SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Gilles le Sam 30 Jan 2010 - 16:44

Edgar Cayce


Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.


SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Cayce_1910
Edgar Cayce. En octobre 1910, cette photographie volée au domicile des parents de Cayce par un journaliste paraît à la une du New York Times sous le titre: « Illiterate Man Becomes a Doctor When Hypnotized » (« Sous hypnose, un illettré se transforme en médecin »).




Edgar Cayce (18 mars1877 près de Beverly, Kentucky, États-Unis3 janvier1945 à Virginia Beach, États-Unis) est parfois considéré comme le « prophète dormant » et l'un des « plus grands mystiques » des États-Unis. Pendant des « lectures » (readings), entrant en transe par hypnose, il répondait à des questions relatives à un individu. Ces lectures évoquent, au début, la santé physique. Puis, les conseils se diversifient et portent sur les vies antérieures, les interprétations de rêves, les phénomènes psychiques, la santé mentale, la méditation, la prière, le développement spirituel, mais aussi le commerce et l'Atlantide.

Il reste connu pour les parties de son travail qu'il considérait comme les plus importantes, telles que le soin (la grande majorité de ses « lectures » ont été faites pour des personnes qui étaient malades) ou la théologie chrétienne (Cayce a été toute sa vie un membre des Disciples du Christ, une église protestante). Il pourrait être à l'origine de l'idée que la Californie sera un jour « submergée ».
Bien qu'il ait vécu avant l'émergence du New Age, il a eu une grande influence sur certaines idées de ce courant.
Les sceptiques doutent de ses prouesses psychiques, ainsi que les chrétiens conservateurs qui se posent des questions sur son orthodoxie.
Selon Louis Pauwels, qui relate sa biographie dans Le Matin des magiciens, Cayce est un homme très simple, de faible formation culturelle, capable en état de sommeil de prescrire la solution médicale de toute maladie. Ses dons viendraient d'une maladie contractée à l'âge de 5 ans qui le mit dans le coma. Dans cet état, il donne alors à son médecin, à voix haute, la cause de son état et le type de cataplasme qu'il faut lui appliquer. Depuis, en état de « transe », il prescrira un traitement pour les maladies qu'on lui soumettra. Il aurait prédit le jour et l'heure de sa mort, victime d'une maladie incurable qu'il ne voulut pas désigner.

En 2009, il existe plusieurs dizaines de milliers d'adeptes de Cayce. La plupart d'entre eux habitent aux États-Unis et au Canada, mais les centres Edgar Cayce se trouvent dans 25 autres pays. L'Association for Research and Enlightenment (ARE : « Association pour la recherche et l'enseignement spirituel »), basée à Virginia Beach, est l'organisation qui promeut le plus les travaux de Cayce et conserve toutes les lectures.

*Personnellement, je crois que ce médium américain était chrétien... Edgar Cayce avait un Amour profond pour Notre Seigneur Jésus-Christ.*

N'éteignez pas l'Esprit.
Ne méprisez pas les prophéties.
Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon.
(1ère épître de Paul aux Thessaloniciens 5:21)


Gilles. Ville de Québec - Canada SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Icon_biggrin
Gilles
Gilles

Masculin Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - Canada

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Invité le Sam 30 Jan 2010 - 18:38

Je ne vois rien, dans cet article, qui pourrais m'amener à penser le contraire.

Très intéressant !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Francesco le Dim 31 Jan 2010 - 2:32

J'ai déja lu(un peu sur Edgar Cayce).La chose qui me dérange ds ses théories est sa croyance(je ne sais pas si elle est fondée mais j'ai déja lu un livre sur cet homme et l'auteur affirmait cette idée) en la Réincarnation....Ce qui ne peut aller avec la foi chrétienne....

Pour le reste,je n'en sais pas assez.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Invité le Dim 31 Jan 2010 - 9:10

Personnellement, les croyances en la ré-incarnation m'ont toujours laissé très dubitatif.
D'une part, parce qu'il me semble, que la Bible n'affirme pas clairement qu'elle n'existe pas. On contraire, on pourrait même l'interpréter dans ce sens.
D'autre part, parce qu'elle pourrait expliquer certaines choses, elle me parait répondre à une certaine logique.
Et enfin, parce que rien n'est impossible à Dieu.

M'enfin, si je ne suis pas convaincu que c'est une erreur, je ne suis pas convaincu non plus que ce soit une réalité.
Je pense que la vérité doit avoir des nuances, dans cette histoire de ré-incarnation, qui nous échappe fortement.

Pour ma part, je reste indécis.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Gilles le Dim 31 Jan 2010 - 12:19

Bon dimanche tout le monde ! SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Icon_sunny


Voici le livre que j'ai lu... SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? 9782890743564 Richard Henry Drummond ©️ Mortagne Eds 1999


Edgar Cayce une vie de Jésus-Christ , de ses origines cosmiques à sa nouvelle venue Richard Henry Drummond



Ayant lu plusieurs fois le livre cité plus haut "Une vie de Jésus-Christ", je peux confirmer sans l'ombre d'un doute la sincérité de Monsieur Edgar Cayce.

Dans ce bouquin, Monsieur Cayce encourage à écouter et à suivre seulement les enseignements de Jésus. Son Amour pour le Seigneur Jésus était bien réel. Il croyait au Ciel et au Glorieux et réel Retour du Roi des Rois sur cette planète.


Bien sûr, je n'adhère pas à tous les écrits du médium, car je suis chrétien et je ne peux endosser toutes les choses qui ne sont pas "acceptées" par l'Église.

Il n'en demeure pas moins que nous pouvons prendre ce qui est bon pour notre édification chrétienne, comme nous le recommande ce cher apôtre Paul...



N'éteignez pas l'Esprit.
Ne méprisez pas les prophéties.
Mais examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon.


(
1ère épître de Paul aux Thessaloniciens 5:21)




Gilles - Ville de Québec - Canada SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Icon_biggrin SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? 402575
Gilles
Gilles

Masculin Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - Canada

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Invité le Dim 31 Jan 2010 - 13:05

D'ailleurs, que dit précisément l'Église sur la ré-incarnation ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Gilles le Dim 31 Jan 2010 - 16:42

Bon dimanche cher "Yurikae" ! SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Icon_sunny

(Au fait que signifie votre pseudo? - Est-ce un nom amérindien?)

Pour votre information suite à la question posée...

4 - Mais la réincarnation, n'est-ce pas aussi une vie après la mort? Est-il possible d'avoir plusieurs vies successives?

De nos jours beaucoup de gens disent qu'ils croient à la réincarnation. On ne sait pas très bien ce que c'est souvent, mais cela semble plus moderne.

Pourquoi certains sont-ils fascinés par cette idée de la réincarnation, que vaut-elle ?

Il y a deux requêtes profondes dans cet attrait pour la réincarnation.




1 - Je sens bien en moi que ma vie profonde n'est pas faite pour s'arrêter. Le néant me répugne. Il faut de quelque façon que, ma vie mon être, dure au-delà de la mort, dans une certaine forme de vie. En fait, ce que l'on recherche d'un côté sous le mot de réincarnation, c'est l'éternité. Mais en vérité la théorie de la réincarnation est-elle la bonne réponse, est-ce la route qui mène au véritable bonheur?



2 - Les gens sentent bien qu'ils ne peuvent pas aller au Paradis comme ça. Les uns comme les autres nous avons conscience que nous avons besoin d'être purifiés. N'avons nous pas été un jour un peu ou beaucoup plus complices du mal dans le monde par un mal que nous avons fait ?
Les doctrines de la réincarnation suggèrent que de vie en vie (recommencées sur la terre) nous allons nous purifier et nous débarrasser du mal qui nous colle à la peau. Cette idée est profonde et très respectable. Mais la solution qu'elle propose au problème est-elle valable?
( L'idée que l'âme se promène de corps en corps de façon indépendante réduit le corps à n'être qu'une prison de passage. En réalité, le corps, c'est la carte d'identité de l'âme. L'âme ne vient à l'existence qu'avec le corps qui lui donne sa figure, et dont elle est la vie spirituelle. Nous ne sommes chacun qu'une seule personne avec une seule âme, un seul corps, une seule histoire, une seule éternité.)

Pourtant, la réincarnation, ce n'est pas la vie éternelle.

La réincarnation, quelle que soit la théorie qu'on suit (il y en a de nombreuses : doctrines orientales, nouvel âge, bouddhisme du petit véhicule ou du grand véhicule), ce n'est pas véritablement la vie éternelle. C'est une addition de petites vies avec toujours les limites de la vie d'ici, jusqu'à ce que tout d'un coup il n'y ait plus de vie du tout, le "nirvana".

Le bonheur proposé au bout du chemin n'est-il pas un étrange bonheur? Si l'on admet l'étymologie du mot nirvana, l'état ultime après les réincarnations, c'est une absence de souffle, de respiration. Cette purification par vies successives consiste à se détacher du désir des biens matériels, du pouvoir, des affections et des relations avec les autres, de l'amitié. Et puis de tout lien avec la vie elle-même : ne plus penser, ne plus respirer. Alors on se confond enfin avec l'univers, le grand tout. On ne bouge, plus on ne pense plus, on n'aime plus. On n'a plus d'identité, plus de personnalité.

Est-ce là le bonheur auquel nous aspirons: pour être Tout, n'être plus nous-mêmes?

Au contraire, dans la Résurrection, nous vivrons nous-mêmes, toujours. En compagnie du Dieu Vivant et de tous ceux qui vivent avec lui dans son amour et son bonheur qu'il nous donne. Nous parlons avec lui. Nous continuons d'aimer ceux qui sont sur terre, et nous prions pour qu'ils accèdent au même bonheur.

Les problèmes de la purification par les réincarnations.

L'autre aspect de la réincarnation, c'est le mode de purification qu'elle propose : par des vies successives nous allons remonter ou redescendre l'échelle qui conduit du mal - la matière - du bien - le Tout immatériel et impersonnel.

Ainsi la vie risque de perdre beaucoup de sa valeur propre : d'un côté, on évacue les problèmes pour plus tard, dans une autre vie hypothétique on fera mieux. C'est irresponsable, la vie n'est pas prise au sérieux : il n'est pas sûr que rien se décide maintenant, je me rattraperai dans une autre vie.

Si c'était vrai! Pourquoi ne pas chercher le bonheur de la vie pour toujours dès maintenant? Quel étrange ennemi de l'homme et de la grandeur de son destin lui insuffle cette anesthésie? Lui enlève le sens et la valeur de sa vie? Faudra-t-il donc toujours redoubler la classe?

Et puis, on mesure mal les dégâts que cette doctrine opère parfois : si dans ma vie de maintenant je porte le poids des fautes d'une vie antérieure, je paye pour une vie dont je n'ai aucun souvenir. Dans laquelle j'avais le corps d'une autre personne, ou d'un animal. Quelle culpabilité pèse sur moi et quels efforts à faire! Je devrai entasser peut-être des vies et des vies pour remonter l'échelle.

N'y a-t-il donc pas quelqu'un qui puisse me venir en aide? Sur quoi m'appuyer pour devenir bon et arrêter cette chaîne fatale?

Les promesses du Dieu vivant sont toutes autres. Oui, Dieu notre Père nous veut bons et parfaits. Mais il sait de quoi nous sommes faits. Dieu est amour, don et pardon. Il n'exige pas des vies et des vies. Il envoie son Fils pour nous pardonner, nous purifier, nous faire accéder au bien, lui la source de tout bien. Il nous donne sa propre vie et sa propre bonté. Par sa miséricorde il nous arrache au mal et à l'imparfait, et nous donne accès à la vie véritable.

Il respecte notre liberté et la prend au sérieux. Il aime notre liberté, il nous l'a donnée pour que nous puissions aimer. Et si librement nous disons oui à sa main tendue, oui à son amour, c'est pour toujours que nous entrons dans la vie.

5 - La vie éternelle, qu'est-ce que c'est? Comment vivrons nous? Quelles relations pouvons-nous avoir avec ceux qui sont au ciel?

Quelles relations pouvons-nous avoir avec ceux qui sont au ciel?
On imagine parfois que la vie après la mort, c'est comme au cimetière : un repos endormi long, très long et monotone.

Un jour un petit garçon de cinq ans demandait : "Est-ce qu'au ciel tout le monde vit dans son lit?" Il disait cela parce que il avait bien compris que la tante qu'il avait vue malade dans son lit était maintenant au ciel. On lui a alors expliqué qu'au ciel il n'y a plus ni maladie, ni mort, on est encore plus Vivant qu'avant.

Thérèse de Lisieux disait en mourant : "J'entre dans la vie". Et elle avait déclaré "Je veux passer mon ciel à faire du bien sur la terre." Tous ceux, innombrables, qui la prient depuis 100 ans (elle est morte en 1897) peuvent témoigner que c'est bien vrai.

Je voudrais dire ici un témoignage personnel. Ma femme et moi nous avons perdu un petit garçon, Dominique, à l'âge de six ans. Mon père, son grand-père, était très triste. Quelques jours après l'accident, il se réveillait la nuit de tristesse, et il pleurait. Alors, il entendit une petite voix, qui lui disait : "Faut pas pleurer, bon papa." Il se rendormit, puis une seconde fois il se réveille en pleurant. Même petite voix qu'il reconnut être celle de Dominique. Et une troisième fois, et la voix lui dit : "Pleure pas bon papa, si tu savais comme je suis heureux." Et cette fois le grand-père a vu s'évanouir toute tristesse.

Il arrive aussi parfois, avec la permission de Dieu, que tel être cher disparu nous fasse sentir d'une certaine façon sa présence, son intercession pour nous auprès de Dieu car ceux qui sont auprès de Dieu ne sont pas inactifs. Ils sont Vivants, comme Dieu est Vivant. Ils contemplent sans cesse la face de Dieu, et ils s'émerveillent. Et ils intercèdent sans cesse pour ceux qui cheminent sur la terre. C'est comme une grande chaîne de solidarité. C'est parce qu'ils sont auprès de Dieu, parce qu'ils ont le cœur tourné vers Dieu, qu'ils reçoivent de lui, par amour, la possibilité de prier pour nous; de demander pour nous la lumière et l'aide de Dieu; de nous faire parfois un signe par la grâce de Dieu pour nous orienter vers le chemin de la Vie, vers Jésus-Christ qui est "le chemin, la vérité et la vie."

M ais il n'est pas question d'interroger les morts pour les utiliser en nous détournant du ciel et de Dieu, par exemple pour exercer la divination, la prédiction. Ce rapport avec les morts, considérés comme morts pour "utiliser leur esprit" est une forme de culte idolâtrique, c'est-à-dire détourné du vrai Dieu. On l'appelle nécromancie, spiritisme, etc... c'est dangereux. Cela peut altérer nos facultés et nous conduire à des actes regrettables, et même très mauvais.

Au contraire, pour ceux qui sont auprès de Dieu, tout ce qu'il y a eu de beau, de bon dans leurs affections terrestres, la vie divine le transfigure, l'augmente. Et ce qui n'était pas juste est purifié, ajusté au bien, on aime alors d'un parfait amour tous ceux qu'on a connus. Et avec Dieu, on veut leur bonheur, on prie Dieu de leur donner le même bonheur dans lequel on est entré.

Nos corps ressusciteront.

La plénitude de la vie ne touche pas seulement la vie. Jésus dans l'évangile nous annonce la résurrection des corps :



"Je suis la Résurrection, qui croit en moi, même s'il meurt, vivra et quiconque croit en moi ne mourra jamais"
(Evangile selon St Jean, ch.11,v.25 et 26.)
Le Christ est ressuscité avec son corps. Ses disciples ont vu les plaies de ses mains et de ses pieds, et de son côté. Il a mangé et bu avec eux. Mais il n'a pas repris le cours de sa vie terrestre. Il est ressuscité avec un corps de gloire. Depuis 2000 ans les chrétiens en sont tous témoins.

Nous aussi, à la fin des temps, nous ressusciterons avec un corps transfiguré, un corps de gloire.

Saint Paul, dans sa première lettre aux Corinthiens (ch.15,v.35 à 53) explique que ce sera le même corps - la même personne - mais comme un grain qui va pousser est bien le même que la plante qui a poussé, notre corps, réuni alors à notre âme, ne vivra plus de la vie de la terre, mais transfiguré vivra dans la Vie de Dieu, ce qu'on appelle, de façon imagée, le ciel.

"Et si l'Esprit de celui qui a ressuscité Jésus d'entre les morts habite en vous, Celui qui a ressuscité le Christ Jésus d'entre les morts donnera aussi la vie à vos corps mortels par son Esprit qui habite en vous."
(Lettre de St Paul aux Romains ch.8 v.11)

Il n'y a donc pas dissolution dans l'univers, dans le grand tout comme le pensent les réincarnationistes, parce qu'ils ne connaissent pas les promesses de Dieu. C'est Dieu qui nous redonne vie parfaite, et nous restons nous-mêmes dans notre identité. Vrais partenaires de Dieu, invités à sa table comme à un banquet. Il essuiera toute larme de leurs yeux selon la phrase de l'Apocalypse que nous avons citée au début.

Mais cette vie éternelle, nous pouvons commencer à la vivre dès maintenant d'une certaine façon. Car Dieu se donne à connaître dès cette vie. C'est pour cela que nous pouvons le découvrir, l'écouter, l'accueillir. Comment? Par la lecture de l'Evangile, de la Parole de Dieu, par la vie des "sacrements" : le Baptême, par lequel nous naissons à la vie divine. L'Eucharistie, c'est-à-dire la messe, où nous recevons Dieu dans l'hostie ; il veut nous nourrir de sa propre vie, de son amour vivifiant, de son Esprit-Saint. Et puis la Réconciliation, où nous demandons pardon de nos fautes, "nos péchés" contre l'amour de Dieu et des autres. Et où Dieu, par le prêtre, souffle son pardon sur nous et nous purifie. Il y a encore le Sacrement des malades, le Mariage, l'Ordination pour les prêtres.

Dans la prière nous accueillons aussi la vie éternelle déjà dans notre vie présente. Dieu, si nous lui donnons de notre précieux temps, vient déjà faire sa demeure dans notre cœur et nous ouvrir aux choses d'en haut.

Alors notre vie de mariage se transforme : nous aimons d'un amour renouvelé. Nos relations avec les autres changent : nous les regardons d'un autre regard, un regard d'amour et d'espérance.
C'est cela la charité : Dieu vient en nous et nous faisons des œuvres d'amour.



Nous connaissons la joie, parce que nous avons l'espérance.

"Tu nous a fait pour toi Seigneur, et notre cœur est sans repos tant qu'il ne demeure en toi."
Saint Augustin.
6 - Que pouvons-nous faire pour ceux qui sont morts?

Dans le credo, ce résumé de ce que croient les chrétiens depuis 2000 ans, nous disons "Je crois à la communion des Saints." Cela veut dire qu'il y a une grande relation entre tous ceux qui sont au ciel auprès de Dieu, "les saints" et nous qui vivons sur la terre.

Les "Saints" ne sont pas seulement il faut le préciser, ceux qui ont été déclarés tels par l'Eglise et qu'on appelle les saints canonisés. Les saints du calendrier. Tous ceux qui sont morts en disant oui à l'amour de Dieu sont, après parfois une purification, avec lui et sont des "Saints."

Mais pour entrer dans le feu de l'amour, il faut être chaud, brûler d'amour. C'est pourquoi, si nous avons besoin d'être réchauffés, cette purification s'appelle Purgatoire. Et nos prières peuvent hâter cette marche vers l'amour. Pour Dieu, il n'y a pas de temps. Si aujourd'hui nous pensons à tel ou tel de nos défunts et que nous prions pour lui, Dieu a déjà vu notre prière.



La meilleure des prières c'est d'offrir une messe, et d'y assister si c'est possible. Mais tous nos pauvres mots ont un grand pouvoir pour nos amis défunts : ils touchent le Cœur de Dieu.

Seigneur.
Voici l'offrande que nous présentons devant toi, nous, tes serviteurs et ta famille entière : dans ta bienveillance, accepte-la. Assure toi-même la paix de notre vie, arrache-nous à la damnation et reçois-nous parmi tes élus.
(Prière de la messe)


Il faut aussi beaucoup prier pour ceux qui vont mourir, c'est le moment où nous allons dire oui ou non à l'amour.

Petite prière avec la Vierge Marie.
Réjouis-toi Marie, pleine de grâce, Le Seigneur est avec toi. Tu es bénie entre les femmes Et Jésus le fruit de ton sein, est béni, Sainte Marie, mère de Dieu Prie pour nous, pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen.
Et l'enfer, existe t-il? Oui, Jésus nous en avertit dans l'Evangile, en particulier dans la parabole du pauvre Lazare et du mauvais riche. Et surtout dans la parole du jugement dernier.

"Nous ne pouvons pas être unis à Dieu à moins de choisir librement de l'aimer", dit le catéchisme de l'Eglise Catholique. Les paroles du Christ sont graves :

"Celui qui n'aime pas demeure dans la mort. Quiconque hait son père est homicide. Or vous savez qu'aucun homicide n'a la vie éternelle demeurant en lui."
(Evangile selon St Jean, ch.3,v.15)

Jésus parle de "la Géhenne" du "feu qui ne s'éteint pas".
(Evangile de St Marc, ch.9,v.43 et 48)

Il annonce qu'il "enverra ses anges qui ramasseront les fauteurs d'iniquités et les jetteront dans la fournaise ardente." L'enfer existe bien, et l'Eglise ne dit à ce sujet que ce que Jésus a dit lui-même. Pourquoi? L'amour de Dieu nous prévient du drame de manquer à l'amour, de passer à côté du ciel, de la vie éternelle. C'est un appel à la responsabilité avec laquelle l'homme peut user de sa liberté en vue de son destin éternel. C'est un appel à la conversion.

Mais l'enfer, ce n'est pas un rejet par Dieu. Dieu ne prédestine personne à aller en enfer comme l'ont cru faussement ceux qu'on a appelé les jansénistes. Il faudrait, pour aller en enfer, que nous refusions volontairement Dieu et que nous y persistions jusqu'à la fin. Que nous refusions sa miséricorde.



Dieu veut en effet que tout homme soit sauvé. Demander sincèrement son pardon, c'est l'obtenir : souvenons-nous du Bon Larron.

Dieu veut "que personne ne périsse, mais que tous arrivent au repentir."
(Deuxième lettre de Pierre,ch.3,v.9)
Nous pouvons donc espérer que tous nos défunts auront demandé cette miséricorde de Dieu, et prier pour eux à ce sujet. C'est Dieu lui-même qui nous inspire de prier pour eux et qui veut se laisser vaincre par notre appel à sa miséricorde.



Alors pour eux, pour nous, notre espérance c'est le Ciel, grâce à la miséricorde de Dieu nous avons la ferme espérance qu'eux et nous, nous nous retrouverons dans le ciel de Dieu.

"Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Dieu-avec-eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux : de mort, il n'y en aura plus, car l'ancien monde s'en est allé."
(Texte chrétien, dans l'Apocalypse de St Jean,ch.2,v. 3 à 4)
Père Yves de Boisredon
et
Hervé-Marie Catta
Source: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Gilles. Ville de Québec - Canada SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Icon_biggrin
Gilles
Gilles

Masculin Date d'inscription : 08/07/2008
Age : 64
Localisation : Ville de Québec - Canada

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Invité le Dim 31 Jan 2010 - 17:42

@Gilles a écrit:Bon dimanche cher "Yurikae" ! SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Icon_sunny

Bon dimanche à vous aussi ! =)

@Gilles a écrit:(Au fait que signifie votre pseudo? - Est-ce un nom amérindien?)

Ha, hum, la signification, il n'y a que vous qui puissiez la connaitre.
Sachez que je déteste emprunter les noms d'autre personne. C'est pourquoi mon pseudo résonne comme moi.
Quand vous le lisez, quand vous l'entendez, c'est un peu un aperçu de mon ame.
Alors peu importe l'impression que cela vous donne, c'est la bonne. =)

@Gilles a écrit:
Pour votre information suite à la question posée...

Merci, ce fut très intéressant !

Et assez complet... du coup rien à redire ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Francesco le Dim 31 Jan 2010 - 20:05

D'une part, parce qu'il me semble, que la Bible n'affirme pas clairement qu'elle n'existe pas. On contraire, on pourrait même l'interpréter dans ce sens.
Cela est impossible....Le Christianisme va a l'encontre de la théorie de la réincarnation....


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Invité le Dim 31 Jan 2010 - 20:09

@Francesco a écrit:
D'une part, parce qu'il me semble, que la Bible n'affirme pas clairement qu'elle n'existe pas. On contraire, on pourrait même l'interpréter dans ce sens.
Cela est impossible....Le Christianisme va a l'encontre de la théorie de la réincarnation....

Et justement, Francesco, j'espérais que vous me citeriez un passage de la Bible allant précisément à cette encontre.

"Si on fait le bien sur Terre on en fait un paradis, si on fait le mal sur Terre, un enfer. La réincarnation est donc bien accord avec la Bible. " disent certain. Et ce n'est pas dénué de sens.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Francesco le Dim 31 Jan 2010 - 20:30

Ca pourrait répondre a tes questions:
Résurrection ou réincarnation?









1. La question se pose : dans les courants du New Age

L'Eglise catholique vient de publier un long document intitulé : " Jésus-Christ le porteur d'eau vive. Une réflexion chrétienne sur le Nouvel Âge ". Le " New Age " œuvre dans nos cultures depuis de nombreuses années. Sous des aspects très divers, il rend diffus un certain nombre d'idées et de sentiments sur la vie humaine et religieuse : " Pour beaucoup, le terme Nouvel Âge indique clairement un tournant majeur dans l'histoire. D'après les astrologues, nous sommes actuellement dans l'ère des Poissons, qui a été dominée par le christianisme. Mais l'ère des Poissons est sur le point de faire place à la nouvelle ère (en anglais New Age) du Verseau, en ce début du troisième millénaire (…) " Ces théories empruntent largement à l'ésotérisme et les mélangent à des vraisemblances " scientifiques " modernes. Parmi les convictions du New Age, il y a souvent la " réincarnation ". Pourquoi ?







2. Pourquoi la réincarnation ?

La théorie de la réincarnation était peu répandue en Occident. Au milieu du XX° s., beaucoup ignoraient le sens du mot ou le tenaient pour extravaguant. Depuis, le moindre collégien a une opinion dessus. Nombreuses personnes, célèbres ou non, y croient. Pourtant, la réincarnation est une " croyance d'importation " profondément ré-aménagée par l'individualisme occidental : " Dans la mesure où la bonne santé comporte un allongement de la vie, le Nouvel Âge propose une formule orientale en termes occidentaux. À l'origine, la réincarnation faisait partie de la pensée cyclique hindoue, basée sur l'atman ou noyau divin de la personnalité (devenu plus tard le concept de jiva), transmigrant d'un corps à l'autre dans un cycle de souffrances (samsara), déterminé par la loi du karma et lié au comportement dans les vies antérieures. L'espérance réside dans la possibilité de renaître dans un meilleur état ou même d'être finalement libéré de la nécessité de se réincarner. Dans la plupart des traditions bouddhistes, ce n'est pas l'âme qui transmigre de corps en corps, mais un continuum de conscience. La vie présente s'inscrit dans un processus cosmique potentiellement infini qui inclut même les dieux. En Occident, depuis l'époque de Lessing, la réincarnation est vue de façon plus optimiste, comme un processus progressif d'apprentissage et d'accomplissement individuel. Le spiritisme, la théosophie, l'anthroposophie et le Nouvel Âge considèrent la réincarnation comme une participation à l'évolution cosmique. Cette approche post-chrétienne à l'eschatologie permettrait de répondre aux questions non résolues de la théodicée et d'éliminer la notion d'enfer. Quand l'âme se sépare du corps, on peut jeter un regard en arrière sur toutes ses vies passées, et quand elle s'unit à un nouveau corps, on a un aperçu de la nouvelle vie à venir. En outre, les individus peuvent avoir accès à leurs vies antérieures à travers les rêves et les techniques de méditation. "







3. Incarnation, réincarnation, résurrection

Dans la foi catholique, le mot " réincarnation " n'existe pas. Il faut donc bien le distinguer de deux notions qui lui sont proches. A cause de cette proximité, certains chrétiens pensent que la réincarnation est compatible avec leur foi. Les deux mots chrétiens sont : incarnation et résurrection. Incarnation (in-carne) exprime le fait historique de Jésus-Christ, vrai Dieu et vrai homme. "Le Verbe s'est fait chair", dit saint Jean. La résurrection exprime la victoire de ce même Jésus sur la mort. Lui qui a été crucifié, le troisième jour, il est ressuscité des morts et il vit désormais éternellement auprès de Dieu, communiquant aux homme la vie de Dieu. La réincarnation, elle, exprime en Occident une transmigration de la même âme à travers plusieurs corps, au cours de vies successives, et dans le seul horizon terrestre. Cela est totalement opposé à la foi chrétienne. Pour plusieurs raisons.







4. La réincarnation s'oppose à la notion chrétienne de " personne "

La réincarnation fait passer par diverses vies terrestres. Si je suis un soldat romain au I° s., un serf au XII° s, Napoléon au XIX° s., Brigitte Bardot au XX° s., une question se pose : au bout du compte, qui suis-je ? " Dans ce qui peut être considéré comme une présentation classique du Nouvel Âge, les individus naissent avec une étincelle divine, concept qui est une réminiscence du gnosticisme ancien. Ce fait les relie à l'unité du Tout. Ils sont donc vus, essentiellement, comme des êtres divins, bien qu'ils participent de cette divinité cosmique à des niveaux de conscience différents. Nous sommes co-créateurs et nous créons notre propre réalité. Certains auteurs Nouvel Âge soutiennent que nous choisissons les circonstances de notre vie (et même notre état de santé, bon ou mauvais), dans une vision où chaque individu est considéré comme la source créatrice de l'univers. Mais nous devons faire un voyage pour découvrir notre place exacte dans l'unité du cosmos. Ce voyage est la psychothérapie, et le salut est la reconnaissance de la conscience universelle. Il n'y a pas de péché: il n'y a qu'une connaissance imparfaite. L'identité de chaque être humain est diluée dans l'être universel et dans la série des incarnations successives. Les individus sont soumis à l'influence déterminante des astres, mais peuvent s'ouvrir à la divinité qui vit en eux à travers la recherche constante (à l'aide des techniques appropriées) d'une plus grande harmonie entre le moi et l'énergie cosmique divine. Point n'est besoin de Révélation ou de Salut venu de l'extérieur: il suffit de faire l'expérience du salut présent au fond de soi-même (auto-rédemption), grâce à la maîtrise des techniques psychophysiques menant à l'illumination définitive. "







5. La réincarnation élimine le sens du péché et du salut

"Le Nouvel Âge n'a pas vraiment la notion du péché, mais plutôt celle d'une connaissance imparfaite. Ce qui nous manque, c'est l'illumination, qui peut être obtenue à l'aide des techniques psychophysiques appropriées. À ceux qui participent aux activités Nouvel Âge, on ne dit pas ce à quoi ils doivent croire, ce qu'ils doivent faire ou ne pas faire, mais: " Il y a mille façons d'explorer la réalité intérieure. Laissez-vous guider par votre intelligence et votre intuition. Ayez confiance en vous ". L'autorité est passée de Dieu au moi. Le problème le plus grave pour le Nouvel Âge n'est pas la faute personnelle ou le péché, mais l'aliénation par rapport au cosmos. Le remède consiste à s'immerger chaque jour davantage dans la totalité de l'être. À en croire certaines publications et pratiques Nouvel Âge, une vie ne suffirait pas, et la réincarnation serait nécessaire pour permettre aux hommes de réaliser pleinement leur potentiel. "







6. La réincarnation se passe d'une révélation divine crédible

Demandez à un occidental comment il sait que la réincarnation est vraie. La réponse est toujours subjective. Elle appartient à une conviction intime incontestable pour lui. Par là, elle rejoint l'homme moderne qui considère les croyances religieuses comme une option privée. Le bilan est aussi clair que lourd : pas de péché, pas de salut, pas de révélation, pas de personne, pas de résurrection. Donc pas besoin ni de Dieu, ni du Christ, ni de la grâce.







7. Redécouvrir la résurrection

Le document romain, largement cité ici, invite à une rencontre personnelle avec le Christ. Il prend l'exemple concret de la rencontre de Jésus et de la Samaritaine. Nous risquons tous d'être touchés, même à notre insu, par le New Age. Quatre comportements sont donc urgents : 1. S'informer sérieusement sur la réalité du New Age ; 2. Bien comprendre son incompatibilité avec la foi chrétienne, notamment la contradiction entre la résurrrection et la réincarnation; 3. Mettre au cœur de notre vie spirituelle la rencontre et l'amour du Christ ; 4. Comprendre aussi, chez les tenants du New Age et de la réincarnation, l'aspiration spirituelle parfois authentique qui s'y cache. Par conséquent, apporter le témoignage clair, vivant et joyeux d'une vie spirituelle dans la lumière et dans l'espérance données par le Christ ressuscité.

Texte intégral : " Jésus-Christ le porteur d'eau vive. Une réflexion chrétienne sur le Nouvel Âge ", sur le site du Vatican :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Invité le Dim 31 Jan 2010 - 21:03

Voila qui répond tout à fait à mes questions.

Merci Francesco =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Elqana le Lun 1 Fév 2010 - 14:09

La réincarnation suppose l’oubli des vies anterieures, ce qui pose un problème essentiel (sur quel témoignage se fonder ? C’est un non-sens total).

Par ailleurs cette théorie fait fi de l’unicité du couple corps-âme : or Dieu donne un corps à l’homme, puis une âme de par Son souffle, comme l’atteste le récit de la Création. Ce simple verset pulvérise le concept de réincarnation. Mais toute la Bible, et surtout la partie eschatologique, le confirme : les âmes ressuscitent et retrouvent leur corps, sous forme spirituelle : plus de chair, donc pas non plus de réincarnation.

Enfin il est dit explicitement qu'il est donné à l'homme de vivre et mourir une seule fois en ce monde.

D’où vient la fascination pour la réincarnation ? Elle vend du rêve, de l’exotisme (le fantasme tibétain plait toujours aux élites pseudo intellectuelles), et surtout, elle éloigne de la vraie Révélation : il n’en faut pas plus au Malin pour s’en faire un fer de lance !
Elqana
Elqana

Masculin Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 51
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Invité le Lun 1 Fév 2010 - 19:56

Merci Fransesco, très intéressant !

Elqana : Je pense qu'effectivement elle fascine dans le sens ou elle prétend répondre à la question de identité, et ce de manière idéale, puisqu'alors le sujet, s'appuyant sur des détails parfois insignifiant de sa vie, se retrouve alors plongée dans l'univers imaginaire du "moi" qui a peut-être existé. A travers cet imaginaire, effectivement, tout le fantasme de ce que l'on aurait aimer être...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Francesco le Lun 1 Fév 2010 - 23:46

D’où vient la fascination pour la réincarnation ?
Je pense aussi qu'elle répond a un besoin de se reprendre ds une autre vie:de faire le bien ds une autre vie .....

En fait,je pense que nous avons tous un sens de la vérité et de la nécessité d'apprendre a mieux aimer.C'est comme le but supreme et le sommet de l'existence(Aimer je veux dire)...Mais notre société va a l'encontre de ces vérités et ne valorisent que le plaisir égoiste immédiat....

Donc,ce pourrait il que la foi en la réincarnation agisse comme une soupape;une remise a plus tard la responsablisation que chaque humain a de grandir ds l'art d'aimer....

C'est comme une voie d'évitement.Ainsi,plus besoin de se remettre en question car,de toute facon,je vais revenir....Je ferai le bien plus tard...


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ? Empty Re: SELON VOUS : LE MÉDIUM EDGAR CAYCE ÉTAIT-IL CHRÉTIEN ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum