Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Arnaud Dumouch le Lun 15 Fév 2010 - 12:35

Rappel du premier message :

Depuis la mort du roi de France en 1793 et surtout dans l'ouest de la France, il s'est répandu partout l'attente de la venue d'une grand monarque (parfois un capétien) qui viendrait sur terre et rétablirai tout.

Cet espoir est une voie sans issue. Il est même un espoir DANGEREUX car il pousse les croyants sincères dans l'idée vaine qu'un simple homme, un humain, pourrait rétablir un ordre social chrétien et, par la même occasion, la foi.

Jésus n'a JAMAIS voulu régner sur terre à la manière des rois de la terre. La preuve :

Jean 6, 15 Alors Jésus, se rendant compte qu'ils allaient venir s'emparer de lui pour le faire roi, s'enfuit à nouveau dans la montagne, tout seul.

Et l'Eglise catholique, réfléchissant sur son passé, s'est rendue compte que la théologie de la "royauté sociale du Christ" (l'espoir d'un gouvernement terrestre du Christ à travers son Eglise, comme cela se passait au Moyen-âge) n'est pas la panacée. En effet, en identifiant aux yeux des gens le roi et le prêtre, cette forme de pastorale brouille le message chrétien. Extérieurement, on a l'impression d'une chrétienté solide alors qu'en réalité, c'est juste un ordre social, pas forcement fondé sur la charité.

Dans son CEC 676, l'Eglise a résolument condamné tous ces espoirs terrestres comme "millénaristes".

676 Cette imposture antichristique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l’on prétend accomplir dans l’histoire l’espérance messianique qui ne peut s’achever qu’au-delà d’elle à travers le jugement eschatologique : même sous sa forme mitigée, l’Église a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme (cf. DS 3839), surtout sous la forme politique d’un messianisme sécularisé, " intrinsèquement perverse " (cf. Pie XI, enc. " Divini Redemptoris " condamnant le " faux mysticisme " de cette " contrefaçon de la rédemption des humbles " ; GS 20-21).

Alors que faut-il espérer quand on lit ces prophéties du grand monarque ?

REPONSE : Le retour du Christ dans sa gloire. Il ne viendra pas pour régner à la manière des rois de la terre.

Il introduira le monde repentant dans l'autre monde.

Arnaud Dumouch

Masculin Date d'inscription : 12/02/2010
Localisation : Belgique

Revenir en haut Aller en bas


Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Mar 16 Mar 2010 - 20:31

Elqana,

Je dois avouer que vous vous en sortez plutot pas mal en matiere de dialectique et d'argumentaire. Mais tout repose sur un seul credo : L'Eglise a raison parce qu'elle a raison ! Pourquoi a-t-elle initialement raison ? Parce qu'Elle est le successeur legitime du Christ et de ses apotres ! Sur quoi cela repose-t-il ? Sur la decision unanime de l'Eglise que tel est le cas. Sur quoi fonde-t-elle cette verite ? Sur l'interpretation des Evangiles !

Je ne condamne pas ce processus autojustificatif en soi. Il faut chercher a l'interieur pour savoir si c'est vrai. C'est ce que vous nommez la doctrine de la foi.

Mais la frontiere entre la foi et la connaissance, que vous etiqueter etre la "gnose", est de plus en plus floue a mesure que le temps passe et que les avancees conceptuelles prennent le pas sur "la foi du charbonnier". Cette fameuse foi dont vous parlez a propos du Cure d'Ars.

Sachez que je ne conteste pas CETTE FOI. Elle est eblouissante de simplicite et est le vrai lien avec le Seigneur. C'est lorsque la foi devient DOCTRINE DE LA FOI, et que l'on compare cette doctrine avec la realite, que les choses se compliquent de maniere exponentielle.

Que de simples gens fondent leur foi sur l'obeissance a cette doctrine a geometrie variable est encore plus problematique.

C'est pourquoi le monde est devenu ce qu'il est, et que le Siecle des Lumieres est apparu, par opposition a un pouvoir allegue d'hommes, organises autour du theme de la confiance en Dieu, par ses manoeuvres et erreurs meutrieres. Le Siecle des Lumieres a eu ses cadeaux de connaissances naissantes et ses avatars. Je vous le concede. Notez que c'est grace au raisonnement scientifique, peu importe que cela soit dans le domaine des sciences dites exactes, ou des sciences humaines, que vous avez obtenu votre diplome. La bonne question est donc de se demander pourquoi vous avez fait cet extraordinaire effort de "connaissance certifiee" en depit du chemin direct que la "foi du charbonnier" pourrait vous procurer.

Vous voyez qu'un schisme interieur s'opere inevitablement chez les intellectuels de la foi. Vous avouez vous-meme etre respectueux et envieux de la foi du cure d'Ars. Vous etes la demonstration meme de ce schisme interieur en vous repandant sur le theme de l'heresie. Enfin, il s'agit de votre conscience. Pas de la mienne.

Selon moi, il y a deux points de vue a propos de la foi :

1) Celui du MANQUE de connaissances auquel la foi se substitue. On se refere alors au Magistere.

2) Celui de la CONFIANCE en Dieu a laquelle les connaissances ne peuvent rien puisqu'il s'agit alors de la VOLONTE de Dieu qui agit sur le monde sensible. La bonne question est de savoir quand cette volonte agit vraiment. Le discernement des uns est parfois les erreurs des autres. Donc LA FOI EST UNE AFFAIRE INTERIEURE.

Puisque notre monde moderne peut (ou finira par) pallier au premier point de vue (la connaissance), il ne reste alors que la VERITABLE FOI, celle du second point de vue : la soumission a la volonte divine !

Mais la volonte divine est souvent mysterieuse et ne passe pas necessairement et systematiquement entre les mains du pouvoir apostolique. La preuve avec Jeanne d'Arc...et bien d'autres.

C'est le Credo du Futur Grand Monarque que de se soumettre a la Volonte divine ! Il le fera d'autant plus avec humilite et fraternite envers les hommes qu'il servira SON PLAN, celui de Dieu, en apportant de nouvelles connaissances, par les preuves, aux siens. MAIS BIEN ENTENDU, IL NE FERA PAS QUE CELA. C'est le premier maillon d'une longue chaine.

Tous les hommes ne sont pas necessairement prets a recevoir cette nouvelle connaissance, et les transformations qu'elle implique. D'ou cette etude dont je vous ai parlee sur la probabilite de suicides en masse. Dire et montrer que les ETs / UTs existent est une chose. Montrer leur interaction avec nous depuis des siecles en est une autre. Et C'EST LA QUE LES SUICIDES VONT SE MULTIPLIER ! D'ou un Plan pour "adoucir" cette REVELATION : le programme de la Fin des Temps. En effet, dans une periode de grande detresse, il est plus simple d'ACCEPTER LE SAUVEUR TEL QU'IL EST VRAIMENT !

De meme, tous les hommes ne sont pas necessairement prets a recevoir le troisieme secret de Fatima. Comme vous le dites fort justement : "si le Vatican juge qu’ils pourraient être mal compris, que nous importe ?". Cette incomprehension est alors liee a un contexte.

De meme, je vous reponds : "si le Christ juge que les informations concernant le Grand Monarque pourraient etre mal comprises, que VOUS importe ?" Cette incomprehension est de meme liee a un contexte.

Au passage, si les extraterrestres sont "hors" de la Terre et les ultraterrestres sont "au-dela" de la Terre, bien qu'etant les memes, c'est qu'il vous manque la cle de la comprehension de leur existence : le temps fractal !

Des etudes sur la nature du temps, il en existe des milliers. Mais il n'existe qu'une seule solution qui soit soluble avec l'observation : ce fameux temps fractal. Or, c'est celui-la meme qui explique les phenomenes naturels, paranormaux, OVNI et spirituels. Quand je vous dis que ce forum n'est pas le lieu ideal pour developper ce theme, c'est parce qu'il faut des bases autrement plus solides que "des notions" que vous dites avoir. Dans le cas contraire, vous vous seriez jete sur les references dont je vous ai parlees.

Or, tout le debat que nous avons sur la doctrine de la foi, les heresies et consorts dependent uniquement de cette revelation dont je viens de parler. C'est l'interpretation des Saintes Ecritures qui en depend. Si je crois toujours en notre Sainte Eglise c'est parce qu'elle sera relevee de ses cendres et deviendra Lumiere du Monde car la VERITABLE FOI EST CELLE QUE L'ON ACCORDE A LA VOLONTE DIVINE, ET A SES MIRACLES !

QUe Dieu vous benisse.

Le Merovingien.


Dernière édition par Le Merovingien le Mer 17 Mar 2010 - 20:52, édité 2 fois

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Toto le héros le Mar 16 Mar 2010 - 21:34

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les évêques par leur sacre reçoivent l’investiture apostolique. Le roi ne reçoit « que » l’onction de l’Eglise, ça n’en fait pas un successeur des Apôtres. Comparons ce qui est comparable.

Elqana, indépendamment du débat que vous menez avec le Mérovingien et dans lequel je ne veux pas intervenir, ni être mêlé, je voudrais apporter un point d'attention sur ce que vous avez cité. En effet, ce qu'il est important de savoir et de comprendre dans la "théorie" de la lignée mérovingienne comme seule et unique lignée légitime, c'est que Clovis a été roi avant de recevoir l'onction de l'église. C'est le point de départ. Autrement dit comprenez que l'église s'est en fait ralliée au roi pour asseoir son autorité temporelle, et non l'inverse, s'assurer une protection. Ensuite, l'église a "trahi" cette alliance, et non l'inverse, notamment en "récupérant" la primeur du pouvoir intemporel et en s'assurant l'allégence de rois usurpateurs par l'onction, onction légitimée par la continuité de la cérémonie du sacre. Car, et tel le Christ, les rois de cette lignée étaient censés être prêtres-rois, et en particulier disposer de dons de guérison, donc concentraient le pouvoir temporel et intemporel. A partir de là l'église catholique romaine est considérée comme traîtresse, donc du côté des "méchants", trahison perpétuée par ses membres de leur plein gré ou à leur insue.

Il me semblait intéressant de préciser ce point pour bien comprendre la "théorie" de la lignée mérovingienne car c'est la base de toute l'opposition entre ses défenseurs et l'église catholique romaine, opposition qui ne s'exerce d'ailleurs officiellement que dans un seul sens car je crois que l'église catholique romaine ne se prononce même pas sur le sujet.

Toto le héros

Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Toto le héros le Mar 16 Mar 2010 - 21:38

Questions au Mérovingien :
Que devrons-nous comprendre s'il ne se passe rien d'ici les prochains jours ?
Que conclurez-vous sur la mission de celui que vous avez identifié comme le Grand Monarque ?
Reviendriez-vous sur cette identification ?

Toto le héros

Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par hanntonn le Mar 16 Mar 2010 - 21:45

bonsoir le Mérovingien,
Vous dites que le siècle des lumières est apparu à cause que les gens étaient plutôt dans l'ignorance.
Premièrement, il faudrait se mettre d'accord pour appeler ça le siècle de l'obscurantisme plutôt que des lumières. À cette époque-là, un certain groupe de gens se sont mis à rejeter les connaissances du passé pour refaire la connaissance à partir de rien, croyant se défaire de toute préconception les empêchant d'acquérir la science. Ils ont cru que leurs ancêtres étaient idiots et qu'avant eux, la science était absente. Ils ont donc essayé de jeter aux poubelles pas loin de 55 siècles d'acquisition de connaissance. Ils n'y sont pas parvenus, mais ils ont certainement fait du tord à la religion et semant le doute partout. Et on a vu apparaître des Rousseau qui jetait le blâme du mal sur la socialisation et nous aurait tous vu vivre comme des animaux en parfaite harmonie, vous parlez de ces gens comme des lumières, c'est une honte. Il n'y a que dans les écoles athées qu'on parle encore de cette époque comme vous le faites. Cette façon de voir vient de la considération de nos ancêtres comme des idiots. Mais ce n'est pas le cas, car sur certains aspects, la science a déjà été beaucoup plus avancée dans le passé. Prenez les pyramides par exemple que l'on ne peut pas reproduire ou bien les crânes de cristal.
Je ne veux pas commenter sur le reste de vos hérésies. Pourquoi vous faire bannir pour votre façon de penser? faites silence plutôt et vous pourrez au moins lire les posts et commenter sur des sujets qui ne font pas l'objet de débat. Vous perdez votre temps en faisant tout pour être banni.

hanntonn

Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Mar 16 Mar 2010 - 22:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: En effet, ce qu'il est important de savoir et de comprendre dans la "théorie" de la lignée mérovingienne comme seule et unique lignée légitime, c'est que Clovis a été roi avant de recevoir l'onction de l'église. C'est le point de départ. Autrement dit comprenez que l'église s'est en fait ralliée au roi pour asseoir son autorité temporelle, et non l'inverse, s'assurer une protection. Ensuite, l'église a "trahi" cette alliance, et non l'inverse, notamment en "récupérant" la primeur du pouvoir intemporel et en s'assurant l'allégence de rois usurpateurs par l'onction, onction légitimée par la continuité de la cérémonie du sacre.

Car, et tel le Christ, les rois de cette lignée étaient censés être prêtres-rois, et en particulier disposer de dons de guérison, donc concentraient le pouvoir temporel et intemporel. A partir de là l'église catholique romaine est considérée comme traîtresse, donc du côté des "méchants", trahison perpétuée par ses membres de leur plein gré ou à leur insue.

Il me semblait intéressant de préciser ce point pour bien comprendre la "théorie" de la lignée mérovingienne car c'est la base de toute l'opposition entre ses défenseurs et l'église catholique romaine, opposition qui ne s'exerce d'ailleurs officiellement que dans un seul sens car je crois que l'église catholique romaine ne se prononce même pas sur le sujet.

Toto le heros,

Je vous remercie d'avoir exprime en vos propres termes la realite que je tentais vainement de faire comprendre ! L'Eglise sans le Roi n'aurait ete qu'une secte de plus qui aurait echoue. Donc la volonte de Dieu, et du Saint-Esprit, passe par le roi. Le lien entre Eglise et royaute est infiniment plus intime qu'on pourrait le croire de prime abord.

Et c'est pourquoi le futur Grand Monarque aura des dons exceptionnels, non humains, pour marquer le retour a l'Esprit du Christ-Roi originel.

Questions au Mérovingien :
Que devrons-nous comprendre s'il ne se passe rien d'ici les prochains jours ?
Que conclurez-vous sur la mission de celui que vous avez identifié comme le Grand Monarque ?
Reviendriez-vous sur cette identification ?

S'il ne se passe rien d'ici a la fin mars (en raison du quatrain X-72 de Nostradamus) je me serais simplement trompe et je vous demanderai de bien vouloir pardonner mes erreurs d'interpretation des visions et rencontres privees surnaturelles. La mission du Grand Monarque restera celle que j'ai indiquee. Mais je reviendrai sur cette identification.

Sachez qu'une vingtaine de visions informatives et symboliques, dont certaines remontent a la petite enfance, et qui ont ete montrees des centaines de fois pour les graver en memoire pour toujours, ainsi que des rencontres extraordinaires, sont le ferment de la foi actuelle du futur Grand Monarque. Cette foi n'est pas simplement une vue de l'esprit. Les conditions de vie et les prises de risques mortels sont son lot quotidien. Apres avoir ete un homme etabli socialement dans le monde, il se departit de toute aisance materielle pour vivre la consecration. Il n'a rien et ne veut rien, si ce n'est accomplir la Volonte de Dieu.

Une phrase simple pourra vous donner un indice : "Vous vivrez l'experience du feu le 25eme jour". Attention a l'interpretation de cette phrase. Elle concerne un evenement public qui est l'aboutissement d'une serie d'evenements.

Ce qu'il faut comprendre est que cet homme changera d'identite apres son enlevement et sa transformation. C'est pourquoi les choses sont bien plus complexes qu'elles ne paraissent, et que les secrets des conditions qui entourent son accession au trone sont caches.

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Toto le héros le Mar 16 Mar 2010 - 22:22

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Toto le heros,

Je vous remercie d'avoir exprime en vos propres termes la realite que je tentais vainement de faire comprendre ! L'Eglise sans le Roi n'aurait ete qu'une secte de plus qui aurait echoue...

Ne me remerciez pas, si vous saviez... mes questions pour vous sont sur le post d'en dessous ! Celui-là ne vous était pas destiné, ni destiné à vous appuyer !

Toto le héros

Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Mer 17 Mar 2010 - 0:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Ne me remerciez pas, si vous saviez... mes questions pour vous sont sur le post d'en dessous ! Celui-là ne vous était pas destiné, ni destiné à vous appuyer !

Je vous remerciais, en depit de vos opinions, car j'aurais du, bien plus tot, rappeler cette fameuse phrase du Pape Zacharie :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

En 749 ou 750, Pépin envoie une délégation franque[12] auprès du pape Zacharie, pour lui demander l'autorisation de mettre fin au règne décadent des Mérovingiens, et donc de prendre la couronne à la place de Childéric III. Le pape accepte la requête de Pépin en déclarant que

« celui qui exerce véritablement le pouvoir porte le titre de roi ».

Notifiant son soutien envers le Pippinide, le souverain pontife promulgue une prescription apostolique

« afin que l'ordre du monde ne fût pas troublé ».

De nos jours, on appelerait cela de l'opportunisme politique. Il suffirait donc qu'un tyran prenne le pouvoir sur son peuple, menacant de mettre l'Eglise a sac (ce qui est sous-tendu par la derniere phrase de Zacharie), ou qu'un opposant critique vertement son adversaire au pouvoir, pour que le pape "sanctifie" le tyran en vertu du pouvoir "reel" (mais non legitime) qu'il exerce tandis que le roi est en prison. Ponce Pilate avait dit en son temps "je m'en lave les mains". Cela a mene le Christ sur la Croix, et Childeric et son fils au couvent.

Pauvre ironie du sort...car L'Eglise recut le chatiment de l'Histoire a travers la Revolution Francaise, puis la separation de l'Etat et de l'Eglise, dans le pays meme qu'Elle a trahit alors qu'elle fut tres etendue dans le monde. Le Siecle des Lumieres ne fut qu'une etape logique pour son aveuglement.

Mais comme l'Eglise n'a toujours pas fait penitence envers les Merovingiens, la nouvelle histoire du Monde se dessinera dans les mois a venir...sous le regard bienveillant du Saint-Esprit.

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.


Dernière édition par Le Merovingien le Mer 17 Mar 2010 - 0:12, édité 1 fois

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Mer 17 Mar 2010 - 0:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:bonsoir le Mérovingien,
Vous dites que le siècle des lumières est apparu à cause que les gens étaient plutôt dans l'ignorance.

(...)

Je ne veux pas commenter sur le reste de vos hérésies. Pourquoi vous faire bannir pour votre façon de penser? faites silence plutôt et vous pourrez au moins lire les posts et commenter sur des sujets qui ne font pas l'objet de débat. Vous perdez votre temps en faisant tout pour être banni.

Je vous invite a relire EXACTEMENT ce que j'ai dit a propos du Siecle des Lumieres. Le bannissement du forum ne me pose aucun probleme puisque...voir mon premier message de presentation dans la section ad hoc.

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Mer 17 Mar 2010 - 17:13

[Post mis en spoiler car hors sujet. Elqana]
Spoiler:
Voici quelques explications sur la science des extraterrestres qui pourront vous éclairer sur les avancées conceptuelles de la science.

La dualité entre la matière et l’esprit fait des ravages d’ignorance dans la compréhension globale de l’univers.

La Relativité Absolue est un concept révolutionnaire, et pourtant d’une extraordinaire simplicité. Il démontre que matière et esprit sont une seule et même chose, et que l’énergie n’est que l’effet d’une différence entre deux écoulements de temps de vitesses distinctes.

La grande majorité des gens se contentent souvent d’idées reçues en matière de science, d’ésotérisme et de spiritualité. Pourtant, celles-ci n’ont jusqu’alors jamais abouti à la solution finale et technique permettant d’embrasser dans un même ensemble des conceptions apparemment aussi opposées que le monde matériel et le monde spirituel. La meilleure façon de combattre l’ignorance est d’offrir les matériaux de la connaissance à ceux qui se posent des questions. Cette connaissance fut transmise par nos amis extraterrestres. Bien que soient dévoilés ici plus particulièrement les mécanismes des apparitions de vaisseaux extraterrestres, c’est l’ensemble des mystères paranormaux et spirituels que la Relativité Absolue explique.

Admettre l’existence d’intelligences extraterrestres ne pose pas de problème à la communauté scientifique ! En effet, tout astronome sait parfaitement que les gaz interstellaires recèlent des molécules formant les matériaux de la vie. Dans le foisonnement des galaxies, aux myriades d’étoiles, la vie s’est donc inévitablement développée. Plus près de nous, Mars fut un immense réservoir d’eau, siège d’une vie probable. Les tenants de la thèse darwinienne de l’évolution, théorie conservatrice pour le moins controversée pour ses chaînons manquants comme, à l’inverse, ses absences totales de mutations, sont même les premiers à admettre que l’évolution conduit tôt ou tard à l’intelligence par adaptation à l’environnement. Ce qui ne manque pas de faire sourire les ufologues. En effet, qu’y a-t-il après le stade de l’intelligence humaine ? A quoi l’homme devra-t-il s’adapter dans les prochains siècles ? Les extraterrestres sont-ils, comme nous, limités par la vitesse de la lumière ?

La Science des Extraterrestres confirme cette limite. Mais que sont donc les objets volants non identifiés ? Les vrais OVNI sont des vaisseaux extraterrestres. Mais ils ne sont pas spatiaux ! D’abord parce que l’univers lui-même est extraterrestre ! Mais aussi parce qu’il est extratemporel ! L’image du sablier explique ce qu’est la densité de temps, fondement de l’extratemporalité des extraterrestres.

La seconde de votre montre est une convention arbitraire sur laquelle s’appuient toutes les équations. Dans la réalité, le sable s’écoule à des vitesses différentes. La densité de temps augmente quand l’espace diminue. La densité du temps est un concept majeur : à une densité de temps donnée correspond une quantité d’informations physiques simultanées donnée. Dans une densité supérieure le nombre d’informations simultanées est plus grand. Plus ce nombre augmente, moins la matière est « solide » car les échanges s’accroissent, jusqu’à ce qu’ils nous deviennent physiquement invisibles car apparemment trop rapides de notre point de vue de veille.

Nous sommes seuls et perdus dans l’espace car ce n’est pas dans l’espace qu’il faut chercher les pilotes d’OVNI !

La vitesse de la lumière demeure donc une limite. Einstein utilisa les travaux de nombreux savants dont Lorentz et Poincaré, pour décrire et comparer le comportement de ce qu’il est coutume d’appeler des référentiels galiléens, c’est-à-dire des repères d’espace et de temps. Il aboutit notamment à la conclusion que l’espace et le temps sont indissociables, que la vitesse de la lumière c est infranchissable et constante dans le vide. Le temps se résume alors à un écoulement d’instants allant du passé vers le futur. Dans cette vision, un effet ne peut précéder une cause. La limite de la vitesse de la lumière c devient donc celle de la causalité qui ne peut être inversée. La vérité est que c N’EST PAS UNE VITESSE ! C’est un abus de langage.

La Science des Extraterrestres est fondée sur la connaissance intime de la nature du temps de nos amis extraterrestres. Qu’est-ce que le temps ? Ce dernier est fondamentalement cyclique (comme des grains de sable) et fractal (reproduction à l’identique d’une durée à une échelle temporelle différente). Or, un cycle est un processus par lequel un point d’origine est aussi le point d’arrivée. La causalité y fait défaut. Toutes les équations humaines ont besoin de la causalité pour expliquer le monde. Expliquer revient à décrire une relation entre deux situations. Mais il existe des relations qui nous échappent structurellement. Prenez le Big bang auquel je ne crois absolument pas, comme beaucoup d’astrophysiciens. L’univers est en expansion accélérée nous dit-on. Soit. Mais s’il dilate vraiment, pourquoi étudie-t-on encore l’univers microscopique qui ne devrait alors plus exister depuis longtemps ? Douloureuse question en vérité !

Dans cet univers de l’infiniment petit, la mécanique quantique n’applique pas le concept de causalité de façon stricte ! Elle utilise les probabilités. La structure de la matière est immatérielle, car ondulatoire. En réalité, on ne constate la matérialité et la solidité qu’à notre échelle spatiale ! Essayez de démontrer le contraire et c’est un Prix Nobel qui vous attend. Or, qui dit matière, dit masse. La masse des particules est uniquement déduite d’une équation : E=Mc2.

Mais Einstein n’avait qu’une conception linéaire du temps. Le temps fractal est non linéaire, c’est-à-dire quantique comme la mécanique du même nom. Cette équation est donc fausse ! En effet, jamais un scientifique n’a mesuré la masse d’une particule ! Jamais ! JAMAIS ! Difficile à avaler, n’est-ce pas ? Cela bouleverse-t-il vos croyances ? Pourtant, on ne mesure que des énergies, c’est-à-dire des grandeurs liées directement au temps, qu’on ne transforme en masse qu’en vertu de cette célèbre équation. Ainsi, les particules n’ont pas de masse de façon intrinsèque. Pire ! La mécanique quantique est probabiliste. On n’y mesure que des possibilités statistiques de position et d’énergie. Pourquoi ? PERSONNE ne le sait !

Dans une vision fractale du temps, la mécanique quantique n’est probabiliste que pour une seule bonne raison. Depuis notre échelle macroscopique, on ne voit qu’une partie de ce qui s’y passe. Vous vous souvenez de l’éventail. La vision de la majeure partie de ce qui survient à l’échelle atomique (éventail déplié) est imperceptible à l’instrument de mesure calé sur notre échelle temporelle humaine (éventail replié). Seule une partie du temps quantique nous apparaît. Le reste des informations demeure inaccessible. D’où les notions de cohérence et de réduction de paquets d’ondes en physique quantique. D’où l’apparent paradoxe EPR dans l’expérience d’intrication où nous voyons deux photons à notre échelle physique lorsqu’il n’y en a, en réalité, qu’un et un seul à l’échelle nucléaire. C’est l’effet inverse de l’incertitude d’Heisenberg ci-dessus car l’éventail est ici spatial et non temporel. Avec un temps fractal, tout est bouleversé, mais surtout explicable ! Alors, pourquoi les physiciens actuels appliquent-ils un temps linéaire dans un monde quantique ?

Tandis que toute la physique s’appuie sur un temps linéaire, donc causal, les savants « expliquent » l’origine de l’univers avec une absence de loi : le hasard ! En quoi le hasard est-il causal ? Un véritable non sens. Une hérésie mondaine. Il est remarquable de constater que les mêmes probabilités servent d’un côté la cause du déterminisme des équations issu de la mécanique statistique de l’infiniment petit dont on tire les preuves solides, de l’autre et à l’inverse, elles servent la cause du hasard réfutant les résultats des tests parapsychologiques (télépathie, précognition, etc.), qui par essence mettent en œuvre des phénomènes de hautes densités temporelles, en arguant de l’absence de preuve due à la nature même du temps dont les effets paranormaux sont plus difficiles à reproduire à notre échelle de temps.

C’est un peu comme si vous disiez à un physicien que telle position d’une particule était impossible. Il vous répondrait que c’est possible selon telle ou telle probabilité. Cette dernière diminuerait avec la taille de la particule (moins il y a d’espace, plus il y a de temps), c’est-à-dire avec sa densité temporelle ou, en terme différent, sa durée de vie. Le même instrument conceptuel pour deux logiques opposées ?

A propos des particules, ce qui frappe est que plus la prétendue masse de la particule est élevée, plus cette dernière est instable ! Autrement dit, moins grande est sa durée de vie. Or, sa durée de vie se définit par sa densité temporelle, par le fameux éventail comprimé.

De même, les savants parlent d’une masse manquante dans l’infiniment grand – il s’agit en réalité d’un effet gravitationnel additionnel gigantesque qu’on n’explique pas (on ajoute donc bêtement une masse hypothétique appelée masse manquante) - tandis que cette même gravitation est infiniment plus faible que les autres forces atomiques dans l’infiniment petit, différence qu’on tente péniblement d’expliquer par l’indémontrable théorie des cordes. Puisque la gravitation est directement liée à la nature du temps, il est beaucoup plus simple d’appliquer le temps fractal aux équations actuelles pour résoudre ces deux mystères observationnels aux échelles et variations inverses (d’un côté trop de masse (échelle des galaxies), de l’autre pas assez (échelle des atomes)). La Relativité Absolue les résout avec élégance et cohérence puisque le temps fractal tient compte d’une relativité d’échelle. En termes quantiques : plus il y a d’espace, moins il y a de temps.

Pourquoi ne le fait-on pas ? Cela remettrait en question les dogmes d’Einstein ! De plus, la fractalité du temps rend les équations beaucoup plus complexes qu’elles ne le sont déjà. Mais il existe des pistes de recherche très avancées telles que la loi d’échelle entre la taille des objets de l’univers et leur fréquence (E. Rauscher & N. Haramein), montrant des invariances d’échelle. Cette loi montre, comme le nez au milieu de la figure, le caractère fractal du temps. Il existe aussi la très importante théorie de l’expansion de l’espace-temps (C. Johan Masreliez), celle du dédoublement de l’espace-temps (J.P. Garnier-Malet), celle de l’espace-temps fractal (ou Relativité d’Echelle, L. Nottale), la densité de temps (A. Kozyrev et l’école russe de l’Institut d’Exploration sur la Nature du Temps) et j’en passe. Autant de nouvelles approches scientifiques mises en marge de la pensée unique, et pourtant capitales pour faire un saut évolutif en science physique. Chacune de ces théories est une variante d’une idée centrale : le temps et l’espace ont un caractère non linéaire.

La rationalité n’est-elle pas finalement qu’une croyance tenace ? L’histoire des sciences prouve que la preuve évolue avec le temps ! Alors, preuve du hasard ou hasard de la preuve ? N’est-ce pas notre point de vue d’observateur qui doit changer ! N’est-ce pas de ce dernier dont dépend la preuve ?

Rien ne peut remplacer l’expérience personnelle. Comme rien ne la rend absolue. La seule voie universelle est donc le partage de l’expérience. Ce qui rend l’interaction des extraterrestres avec les humains inévitable. La question du pourquoi étant résolue, reste à savoir comment.

Le principe général de la mécanique quantique est de faire varier les grandeurs physiques par petits paquets d’ondes, comme si vous comptiez les grains de sable sur la plage. D’où vient ce phénomène de quantification que PERSONNE ne comprend vraiment ?

Une onde est avant tout une déformation traversant un milieu. La Relativité Absolue suggère que le temps est transporté PAR les ondes (temps cyclique ou quantique), et non pas que les ondes, phénomène universel s’il en est, se propagent AVEC le temps (temps linéaire). Tout le problème vient de l’échelle depuis laquelle on observe les choses et du principe des poupées russes. Nous sommes chacun une poupée de taille intermédiaire. Nous croyons voir le ciel complètement ouvert alors qu’il s’agit en fait de l’intérieur d’une poupée de plus grande taille. En termes clairs, chaque système est en rotation sur lui-même et tourne dans un système plus large. Or, une rotation définit un cycle (ou quanta de temps). Chaque système est appelé horizon pour les systèmes inférieurs.

Inversement, nous voyons les poupées plus petites en un seul morceau alors qu’elles sont en réalité le ciel d’autres poupées plus petites encore, qui elles-mêmes prennent les premières pour un espace homogène et isotrope. C’est ainsi que nous considérons de façon erronée notre propre espace qui subit en réalité la rotation d’un système stellaire. Lorsqu’une onde passe d’une échelle de rotation à une autre, nous voyons une propagation, c’est-à-dire l’élongation une vibration répétitive. La rotation de la Terre autour du soleil est une vibration répétitive. Mais elle nous semble si lente qu’on la prend pour du temps linéaire. En définitive, nous percevons une dilatation de l’espace que nous nommons propagation.

Bien entendu, l’illusion d’une propagation ondulatoire et d’un écoulement temporel à notre échelle matérielle vient de ce que nous voyons s’écouler le temps, c’est-à-dire un cycle, appartenant à une échelle spatiale très supérieure à la nôtre, par exemple la révolution de la Terre autour du soleil.

De même, lorsque l’échelle spatiale d’un objet observé est très inférieure à la nôtre, nous voyons alors, non pas son écoulement temporel, trop bref pour être perçu, mais un temps condensé, c’est-à-dire un temps quantique et uniforme qui apparaît comme un objet cohérent, ou plutôt comme un grain d’énergie. Ainsi sont les particules.

Cette incompréhension collective de la relativité d’échelle que Laurent Nottale n’a pas complètement décryptée (chez lui le temps n’est pas fractal à proprement parler) se traduit par une curieuse vérité : bien qu’étant admise par le sens commun, rien n’explique aujourd’hui la propagation des ondes !

De même, nul n’explique pourquoi il existe une multitude de forme d’énergie. Or, la Relativité Absolue décrit pourquoi et comment les phénomènes n’existent que selon l’espace-temps fractal auquel ils appartiennent ou traversent. Elle explique aussi que toute forme d’énergie est le résultat d’un écoulement temporel qui interagit avec un écoulement plus lent duquel on perçoit l’énergie en question. C’est d’ailleurs pourquoi les êtres vivants ont plus d’énergie que les cadavres. L’âme est une énergie vibratoire élevée qui habite le corps.

D’où vient l’énergie qu’utilisent les extraterrestres : le temps ! Car le temps est l’énergie et inversement. Mais il existe plusieurs mécanismes pour faire varier l’écoulement temporel intrinsèque d’un objet. Cette différence de concept est la raison pour laquelle l’immense majorité des gens posent mal les questions à propos de la technologie des extraterrestres. La plupart propose d’abord un système de propulsion et discutent ensuite de l’énergie. Les vaisseaux extraterrestres n’ont aucun système de propulsion car ils sont l’énergie elle-même, c’est-à-dire une variation d’écoulement de temps.

D’où vient le péché originel de la science et la source de ses erreurs actuelles ?

Nous utilisons une ligne pour représenter la longueur d’onde d’UNE sinusoïde - fonction inverse de la fréquence - pour représenter l’espace. Dans ce cas, la représentation est cohérente car la ligne appartient à l’espace. Les physiciens vérifient sans cesse cette cohérence des grandeurs dans les équations.

Mais nous représentons aussi le temps par cette MEME ligne (flèche du temps), c’est-à-dire une dimension d’espace, sur laquelle nous dessinons PLUSIEURS sinusoïdes pour figurer la fréquence d’une onde par unité de temps. Cette représentation spatiale du temps est incohérente car le temps n’est pas dans l’espace. Les physiciens n’appliquent alors plus la règle d’équivalence des unités, ni la loi des ensembles. Ils se contentent d’un axiome conventionnel et arbitraire.

Dans les deux cas (temps et espace), nous nous servons en pratique d’une représentation spatiale ! Ainsi, en relativité restreinte, les physiciens font appel aux nombres imaginaires - ils n’existent pas dans la nature – et transforment le temps en quatrième dimension spatiale. C’est pratique pour les calculs, mais c’est faux ! Le principe d’invariance d’Einstein n’existe donc pas dans le monde réel.

S’ils sont liés de fait, temps et espace ne sont pas équivalents par nature ! Nous réduisons pourtant la fréquence à une vitesse et lui donnons une limite dans le vide (vitesse de la lumière). Nous simplifions donc la réalité du temps par un étalon temporel unitaire ! Pour mémoire, la durée appelée « seconde » fabrique la grandeur physique appelée fréquence, en créant l’unité conventionnelle appelée hertz. Nous oublions ensuite que cet outil conceptuel et conventionnel N’EST PAS la réalité du temps mais une simple définition arbitraire. D’où l’intérêt du temps fractal, plus conforme aux observations et à la réalité cyclique des phénomènes !

Qu’est-ce qu’une fractale ? Imaginez un littoral rocheux. La forme générale se reproduit mais à des échelles de plus en plus petites. Pour nous, êtres humains, la côte représentera une certaine distance. Pour la fourmi qui devra suivre les méandres des moindres cailloux, la distance à parcourir sera beaucoup plus longue. Cette longueur est intangible pour nous puisque nous n’observons que les contours grossiers des escarpements. Faisons des parallèles entre l’espace et le temps.

Comme l’espace fractal, le temps se reproduit, mais les cycles sont de plus en plus courts jusqu’à une limite imperceptible. Le temps deviendra stroboscopique par des alternances de temps perçu, comme les roches du rivage que nos yeux distinguent. Il existera donc des phénomènes qui nous seront impossibles à percevoir. Or, la réalité semble justement le caractère de ce qui nous apparaît avoir une certaine durée, comme le rocher apparaît cohérent et solide à notre échelle.

Mais qu’en est-il de ses atomes invisibles à l’œil nu ? De ses électrons impalpables ? En fait, dans l’infiniment petit, toute la matière n’est qu’ondes. Ces ondes deviennent un processus quantique par changement d’échelle et paraissent matérielles parce qu’on les mesure depuis une échelle plus vaste. On les nomme particules lorsqu’il s’agit en fait d’entités quantiques. Le vide atomique quant à lui sera composé entités quantiques trop brèves ou rapides pour être perçues ou mesurées par les instruments macroscopiques de notre échelle physique. Or, un atome est PRINCIPALEMENT formé de vide. Ce vide est donc plein d’une autre réalité PHYSIQUEMENT imperceptible. La réalité est donc bien relative !

Les trous noirs, réputés être une concentration de matière, ont la particularité de posséder une entropie très supérieure au monde physique qui les entoure. Certains astrophysiciens admettent que les trous noirs sont des bulles de vide dont la quantité d’informations est beaucoup plus élevée que notre univers physique. L’entropie informatique d’une puce électronique est de 10^10 bits d’informations. L’entropie thermodynamique du chimiste, dont l’échelle est plus petite, est de 10^23 bits. Quant à l’entropie d’un trou noir, elle est de 10^66 bits selon la seconde loi généralisée de la thermodynamique proposée par Bekenstein.

Ce constat corrobore l’absence apparente de photons tant pour les trous noirs que pour le moment magnétique des électrons. De nombreux photons se cachent dans le vide d’un trou noir (c’est d’ailleurs la raison de leur noirceur) et celui d’un atome (il faut ajouter quatre photons invisibles pour s’accorder avec les valeurs expérimentales du moment magnétique de l’électron qui baigne dans le vide). Dans les deux cas, c’est le même processus d’absence apparente de lumière (photons) dans le monde physique.

Curieusement, les personnes revenant d’une expérience de mort imminente parlent tous d’une puissance lumière aux frontières de la mort. Les témoins d’OVNI parlent tous d’une puissance lumière entourant la nef. Ces deux types d’expérience, dans les circonstances particulières qui les caractérisent, sont la démonstration que le vide est plein de lumière. Mais cette lumière est apparente et n’a absolument rien à voir avec une quelconque bienveillance d’une quelconque entité. Cette vision est une croyance erronée et relève plutôt de la superstition religieuse. La lumière est simplement d’une frontière d’échelle temporelle (en terme triviaux, nous ne pouvons percevoir distinctement au-delà d’une certaine fréquence) que n’importe quel extraterrestre équipé peut imiter. Ne dit-on pas méfiez-vous des apparences ?

Ainsi, le vide de la matière, autrement dit l’immatériel, posséderait infiniment plus d’informations que le monde matériel, des milliards de milliards de fois plus ! Donc, le vide n’est pas vide mais très habité.

Cette entropie du vide est précisément l’habitat des extraterrestres évolués. Attention, il ne faut pas confondre le vide interstellaire, celui de notre ciel nocturne ne possédant qu’une très faible énergie, et le vide au cœur de la matière, siège une quantité gigantesque d’énergie et d’informations. Ces deux vides sont opposés en tous points. Ce qui est valable pour les trous noirs l’est aussi pour la dématérialisation des vaisseaux extraterrestres. La densité de temps (et donc de ce qu’on appelle matière) est proportionnelle à l’entropie. Donc, les informations recueillies dans un état de vide (abus de langage) seront très supérieures (des milliards de fois plus élevées) au monde physique. C’est pourquoi les enlevés ne peuvent se souvenir d’un enlèvement extraterrestre (temps manquant), ni les mystiques décrire leur expérience d’extase divine.

Ainsi, le plus incroyable est que rien n’explique le caractère quantique de la matière à part le temps cyclique ! Vous savez, ce temps qui défie la causalité. En effet, c’est la seule variable qui puisse être logiquement finie, donc quantifiée. D’ailleurs, demandez à un scientifique ce qu’il y a entre deux états quantiques. Le plus souvent, un grand silence de sa part. Ce silence est d’autant plus étonnant que le temps cyclique (spin) est justement ce qui caractérise les électrons et les protons, principaux constituants de la matière !

En Relativité Absolue, les ondes sont des spires de temps, des hélicoïdes constitués de grains de sable temporels. On les appelle chronons. En zoomant sur l’un de ces quanta de temps on aperçoit une autre série de chronons formant une autre spire de temps, et ainsi de suite. C’est le principe même des fractales.

On remarquera que ce qui paraissait quantique, c’est-à-dire uni et solide, devient, en zoomant, linéaire et continu. Et de moins en moins solide. D’où l’existence de l’Esprit, essence même de l’univers. Mais cette linéarité temporelle (du passé au futur, et inversement) n’existe qu’à une échelle déterminée de l’espace-temps. Cette succession de temps quantique et de temps linéaire ne se produit qu’en changeant d’échelle. C’est la véritable relativité d’échelle ! Pour faire un parallèle avec la théorie des cordes, les cordes fermées deviennent ouvertes en zoomant. Le point devient ligne. L’espace se crée de lui-même. Cette vision résout l’auto-interaction de l’électron et les problèmes d’infinis qui surgissent dans les calculs (groupes de renormalisation).

La conséquence directe est qu’un même phénomène apparaîtra différent selon l’échelle depuis laquelle on l’observe. On pourra même découvrir des univers parallèles. Lorsqu’une série de chronons successifs devient du temps linéaire à une autre échelle fractale, le temps dilate et la vie s’allonge ! Dans ce cas, que découvre-t-on dans cette durée nouvelle que le monde physique ne perçoit pas ? La vie dite spirituelle ! Le monde des défunts et des êtres invisibles devient réalité intangible mais riche, très riche d’informations, ainsi que la vision du voyage astral sur trois cent soixante degrés le démontre.

Mais attention. Les effets du mouvement dans ces hautes densités temporelles seront décuplés par rapport à ceux du monde physique. Tout mouvement comprimera alors considérablement le temps linéaire et le transformera en temps quantique superposé puisque les cordes se referment avec le mouvement. Ainsi, tout voyage paraîtra instantané. Ce qui explique la vitesse de la pensée et celle des vaisseaux extraterrestres dans l’espace lorsqu’ils sont dématérialisés ! L’espace quantique se transforme alors en temps quantique superposé puisque le temps linéaire disparaît (il est « écrasé ») dans le mouvement à l’échelle où cette linéarité est supposée exister. Et c’est l’aspect le plus déroutant car le voyage sur de grandes distances, de notre point de vue, devient instantané.

Qui dit temps superposé, dit intrication, dit plus d’informations instantanées. La conscience du pilote choisit donc les informations (= quanta de temps) de sa destination et s’y rend dans l’instant. Dans l’univers, toute distance se transforme en informations disponibles, en particulier dans les hautes densités temporelles. Le voyage devient perception, donc conscience. A l’échelle de Dieu, l’univers n’est que Connaissance hors du temps et de l’espace, donc sans séparation ni mouvement. Autrement dit, Dieu est Conscience Cosmique unique et unifiée. Il est UN !

Revenons à l’humain. La matière n’est composée que d’ondes. Les ondes sont le support de l’information. La maturité perceptive de l’esprit humain agit donc comme le pouvoir séparateur d’un instrument de mesure, à l’échelle de perception près. Mais comment sait-on que l’on a changé d’échelle spatiale dans un monde fractal ? Si une structure fractale est la reproduction d’un même objet à des échelles différentes, est-il possible de voir le passage entre deux échelles spatiales ? Entre deux échelles temporelles ? Non, c’est impossible par définition !

La magie de la perception extrasensorielle subite vient de ce mécanisme de passage sans transition. On pensera se trouver dans un décor aux proportions identiques sans être à la même échelle spatio-temporelle. C’est pourquoi les mystiques regardent à l’intérieur, vers l’infiniment petit qui les habitent, là où le temps dilate, là où se trouve l’âme.

La conscience n’est donc qu’un prisme de la Réalité puisqu’elle ne perçoit les phénomènes qu’en fonction de son point de vue, de son échelle d’espace et de temps ! Peut-on avoir la mémoire du temps linéaire d’une échelle donnée depuis une plus grande échelle où ce temps linéaire semble quantique ? La réponse nous est offerte par l’incohérence de nos rêves, mais aussi par le temps manquant des enlèvements extraterrestres. Le souvenir d’un rêve, inconsistant, saccadé et imprécis, n’est donc que le produit d’un univers parallèle déformé par notre perception temporelle du monde physique. C’est la réduction du paquet d’ondes appliquée à la conscience. Le souvenir se replie sur lui-même comme les cordes. Pour le déplier, il faut retrouver le temps linéaire courbé, où il est enchâssé, par la méditation ou l’hypnose par exemple.

Mais quel rapport y a-t-il entre le voyage des extraterrestres dans « l’espace » et l’infiniment petit ? Les extraterrestres ne cherchent pas à dépasser la vitesse de la lumière pour franchir de grands espaces, mais à la réduire au maximum. En effet, l’univers lui-même se réduit en changeant d’échelle de temps. Ce qui aura pour effet relatif de nous montrer des accélérations foudroyantes puisque la vitesse est alors relative à l’échelle fractale de perception et que le vaisseau réduit sa taille relative de notre point de vue. Paradoxal, n’est-ce pas ?

En fait, les vaisseaux extraterrestres ont la capacité de passer des lois macroscopiques aux lois microscopiques en faisant varier l’écoulement du temps, c’est-à-dire le nombre de grains de temps cyclique propre au vaisseau. Pour se dématérialiser, ils miment les lois quantiques de l’atome en accélérant le temps. A l’inverse, ils ralentissent l’écoulement de temps interne pour nous apparaître physiquement.

A chaque échelle d’espace est associée littéralement une quantité de temps cyclique. Les vaisseaux, dits aveuglément spatiaux, ne voyagent pas dans l’espace mais entre des espaces-temps superposés d’échelles différentes. L’univers est un mille-feuille dont l’entendement global est impossible : à chaque couche ses moyens de perception ! Au monde physique, ses cinq sens et ses instruments de mesure. Au monde psychique, les siens. Et donc au monde spirituel ses aveugles !

La loi quantique fondamentale de la Relativité Absolue remplace la séculaire relativité restreinte. Elle se résume en une phrase que n’importe quel enfant de cinq ans peut retenir : plus il y a de temps, moins il y a d’espace, et inversement. Bien sur, nous parlons ici d’espace et de temps QUANTIQUES.

Ce nouveau paradigme ne se contente pas d’apporter une solution au paranormal. Il explique aussi la masse manquante de l’univers, les anomalies cosmologiques, la structure de l’atome et autres paradoxes quantiques, équations à l’appui. Une fois assimilée la nature du temps, il est aisé de comprendre les effets de l’une de ses trois dimensions, la densité de temps.

Ainsi, la vitesse de la lumière est la limite entre deux espaces-temps séparés par leur échelle selon un nombre défini de grossissements (magnitude fractale), en l’occurrence sept. Doit-on insister sur la démonstration expérimentale de la densité temporelle dans un mécanisme rotatif dès les années cinquante ? Doit-on rappeler aux neuropsychiatres, adeptes des explications matérialistes, que notre corps physique n’évolue pas à la même vitesse que ce qui le constitue ?

Quelqu’un peut-il dire où et quand se trouve la conscience, en particulier lorsqu’on ferme les yeux et qu’on s’isole de ses repères d’espace-temps physiques ? Doit-on redire que la relativité restreinte elle-même affirme ces écarts de perception de l’espace et du temps en fonction de la vitesse ? Qu’est-ce alors que l’imagination, si ce n’est un état particulier, une faculté spécifique de notre conscience à émettre et recevoir des informations à une vitesse relativiste ? Peut-il y avoir réception, fusse-t-elle par ignorance qualifiée d’imaginative, ailleurs que dans l’espace et le temps, supports de toute perception ? Nous n’en sommes qu’aux balbutiements car la puissance d’abstraction nécessaire est si grande que n’importe quel physicien chevronné peut en perdre son latin.

Imaginez des êtres qui vivent dans des intervalles d’inexistence temporelle de notre point de vue de veille. Ils seront naturellement dématérialisés comme le sont les ondes radio pour nous ! Mais l’univers tiendra alors dans un mouchoir de poche.

Oubliez le Big Bang. Oubliez la matière et l’énergie sombres. Oubliez la courbure de l’espace-temps qu’on représente naïvement par un vortex déformant une surface plate (l’espace est-il 2D ou 3D ?). Oubliez les trous de vers dans l’espace pour se propulser vers la prochaine étoile. Oubliez les espaces repliés tels les bords d’une feuille de papier qu’on joint pour visualiser le voyage spatial. Oubliez le voyage spatial ! Oubliez les vaisseaux cargo en tôles et boulons propulsés par je ne sais quelle énergie d’antimatière ou autre plasma ionique. Tout cela est dépassé car figé dans le carcan inertiel du monde physique.

Seul un très faible pourcentage de scientifiques comprend et s’adapte au temps fractal. Pour des raisons dogmatiques ou en vertu du facteur NIH (Not Invented Here) beaucoup de savants refusent d’avancer. Toute la casuistique ufologique, c’est-à-dire les faits relatifs aux OVNI, balaie les théories de vos magazines d’un revers de main. Tout est voyage temporel et informatique dans un univers holographique !

Il suffit aux extraterrestres de diminuer l’écoulement du temps pour nous apparaître parfaitement matériels dans notre monde dilaté. Ils y réussissent grâce à la conjugaison de deux formes de pompage temporel. Ils utilisent des rotors et des champs électromagnétiques tournants. La grande difficulté consiste à appréhender ce qui se produit à l’intérieur d’un système faisant varier l’écoulement temporel. En effet, l’état de la matière en dépend directement ! Nous ne percevons que les différences de densité de temps dans les manifestations de la nature car nous les voyons de l’extérieur, depuis une échelle spatio-temporelle fixe, déterminée et stable, celle du monde physique.

Les agences spatiales, à moins qu’elles ne soient débaptisées, sont les moins bien placées pour aborder les phénomènes extratemporels et le vrai voyage dans l’espace profond, c’est-à-dire vers l’étoile la plus proche. En effet, ces anomalies ufologiques ne sont pas aérospatiales mais transmatérielles. L’état matière est un cas particulier d’un ensemble plus vaste. Il n’y a de substance rigide qu’à notre échelle spatiale et temporelle. Comment prétendre étudier les Phénomènes Aérospatiaux Non Identifiés en faisant l’impasse sur l’essentiel ? Sur cette part psychique des manifestations dont la casuistique est extraordinairement plus riche et pourtant délaissée ?

Chaque grain de temps constitue une information, un état. Ainsi, le temps possède une densité. Plus elle est importante, plus il existe d’informations, et plus l’intensité des phénomènes sera troublante.

Les hautes densités temporelles sont le siège du psychisme, dont les extraterrestres se sont rendus maîtres. Ils s’incarnent à volonté suite à une mutation génétique synonyme de maîtrise des paquets d’informations au sens de l’entropie universelle, qui devient alors néguentropique (informations structurées à l’image de la structure de la molécule d’ADN). C’est d’ailleurs ce qui nous distingue des animaux. C’est aussi ce qui différencie le vivant de l’inerte. Le même écart qualitatif existe entre le vivant immatériel (après-vie) et matériel (incarnation).

Les perceptions extrasensorielles, les émotions ou les pensées sont issues des densités de temps les plus élevées dont l’accès dépend de la très complexe structure du réseau neuronal, véritable ascenseur spatio-temporel. C’est également le cas des rêves, apparemment brefs, dans lesquels se produisent quantités d’événements que notre mémoire ne peut retrouver dans le temps physique, d’où leur caractère fugace et incohérent de notre point de vue de veille qui se trouve dans une densité temporelle plus faible.

Comment le savons-nous ? Trois scientifiques ont mis en évidence fin 2004 des séries de temps fractal dans les électroencéphalogrammes humains. Ils ont proposé une nouvelle technique d’analyse spectrale non linéaire du cerveau dont le comportement révèle la structure fractale du temps dans la perception des informations que la conscience mettait en oeuvre.

Ainsi, l’écart entre matériel et spirituel ne provient que d’une différence d’écoulement de temps. La question n’est donc pas d’y croire, ou même de le comprendre, mais d’être apte ou non à s’élever !

Autrefois, l’homme était frappé de géocentrisme en se croyant le centre du monde. Se pourrait-il qu’en ce début de millénaire l’homme demeure figé dans le chronocentrisme en s’imposant dans les équations une unité de temps arbitraire ?

Diversité et étrangeté caractérisent les phénomènes OVNI et paranormaux. Ce qui les rend apparemment insolubles. Or, sur la base de ce concept unique du temps fractal, discontinu et tridimensionnel transmis par des extraterrestres, ce qui constitue un pas décisif en matière d’exopolitique (relations « diplomatiques » extraterrestres / humains), La Science des Extraterrestres présente des explications claires et nombreuses telles que celles qui suivent.

Une nef extraterrestre est entourée de strates concentriques de bulles temporelles aplaties (cas d’une soucoupe) dans lesquelles le temps s’écoule différemment. Ces bulles sont bien sûr invisibles dans la réalité. Il en est de même des ondes dont nous ne percevons que les effets, comme la lumière intense par exemple. Un vaisseau est comme une radio dont le bouton du tuner serait à l’intérieur et non à l’extérieur. Mais la gamme de fréquences disponibles serait infiniment plus grande qu’une chaîne stéréo. C’est pourquoi il peut se dématérialiser. Ce qui était solide devient purement ondulatoire…de notre point de vue.

Attardons-nous sur les moyens d’observation et de perception, qu’ils soient naturels ou techniques. Les OVNI sont silencieux car l’onde sonore émise par l’engin, baigné dans des conditions de haute densité de temps, est progressivement ralentie, donc dilatée en s’éloignant de l’émetteur. La fréquence des ondes sonores diminue en s’écartant du vaisseau par effet de variation temporelle. De façon générale, le son éventuel en provenance d’un OVNI est toujours aux limites de l’audible : basses ou hautes fréquences. Le passage dans le spectre de l’audible est très bref pour les extraterrestres.

L’onde sonore devient un infrason une fois sortie des bulles temporelles. D’où sa perception auditive par les seuls animaux dotés d’organes spécifiques pour capter les très basses fréquences sous le seuil de l’audible. Ils manifestent alors de la nervosité ou de la peur, ne comprenant pas d’où vient ce bruit lancinant.

Le bang supersonique est absent chez les extraterrestres car l’air est progressivement ralenti jusqu’au fuselage du vaisseau. Le temps passe plus lentement dans les bulles temporelles successives. Le mur du son n’existe tout simplement pas, pas plus que le mur de chaleur. Du reste, un vaisseau extraterrestre n’est pas à proprement parler volant. Il n’entre pas dans le cadre des lois aérodynamiques du vol utilisant une force de sustentation. Il n’existe pas de couche limite sur laquelle l’onde choc pourrait naître.

Dans les perceptions visuelles, les écarts sont également compréhensibles. Les champs temporels autour d’un vaisseau respectent la Relativité Absolue : plus il y a de temps, moins il y a d’espace, et inversement. Ainsi, selon l’intensité et l’influence de ces champs, la perception des témoins variera pour le même objet. Un vaisseau sera plus ou moins lumineux, plus ou moins grand, plus ou moins matériel. D’où les rapports divergents des témoins. Si les abductés (ravis) s’étonnent de l’énorme dimension intérieure, elle n’en est pas moins explicable : la taille des nefs est relative au référentiel temporel en vertu de la nature fractale de l’espace-temps. Ils sont petits hors du champ, grand à l’intérieur. La perception des distances, tailles et formes dépend de la situation de chacun des témoins et de la densité temporelle instantanée du véhicule.

Les moyens techniques d’observation sont à la même enseigne. Les photographies d’OVNI sont plus ou moins floues. Les bulles temporelles sont équivalentes à la capture d’un objet en mouvement rapide même si l’objet est stationnaire. Comme pour la vitesse, les espaces-temps sont des rapports d’espace sur le temps. Une photographie capture donc l’état vibratoire immédiat de l’avant-plan. D’où l’effet de flou.

Haute densité de temps rime avec vision psychique du témoin, vision qu’un extraterrestre peut influencer. Beaucoup d’apparitions passées ressemblaient au niveau technique de l’époque : chars, dirigeables, etc. Ces visions étaient produites par les extraterrestres avec le consentement de notre subconscient, siège des formes-pensées longtemps émises, multipliées et consolidées par nos croyances, c’est-à-dire notre imagination du moment. Ce qui se traduit en fait par les références socioculturels, en particulier techniques, de l’époque. En fait, imagination = création d’informations = réalité. Faisons en effet remarquer qu’il n’existe que création dans l’univers. Il n’y a aucune réalité sans création car la réalité est création, quelle qu’en soit l’origine.

C’est précisément tout le problème de la perception qui se superpose à notre propre créativité psychique qui est à la fois légitime, naturelle et universelle, donc logique, en particulier là où l’énergie nécessaire à la création d’images est immédiatement et structurellement disponible puisque l’écoulement temporel est la source même de l’énergie. Oui, l’écoulement temporel EST la source même de l’ENERGIE !

Donc toute perception est vraie mais plus ou moins partagée ! C’est pourquoi la Réalité est Illusion et inversement. Bien des débats pourraient ainsi s’apaiser.

Dans les témoignages contemporains, les formes réelles des vaisseaux extraterrestres coïncident avec la diffusion massive des appareils photographiques qu’une émission psychique ne peut influencer car, contrairement à notre esprit, ces appareils n’ont pas accès aux plus hautes densités de temps du fait de leur vitesse d’obturation limitée. Les extraterrestres n’ont a priori plus besoin d’adapter notre perception et se présentent de plus en plus tels qu’ils sont de leur point de vue. Libérée des croyances créatives (description déformée des témoins au cours de l’histoire), tout n’est donc qu’un problème de maturité perceptive (pouvoir séparateur de la conscience individuelle), y compris psychique et spirituelle !

De leur côté, les radars émettent des ondes que les corps matériels réfléchissent. Un module de détection reçoit en retour une faible portion de ces ondes qu’il amplifie et traduit sous forme de plot lumineux sur un scope. Mais le train d’ondes émis vers un OVNI rencontre d’abord un champ temporel autour de l’engin qui fait varier la fréquence elle-même, et non la direction des ondes (cas de la technologie furtive de nos avions). Si cette modification est trop grande, la nouvelle fréquence sortira du spectre de détection du radar.

Les vaisseaux, bien que confirmés par des témoins visuels, ne sont pas toujours détectés par une station radar : les fréquences radar sont inférieures aux fréquences lumineuses. Les radars puissants sont aussi source d’interférences dans le champ temporel du vaisseau. Ils provoquent une forte altération de la matérialité et donc de la manœuvrabilité instantanée du vaisseau. Les puissantes ondes radar réduisent alors, par effet induit, la fréquence du champ électromagnétique du vaisseau. Rappelons que le domaine de vol d’un OVNI est constitué d’un très large spectre électromagnétique. Toute interférence extérieure, en particulier radar, modifiera ce spectre.

Plusieurs effets secondaires découlent des lois maîtrisées par les extraterrestres. Les faisceaux de lumière tronqués sont un de ceux-là. Leur longueur est incluse dans le champ temporel fini du vaisseau. Au-delà de la bulle, comme pour les ondes sonores, la lumière disparaît pour descendre dans l’infrarouge.

Un effet remarquable est très souvent décrit par les témoins du phénomène OVNI : les pannes de courant temporaires en voiture, dans un immeuble ou à l’échelle d’une ville. C’est le black out. Le courant électrique des appareils que vous utilisez tous les jours est dû à un grand écart de vitesse entre les électrons (microscopique) et le circuit électrique (macroscopique). En Relativité Absolue, la tension est liée à un différentiel fractal entre charge circulante (électrons) et milieu où elle circule (câble électrique). Lorsque que le conducteur électrique subit le champ temporel élevé d’un vaisseau, la différence de potentiel s’effondre puisque le câble subit alors un écoulement temporel plus rapide, se rapprochant ainsi de celui des électrons. L’écart entre l’écoulement de temps des électrons et celui du câble diminue considérablement, impliquant une forte baisse de tension dans notre monde matériel.

La circulation électrique est donc ralentie et n’alimente plus les moteurs ni les ampoules. Lorsque le vaisseau s’éloigne, l’influence temporelle disparaît. Le circuit est donc naturellement rouvert. C’est pour cette raison que les véhicules redémarrent tous seuls, ou que les lampes se rallument par magie.

Les vaisseaux extraterrestres peuvent se cacher dans les nuages qu’ils forment eux-mêmes. Le champ temporel crée une zone de froid par application d’un condensat Bose-Einstein ou une décompression adiabatique de l’atmosphère proche car ces deux phénomènes sont directement liés à la densité temporelle instantanée d’un volume d’espace. Une condensation de la vapeur d’eau (principe très différent) se produit alors autour de la nef comme la pellicule d’eau qui se forme sur le verre lorsque vous sortez une bouteille d’eau fraîche d’un réfrigérateur. Une brume, un brouillard et un même un nuage dense peuvent apparaître en fonction des conditions extérieures. Le froid régnant autour d’un vaisseau engendre une condensation de la vapeur d’eau jusqu’alors invisible et l’occulte dans un nuage en fonction des conditions atmosphériques (point de rosée).

Après les phénomènes de perception, attachons-nous à la technique proprement dite. La sustentation des nefs semble prodigieuse. Or, les extraterrestres ne font rien d’autre que de respecter les lois de la nature. La force de gravitation F, comme toute force ayant besoin d’un point d’application matériel (donc à partir de l’échelle d’espace et de temps où la matière devient solide, et n’est plus ondulatoire), contrairement à celles de la mécanique quantique probabiliste, s’écrit F=m.a. Soit une masse par une accélération. Cette dernière est une distance sur un temps au carré. Donc plus le temps augmente, plus la force diminue ! L’antigravitation des extraterrestres est en réalité une dégravitation, une nullification de la gravité.

Toute la difficulté est de savoir produire plus de temps localement. La solution se trouve dans la technologie. Une nef extraterrestre est constituée d’un double rotor à rotation inversée, d’un réseau supraconducteur, d’un oscillateur central et d’un tore (ou cyclotron) périphérique. Rappelons qu’une vitesse angulaire définit un cycle. Une variation de vitesse angulaire entraîne une variation du pas du temps, autrement dit de l’échelle du temps fractal qui définit lui-même la matérialité du vaisseau. Les détails techniques relèvent bien sûr d’un secret bien gardé dont le cœur est multiple : la nature des matériaux, les mécanismes et circuits, les fréquences utilisées et les séquences où elles sont émises.

Les vaisseaux extraterrestres sont ainsi capables de matérialisation et de dématérialisation, en mouvement ou sur place. Elles sont dues aux variations de l’intensité du champ temporel. Il est capital de comprendre qu’une telle nef n’a aucune propulsion au sens classique du terme. C’est le jeu conjugué de la direction adoptée et de cette variation qui provoque et permet le mouvement et la navigation. Une fois l’orientation stabilisée et l’impulsion initiale du mouvement donnée, l’augmentation de l’intensité du champ temporel réduit la taille de l’univers dans lequel les extraterrestres voyagent, ainsi que le vaisseau lui-même. C’est, d’une certaine manière, la destination qui se rapproche du vaisseau !

L’espace n’est alors ni isotrope ni homogène puisqu’il dépend de l’échelle. Il s’agit d’une maîtrise pure et simple de l’espace et du temps. Il importe de saisir le mécanisme de changement de direction. Il est assuré par les deux rotors à rotation inversée. L’assiette d’un OVNI est dictée par un différentiel temporaire de vitesse de rotation des rotors pris séparément. Ce déphasage explique le comportement en feuille morte ou en zig-zag décrit par les témoins. Des effets gyroscopiques bien connus produisent alors des changements de cap et d’assiette dans les trois dimensions de l’espace. Aucune considération aérodynamique n’est utile pour piloter un vaisseau extraterrestre, pas même la MagnétoHydroDynamique. Retenons simplement que les accélérations foudroyantes sont des illusions dues au changement de densité de temps du vaisseau. L’accélération semble d’autant plus grande que la nef se réduit !

Parlons des VRAIS crop circles, ces cercles dans les blés qui apparaissent avant la moisson. Ils sont bel et bien le produit de la créativité des extraterrestres.

Ces agroglyphes sont réalisés dans des conditions parfaitement identifiables avec ce même et unique principe. Rappelons qu’un même vaisseau peut apparaître parfaitement physique avec un diamètre de quinze mètres, ressembler à un ballon lumineux ou disparaître dans l’infiniment petit. Tout n’est qu’affaire de densité temporelle.

Ainsi, un vaisseau de la taille d’une grosse luciole, parfois lumineuse, parfois invisible, ayant une taille adaptée à une exécution rapide de l’œuvre, crée une zone de froid au-dessus du champ de blé. Ce faisant, une légère condensation apparaît permettant aux céréales d’absorber cette humidité en conjugaison avec une émission naturelle de micro-ondes. Du reste, le spectre électromagnétique universel est le domaine de vol des extraterrestres. Cette situation ramollit et ionise le blé. Celui-ci est contracté dans le champ temporel du vaisseau lorsque ce dernier passe au-dessus (plus il y a de temps, moins il y a d’espace). Le premier nœud est alors mécaniquement étiré et cuit.

Le vaisseau, minuscule de notre point de vue, décrit une trajectoire conforme à la forme à produire. Il aspire les épis mous et ionisés dans son champ magnétique. Une fois l’influence dégravitationnelle passée, ils n’ont plus qu’à se coucher grâce au maillon faible que constitue le premier nœud étiré et cuit. Certains épis seront enchevêtrés dans les zones d’intersection de l’influence du vaisseau. En effet, les épis déjà couchés vont à nouveau se soulever, s’orienter de côté lors du passage décalé du vaisseau-luciole et se mêler aux épis voisins. Les ions de la tige centrale remontent vers le sommet induisant un effet mécanique de chute. L’ionisation des blés est faible, mais le champ magnétique de l’artiste est considérable.

Enfin, le phénomène des enlèvements d’individus (abductions) par les extraterrestres est probablement le plus troublant. Pourtant, il est explicable grâce au temps fractal.

Trois savants russes ont montré que le cerveau fonctionne selon une structure de temps fractal. Ainsi, cela signifie que les informations qu'il traite proviennent d'une structure spatio-temporelle fractale. Cette structure d'informations balaie TOUTES les théories du corps médical de la santé mentale. Ce qui était auparavant imaginaire existe bel et bien comme nous l’avons vu aussi pour l’entropie selon la seconde loi généralisée de la thermodynamique (plus d’informations dans le vide que dans la matière). Autrement dit, sans cette connaissance nouvelle, nous risquons de piétiner longtemps sur le phénomène des abductions puisque le corpus de connaissances en psychiatrie est fondé sur d'anciens paradigmes.

L'un des éléments essentiels en matière d’enlèvement est d'éduquer les praticiens de la santé mentale à distinguer ce qui constitue une expérience extraordinaire, c’est-à-dire ce qui suit : variation dans la perception de l'écoulement temporel, paralysie physique, maintien des sensations kinesthésiques, augmentation du champ de conscience, perte apparente de "mémoire" du coeur de l'expérience, modification de l'identité personnelle, rôle de la peur dans l'interprétation de l'expérience par ignorance des lois physico-psychiques, maturité perceptive, nature holographique du cerveau, fréquences spécifiques de l'activité cérébrale, etc. Autant d'éléments de description clinique concourrant à définir l'expérience extraordinaire et à en décrire la réalité.

Il est vrai que cela nécessite une formation, même rudimentaire, en physique fondamentale, en particulier sur la nature du temps, cœur des mystères dits paranormaux. En comprenant les lois mises en oeuvre dans la phénoménologie du temps fractal, le praticien aurait ainsi une approche à la fois novatrice, non pathologique et, enfin, scientifique de ce type d'expérience.

L’enlèvement par des extraterrestres est donc une expérience à la fois physique et psychique. Les enlevés sentent une paralysie du corps physique tout en ayant des sensations oculaires, tactiles et épidermiques. Ils respirent et peuvent flotter. Ils traversent les murs et connaissent un temps manquant de plusieurs heures. Comment est-ce possible ?

Tout d’abord, notre corps physique est constitué de muscles, d’organes et de réseaux fractals comme les réseaux sanguin, nerveux, oculaires, pulmonaires et neuronaux. Lorsque le corps entre dans un champ temporel de plus haute densité temporelle par la présence même des extraterrestres existant sur un plan dit parallèle (écoulement différent du temps), toutes les parties primitives et massives du corps, comme les muscles, ne peuvent réagir. En revanche, toutes les fonctions fractales continuent de fonctionner à leurs extrémités capillaires. D’où l’étendue des impressions vécues recueillies auprès des abductés.

Les muscles particuliers que sont le cœur et ceux des yeux fonctionnent sous un régime très différents des autres muscles à cause de l’énergie sanguine ou électrique concentrées qui les alimentent. Le niveau d’énergie compense le maillage fractal car l’énergie est en soi une concentration de temps, donc une plus haute densité temporelle. C’est pourquoi le cœur et les yeux sont aussi actifs dans les situations de présences étranges et invisibles.

Puisque le corps est intégré dans une plus haute densité temporelle au moment de l’enlèvement, la gravité n’a plus cours. Le corps peut donc flotter. Il subit une dégravitation. En atteignant un écoulement de temps plus rapide, celui de l’échelle atomique, le corps physique se dématérialise et peut traverser la densité physique et macroscopique des murs. Notez que les murs eux-mêmes se dématérialisent partiellement au contact du champ temporel élevé du corps de l’abducté.

Quant au temps manquant, nous assistons au même phénomène que les rêves. De retour dans le temps physique, l’esprit ne peut ramener avec lui des événements se déroulant dans un écoulement temporel beaucoup plus rapide de notre point de vue de veille. Ainsi, de même qu’on oublie les rêves, de même le souvenir de l’abduction s’évanouit. Seuls des états modifiés de conscience (hautes densités de temps) comme la méditation ou une régression hypnotique permettent de recouvrer des bribes de souvenirs.

Les extraterrestres n’effacent pas la mémoire. Ceci est une idée erronée. C’est la mémoire de l’événement qui est inaccessible à l’état de veille, comme l’énergie du vide atomique est inaccessible aux instruments de mesure du monde macroscopique ! Le plus souvent, seuls le début et la fin de l’enlèvement demeurent conscients. Cela correspond précisément au départ et au retour du corps dans le monde physique, c’est-à-dire les phases de transition temporelle où le flot plus rapide d’informations reste accessible depuis l’état de veille.

La pratique d’un plus haut degré de conscience de son environnement, par des exercices d’observation intensive dans sa vie quotidienne, et le suivi écrit de ses rêves permettront, pour l’abducté, une part plus active dans le vaisseau. C’est la raison pour laquelle les extraterrestres sont surpris lorsque l’enlevé se réveille au milieu d’une opération médicale. La conscience fractale de soi est pour eux, comme pour nous, au cœur de l’évolution.

Ces éclaircissements constituent aux yeux de beaucoup une avancée spectaculaire dans la compréhension du phénomène OVNI, et même au-delà. Mais pour cela, il faut changer de paradigme scientifique, et donc de vocabulaire. Des dizaines d’ufologues et de scientifiques ont fait part de leur surprise tant les explications présentées recouvraient l’ensemble des énigmes.

Mais le plus étonnant, sans doute, est que TOUTES LES INTERVENTIONS DIVINES DES ECRITS SACRES trouvent leurs origines dans ces explications : ainsi, les extraterrestres / ultraterrestres sont au coeur meme de la Bible !

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.


Dernière édition par Elqana le Ven 19 Mar 2010 - 20:00, édité 1 fois (Raison : Hors sujet)

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par hanntonn le Mer 17 Mar 2010 - 20:41

santa rendeer Il fallait mettre ce post dans la section livre et conte! lol!

Premièrement, l'évolution, ça n'existe pas. Deuxièmement, les extraterrestres n'existent pas non plus. Cessez de mêler la science et la religion. Vous avez trop lu d'histoires à boire debout. En plus, ces sujets n'ont rien à voir avec le Grand Monarque. Et dans ce cas-ci, je crois que le grand monarque est un papillon qui migre en grand nombre.

hanntonn

Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Mer 17 Mar 2010 - 21:21

Abel a écrit:Le merovingien vous êtes sur un forum catholique pas sur un forum traitant de sujets lié aux technologies E.T ou autres. Que vous exprimiez rapidement certains point de vue sur ce sujet pourquoi pas mais que ce forum ne devienne une tribune par laquelle vous comptez promouvoir vos thèses de pseudo ufologue exalté (et y'en a un paquet sur le net... ), NON.
Donc dernier avertissement avant bannissement et suppression de vos messages.

Bonjour Abel,

Je vous remercie pour votre message qui a l'avantage d'etre clair sur un certain nombre de points. Il traduit parfaitement l'accueil qui serait fait au Grand Monarque, par ceux-la meme qu'il tentera de preserver en l'Eglise du Christ et de la Sainte Mere, s'il se montrait au grand jour une fois sa transformation accomplie, et avant que notre Sainte Eglise ne soit reduite au silence par la guerre, ainsi que de nombreuses propheties en temoignent.

Vous semblez avoir besoin d'etre dans la detresse collective pour ouvrir votre coeur et votre esprit a la Verite de Dieu. J'en suis particulierement peine, croyez-le.

Je n'avais aucun espoir de convaincre en venant sur ce forum, mais souhaitais temoigner des craintes de Dieu lors de Sa Revelation - pardon, de Son Apocalypse - a l'heure de la redemption.

Comprenez que les "vertus" de ce forum, dans son intransigeance a figer les interpretations du passe, n'est qu'une fenetre sur le monde catholique. On peut y mettre des volets pour eviter d'y faire entrer la lumiere. Mais le monde n'a ni porte, ni fenetre. Il est grand ouvert aux evenements que les opinions temporaires ne suffiront pas a freiner.

Je me contenterai a present d'observer, dans le silence de la priere.

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Mer 17 Mar 2010 - 21:59

Abel a écrit:Le merovingien vous êtes sur un forum catholique pas sur un forum traitant de sujets lié aux technologies E.T ou autres. Que vous exprimiez rapidement certains point de vue sur ce sujet pourquoi pas mais que ce forum ne devienne une tribune par laquelle vous comptez promouvoir vos thèses de pseudo ufologue exalté (et y'en a un paquet sur le net... ), NON.
Donc dernier avertissement avant bannissement et suppression de vos messages.

Avant de me retirer a pas feutres, permettez-moi de vous rappeler que le theme des ETs n'est pas etranger au catholicisme (c'est le moins que l'on puisse dire), et donc a ce forum, puique je vous rappelle que :

Au debut de l'annee eut lieu UNE CONFERENCE ORGANISEE PAR LE VATICAN sur l'existence de la vie au-dela de la Terre.

De plus, le chef de l'observatoire du Vatican lui-meme a ecrit un article parlant des extraterrestres comme de possibles freres des etoiles. Le Vatican l'a-t-il condamne ? Nullement ! LE VATICAN ORGANISE LA REVELATION pour ne pas s'effondrer lorsque les preuves de l'existence des extraterrestres tomberont dans le domaine public sous peu !

Je ne vais pas vous faire l'affront de citer toutes les references. En voici deux :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Comprenez que les avancees scientifiques a propos de la nature du temps sont reservees a une elite intellectuelle. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle il existe AUSSI des hommes du Magistere qui se consacrent a la science pour ne pas ridiculiser la Sainte Eglise et l'adapter au nouveau millenaire.

Mais ce qui importe est la foi en Jesus-Christ et son message d'amour et de redemption.

Merci de m'avoir lu.

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par hanntonn le Jeu 18 Mar 2010 - 15:29

Certaines personnes avaient demandé à Anne-Catherine Emmerich s'il y avait de la vie ailleurs dans l'Univers. Elle était bien placé pour répondre à la question puisqu'elle avait des visions de l'Esprit. Elle répondit que pour le moment, il n'y avait rien. Il est probable qu'on peut en conclure qu'elle voyait peut-être à l'avance les humains coloniser l'espace. Mais que l'espace colonise la Terre, il n'en a jamais été question dans toute la révélation.
De toute façon, s'il y avait d'autres êtres doués de conscience dans l'Univers, on en aurait eu la révélation parce que tous les êtres qui sont dans la hiérarchie céleste ont été révélé à la connaissance de l'homme dans la Bible. Si les ETs existaient en ayant une conscience, ou les placerions-nous dans cette hiérarchie céleste. En dessous des anges et au dessus des hommes? mais s'ils ont des corps, ils peuvent être temptés par les anges de faire le mal. Et donc, il aurait besoin de la rédemption eux-aussi. Mais Jésus est le seul rédempteur et il est homme et est venu pour sauver les hommes seulement. Il n'y a donc pas d'autres êtres corporels dans l'Univers. Si les ETs sont des esprits sans corps, alors ils sont pleinement des anges, alors il n'y a pas lieu de les appeler ETs. En effet, ils ne sont pas précisément des habitants venant de l'extérieur de l'habitat terrestre puisqu'ils n'ont pas d'habitat fixe dans l'Univers. C'est pour cette raison que j'ai dis que les Ets n'existent pas. Ils sont soit des anges ou bien ils n'ont pas de conscience et donc, il n'y a pas lieu de s'intéresser vraiment à eux. En effet, il y a probablement bien plus d'espèces d'animaux sur Terre et on les fait disparaître. Alors, il est de loin préférable de chercher à préserver l'habitat terrestre que de savoir si l'on peut trouver une espèce animale à l'extérieure de la Terre. Pour ma part, je crois intéressant de penser à la vie extraterrestre, mais ce n'est pas fait pour tout le monde. C'est surtout fait pour les rêveurs et les enfants en soif de monde imaginaire. C'est comme lorsqu'on parle aux enfants du Père-Noël en traineau. C'est intéressant pour eux. Avec les ETs, on se rend compte que cette soif se retrouve même chez les adultes lorsque la croyance n'est pas ridiculisée.

hanntonn

Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par hanntonn le Jeu 18 Mar 2010 - 15:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Je me contenterai a present d'observer, dans le silence de la priere.

C'est bien ce que je vous disais de faire, il y a déjà un moment, je vous félicite pour votre belle prise de conscience.

hanntonn

Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Toto le héros le Jeu 18 Mar 2010 - 16:49

Au Mérovingien : ce que les personnes du forum vous disent simplement c'est que vous mélangés les sujets. Certes tout est lié dans l'univers mais le sujet ici est "Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ". Cela sous-entend donc que les discussions doivent tourner autour de cette question et éviter tant que faire se peut les digressions sauf celles qui ramènent au sujet initial. Eventuellement faire des liens vers d'autres sujets du forum ou vous pourrez aborder d'autres thèmes.
A mon sens, ce qui me paraît sûr c'est que le Grand Monarque, qu'il soit Jésus Christ (et non pas le christ tout court car cette appelation signifie "oint" et peut donc s'appliquer au Grand Monarque même s'il n'est pas Jésus) ou un de ses lieutenants, présentera les choses de manières claires et précises en usant au maximum de la dichotomie, sans pour autant casser les liens entre ces choses, afin qu'elles soient parfaitement comprises. Tel Jésus Christ lors de son ministère terrestre d'ailleurs.
Donc à méditer pour votre future mission, ou pour le moins, vos futures discussions.

Toto le héros

Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Elqana le Ven 19 Mar 2010 - 18:35

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Elqana,

Je dois avouer que vous vous en sortez plutot pas mal en matiere de dialectique et d'argumentaire. Mais tout repose sur un seul credo : L'Eglise a raison parce qu'elle a raison ! Pourquoi a-t-elle initialement raison ? Parce qu'Elle est le successeur legitime du Christ et de ses apotres ! Sur quoi cela repose-t-il ? Sur la decision unanime de l'Eglise que tel est le cas. Sur quoi fonde-t-elle cette verite ? Sur l'interpretation des Evangiles !
Tout faux !
L’Eglise a raison parce que Jésus l’a instituée dans cette optique : garder Sa révélation et l’enseigner dans les siècles. Et ce n’est pas fondé sur l’interprétation des Evangiles, puisque c’est l’inverse : ce sont les Evangiles qui ont été rédigés et assemblés en fonction de la Tradition apostolique, pas l’inverse. N’essayez pas de projeter votre logique circulaire sur une Eglise d’institution divine et deux fois millénaire ! S’il en était comme vous dites, il y a longtemps que l’Eglise se serait effondrée sur elle-même, comme l’ont fait toutes les gnoses l’une après l’autre !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Mais la frontiere entre la foi et la connaissance, que vous etiqueter etre la "gnose", est de plus en plus floue a mesure que le temps passe et que les avancees conceptuelles prennent le pas sur "la foi du charbonnier". Cette fameuse foi dont vous parlez a propos du Cure d'Ars.
La gnose n’est pas la connaissance, c’est même le contraire. La vraie connaissance n’est pas incompatible avec la foi ; la gnose, si. La gnose, c’est la prétention à connaître des secrets de la Révélation que n’aurait pas révélés Jésus (ni les prophètes). C’est en soi un non-sens, et cela ne peut pas coller avec la réalité de la Révélation. Lisez saint Irénée à ce sujet, il l’a démontré il y a quelque 2000 ans et on n’a pas fait mieux depuis, tant les gnoses se suivent et se ressemblent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Sachez que je ne conteste pas CETTE FOI. Elle est eblouissante de simplicite et est le vrai lien avec le Seigneur. C'est lorsque la foi devient DOCTRINE DE LA FOI, et que l'on compare cette doctrine avec la realite, que les choses se compliquent de maniere exponentielle.
De même que vous confondez spirituel et temporel, de même mélangez-vous foi et raison. Mais ces deux notions sont distinctes et complémentaires, à tel point que le saint Père y a même consacré une encyclique : « Fides et ratio. »
La doctrine de la foi est indissociable de la foi elle-même : là où il y a foi, il y a doctrine, c’est mathématique. Comment, sinon, la foi se perpétuerait-elle dans les siècles ? Il faut que cette doctrine soit gardée de façon fiable et fidèle, et cela a pour corollaire, dans le monde des hommes, la nécessite d’une organisation chargée de son maintien. En l’occurrence, c’est l’Eglise fondée par Jésus. Pourquoi celle-là et pas une autre ? Parce que les Apôtres ont eu sur nous le privilège de Le côtoyer, de voir Ses miracles de leurs yeux, de Le voir souffrir, mourir et ressusciter. Qui mieux qu’eux est à même de comprendre et expliquer Sa Révélation ? Mais ce ne sont malgré tout que des hommes, avec leur faiblesse et leur faillibilité : il leur faut donc l’assistance de l’Esprit, ce qui leur fut donné à a Pentecôte. Vous voyez, tout se tient : foi, doctrine, Eglise. Vouloir les séparer, c’est d’abord n’avoir pas compris de quoi il retourne, ensuite et surtout faire le jeu de l’ennemi, le diviseur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Que de simples gens fondent leur foi sur l'obeissance a cette doctrine a geometrie variable est encore plus problematique.
On vous a déjà amplement répondu sur ce point. Que celui qui a des oreilles entente.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: C'est pourquoi le monde est devenu ce qu'il est, et que le Siecle des Lumieres est apparu, par opposition a un pouvoir allegue d'hommes, organises autour du theme de la confiance en Dieu, par ses manoeuvres et erreurs meutrieres. Le Siecle des Lumieres a eu ses cadeaux de connaissances naissantes et ses avatars. Je vous le concede.
Mais justement, qu’est-ce que les Lumières sinon la prise de pouvoir des hommes sur le Ciel ? Pour renverser un pouvoir prétendument humain et faillible (en réalité spirituel et investi de l’Esprit) on a suscité un pouvoir prétendument inspiré de la vérité, en réalité humain et faillible… Un exemple parfait d’inversion satanique !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Notez que c'est grace au raisonnement scientifique, peu importe que cela soit dans le domaine des sciences dites exactes, ou des sciences humaines, que vous avez obtenu votre diplome. La bonne question est donc de se demander pourquoi vous avez fait cet extraordinaire effort de "connaissance certifiee" en depit du chemin direct que la "foi du charbonnier" pourrait vous procurer.
Pourquoi ? Mais je viens de vous l’expliquer de long en large (mais voulez-vous entendre ?) Parce que la foi c’est la foi, et la science c’est la science. J’ai même fait la comparaison avec le saint curé, que voulez-vous de plus ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Vous voyez qu'un schisme interieur s'opere inevitablement chez les intellectuels de la foi. Vous avouez vous-meme etre respectueux et envieux de la foi du cure d'Ars. Vous etes la demonstration meme de ce schisme interieur en vous repandant sur le theme de l'heresie. Enfin, il s'agit de votre conscience. Pas de la mienne.
Je vois que vous n’avez rien compris (ou que vous faites l’obtus). Je n’insiste pas. Relisez tout à tête reposée, vous y verrez plus clair.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Selon moi, il y a deux points de vue a propos de la foi :

1) Celui du MANQUE de connaissances auquel la foi se substitue. On se refere alors au Magistere.
La foi ne se substitue pas à la connaissance, et le Magistère n’a rien à voir avec un rectorat : le Magistère sert de gardien à la foi, comme vu plus haut. Personne, chez les croyants, ne mélange les deux. Il faut vraiment taper dans la gnose pour trouver ça !

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: 2) Celui de la CONFIANCE en Dieu a laquelle les connaissances ne peuvent rien puisqu'il s'agit alors de la VOLONTE de Dieu qui agit sur le monde sensible. La bonne question est de savoir quand cette volonte agit vraiment. Le discernement des uns est parfois les erreurs des autres. Donc LA FOI EST UNE AFFAIRE INTERIEURE.
La foi est une affaire interieure dans la façon de la vivre, mais c’est une affaire EXTERIEURE dès qu’il s’agit de la définir et de la propager. Sinon, chacun est sa propre église, chacun répand sa petite interprétation, et c’est comme le téléphone arabe, à la fin ça n’a plus rien à voir avec l’original. En 2000 ans de fidélité, l’Eglise catholique n’a rien perdu de la foi des Apôtres. En à peine 5 siècles après le schisme de Luther, les protestants ont explosé jusqu’à des sectes abracadabrantes comme les Mormons et les Témoins de Jéhovah. Peut-on trouver meilleure preuve ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Mais la volonte divine est souvent mysterieuse et ne passe pas necessairement et systematiquement entre les mains du pouvoir apostolique. La preuve avec Jeanne d'Arc...et bien d'autres.
Qu’est-ce que Jeanne d’Arc a à voir là dedans ? et quels sont les autres ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: C'est le Credo du Futur Grand Monarque que de se soumettre a la Volonte divine ! Il le fera d'autant plus avec humilite et fraternite envers les hommes qu'il servira SON PLAN, celui de Dieu, en apportant de nouvelles connaissances, par les preuves, aux siens. MAIS BIEN ENTENDU, IL NE FERA PAS QUE CELA. C'est le premier maillon d'une longue chaine.
Bien sûr. Il commencera par envoyer ses suppôts saper le pouvoir spirituel de l’Eglise (ce que vous tentez de faire), puis il persuadera les fidèles que la volonté de Dieu est détenue par lui, et enfin il assiéra sa puissance sur cette fausse croyance, il fera même force miracles et prodiges… Mais nous ne sommes pas dupes, nous savons déjà tout cela : l’Apocalypse, entre autre, nous en a avertis. Comme je vous l’ai dit, vous perdez votre temps ici.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: De meme, tous les hommes ne sont pas necessairement prets a recevoir le troisieme secret de Fatima. Comme vous le dites fort justement : "si le Vatican juge qu’ils pourraient être mal compris, que nous importe ?". Cette incomprehension est alors liee a un contexte.

De meme, je vous reponds : "si le Christ juge que les informations concernant le Grand Monarque pourraient etre mal comprises, que VOUS importe ?" Cette incomprehension est de meme liee a un contexte.
Depuis quand le discours de Jésus est-il contextuel ? la Révélation est faite pour tous les hommes, de tous les siècles. La comparaison avec Fatima ne tient pas : ce qui s’y est dit ne fait pas partie de la Révélation. C’est une révélation dite privée, qui peut parfaitement être liée à un contexte (de fait : l’installation du communisme et ce qui s’en suivit). Arrêtez de tout mélanger.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Au passage, si les extraterrestres sont "hors" de la Terre et les ultraterrestres sont "au-dela" de la Terre, bien qu'etant les memes, c'est qu'il vous manque la cle de la comprehension de leur existence : le temps fractal !
Arrêtez aussi avec ces notions, dont il est clair, à la façon dont vous en parlez, que vous ne les maîtrisez pas. Je vous l’ai déjà dit, vous n’impressionnez personne avec ça ici.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Or, tout le debat que nous avons sur la doctrine de la foi, les heresies et consorts dependent uniquement de cette revelation dont je viens de parler.
Cela dépend de la Révélation de Jésus Christ, pas de celle du Mérovingien. C’est la dernière fois que je tolère ce genre de propos.

Elqana

Masculin Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 48
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Elqana le Ven 19 Mar 2010 - 18:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je vous remercie d'avoir exprime en vos propres termes la realite que je tentais vainement de faire comprendre ! L'Eglise sans le Roi n'aurait ete qu'une secte de plus qui aurait echoue. Donc la volonte de Dieu, et du Saint-Esprit, passe par le roi. Le lien entre Eglise et royaute est infiniment plus intime qu'on pourrait le croire de prime abord.
La promesse de Jésus de la maintenir contre vents et marées était donc bidon ? Vous voyez bien, vous ne connaissez pas les rudiments de ce que vous prétendez démolir. Le Roi des Rois aurait besoin d’un roi du monde… Avez-vous conscience de l’inconsistance de vos propos ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:S'il ne se passe rien d'ici a la fin mars (en raison du quatrain X-72 de Nostradamus) je me serais simplement trompe et je vous demanderai de bien vouloir pardonner mes erreurs d'interpretation des visions et rencontres privees surnaturelles
Et moi qui croyez que vous déteniez la Vérité Absolue du GM, totalement infaillible contrairement à l’Eglise qui se trompe depuis 2000 ans ! Je tombe de haut, vous me décevez ! Razz
C’est ça qui est génial avec les gnostiques : ils finissent toujours par se marcher eux-mêmes sur la tête ! geek

Elqana

Masculin Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 48
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Elqana le Ven 19 Mar 2010 - 18:59

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je vous invite a relire EXACTEMENT ce que j'ai dit a propos du Siecle des Lumieres
Voilà qui est fait :
le Mar 16 Mar 2010 à 20:31, Le Merovingien a écrit:C'est pourquoi le monde est devenu ce qu'il est, et que le Siecle des Lumieres est apparu, par opposition a un pouvoir allegue d'hommes, organises autour du theme de la confiance en Dieu, par ses manoeuvres et erreurs meutrieres. Le Siecle des Lumieres a eu ses cadeaux de connaissances naissantes et ses avatars
le Mer 17 Mar 2010 à 00:00, Le même Merovingien a écrit:Le Siecle des Lumieres ne fut qu'une etape logique pour son aveuglement.
Si vous n’êtes même pas d’accord avec vous-même…

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Le bannissement du forum ne me pose aucun probleme puisque...voir mon premier message de presentation dans la section ad hoc.
Comprenez que la seule raison pour laquelle vous n’êtes pas encore banni, c’est que l’étalage de vos hérésies permet d’y opposer les réponses de l’Eglise, et peut servir à des personnes peu averties de la question qui passeraient sur ce forum de s’armer pour ne pas tomber dans vos serres. Mais soyez certain que dès qu’on en aura fait le tour, ce qui ne saurait tarder je pense car vous commencez à tourner en rond sur votre GM et vos ET, de deux choses l’une : ou vous changez d’attitude, ou vous irez blasphémer ailleurs.

Elqana

Masculin Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 48
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Elqana le Ven 19 Mar 2010 - 19:04

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Avant de me retirer a pas feutres, permettez-moi de vous rappeler que le theme des ETs n'est pas etranger au catholicisme (c'est le moins que l'on puisse dire), et donc a ce forum, puique je vous rappelle que :

Au debut de l'annee eut lieu UNE CONFERENCE ORGANISEE PAR LE VATICAN sur l'existence de la vie au-dela de la Terre.

De plus, le chef de l'observatoire du Vatican lui-meme a ecrit un article parlant des extraterrestres comme de possibles freres des etoiles. Le Vatican l'a-t-il condamne ? Nullement ! LE VATICAN ORGANISE LA REVELATION pour ne pas s'effondrer lorsque les preuves de l'existence des extraterrestres tomberont dans le domaine public sous peu !
Ne mélangez pas les faits (l’Eglise s’intéresse à la vie dans le cosmos, la belle affaire) et vos désirs de la voir tomber sous le coup des petits hommes verts. On a déjà débattu de cette question ici, sur un fil intitulé, si je ne m’abuse, « le Vatican et la vie dans le cosmos », ou quelque chose comme ça.

Elqana

Masculin Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 48
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Elqana le Ven 19 Mar 2010 - 19:12

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:A mon sens, ce qui me paraît sûr c'est que le Grand Monarque, qu'il soit Jésus Christ (et non pas le christ tout court car cette appelation signifie "oint" et peut donc s'appliquer au Grand Monarque même s'il n'est pas Jésus)
« Christ » est effectivement, à l’origine (en grec), l’adjectif que vous dites. Mais, dans les autres langues et dans le contexte religieux, il est devenu par antonomase l’Oint par excellence, et ne désigne que Jésus. A tel point que l’Apôtre parle dans ses épîtres de « faux christs », pour désigner ceux qui viendraient par la suite se faire passer pour Lui. Merci donc de ne pas utiliser ce nom de manière à le galvauder en l'atrribuant à un usurpateur (et suppôt de l'ennemi qui plus est).

Elqana

Masculin Date d'inscription : 02/05/2009
Age : 48
Localisation : Picardie

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Toto le héros le Ven 19 Mar 2010 - 22:16

Oui d'ailleurs il aurait été plus juste que je rédige ma phrase :
"A mon sens, ce qui me paraît sûr c'est que le Grand Monarque, qu'il soit Jésus Le Christ (et non pas christ tout court car signifie "oint" et peut donc s'appliquer au Grand Monarque même s'il n'est pas Jésus)..." pour faire comprendre l'antonomase qui s'est effectuée.

Je n'ai pas attribué le nom de "Christ" (au sens du nom propre) à un usurpateur, mais simplement signalé que, si Grand Monarque il y aura selon les termes de(s) la prophétie(s), celui-ci étant alors oint du Seigneur, tels "ses" premiers rois donnés aux hébreux, alors l'adjectif "christ" pourrait lui être attribué. Il faudrait alors être vigileant sur les termes employés pour éviter tout malentendu et confusion de personnes, tous les hommes n'étant pas nécessairement des catholiques au fait des us et coutumes et codes de l'église, mais parfois de simples hommes en quête de la connaissance de Dieu et qui ne sont pas pour autant l'Ennemi.

Cela dit encore une fois je note votre agression à mon encontre tandis que vous êtes "agacé" par les propos "inappropriés" du Mérovingien. Merci à vous, modérateur, de ne pas faire l'amalgame entre les 2 personnes. Nous sommes bien distincts, je ne partage, ni ne défends particulièrement ses idées. Même si nos pseudos différents devraient réduire le risque de confusion, je ne voudrais pas que les autres membres du forum puissent imaginer le contraire tant le "ton" et la teneur de vos réponses laissent à penser, si l'on y prend garde, qu'elles s'adressent à une seule et même personne ou, tout au moins, à un seul et même groupe de personnes tentant d'infiltrer le forum par des propos subversifs.

Toto le héros

Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par hanntonn le Sam 20 Mar 2010 - 7:00

Je crois que s'il s'est contredis sur la question de la révolution française, c'était pour justifier ses propos parce que je lui avais montré que la révolution avait été amenée par des ignorants et des gens subversifs. C'est comme s'il avait voulu dire à la suite de certains athées: C'est vrai que la révolution française a apporté beaucoup de mal, mais c'est quand même la faute de l'Église. En fait, c'est toujours la même rengaine avec la société d'aujourd'hui. L'Église est toujours coupable (même si on sait que l'Église est formée même de pécheurs qui cherchent la gloire plutôt que de vraiment servir l'Église, malgré le fait qu'il y a des gens généreux qui se sacrifient sans borne comme Jésus), et les organisations terrestres ne le sont jamais malgré leurs crimes. Ces subversifs ne regardent que le mal qui est dans l'Église, mais aucunement le bien que celle-ci apporte qui est nettement plus grand que tout ce que les sociétés terrestres ont pu apporter de positif.

hanntonn

Date d'inscription : 11/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

L'eglise de Pierre ne fut qu'une prophetie du Christ, c'est pourquoi IL reviendra !

Message par Le Merovingien le Sam 20 Mar 2010 - 17:57

Bonjour a tous,
[propos inadmissibles sur l'Eglise.Elqana.]

Voici quelques eclaircissements sur la foi, la doctrine de la foi et l'infaillibilite supposee de l'Eglise qui fut batie par PIERRE, designe par le Seigneur. De meme, que le Seigneur a prophetise que Judas serait un traitre. De meme, Jesus-Christ a prophetise que Pierre, sur qui L'Eglise est fondee, le trahirait tout autant au cours de la Passion ! Il le dit meme avec une precision parabolique exemplaire (voir plus loin).

Voici quelques paroles du Christ dont les paraboles allaient tres au-dela de la lecture simpliste de quelques uns. N'oublions pas que le Christ savait l'avenir et ce qu'il adviendrait malheureusement de Son Eglise. Ses propres paraboles etaient des propheties. Ainsi, dans Matthieu 14:58, Jesus-Christ prophetisa :

Nous l'avons entendu dire: Je détruirai ce temple fait de main d'homme, et en trois jours j'en bâtirai un autre qui ne sera pas fait de main d'homme.

[délire hérétique sur lequel on vous a deja répondu]

Le plus etrange ce sont ces paroles du Christ, puis de Pierre (c'est-a-dire de l'Eglise qui se dit depositaire apostolique !!!) :

« Je dis à l’un Va ! et il va ; à un autre Viens ! et il vient ; et à mon serviteur Fais cela ! et il le fait» (Luc VII, 8 ).

Donc le Christ fait CE QU'IL VEUT et dit CE QU'IL VEUT a QUI IL VEUT ! Il existe une difference entre PROPHETISER CE QUI VA SE PRODUIRE, par rapport a Ses paroles (qui seront donc deformees, comme dans le cas de l'Eglise fondee sur une "pierre" infidele et instable (voir le reniement de Pierre)) et DIRE LA VERITE a ceux qui peuvent l'entendre. Et c'est la raison pour laquelle...

Pierre et ses apôtres répondirent : « Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes» (Actes V, 29).

QUID ALORS DE LA DOCTRINE DE LA FOI DICTEE PAR LES HOMMES ? Les apotres etaient des hommes, tout comme le Magistere n'est qu'un groupe d'hommes.

Il y a donc une parole du Christ qui fut un AVERTISSEMENT pour ses veritables fideles :

Avant que le coq chante, tu me renieras trois fois.
Matthieu, XXVI, 75

Gravez cette remarque dans vos esprits : ce n'est pas Pierre qui rapporte ces paroles du Christ, mais MATTHIEU ! Or, comment Matthieu peut-il 1) savoir si le coq a chante (ils etaient separes de quelques kilometres), et si 2) Pierre a renie le Christ trois fois ? Cela n'est dit NULLE PART. Ainsi, on peut tout a fait supposer que le Christ parlait d'un futur assez lointain.

D'ailleurs, il est troublant de constater que les "trois jours pour batir LE temple divin" font echos aux "trois reniements" de Pierre, ceux de l'Eglise.

[idem.]

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Invité le Sam 20 Mar 2010 - 21:43

Le Mérovingien, tout ça ne serait pas superstition? Comment peut on prophétiser des milliers d'années tout en demeurant dans le présent...

Aussi, on peut faire dire n'inporte quoi en faisant mariner la soupe quelques milliers d'années après. Ce qui compte c'est le présent même si celui ci à l'air difficile. On ne vit pas dans le passé ni dans le futur. Je suis conscient que certains aiment à se projeter dans le temps mais bon c'est pas le plus intéressant.

Pour terminer, je dirais qu'une prophétie est vraie quand dès le départ elle est citée comme prophétie. Et pas, une phrase citée par la suite en tant que prophétie, une phrase dès le départ pourtant qui ne se voulait pas prophétique.

Je ne cherche pas la polémique et je vous respecte mais je me méfie de ce qui est modifié dans le temps. Smile


Dernière édition par georgesp le Sam 20 Mar 2010 - 23:08, édité 1 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Sam 20 Mar 2010 - 22:20

On peut se demander d'ailleurs pourquoi le Christ demanda a Pierre PAR TROIS FOIS : "est-ce que tu m'aimes ?", apres sa Resurrection ? Trois demandes, trois reniements, trois jours...

Que ceux qui ont des oreilles entendent !

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Invité le Dim 21 Mar 2010 - 10:27

bonjour le Mérovingien, tout ce que vous nous dites, là, est ce que ce sont des réfléxions et interprétations de la Bible et Ecritures Saintes qui vous sont personnelles ?

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Invité le Dim 21 Mar 2010 - 15:19

@Le Merovingien a écrit:On peut se demander d'ailleurs pourquoi le Christ demanda a Pierre PAR TROIS FOIS : "est-ce que tu m'aimes ?", apres sa Resurrection ? Trois demandes, trois reniements, trois jours...

Que ceux qui ont des oreilles entendent !

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Je pense que c'était un test. Comme par exemple:

Est-ce que tu m'aimes? (première fois)

Je le répètes, est-ce que tu m'aimes? (deuxième fois)

Est-ce que tu m'aimes vraiment? (troisième fois)

Maintenant que vous mettez le chiffre 3 en avant, je me dit que dans le temps il jouait un rôle essentiel. Le 3 tient comme signification biblique et spirituelle la définition de trinité. Père, fils saint esprit ou âme, corps, mental (mental supérieur).

Actuellement le chiffre essentiel est le chiffre 1, car le gens ont besoin d'union.

Le Christ jouait avec le chiffre 3, apparemment. Maintenant c'est plutot le chiffre 1. Tenez si l'on place les deux chiffres ensemble on obtient le fameux chiffre 13 ce qui signifie l'unité (1) dans la trinité (3). Smile

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Le Merovingien le Dim 21 Mar 2010 - 17:20

la plume a écrit:bonjour le Mérovingien, tout ce que vous nous dites, là, est ce que ce sont des réfléxions et interprétations de la Bible et Ecritures Saintes qui vous sont personnelles ?

Votre question est fort interessante et revele a la fois une ouverture d'esprit et, peut-etre, des doutes sur la realite des Revelations, doutes fort justifies. Comme je vous l'ai dit : j'ai prie...puis j'ai ecrit. Je ne peux en dire plus en raison des mauvaises interpretations que ma reponse pourraient susciter.

Que Dieu vous benisse.

Le Merovingien.

Le Merovingien

Date d'inscription : 03/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Invité le Dim 21 Mar 2010 - 20:02

Nan nan ! vous vous méprenez en ce qui me concerne, je n'ai aucun, mais aucun doute sur la Révélation enseignée par le Christ, c'est le pilier de ma Foi. Mais il ne s'agit pas de moi.

Vous n'osez répondre, dites vous, parce que vous craignez les mauvaises interprétations de notre part. Je vous rappelle que vous sévissez sur ce fil depuis le 3 mars tout de même, et qu'il est bien tard pour constater ce genre de crainte.
Je vais donc tenter une réponse : j'ai la conviction que vous êtes Catholique mais que vous vous êtes lancé seul dans l'herméneutique de la Bible et que vous vous êtes fasconné une idéologie religieuse qui s'est au fil du temps et au fil des allégories de l'Apocalypse, terriblement séparé de l'Eglise.
C'est ce qui fait que vous êtes parti dans tous les sens avec une fantaisie, une liberté, une confusion, une illusion incroyables.
Puis je vous conseiller d'acquérir des bases, de vraies bases Christologiques : Il existe des cours de théologies gratuits; vous pourriez prendre un nouveau départ et vous réconcilier avec des Sacrements valides.
Si tout ce que je viens d'écrire ne vous ébranle pas un petit peu, je terminerai en disant : on ne fait pas boire un âne qui n'a pas soif.
Je vous souhaite bonne chance et du courage.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Toto le héros le Dim 21 Mar 2010 - 21:00

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Bonjour a tous,
...Le plus etrange ce sont ces paroles du Christ, puis de Pierre (c'est-a-dire de l'Eglise qui se dit depositaire apostolique !!!) :

« Je dis à l’un Va ! et il va ; à un autre Viens ! et il vient ; et à mon serviteur Fais cela ! et il le fait» (Luc VII, 8 ).

Donc le Christ fait CE QU'IL VEUT et dit CE QU'IL VEUT a QUI IL VEUT ! Il existe une difference entre PROPHETISER CE QUI VA SE PRODUIRE, par rapport a Ses paroles (qui seront donc deformees, comme dans le cas de l'Eglise fondee sur une "pierre" infidele et instable (voir le reniement de Pierre)) et DIRE LA VERITE a ceux qui peuvent l'entendre. Et c'est la raison pour laquelle...

Cette phrase, selon les évangiles, n'est dite ni pas Jésus ni par Pierre. Elle est prononcée par le centurion romain qui dit à Jésus qu'il n'a pas besoin de se déplacer pour guérrir son fils et qu'un ordre suffit. C'est une démonstration de la foi en la parole de Jésus et qui pourtant ne provient pas d'un du peuple élu.

Cela n'a donc rien à voir avec ce que vous écrivez et c'est peut-être pour cela que cela vous semble "... le plus étrange". Et il ne s'agit pas là d'une figure de style mais bien d'une démonstration du fonctionnement de la foi.

Toto le héros

Date d'inscription : 28/01/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le seul grand monarque que nous devons attendre, c'est le Christ

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 0:02


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 6 sur 8 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum