Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 15 Jan 2010 - 3:29

samedi 6 décembre 2008
[Présent] Crise de l’Eglise et prophétie
Article d'Yves Chiron - Présent - 6 décembre 2008
Le 2 octobre 1999, les « secrets » révélés par la Vierge Marie aux deux bergers de La Salette, le 19 septembre 1846, ont été découverts, dans les archives de l’ex-Saint-Office, par l’abbé Michel Corteville. Les textes, rédigés par les deux voyants, Mélanie Calvat et Maximin Giraud, avaient été remis au pape Pie IX le 18 juillet 1851. Ils étaient considérés comme perdus.

Ces textes ont fait l’objet d’une thèse de doctorat en théologie qui a été soutenue par l’abbé Corteville en 2000 à l’Angelicum, l’université pontificale des Dominicains. Cette thèse a commencé à être publiée, dans son texte intégral, en 2001. Elle a été reprise, sous une forme plus accessible à un large public, dans un ouvrage publié par l’abbé Corteville et l’inévitable René Laurentin, Découverte du secret de La Salette (Fayard, 2002).

Cette découverte, inespérée, de 1999 est un événement considérable pour l’historiographie de La Salette. Les versions du secret révélé à Mélanie, qui avaient été publiées précédemment, notamment celle publiée en 1879, avec l’imprimatur de Mgr Zola, évêque de Lecce, s’en trouvent en partie confirmées et en partie rectifiées sur certains points importants.

Cette découverte est-elle aussi un événement considérable pour l’Eglise d’aujourd’hui, un événement qui vient à son heure pour aider et éclairer les fidèles d’aujourd’hui ?

On remarquera d’abord que cette découverte du texte original de La Salette n’a pas cassé les vieux réflexes des uns et des autres. En 1991, le P. Stern, considéré comme un des principaux spécialistes de La Salette, estimait, dans sa volumineuse trilogie sur le sujet, que le texte publié en 1879 était une extrapolation, autant dire un tissu d’affabulations pieuses. Selon lui, « les secrets entendus par Maximin et Mélanie le 19 septembre 1846 concernent les voyants eux-mêmes ».

Cette affirmation, pour le moins imprudente, date d’avant la découverte de 1999. Pourtant, en 2006 encore, le chapelain du sanctuaire Notre-Dame de La Salette, a publié un livre sur l’apparition de 1846 (Maurice Tochon, La Salette, Editions de Paris) où il ignore le texte authentique publié ou feint de l’ignorer. Il se contente de traiter par le mépris des « documents, présentés comme ”les secrets de La Salette” [qui] ne font guère que recopier des documents du même genre qui circulent depuis la restauration religieuse et politique. »

Inversement, nombre de ceux qui prennent au sérieux le « secret de La Salette » persistent à se référer, et à publier, le texte édité en 1879, alors qu’il n’est pas le texte authentique du secret révélé en 1846 et remis au Pape en 1851.

« Rome perdra la foi » ?

« Rome perdra la foi… elle deviendra le siège de l’antéchrist… Il y aura une éclipse de l’Eglise » : ces paroles que la Sainte Vierge aurait dites à Mélanie en 1846 sont reprises aujourd’hui, par certains, comme une prophétie décrivant la situation actuelle de l’Eglise, la crise qu’elle traverse et qui est loin d’être terminée.

Pourtant, aucune des paroles citées ci-dessus ne se trouve dans le texte authentique du secret révélé à Mélanie ; elles figurent dans le texte édité en 1879.

Dans le texte authentique du secret révélé à Mélanie, il y a des avertissements terribles et des prophéties. Certaines se sont réalisées : « Le pape sera persécuté de toutes parts : on lui tirera dessus, on voudra le mettre à mort, mais on ne lui pourra rien, le vicaire de Dieu triomphera encore cette fois » ; ou encore quand il est question des persécutions qui s’abattront sur le clergé et sa cohorte de martyres. D’autres prophéties ne se sont pas réalisées ou pas encore : « Paris […] périra infailliblement. Marseille sera détruite en peu de temps » ou « Un grand roi montera sur le trône, et régnera pendant quelques années ».

Le fidèle n’est pas tenu d’accorder foi à la littéralité de tels textes qui ne sont pas un complément à la Révélation de l’Evangile. Il serait téméraire, en revanche, d’en nier l’authenticité.

Les prophéties de La Salette, comme toutes les prophéties, sont conditionnelles (« s’ils ne se convertissent pas […] si la face de la terre ne change pas »). Saint Thomas, dans la Somme contre les Gentils (l. III, ch. 154), rappelle que la prophétie d’Isaïe sur la mort d’Ezéchias et celle de Jonas sur la destruction de Ninive ne se sont pas réalisées, « selon l’opération de Dieu qui libère et qui guérit ».

Yves Chiron



Les versions du secret révélé à Mélanie, qui avaient été publiées précédemment, notamment celle publiée en 1879, avec l’imprimatur de Mgr Zola, évêque de Lecce, s’en trouvent en partie confirmées et en partie rectifiées sur certains points importants.
Ca c'est énorme comme nouvelle...Ca vous dit quoi?

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 15 Jan 2010 - 3:47

Voici les vrais secrets de La Salette:
Texte du secret de La Salette
écrit et daté par Mélanie à Castellamare, le 21 novembre 1878
Nihil obstat et Imprimatur Datum Lycii ex Curia Episcopi, die 15 nov. 1879.
Carmelus Archus Cosma. Vicarius Generalis.



Les secrets

Chacun des deux enfants à reçu un secret personnel.

* Maximin a livré le sien au pape en 1851. Il a été révélé en 2000, bien que connu approximativement avant.
* Mélanie a livré un résumé du sien au pape en 1851, révélé en 2000. Elle ne pouvait découvrir le sien qu'après 1858. Elle l'a fait formellement en 1879.


Le secret de Maximin (1851)
Le 3 Juillet 1851, Maximin écrit son secret à l’évêché de Grenoble. Sa première copie étant tâchée, elle est brûlée et Maximin réécrit proprement une seconde copie. Monseigneur Bruillard contrôle la lisibilité avant que Maximin ne scelle le secret. L'enveloppe cachetée est transmise au pape Pie IX.

D'après le Père Corteville, les enfants font beaucoup de fautes de français, les versions données ci-dessous sont francisées pour en faciliter la lecture.


Le 19 septembre 1846, nous avons vu une belle Dame. Nous n'avons jamais dit que cette dame fut la Sainte Vierge mais nous avons toujours dit que c'était une belle Dame.

Je ne sais pas si c'est la Sainte Vierge ou une autre personne. Moi, je crois aujourd'hui que c'est la sainte Vierge.

Voila ce que cette Dame m'a dit:
01 Si mon peuple continue, ce que je vais vous dire arrivera plus tôt , s'il change un peu, ce sera un peu plus tard.
02 La France a corrompu l'univers, un jour elle sera punie.
03 La foi s'éteindra dans la France: trois parties de la France ne pratiqueront plus de religion, ou presque plus, l'autre la pratiquera sans bien la pratiquer.
04 Puis, après [cela], les nations se convertiront, la foi se rallumera partout.
05 Une grande contrée dans le nord de l'Europe, aujourd'hui protestante, se convertira: par l'appui de cette contrée toutes les autres contrées du monde se convertiront.
06 Avant que tout cela arrive, de grands troubles arriveront, dans l'Eglise, et partout.
07 Puis, après [cela], notre Saint-Père le pape sera persecuté.
08 Son successeur sera un pontife que personne [n'] attend.
09 Puis après [cela], une grande paix arrivera, mais elle ne durera pas longtemps. Un monstre viendra la troubler.
10 Tout ce que je vous dis là arrivera dans l'autre siècle, [au] plus tard aux deux millle ans."


Maximin Giraud

(Elle [m'] a dit de le dire quelque temps avant).

Mon très Saint Père, votre sainte bénédiction à une de vos brebis,

Grenoble, le 3 juillet 1851.



Le secret de Mélanie (1851)
Mélanie
Mélanie
Le 3 Juillet 1851, Mélanie écrit son secret au couvent des sœurs de la Providence à Corenc. Elle l'a scellé et l'enveloppe a été portée à l'évêché. Le jour suivant, elle dit qu'elle s'était mal exprimée au sujet des tragédies de Paris et Marseille: « elles semblent simultanées alors qu'elles sont successives ». Canon Rousselot lui a fait réécrire le secret, le 6 Juillet, Monseigneur Bruillard lit le document avant de le sceller. C'est le texte reproduit ci-dessous.


J.M.J.

secret que m'a donné la Sainte Vierge sur la Montagne de la Salette le 19 septembre 1846

Secr[e]t
01 Mélanie, je vais vous dire quelque chose que vous ne direz à personne:
02 Le temps de la colère de Dieu est arrivé!
03 Si, lorsque vous aurez dit aux peuples ce que je vous ai dit tout à l'heure, et ce que je vous dirai de dire encore, si, après cela, ils ne se convertissent pas, (si on ne fait pas pénitence, et si on ne cesse de travailler le dimanche, et si on continue de blasphémer le Saint Nom de Dieu), en un mot, si la face de la terre ne change pas, Dieu va se venger contre le peuple ingrat et esclave du démon.
04 Mon Fils va faire éclater sa puissance!
05 Paris, cette ville souillée de toutes sortes de crimes, périra infailliblement.
06 Marseille sera détruite en peu de temps.
07 Lorsque ces choses arriveront, le désordre sera complet sur la terre.
08 Le monde s'abandonnera à ses passions impies.
09 Le pape sera persécuté de toutes parts: on lui tirera dessus, on voudra le mettre à mort, mais on ne lui pourra rien, le Vicaire de Dieu triomphera encore cette fois[-là].
10 Les prêtres et les religieuses, et les vrais serviteurs de mon Fils seront persécutés, et plusieurs mourront pour la foi de Jésus-Christ.
11 Une famine règnera en même temps.
12 Après que toutes ces choses seront arrivées, beaucoup de personnes reconnaîtront la main de Dieu sur elles, se convertiront, et feront pénitence de leur péchés.
13 Un grand roi montera sur le trône, et règnera pendant quelques années.
14 La religion refleurira et s'étendra par toute la terre et la fertilité sera grande, le monde content de ne manquer de rien recommencera ses désordres, abandonnera Dieu, et se livrera à ses passions criminelles.
15 [Parmi] les ministres de Dieu, et les Epouses de Jésus-Christ, il y en a qui se livreront au désordre, et c'est ce qu’il y aura de [plus] terrible.
16 Enfin, un enfer règnera sur la terre. Ce sera alors que l’Antéchrist naîtra d'une religieuse: mais malheur à elle! Beaucoup de personnes croiront à lui, parce qu'il se dira venu du ciel, malheur à ceux qui le croiront!
17 Le temps n'est pas éloigné, il ne se passera pas deux fois 50 ans.
18 Mon enfant, vous ne direz pas ce que je viens de vous dire. (Vous ne le direz à personne, vous ne direz pas si vous devez le dire un jour, vous ne direz pas ce que cela regarde), enfin vous ne direz plus rien jusqu’à ce que je vous dise de le dire!


Je prie Notre Saint Père le Pape de me donner sa sainte bénédiction.

Mélanie Mathieu, bergère de La Salette

Grenoble 6 juillet 1851

J.M.J.+


Notes

4. ? La grande nouvelle des bergers de La Salette, Michel Corteville, Téqui, 2001
Les mystères de la Salette révélés, Michel Corteville & René Laurentin, Fayard, 2002.


source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Article d'Yves Chiron - Quotidien Présent - 6 décembre 2008.
Le 2 octobre 1999, les « secrets » révélés par la Vierge Marie aux deux bergers de La Salette, le
19 septembre 1846, ont été découverts, dans les archives de l’ex-Saint-Office, par l’abbé Michel
Corteville. Les textes, rédigés par les deux voyants, Mélanie Calvat et Maximin Giraud, avaient été
remis au pape Pie IX le 18 juillet 1851. Ils étaient considérés comme perdus.

Ces textes ont fait l’objet d’une thèse de doctorat en théologie qui a été soutenue par l’abbé
Corteville en 2000 à l’Angelicum, l’université pontificale des Dominicains. Cette thèse a commencé
à être publiée, dans son texte intégral, en 2001. Elle a été reprise, sous une forme plus accessible à
un large public, dans un ouvrage publié par l’abbé Corteville et l’inévitable René Laurentin,
Découverte du secret de La Salette (Fayard, 2002).

Cette découverte, inespérée, de 1999 est un événement considérable pour l’historiographie de La
Salette. Les versions du secret révélé à Mélanie, qui avaient été publiées précédemment, notamment
celle publiée en 1879, avec l’imprimatur de Mgr Zola, évêque de Lecce, s’en trouvent en partie
confirmées et en partie rectifiées sur certains points importants.

Cette découverte est-elle aussi un événement considérable pour l’Eglise d’aujourd’hui, un
événement qui vient à son heure pour aider et éclairer les fidèles d’aujourd’hui ?

On remarquera d’abord que cette découverte du texte original de La Salette n’a pas cassé les
vieux réflexes des uns et des autres. En 1991, le P. Stern, considéré comme un des principaux
spécialistes de La Salette, estimait, dans sa volumineuse trilogie sur le sujet, que le texte publié en
1879 était une extrapolation, autant dire un tissu d’affabulations pieuses. Selon lui, « les secrets
entendus par Maximin et Mélanie le 19 septembre 1846 concernent les voyants eux-mêmes ».

Cette affirmation, pour le moins imprudente, date d’avant la découverte de 1999. Pourtant, en
2006 encore, le chapelain du sanctuaire Notre-Dame de La Salette, a publié un livre sur l’apparition
de 1846 (Maurice Tochon, La Salette, Editions de Paris) où il ignore le texte authentique publié ou
feint de l’ignorer. Il se contente de traiter par le mépris des « documents, présentés comme ”les
secrets de La Salette” [qui] ne font guère que recopier des documents du même genre qui circulent
depuis la restauration religieuse et politique. »

Inversement, nombre de ceux qui prennent au sérieux le « secret de La Salette » persistent à se
référer, et à publier, le texte édité en 1879, alors qu’il n’est pas le texte authentique du secret révélé
en 1846 et remis au Pape en 1851.

« Rome perdra la foi » ?

« Rome perdra la foi… elle deviendra le siège de l’antéchrist… Il y aura une éclipse de l’Eglise » :
ces paroles que la Sainte Vierge aurait dites à Mélanie en 1846 sont reprises aujourd’hui, par
certains, comme une prophétie décrivant la situation actuelle de l’Eglise, la crise qu’elle traverse et
qui est loin d’être terminée.

Pourtant, aucune des paroles citées ci-dessus ne se trouve dans le texte authentique du secret
révélé à Mélanie ; elles figurent dans le texte édité en 1879.

Dans le texte authentique du secret révélé à Mélanie, il y a des avertissements terribles et des
prophéties. Certaines se sont réalisées : « Le pape sera persécuté de toutes parts : on lui tirera
dessus, on voudra le mettre à mort, mais on ne lui pourra rien, le vicaire de Dieu triomphera encore
cette fois » ; ou encore quand il est question des persécutions qui s’abattront sur le clergé et sa
cohorte de martyres. D’autres prophéties ne se sont pas réalisées ou pas encore : « Paris […] périra
infailliblement. Marseille sera détruite en peu de temps » ou « Un grand roi montera sur le trône, et
régnera pendant quelques années ».

Le fidèle n’est pas tenu d’accorder foi à la littéralité de tels textes qui ne sont pas un complément
à la Révélation de l’Evangile. Il serait téméraire, en revanche, d’en nier l’authenticité.

Les prophéties de La Salette, comme toutes les prophéties, sont conditionnelles (« s’ils ne se
convertissent pas […] si la face de la terre ne change pas »). Saint Thomas, dans la Somme contre
les Gentils (l. III, ch. 154), rappelle que la prophétie d’Isaïe sur la mort d’Ezéchias et celle de Jonas
sur la destruction de Ninive ne se sont pas réalisées, « selon l’opération de Dieu qui libère et qui
guérit ».

Yves Chiron


_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Philippe-Antoine le Ven 15 Jan 2010 - 12:27

Ces textes ont fait l’objet d’une thèse de doctorat en théologie qui a été soutenue par l’abbé Corteville en 2000 à l’Angelicum, l’université pontificale des Dominicains. Cette thèse a commencé à être publiée, dans son texte intégral, en 2001. Elle a été reprise, sous une forme plus accessible à un large public, dans un ouvrage publié par l’abbé Corteville et l’inévitable René Laurentin, Découverte du secret de La Salette (Fayard, 2002).

Attention!

L'ancien évêque de Grenoble avait pourtant à l'époque mis en garde les fidèles à la suite de la parution de cet ouvrage signé du Père Corteville et de l'Abbé Laurentin (comme par hasard ,encore lui!)

Voir l'article :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Philippe-Antoine
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par admin2 le Lun 19 Juil 2010 - 4:21

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


À propos de La Salette…
"Un ouvrage qui vient de paraître reprend la question des secrets de La Salette. Cette parution n'est
pas sans causer un certain trouble auprès de plusieurs fidèles, pèlerins du sanctuaire. Pourtant la
question a été étudiée de manière approfondie à maintes reprises et elle a été suivie de près par le
Saint Siège. La note que voici reprend de manière succincte l'essentiel de l'affaire et rappelle les
documents officiels. Le message de Marie sur la montagne renvoie au Christ Sauveur en invitant de
manière pressante à la conversion et à la réconciliation."
+ Louis Dufaux
Évêque de Grenoble
L'affaire des "secrets" de la Salette
Éléments de discernement
On vient de nouveau faire de la publicité en faveur du soi-disant "secret de la Salette". L'affaire du
"secret" a débuté il y a plus de cent ans, depuis qu'une brochure a répandu dans le public le "secret"
que la Dame de l'apparition aurait révélé à Mélanie le 19 septembre 1846, en plus du message
public. Ce texte remonte effectivement à la voyante Mélanie. Il a semé le trouble parmi les fidèles.
Le Saint-Siège a toujours observé une attitude négative à son égard. Il existe plusieurs rédactions
de ce "secret". Jusqu'à ce jour, aucune, pas même la rédaction faite en 1851 par les deux voyants
Maximin et Mélanie à l'intention de Pie IX, n'a reçu l'approbation de l'autorité ecclésiastique responsable
de la Salette, à savoir le Saint-Siège et l'évêque de Grenoble.
Pour discerner la portée des témoignages donnés par Maximin et Mélanie au fil des années, un élément
fondamental est à prendre en considération. Le pape Pie IX lui-même l'a indiqué en 1853,
donc peu après avoir reçu les "secrets" envoyés de Grenoble. Il l'a énoncé sous forme d'avertissement,
à l'intention d'un évêque qui, comme celui de Grenoble, devait lui aussi examiner un phénomène
d'ordre charismatique dont des jeunes avaient été les bénéficiaires: "Pensez, vénérable Frère,
à ceux qui tiennent en main l'éducation des adolescents, et auxquels vous confiez leurs fragiles
esprits".
Dès les premières années qui suivirent l'apparition, les jeunes Maximin et Mélanie eurent malheureusement
des contacts répétés avec l'un ou l'autre personnage qui leur parla de prophéties extraordinaires.
Ils eurent également des contacts avec des victimes d'un escroc qui se présentait comme
étant le fils de Louis XVI en personne. Autre élément perturbateur: pour amener les deux enfants
à révéler leurs secrets, on chercha à leur faire croire que le Souverain Pontife en avait demandé
communication. C'était purement et simplement faux.
C'est dans ces circonstances que Maximin et Mélanie écrivirent des lettres, censées contenir leur
secret respectif. On ne sera pas surpris si le bienheureux Pie IX garda de leur lecture une impression
négative; cela contrairement à ce qu'en toute bonne foi s'imaginèrent les deux prêtres de
Grenoble qui lui avaient remis les lettres le 18 juillet 1851.
La véritable position du pape fut connue à Grenoble au printemps de 1854. La nouvelle provoqua
la parution d'un pamphlet qui niait la réalité de l'apparition, et était propre à troubler les fidèles
dans leur dévotion mariale. Par lettre du 30 août 1854, Pie IX demanda formellement à Mgr
Ginoulhiac, nouvel évêque de Grenoble, de veiller sur la dévotion mariale dans son diocèse. De plus
il lui suggéra de soumettre le fait de l'apparition à un nouvel examen.
Mgr Ginoulhiac aurait pu se contenter d'insister sur la dévotion à Notre-Dame de la Salette, en laissant
l'apparition entre parenthèses. La dévotion mariale, après tout, n'est pas liée à la réalité d'un
fait qui, de toute façon, n'est pas un dogme de foi. L'évêque écarta cette solution de facilité. Il prouva
la réalité de l'apparition, en étudiant à fond la documentation primitive. Il étudia également
l'évolution de la personnalité des voyants. De l'examen mené avec rigueur, il résultait que le message
donné par eux en 1846 puis répété depuis, correspondait chez eux à une expérience authentique
et objective. Malheureusement, devenue entre-temps l'objet de prévenances qui ressemblaient
à une espèce de culte, Mélanie avait fini par s'attacher à son sens propre, à trop se prendre
pour quelqu'un. Il lui arrivait de laisser échapper des expressions d'allure prophétique, mais qui ne
venaient pas du ciel. Maximin, de son côté, était victime de sa légèreté, disant des paroles dont le
moins qu'on puisse dire, est qu'elles manquaient de prudence.
…/…
On a insinué que la sévérité des appréciations portées par Mgr Ginoulhiac sur le comportement des
voyants, étaient le fruit d'une complaisance envers Napoléon III et son gouvernement. C'est là une
calomnie d'autant plus injuste que l'évêque avait défendu la Salette en des circonstances extrêmement
éprouvantes.
Restent les véritables secrets confiés à Maximin et à Mélanie par la Vierge, le 19 septembre 1846.
Selon le curé de la Salette et d'autres prêtres qui virent les enfants en automne de cette année-là, il
s'agissait de conseils de sagesse, destinés à leur usage personnel. C'est là l'hypothèse la plus vraisemblable,
mais ce n'est qu'une hypothèse. Les véritables secrets sont demeurés secrets.
Jean Stern, m.s.
ancien archiviste des Missionnaires de
Notre-Dame de la Salette à Rome
site internet du diocèse de Grenoble,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
admin2
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Invité le Dim 16 Jan 2011 - 18:32

Francesco, si je comprends bien, le texte édité en 1879, n'est pas totalement exact. Seul celui de 1851, révélé en 2000 est bon:...nombre de ceux qui prennent au sérieux le « secret de La Salette » persistent à se référer, et à publier, le texte édité en 1879, alors qu’il n’est pas le texte authentique du secret révélé en 1846 et remis au Pape en 1851...
Mais celui de Mélanie en 1851 est un résumé. A-t-on celui d'après 1858 et qui est donc entier?
* Maximin a livré le sien au pape en 1851. Il a été révélé en 2000, bien que connu approximativement avant.
* Mélanie a livré un résumé du sien au pape en 1851, révélé en 2000. Elle ne pouvait découvrir le sien qu'après 1858. Elle l'a fait formellement en 1879.

Le secret de 1851, révélé en 2000 est donc lui autentifié mais non reconnu par l'Eglise?
Il existe plusieurs rédactionsde ce "secret". Jusqu'à ce jour, aucune, pas même la rédaction faite en 1851 par les deux voyantsMaximin et Mélanie à l'intention de Pie IX, n'a reçu l'approbation de l'autorité ecclésiastique responsablede la Salette, à savoir le Saint-Siège et l'évêque de Grenoble.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Lun 17 Jan 2011 - 1:53

Francesco, si je comprends bien, le texte édité en 1879, n'est pas totalement exact. Seul celui de 1851, révélé en 2000 est bon:...nombre de ceux qui prennent au sérieux le « secret de La Salette » persistent à se référer, et à publier, le texte édité en 1879, alors qu’il n’est pas le texte authentique du secret révélé en 1846 et remis au Pape en 1851...
A ma connaissance,Mélanie a écrit 8 éditions du secret de La Salette.Celui de 1851 est celui envoyé au Pape .

Les différentes versions du secret sont le meme secret .C'est seulement que Mélanie a ajouter des notions ,qu'elle semble avoir oublié(ou peu précisé ds les éditions passées).

Mais le secret de La Salette sera tjs entouré de mystere et de doute compte tenu du peu de réceptivité de l'éveque responsable du lieu a l'époque.Bien que l'apparition aie été reconnu,plusieurs éclésiastiques ont douté de Mélanie de son vivant.Mais il y a aussi plusieurs éveques et pretres (certains ont été canonisé)qui l'ont appuyé...

Je vous suggere la lecture de ce livre sur la découverte du secret de la Salette(vous trouverez les 8 versions du secret de Mélanie et de Maximin) ainsi que les écrits de Mélanie qui savere tres intéressante.C'est a chacun de se faire son idée....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 3 Fév 2012 - 2:09

Je vous invite a vous procurez ce livre de Michel de Corteville Very Happyécouverte du secret de la Salette.C'est vraiment tres intéressant et ca nous aide a mieux comprendre toute la complexité du dossier.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 3 Fév 2012 - 2:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Voici les vrais secrets de La Salette:
Texte du secret de La Salette
écrit et daté par Mélanie à Castellamare, le 21 novembre 1878
Nihil obstat et Imprimatur Datum Lycii ex Curia Episcopi, die 15 nov. 1879.
Carmelus Archus Cosma. Vicarius Generalis.



Les secrets

Chacun des deux enfants à reçu un secret personnel.

* Maximin a livré le sien au pape en 1851. Il a été révélé en 2000, bien que connu approximativement avant.
* Mélanie a livré un résumé du sien au pape en 1851, révélé en 2000. Elle ne pouvait découvrir le sien qu'après 1858. Elle l'a fait formellement en 1879.


Le secret de Maximin (1851)
Le 3 Juillet 1851, Maximin écrit son secret à l’évêché de Grenoble. Sa première copie étant tâchée, elle est brûlée et Maximin réécrit proprement une seconde copie. Monseigneur Bruillard contrôle la lisibilité avant que Maximin ne scelle le secret. L'enveloppe cachetée est transmise au pape Pie IX.

D'après le Père Corteville, les enfants font beaucoup de fautes de français, les versions données ci-dessous sont francisées pour en faciliter la lecture.


Le 19 septembre 1846, nous avons vu une belle Dame. Nous n'avons jamais dit que cette dame fut la Sainte Vierge mais nous avons toujours dit que c'était une belle Dame.

Je ne sais pas si c'est la Sainte Vierge ou une autre personne. Moi, je crois aujourd'hui que c'est la sainte Vierge.

Voila ce que cette Dame m'a dit:
01 Si mon peuple continue, ce que je vais vous dire arrivera plus tôt , s'il change un peu, ce sera un peu plus tard.
02 La France a corrompu l'univers, un jour elle sera punie.
03 La foi s'éteindra dans la France: trois parties de la France ne pratiqueront plus de religion, ou presque plus, l'autre la pratiquera sans bien la pratiquer.
04 Puis, après [cela], les nations se convertiront, la foi se rallumera partout.
05 Une grande contrée dans le nord de l'Europe, aujourd'hui protestante, se convertira: par l'appui de cette contrée toutes les autres contrées du monde se convertiront.
06 Avant que tout cela arrive, de grands troubles arriveront, dans l'Eglise, et partout.
07 Puis, après [cela], notre Saint-Père le pape sera persecuté.
08 Son successeur sera un pontife que personne [n'] attend.
09 Puis après [cela], une grande paix arrivera, mais elle ne durera pas longtemps. Un monstre viendra la troubler.
10 Tout ce que je vous dis là arrivera dans l'autre siècle, [au] plus tard aux deux millle ans."


Maximin Giraud

(Elle [m'] a dit de le dire quelque temps avant).

Mon très Saint Père, votre sainte bénédiction à une de vos brebis,

Grenoble, le 3 juillet 1851.



Le secret de Mélanie (1851)
Mélanie
Mélanie
Le 3 Juillet 1851, Mélanie écrit son secret au couvent des sœurs de la Providence à Corenc. Elle l'a scellé et l'enveloppe a été portée à l'évêché. Le jour suivant, elle dit qu'elle s'était mal exprimée au sujet des tragédies de Paris et Marseille: « elles semblent simultanées alors qu'elles sont successives ». Canon Rousselot lui a fait réécrire le secret, le 6 Juillet, Monseigneur Bruillard lit le document avant de le sceller. C'est le texte reproduit ci-dessous.


J.M.J.

secret que m'a donné la Sainte Vierge sur la Montagne de la Salette le 19 septembre 1846

Secr[e]t
01 Mélanie, je vais vous dire quelque chose que vous ne direz à personne:
02 Le temps de la colère de Dieu est arrivé!
03 Si, lorsque vous aurez dit aux peuples ce que je vous ai dit tout à l'heure, et ce que je vous dirai de dire encore, si, après cela, ils ne se convertissent pas, (si on ne fait pas pénitence, et si on ne cesse de travailler le dimanche, et si on continue de blasphémer le Saint Nom de Dieu), en un mot, si la face de la terre ne change pas, Dieu va se venger contre le peuple ingrat et esclave du démon.
04 Mon Fils va faire éclater sa puissance!
05 Paris, cette ville souillée de toutes sortes de crimes, périra infailliblement.
06 Marseille sera détruite en peu de temps.
07 Lorsque ces choses arriveront, le désordre sera complet sur la terre.
08 Le monde s'abandonnera à ses passions impies.
09 Le pape sera persécuté de toutes parts: on lui tirera dessus, on voudra le mettre à mort, mais on ne lui pourra rien, le Vicaire de Dieu triomphera encore cette fois[-là].
10 Les prêtres et les religieuses, et les vrais serviteurs de mon Fils seront persécutés, et plusieurs mourront pour la foi de Jésus-Christ.
11 Une famine règnera en même temps.
12 Après que toutes ces choses seront arrivées, beaucoup de personnes reconnaîtront la main de Dieu sur elles, se convertiront, et feront pénitence de leur péchés.
13 Un grand roi montera sur le trône, et règnera pendant quelques années.
14 La religion refleurira et s'étendra par toute la terre et la fertilité sera grande, le monde content de ne manquer de rien recommencera ses désordres, abandonnera Dieu, et se livrera à ses passions criminelles.
15 [Parmi] les ministres de Dieu, et les Epouses de Jésus-Christ, il y en a qui se livreront au désordre, et c'est ce qu’il y aura de [plus] terrible.
16 Enfin, un enfer règnera sur la terre. Ce sera alors que l’Antéchrist naîtra d'une religieuse: mais malheur à elle! Beaucoup de personnes croiront à lui, parce qu'il se dira venu du ciel, malheur à ceux qui le croiront!
17 Le temps n'est pas éloigné, il ne se passera pas deux fois 50 ans.
18 Mon enfant, vous ne direz pas ce que je viens de vous dire. (Vous ne le direz à personne, vous ne direz pas si vous devez le dire un jour, vous ne direz pas ce que cela regarde), enfin vous ne direz plus rien jusqu’à ce que je vous dise de le dire!


Je prie Notre Saint Père le Pape de me donner sa sainte bénédiction.

Mélanie Mathieu, bergère de La Salette

Grenoble 6 juillet 1851

J.M.J.+


Notes

4. ? La grande nouvelle des bergers de La Salette, Michel Corteville, Téqui, 2001
Les mystères de la Salette révélés, Michel Corteville & René Laurentin, Fayard, 2002.


source : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Article d'Yves Chiron - Quotidien Présent - 6 décembre 2008.
Le 2 octobre 1999, les « secrets » révélés par la Vierge Marie aux deux bergers de La Salette, le
19 septembre 1846, ont été découverts, dans les archives de l’ex-Saint-Office, par l’abbé Michel
Corteville. Les textes, rédigés par les deux voyants, Mélanie Calvat et Maximin Giraud, avaient été
remis au pape Pie IX le 18 juillet 1851. Ils étaient considérés comme perdus.

Ces textes ont fait l’objet d’une thèse de doctorat en théologie qui a été soutenue par l’abbé
Corteville en 2000 à l’Angelicum, l’université pontificale des Dominicains. Cette thèse a commencé
à être publiée, dans son texte intégral, en 2001. Elle a été reprise, sous une forme plus accessible à
un large public, dans un ouvrage publié par l’abbé Corteville et l’inévitable René Laurentin,
Découverte du secret de La Salette (Fayard, 2002).

Cette découverte, inespérée, de 1999 est un événement considérable pour l’historiographie de La
Salette. Les versions du secret révélé à Mélanie, qui avaient été publiées précédemment, notamment
celle publiée en 1879, avec l’imprimatur de Mgr Zola, évêque de Lecce, s’en trouvent en partie
confirmées et en partie rectifiées sur certains points importants.

Cette découverte est-elle aussi un événement considérable pour l’Eglise d’aujourd’hui, un
événement qui vient à son heure pour aider et éclairer les fidèles d’aujourd’hui ?

On remarquera d’abord que cette découverte du texte original de La Salette n’a pas cassé les
vieux réflexes des uns et des autres. En 1991, le P. Stern, considéré comme un des principaux
spécialistes de La Salette, estimait, dans sa volumineuse trilogie sur le sujet, que le texte publié en
1879 était une extrapolation, autant dire un tissu d’affabulations pieuses. Selon lui, « les secrets
entendus par Maximin et Mélanie le 19 septembre 1846 concernent les voyants eux-mêmes ».

Cette affirmation, pour le moins imprudente, date d’avant la découverte de 1999. Pourtant, en
2006 encore, le chapelain du sanctuaire Notre-Dame de La Salette, a publié un livre sur l’apparition
de 1846 (Maurice Tochon, La Salette, Editions de Paris) où il ignore le texte authentique publié ou
feint de l’ignorer. Il se contente de traiter par le mépris des « documents, présentés comme ”les
secrets de La Salette” [qui] ne font guère que recopier des documents du même genre qui circulent
depuis la restauration religieuse et politique. »

Inversement, nombre de ceux qui prennent au sérieux le « secret de La Salette » persistent à se
référer, et à publier, le texte édité en 1879, alors qu’il n’est pas le texte authentique du secret révélé
en 1846 et remis au Pape en 1851.

« Rome perdra la foi » ?

« Rome perdra la foi… elle deviendra le siège de l’antéchrist… Il y aura une éclipse de l’Eglise » :
ces paroles que la Sainte Vierge aurait dites à Mélanie en 1846 sont reprises aujourd’hui, par
certains, comme une prophétie décrivant la situation actuelle de l’Eglise, la crise qu’elle traverse et
qui est loin d’être terminée.

Pourtant, aucune des paroles citées ci-dessus ne se trouve dans le texte authentique du secret
révélé à Mélanie ; elles figurent dans le texte édité en 1879.

Dans le texte authentique du secret révélé à Mélanie, il y a des avertissements terribles et des
prophéties. Certaines se sont réalisées : « Le pape sera persécuté de toutes parts : on lui tirera
dessus, on voudra le mettre à mort, mais on ne lui pourra rien, le vicaire de Dieu triomphera encore
cette fois » ; ou encore quand il est question des persécutions qui s’abattront sur le clergé et sa
cohorte de martyres. D’autres prophéties ne se sont pas réalisées ou pas encore : « Paris […] périra
infailliblement. Marseille sera détruite en peu de temps » ou « Un grand roi montera sur le trône, et
régnera pendant quelques années ».

Le fidèle n’est pas tenu d’accorder foi à la littéralité de tels textes qui ne sont pas un complément
à la Révélation de l’Evangile. Il serait téméraire, en revanche, d’en nier l’authenticité.

Les prophéties de La Salette, comme toutes les prophéties, sont conditionnelles (« s’ils ne se
convertissent pas […] si la face de la terre ne change pas »). Saint Thomas, dans la Somme contre
les Gentils (l. III, ch. 154), rappelle que la prophétie d’Isaïe sur la mort d’Ezéchias et celle de Jonas
sur la destruction de Ninive ne se sont pas réalisées, « selon l’opération de Dieu qui libère et qui
guérit ».

Yves Chiron

Je précise que ce sont les secrets qu'a recu le pape pie IX .D'autres versions plus completes seront écrits par les 2 voyants.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 3 Fév 2012 - 2:37

le secret de Mélanie





Donné par la très Sainte Vierge sur la montagne de la Salette le 19 septembre 1846









…Maximin
recevait alors son secret. Puis, s'adressant à moi, la Très Sainte
Vierge me parla et me donna un secret en français. Ce secret, le voici tout entier, et tel qu’elle me l'a donné :

"Mélanie, ce que je vais vous dire maintenant ne sera pas toujours secret, vous pourrez le publier en 1858.


"Les
prêtres, ministres de mon Fils, les prêtres, par leur mauvaise vie, par
leur irrévérence et leur impiété à célébrer les saints mystères, par
l’amour de l'argent, l'amour de l'honneur et des plaisirs, les prêtres
sont devenus des cloaques d'impureté. Oui, les prêtres demandent
vengeance, et la vengeance est suspendue sur leurs têtes. Malheur aux
prêtres, et aux personnes consacrées à Dieu, lesquelles, par leurs
infidélités et leur mauvaise vie, crucifient de nouveau mon Fils ! Les
péchés des personnes consacrées à Dieu crient vers le Ciel et appellent
la vengeance, et voilà que la vengeance est à leurs portes, car il ne se
trouve plus personne pour implorer miséricorde et pardon pour le peuple
; il n'y a plus d’âmes généreuses, il n'y a plus personne digne
d'offrir
la Victime sans tache à l’Éternel en faveur du monde.


"Dieu va frapper d'une manière sans exemple. Malheur aux habitants de la terre ! Dieu va épuiser Sa colère, et personne ne pourra se soustraire à tant de maux réunis.

"Les chefs, les conducteurs du peuple de Dieu ont négligé la prière et la pénitence, et le démon a obscurci leurs intelligences ; ils sont devenus ces étoiles errantes que le vieux diable traînera avec sa queue pour les faire périr.

"Dieu permettra au vieux serpent de mettre des divisions
parmi les régnants, dans toutes les sociétés et dans toutes les
familles ; on souffrira des peines physiques et morales ; Dieu
abandonnera les hommes à eux-mêmes, et enverra des châtiments qui se succéderont pendant plus de trente-cinq ans.

"La
société est à la veille des fléaux les plus terribles et des plus
grands événements ; on doit s'attendre à être gouverné par une verge de
fer et à boire le calice de la colère de Dieu.


"Que
le Vicaire de mon Fils, le Souverain Pontife Pie IX, ne sorte plus de
Rome après l'année 1859 ; mais qu’il soit ferme et généreux, qu'il
combatte avec les armes de la Foi et de l'amour
; je serai avec lui. Qu’il se méfie de Napoléon : son cœur est double,
et quand il voudra être à la fois Pape et empereur, bientôt Dieu se
retirera de lui ; il est cet aigle qui, voulant toujours s'élever,
tombera sur l'épée dont il voulait se servir pour obliger les peuples à
se faire élever.


"L'Italie sera punie de son ambition en
voulant secouer le joug du Seigneur des Seigneurs ; aussi elle sera
livrée à la guerre ; le sang coulera de tous côtés. Les Églises seront
fermées ou profanées ; les prêtres, les religieux seront chassés ; on
les fera mourir, et mourir d'une mort cruelle.

"Plusieurs abandonneront la Foi,
et le nombre des prêtres et des religieux qui se sépareront de la vraie
religion sera grand ; parmi ces personnes il se trouvera même des
Évêques
. Que le Pape se tienne en garde contre les faiseurs de
miracles, car le temps est venu que les prodiges les plus étonnants
auront lieu sur la terre et dans les airs.

"En l'année 1864, Lucifer avec un grand nombre de démons seront détachés de l'enfer : ils aboliront la Foi
peu à peu et même dans les personnes consacrées à Dieu ; ils les
aveugleront d'une telle manière, qu'à moins d'une grâce particulière,
ces personnes prendront l'esprit de ces mauvais anges ; plusieurs
maisons religieuses perdront entièrement la Foi et perdront beaucoup d’âmes.

"Les mauvais livres abonderont sur la terre, et les esprits de ténèbres répandront partout un relâchement universel
pour tout ce qui regarde le service de Dieu ; ils auront un très grand
pouvoir sur la nature ; il y aura des églises pour ces esprits. Des
personnes seront transportées d'un lieu à un autre par ces esprits
mauvais, et même des prêtres, parce qu’ils ne se seront pas conduits par
le bon esprit de l’Évangile, qui est un esprit d’humilité, de charité et de zèle pour la gloire de Dieu. On fera ressusciter des morts et des justes. Il y aura en tous lieux des prodiges parce que la vraie Foi s'est éteinte et que la fausse lumière éclaire le monde.
Malheur aux Princes de l’Eglise qui ne seront occupés qu’à entasser
richesses sur richesses, qu’à sauvegarder leur autorité et à dominer
avec orgueil !

"Le Vicaire de mon Fils aura beaucoup à souffrir,
parce que pour un temps l’Eglise sera livrée à de grandes persécutions :
ce sera le temps des ténèbres ; l’Eglise aura une crise affreuse. La
sainte Foi de Dieu étant oubliée, chaque individu voudra se guider par
lui-même et être supérieur à ses semblables. On abolira les pouvoirs
civils et ecclésiastiques, tout ordre et toute justice seront foulés aux
pieds ; on ne verra qu'homicide, haine, jalousie, mensonge et discorde,
sans amour pour la patrie ni pour la famille.

"Le Saint-Père
souffrira beaucoup. Je serai avec lui jusqu'à la fin pour recevoir son
sacrifice. Les méchants attenteront plusieurs fois à sa vie sans pouvoir
nuire à ses jours ; mais ni lui ni son successeur ne verront le
triomphe de l’Eglise de Dieu. Les gouvernants civils auront tous un même
dessein, qui sera d'abolir et de faire disparaître tout principe
religieux, pour faire place au matérialisme, à l'athéisme, au spiritisme
et à toutes sortes de vices.

"Dans l'année 1865, on verra l'abomination
dans les lieux saints ; dans les couvents, les fleurs de l’Eglise
seront putréfiées et le démon se rendra comme le roi des cœurs. Que ceux
qui sont à la tête des communautés se tiennent en garde pour les
personnes qu'ils doivent recevoir, parce que le démon usera de toute sa
malice pour introduire dans les ordres religieux des personnes adonnées
au péché, car les désordres et l'amour des plaisirs charnels seront
répandus par toute la terre.

"La France, l'Italie, l’Espagne et
l’Angleterre seront en guerre ; le sang coulera dans les rues ; le
Français se battra avec le Français, l’Italien avec l’Italien ; ensuite
il y aura une guerre générale qui sera épouvantable. Pour un temps, Dieu ne se souviendra plus de la France ni de l’Italie, parce que l’Évangile de Jésus-Christ n'est plus connu. Les méchants déploieront toute leur malice ; on se tuera, on se massacrera mutuellement jusque dans les maisons.

"Au premier coup de son épée foudroyante, les montagnes et la nature entière trembleront d'épouvante,
parce que les désordres et les crimes des hommes perceront la voûte des
cieux. Paris sera brûlé et Marseille englouti ; plusieurs grandes
villes seront ébranlées et englouties par des tremblements de terre ; on
croira que tout est perdu ; on ne verra qu'homicides, on n'entendra que bruits d'armes et que blasphèmes.

"Les justes souffriront beaucoup, leurs prières, leur pénitence et leurs larmes monteront jusqu’au Ciel, et tout le peuple de Dieu demandera pardon et miséricorde, et demandera mon aide et mon intercession.


"Alors Jésus-Christ, par un acte de Sa justice et de Sa grande miséricorde pour les justes, commandera à Ses anges que TOUS Ses ennemis soient mis à mort.
Tout à coup les persécuteurs de l’Eglise de Jésus-Christ et tous les
hommes adonnés au péché périront, et la terre deviendra comme un désert.
Alors se fera la paix, la réconciliation de Dieu avec les hommes ;
Jésus-Christ sera servi, adoré et glorifié ; la charité fleurira
partout. Les nouveaux rois seront le bras droit de la Sainte Eglise, qui
sera forte, humble, pieuse, pauvre, zélée et imitatrice des vertus de
Jésus-Christ. L’Évangile sera prêché partout et les hommes feront de
grands progrès dans la Foi, parce qu'il y aura unité parmi les ouvriers
de Jésus-Christ et que les hommes vivront dans la crainte de Dieu.


"Cette
paix parmi les hommes ne sera pas longue : vingt-cinq ans d'abondantes
récoltes leur feront oublier que les péchés des hommes sont cause de
toutes les peines qui arrivent sur la terre.

"Un avant-coureur de
l'antéchrist, avec ses troupes de plusieurs nations, combattra contre
le vrai Christ, le seul Sauveur du monde ; il répandra beaucoup de sang
et voudra anéantir le culte de Dieu pour se faire regarder comme un Dieu. La terre sera frappée de toutes sortes de plaies (outre la peste et la famine, qui seront générales).
Il y aura des guerres jusqu'à la dernière guerre, qui sera alors faite
par les dix rois de l'antéchrist, lesquels rois auront tous un même
dessein et seront les seuls qui gouverneront le monde.

"Avant que ceci arrive, il y aura une espèce de fausse paix dans le monde ; on ne pensera qu'à se divertir ; les méchants se livreront à toutes sortes de péchés. Mais les enfants de la Sainte Eglise, les enfants de la Foi,
mes vrais imitateurs, croîtront dans l'amour de Dieu et dans les vertus
qui me sont les plus chères. Heureuses les âmes humbles conduites par
l’Esprit-Saint ! Je combattrai avec elles jusqu'à ce qu'elles arrivent à
la plénitude de l'âge.


"La nature demande vengeance pour les hommes, et elle frémit d'épouvante dans l'atteinte de ce qui doit arriver à la terre souillée de crimes. Tremblez,
terre, et vous qui faites profession de servir Jésus-Christ et qui
au-dedans vous adorez vous-mêmes, tremblez ; car Dieu va vous livrer à
Son ennemi, parce que les lieux saints sont dans la corruption ;
beaucoup de couvents ne sont plus les maisons de Dieu, mais les
pâturages d'Asmodée et des siens.

"Ce sera pendant ce temps que
naîtra l’Antéchrist, d’une religieuse hébraïque, d'une fausse vierge qui
aura communication avec le vieux serpent, le maître de l’impureté ; son
père sera Ev. ; en naissant, il vomira des blasphèmes, il aura des
dents ; en un mot, ce sera le diable incarné ; il poussera des cris
effrayants, il fera des prodiges, il ne se nourrira que d'impuretés. Il
aura des frères qui, quoiqu'ils ne soient pas comme lui des démons
incarnés, seront des enfants de mal ; à 12 ans, ils se feront remarquer
par leurs vaillantes victoires qu'ils remporteront ; bientôt, ils seront
chacun à la tête des armées, assistés par des légions de l'enfer.

"Les
saisons seront changées, la terre ne produira que de mauvais fruits,
les astres perdront leurs mouvements réguliers, la lune ne reflétera
qu’une faible lumière rougeâtre ; l'eau et le feu donneront au globe de
la terre des mouvements convulsifs et d'horribles tremblements de terre,
qui feront engloutir des montagnes, des villes, etc.

"Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l'antéchrist.

"Les
démons de l'air avec l'antéchrist feront de grands prodiges sur la
terre et dans les airs, et les hommes se pervertiront de plus en plus.
Dieu aura soin de Ses fidèles serviteurs et des hommes de bonne volonté ;
l’Évangile sera prêché partout, tous les peuples et toutes les nations
auront connaissance de la vérité !

"J'adresse un
pressant appel à la terre : j'appelle les vrais disciples du Dieu vivant
et régnant dans les cieux ; j'appelle les vrais imitateurs du Christ
fait homme, le seul et vrai Sauveur des hommes ; j'appelle mes enfants,
mes vrais dévots, ceux qui se sont donnés à moi pour que je les conduise
à mon divin Fils, ceux que je porte pour ainsi dire dans mes bras, ceux
qui ont vécu de mon esprit ; enfin, j'appelle les Apôtres des derniers
temps, les fidèles disciples de Jésus-Christ qui ont vécu dans un mépris
du monde et d'eux-mêmes, dans la pauvreté et dans l'humilité, dans le
mépris et dans le silence, dans l'oraison et dans la mortification, dans
la chasteté et dans l'union avec Dieu, dans la souffrance et inconnus
du monde. Il est temps qu'ils sortent et viennent éclairer la terre.
Allez, et montrez-vous comme mes enfants chéris ; je suis avec vous et
en vous, pourvu que votre Foi soit la lumière qui vous éclaire dans ces
jours de malheur. Que votre zèle vous rende comme des affamés pour la
gloire et l'honneur de Jésus-Christ. Combattez, enfants de lumière,
vous, petit nombre qui y voyez ; car voici le temps des temps, la fin
des fins.


"L'Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation.
Mais voilà Enoch et Elie remplis de l'Esprit de Dieu ; ils prêcheront
avec la force de Dieu, et les hommes de bonne volonté croiront en Dieu,
et beaucoup d'âmes seront consolées ; ils feront de grands progrès par
la vertu du Saint-Esprit et condamneront les erreurs diaboliques de
l'antéchrist.

"Malheur aux habitants de la terre ! Il y aura des
guerres sanglantes et des famines ; des pestes et des maladies
contagieuses ; il y aura des pluies d’une grêle effroyable d'animaux ;
des tonnerres qui ébranleront des villes ; des tremblements de terre qui
engloutiront des pays ; on entendra des voix dans les airs ; les hommes
se battront la tête contre les murailles ; ils appelleront la mort, et,
d'un autre côté la mort fera leur supplice ; le sang coulera de tous
côtés.

"Qui pourra vaincre, si Dieu ne diminue le temps de l'épreuve ? Par le sang, les larmes et les prières
des justes, Dieu Se laissera fléchir ; Enoch et Elie seront mis à mort ;
Rome païenne disparaîtra, le feu du Ciel tombera et consumera trois
villes ; tout l'univers sera frappé de terreur, et beaucoup se
laisseront séduire parce qu'ils n'ont pas adoré le vrai Christ vivant
parmi eux.

"Il est temps ; le soleil s'obscurcit, la Foi seule
vivra. Voici le temps ; l'abîme s'ouvre. Voici le roi des rois des
ténèbres. Voici la bête avec ses sujets, se disant le sauveur du monde.
Il s'élèvera avec orgueil dans les airs pour aller jusqu'au Ciel ; il
sera étouffé par le souffle de saint Michel Archange. Il tombera, et la
terre qui, depuis trois jours sera en de continuelles évolutions ouvrira
son sein plein de feu ; il sera plongé pour jamais avec tous les siens
dans les gouffres éternels de l'enfer. Alors l'eau et le feu purifieront
la terre et consumeront toutes les œuvres de l'orgueil des hommes, et
tout sera renouvelé. Dieu sera servi et glorifié"…

La Très Sainte Vierge a terminé son discours en français : "Eh bien ! mes enfants, vous le ferez passer à tout mon peuple".
Imprimatur et nihil obstat de Mgr Zola, évêque de Lecce, 15 novembre 1879

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Philippe-Antoine le Ven 3 Fév 2012 - 13:28

A la suite de l'ouvrage de l'Abbé Laurentin et du Père Corteville (que vous citez plus haut) voici la note de notre ancien évêque Mgr Dufaux :


À propos de La Salette…
"Un ouvrage qui vient de paraître reprend la question des secrets de La Salette. Cette parution n'est
pas sans causer un certain trouble auprès de plusieurs fidèles
, pèlerins du sanctuaire. Pourtant la
question a été étudiée de manière approfondie à maintes reprises et elle a été suivie de près par le
Saint Siège
. La note que voici reprend de manière succincte l'essentiel de l'affaire et rappelle les
documents officiels. Le message de Marie sur la montagne renvoie au Christ Sauveur en invitant de
manière pressante à la conversion et à la réconciliation."
+ Louis Dufaux
Évêque de Grenoble


L'affaire des "secrets" de la Salette
Éléments de discernement

On vient de nouveau faire de la publicité en faveur du soi-disant "secret de la Salette". L'affaire du
"secret" a débuté il y a plus de cent ans, depuis qu'une brochure a répandu dans le public le "secret"
que la Dame de l'apparition aurait révélé à Mélanie le 19 septembre 1846, en plus du message
public. Ce texte remonte effectivement à la voyante Mélanie. Il a semé le trouble parmi les fidèles.
Le Saint-Siège a toujours observé une attitude négative à son égard. Il existe plusieurs rédactions
de ce "secret". Jusqu'à ce jour, aucune, pas même la rédaction faite en 1851 par les deux voyants
Maximin et Mélanie à l'intention de Pie IX, n'a reçu l'approbation de l'autorité ecclésiastique responsable
de la Salette, à savoir le Saint-Siège et l'évêque de Grenoble.

Pour discerner la portée des témoignages donnés par Maximin et Mélanie au fil des années, un élément
fondamental est à prendre en considération. Le pape Pie IX lui-même l'a indiqué en 1853,
donc peu après avoir reçu les "secrets" envoyés de Grenoble. Il l'a énoncé sous forme d'avertissement,
à l'intention d'un évêque qui, comme celui de Grenoble, devait lui aussi examiner un phénomène
d'ordre charismatique dont des jeunes avaient été les bénéficiaires: "Pensez, vénérable Frère,
à ceux qui tiennent en main l'éducation des adolescents, et auxquels vous confiez leurs fragiles
esprits".
Dès les premières années qui suivirent l'apparition, les jeunes Maximin et Mélanie eurent malheureusement
des contacts répétés avec l'un ou l'autre personnage qui leur parla de prophéties extraordinaires.
Ils eurent également des contacts avec des victimes d'un escroc qui se présentait comme
étant le fils de Louis XVI en personne. Autre élément perturbateur: pour amener les deux enfants
à révéler leurs secrets, on chercha à leur faire croire que le Souverain Pontife en avait demandé
communication. C'était purement et simplement faux.
C'est dans ces circonstances que Maximin et Mélanie écrivirent des lettres, censées contenir leur
secret respectif. On ne sera pas surpris si le bienheureux Pie IX garda de leur lecture une impression
négative
; cela contrairement à ce qu'en toute bonne foi s'imaginèrent les deux prêtres de
Grenoble qui lui avaient remis les lettres le 18 juillet 1851.
La véritable position du pape fut connue à Grenoble au printemps de 1854. La nouvelle provoqua
la parution d'un pamphlet qui niait la réalité de l'apparition, et était propre à troubler les fidèles
dans leur dévotion mariale. Par lettre du 30 août 1854, Pie IX demanda formellement à Mgr
Ginoulhiac, nouvel évêque de Grenoble, de veiller sur la dévotion mariale dans son diocèse. De plus
il lui suggéra de soumettre le fait de l'apparition à un nouvel examen.
Mgr Ginoulhiac aurait pu se contenter d'insister sur la dévotion à Notre-Dame de la Salette, en laissant
l'apparition entre parenthèses. La dévotion mariale, après tout, n'est pas liée à la réalité d'un
fait qui, de toute façon, n'est pas un dogme de foi. L'évêque écarta cette solution de facilité. Il prouva
la réalité de l'apparition, en étudiant à fond la documentation primitive. Il étudia également
l'évolution de la personnalité des voyants. De l'examen mené avec rigueur, il résultait que le message
donné par eux en 1846 puis répété depuis, correspondait chez eux à une expérience authentique
et objective. Malheureusement, devenue entre-temps l'objet de prévenances qui ressemblaient
à une espèce de culte, Mélanie avait fini par s'attacher à son sens propre, à trop se prendre
pour quelqu'un. Il lui arrivait de laisser échapper des expressions d'allure prophétique, mais qui ne
venaient pas du ciel. Maximin, de son côté, était victime de sa légèreté, disant des paroles dont le
moins qu'on puisse dire, est qu'elles manquaient de prudence.
…/…
On a insinué que la sévérité des appréciations portées par Mgr Ginoulhiac sur le comportement des
voyants, étaient le fruit d'une complaisance envers Napoléon III et son gouvernement. C'est là une
calomnie d'autant plus injuste que l'évêque avait défendu la Salette en des circonstances extrêmement
éprouvantes.
Restent les véritables secrets confiés à Maximin et à Mélanie par la Vierge, le 19 septembre 1846.
Selon le curé de la Salette et d'autres prêtres qui virent les enfants en automne de cette année-là, il
s'agissait de conseils de sagesse, destinés à leur usage personnel. C'est là l'hypothèse la plus vraisemblable,
mais ce n'est qu'une hypothèse. Les véritables secrets sont demeurés secrets.
Jean Stern, m.s.
ancien archiviste des Missionnaires de
Notre-Dame de la Salette à Rome
site internet du diocèse de Grenoble,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Ce qui est sûr , c'est que le trouble causé auprès des fidèles par la parution de cet ouvrage ne provient pas de Dieu.
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 3 Fév 2012 - 18:43

Texte tres intéressant Phillippe mais qui souleve plus de questions qu'autres choses.Car,il est clair que le pere Michel Cortevile a TROUVÉ LES TEXTES officiels des secrets de La Salette.Pourquoi le pere Stern nie cela???

C'est vraiment un comportement tres étrange de la part d'un des spécialistes de la question.

Pourrions nous penser que celui qui a cherché durant plusieurs années ces fameux secrets(en effet,les archives secrets du Vatican ont été ouvertes aux chercheurs)soit choqué qu'un autre les aie trouvé avant lui?

Honnetement,il y a meme plusieurs passages ds le texte qu'a posté PA qui disent le contraire de ce que les historiens ont écrit.....


Mais d'aller aussi loin ds l'absurdité jusqu'a nié le fait de la découverte des secrets est navrante de la part de quelqu'un d'aussi sérieux que le pere Stern qui a déja publié 3 tomes sur les faits de La Salette.....Enfin,ca me dépasse cette négation de la réalité...

Il serait intéressant de comparer les 3 tomes du pere Stern a la these du pere Corteville car son livre est en fait un résumé tres court de ses recherches.La these avait plus de 1000 pages....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 3 Fév 2012 - 18:47

Ca serait bien d'avoir l'avis objectif d'un spécialsite sur le sujet car voila 2 des plus grands chercheurs sur le sujet et leurs conclusions sont aux extremes opposées....Nous savons que l'évéché de Grenoble a reconnu les apparitions et les petits secrets mais a refusé de reconnaitre les grands secrets.Comme si tout a coup,les voyants auraient décidé de mentir......Disons que c'est gros.......

Si ils ne mentaient pas sur les apparitions et les petits secrets,pourquoi,tout a coup ils seraient devenus des menteurs?Disons que ca sonne faux..Et n'oublions pas que Pie IX et Léon XIII ont tjs bien recu Mélanie et les informations ,autres que celles du pere Stern, disent que le premier a meme encouragé Mélanie ds sa mission???Étrange toutes ces contradictions...

Les voyants qui ont gardé les secrets d'une facon si courageuse et héroique seraient devenus alors des menteurs.....ie qu'ils auraient caché un mensonge et non pas un secret de la Vierge.

Pourtant,ils se sont fait offrir bcp d'argent pour dévoiler ce secret.....Non,ca ne tiens pas la route.....Il y a quelque part quelqu'un qui a menti......ou bien les voyants ou bien l'éveque de Grenoble...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Francesco le Ven 3 Fév 2012 - 19:21

Voici un texte D'Yves Chiron trouvé sur son blogue:
samedi 6 décembre 2008









[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]






Article d'Yves Chiron - Présent - 6 décembre 2008
Le
2 octobre 1999, les « secrets » révélés par la Vierge Marie aux deux
bergers de La Salette, le 19 septembre 1846, ont été découverts, dans
les archives de l’ex-Saint-Office, par l’abbé Michel Corteville. Les
textes, rédigés par les deux voyants, Mélanie Calvat et Maximin Giraud,
avaient été remis au pape Pie IX le 18 juillet 1851. Ils étaient
considérés comme perdus.

Ces
textes ont fait l’objet d’une thèse de doctorat en théologie qui a été
soutenue par l’abbé Corteville en 2000 à l’Angelicum, l’université
pontificale des Dominicains. Cette thèse a commencé à être publiée,
dans son texte intégral, en 2001. Elle a été reprise, sous une forme
plus accessible à un large public, dans un ouvrage publié par l’abbé
Corteville et l’inévitable René Laurentin, Découverte du secret de La Salette (Fayard, 2002).

Cette
découverte, inespérée, de 1999 est un événement considérable pour
l’historiographie de La Salette. Les versions du secret révélé à
Mélanie, qui avaient été publiées précédemment, notamment celle publiée
en 1879, avec l’imprimatur de Mgr Zola, évêque de Lecce, s’en trouvent
en partie confirmées et en partie rectifiées sur certains points
importants.

Cette
découverte est-elle aussi un événement considérable pour l’Eglise
d’aujourd’hui, un événement qui vient à son heure pour aider et
éclairer les fidèles d’aujourd’hui ?

On
remarquera d’abord que cette découverte du texte original de La
Salette n’a pas cassé les vieux réflexes des uns et des autres. En
1991, le P. Stern, considéré comme un des principaux spécialistes de La
Salette, estimait, dans sa volumineuse trilogie sur le sujet, que le
texte publié en 1879 était une extrapolation, autant dire un tissu
d’affabulations pieuses. Selon lui, « les secrets entendus par Maximin
et Mélanie le 19 septembre 1846 concernent les voyants eux-mêmes ».

Cette
affirmation, pour le moins imprudente, date d’avant la découverte de
1999. Pourtant, en 2006 encore, le chapelain du sanctuaire Notre-Dame
de La Salette, a publié un livre sur l’apparition de 1846 (Maurice
Tochon, La Salette, Editions de Paris) où il ignore le
texte authentique publié ou feint de l’ignorer. Il se contente de
traiter par le mépris des « documents, présentés comme ”les secrets de
La Salette” [qui] ne font guère que recopier des documents du même
genre qui circulent depuis la restauration religieuse et politique. »

Inversement,
nombre de ceux qui prennent au sérieux le « secret de La Salette »
persistent à se référer, et à publier, le texte édité en 1879, alors
qu’il n’est pas le texte authentique du secret révélé en 1846 et remis
au Pape en 1851.

« Rome perdra la foi » ?

«
Rome perdra la foi… elle deviendra le siège de l’antéchrist… Il y aura
une éclipse de l’Eglise » : ces paroles que la Sainte Vierge aurait
dites à Mélanie en 1846 sont reprises aujourd’hui, par certains, comme
une prophétie décrivant la situation actuelle de l’Eglise, la crise
qu’elle traverse et qui est loin d’être terminée.

Pourtant,
aucune des paroles citées ci-dessus ne se trouve dans le texte
authentique du secret révélé à Mélanie ; elles figurent dans le texte
édité en 1879.

Dans
le texte authentique du secret révélé à Mélanie, il y a des
avertissements terribles et des prophéties. Certaines se sont réalisées
: « Le pape sera persécuté de toutes parts : on lui tirera dessus, on
voudra le mettre à mort, mais on ne lui pourra rien, le vicaire de Dieu
triomphera encore cette fois » ; ou encore quand il est question des
persécutions qui s’abattront sur le clergé et sa cohorte de martyres.
D’autres prophéties ne se sont pas réalisées ou pas encore : « Paris
[…] périra infailliblement. Marseille sera détruite en peu de temps »
ou « Un grand roi montera sur le trône, et régnera pendant quelques
années ».

Le
fidèle n’est pas tenu d’accorder foi à la littéralité de tels textes
qui ne sont pas un complément à la Révélation de l’Evangile. Il serait
téméraire, en revanche, d’en nier l’authenticité.

Les
prophéties de La Salette, comme toutes les prophéties, sont
conditionnelles (« s’ils ne se convertissent pas […] si la face de la
terre ne change pas »). Saint Thomas, dans la Somme contre les Gentils
(l. III, ch. 154), rappelle que la prophétie d’Isaïe sur la mort
d’Ezéchias et celle de Jonas sur la destruction de Ninive ne se sont pas
réalisées, « selon l’opération de Dieu qui libère et qui guérit ».

Yves Chiron
Je suis d'accord avec lui pour dire qu'il est téméraire de nier la découverte des vrais secrets.Dans la fond,la question revient a dire:Pensez vous que Mélanie et Maximim aient dit vrai pour l'apparition et le petit secret et auraient inventé le grand secret?Le reste est du bla bla...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Philippe-Antoine le Mar 7 Fév 2012 - 17:02

Rome perdra la foi… elle deviendra le siège de l’antéchrist… Il y aura
une éclipse de l’Eglise » : ces paroles que la Sainte Vierge aurait
dites à Mélanie en 1846 sont reprises aujourd’hui, par certains, comme
une prophétie décrivant la situation actuelle de l’Eglise, la crise
qu’elle traverse et qui est loin d’être terminée.

Pourtant,
aucune des paroles citées ci-dessus ne se trouve dans le texte
authentique du secret révélé à Mélanie ; elles figurent dans le texte
édité en 1879.

Justement, si le texte édité en 1879 (à la demande de Mélanie) n'est pas celui qui a été remis au Pape Pie IX, cela fait perdre toute crédibilité à Mélanie et du même coup apporte de l'eau au moulin à ses détracteurs qui lui reprochent son inconstance!
Reste encore à savoir si le secret "authentique" qui n'a d'ailleurs jamais été reconnu sont bien les paroles authentiques de la Vierge. C'est encore une autre histoire...

Philippe-Antoine
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par admin2 le Mer 8 Fév 2012 - 19:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Rome perdra la foi… elle deviendra le siège de l’antéchrist… Il y aura
une éclipse de l’Eglise » : ces paroles que la Sainte Vierge aurait
dites à Mélanie en 1846 sont reprises aujourd’hui, par certains, comme
une prophétie décrivant la situation actuelle de l’Eglise, la crise
qu’elle traverse et qui est loin d’être terminée.

Pourtant,
aucune des paroles citées ci-dessus ne se trouve dans le texte
authentique du secret révélé à Mélanie ; elles figurent dans le texte
édité en 1879.

Justement, si le texte édité en 1879 (à la demande de Mélanie) n'est pas celui qui a été remis au Pape Pie IX, cela fait perdre toute crédibilité à Mélanie et du même coup apporte de l'eau au moulin à ses détracteurs qui lui reprochent son inconstance!
Reste encore à savoir si le secret "authentique" qui n'a d'ailleurs jamais été reconnu sont bien les paroles authentiques de la Vierge. C'est encore une autre histoire...

Philippe-Antoine
Disons que c'est assez simpliste comme conclusion.Vous sautez tres vite au conclusion PA.

J'ai pourtant posté ce passage d'Yves Chiron qui est une personne tres fiable:
Article d'Yves Chiron - Présent - 6 décembre 2008
Le
2 octobre 1999, les « secrets » révélés par la Vierge Marie aux deux
bergers de La Salette, le 19 septembre 1846, ont été découverts, dans
les archives de l’ex-Saint-Office, par l’abbé Michel Corteville.
De la a affimer que ce secret trouvé aux archives du Saint Office ne serait pas vrai est allé tres vite en besogne.....tout comme condamné l'intégrité de Mélanie de La Salette sur cette base.....
avatar
admin2
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par nathan1000 le Lun 20 Oct 2014 - 10:05

.
avatar
nathan1000

Masculin Date d'inscription : 27/07/2013
Localisation : paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Découverte Majeure:Le Secret de La Salette serait authentique....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum