quotidienne (voir par exemple Tite 2 : 12-14).
Cinquièmement : Les gens qui succombent à la folie du millénarisme nuisent à la foi des autres croyants.
Sixièmement : Les devins du millénarisme ont tendance à être sensationnalistes et le sensationnalisme est fort peu convenable pour un chrétien mature. Christ demande à ses disciples de vivre sobrement et en alerte tandis qu’ils attendent sa venue (Marc 13 : 32-37).
Septièmement : Ceux qui se font prendre dans la folie du millénarisme fondamentaliste nuisent à la cause du Christ. Ce sont des faux prophètes... Les humanistes aiment mépriser ces personnes qui font grand cas des prédictions du temps de la fin (spécialement lorsque des dates sont attachées à des événements spécifiques). Cela donne-t-il avec raison des « munitions » aux ennemis du christianisme ?
Huitièmement : Le moment choisi pour les événements du temps de la fin est entre les mains de Dieu et il ne nous a pas été donné de détails (Actes 1 : 7). En autant que la seconde venue est concernée, je termine avec le bon conseil de David Lewis : « Il vaut mieux vivre comme si Jésus venait demain et pourtant de se préparer pour le futur comme s’Il est pour venir à un moment fort éloigné dans l’avenir. À ce moment-là, vous êtes prêts pour le temps et l’éternité. »[8]
Source: Vivre pour la Vérité - Interactif
Gilles. Ville de Québec - Canada
avatar
Gilles

Masculin Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 62
Localisation : Ville de Québec - Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA FOLIE DU MILLÉNAIRE ET LES FAUSSES PROPHÉTIES...

Message par Francesco le Jeu 31 Déc 2009 - 0:04

Le Millénarisme est condamné par l'église catholique.

Nous pourrions aussi parlé de ces faux prophetes et de leurs faux messages du ciel qui allarment tant d'ames crédules sur certains forums...et ca actuellement...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA FOLIE DU MILLÉNAIRE ET LES FAUSSES PROPHÉTIES...

Message par Elqana le Ven 8 Jan 2010 - 2:23

La grande peur de l’an mil est une légende !
Pour la simple et bonne raison que les différentes provinces avaient des écarts de calendrier et ne l’ont pas passé en même temps… et par ailleurs le millénarisme n’avait plus cours, il est revenu par la suite.
Lire Duby, Verdon…
Et ici :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Par contre, la grand peur de l’an deux mille ne fut pas une vue de l’esprit… Et dire que c’est nos ancêtres que l’on taxe de crédulité irrationnelle !
avatar
Elqana

Masculin Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 49
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: LA FOLIE DU MILLÉNAIRE ET LES FAUSSES PROPHÉTIES...

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum