Le Pere Gruner(pape dit de Fatima) suspens a divinis....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Pere Gruner(pape dit de Fatima) suspens a divinis....

Message par Francesco le Mer 3 Mar 2010 - 1:07

Je viens d'apprendre cette nouvelle par Philippe:
Troisième secret de Fatima falsifié[1] en 2000 :

Le Père Gruner (conciliaire) veut faire déposer Benoît XVI



Un ‘prêtre’ conciliaire éclipse les palinodies obséquieuses de Mgr Fellay face à l’abbé apostat Ratzinger-Benoît XVI en lançant un ultimatum public à Ratzinger-Benoît XVI pour mars 2009,
le sommant de révéler le véritable « troisième secret de Fatima » et le menaçant d’engager des actions pour sa destitution comme pseudo-‘pape’ de l’église conciliaire.

Les courtisaneries des milieux Ecclesia Dei, et les impudentes déclarations serviles de l’abbé de Cacqueray devant l’abbé apostat Ratzinger-Benoît XVI (à l’occasion de sa visite en France) apparaissent désormais pour de lamentables tartufferies : un ‘prêtre’ conciliaire en fait bien plus qu’eux, et largement, en se scandalisant publiquement du mépris de Ratzinger-Benoît XVI pour la Très Sainte Vierge Marie dont il a osé trafiquer les troisième secret[2], pour un divulguer en juin 2000 une falsification, occulter ainsi son véritable message et construire ensuite un blasphématoire sanctuaire « inter-religieux » à Fatima.

L’église conciliaire « tombe en ruines » pour citer Mgr Lefebvre.

A la fin, il ne restera que la camarilla des infiltrés de la FSSPX (dont Avrillé !) pour la soutenir.

La tempête des médias conciliaires a commencé à se déchaîner contre le Père Gruner.

A la tête d’une publication qui touche plus d’un million de lecteurs, il vient de changer de ton[3] devant l’attitude du Vatican qu’il accuse de dissimuler le vrai texte du troisème secret de Fatima et d’avoir produit un faux en juin 2000 à Fatima. La goutte qui a fait déborder le vase de la colère du Père Gruner est la construction d’un sanctuaire « inter-religieux » à Fatima.

Le Père Gruner donne jusqu’en mars 2009 à Benoît XVI pour publier le véritable texte, faute de quoi, il annonce qu’il faudra engager une procédure pour déposer l’imposteur Benoît XVI et le remplacer.

La revue conciliaire britannique First Thing[4]s attaque désormais le Père Gruner.

Ces péripéties autour du Troisième secret de Fatima falsifié par les abbés apostats Bertone et Ratzinger, montre l’état de déconsidération et de décomposition de l’église conciliaire et de son chef.

Alors que la couverture apportée par Ratzinger-Benoît XVI aux clercs conciliaires homosexuels[5] a pris une telle ampleur qu’elle pousse Randy Engel à s’interroger sur la propre homosexualité de Benoît XVI, il est clair désormais que dans l’affaire du troisième secret de Fatima, la version officielle (et falsifiée) de l’an 2000 ne fait désormais plus illusion dans les milieux qui connaissent bien le dossier.

Le Père Gruner est de ceux-là.

Cela fait déjà plusieurs années qu’il est en butte aux persécutions de la part de la Curie romaine.

Malheureusement, selon nos informations, le Père Gruner a été sacré dans le nouveau rite et par un évêque sur lequel il n’y a aucun détail. Le Père Gruner n’est donc pas prêtre catholique valide et ne possède aucune Potestas Ordinis catholique.

Néanmoins son combat souligne publiquement la décomposition de la Rome apostate « œcuménique » actuelle qui pourrit sur pieds, et procède d’un réflexe authentiquement catholique : lorsque celui qui prétend exercer le souverain pontificat se comporte en ennemi sournois et résolu de la Très Sainte Vierge Marie, c’est qu’il n’est en réalité qu’un intrus, un antipape, et qu’il doit être déposé.

Ce fut la réaction de Saint Pierre Damien, Cardinal, Docteur de l’Église, face à l’intrus « Benoît X » qui régnait, seul alors au XIème siècle, sur le siège de Pierre qu’il avait eu l’impudence d’usurper par ruse, par simonie et par violence.

Un tel comportement aussi offensif et naturel du conciliaire Père Gruner face à l’abbé apostat Ratzinger-Benoît XVI tranche avec la nouvelle attitude très molle et soumise de Mgr Fellay depuis 2000, qui a rompu avec l’attitude critique et mordante face à la Rome conciliaire « œcuménique » apostate des « antichrists » à laquelle s’était résolu Mgr Lefebvre après les sacres d’Écône de juin 1988 :

« Bref, voilà une grande première ! D’une manière voilée, le Père Gruner suggère la convocation d’un conclave destiné à destituer le Pape régnant pour incapacité… et dissimulation de la situation réelle de l’Eglise. Le Père Gruner enfonce le clou ! Il rappelle que le message de Fatima n’est pas privé, mais appartient à la communauté catholique. Les catholiques n’ont ni les moyens ni la vocation à essayer d’analyser et d’interpréter les déclarations biaisées d’un Vatican conduit par une nomenklature qui rappelle le Kremlin du temps de la guerre froide, précise-t’il. Assez de mensonges, assez de faux rapports. Ou Benoît XVI sort la vérité… ou il doit démissionner !

« On est loin du ton respectueux utilisé par la Fraternité St Pie X pour s’adresser au Saint-Père et à la nomenklature romaine ! » Sous la bannière

La FSSPX a totalement passé sous silence[6] le scandale de la construction d’un sanctuaire « inter-religieux » à Fatima, alors que l’indignation (très catholique) du Père Gruner explose à juste titre.

Bien que son combat soit différent, le Père Gruner est beaucoup plus dans la ligne de l’attitude finale de Mgr Lefebvre face à la Rome des antichrists, après les sacres de 1988, que ne l’est actuellement son successeur élu à la tête de la Fraternité.

Mgr Fellay, complètement hypnotisé par l’abbé apostat Ratzinger-Benoît XVI depuis août 2005, n’organise plus ses journées que par rapport à des pseudo-« discussions », des pseudo-« préalables » et un pseudo-« processus », tous dictés par la Rome des « antichrists » et continuellement susurrées par son entourage gagné à la cause moderniste.

Dans quel état d’hypnose moderniste est donc tombée la FSSPX, vingt ans après les sacres ? Et quels clercs l’ont menée dans cette prostration qui est devenue une prosternation ? Après que Rome ait tombé le masque par son ultimatum en juin 2008, et que la manœuvre hypocrite du « retrait des excommunications » se soit heurtée au Non possumus de Mgr Tissier, et soit désormais largement éventée, l’heure du bilan a sonné, celle de l’analyse des responsabilités est venue et vient désormais la désignation des coupables pour opérer un sursaut salutaire et un rétablissement du combat donné par les statuts, et la mission assignée par le fondateur : la préservation certaine du Sacerdoce sacramentellement valide.

Continuons le bon combat

La Rédaction de Virgo-Maria

© 2009 virgo-maria.org


--------------------------------------------------------------------------------

Nous avons reçu ce texte que nous faisons connaître

Quand « Fatima Center » change de ton !



Note préalable. - « Fatima Center » est une œuvre fondée par le Père Nicholas GRUNER. Son siège se situe à Fort Erié – Ontario – Canada (Le père est né au Canada). Depuis 1978, le Père Gruner se consacre, à plein temps, à la « Croisade Internationale du Rosaire de Fatima ». Il a fait ses études de Doctorat en Théologie à l’Université Pontificale St Thomas d’Aquin à Rome. Pour promouvoir sa croisade, il publie une revue trimestrielle « The Fatima Crusader » qui touche plus d’un million de lecteurs ! C’est donc une organisation mondiale de premier ordre consacrée à Notre Dame de Fatima. C’est dire sa « force de frappe » ! Ce qui a déclenché sa colère et l’amplification de son action c’est la construction d’un centre interreligieux à Fatima. Il a écrit dans l’une de ses revues :

« De tous les Sanctuaires du monde, sacrés aux yeux des catholiques, Fatima est certainement le choix le plus extravagant qu’on puisse imaginer pour un projet scandaleux de ce genre. Le Message de Fatima est spécifiquement adressé à l’Église catholique. Il n’invite pas à la complaisance avec les autres religions, sans parler de les considérer comme égales. Que ce site, consacré de manière unique, soit changé en un lieu où sont adorées les idoles païennes, c’est une insulte à des millions de Catholiques croyants, ainsi qu’un affront direct à la Bienheureuse Vierge Marie » Il l’a qualifié « d’outrage absolu ».

(http://old.fatima.org/french/frpr121803.htm)



Lassé de voir ses protestations restées sans effet, le Père Gruner a donc « dégainé » l’été dernier !... Et quand il « dégaine »… ça fait du bruit car il dispose de moyens énormes. Voici quelques extraits de l’éditorial de « Sous la Bannière ». Lisez-les avec attention ! (Les passages mis en gras ou soulignés le sont par moi)

« Octobre 2008 – Le Vatican sous haute pression. »

(« Sous la Bannière » n°140 – p.16 et suivantes « Les Guillots » – 18260 – Villegenon)

« C’est au cours de l’été 2008 que le Père Gruner a changé délibérément de ton et de tactique vis à vis des autorités romaines. Dans sa revue, il met en cause pour, la première fois le cardinal Ratzinger en tant qu’acteur majeur de l’imposture du 26 juin 2000 relative à la divulgation du faux troisième secret. (…) Le Père Gruner précise que Benoît XVI est confronté à une situation, bien embarrassante. Il est co-responsable de la dissimulation du secret en l’an 2000 et voilà qu’aujourd’hui son secrétaire général vient d’échouer dans une nouvelle tentative destinée à enterrer le fameux secret. Or Benoît XVI sait pertinemment que le troisième secret dénonce les autorités conciliaires.

« Le Père Gruner en tire la conclusion suivante par analogie avec la situation d’une entreprise. Si, malgré les avertissements adressés au Président d’une société cotée en bourse, dans le cadre de rapports et expertises de spécialistes, ce président persévère dans la gestion défectueuse et conduit ladite entreprise à sa ruine, il ne reste plus qu’une seule solution pour sauver l’entreprise, solution que les actionnaires doivent se résigner à assumer : la révocation de son Président Directeur Général !

« Bref, voilà une grande première ! D’une manière voilée, le Père Gruner suggère la convocation d’un conclave destiné à destituer le Pape régnant pour incapacité… et dissimulation de la situation réelle de l’Église. Le Père Gruner enfonce le clou ! Il rappelle que le message de Fatima n’est pas privé, mais appartient à la communauté catholique. Les catholiques n’ont ni les moyens ni la vocation à essayer d’analyser et d’interpréter les déclarations biaisées d’un Vatican conduit par une nomenklature qui rappelle le Kremlin du temps de la guerre froide, précise-t’il. Assez de mensonges, assez de faux rapports. Ou Benoît XVI sort la vérité… ou il doit démissionner !

« On est loin du ton respectueux utilisé par la Fraternité St Pie X pour s’adresser au Saint-Père et à la nomenklature romaine !



Le nouveau défi du « Fatima Center »

« Dans un article intitulé « Tu es Pierre et sur cette Pierre je bâtirai mon Église » (Octobre 2008) le Père Gruner révèle qu’il a décidé de passer à la vitesse supérieure et d’obliger les ministres de Notre Seigneur à faire connaître le message de Notre Dame de Fatima. Profitant du synode des évêques convoqué par Benoît XVI en octobre 2008 (…) le « Fatima Center » a lancé une campagne de six mois en trois étapes.

- 1ère étape : obtention de la divulgation du « vrai » troisième secret de Fatima ;

- 2ième étape : obtention de la consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie, selon les modalités demandées par Notre Dame à Fatima ;

- 3ième étape : Faire savoir aux ministres de la Sainte Église que s’ils ne révèlent pas le 3ième secret et ne font pas la consécration demandée par Notre Dame, ils seront tenus responsables des malheurs qui vont s’abattre sur les âmes et sur la terre. (…)

« Dans le cadre de la première étape de son nouveau « challenge » le Père Gruner a donc entrepris à Rome une campagne ciblée, avec l’aide d’un cabinet multi-media spécialisé, faisant intervenir pendant tout le mois du synode :

- La mise en œuvre de panneaux d’affichage répartis dans les principales artères romaines demandant la divulgation du troisième secret de Fatima. (Imaginez une telle initiative à Paris !)

- La distribution de dizaines de milliers de tracts dans les rues de Rome ;

- La diffusion de messages dans la presse quotidienne gratuite, sur les apparitions de Fatima ;

- Le lancement officiel, en date du 23 octobre, du livre du professeur Ferrara – version italienne et anglaise – avec remise gratuite de l’ouvrage à tous les prélats participant au synode ;

- La diffusion d’une vidéo sur les principales chaînes TV italiennes « La clé d’un avenir de paix : Fatima ».

« En clair, la guerre aux ennemis de Notre Dame de Fatima semble être bel et bien déclarée par le « Fatima Center » !

« Concernant Benoît XVI, un avertissement va lui être solennellement adressé. Ou il accomplit son devoir de consécration de la Russie au Cœur Immaculé de Marie et divulgue le 3ième secret in-extenso, ou bien il doit prendre la porte. En somme, pour le Père Gruner, la carotte ou le bâton et il n’y a plus d’autres solutions.

« Voilà qui nous éloigne considérablement, sur le fond, du comportement des anciens et des nouveaux ralliés dépourvus de toute marge de manœuvre, et, dans la forme, des relations actuelles entre la Fraternité St Pie X et les autorités romaines !

« Au final, réjouissons-nous ! Enfin il semble envisageable que les lignes bougent et que cette guerre morne, blafarde, mortifère que nous subissons actuellement – guerre de position et de tranchées – touche à sa fin. Le Père Gruner a lancé un ultimatum à Rome qui expire fin mars 2009. Sur les cinq continents du globe, de nombreux catholiques, enfin informés, exigent de Rome la vérité sur Fatima. L’initiative prise par les évêques de la Fraternité pourrait bien avoir des conséquences imprévisibles su la nomenklatura aux abois, et hâter la révélation du Mystère d’iniquité à l’œuvre à Rome. Voilà bien longtemps que nous attendons ce déchirement du voile que Léon Bloy exprimait en ces termes : « Et pourtant, j’entends quelqu’un qui galope du fond des abîmes, quelqu’un d’inouï. Lorsqu’il frappera, avec le pommeau de son épée divine, à la porte des cœurs, le réveil des aveugles sera fulgurant. »
Un autre faussaire.....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pere Gruner(pape dit de Fatima) suspens a divinis....

Message par Francesco le Mer 3 Mar 2010 - 1:09

Donc,n'encourageons plus le Fatima Center......

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pere Gruner(pape dit de Fatima) suspens a divinis....

Message par Francesco le Mer 3 Mar 2010 - 1:11

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Rumeurs et crédulité Où l’on se demande, dans certains cas, si la vigilance de la foi n’amène pas indûment
à l’endormissement de l’intelligence et de l’analyse critique ...
Le dimanche 7 octobre 2001, ayant
terminé de tout ranger après la messe
de 18h, je commence à dîner en regardant
les premières images du début
des frappes aériennes américaines sur
l’Afghanistan. Le téléphone sonne.
Suit l’épisode qui est arrivé à un certain
nombre d’entre vous: une personne
particulièrement motivée me signale
qu’elle sait de source sûre que la
Vi e rge Marie est apparue à Sr Lucie
de Fatima, pour lui demander qu’on
prie un chapelet avant minuit pour
éviter un bain de sang. J’ai raccroché
après un simple: « au revoir, madam
e ». Et bien sûr, la même chose dans
ma boîte aux lettres électronique les
jours qui suivent, par une association
mariale bien intentionnée.
Évidemment, quelques jours plus tard,
la rumeur était démentie; elle provenait
d'une organisation dirigée par un
prêtre suspens a divinis, le Père
Nicholas Gruner: la Croisade
Internationale du Rosaire de
Fatima.Certaines personnes, que j’appelle
avec affection mes « a p p a r i t i o nnistes
impénitents » ne peuvent s’empêcher
d’accréditer toutes les révélations
privées et apparitions non reconnues,
c’est plus fort qu’elles. Elles
gobent les rumeurs les plus folles, et
se chargent de les transmettre aux plus
hésitants qui en sont bien embarrassés.
Il faut avoir le courage de dire:
stop, on arrête, cela suff i t.
Je voudrais bien que mes chers apparitionnistes
impénitents intègrent
ceci, qui n’est que bon sens : une
apparition ne peut pas être reçue
par des catholiques sans un long
délai. La voyante aurait dû préalablement
s'entretenir avec son directeur
spirituel, informer sa supérieure.
Celle-ci aurait transmis le fait à ses
supérieurs religieux et à l'ordinaire du
lieu (l'évêque) à qui il serait revenu de
statuer sur la véracité des apparitions
et ensuite sur l'opportunité de les
divulguer. Une telle enquête aurait
également impliqué des organismes
de la Curie romaine.
Connaissez-vous cette histoire
vraie, arrivée du temps de Sainte
Thérèse de l’Enfant Jésus? E l l e
révèle bien la crédulité « a priori»
de nombreux chrétiens. En voici
une partie, extraite du livre de
Mgr Guy Gaucher Histoire d’une vie,
Thérèse Mart i n, Éd. du Cerf,
pages 176-194.
« Depuis quelque temps l’opinion
catholique est agitée par « l ’ a f f a i re
Diana Va u g h a n ». Une jeune femme,
affiliée à une secte franc-maçonne, a
publié en 1895, « les Mémoires d’une
Ex-Palladiste, Parfaite Initiée,
Indépendante, dévoilant les Mystère s
et les Pratiques satanistes des
Triangles lucifériens ». Elle y raconte
ses extraord i n a i res aventures dans le
monde satanique et sa conversion,
sous l’influence de Jeanne d’Arc .
Désormais, elle consacre ses forces à
b r û l e r, combattre, dénoncer ce qu’elle
avait adoré. Après cette mission, elle
pense se re t i rer dans un monastère .
En cette fin de siècle, le combat des
catholiques et des francs-maçons fait
rage. Dans son encyclique Humanum
Genus (1884), le pape Léon XIII a
durement dénoncé la franc-maçonne -
rie: ses erreurs respirent la haine
satanique. Satan fait recette. Un cer -
tain docteur Bataille a fait paraître
en 1892 le Diable au XIX° siècle. De
nombreux catholiques se passionnent
pour ces révélations, malgré
quelques rares mises en garde. De ses
solitudes, Léon Bloy, par exemple,
tonne contre ces naïfs, avides d’extra -
ordinaire. Mais qui entend les impré -
cations du « Vieux de la montagne »?
L’affaire Diana Vaughan passionne
d’autant plus l’opinion catholique
que la convertie a le sens du mystère
et du « suspense ». La Croix, le vigou -
reux journal des assomptionnistes,
publie des articles enflammés de
Révérends Pères en faveur de Diana.
À Lisieux, le Normand de l’oncle
Guérin adhère à la croisade. Les
écrits de l’ex-luciférienne pénètrent
dans la clôture du carmel, sans doute
sous l’influence du P. Mustel, direc -
teur de la Revue catholique de
Coutances, un inconditionnel de
Diana Vaughan. Thérèse va lire ainsi
la Neuvaine Eucharistique pour
réparer, publiée par la convertie en
1895. Elle est touchée - comme Léon
XIII - par les élévations spirituelles
de cette jeune femme qui aime tant
Jeanne d’Arc et s’est offerte comme
victime à la justice divine, le 13 juin
1895. Étrange coïncidence! Thérèse
s’est offerte à l’Amour
Miséricordieux le 11. La carmélite
recopie certains passages de cette
Neuvaine. Diana pense entrer un jour
dans un monastère, pourquoi ne
serait-ce pas le carmel de Lisieux ?
Sur la suggestion de Mère Agnès, très
exaltée par cette histoire, Thérèse
tente d’écrire une poésie pour la
convertie. En vain. Aucune inspira -
tion. Elle se contente de lui adresser
une lettre et de lui envoyer sa photo -
graphie en Jeanne d’Arc dans sa pri -
son. Diana Vaughan lui répondra.
(...) Le soir du lundi de Pâques 1897,
dans la salle de la Société de
Géographie à Paris, conférence de
p resse très attendue. Miss Diana
Vaughan va enfin se montrer et parler
en public. Depuis quelque temps, elle
avait été sommée de paraître. Des
jésuites allemands avaient même mis
son existence en doute. Mais elle
répondait qu’ayant trahi les francsmaçons,
elle craignait pour sa vie. Ce
soir, une salle comble l’attend.
Mais au lieu d’une charmante jeune
femme paraît sur l’estrade un petit
homme bedonnant, au cheveu rare, à
la barbiche modeste: Léo Ta x i l !
Devant la salle houleuse, composée
de journalistes catholiques (beau -
coup de prêtres) et anticléricaux, il
jette le masque. Diana Vaughan, c’est
lui! La convertie n’a jamais existé
que dans son imagination plus que
fertile. Depuis douze ans, ses écrits
ont berné des milliers de lecteurs cré -
dules: des chrétiens, des prêtres, des
évêques, voire le pape, mais aussi des
francs-maçons. La Neuvaine
Eucharistique, c’est lui qui l’a écrite !
Quant au palladisme, il est sorti de
son cerveau de Marseillais, spécialis -
te d’énormes canulars, depuis sa jeu -
nesse. Il est très fier de « la plus gran -
diose fumisterie de son existence ! »
P. Dominique Auzenet

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pere Gruner(pape dit de Fatima) suspens a divinis....

Message par edelweiss le Jeu 4 Mar 2010 - 20:05

c


Dernière édition par edelweiss le Jeu 29 Avr 2010 - 11:56, édité 1 fois
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pere Gruner(pape dit de Fatima) suspens a divinis....

Message par Philippe-Antoine le Jeu 4 Mar 2010 - 20:24

...excellent article Francesco!

Je permets de le faire suivre sur un autre forum

Cordialement

Philippe-Antoine
avatar
Philippe-Antoine

Masculin Date d'inscription : 24/01/2008
Age : 64
Localisation : Région Grenobloise (France)

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Pere Gruner(pape dit de Fatima) suspens a divinis....

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum