Holzhauser et le Grand Monarque

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Holzhauser et le Grand Monarque

Message par Francesco le Lun 14 Jan 2008 - 15:05

HOLZHAUSER ET LE GRAND MONARQUE


Barthélemy Holzhauser est toujours présenté comme référence par ceux qui croient au grand Monarque. Ce n’est pas sans raison :

1° C’est un vénérable, personnage que le Saint-Siège proclame, après mûr examen de sa vie, digne d’être vénéré, sans pour autant recevoir encore les honneurs d’un culte public. S’il y a lieu ensuite, le Vénérable est béatifié, puis canonisé.
Avant l’instruction du procès de béatification, la première opération consiste à examiner les écrits pour s’assurer s’ils sont exempts de reproches (Bollandistes, 7è édition, tome 17, page 43).

2° Son Interprétation de L’APOCALYPSE, écrit vers 1650 (bien retenir cette date), a mérité ce jugement particulièrement élogieux que l’on peut lire dans Les Petits Bollandistes, septième édition (1878), tome 6, page 229 :
«Holzhauser a laissé, entre autres ouvrages, une Interprétation de l’Apocalypse de saint Jean, qui ne va que jusqu’au cinquième verset du quinzième chapitre, ouvrage étonnant, dit-on, et qui offre une si admirable concordance des temps et des événements, que les autres commentaires de ce livre sacré ne sont en comparaison que des jeux d’enfants».

Et les Bollandistes continuent en précisant :
«Il le composa à Leoggenthal, pendant qu’il était accablé de grandes tribulations, au milieu desquelles il se livrait à une prière incessante, et passait des journées entières sans boire ni manger, s’isolant de toute société humaine. Comme on lui demandait quel était l’état de son âme, quand il l’avait écrit, il fondit en larmes et répondit : «J’étais comme un enfant dont on conduit la main pour le faire écrire».

Rappelons que les Bollandistes sont les grands spécialistes de l’hagiographie. Tous ceux qui ont lu cet ouvrage partagent ce jugement étonnant.

3° Holzhauser décrit longuement les malheurs de notre époque et nous renvoyons directement à la partie de son ouvrage développant tout ce que nous vivons, disponible sur le cite ACRF et que le lecteur pourra consulter:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Plusieurs passages concernent le Grand Monarque, mais c’est surtout dans la suite que l’action de ce Monarque est exposée .
Ce Monarque "puissant" est si important qu’Holzhauser souligne qu’il résume à lui seul le sixième âge.

4° Tout ce que relate Holzhauser est de la première importance comme le lecteur pourra en juger. Il développe longuement le premier avènement et le second avènement de Notre-Seigneur. Ceux qui n’ont pas lu Holzhauser devraient se garder de tout commentaire, sur ces sujets, à savoir, les principaux événements jusqu’à la consommation des siècles.

5° Les ennemis du Grand Monarque, jamais, ne conseillent la lecture, ni ne parlent des centaines de pages expliquant cette Interprétation de l’Apocalypse qui révèle (sens du mot apocalypse) les événements futurs.

Le préfacier précise pourtant :
«Déjà célèbre par ses prophéties, Holzhauser se distingua de plus par une science approfondie de l’histoire du monde, qu’il sut appliquer d’une manière vraiment admirable aux vastes connaissances qu’il possédait de l’Ecriture sainte».

6° Par contre les détracteurs de ces révélations ne connaissent et ne citent que la seule page 120 du tome II, pour se gausser de ce vénérable, le ridiculiser, mettant la loupe sur une erreur tellement "hénaurme" qu’elle le disqualifie à jamais, lui, ses écrits et… Le Grand Monarque.
Pensez donc : il annonce l’antéchrist pour 1855 !!! Alors !!! Disqualifiés le prophète et les prophéties !

7° Oublié le 1°, oublié le 2°.
"Le grand monarque est une fou-thèse" !

Et ceux qui y croient :
«(…) des femmelettes, (…) des brasseurs de vent et de mirages, (...) hommes de fer blanc, (…) adeptes d’un vieux rêve rabbinique ou messianisme temporel judaïsant, (…) d’une fable talmudiste d'un messianisme temporel et paradis terrestre, (…) ceux qui rêvent d'un Règne glorieux sans souffrance ! Bref, le Paradis dès ici-bas, la récompense sans combat, le salaire sans labeur, le salut sans douleur !, (…) pas comme ceux qui cherchent des motifs d'espérance afin de ne pas baisser les bras et pour se fortifier dans la lutte à mener devenue inégale»
comme vient de l’écrire un abbé que je ne nommerai pas, dont, par ailleurs, j’apprécie les nombreux autres travaux de qualité.

Et un énergumène de rajouter :
«(…) le mythe du "grand monarque" est une perversion de notre Espérance. Et surtout, c'est le REFUS de la Providence divine
(…) C'est une déformation diabolique, qui nous fait délaisser la Croix pour attendre (vainement) un mec qui va venir sur son cheval blanc pour écraser les vilains musulmans et bouter les vilains francs-maçons hors de leurs loges ».

8° Voilà la maigre qualité des arguments opposés, résultat de l’ignorance crasse d’Holzhauser et d’une loupe placée sur la seule page connue, ressassée et toujours incriminée.

9° Alors l’antéchrist né en 1855 ?
Holzhauser l’a bien écrit, j’ai pu le vérifier à Mayence en consultant les manuscrits.

Choquant ? Gravissime erreur ?

Non.
Non, car M. Dupont, le saint homme de Tours a précisé que les événements ont été repoussés plusieurs fois par la prière des fidèles.

Non au jugement de l’abbé Augustin Lémann, dans son ouvrage, L’Antéchrist, 1905.

Certes il dit :
«L’Eglise a défendu sous peine d'excommunication d'annoncer pour une époque déterminée la venue de l'Antéchrist ou le jour du Jugement dernier. C'est sous Léon X, en l'an 1516, le 14 des Calend. de janvier, au Ve concile œcuménique de Latran (sess. XI, Constit. Supernæ majestatis præsidio) que ce décret, dont voici la teneur, a été porté :
«Nous ordonnons à tous ceux qui exercent la charge de la prédication ou qui l'exerceront dans l'avenir qu'ils ne présument pas de fixer dans leurs prédications ou dans leurs affirmations un temps déterminé pour les maux futurs, soit pour l'avènement de l'Antéchrist, soit pour le Jugement : attendu que la Vérité dit : Ce n'est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité : ceux donc qui, jusqu'à présent, ont osé émettre de pareilles choses, ont menti, et il est avéré que, par leur fait, un grand dommage a été porté à l'autorité de ceux qui prêchent sagement.
(…) Est-ce à dire qu'elle défende également d'émettre des conjectures ? Non: la défense portée par le Vè Concile œcuménique de Latran ne va pas jusque-là. Elle n'atteint seulement que toute date fixe. Les généralités, les conjectures prudentes, l'indication des signes précurseurs restent choses permises, à l'exemple de certains Pères et d'éminents Docteurs qui ne s'en sont pas fait faute.
Eusèbe «signale l'avènement de l'Adversaire, lequel aura la liberté d'assiéger l'Église du Christ» (Hist. eccl., lib. V, c. I).
- Juda Cyr, autre historien ecclésiastique, croit que l'avènement de l'Antéchrist est proche (Eusèbe, Hist. Eccl., lib. V, c. VI).
- Tertullien parle de l'Antéchrist qui s'approche : «Antichristo jam instante» (De fuga in persecutione, c. XII).
- Saint Cyprien : «Vous devez tenir pour certain que le temps de l'affliction a commencé, que la fin du siècle et le temps de l'Antéchrist approchent» (Epist. LVI ad Thibaritanos).
- Saint Hilaire avertit de l'Antéchrist imminent : imminentis Antichristi» (Lib. contra Auxentium).
- Saint Basile : «Ne sommes-nous pas à la neuvième heure ? N'est-ce pas l'apostasie ? Afin qu'ensuite se manifeste l'Impie, ce fils de perdition ?» (Epist. LXXI, ad Alexandrinos)
- Saint Ambroise : «Parce que nous sommes arrivés au déclin du siècle, certaines maladies en sont les signes. La maladie du monde, c'est la faim ; la maladie du monde, c'est la peste ; la maladie du monde, c'est la persécution» (Oratio in obit. Satyri fratris).
- Saint Jérôme : «Nous ne prenons pas garde que l'Antéchrist approche» (Epist. II, ad Ageruch).
- Saint Bernard décrivant les impiétés de son siècle jette ce cri d'alarme : «Il ne reste plus qu'à voir l'homme de péché, le fils de perdition, faire son apparition» (Serm. 6 in psalm. 90).
- Saint Grégoire le Grand : «Le roi de superbe est proche, Rex superbiæ prope est» (Epist. XXXVIII, ad Joan. Constantin. Epics).
D'autres citations pourraient être apportées. Qui ne connaît, du reste, la fameuse homélie de ce grand Pape saint Grégoire sur «les signes de la fin du monde», homélie que l'Église, chaque année, replace sous les yeux des prêtres et des fidèles, le premier dimanche de l'Avent, pour leur rappeler la fin des temps. De ces signes précurseurs, saint Grégoire constate que les uns sont accomplis, et que les autres ne tarderont pas à l'être. «Ex quibus profecto omnibus alia jam facta cernimus, alia in proximo ventura formidamus» (Homil. I, in Evang).
Comme on a pu le constater, aucun des Pères cités ne s'est permis de fixer une date déterminée pour l'avènement de l'Antéchrist ou de la fin du monde. Ils demeurent tous dans des généralités, ils rappellent les signes, ils conjecturent ; ils ne fixent rien. Leur manière de prêcher ou d'écrire est conforme aux annonces à la fois nettes et prudentes de Notre-Seigneur Lui-même et de Son apôtre saint Paul. Aux chapitres XXIV-XXV, de saint Mathieu, Notre-Seigneur annonce nettement la fin du monde, il en donne les signes précurseurs, mais il ne fixe pas de date. À l'exemple de son Maître, saint Paul, au chapitre II de la IIe épître aux Thessaloniciens, annonce nettement l'Antéchrist, mais il ne fixe pas de date à son avènement ; il se borne à indiquer le signe précurseur de cet avènement : l'APOSTASIE : Discessio primum et revelatus fuerit homo peccati (II, 3).

Et nous pourrions aussi rajouter saint Pie X.

Et l’abbé Lémann met en note :
«Parmi les auteurs qui ont fixé une date à l'avènement de l'Antéchrist, nous avons eu la surprise de rencontrer le vénérable serviteur de Dieu Barthélemi Holzhauser, restaurateur de la discipline ecclésiastique en Allemagne, fondateur de l'Association des Prêtres séculiers vivant en communauté, décédé le 20 mai 1658. Auteur d'une Interprétation de l'Apocalypse très en vogue en Allemagne, et où il y a certainement de très belles et très émouvantes pages, Holzhauser a écrit les lignes suivantes :
«Au milieu de l'année de Jésus-Christ 1855, dans le dix-neuvième siècle, naîtra l'Antéchrist, et il vivra cinquante cinq ans et demi. Et c'est dans les trois dernières années de sa vie et pendant les six derniers mois, c'est-à-dire pendant trois ans et demi qu'il sévira dans la plus grande fureur contre la chrétienté, et que, d'accord avec son faux prophète l'antipape, il exterminera l'Église, dispersera le troupeau de Jésus-Christ, vaincra et tuera tous les fidèles par la puissance qui lui aura été donnée pour quarante deux mois sur toute tribu, sur tout peuple, sur toute langue et sur toute nation, pour faire la guerre contre les saints de Dieu, et pour les vaincre durant le temps qu'il sera assis dans la plénitude de son règne. Ainsi donc, en l'an 1911, le fils de perdition sera tué au milieu de la cinquante-sixième année de sa vie par le souffle, c'est-à-dire par la parole qui sortira de la bouche de Jésus de Nazareth crucifié», (Interprétation de l'Apocalypse, 3e édit., t. II, pag. 120, Paris, 1872 ; librairie Louis Vivès)
Si la cause de béatification du vénérable serviteur de Dieu doit se poursuivre, que ces lignes ne soient pas un obstacle. L'honorable Promoteur de la foi voudra bien examiner de quel esprit elles émanent. Dans le cas où elles ne seraient qu'une interprétation personnelle, ne pourrait-on pas invoquer, en faveur de leur auteur, l'ignorance du décret du Ve Concile de Latran, c'est-à-dire la bonne foi. Errare humanum est, surtout lorsqu'il s'agit d'un décret recouvert d'une poussière séculaire, et ignoré d'un grand nombre dans l'Église. Si nous avons pris la liberté de remettre ce décret en évidence, c'est afin que, dans les temps troublés devenus ceux de l'Église et de la société humaine, les âmes se tiennent en garde contre des calculs de nature à les inquiéter».
Fin de la citation d’Augustin Lémann.

Alors la "bombe" qui disqualifie le grand monarque n’est qu’un pétard de fêtard qui, en retour, disqualifie complètement cet abbé et ses comparses, sur ce sujet.

A l’avis de cet abbé, sur ce sujet, nous préférons celui des Bollandistes, celui d’Augustin Lémann, celui de la commission de béatification qui n’a pas considéré cela comme un reproche à faire, et de tous ceux qui ont compris l’importance de ce grave sujet
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Holzhauser et le Grand Monarque

Message par MichelT le Mar 5 Oct 2010 - 5:31

A la page 352 de Interprétation de l`Apocalypse - Holzhauser parle du Grand Monarque qui doit arrivé a la fin du cinquieme age de l`Église - le notre - l`époque d`affliction -

Cette période de l`église a commencée sous le roi espagnol Charles-Quint au 16 eme siecle et se terminera a l`arrivée du Grand Monarque.

Holzhauser dit ceci: Et en sa main, une faux tranchante. Il affirme que cette faux tranchante sera l`armée avec laquelle le Grand Monarque traversera nations, royaumes et républiques et tout lui réussira.

Et un autre ange sortit du temple, criant a haute voix a celui qui était assis sur la nuée: jetez votre faux et moissonnez, car le temps de moissonner est venu, parceque la moisson de la terre est mure. (Apocalypse de Jean)

Cette voix est celle de quelqu`un qui exhorte avec véhémence a la guerre et a la moisson de la zizanie des hérétiques et des Turcs. Cet ange c`est le grand et saint Pontife que Dieu suscitera en ces jours. Et ce Pontife, poussé par une inspiration divine engagera le Monarque a faire cette guerre sacrée contere les barbares et les hérétiques. Le Pontife tiendra ce langage par Révélation et il unira les Princes.

Fin du commentaire de Holzhauser.

Il est toujours tres difficile d`avoir une interprétation certaine mais je note que Holzhauser parle de zizanie - donc la situation interne deviendra confuse et ingérable - les gens vont se diviser - ensuite il parle des Turcs - il veut probablement parler de l`islam en général par ce mot - il n`y a pas de raison de parler des Turcs en Europe a moins d`une invasion des Turcs ou de la présence de l`islam a l`intérieur de l`Europe.

Il parle des hérétiques et des Turcs pour la moisson - donc le Grand Monarque frappera les deux - les Turcs sont hérétiques mais il prend la peine de séparer les mots - Il y a d`une part les Turcs et d`autre part les hérétiques - Ils sont possiblement les athées européens, ceux qui refusent le christianisme et collaborent avec les Turcs.

Qui est ce Pape...est-ce Benoit XVI ou un Pape qui suivra....le Grand Monarque est-il un enfant ou déja un adulte vivant aujourd`hui ou naitra t`il plus tard. Ces évenements sont-ils pour dans quelques décennies ou plus proche que l`on pense. ...


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Holzhauser et le Grand Monarque

Message par Francesco le Ven 8 Oct 2010 - 1:19

Qui est ce Pape...est-ce Benoit XVI ou un Pape qui suivra
Ca ne peut pas etre Benoit XVI car les prophéties annoncent un homme plus jeune.

e Grand Monarque est-il un enfant ou déja un adulte vivant aujourd`hui ou naitra t`il plus tard
Le GM aurait entre 30 et 40 ans lors de son regne...

Ces évenements sont-ils pour dans quelques décennies ou plus proche que l`on pense. ...
Personnelement,je pense que ca l'a commencé et que ca pourrait se conclure d'ici 20 ans ou 30 ans maximum.En effet,il y a trop de prophéties assez récentes qui précisennt que ces évenements son proches....Certaines meme précisent que ca se passera avant 2100....

Je pense que d'ici 2100,nous verrons ces grandes tribulations(incluant la 3e guerre mondiale,le GM et st Pape,le jour de Yawhey) ainsi que l'Ere de paix annoncé a Fatima (également ds plusieurs prophéties).Je ne pense pas que l'antéchrist fera son apparition avant 50 ans....minimum...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Holzhauser et le Grand Monarque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum