La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Jeu 13 Mai 2010 - 0:22

[quote]La Vérité au sujet de Medjugorje

de Monseigneur Pavao Zanic, Evêque de Mostar
Article publié en 1990.

Traduction de Florence Pagan.

Florence Pagan: Je ne suis pas une interprète professionnelle. J'ai fait de mon mieux pour traduire cet article. Mes notes sont en italique.
Je ne suis pas sûre en quelle langue l'article original a été publié. Etait-ce en croate? En tout cas, je ne sais pas parler le croate, donc j'ai traduit la version anglaise de cet article.
La version anglaise que j'ai traduite: The Truth About Medjugorje.

1. La vérité concernant les évènements de Medjugorje est recherchée par une Commission de la Conférence des Evêques de Yougoslavie (BKJ). Cependant, leur travail avance lentement. C'est pourquoi, avec cette déclaration, je souhaite aider la Commission à parvenir à une décision le plus vite possible. La propagande en faveur de Medjugorje a été hâtée pour placer l'Eglise et le monde devant un "fait accompli". Cela a été l'intention des défenseurs de Medjugorje depuis le début. Il faut admettre qu'ils ont réussi, parce que l'autre partie, soit travaille trop lentement, soit reste silencieuse. Pour ces raisons et à cause de la motivation qui m'a été donnée par ceux qui du monde entier réalisent que la vérité a été piétinée, j'ai décidé de faire une autre déclaration en accord avec mon devoir et ma conscience, et d'aider la Commission. Avec cette déclaration, je souhaite réveiller la conscience de ceux qui défendent Medjugorje. Leur chemin est simple, large et en descente tout au long du chemin, alors que le mien est difficile, épineux et en montée. L'Eglise et Notre Dame n'ont pas besoin de faussetés. Jésus dit: "La vérité vous rendra libre" (Jean 8, 32). "Je suis le chemin et la vérité et la vie" (Jean 14, 6) "Pour cela, Je suis né, et pour cela, Je suis venu dans le monde pour porter témoignage de la vérité. Chacun, qui est de la vérité, entend ma voix" (Jean 18, 37). Pour une courte description des faussetés au sujet de Medjugorje, nous aurions besoin de 200 pages, mais pour l'instant, je donnerai seulement ce court résumé sans approche scientifique. Je suis quelque peu mal à l'aise à cause du fait que mon nom se trouve au premier rang dans certaines déclarations, mais depuis le début des "apparitions", j'ai été au centre des évènements à cause de ma position épiscopale et de mes obligations. Je suis aussi désolé de devoir mentionner certaines "choses déplaisantes", mais sans elles, les arguments perdraient de leur percutance. Cependant, les choses les plus déplaisantes seront laissées de côté.

2. Une attitude charactéristique: Marina B., une guide touristique pour Atlas travel, amena un prêtre du Panama à mon bureau en août 1989. Son nom: Presbitero Rodriguez Teofilo, pasteur de Nuestra Senora de Lourdes, Avec lui vint Carmen Cecilia Capriles - une journaliste, Gérante Générale [Flo: Gerente General] de l'agence IATA, et Averrida Alberto Navarro, Apartado 1344 zona 7, Panama. Marina se présenta elle-même comme une tour-guide, une traductrice pour l'anglais et une convertie de Medjugorje. Le prêtre me demanda les raisons pour lesquelles je ne crois pas aux "apparitions". Je lui dis que j'ai au moins 20 raisons pour ne pas y croire, desquelles une seule est nécessaire, pour ceux qui sont sobres et bien instruits dans la foi, pour arriver à la conclusion que les apparitions ne sont pas du supernaturel. Il me demanda de bien vouloir lui donner au moins une raison. Je lui parlai du cas de l'ex-prêtre franciscain Ivica Vego. A cause de sa désobéissance et par un ordre de Saint Père le Pape, il fût jeté hors de l'ordre religieux franciscain OFM par son Général, dispensé de ses voeux et suspendu "a divinis". Il n'obéit pas à cet ordre et il continua de célébrer la Messe, distribuer les sacrements et passer du temps avec sa maîtresse. Il est déplaisant d'écrire à ce sujet, mais cela est nécessaire pour voir de qui Notre Dame parle. D'après le journal intime de Vicka [Flo: une des voyantes] et les déclarations des "voyants", Notre Dame mentionna 13 fois qu'il est innocent et que l'évêque a tort. Quand sa maîtresse, soeur Leopolda, une religieuse, tomba enceinte, les deux quittèrent Medjugorje et la vie religieuse, et commencèrent à vivre ensemble pas loin de Medjugorje où leur enfant naquit. Maintenant, ils ont deux enfants. Son livre de prière est encore en vente à Medjugorje et à plus de centaines de milliers de copies.

Je demandai à Marina de traduire cela en anglais. Marina ne peut pas être blâmée pour être tombée dans une communauté qui cache la vérité. Spontanément, elle répondit comme il est habituel à Medjugorje: "Devons-nous leur dire ces choses laides?" Je lui répondis en disant que si vous n'aviez pas tenu en arrière et caché ces "évènements laids", ces gens du Panama les auraient découvert avant et n'auraient pas eu à voyager à Medjugorje pour rien. C'est une injustice et un péché de cacher cette vérité; même si elle est déplaisante, elle doit être dite.

3. Le théologien Marial René Laurentin se comporte de la même manière. Il vint me visiter aux environs du Noël 1983, et je lui offris un dîner. Il me demanda pourquoi je ne crois pas aux apparitions. Je lui dis que d'après le journal intime de Vicka et les paroles des autres "voyants", cette 'Dame' a parlé contre l'évêque. Laurentin répondit rapidement: "Ne publie pas cela, parce qu'il y a beaucoup de pélerins et de convertis là-bas." J'étais scandalisé par cette parole de ce Mariologiste bien connu! Malheureusement, cela est resté la position de Laurentin: de cacher la vérité et de défendre des faussetés. Il a écrit à peu près dix livres sur le sujet de Medjugorje et dans presque tous, la vérité et l'évêque Zanic sont sous le feu [Flo: d'attaques]. Il sait bien ce que les gens aiment entendre. C'est pourquoi, il était relativement facile pour lui de trouver ceux qui le croiraient. "A veritate quidam auditum avertent, ad fabulas autem convertentur" - Ils se détourneront d'écouter la vérité et se promèneront dans les mythes (2 Tim 4:4). Les "voyants" et défenseurs de Medjugorje, menés par Laurentin, depuis le début, ont vu que le croyant moderne, dans un pays communiste, croit très rapidement tout ce qui est "miraculeux", les apparentes guérisons miraculeuses et apparents messages de "Notre Dame".

4. Les principaux acteurs dont dépend Medjugorje sont l'archévêque à la retraite F. Franic, R. Laurentin, Lj. Rupcic OFM, Amorth, Rastrelli S.J., et quelques franciscains et charismatiques du monde entier. Beaucoup de livres ont été publiés rapidement, ainsi que des articles, des brochures, des films et des souvenirs. En mouvement, il y a des agences touristiques, des pélerinages, des livres de prières écrits par les deux franciscains Vego et Prusina qui furent jetés hors de l'ordre OFM, leur livres de prières publiés en beaucoup de langues à 600'000 exemplaires, il y a des groupes de prières fanatiques inspirés par les apparents messages de Notre Dame, et le grand motivateur de tout - l'argent. Personne ne mentionne ce qui fait douter des "apparitions". L'évêque a continué d'avertir tout le monde, mais la 'machinerie' a continué d'avancer. Il y a eu 50 guérisons miraculeuses mentionnées, et puis 150, 200, 300, et ceatera. Laurentin choisit 56 dossiers et les envoya au "Bureau médical de Lourdes". Le Dr. Mangiapan répondit dans leur bulletin d'avril 1984 que ces dossiers n'ont pas de valeur pratique, et ne peuvent pas être utilisés ou considérés comme preuves sérieuses des apparitions à Medjugorje. Beaucoup a été écrit sur la guérison de Diane Basile. J'ai envoyé son dossier au Dr. Mangiapan qui a étudié le cas et alors a pris la position: "opinion plus que réservée". C'est un cas de sclérose multiplex. Plus sera écrit à ce sujet plus tard dans un livre.

5. La crédibilité des "voyants" - Mirjana Dragicevic. Un mois après le début des "apparitions", je vins à Medjugorje pour questionner les "voyants". Je demandai à chacun d'eux de prêter serment sur la croix et leur dit qu'ils doivent dire la vérité. (Cette conversation et le serment furent enregistrés sur cassette). La première fut Mirjana: "Nous allions chercher nos moutons, quand immédiatement..." (Le pasteur associé dans la paroisse interrompit et me dit qu'ils étaient en fait aller fumer, ce qu'ils cachaient de leurs parents). "Attends une minute, Mirjana, tu es sous serment. Es-tu allée chercher tes moutons?" Elle mit sa main sur sa bouche, "pardonne-moi, nous sommes allés dehors pour fumer." Elle me montra ensuite la montre sur laquelle le "miracle" se passa parce que les aiguilles de la montre étaient allées dans des directions désordonnées. J'amenai la montre chez un expert des montres qui me dit que la montre était certainement tombée et était devenue désordonnée. Après avoir rapporté la montre à Mirjana, je lui dis de ne pas mentionner qu'un miracle se soit passé. Cependant, sur des cassettes enregistrées plus tard, elle continua de raconter comment un miracle se passa avec la montre et qu'au départ, ils étaient allés dehors chercher leurs moutons.

Plus tard, elle raconta que Notre Dame dit que toutes les fois [Flo: religions] sont égales. A quel point pouvons-nous croire Mirjana?

6. Vicka Ivankovic est la "voyante" principale depuis le début et à travers elle, le créateur de Medjugorje, Rev. Tomislav Vlasic OFM a lancé la part principale des faussetés concernant Medjugorje. Il se présenta lui-même ainsi au Pape dans une lettre du 13 mai 1984: " Je suis Rev. Tomislav Vlasic, celui qui en accord avec la Providence Divine guide les voyants de Medjugorje." Il aurait été mieux pour lui de se retirer dans le 'désert' et de rester silencieux, parce que son passé parle suffisamment pour lui. Vicka parla et écrivit beaucoup et en faisant cela, elle tomba dans de nombreuses contradictions. Le Prof. Nikola Bulat, un membre de la première commission, la questionna et écrivit une étude de 60 pages sur elle. Il dénombra toutes les choses illogiques et les faussetés du journal intime de Vicka. Ici, je ne mentionnerai que le mouchoir sanglant. La rumeur se propagea qu'il y avait un certain chauffeur de taxi qui avait rencontré un homme ensanglanté de partout. Cet homme donna à ce chauffeur de taxi un mouchoir ensanglanté et lui dit de: "jette cela dans la rivière". Le chauffeur continua et rencontra une dame en noir. Elle l'arrêta et lui demanda de lui donner un mouchoir. Il lui donna son propre mouchoir, mais elle dit: "pas celui-là mais le mouchoir ensanglanté." Il lui donna le mouchoir qu'elle voulait et alors elle lui dit: "Si vous l'aviez jeté dans la rivière, cela aurait été la fin du monde maintenant." Vicka Ivankovic écrivit dans son journal intime qu'ils avaient demandé à Notre Dame si cet évènement était vrai et elle dit que c'était vrai, et en plus "que l'homme couvert de sang était mon fils Jésus, et que J'étais (Notre Dame) la femme en noir."

Qu'est-ce que c'est comme théologie? D'après cela, il apparaît que Jésus veut détruire le monde si un mouchoir est jeté dans une rivière et que c'est Notre Dame qui sauve le monde!

7. Le 14 janvier 1982, Vicka, Marija et le petit Jakov vinrent me visiter. Vicka commença à parler assez nerveusement parce qu'elle disait des faussetés. Elle dit: "Notre Dame nous a envoyés à vous pour vous dire que vous êtes trop dûr avec les franciscains..." De quelle façon? "Nous ne savons pas!" Deux aumôniers franciscains à Mostar, Ivica Vego et Ivan Prusina, que l'évêque avait essayé d'enlever de Mostar à cause du désordre et de la désobéissance contre les fidèles de la nouvellement établie cathédrale-paroisse à Mostar, se défendirent eux-mêmes devant leurs supérieurs en disant qu'ils ne quitteraient pas Mostar parce que Notre Dame, à travers Vicka, leur dit de ne pas partir. Cela me fut mentionné par un membre du concil Provincial franciscain. Je demandai à Vicka durant notre rencontre: "Est-ce que Notre Dame a mentionné quelque chose au sujet des aumôniers de Mostar, Vego et Prusina?" "Non, elle ne l'a pas mentionné, nous ne les connaissons pas." répondirent-ils tous les trois. Notre conversation dura 30 minutes et je l'enregistrai entièrement. Je répétai la question des aumôniers de Mostar plusieurs fois et ils répondirent toujours: "Nous ne les connaissons pas." Plus tard, je découvris d'après le journal intime de Vicka qu'ils connaissaient très bien les aumôniers. Il m'était clair qu'ils étaient en train de mentir, mais je ne voulais pas le leur mentionner pour maintenir leur confiance durant nos conversations.

8. Le 4 avril 1982, Vicka et Jakov vinrent me visiter, "envoyés par Notre Dame". Les aumôniers de Mostar, Vego et Prusina, avaient été jetés hors de l'Ordre franciscain OFM en janvier de cette année par les supérieurs de leur Ordre. Beaucoup d'adeptes de Medjugorje et de "Notre Dame" défendaient les aumôniers expulsés. Durant notre conversation, Vicka commença de façon très excitée: "La dernière fois que nous étions avec vous, nous ne vous avons pas tout dit et pour cette raison, Notre Dame nous a grondés. Nous avons parlé de beaucoup de choses et c'est pourquoi, nous avons oublié..." "Qu'avez-vous oublié?" "Notre Dame nous a dit de vous dire que ces aumôniers, Vego et Prusina, sont des prêtres et c'est pourquoi ils peuvent célébrer la Messe tout comme d'autres prêtres." "Attends une minute. Est-ce que Notre Dame t'a dit ceci avant notre dernière rencontre?" "Oui, c'est pourquoi elle nous envoya chez vous. La dernière fois, j'ai parlé de beaucoup d'autres choses et j'ai oublié de mentionner ceci." Durant cette rencontre précédente, je lui avais demandé plusieurs fois directement si Notre Dame avait mentionné quelque chose au sujet des aumôniers. Il m'était clair que Vicka était en train de mentir et cela était pour moi une preuve suffisante pour ne pas faire confiance à ses propos. Marija et Jakov participèrent aussi à ce mensonge.

9. Vers la fin janvier 1983, le Rév. Grafenauer, un prêtre jésuite, vint me visiter avec l'intention d'enquêter sur le phénomène de Medjugorje. Il écouta les 20 cassettes et après les avoir écoutées, il dit qu'il ne voulait pas aller à Medjugorje parce qu'il avait conclu que Notre Dame n'est pas là-bas. A cause de mon insistence, il alla à Medjugorje et après quelques jours, il revint "converti" par le Rév. Vlasic. Il apporta quelques documents, les jeta sur la table et dit: "Voici ce que Notre Dame souhaite vous dire!" Je compris cela comme un plan pour renverser l'évêque avec l'aide de Notre Dame. Les documents qu'il apporta étaient une compilation du journal intime de Vicka, de la chronique de la paroisse et des documents écrits à la main. Pour cette raison, il est difficile d'établir où il furent écrits en premier. Vicka et ceux qui défendent Medjugorje dissimulèrent cela des yeux de l'évêque pendant plus d'un an. Voici quelques citations:

19 décembre 1981. "Notre Dame a dit que l'évêque est à blâmer pour le désordre en Herzégovine. Elle a dit aussi que le Rév. Ivica Vego n'est pas à blâmer, mais que l'évêque a toute autorité. Notre Dame a dit qu'il (Vego) reste à Mostar et ne parte pas.

Le 3 janvier 1982. Tous les "voyants" ensemble ont posé des questions à Notre Dame au sujet de Rév. Ivica Vego. Notre Dame répondit: "Ivica est innocent. S'ils le renvoient de l'Ordre Franciscain, qu'il reste courageux... Ivica est innocent." Notre Dame a répété cela trois fois.

Le 11 janvier 1982. Nous demandâmes encore au sujet des deux aumôniers [Flo: Ivica Vego et Ivan Prusina] et Notre Dame répéta deux fois ce qu'elle avait mentionné plus tôt à leur sujet. Note: le 14 janvier 1982, Vicka était au Chancery bureau avec l'évêque et durant la rencontre elle dit qu'elle ne connaissait pas Vego.

Le 20 janvier 1982. Les enfant demandèrent ce que le Rév. Ivica Vego et le Rév. Ivan prusina devaient faire maintenant, vu qu'ils avaient été renvoyés de l'Ordre. Notre Dame répondit: "Ils sont innocents. L'évêque était sévère dans sa décision. Ils peuvent rester."

Le 15 avril 1982. Vicka posa une question à Notre Dame. "Pourriez-vous tout me dire en général sur Ivica Vego et Ivan Prusina?" Notre Dame sourit d'abord et ensuite dit: "Ils sont innocents." Elle répéta deux fois que: "L'évêque a fait une erreur... Qu'ils restent à Mostar... il peuvent dire la messe quelques fois mais ils doivent faire attention de rester dicrets jusqu'à ce que les choses se calment. Ils n'ont pas de fautes..."

Le 16 avril 1982. Hier, alors que nous étions avec Notre Dame, nous lui demandâmes si nous pouvions prier un Notre Père pour eux (Vego et Prusina). Elle répondit immédiatement: "Oui, vous pouvez", et elle pria avec eux. A la fin de notre prière, elle sourit et me dit: "Ces deux-là sont constamment dans votre tête." Je répondis: "Vouz avez raison". Le 26 avril 1982. Notre Dame: "L'évêque n'a pas de vrai amour de Dieu dans son coeur. Au sujet de l'évêque, qu'Ivica et Ivan restent calmes. Ce que l'évêque fait est contraire à la volonté de Dieu; pourtant, il peut faire comme il veut, mais un jour, justice comme vous ne l'avez jamais vue sera révélée."

10. Vicka n'a jamais nié que Notre Dame a dit ces choses ou qu'elle [Flo: Vicka] a écrit ces choses dans son journal intime. L'assurance et l'authenticité de ces choses peuvent être le mieux confirmées par une cassette enregistrée par le Rév. Grafenauer pendant ses discussions avec Vicka et Marija. Il laissa des copies de la cassette dans la paroisse de Medjugorje, avec l'évêque et il laissa une avec la Conférence des Evêques de Zagreb. La cassette devrait être écoutée!

Une conversation avec Vicka:
"L'évêque a le devoir de juger si c'est Notre Dame ou pas..." dit le Rév. Grafenauer. Vicka: Il peut juger comme il veut, mais je sais que c'est Notre Dame.

Graf: L'Eglise dit que ceux qui ont confiance en eux-mêmes, cela en soi est un signe que Notre Dame n'est pas en question ici.
Vicka: Que ceux qui ont des doutes gardent leurs doutes. Je n'en ai pas.
Graf: Ce n'est pas un bon signe... vouz avez une fois dit à l'évêque qu'il devrait écouter Notre Dame davantage que le Pape.
Vicka: Oui, je l'ai dit.
Graf: Cela veut dire que l'évêque devrait vous écouter vous davantage que le Pape.
Vicka: Non, pas moi.
Graf: Mais l'évêque ne sait pas ce qu'est ce phénomène et peut-être ce n'est pas Notre Dame.
Vicka: Oui, c'est Notre Dame.
Graf: Vous avez dit à l'évêque qu'il est à blâmer et que ces deux (Vego et Prusina) sont innocents et qu'ils peuvent remplir leurs obligations de prêtres.
Vicka: Oui, je l'ai dit.
Graf: Peuvent-ils écouter des confessions? Est-ce que Notre Dame a mentionné cela?
Vicka: Oui.
Graf: Si Notre Dame a dit cela et le Pape dit qu'ils ne peuvent pas...
Vicka: Le Pape peut dire ce qu'il veut, je dis les choses comme elles sont!
Graf: Voyez, c'est comme cela que l'on peut parvenir à la conclusion que ce n'est pas Notre Dame... quand le Pape dit que non, ils ne peuvent pas célébrer la Messe, qu'ils ne peuvent pas entendre de confessions, et que de l'autre côté, Notre Dame disent qu'ils peuvent faire les deux, cela ne se peut pas!
Vicka: Je sais ce qui est vrai (Ce que Notre Dame a dit).
Graf: Cela ne peut pas être vrai. Je mettrais ma main au feu pour témoigner que ce n'est pas Notre Dame qui parle. Quand une personne a un don plus grand, il existe aussi un danger plus grand que le diable travaille sur cette personne.


Quelle dégradante humiliation pour Notre Dame! D'après ces propos, elle est en train de détruire l'obéissance dans l'Eglise, l'obéissance à l'évêque, aux chefs de l'Ordre OFM, et au Saint Père. Elle défend Vego!

11. L'apparition au Cerno. Cerno est un village, pas très éloigné de Medjugorje. Le huitième jour après le début des apparitions à Medjugorje, il y eut une "apparition" près de Cerno. Les "voyants" racontèrent au Rev. Jozo Zovko, le pasteur de Medjugorje à ce moment-là, ce qui arriva, le soir-même de l'évènement. Ils mentionnèrent que Notre Dame dit quatre ou cinq fois qu'elle apparaîtrait trois jours de plus, c'est-à-dire le 1er, 2 et 3 juillet. Cela fut enregistré sur cassette et le Rev. Ivo Sivric OFM fit de la publicité pour cela. La cassette fut reproduite. Quelques années plus tard, Rev. Janko Bubalo publia un livre avec comme titre: Un millier de rencontres avec Notre Dame. C'est un livre de conversations avec Vicka. Vicka ne mentionne pas cet évènement; c'est pourquoi, le Rev. Bubalo demanda si oui ou non Notre Dame a dit "seulement trois jours de plus". Vicka répondit qu'elle ne se souvient pas!

Il est évident que Vicka dit des faussetés et que Notre Dame ne peut pas dire ce que Vicka dit. Vicka fabrique ces propos. Est-ce que cela devrait rester caché du reste du monde? Le mal (comme dire des faussetés au sujet de Notre Dame) ne peut pas être fait pour obtenir un bien (comme des pélerinages, des prières, etc.)

12. La "voyante" Marija Pavlovic. Voici un compte rendu écrit de la conversation enregistrée entre Rev. Grafenauer et Marija: Graf: Est-ce que Notre Dame a dit que l'évêque est à blâmer?
Marija: Oui.
Graf: Est-ce que Notre Dame a dit que Vego et Prusina ne sont pas à blâmer?
Marija: Oui.
Graf: Quand Notre Dame dit que l'évêque est à blâmer, cela apparaît immédiatement suspicieux et nous pourrions conclure que ce n'est pas Notre Dame qui parle. Apparemment, les voyants propagent la rumeur que l'évêque est à blâmer.
Marija: Notre Dame nous a dit cela.


L'archévêque F. Franic, Laurentin et beaucoup d'autres savent tout cela, et pourtant, ils restent silencieux. Quelle sorte de théologie peut accepter ces propos de Notre Dame par l'intermédiaire des déclarations des "voyants" que leur Professeur, Pasteur et Liturgiste - l'évêque, qui a reçu légalement sa charge de la part du Christ par l'intermédiaire de l'Eglise, n'a pas d'amour de Dieu dans son coeur, qu'il est déclaré un pécheur dans le monde entier, qu'il devrait se convertir, et que l'on dira des prières à Medjugorje à ses intentions? On a même déclaré que Jésus lui-même prierait pour l'évêque de telle sorte que l'évêque croie et qu'alors il prenne meilleure action en faveur des évènements à Medjugorje. Le fait de dire que l'évêque doit attendre le jugement de Notre Dame est une absurdité. C'est une offense contre Notre Dame, la Mère de l'Eglise. Dieu sait que je ne suis pas sans péché, et Notre Dame pourrait me critiquer, mais Dieu seul est le juge. Je n'ai jamais été réprimandé ou averti par le Saint Siège pour mes services épiscopaux.

13. Le créateur de Medjugorje, Rev. Tomislav Vlasic, entre autres, a publié et distribué dans beaucoup de langages un livret de dix-sept pages appelé: Un Appel dans l'année Mariale, Milan, 25 mars 1988. Cela concerne la fondation d'un groupe de prière pour jeunes hommes et femmes (de Medjugorje) qui vivraient ensemble (Parme, Italie - quelque chose dont il n'a jamais été question dans l'histoire de l'Eglise!) Ils seraient ceux qui sauveraient le monde. Apparemment, Notre Dame donna l'inspiration au Rev. Vlasic et à Agnes Heupel (une femme allemande qui aurait été guérie à Medjugorje) d'établir et de mener cette communauté ensemble comme Saint François et Sainte Claire, d'après la description de Vlasic. Pour que cette action réussisse, Rev. Vlasic demanda à Marija d'ajouter "son témoignage" sur trois pages. Elle est un membre de cette communauté et le 21 avril 1988, elle écrivit: "Sento il bisogno..." - Je sens le besoin... Comme on peut le conclure, Notre Dame a donné un programme déterminé à cette communauté de la "Reine de la Paix" et elle dirige cette communauté à travers le Rev. Vlasic et Agnes qui donnent des messages à la communauté. "Je fais partie de la communauté depuis un mois et demi. J'ai des apparitions et Notre Dame me dirige dans le mystère de la souffrance qui est le fondement de cette communauté. Je dois tout écrir et publier cela lorsque Notre Dame me dit de le faire. J'ai compris le plan de Dieu, plan qu'il a commencé à travers Marie dans la paroisse de Medjugorje." Cette citation vient des pages 15 et 16 du texte du Rev. Vlasic. Les défenseurs de Medjugorje comprirent rapidement que cette communauté de jeunes hommes et femmes vivant, dormant, travaillant et priant ensemble dans la même maison les détruirait eux-mêmes et Medjugorje. C'est pourquoi, ils envoyèrent leur Provincial, Rev. Jozo Vasilj à Parme. Il alla avec l'évêque de Parme, Msgr. B. Cochi et le Rev. T. Vlasic voir la Congrégation à Rome. On leur dit que l'Eglise ne peut pas permettre l'existence d'une telle communauté et alors, on donna l'orde au Rev. T. Vlasic de dissoudre la communauté et de retourner en Herzégovine. Vlasic n'obéit pas immédiatement; pourtant, il retourna plus tard. C'est ce qui me fut expliqué par le Rev. Jozo Vasilj concernant la communauté.

14. La même Marija Pavlovic fit une autre déclaration publique le 11 juillet 1988. Sur une seule feuille de papier, distribuée de la même manière que les propos précédents, elle mentionna: "Je me sens l'obligation morale de déclarer devant Dieu, Notre Dame (la Madonna), et l'Eglise... d'après le texte de Un Appel... il apparaît que j'ai donné la réponse de Notre Dame à la question mise en avant par le Rev. T. Vlasic, etc. Je déclare à présent que je n'ai jamais demandé à Notre Dame (la Madonna) une confirmation pour le travail du Rev. Vlasic et Agnes Heupel... ma première déclaration... ne correspond pas à la vérité. Rev. Vlasic me suggéra quelques fois (N.B.) que moi, en tant qu'une des "voyantes", je devrais écrire une déclaration que le monde attend... Tout ce que j'ai dit ne correspond pas à la vérité. Cela, je le déclare devant le Saint Sacrement." Marija Pavlovic.

15. Marija ne dénie pas qu'elle a donné sa première déclaration. Le Rev. T. Vlasic chercha à plusieurs reprises à lui faire dire des déclarations et évidemment, cela tourne en manipulation d'une des "voyantes". Donc, nous pouvons conclure que Marija a consciemment dit des faussetés à la première ou deuxième occasion. Elle a menti et cela, elle l'attribue à Notre Dame. Il est évident qu'elle (Marija) est un jouet dans les mains du Rev. Vlasic. Cela m'était clair, même avant, mais pourtant, jusqu'à maintenant, je n'avais pas de preuves matérielles pour le prouver. Le Rev. T. Vlasic a manipulé tous les "voyants" de la même façon. Sous ce type de manipulation, Marija vit comment Notre Dame pleura quand quelqu'un mentionna l'évêque durant une rencontre de prières: "De l'oeil de Notre Dame coula une très grande larme. La larme coula le long de sa figure et disparut dans un nuage sous ses pieds. Notre Dame commença à pleurer et elle monta au Ciel en pleurant" (22 août 1984). Une fabrication évidente de la part du Rev. T. Vlasic pour effrayer l'évêque.

Pourquoi les défenseurs de Medjugorje ne mentionnent-ils pas ces deux déclarations [Flo: deux déclarations contradictoires] de Marija? Est-ce que ces choses "laides" doivent être cachées du monde parce qu'il y a beaucoup de "conversions" à Medjugorje? (Laurentin) Laurentin écrit dans son livre, Dernières Nouvelles 3, à la page 27, qu'un certain monseigneur demanda à Marija de prier pour un message de la part de Notre Dame pour ses prêtres. Marija répondit: "Notre Dame a dit qu'ils devraient lire le livre de Laurentin et le propager"!

C'est un péché terrible d'attribuer ses propres mensonges à Notre Dame. Quand le monde apprendra cela, qui les croira encore? Ils ont été discrédités. Personne ne peut détruire cette évidence matérielle. Cela sera reproduit et propagé de bouche à oreille. Je sais bien qu'il y a beaucoup qui rejettent ce genre d'évidence. Ils acceptent les évènements de Medjugorje de façon irrationnelle, avec une très grande émotion et avec des intérêts personnels. Ils sont aveugles, mais ces documents resteront une partie de l'histoire de l'Eglise et de la Mariologie.

16. Le "voyant" Ivan Dragicevic. Concernant le "grand signe", ce signe est mentionné 13 fois par Vicka dans ses journaux intimes, il est mentionné 14 fois dans la chronique de la Paroisse, 52 fois sur des cassettes, d'innombrables fois durant des discussions avec l'évêque. Au printemps 1982, je demandai aux "voyants" d'écrire tout ce qu'ils savaient sur le signe sans rendre le "secret" publique. Je leur suggérai d'écrire l'information sur papier et à double. Ensuite, cela serait mis sous scellé dans une enveloppe et une copie resterait avec eux, l'autre copie resterait avec l'évêque. Quand le "signe" se passera, nous ouvrirons alors les enveloppes et verrons si le "signe" a été prédit ou pas. Le Rev. Tomislav Vlasic, pasteur de Medjugorje du moment, dit aux "voyants" de dire que Notre Dame dit de ne rien écrire pour personne, et donc, ils ne le firent pas. Ivan Dragicevic était à un séminaire mineur franciscain à Visoko, Bosnie, à ce moment-là, et il ne fut pas informé de cela à temps. Deux membres de la première Commission, Dr. M. Zovkic et Dr. Z. Puljic (maintenant évêque de Dubrovnik) vinrent visiter Ivan à Visoko. Ils lui donnèrent une feuille de papier un peu verdâtre avec des questions écrites dessus. Ivan écrivit le contenu du "signe", mit la date sur le document et le signa en leur présence sans un mot ou sans montrer de peur. Quelques années plus tard, Laurentin écrivit qu'Ivan lui a personnellement dit qu'il n'avait rien écrit sur cette feuille de papier et qu'il avait trompé les deux membres de la Commission. Le 7 mars 1985, trois membres de la Commission vinrent demander à Ivan si ce qu'avait écrit Laurentin était vrai. Ivan dit que c'était vrai et qu'ils pouvaient librement aller et ouvrir l'enveloppe au chancery bureau parce que dedans, ils ne trouveraient qu'une feuille de papier blanche. Ils revinrent à Mostar où la Commission avait une rencontre et devant tous les membres, ils ouvrirent l'enveloppe. Dans l'enveloppe, sur une feuille de papier verdâtre, ils trouvèrent écrit le contenu du signe: Notre Dame a dit qu'elle laisserait un signe. Le contenu de ce signe, je le révèle à vos soins. Le signe est qu'il y aura un très grand sanctuaire à Medjugorje en l'honneur de mes apparitions, un sanctuaire à mon image. Quand cela arrivera-t-il? Le signe se passera en juin.

Date: le 9 mai 1982. Voyant: Ivan Dragicevic.
Après avoir entendu ce mensonge, les membres de la première Commission voulaient arrêter tout travail supplémentaire; pourtant, ils continuèrent. Quelques jours après cet évènement, le Rev. Slavko Barbaric OFM alla quelque part avec les "voyants" et leur donna à tous, y compris Ivan, l'instruction d'écrire une déclaration qu'Ivan n'avait pas révélé le signe!
Ivan envoya à l'évêque des messages de Notre Dame. Le 24 avril 1984, Notre Dame dit les paroles suivantes concernant l'évêque: "Mon fils Jésus prie pour lui pour qu'il (l'évêque) croie et donc prenne meilleure action en faveur de Medjugorje." Elle ajouta: "Comment réagirait-il si mon fils apparaissait sur terre? Croirait-il alors?"
Au sujet de la Commission, Notre Dame dit les mots suivants: "Priez, priez, priez! Re-pensez y et vivez les messages que j'ai donnés et vous verrez pourquoi je suis venue." Ivan Dragicevic, Medjugorje.

17. "Dis à l'évêque que j'attends une conversion rapide de sa part aux évènements de Medjugorje, avant qu'il ne soit trop tard. Qu'il accepte ces évènements avec beaucoup d'amour, de compréhension et très grande responsabilité. Je veux qu'il évite de créer des conflits entre les prêtres et qu'il arrête de faire de la publicité pour leurs comportements négatifs. Le Saint Père a donné à tous les évêques l'obligation de remplir certaines tâches dans leur diocèses respectifs. Parmi ces tâches, les évêques doivent résoudre problèmes et disputes. L'évêque est le père spirituel de toutes les paroisses en Herzégovine. Pour cette raison, je recherche sa conversion à ces évènements. J'envoie mon avant-dernier avertissement. Si ce que je recherche n'arrive pas, mon jugement et le jugement de mon fils attendent l'évêque. Cela veut dire qu'il n'a pas trouvé la voie vers mon Fils Jésus." Notre Dame m'a dit de vous donner ce message.

Avec mes salutations.

Bijakovici, le 21 juin 1983.
Le Rev. Tomislav Vlasic m'a apporté ce document, qu'il a plus que probablement écrit lui-même dans un moment d'exaltation.

18. Ivan a gardé son propre journal intime des apparitions depuis quelques années. Ce journal n'a pas été révélé comme celui de Vicka et les écrits des autres [Flo: pas totalement sûre de la traduction de cette phrase]. Ce sont des sources d'information originales des évènements; pourtant, elles sont pleines de propos naïfs, et de claires faussetés et absurdités. Ce sont de bonnes preuves du fait que les "voyants" ne voient pas Notre Dame et ne reçoivent pas de messages de sa part. Ces messages ont été écrits par quelqu'un d'autre et donnés à signer à Ivan comme si c'étaient les siens. Quand le Rev. Grafenauer apporta des extraits du journal intime de Vicka, je demandai plus tard à Vicka de m'apporter son journal intime. Elle m'écrivit le 7 mai 1983: "J'ai découvert que des extraits de mon journal intime sont distribués..." C'était un point très important que la Commission accepta comme un bon argument que le journal intime était écrit par Vicka elle-même ou qu'elle le considérait comme le sien. Plus tard, le Rev. T Vlasic parvint aussi à cette conclusion; c'est pourquoi, en 1984, il déclara devant la Commission et moi-même que que Vicka ne m'avait pas écrit cette lettre, mais qu'il s'agissait plutôt d'un franciscain (probablement Vlasic lui-même) qui l'avait écrite et qu'il la donna à Vicka pour qu'elle la signe! Il y a beaucoup d'exemples similaires de manipulation, mais aucun n'a une évidence aussi tranchée que cet exemple-là.

19. Secrets. Depuis le début des apparitions, les "voyants" (bien entendu, on leur a dit de faire ça pour ne pas être contrôlés) ont dit que "Notre Dame" parle différemment à chacun d'eux. Quand les "secrets" furent fabriqués, chacun devait avoir ses propres secrets (60 au total) et personne ne pouvait les révéler à quiconque. Mirjana et Ivanka reçurent une lettre de la part de Notre Dame, une lettre que personne n'avait le droit de lire. Au début, il n'y avait pas de moments d'extases, et ils n'évitaient pas la communauté. Ils parlaient publiquement et on leur parlait. Ils évitaient seulement la Commission. Après avoir admis avoir été consultés, ils demandèrent à "Notre Dame" s'ils pouvaient écrire le contenu du "très grand signe" sur papier et l'enfermer dans une enveloppe. "Notre Dame" répondit: NON! Pourtant, Ivan écrivit ce qu'est le signe et plus tard, il dit (ce qui a été enregistré) que "Notre Dame" ne le gronda pas pour avoir fait cela. Les secrets devaient être donnés à un prêtre (un franciscain). Pourquoi ne furent-ils pas donnés à la Commission, à l'évêque, ou au Pape? Durant les premiers mois, ils disaient souvent que le "très grand signe" arriverait: très bientôt, rapidement, et ainsi de suite... Quand la première année se termina, ils changèrent de ton. Vicka écrivit "la vie de Notre Dame" pendant une année et demi, et c'est un grand secret qui doit être publié "quand Notre Dame le permet." La Commission a demandé ce cahier sur Notre Dame; pourtant, "Notre Dame" ne s'est pas conformée à leur demande. Est-ce que la Commission peut juste voir le cahier sans le prendre ou l'ouvrir? Non, la Commission ne peut pas! Cela s'avère être un complot pour faire des imbéciles de ceux qui sont suffisamment naïfs pour attendre ce signe jusqu'à la fin du monde. Je l'ai déjà déclaré plus tôt et maintenant, je répète cette déclaration que si Notre Dame laisse un signe dont les "voyants" parlent, je ferai un pélerinage de Mostar à Medjugorje (30 km) sur mes genoux et je supplierai les franciscains et les "voyants" de me pardonner.

20. Calomnie contre l'évêque. "L'évêque croyait aussi au départ". Cela n'est pas vrai! Pendant que les communistes persécutaient les franciscains, les "voyants" et les pélerins, je les ai tous défendus et donc, je n'ai pas changé d'avis "à cause de menaces de la commission de la République ou à parce que des prêtres diocésains me l'avaient demandé." Cela est simplement de la calomnie fabriquée par beaucoup. Pendant que je défendais publiquement les franciscains emprisonnés, le Rev. Jozo Zovko dit durant les investigations que l'évêque est un 'loup' et un 'hypocrite'. Ce sont les mots exacts écrits dans sa phrase. L'avocat de Zovko, Vukovic, demanda par l'intermédiaire d'un collègue ce que j'avais fait à Zovko pour mériter de si lourdes accusations. Le Rev. T. Vlasic met souvent les mots de "Notre Dame" dans la bouche des "voyants", comme par exemple l'affirmation de "Notre Dame" que satan (dans ce cas l'évêque) est là pour détruire son plan. Il écrivit cela plus clairement dans une lettre pour des amis au Vatican. Je me plaignis devant Vlasic et devant son Provincial de cette accusation qui est qu'il appela l'évêque satan. Il ne nia pas mon objection, mais plutôt, il justifia ses mots en disant qu'il écrivit cela sous l'influence d'une émotion extrême. Une personne peut dire quelque chose sous le coup de l'émotion, mais cela ne doit pas être écrit ou traduit dans des langages étrangers.

21. Par leurs fruits. L'argument le plus commun des défenseurs de Medjugorje est que les fruits des évènements à Medjugorje prouvent que Notre Dame apparaît là-bas. Ceux qui savent un peu plus que les pélerins qui viennent à Medjugorje disent: les fruits des défenseurs les plus forts de Medjugorje montrent qu'eux-mêmes ne croient pas aux apparitions. Si toutes les "choses laides" pouvaient être rendues publiques, alors sûrement, la réponse serait clairement négative pour tout le monde. Pourtant, Laurentin, Rupcic, Vlasic, Barbaric et d'autres cachent méticuleusement la vérité. Si les défenseurs de Medjugorje rencontrent quelqu'un qui est sceptique des apparitions, ils isolent rapidement cette personne, l'accusent de quelque chose ou le déclarent fou (J.L. Martin). La majorité du pieux public est devenue naïvement victime de cette très grande propagande, des discours sur les apparitions, et des guérisons. Ces gens eux-mêmes sont devenus la plus grande propagande pour ces évènements. Ils ne s'arrêtent même pas pour penser que la vérité a été cachée par des faussetés délibérées. Ils ne savent pas qu'aucune guérison miraculeuse, qui aurait pu être vérifée par des experts compétents et institutions telle que le "Bureau Médical de Lourdes", n'est survenue. Personne ne connaît quelqu'un qui a été guéri en Herzégovine. Tout le monde sait que le petit Daniel, le vieux Jozo Vasilj, Venka Brajcic et autres, cités dans les premiers livres sur Medjugorje, n'ont pas été guéris.

22. Promesses de guérisons sont charactéristiques des évènements. Quand les guérisons ne surviennent pas comme promis, alors ces promesses de guérisons sont niées, car elles n'étaient jamais enregistrées ou écrites sur papier. Il y a eu de nombreuses promesses qui se sont terminées tragiquement. Ce qui nous intéresse est de savoir si oui ou non "Notre Dame" donne ces promesses ou si elles sont imaginées par les "voyants". La fin tragique de Marko Blazevic, décrite par l'archévêque de Belgrade à la retraite, Msgr. Turk, en dit long au sujet des "promesses" de guérison. L'archévêque écrit le 22 mai 1984 qu'il a été reçu comme patient d'une clinique de cardiologie à l'hôpital Beograd. L'archévêque reçut le lit qui était occupé auparavant par Marko Blazevic de Buna, à côté de Mostar, qui devait être admis pour une opération. M. Blazevic dit à l'archévêque et à beaucoup d'autres patients, docteurs et personnel de l'hôpital que Notre Dame a promis, par l'intermédiaire des "voyants", que l'opération serait un succès. Une religieuse, qui assistait dans la salle d'opération, m'écrivit plus tard que la femme de Blazevic et sa fille lui parlaient avec une foi fanatique dans la "promesse de Notre Dame". Un certain docteur fut aussi convaincu par cette promesse. Le patient ne se réveilla pas après l'opération. Durant l'opération, un groupe de patients priait avec ferveur en dehors des portes de la salle d'opération. Beaucoup parlèrent de cet incident qui laissa beaucoup très déçus et honteux devant des gens d'autres fois [Flo: religions] ou athéistes. Le Rev. T. Vlasic, avec sa façon typique de cacher la vérité, parvint à convaincre la fille de feu M. Blazevic d'aller voir l'évêque pour lui dire que Notre Dame leur avait seulement dit de prier, et non pas qu'elle avait promis que l'opération serait un succès!!! Je lui dis de ne pas traiter feu son père de menteur, et de ne pas traiter les autres, à qui il avait parlé, de menteurs.

23. Le clergé franciscain et diocésain. Les relations entre le clergé franciscain et diocésain concernant leurs obligations dans les paroisses d'Herzégovine furent établies par une Décision du Saint Siège en 1899, avec les suggestions des franciscains eux-mêmes et de l'évêque Paskal Buconjic OFM. D'après cette Décision, les paroisses devaient être divisées également en deux groupes de 50% des fidèles entre le clergé. Parce ce qu'il n'y avait pas de clergé diocésain en ce temps-là, les paroisses qui leur appartenaient de droit furent laissées en 1923 aux franciscains "ad nutum S. Sedis". L'évêque Cule, le premier évêque diocésain de Mostar, reçut en 1948 la sentence de 11 ans et 6 mois de prison. Il servit 8 ans et demi de cette sentence avant d'être remis en liberté. Après la fin de son temps en prison, le nombre du clergé diocésain commença à augmenter. En 1968, le Saint Siège ordonna aux franciscains de rendre cinq paroisses au clergé diocésain. Ils donnèrent à peine deux paroisses. En 1975, après plusieurs années de de discussions et de consultations, un Decret du Saint Siège concernant la division des paroisses en Herzégovine fut issu. Les franciscains dénoncèrent publiquement et collectivement ce Décret bien qu'il administrâssent plus de 80% des fidèles dans le diocèse de Mostar. En 1976, à cause de la désobéissance, la hiérarchie de la Province franciscaine et le Provincial Silic perdirent leur athorité et depuis lors, la Province n'a plus son indépendance, et le Général de l'Ordre dirige directement la Province "ad instar". En 1979, il y eut une autre pénalité: les franciscains d'Herzégovine ne furent pas autorisés à participer dans l'élection du Général. Le premier point mentionné par le nouveau Général de l'Ordre à ses frères en Herzégovine fut: 'le dévelopement ou la création de l'obéissance pour et en coopération avec l'évêque en Herzégovine'. Désobéissance domine aujourd'hui comme avant, et "Notre Dame" a défendu depuis le début les franciscains désobéissants. Vicka écrit dans son journal intime des apparitions que Notre Dame a dit que l'évêque était à blâmer pour tout le désordre en Herzégovine. (voir no. 9). Cela est répété plusieurs fois. Les franciscains eux-mêmes sont divisés. L'opposition franciscaine qui défend Medjugorje a réussi à renverser leurs propres "ad instar" supérieurs qui avaient dévelopé de bonnes relations avec l'évêque, et ils installèrent un groupe qui défend Medjugorje. Le nouveau Provincial "ad instar", Rev. Jozo Vasilj, ne réussit pas à créer la paix et à remettre de l'ordre avec ses frères; alors il s'échappa vers des missions au Zaïre et il ne veut pas rentrer! (Fruits?!) Il a été remplacé par le Vice Provincial et le Général a demandé l'obéissance de tous, ou alors la Province serait abolie. "Il est temps que tous prennent leur responsabilité avant qu'il y ait des sanctions juridiques ou que la Province ne soit abolie." (Acta Ordinis F. M. fasc 1/89). La Province ne recevra pas sa propre hiérarchie avant que le Décret ne soit accompli. Trois visiteurs de l'Ordre OFM qui vinrent dans la Province en 1988 dirent qu'il n'y a pas un franciscain dans la Province qui soit en faveur d'accomplir le Décret. Cet opinion est exagérée et pourtant quand même importante.

24. C'est seulement une partie des "bons fruits" des évènements. Les pélerins, pourtant, savent seulement que l'évêque "déteste les franciscains". Il y a un bon nombre de franciscains dans la province qui coopère bien avec l'évêque et ces franciscains ne croient pas non plus aux apparitions. Certains n'ont jamais mis les pieds à Medjugorje.

Un bon nombre de bons franciscains m'ont supplié d'écrire quelque chose pour qu'ensemble nous commencions une bataille contre les mensonges de Medjugorje, parce qu'ils croient que "Dieu nous punira sévèrement, nous les franciscains, parce que nous avons propagé des mensonges et des faussetés à travers le monde et avons fait de l'argent avec".

Des cent prêtres diocésains dans les diocèses d'Herzégovine, aucun ne croit aux apparitions. Des 42 évêques de Yougoslavie (ordinaires, auxiliaires et à la retraite), un seul a directement déclaré qu'il y croit et a défendu les évènements. Des 15 membres de la première Commission, qui avait été formée par l'évêque de Mostar avec l'aide là(?) d'évêques et de provincials de Yougoslavie, 11 des membres dirent qu'il n'y a rien de supernaturel dans les évènements de Medjugorje, 2 (franciscains) clamèrent que les apparitions sont authentiques, 1 membre dit qu'il y avait quelque chose "in nucleo" (au début) et 1 s'abstint. Ce sur quoi la Commission a travaillé pendant trois ans, le Saint Siège (contrairement à ce qui a été propagé par les défenseurs de Medjugorje) n'a jamais demandé, ou vu, ou donné un jugement. Le Saint Siège n'abandonna pas non plus l'évêque.

25. Depuis le début des évènements, j'ai averti les franciscains qu'ils doivent attendre le jugement de l'Eglise, pour qu'ensemble nous puissions chercher la vérité. Cependant, les meneurs des évènements avaient comme but d'amener des masses de gens à Medjugorje le plus tôt possible, d'obtenir beaucoup d'argent pour de la propagande, et d'utiliser Notre Dame dans leur bataille contre l'évêque. Ils fabriquèrent des miracles avec le soleil. Beaucoup de pélerins abîmèrent leurs yeux en regardant le soleil. Il citèrent 50, 150, 200 et 300 guérisons et parlèrent de toutes sortes de choses, voyant que les fidèles croyaient tout ce qu'ils disaient, partculièrement quand l'archévêque F. Franic et Laurentin étaient là pour les soutenir. Les fidèles à Medjugorje considèrent les évènements comme ils sont instruits, comme c'est le cas d'autres lieux d'apparitions, qu'elles soient vraies ou fausses. L'émerveillement et l'excitement ici ont été regardés par moments, comme menant à un très grand aveuglement et fanatisme.

26. Les Italiens connaissent bien l'"histoire" de Gigliole Ebe Giorgini, la fondatrice du faux ordre de "Pia Opera di Gesu Misericordioso". Séparée et remariée civilement, elle passa du temps à faire de la charlatannerie. Elle rassembla des jeunes femmes pour son ordre et elle reçut et gagna de grandes sommes d'argent. Elle avait deux prêtres à son service et beaucoup de maisons. Elle mena une double vie et avait de fausses stigmates qu'elle produisait elle-même. Ses "soeurs" la suivaient fanatiquement et l'appelaient Mama Ebe. Il y avait aussi des vocations chez des hommes, mais certains, qui la quittèrent plus tard, dirent qu'elle menait une vie immorale. Elle avait beaucoup de bijoux et d'or, deux yachts, 32 manteaux de fourure, etc. Beaucoup dans l'Eglise protestaient contre sa façon de vivre, alors que d'autres la défendaient fanatiquement en citant de bons fruits. Elle reçut même des louanges de la part de deux évêques. Deux fois durant la nuit, la police vérifia sa chambre dans la maison mère et la trouva au lit avec un de ses séminariens. Un scandale éclata et elle reçut deux fois la sentence de plusieurs années en prison, avec un franciscain qui était son confesseur. La presse écrivit sur ce scandale pendant des années. On fît aussi un film illicite; pourtant, ses adeptes le défendirent fanatiquement et aveuglément, même quand l'ordre s'écroula. D'après eux, elle était une sainte qui a attiré de nombreuses vocations et c'était un argument suffisant pour beaucoup que d'après les "fruits", elle était de toute évidence inspirée par Dieu! L'aveuglement religieux est très difficile à guérir. Le fanatisme apporta le début des hérésies dans l'église et aujourd'hui il est la fondation des sectes.

Le pasteur protestant Rev. Jim Jones dévelopa une très grande organisation de charité au sud de Chicago et il rassembla de très grandes sommes d'argent et de nombreux adeptes fanatiques de sa secte. Pour être plus libres dans leur travail, environ 1000 d'entre eux allèrent en Guyane, Sud de l'Amérique, où ils établirent "Jonestown" comme leur nouvelle maison. Ils établirent une dictature et une obéissance fanatique envers leur "Messie". Beaucoup de choses ont été écrites au sujet des terrible choses qui survinrent, au sujet de l'immoralité de Jones, et comment certains essayèrent de s'échapper de la communauté mais furent attrapés et tués. Ensuite, ils se trouvèrent sans argent. Des rumeurs que l'armée américaine allait intervenir se propagèrent; alors Jones leur ordonna de se retirer dans la jungle. Ne voyant pas de sortie, il appela tout le monde à abandonner leur vie pour voyager vers l'éternité. Plus de 900 vinrent avec des bols vers une énorme marmite pour boire du poison et ensuite ils tombèrent morts. Qu'est-ce qu'il leur donna la force de se suicider? Le fanatisme! Et pourtant, quand des fidèles chrétiens entendent parler d'apparitions et de miracles, ils acceptent facilement ces évènements comme des faits sans être du tout critiques des évènements. Ils sont alors pris dans leur aveuglement et fanatisme. N'importe quoi est crû automatiquement, comme par exemple le fait que des chapelets ordinaires se changent en or à Medjugorje! Et les gens croient cela!

27. Cet aveuglement en face des évènements à Medjugorje a pris aussi certains prêtres et évêques. Beaucoup de prêtres d'Italie (tels qu'Amorth, Rostral et autres) pourraient facilement avoir entendu que l'évêque, la Commission, les évêques de Yougoslavie, une partie des franciscains et tous les prêtres diocésains ne croient pas à ces évènements. Pourtant, ils évitèrent la vérité, bien que j'aie reçu tous ceux qui enquêtaient sur les évènements et que je leur aie donné de mon temps. Je suis particulièrement surpris par le manque de collégialité de certains évêques. Personne n'a à accepter mon jugement, mais tout le monde est obligé par sa conscience à bien étudier les évènements de Medjugorje avant de prendre position, en particulier si cette personne a une position d'autorité dans l'Eglise, comme c'est le cas des évêques.

"Que vous ont-ils fait, Notre Dame!" Pendant neuf ans, ils vous ont entraînée avec eux, comme une attraction touristique. Ils ont parlé avec vous quand cela leur plaisait, comme si vous étiez une caissière à la banque. Ils ont fabriqué des messages, et ils disent que vous venez et apparaissez là, mais au delà de leurs propres arguments, ils n'ont rien pour prouver que ce qu'ils disent est vrai. Le monde entier est en attente d'un "très grand signe" et les naïfs attendent encore et croient. Malheureusement, cette fausse sensation va apporter une très grande disgrâce et un très grand scandale sur l'Eglise. Ceux qui dirigent les évènements ne se convertissent pas même s'il y a une menace d'abolition de la Province par le Général qui pend sur leurs têtes.

Cela est seulement une petite compilation de ce que j'aimerais écrire. J'espère que j'aurai l'occasion d'en dire davantage avec de la documentation précise et de publier un livre sur ces évènements.

28. Il y a beaucoup de prières et d'activités pieuses à Medjugorje. Certains disent qu'il y a aussi des conversions. J'ai reçu, en effet, beaucoup de lettres vraiment touchantes, et je me sens désolé pour ceux qui seront tôt ou tard déçus. Mais il y a aussi eut du fanatisme, de la superstition et de la désinformation dans les évènements de Medjugorje. J'ai aussi reçu beaucoup d'accusations grossières par la poste, accusations que je ne peux pas mentionner, toutes faites au nom de la "Reine de la Paix". Ce qui est positif dans ces évènements ne peut pas justifier les faussetés et les mensonges qui ont été propagés pour gagner le monde pour Dieu. Jésus dît: "Je suis venu dans le monde pour porter témoignage de la vérité." L'Eglise pourrait facilement attirer les masses si elle abandonnait le sixième commandement, si le divorce était permis, si elle laissait tout le monde croire et faire ce qu'ils voulaient. Mais, Jésus alla sur la croix pour la vérité, et les martyres donnèrent leurs vies pour la vérité. St. Paul écrit à ses fidèles: "Si quelqu'un vous annonce un évangile s'écartant de celui que vous avez reçu, qu'il soit anathème!" (Gal 1,9). Aujourd'hui, beaucoup de groupes de prières dans le monde entier prient d'après le livre de prières de Rev. Ivica Vego et méditent sur les supposés messages de Notre Dame comme si ces choses étaient plus importantes que la Bible et que les enseignements du Magisterium de l'Eglise. Malgré ces évènements, je crois que Notre Dame doit supplier les grâces nécessaires pour l'Eglise de sorte que l'Eglise puisse vivre la vérité du Christ.

Je sais qu'il y aura probablement beaucoup d'âmes pieuses sincères qui me comprendront mal et me considérerons un ennemi de Notre Dame. J'ai été à Lourdes plusieurs fois et à d'autres sanctuaires qui ont été affiliés à des apparitions que l'Eglise a reconnues. Ce que je fais est défendre la vérité, défendre l'Eglise, et je prie Dieu que je soie capable de donner ma vie pour cela.

29. Ceux qui ont écrit au sujet de Medjugorje ont bien vendu leurs livres et ont fait de très grands profits. Malheureusement, ceux qui ont écrit de façon critique ne s'en sont pas sortis aussi bien, parce qu'ils ont subi un boycott organisé. Pour l'autre version des faits, les gens devraient lire:

Littérature:

Dr. IVO SIVRIC, OFM (un franciscain né à Medjugorje qui vit maintenant à St. Louis, USA), La face cachée de Medjugorje, tome I, 1988, p.400, Editions Psilog, C.P. 300, Saint-Francois-du-Lac, Quebec, Canada J0C 1M0. Tel. (514) 568-3036.

IDEM, The Hidden Side of Medjugorje, volume I, 1989, Ed. Psilog, Saint-Francois-Du-Lac, Quebec (version anglaise)

E. MICHAEL JONES, Medjugorje: The Untold Story, Fidelity Press, 206 Marquette Ave., South Bend, IN 46617, USA. 1988, pp. 133.

Idem, Medjugorje: The Untold Story II, Fidelity Press, South Bend 1989, pp. 144.

P. A. GRAMAGLIA, L'Equivoco di Medjugorje, Apparizioni mariane o fenomeni di medianita? Claudiana, Torino, 1987, pp.172


Mostar, 1990
Responsable: Msgr. Pavao Zanic, Evêque de Mostar.[quote]

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Jeu 13 Mai 2010 - 0:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Jeu 13 Mai 2010 - 0:54

Stephen Schwartz

Qu’est-ce qui s’est passé à Medjugorje ?
8 septembre 2009

lundi 10 mai 2010, par Blaise

En 1981, un an après la mort du dictateur communiste d’ex-Yougoslavie, Josip Broz Tito, les événements de Medjugorje, une petite ville de Bosnie-Herzégovine, ont commencé à remuer le monde chrétien. Six enfants catholiques croates – quatre filles et deux garçons, alors âgés de dix à seize ans – prétendaient avoir eu des visions de la Vierge Marie.

Même maintenant, après vingt-huit ans, trois des voyants de Medjugorje rapportent encore des visites nocturnes, généralement autour de 6h40, heure locale, selon leur site officiel. L’un d’eux, Ivan Dragicevic, qui avait seize ans lorsque les apparitions ont commencé, organise des séances de prière les lundis et vendredis, à 10h00, en plus des communications de la Vierge. Lorsque les visionnaires voyagent, disent-ils, la Vierge augmente le nombre de ses messages pour s’adapter à leurs itinéraires.

En conséquence, on dit que Medjugorje a attiré quelque 30 millions de pèlerins. Mais les visions ont toujours été controversées, notamment au sein de l’Eglise catholique. Mgr Pavao Žanic Evêque de Mostar – la plus proche des grandes villes – qui officiait en 1981, a refusé de soutenir l’authenticité des révélations des enfants. Mgr Žanic est décédé en 2000 et fut remplacé par Mgr Ratko Peric, en 1993, qui a également dénoncé Medjugorje. La rumeur a circulé en Bosnie au cours de la dernière année que Benoît XVI partageait leur incrédulité.

Et cet été, à la fin de Juillet 2009, Benoît XVI a agi sur ses doutes. Il a réduit à l’état laïc un des deux prêtres les plus actifs du clergé local dans le soutien des visions, Tomislav Vlašic, et l’a menacé d’excommunication. (La suspension de l’autre, Jozo Zovko, de ses fonctions pastorales a été confirmée en 2004.) Vlašic est également interdit de séjour dans les établissements de franciscains. L’histoire a reçu peu d’écho aux États-Unis, mais a suscité des commentaires animés en Irlande, d’où des millions de personnes s’étaient rendues à Medjugorje, et en Grande-Bretagne, qui a également fourni un important contingent.

Simon Caldwell du Catholic News Service a récemment écrit que Vlašic a été transféré l’an dernier dans un monastère franciscain de la ville italienne de L’Aquila, « après avoir refusé de collaborer à une enquête du Vatican sur ses activités pour cause d’hérésie et de schisme suspects ». On a également enquêté sur lui pour « la diffusion de doctrine douteuse, manipulation des consciences, mysticisme suspect, désobéissance envers les ordres émis légitimement et atteinte contra Sextum (Contre le Sixième Commandement de ne pas commettre l’adultère). »

Ces phrases dures apparurent sous la signature du cardinal Levada, préfet de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. Mais Vlašic avait déjà quitté la Bosnie pour la ville italienne de Parme dans le milieu des années 1980. Et le ministre général des Franciscains Fr. José Rodríguez Carballo a dit que Vlašic a demandé sa laïcisation tout seul.

Qu’est-ce qui s’est donc passé à Medjugorje ? Les visionnaires, approchant maintenant l’âge mûr, affirment qu’ils ont été visités par la Vierge des dizaines de milliers de fois. Comme Mgr Žanic était réticent à les soutenir, les promoteurs des enfants l’ont accusé de se soumettre à la pression du gouvernement communiste. Pourtant, même après que la Croatie est devenue indépendante en 1991, la hiérarchie catholique a rejeté le caractère surnaturel des incidents à Medjugorje.

Bien qu’il soit difficile et tragique de jeter le doute sur un événement religieux qui apporte le réconfort à des gens ordinaires, les évêques catholiques croates et bosniaques étaient conscients que Medjugorje avait des aspects contestables dans son contexte local, politique et séculier.

Les membres de la Province Franciscaine de l’Assomption de la Bienheureuse Vierge Marie, située en Herzégovine, a pris fait et cause pour les enfants. Ce qui avait été un hameau obscur, « entre les collines » (la signification du nom Medjugorje) a été métamorphosé. De nouvelles installations ont été ajoutées à l’église locale de Saint-Jacques ; des maisons d’hôtes se sont multipliées, avec des boutiques de souvenirs. Au cours de ma première visite en ex-Yougoslavie en 1990, je suis allé à Dubrovnik, où l’aéroport international desservait des vols remplis de passagers en provenance et à destination de Medjugorje – mais ne je savais rien à leur sujet, en dehors de l’observation de leur ferveur.

L’emplacement lui-même est remarquable, en ce qu’il se situe à la pointe ouest d’un triangle formé par deux des plus importants sites spirituels islamiques et juifs des Balkans, qui ont tous deux également attiré de nombreux voyageurs. Au nord-est de Medjugorje est le sanctuaire soufi de Blagaj. Dans son aspect, Blagaj ne pouvait pas être plus différent. Tandis que Medjugorje se trouve dans un bassin poussiéreux, Blagaj est à la source d’une rivière, sous des falaises de calcaire escarpées. Blagaj a été construit au XVIe siècle et survit comme un complexe plutôt modeste, comprenant une maison d’hôtes et une Tekija ou loge de méditation soufie. La rivière a été ensemencée de truites et un restaurant de poissons accueille les visiteurs, mais rien de comparable au grand nombre de gens qui vont à Medjugorje.

Directement à l’est de Medjugorje se situe la vieille ville ottomane de Stolac, en dehors de laquelle on trouve un autre hameau, Krajsina, et le tombeau du rabbin “miraculeux”, Moshe Danon de Sarajevo, qui y mourut en 1830 lors d’un pèlerinage à Jérusalem. Jusqu’à l’Holocauste, la tombe du Rav Danon a été visitée par de grands groupes de Juifs de Bosnie, qui ont composé des chansons et des traités de dévotion sur la vertu de faire le voyage.

Sur la route de Stolac se trouve Radimlja, une importante nécropole souterraine de sarcophages en pierre vieux de plusieurs siècles, décorés avec des motifs humains et naturels, ainsi que des croix et autres symboles religieux. Bien que n’étant pas considéré comme un lieu spirituel, Radimlja n’en est pas moins un important atout culturel de la Bosnie. Les monuments de pierre sont, plus que tout autre élément dans le paysage, l’objet de rivalités culturelles, revendiqués par les Croates, les Bosniaques musulmans, et les chrétiens orthodoxes.

J’ai visité tous ces endroits, certains d’entre eux à plusieurs reprises. Blagaj est admirable par sa simplicité. La tombe du Rav Danon est triste, parce que des photographies et des brochures démontrent qu’elle était autrefois remplie de visiteurs juifs, qui furent tués dans l’Holocauste. Radimlja est mystérieux, plutôt que spirituel, mais fascinant en révélant la culture prémoderne de la région. Il existe également des renseignements sur des sanctuaires orthodoxes serbes à proximité, mais depuis les guerres des Balkans des années 1990, ils ne sont pas faciles à trouver.

J’ai aussi été à Medjugorje. En 1999, j’ai copublié un article avec une collègue d’alors, Laura Peterson, dans un mensuel catholique Californien décrivant le brouhaha de la ville. Mais Peterson et moi avons aussi entendu les voix de la discorde. A Medjugorje, nous avons écouté une canadienne qui était venue vingt-cinq fois. Elle nous a dit, « C’est la paix.... Il n’y a rien de tel en Occident. Si je n’avais pas une famille, je vendrais ma maison et m’installerai ici. [L’Occident] n’a tout simplement pas la force de la foi qu’ils ont ici. »

Ce genre de commentaire était contraire à l’intuition, pour dire le minimum, étant donné que la zone environnante a été dévastée durant les guerres de Croatie et de Bosnie. Les Musulmans et les Serbes ont été chassés de la région ; les Serbes à Trebinje, une ville plus à l’est, ont chassé les musulmans et les Croates, détruisant un grand nombre de vieilles mosquées ; les monuments ottomans ont été démolis à Stolac par les Croates, et les Juifs survivants de Sarajevo avaient peur de visiter la tombe du Rav Danon. Et cela semblait justifier la question posée par un critique de l’histoire franciscaine de Medjugorje, le P. Ivo Sivric, qui était né dans le village. Avec une litote exquise, commentait-il, « L’absence de réconciliation et la division en Herzégovine contredit la présence de la Reine de la Paix et les apparitions. » D’autres se sont demandés pourquoi les messages de la Vierge étaient apocalyptiques et punitifs, accompagnés d’une rhétorique de la fin des temps.

Certains ont même prétendu que, à Medjugorje, Marie avait remplacé Jésus au centre de culte. Pour la plupart des Bosniaques, les éléments les plus significatifs dans le récit de Medjugorje sont des précédents de l’église et l’histoire locale. Les Franciscains de Bosnie ont deux provinces : l’une basée en Herzégovine et l’autre, la province de Srebrena Bosna, basée à Sarajevo. Les franciscains de Bosnie avaient reçu des privilèges spéciaux pour s’occuper des besoins religieux des catholiques, après la conquête musulmane de la terre en 1463. Ce fut une rupture de la coutume ottomane de reconnaître les églises orthodoxes comme représentatives du Christianisme. Mais les Herzégoviniens ont une réputation de nationalistes endurcis, tandis que les Franciscains du centre de la Bosnie sont considérées par les musulmans ainsi que par les chrétiens comme dévoués à la civilité interreligieuse et au patriotisme local.

À Medjugorje, sur près de trente ans, beaucoup ont vu une manifestation de militantisme Herzegovinien, et même d’hérésie. Une fois que l’évêque local a rejeté les visionnaires, les prêtres envoyés dans la région par les autorités ecclésiastiques régulières ont été battus, la prière a eu lieu dans les églises locales, sans la présence de membres du clergé, et, prétendent certains, le groupe de Medjugorje était sur la voie du schisme avec l’Eglise Romaine.

Les Serbes ont bruyamment dénoncé Medjugorje comme une conspiration croate, tandis que les musulmans de Bosnie ont eu tendance à rester modérés à ce sujet, du moins en public. Les Musulmans de la région sont pour la plupart silencieux, surtout après une guerre qui a coûté tant de vies. Mais beaucoup admettent qu’ils percevaient Medjugorje comme une production ultra-nationaliste croate.

On pourrait dire davantage sur la question, mais Benoît XVI semble avoir pris sa décision au sujet de Medjugorje. Et beaucoup de Croates, ainsi que les musulmans et les Bosniaques, sont susceptibles d’accueillir tranquillement son action.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Vidéo à ARS

Message par Invité le Jeu 13 Mai 2010 - 15:20

Un petit rappel de la position officielle de l'Eglise catholique au sujet de Medjugorje, par le Cardinal Archevêque de Vienne, Mgr Christoph Schonborn (à l'occasion de la retraite internationale des prêtres à Ars, le 29 septembre 2009).

http://www.dailymotion.com/video/xawj46_la-position-de-l-eglise-sur-medjugo_webcam

"Le Vatican s'est saisi du dossier ... déjugeant ainsi la position négative de Mgr Zanic, fait unique dans l'histoire des apparitions.

On ne voit pas pour quelle raison le Vatican se serait abstenu de publier dans le respect des règles du droit canonique une décision négative si celle-ci avait été fondée - au risque de laisser perdurer une erreur aussi grossière que massive, avec tous les risques que cela comporterait pour la foi des millions de fidèles qui s'y rendent en pèlerinage..."

http://totus-tuus.over-blog.com/

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Invité le Jeu 13 Mai 2010 - 20:12

Concernant Medjugorje, je viens de lire dans la revue " stella Maris ", un article émanant du nonce apostolique Alessandro d'Errico de Bosnie-Herségovine : Une commission d'enquête dont le président est le Cardinal Ruini vient de débuter. La première réunion a eu lieu le 26 mars 2010. Désormais l'affaire n'est plus sous la juridiction de l'Evèque de Mostar, Mgr Peric, mais sous celle de la congrétion Romaine.
je pense que sensible à Medjugorge où pas sensible du tout, on ne peut que se réjouir qu'enfin cette commission prenne ces décisions importantes. pour nous, à qui il manquent les hautes qualifications, nous pouvons prier, afin que l'Esprit Saint guide toutes ces personnes.
Nous avons une certitude, si cette affaire est de Dieu, rien n'empêchera la Trés Sainte Vierge de continuer l'oeuvre voulu par son Fils.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Ven 14 Mai 2010 - 2:41

Selon ce que j'ai pu apprendre,c'est la comission des éveques de Yougoslavie(qui ,apres enquete s'est prononcée contre les dites apparitions),avec en tete le cardinal Ruini qui a demandé au Vatican de s'occuper du dossier Medjugorje.....

Il faut préciser que ce cardinal ,qui sera de la comission d'enquete vaticane, est contre les dites apparitions.

Il faut ajouter que le phénomene Medjugorje est fort complexe d'ou la nécessité de la présence vaticane...

En effet,les franciscains de Med ainsi que les voyants ont refusé d'obéir aux décisions des 3 enquetes faite au nom de l'église.


Ajoutons que l'information cumulée par ces 3 enquetes devraient faire partie (en partie du moins) du matériel a analyser pour la 4e enquete qui,espérons le sera la derniere....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Ven 14 Mai 2010 - 2:46

Claire a écrit:Un petit rappel de la position officielle de l'Eglise catholique au sujet de Medjugorje, par le Cardinal Archevêque de Vienne, Mgr Christoph Schonborn (à l'occasion de la retraite internationale des prêtres à Ars, le 29 septembre 2009).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

"Le Vatican s'est saisi du dossier ... déjugeant ainsi la position négative de Mgr Zanic, fait unique dans l'histoire des apparitions.

On ne voit pas pour quelle raison le Vatican se serait abstenu de publier dans le respect des règles du droit canonique une décision négative si celle-ci avait été fondée - au risque de laisser perdurer une erreur aussi grossière que massive, avec tous les risques que cela comporterait pour la foi des millions de fidèles qui s'y rendent en pèlerinage..."

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Désolé Claire,mais ca métonnerait que ce cardinal Schonborn soit une source fiable.Apres une visite improvisée (ie sans s'annoncer)a Medjugorje ou il s'est présenté pour les dites apparitions,Benoit XVI a exigé de lui des excuses publiques que vous pouvez trouver sur l'Arche...

Hier,il s'est également attaquer au Cardinal Sodano(ex bras droit de JPII) par l'entremise des journaux...Je pense que sa carriere touche a sa fin....De plus,ce cardinal d'Autriche(je crois) n'a rien a voir ds ce dossier....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Lun 16 Aoû 2010 - 3:28

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Un autre preuve des mensonges érigés en systeme a Medjugorje:
Le pape Jean-Paul II [modifier]
Selon le Dictionnaire des « apparitions » de la Vierge Marie, le pape Jean-Paul II « a manifesté son désir d'y aller [à Međugorje] et répété son encouragement à s'y rendre »[1]. L'un des prêtres franciscains de la paroisse, le père Slavko Barbaric déclare : « Le Vatican ne se prononce pas, et c'est bien normal ; le Pape, lui, est au courant, et très favorable. »[16]. L'abbé René Laurentin affirme en 1986 qu'il a « vu plusieurs fois le Pape. J'ai pu lui remettre mes livres et j'ai su qu'il les avait lus très attentivement l'été 84 puis l'été 85 »[17].

Le père Daniel Ange s'interroge : « Pourquoi occulter ce qui, à des centaines d'indices, semble être l'attitude personnelle du Saint Père (des amis polonais demeurés ses intimes me l'ont certifié). »[18]

Dans la correspondance (publiée en 2005) du pape Jean-Paul II à ses amis de longue date Zofia et Marek Skwarnicki, on peut lire ce paragraphe à propos de Medjugorje : « Je remercie Zofia pour tout ce qui concerne Medjugorje. Je suis également un pèlerin quotidien là-bas par la prière et je me joins aux prières de tous ceux qui y prient — ou qui entendent l'appel à la prière de ce lieu. Aujourd'hui nous avons une meilleure compréhension de cet appel. Je suis heureux que notre époque ne manque pas d'hommes de prière et d'apôtres. »[19],[Note 4]

Cependant, dans une lettre datée du 23 mai 1985, le secrétaire de la Congrégation pour la doctrine de la foi, l'archevêque Alberto Bovone, met en garde l'épiscopat italien sur les pressions exercées par les partisans de Medjugorje : « Finalement, pour éviter l'augmentation de cette propagande […] nous profitons de la circonstance pour aviser l'épiscopat italien de décourager publiquement les pèlerinages au supposé centre des apparitions mentionné ci-dessus ainsi que toute autre forme de publicité, spécialement les éditoriaux. »[20].

De même, dans une lettre datée du 22 juillet 1998 et adressée à l'un de ses correspondants allemands, le cardinal Joseph Ratzinger, alors Préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, nie catégoriquement ces rumeurs de bienveillance papale : « Je dois vous dire que toutes les déclarations (positives) sur Medjugorje, que certaines personnes attribuent au Pape et à moi-même, sont de pures inventions. »[21]

En janvier 2010, Mgr Slawomir Oder, chargé de rédiger le dossier en béatification de Jean-Paul II, fait paraître un livre, Pourquoi il est saint, dans lequel il affirme que Jean-Paul II soutenait Medjugorje : « Si je n'étais pas pape, je serais déjà à Medjugorje pour me confesser. »[22]. Cette révélation est démentie par un biographe de Jean-Paul II, co-auteur avec lui de Dono e mistero et ancien directeur de l'Osservatore Romano, Gianfranco Svidercoschi. Il rappelle que l'Osservatore Romano a choisi de pas accorder une seule ligne à la publication de cet ouvrage et explique que « la phrase sur le désir d'aller à Medjugorje ne peut pas être interprétée comme une approbation des apparitions de Marie aux voyants bosniaques : si Jean-Paul II en avait été convaincu, il les aurait approuvées, ce n'est pas qu'il n'en ait pas eu le temps, ayant régné pendant plus de vingt ans après l'apparition des phénomènes, ni qu'il ait été dans son caractère de ne pas assumer ses responsabilités dans des questions aussi délicates : il suffit de penser à la décision de publier le secret de Fatima. »[Note

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Invité le Jeu 9 Déc 2010 - 1:52

POUR MA PART JE CROIT AU CULTE DE DIEU TOUT PUISSANT
ET JE VÉNÈRE LA SAINTE MERE MARIE
MAIS DIEU SEUL DOIT ÊTRE ADORÉ
Car c'est à Toi seul Seigneur qu'appartiennent, le règne, la puissance et la gloire, pour les siècles des siècles
Amen

20.2 Je suis l'Éternel (YHWH), ton Dieu, qui t'ai fait sortir du pays d'Égypte, de la maison de servitude.
20.3 Tu n'auras pas d'autres dieux devant ma face.
20.4 Tu ne te feras point d'image taillée, ni de représentation quelconque des choses qui sont en haut dans les cieux, qui sont en bas sur la terre, et qui sont dans les eaux plus bas que la terre.
20.5 Tu ne te prosterneras point devant elles, et tu ne les serviras point ; car moi, l'Éternel, ton Dieu, je suis un Dieu jaloux, qui punis l'iniquité des pères sur les enfants jusqu'à la troisième et la quatrième génération de ceux qui me haïssent.

Catéchisme du Concile de Trente
En ce qui regarde Notre-Seigneur Jésus-Christ, sa très Sainte et très chaste Mère, et tous les autres Saints, comme ils ont été revêtus de la nature humaine, non seulement il n’est pas défendu par ce commandement de représenter et d’honorer leurs images ; mais au contraire ces actes ont toujours eu un caractère de piété sincère et de vive reconnaissance. Aussi bien les monuments des temps apostoliques, les conciles œcuméniques et un grand nombre de Saints Pères et de Docteurs sont d’accord pour déposer en leur faveur.
Le Pasteur ne se contentera donc pas d’enseigner qu’il est permis d’avoir des images dans les églises et de leur rendre des honneurs et un culte, puisque ce culte se rapporte à la personne même des saints ; mais il établira encore les grands avantages que cette pratique a procurés aux Fidèles jusqu’à ce jour, comme on le voit dans le livre de Saint Jean Damascène qui a pour titre du Culte des images, et comme l’enseigne le septième Concile général, c’est-à-dire le second Concile de Nicée.
Toutefois, comme l’ennemi du genre humain cherche sans cesse à corrompre par ses ruses et ses tromperies les institutions les plus saintes, si le Pasteur vient à remarquer qu’il s’est glissé sur ce point quelque erreur parmi le peuple, il fera tous ses efforts pour le corriger, conformément au décret du Concile de Trente. Et même si les circonstances le permettent, il devra expliquer le décret lui- même. Ainsi il apprendra aux ignorants et à ceux qui ne comprennent pas le but de l’institution des images, qu’elles ont pour objet de nous faire connaître l’histoire des deux testaments, et de nous en renouveler de temps en temps le souvenir, afin que la pensée des bienfaits de Dieu nous excite à L’honorer davantage et augmente dans nos cœur s le feu de l’amour que nous avons pour Lui. Le Pasteur montrera aussi que si l’on place dans nos temples les images des Saints, c’est afin que nous honorions ceux qu’elles représentent, et que, avertis par leur exemple, nous soyons capables de former sur eux notre vie et nos mœurs.
Catéchisme du Concile de Trente Very Happy

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Ven 10 Déc 2010 - 2:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

[quote]Medjugorje -- Réponse de l'éditeur
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] Rapport d'avril 1999

Traduction de Florence Pagan.

Flo: Je ne suis pas une interprète professionnelle. J'ai fait de mon mieux pour traduire cet article américain. Mes notes sont en italique. Les notes qui ne sont pas en italique sont traduites du texte original. J'ai moi-même mis en bleu les parties que j'ai trouvées les plus importantes.
De temps en temps, les mots employés par l'auteur sont un peu dûrs, mais je recommande vraiment au lecteur de tout lire et de regarder les faits. Néanmoins, il y a des inexactitudes que nous avons essayé de relever. Cet article contient des informations intéressantes, mais il vaut mieux faire attention de ne pas prendre les opinions, parfois un peu extrêmes, de l'auteur trop au sérieux. On peut aussi recommander la lecture de "Faussaires de Dieu" de Joachim Bouflet, livre qui donne des faits sur Medjugorje.
L'article original: Medjugorje -- Editor's Reply.
Il semble que l'article a été écrit en 1996. Cet article a été traduit avec la permission de Rick Salbato d'Unity Publishing. Je le remercie de sa permission.

Juillet 2005: Je viens de recevoir des commentaires qui ont été ajoutés sur cette page.

[...]
Flo: C'est un article très long. Je ne traduis que la partie qui parle spécifiquement de Medjugorje. Je recommande de lire l'original si vous pouvez lire l'anglais.


MEDJUGORJE, YOUGOSLAVIE
Medjugorje semblait au départ une très pauvre, mais fausse, imitation de Fatima. Cela n'avait même pas l'air démonique, puisque les démons peuvent produire quelques très bonnes illusions du supernaturel. Il n'y avait rien de cela à Medjugorje, donc nous avons juste dit aux gens d'obéir à l'évêque qui avait ordonné le silence. Depuis, énormément de littérature s'est répandue dans le monde. Nous avons lu tous les livres en faveur de Medjugorje, beaucoup de rapports de témoignages, même deux livres récents ("The Final Hour" et "The Day Will Come" de Michael H. Brown) qui essaient de donner du sens. Ces livres sont une triste tentative de discernement puisque pour expliquer sa nouvelle théologie mystique, Michael H. Brown n'a utilisé que des messages non-approuvés.

La grande surprise au sujet de Medjugorje, c'est de voir combien cela a grandi et si rapidement. Necedah, Wisconsin, and Garabandal [Flo: d'autres fausses apparitions] avaient d'avantages de phénomènes et de "fruits", mais ces apparitions ont disparu de vue en quelques années, bien qu'aucune n'ait complétement disparu. Les apparitions de Medjugorje ont commencé le 24 juin 1981 et continuent encore aujourd'hui.



DEBUT ETRANGE
Les Pères Ivica Vego et Ivan Prusina étaient des prêtres d'Herzégovine. Vego était en rebellion contre son supérieur 6 mois après son ordination en 1978. Avec le Père Prusina, il fût expulsé. Ils trouvèrent une maison non-officielle à Medjugorje. Ce fût là (quelques années après le début des apparitions) que le Père Vego eut un enfant avec Soeur Leopolda, une religieuse de la communauté d'Herzégovine. Le Père Vlasic lui aussi eut un enfant avec une religieuse [détails ci-après]. Depuis, Vego a épousé Soeur Leopolda et a quitté l'Eglise.

Quand les apparitions commencèrent, l'Église à Medjugorje était aussi en rebellion contre les authorités. Les Franciscains reçurent l'ordre de la part de "leurs supérieurs franciscains à Rome" [et non pas de la part de l'Évêque local] de céder place aux prêtres du diocèse. Ils refusèrent. Quand les apparitions commencèrent, les prêtres étaient désobéissants à l'Evêque local et à leurs propres supérieurs Franciscains.

Deux autre prêtres présents dans ce mélodrame sont les Pères Tomislav Vlasic and Joso Zovko. Tous les quatre sont membres des groupes de prière Catholiques Charismatiques. Tous opposaient [et opposent encore] leurs supérieurs. Tous semblent avoir une connexion avec des plans néo-nazis dans la région. Un mois avant les apparitions, Vlasic reçut dans un groupe de prière un message de la part de Soeur McKenna que quelque chose de mystique allait lui arriver. Le mois suivant, cela se passa.

Les enfants allaient dans un endroit discret pour pouvoir fumer une cigarette sans être vus. Ce fût dans cet environnement de péché que les apparitions commencèrent. Les prêtres péchaient contre l'Eglise. Les enfants péchaient contre leurs parents. Le mouvement de Renouveau Charismatique était en déclin et avait besoin d'un coup de pouce. Medjugorje donna ce coup de pouce.



LES VOYANTS
Tout d'abord, les voyants ne sont pas des enfants, mais de jeunes adultes. Au début des apparitions, ils avaient entre 16 et 18 ans. [Yakov avait dix ans quand les apparitions commencèrent. Il est né le 7 mars 1971.] Mirjana aimait bien regarder les garçons et elle s'habillait de façon très moderne pour une petite ville yougoslave. Le jeune garçon était très semblable aux garçons de son âge et préférait jouer plutôt que d'aller à l'église. Ces choses ne changèrent pas après les apparitions.

Le fait qu'ils soient allés fumer a été noté. Ivanka l'a dit à l'évêque Zanic. Vicka admet que Mirjana et Ivanka ont dit à l'évêque qu'ils étaient allés fumer. Il n'y a rien de vraiment méchant là-dedans, puisque cela se passa avant les apparitions. Mais, plus tard, les enfants mentirent à l'évêque et dirent qu'il étaient aller dans les collines cueillir des fleurs [Flo: il semblerait qu'il aient dit aussi qu'ils étaient allés chercher leurs moutons.]. Cette charactéristique de mentir semble très présente chez les enfants et chez les promoteurs de Medjugorje.

On enregistra Vicka en train de dire que les apparitions s'arrêteraient après trois visites supplémentaires. Lorsqu'après cela, les apparitions continuèrent, Vicka nia l'avoir dit. Quand elle fût présentée avec la preuve, elle déclara "je ne me souviens pas, mais si c'est enregistré, cela veut dire que nous avons dit une telle stupidité [Flo: en anglais: such a crazy thing]."

Le 20 septembre 1981, Vicka dit que la Vierge l'a étreinte. Le 29 septembre, elle déclara "Je n'ai jamais réussi à la toucher, son corps est impalpable et a l'air d'être fait de fumée."
[Flo: je n'écris pas avec des majuscules ici, car je ne crois pas qu'il s'agisse de la Très Sainte Vierge Marie.]

Une année plus tard, Vicka dit "Oui, j'ai touché sa robe qui est résistante comme du métal."

Le 3 décembre 1981, Vicka écrit dans son journal que durant une conversation avec la Vierge, "le Franciscain gardait ses yeux sur nous; il observait notre comportement."

Quand on lui demanda plus tard comment elle pouvait savoir cela, puisque durant une extase, elle n'aurait rien pu voir si ce n'est la Vierge, elle déclara "On me l'a dit plus tard".

En fait, durant les premiers mois, il n'y avait pas d'extases, puisqu'ils pouvaient discuter en même temps avec les gens et avec la "Vierge".

Le 3 avril 1981 [ici, il semble que Rick se soit trompé sur la date, il s'agit sûrement de 1982], Vicka et Jakov discutèrent avec l'évêque, et tout fût enregistré sur cassette. La cassette existe encore. A ce moment-là, le problème avec les prêtres était à son paroxysme. Les supérieurs Franciscains insistaient que les prêtres quittent la paroisse, mais ils ne le faisaient pas. C'est ce qui est appelé l'"affaire Herzégovine" [Flo: en anglais: "Herzegovina case"].

Voici la conversation enregistrée sur cassette: "La Vierge nous a réprimandés parce que la dernière fois nous n'avons pas tout dit. Elle a parlé de cette 'affaire Herzégovine', et elle [la Vierge] a éclaté de rire et elle a ajouté qu'elle aurait pu tout mettre en ordre elle-même. Je n'avais pas la moindre idée de quoi il s'agissait." [Note: tout le monde dans le village connaissait cette affaire.]
"Alors, j'ai commencé à rire. Et Jakov et moi avons éclaté de rire. Les gens nous demandèrent 'Pourquoi riez-vous?' Nous répondîmes que nous riions parce qu'elle nous avait dit de rire." [Rire de cette affaire?]
"Elle nous a donné comme instructions pour CES FRERES DE TRAVAILLER COMME CELA LEUR PLAIT DANS L'EGLISE, comme tous les autres, et de célébrer la Messe. CES PRETRES NE SONT PAS DU TOUT COUPABLES. Elle l'a répété deux fois. Jakov l'a entendu. Maria était aussi présente."


Plus tard, ils nieraient sans arrêt qu'ils auraient dit cela à l'Evêque. En fait, le journal intime [Flo: en anglais: diary] de ce jour disparût. Puisque tout fût enregistré, nous pouvons conclure que les deux sont des menteurs. EST-CE QU'UN MENTEUR PEUT ETRE UN MESSAGER DE DIEU?

Le 10 mai 1981 [autre erreur de date, il s'agirait du 9 mai 1982], Ivan écrivit et SIGNA les mots de la "Vierge": "Il y aura un grand sanctuaire à Medjugorje en honneur de mes apparitions et ce sanctuaire sera à mon image. Le signe sera réalisé le sixième mois." [Le miracle promis].

Trois ans plus tard, Ivan insiste, "Ce n'était pas le signe et ce n'est pas la date."

Sa déclaration signée existe encore. Neuf ans plus tard, il n'y a pas encore de signe. Trois ans après, Ivan dit que la Vierge le gronda d'avoir écrit le mensonge. [trois ans après?]

Le 7 mai 1981 [autre erreur de date], Vicka donna son journal intime à l'Evêque avec les pages qui manquaient au sujet des prêtres et déclara qu'il n'y a pas d'autre journal. Le 16 juin, elle insiste qu'il n'y a pas de journal du tout.

Le 16 septembre 1981, Vicka répondit "Je n'ai pas de cahier secret, si ce n'est celui dans lequel j'ai noté ce que Notre Dame m'a dit de sa vie. Si vous voulez, je peux confirmer cela par serment."

Ce qu'elle ne savait pas, c'est que l'Evêque avait déjà vu un des journaux manquants, [les trois jours de notes où la soi-disante "Vierge" avait parlé contre l'Evêque et en faveur des deux franciscains]. Et pourtant, Vicka dit qu'elle avait tout écrit depuis le début.

Qui donc, s'il est capable d'écrire, n'écrirait pas les paroles de la Mère de Dieu? Cinq ans plus tard, elle admit l'existence de tous ses journaux privés, y compris ceux qui manquent. Cependant, l'Evêque ne pût jamais les voir.

Le 14 janvier 1985, alors que Vicka était en extase, un cameraman français pointa rapidement deux doigts devant les yeux de Vicka. Vicka [Flo: gave a start] et rejeta sa tête en arrière. Tout fut filmé sur caméra. Elle n'était pas en extase. Vicka quitta la pièce avec le prêtre Franciscain et revint quelques minutes plus tard. La caméra continua de filmer. Elle annonça sans avoir été interrogée:
"Je n'ai pas vu Jean-Louis [le cameraman français], ni sa main. Je voyais la Vierge, Elle avait dans ses bras l'enfant Jésus. A un certain moment, l'Enfant glissa (sic) et j'ai simplement fait un mouvement pour l'empêcher de tomber."

Dieu glissa? L'Enfant Jésus glissa? Ces prêtres franciscains nous prennent-ils pour des imbéciles? Deux semaines plus tard, les prêtres fermèrent les apparitions au public extérieur. Depuis lors, elles ont été protégées contre qui s'en approcherait de trop près.

Le Père Vlasic et son amie, Agnes Heupel, demandèrent à Marija Pavlovic que la Vierge Marie bénisse leur idée d'avoir un non-légal Nouvel Ordre de Prêtres et Religieuses, qui vivraient ensemble dans la même maison. Cette bénédiction fût donnée dans des textes de Marija, "Un Appel dans l'Année Mariale" et dans "Ma Déclaration" [Flo: "An appeal in the Marian Year" and in "My Declaration."]

Quand les choses dans la maison commencèrent à être incontrôlables, et que l'opinion publique était sur le point d'éclater contre elle et sa Vierge, elle écrivit le 11 juillet 1988 une rétractation:
"D'après les textes ... qui porte ma signature [texte, qui approuve la nouvelle maison] ... Que la réponse serait que 'C'est le plan de Dieu.' ... Je déclare maintenant que je n'ai jamais demandé à la Madonna quelque approbation pour cette initiative commencée par le Père Tomislav Vlasic et par Agnes Heupel ... Quoi que ce soit dans ma déclaration qui pourrait être compris comme une approbation de la part de la Madonna pour l'initiative du Père T. Vlasic et d'Agnes Heupel n'est pas du tout en conformité avec la vérité."

Que devons-nous dire? Qu'elle a menti la première fois et qu'elle n'est pas en train de mentir? Qu'elle a dit la vérité la première fois et qu'elle est en train de mentir maintenant que les choses ne vont pas bien? Quoi?

Ce que l'on peut affirmer, c'est que ce sont des menteurs. Est-ce que cela prouve que les apparitions sont fausses? Non! Mais quand on ajoute à cela le manque complet de grâce de la part des enfants, nous avons un bon dossier. Par exemple, cinq ans après après avoir vu la Mère de Dieu presque tous les jours et a près un millier de soi-disant extases, Jakov n'avait toujours pas suffisamment de grâce pour rester à la Messe jusqu'à la fin. Ensuite il se maria avec une reine de beauté [Ce n’est pas Jakov qui a épousé la reine de beauté, mais Ivan. Celui-ci a marié Miss Massachusetts.], bien que la Gospa lui ait demandé de devenir prêtre. A présent, il porte des chaussures d'ascenseur, parce que sa femme est assez grande.

Notre pasteur ne fût pas impressionné, c'est le moins que l'on puisse dire, quand il vît les voyants, cinq minutes après qu'ils aient parlé avec la "Vierge", aller prendre une bière et un sandwich dans la rue opposée.

Mais en 1996, les choses deviennent pires. Les Franciscains ont été séparés de leur maison principale à Rome à cause des abus commis contre leurs voeux. Ils étudient à présent les arts marshal sur la propriété de l'Eglise, au lieu d'étudier leur religion. C'est du New Age.

Le scénario le plus probable est que les enfants qui étaient connus comme des "hippies" en termes américains l'ont fait en tant que plaisanterie et que les choses devinrent incontrôlables. Ils allèrent voir le Père Vlasic pour recevoir de l'aide. Un Charismatique venait de dire au Père Vlasic que quelque chose de grand allait lui arriver. Il vit dans sa tête des opportunités d'être protégé des authorités de l'Eglise, des opportunités pour de la publicité et de l'argent. [...]. Vlasic prit le contrôle et les enfants le suivirent. Avant de continuer de tester ces apparitions, considérons le test de "prophétie".

PROPHETIE

Un test majeur pour toute apparition est "Prophétie". Presque toutes les vraies apparitions de Dieu ont quelques prophéties de court terme et long terme. Dieu ne nous demandera jamais de croire une prophétie sans avoir prouvé d'abord le prophète avec une prophétie de court terme déjà réalisée.

A Fatima, 29 des 30 prophéties ont déjà été réalisées: la mort précoce des deux enfants, le Communisme, le miracle du soleil, la fin de la Première Guerre Mondiale, la Deuxième Guerre Mondiale, la chute du Communisme en Russie, etc. C'est un des moyens que Dieu utilise pour prouver l'authenticité d'un voyant, puisque Lui-Seul connaît le futur. Dieu ne peut pas faire d'erreurs, et donc les prophéties doivent être 100% correctes. Qu'en est-il de Medjugorje?

Le 3 juillet 1981, la "Vierge" promet un signe.
"Il sera permanent...Il ne sera pas possible de le détruire...Il sera visible de tous."
Le 27 août 1981: "Il va bientôt venir." [Flo: le signe.]
Le 29 août 1981: "Un petit peu plus de patience."
Plus tard...."Ce sera le 8 décembre 1981."
Plus tard...."Ce sera à Noël."
Plus tard...."Ce sera en janvier 1982."

On est maintenant en 1996 et il n'y a pas encore de signe. Prophètes?



FIDELITE
D'après la Bible et la Doctrine Catholique, nous devons être obéissants à nos supérieurs en toute chose, si ce n'est le péché. Et cependant, on nous demande de croire que la Vierge Marie encourage que nous désobéissions à l'Evêque de Medjugorje. A travers les années des apparitions, encore et encore, cette "Dame" veut nous faire croire que deux prêtres suspendus peuvent désobéir à l'Evêque. Cela seul suffirait à déclarer les apparitions fausses, sur la base de Fidélité à la Doctrine, mais ce n'est pas le point le plus important. Le point le plus important [et cela semble être la raison principale pour cette fausse apparition] est pluralisme.



PLURALISME
Pluralisme est une croyance masonique et charismatique: cette croyance dit que toutes les religions sont la même chose aux yeux de Dieu. La Doctrine Catholique déclare que "à part dans le cas dans une ignorance invincible, il n'y a pas de salut en dehors de l'Eglise Catholique". Si quelqu'un dit qu'une autre religion n'est pas "contre la parole de Dieu", il est hérétique.

[Flo: les extraits suivants sont tirés directement de l'Eglise. Il serait plus sûr de directement regarder les documents originaux. J'ai peur que mon humble traduction ne soit pas à la hauteur, ou bien que j'aie fait une erreur (que le Seigneur me pardonne)].

Le 4e concil Latérien, en 1215 AD (ex cathedra) dit: "Il n'y a qu'une seule Eglise universelle pour les fidèles en dehors de laquelle personne ne peut être sauvé."
[Flo: en anglais: Fourth Lateran Council, 1215 AD (ex cathedra) "There is but one universal Church of the faithful, outside of which no one can be saved."]

Unam Sanciam 1302 (ex cathedra): "nous déclarons, disons, définissons, et prononçons qu'il est absolument nécessaire pour le salut de toute créature humaine d'être assujetti au pontife romain."
[Flo: en anglais: Unam Sanciam 1302 (ex cathedra) "We declare, say, define, and pronounce that it is absolutely necessary for the salvation of every human creature to be subject to the Roman Pontiff."]

Cantate Domino 1441 (ex cathedra): "La Très Sainte Eglise Romaine croit fermement, professe, et enseigne qu'aucun de ceux qui sont en dehors de l'Eglise Catholique, que ce soit, non seulement les païens, mais aussi les Juifs et les hérétiques et les schismatiques, ne peuvent avoir part à la vie éternelle; mais ils iront dans le feu éternel qui a été préparé pour le diable et ses anges. A moins qu'avant leur mort, ils ne la rejoignent; et ce qui est si important est L'UNITE DU CORPS ECCLESIASTIQUE, que seulement ceux qui restent à l'intérieur de cette UNITE peuvent tirer profit des sacrements de l'église pour le salut ... PERSONNE, même si ses dons charitables sont aussi grands que possible, PERSONNE, même s'il verse son sang pour le nom du Christ, ne peut être sauvé, à moins qu'il ne reste à l'intérieur et dans L'UNITE DE L'EGLISE CATHOLIQUE."
[Flo: en anglais: Cantate Domino 1441 (ex cathedra) "The Most Holy Roman Church firmly believes, professes, and preaches that none of those existing outside the Catholic Church, not only pagans, but also Jews and heretics and schismatics, can have a share in life eternal; but they will go into the eternal fire which was prepared for the devil and his angels. Unless before death they are joined with her; and that so important is THE UNITY OF THIS ECCLESIASTICAL BODY that only those remaining within this UNITY can profit by the sacraments of the church unto salvation ... NO ONE, let his almsgiving be as great as it may, NO ONE, even if he pour out his blood for the name of Christ, can be saved, unless he remain within the bosom and the UNITY OF THE CATHOLIC CHURCH."]

La même chose a été exprimée à Vatican II, et peut être trouvée dans: 1 Tim. 2:4, Actes 4:12, Gal. 1:8, Tit. 3:10, 2 Jean 10, St. Ireneaus, St. Cyprien, St. Jérôme, St. Augustin, St. Fulgentius and St. Jean de la Croix.

[Flo: il est clair qu'en dehors de l'Église Catholique, il n'y a pas de salut. Néanmoins, ne tombons pas dans l'excès contraire de dire que tous les non-catholiques vont en enfer:

Catéchisme de l'Église Catholique, #1260: "Tout homme qui, ignorant l'Évangile du Christ et son Église, cherche la vérité et fait la volonté de Dieu selon qu'il la connaît, peut être sauvé. On peut supposer que de telles personnes auraient désiré explicitement le Baptême si elles en avaient connu la nécessité."
"En effet ceux qui, sans faute de leur part, ignorent l'Evangile du Christ et son Eglise et cependant cherchent Dieu d'un coeur sincère et qui, sous l'influence de la grâce, s'efforcent d'accomplir dans leurs actes sa volonté qu'ils connaissent par les injonctions de leur conscience, ceux-là aussi peuvent obtenir le salut éternel." (Lumen Gentium, Vatican II).
"Il faut admettre de foi que, hors de l’Eglise apostolique romaine, personne ne peut être sauvé. [...] Cependant, il faut aussi reconnaître d'autre part, avec certitude, que ceux qui sont à l'égard de la vraie religion dans une ignorance invincible n'en portent point la faute devant le Seigneur. Maintenant, à la vérité, qui ira dans sa présomption, jusqu'à marquer les frontières de cette ignorance?" (Singulari Quadam, Pius IX).
"Il faut donc que tous se convertissent au Christ connu par la prédication de l'Eglise, et qu'ils soient incorporés par le Baptême à Lui et à l'Eglise, qui est son Corps. [...] Car le Christ lui-même, «en inculquant en termes formels la nécessité de la foi et du baptême (cf. Mc 16, 16; In 5), a du même coup confirmé la nécessité de l'Eglise dans laquelle les hommes entrent par le baptême, comme par une porte. C'est pourquoi ces hommes ne peuvent être sauvés qui, n'ignorant pas l'Eglise a été fondée comme nécessaire par Dieu, par l'intermédiaire de Jésus-Christ, n'auront cependant pas voulu y entrer ou y persévérer» (Lumen gentium). Bien que Dieu puisse par des voies connues de lui amener à la foi sans laquelle il est impossible de plaire à Dieu (Hébr. 11, 6), des hommes qui, sans faute de leur part, ignorent l'Evangile, la nécessité incombe cependant à l'Eglise (1 Cor. 9,16) - et en même temps elle en a le droit sacré - d'évangéliser, et par conséquent son activité missionnaire garde dans leur intégrité, aujourd'hui comme toujours, sa force et sa nécessité." (Ad Gentes, décret du Second Concile).
Maintenant, il est clair que la "Gospa" de Medjugorje commet une hérésie quand elle dit: "Les membres de toutes les religions sont égaux devant Dieu. Dieu règne sur chaque religion comme le souverain dans son royaume". Cela n'est pas catholique.].
Ce point ne peut pas être ignoré puisque le plus grand supporter de ces apparitions est Wayne Weible, un protestant qui jusqu'à récemment n'avait pas de désir de changer sa religion, puisque comme il l'a dit, "Elle nous accepte tous comme nous sommes." Pourquoi a-t-il dit ça? Parce qu'après 3000 apparitions, le thème principal est le Pluralisme.

Les paroles de Mirjana: "Elle a aussi dit fréquemment que ... il n'y a qu'un seul Dieu, et que ce sont les gens qui sont séparés. VOUS NE CROYEZ PAS SI VOUS NE RESPECTEZ PAS LES AUTRES RELIGIONS, MUSULMANE ET SERBE, ET VOUS N'ETES PAS CHRETIENS SI VOUS NE LES RESPECTEZ PAS."

Mohammed dit qu'il était le fils de Dieu et que le Christ n'était qu'un prophète. Il dit que tout musulman qui a tué un chrétien n' a pas plus péché que s'il a tué un chien. Nous devons aimer le Musulman, mais jamais respecter sa religion. La personne - oui; la religion - non, jamais.

Lors d'une interview avec Ivanka, une autre des voyantes, nous entendons: Question: "Il est important que les gens de bonne foi, quelle que soit leur appartenance religieuse ne se retournent pas les uns contre les autres. [nous sommes d'accord avec cela.] Mais dis-moi, que dit la Madonna à ce sujet?"
Ivanka: "La Madonna dit que les religions sont séparées sur la terre, mais que LES GENS DE TOUTE LES RELIGIONS SONT ACCEPTES PAR SON FILS."


Cette déclaration termine cette apparition à nos yeux. Mais continuons. Question: "Donc cela signifie que tout le monde va au Ciel?"
Ivanka: "Cela dépend de ce qu'ils méritent."
Question: "Oui, mais beaucoup n'ont jamais entendu parler de Jésus."
Ivanka: "Jésus sait tout au sujet de cela; je ne le sais pas. La Madonna dit 'BASIQUEMENT, LES RELIGIONS SONT SIMILAIRES.'"


[Flo: il ne faut pas confondre pluralisme et oecuménisme. L'oecuménisme cherche à restaurer l'unité entre les Chrétiens sans sacrifier la vérité. Le pluralisme ne s'intéresse pas à la vérité.
"Leur activité oecuménique ne peut être, en effet, que pleinement et sincèrement catholique, c'est-à-dire fidèle à la vérité reçue des Apôtres et des Pères, et conforme à la foi que l'Église catholique a toujours professée : elle tend à cette plénitude en laquelle, au cours des âges, le Seigneur veut que Son Corps grandisse.": citation du Document conciliaire de Vatican II, Décret de Oecumenismo, ("Unitatis Redintegratio") promulgué le 21 novembre 1964.
Liens utiles:
- SALVATION OUTSIDE THE CHURCH?
- Au sujet de l'oecuménisme: article en anglais sur l'unité.]



LES PAROLES-MEMES DE LA VIERGE
"Dis au prêtre et à tous que c'est vous qui êtes qui vous êtes divisés vous-mêmes sur la terre. LES MUSULMANS ET LES ORTHODOXES AINSI QUE LES CATHOLIQUES SONT TOUS EGAUX DEVANT MON FILS ET DEVANT MOI ..."

Devrions-nous jeter la Bible, jeter le Corps et Sang du Christ, jeter le Baptême, jeter l'unité de croyance, jeter la prêtrise, jeter la Confession? Ce n'est pas une surprise qu'un prêtre ait eu une relation sexuelle durant les apparitions. Ce n'est pas une surprise qu'un ordre illégal de prêtres et religieuses [vivant ensemble] n'ait été commencé à Medjugorje.

Est-ce une surprise que tous les acteurs de cette pièce, Weible, le Père Kraljevic, le Père Laurentin, le Père Rupcic, le Père Pelletier, Jim Bailey, Mary Lou McCall, Dr. Miravalle, le Père Vlasic, le Père Tardif, le Père Rancourt, Dr. Madre, and Monseigneur Franci [Flo: Franic?], soient tous membre du mouvement charismatique? [Flo: il faut faire attention car Rick Salbato, l'auteur de cet article, est très opposé au mouvement charismatique et a tendance à mettre tous les charismatiques dans le même panier.]

Nous venons de prendre part cette semaine à un groupe de prière Charismatique à l'Eglise Catholique de Sainte Elizabeth Seton, un groupe dirigé par le Père Michael Barry, Directeur du Charismatic Renewal de San Bernardino. Dans ce groupe de prière, il y avait des membres de Calvary Chapel, Harvest Crusade, et autres sectes protestantes. Chaque semaine, ces non-catholiques peuvent recevoir la communion dans nos Messes catholiques. La raison pour laquelle nous sommes allés à ce groupe de prière est de savoir pourquoi ils ont essayé de piéger Rick Salbato, un de nos speakers, pour qu'il parle durant "la retraite des Femmes" avec le Père Barry. [Flo: Rick Salbato fait beaucoup pour protéger l'Eglise des fausses apparitions.]

Rick Salbato était un membre du mouvement Charismatique Catholique pendant plusieurs années. Ils savaient qu'il ne donnerait pas son soutien au mouvement. Donc, ils ne lui dirent pas à qui il parlerait. Les Charismatiques ont un but Masonique et Pluralistique, très bien exprimé pas Monseigneur Franci [Flo: Franic?] [le seul Evêque, parmi les 35 Evêques de Yougoslavie, qui croient les voyants]:

"Je vois une NOUVELLE EGLISE naissant sous nos yeux; l'EGLISE DU SAINT-ESPRIT ... le rôle de Medjugorje est d'être vu avant tout, je crois, comme étant le RASSEMBLEMENT AVEC LES FRERES DES AUTRES RELIGIONS, AVEC LES MUSULMANS ET MEME AVEC LES FRERES MARXISTES ..."

Cette nouvelle église aura un nouveau chant, car les voyants ont dit au Père Gobbi [Flo: un autre faux prophète] que le chant favori de Marie est "THE BATTLE HYMN OF THE REPUBLIC" [mai 1988]. Cette nouvelle église a été le but de Satan depuis des milliers d'années. Cette nouvelle église est ce que l'Antichrist établira un jour.

Wayne Weible déclare maintenant que depuis le début de son premier voyage à Medjugorje, il voulait devenir un catholique. Cependant, ce n'est pas ce qu'il a imprimé durant les cinq premières années de sa promotion des apparitions. A ce moment-là, il ne voyait aucune raison de devenir catholique, puisque la vierge ne le demandait pas.



OBEISSANCE
Le test suivant, toujours le plus important, est l'obéissance. Satan connaît bien la doctrine, et il peut tromper beaucoup de gens avec ses mensonges; mais il ne peut pas être obéissant. Sa fierté ne lui permettra pas de même prétendre obéir à un simple humain.

Commençons avec les paroles de Padre Pio:
"Là où il n'y a pas d'obéissance, il n'y a pas de vertu.
Là où il n'y a pas de vertu, il n'y a pas de bien. Là où il n'y a pas de bien, il n'y a pas d'amour.
Là où il n'y a pas d'amour, il n'y a pas Dieu. Là où il n'y a pas Dieu, il n'y a pas de Ciel [Flo: Paradise]."

D'après les normes de Medjugorje, Padre Pio a de nombreuses bonnes raisons d'être désobéissant. Un prêtre en visite lui dit de brûler tous les témoignages de son intercession. Sans seconde pensée, il les brûla tous. Quand Vatican II introduisit la nouvelle Messe, bien qu'il aima la Messe Tridentine, il changea sans hésitation. Il envoya même au Saint Père une lettre offrant son soutien. Quand Rome lui dit d'arrêter de dire la Messe en public et d'arrêter d'entendre des confessions, il arrêta sans même demander pourquoi. Pendant six ans, il célébra la Messe dans sa chambre. Nous aimerions comparer Medjugorje et Padre Pio.

Voyons comment les acteurs de Medjurgorje comparent avec l'obéissance du Padre. Le 19 décembre 1981, six mois seulement après la première apparition, la "Dame" dit que celui qui est le plus à blâmer pour ces désordres [le conflit entre l'Evêque et les deux prêtres], était l'Evêque [Zanic]. Elle dit au Père Vego de rester et de ne pas partir comme on le lui avait ordonné. Souvenez-vous que les Pères Vego et Prusina avaient été exclus comme prêtres par leurs supérieurs.

Le 3 janvier 1982, la "Vierge" dit "Ivaca Vego n'est pas coupable. Laissez-le rester comme c'est maintenant. L'Evêque n'est pas en train de mettre de l'ordre et pour cela IL EST A BLAMER. IL NE SERA PAS TOUJOURS L'EVEQUE."
[Flo: Vego eut un enfant avec une religieuse qu'il épousa ensuite.]

Comparez cette déclaration de la Gospa avec les propos de la Vierge Marie durant les vraies apparitions. C'est ce qu'est le discernement. Vous voyez le sombre en le comparant avec le lumineux. Vous voyez la différence entre le bon et le mauvais en les plaçant les deux à la lumière de la vérité. Dieu ne veut pas que nous acceptions avec une foi aveugle tout esprit qui vient sur notre chemin. Dieu veut que nous cherchions la vérité, et nous la trouverons. Mais si vous ne cherchez pas?

Le 11 janvier 1982, Vicka écrit dans son journal intime: "La Vierge est contre l'Evêque."

Le 20 janvier 1982, les voyants posent des questions au sujet des prêtres qui sont exclus de leur ordre par Rome. La Vierge répond "Ils ne sont pas coupables. Dans sa décision, l'Evêque a agi de façon hâtive. Qu'ils restent."

Ce que cette "Vierge" nous dit est: "Qu'ils désobéissent". C'est à peu près à ce moment que le prêtre [Flo: Vego] avait une relation sexuelle avec la religieuse. Mais bien sûr, la Mère de Dieu ne savait peut-être pas cela???

Entre le 16 et 26 avril 1982, la "Vierge" parla encore et encore contre l'Evêque. A ce moment-là, toutes les Messes, Confessions, etc., dites par ces prêtres étaient et sont encore SACRILEGES.

Le 3 août 1982, l'Evêque Zanic demande aux voyants d'écrire la description du signe qui a été promis par la Vierge, et de placer cette description dans une enveloppe scellée, de telle sorte que si et quand le signe apparaît, la prophétie puisse être vérifiée avec les faits. Les voyants REFUSERENT D'OBEIR à l'Evêque. Cependant, Ivan, le jeune garçon voyant, avait la description dans une enveloppe et la gardait dans sa chambre.

Le 27 mai 1982, Vicka alla voir l'Evêque à sa demande et lui donna son journal intime [à ce moment, il y avait 30 jours]. Elle lui donna tout, si ce n'est pour les jours quand la Vierge parla contre lui: 19 déc., 3 jan., 20 jan., 16 et 26 avril. L'Evêque, qui savait déjà aux sujet de ces notes, lui réclama les parties manquantes. Vicka lui dit qu'il n'y pas d'autre cahier de notes et refusa de le lui donner.

Le 19 juin 1982, la Vierge déclara:
"Dis au Père l'Evêque que je lui demande sa conversion immédiate aux évènements de la paroisse de Medjugorje avant qu'il ne soit trop tard. Qu'il commence par s'informer lui-même au sujet de tous les évènements avec beaucoup de compréhension, d'amour et de responsabilité. Je désire qu'il ne crée pas de disunion entre les prêtres et qu'il ne devrait pas mettre l'accent sur les côtés négatifs. Je demande sa conversion à ces évènements. Je lui envoie le DERNIER AVERTISSEMENT. S'IL N'EST PAS CONVERTI, IL SERA CORRIGE. MON JUGEMENT, ET CELUI DE MON FILS, LE FRAPPERA. S'il ne met pas en pratique ce que je lui laisse savoir, dites-lui qu'il n'a pas trouvé la voie de mon Fils, Jésus."

On nous demande de croire que ce sont les douces paroles de la créature la plus obéissante de la terre: une Femme, qui obéit à Hérode et alla au recensement à Bethlehem bien qu'Elle soit enceinte de neuf mois; qui alla au Temple pour purification bien qu'Elle n'en ait pas besoin; qui fit circoncire Son Fils bien qu'Il n'ait pas besoin de circoncision; qui resta en dehors de la Salle de la Dernière Cène bien qu'Elle soit plus grande que tous les apôtres.

"Mon jugement" ne sont pas des mots que la Mère de Dieu pourrait dire. Marie est totalement miséricorde, jamais jugement. Dieu est justice, mais Marie est seulement amour, prière, et miséricorde. "Mon jugement le frappera": Moïse fit l'erreur de dire qu'"il" pouvait frapper le rocher et que de l'eau en sortirait. A cause de cette parole, il ne lui fût pas permis d'entrer la terre promise. Maintenant, on nous demande de croire que la Femme la plus obéissante de l'Histoire volerait au Père le droit de jugement et le prendrait pour elle-même. "Je réclame --- Je désire --- Je demande --- Je suis --- Je suis" ne sont pas les mots de Notre Dame. Aucune femme juive ne peut utiliser les mots "je suis". Les Juifs n'avaient pas le droit de dire à haute voix le nom de Dieu. Même Jean le Baptiste ne les utilisa jamais. [...].

Pauvre Evêque Zanic! Nous sommes sûrs qu'il devait trembler dans ses chaussures. Mais ne prenons pas trop légèrement cette menace. Bien que Satan ne puisse pas le toucher, il a été intimidé, harcelé et interpelé par les supporters des voyants.

Pour le récompenser pour sa position courageuse, Rome augmenta son domaine de juridiction. Trente-quatre (34) parmi les trente-cinq (35) évêques de Yougoslavie furent d'accord avec sa condemnation des apparitions. Le seul à les accepter est l'Evêque charismatique Franic qui est à la retraite. Quand Monseigneur Zanic prit sa retraite, son ami [Mgr Peric] devint le nouvel évêque. [Mgr Peric, évêque de Mostar, dit, dans une conférence prononcée à Maynoth, Irlande, en octobre 2004, qu’il y avait 20 évêques à Zadar. 19 se sont prononcés en faveur de la Déclaration de Zadar et un s’est prononcé contre.]

En décembre 1983, l'Evêque Zanic publia à travers sa curia épiscopale un avertissement contre la propagande irresponsable des Franciscains et il le résuma en disant:

"Il semble que les promoteurs de Medjugorje soient occupés à créer avec leur propagande une situation telle que l'authorité de l'Eglise n'osera pas s'y opposer. Mais l'Eglise n'a pas besoin de contre-vérités pour défendre la foi. LA VERITE DOIT ETRE PRESENTEE MEME SI C'EST DESAGREABLE. Au sujet du soutien de la 'Vierge' pour ces prêtres en rebellion ... Il n'y a pas eu de paix dans l'Eglise d'Herzégovine [Medjugorje] depuis quinze ans. La moitié des Franciscains résistent la retour de certaines paroisses au clergé du diocèse, en utilisant comme prétexte les soi-disant messages de la Bienheureuse Vierge à Medjugorje. Le présent provincial avec ses collaborateurs ainsi que l'autre moitié des Franciscains travaillent pour restaurer la paix avec l'Evêque. Ils ne croient pas aux apparitions. Ainsi, A CAUSE DE MEDJUGORJE ET DE LA 'REINE DE LA PAIX', IL Y A ENCORE PLUS DE TENSION ET D'INQUIETUDE! Regina pacis, ora pro nobis!"
Le 26 décembre 1983, [après que l'Evêque ait condamné un livre écrit par le Père Rupcic--"Les Apparitions de La Bienheureuse Vierge à Medjugorje"] la soi-disante "Vierge" pria pour le succès du livre.

Cardinal Kuharic, archévêque de Zagreb, déclara le 13 janvier 1984: "Si la Vierge a dit de telles paroles contre l'Evêque et en faveur des Franciscains suspendus, alors CE N'EST PAS LA VIERGE QUI A PARLE."

Le 26 février 1984, l'Evêque Zanic écrivit à un prêtre français:
"La propagande pour Medjugorje est terrible. Ils se préparent pour la GUERRE. C'est une lutte d'affirmation de soi de la part d'un groupe de Franciscains...Les défenseurs de Medjugorje sont désobéissants, ..."

"L'Osservatore Romano" [la voix de Rome] publia un compte rendu exact du Communiqué de l'Evêque Zanic le 24 juillet 1984, INTERDISANT TOUTE NOUVELLE PUBLICATION. Malgré cela, huit livres on été publiés et distribués dans le monde [Flo: il y en a probablement beaucoup plus maintenant (2003)]. Quiconque impliqué dans la publication et distribution de ces livres COMMET UN PECHE MORTEL CONTRE L'OBEISSANCE.

Néanmoins, une semaine après que Rome publia l'ordre, la "Vierge" commanda:
"FAITES LIRE AUX PRETRES le livre de l'abbé Laurentin et répandez le livre." [Flo: l'abbé Laurentin est un grand supporter de Medjugorje.]

Le 7 août 1984, l'Evêque Zanic interdit aux voyants d'utiliser l'immeuble de l'Eglise pour les apparitions. Les prêtres et les voyants refusèrent d'obéir. Le 30 octobre 1984, l'Evêque Zanic commanda encore que les apparitions ne prennent pas place dans les immeubles de la paroisse. Encore une fois, les prêtres et les voyants refusèrent d'obéir. Le même jour, l'Evêque publia son rapport:

"CE N'EST PAS LA VIERGE MARIE QUI APPARAIT A MEDJUGORJE."

Le 12 novembre 1984, à La Croix, les évêques yougoslaves déclarèrent qu'il ne doit y avoir aucun pélerinage à Medjugorje. Aucun prêtre de l'extérieur ne peut célébrer la Messe sans la permission de l'Evêque Zanic.

Au lieu d'être obéissants à l'Evêque, le Père Laurentin, auteur de la plupart des livres désobéissants, écrivit dans un grand journal Catholique:

"L'Evêque n'approuve pas les pélerinages. Les gens doivent continuer à venir à Medjugorje. Il sera nécessaire de parler de 'Voyages Spirituels' au lieu de Pélerinages."

En d'autres mots, si nous remplaçons le mot "pélerinage" par quelque chose d'autre, nous ne commettons pas de péchés en allant à Medjugorje. Laurentin nous prend-il pour de retardés???? Cependant, jetez un coup d'oeil à de la publicité pour des voyages à Medjugorje, et vous verrez non seulement le mot "Pélerinages", mais aussi des prêtres qui mènent les groupes.

En novembre 1984, l'Evêque Zanic reçut une lettre d'une ancienne religieuse Franciscaine. Elle dit qu'elle a travaillé à Zagreb avec un des prêtres de Medjugorje. Elle nomma le prêtre. Elle avait un bébé. Elle demanda de l'aide financière à l'Evêque. Elle n'arrivait pas à obtenir de l'aide de la part du prêtre. Vego, lui-même, admit en 1988 qu'il n'avait jamais vu l'enfant, qu'il ne voulait pas le voir, qu'il n'aidait pas l'enfant, et voulait juste oublier toute cette histoire. Dieu l'a oubliée, dit-il. Qu'arriva-t-il à la pauvre religieuse? Après la lettre de 1988, Vego l'épousa. [Flo: Vego est un des prêtres que la "Vierge" soutint contre l'Evêque.]

Le 25 mars 1986, l'Evêque Zanic publia un autre décret pour être sûr que personne ne soit trompé par la stupidité de Laurentin. "J'avais demandé que les choses de Medjugorje soient étouffées progressivement et terminées à Medjugorje, mais tout continue comme avant. C'est une honte. Par conséquent, JE DEMANDE MAINTENANT de vous sans indulgence ce qui suit:
Que les voyants ci-après soient empêchés d'apparaître en public.
Qu'il n'y ait plus d'apparitions dans l'église paroissiale. Que les voyants les aient dans leur maison, comme c'était le cas durant l'été 1981.
Que dans 10 jours et sans hésitation, la nouvelle statue de la Vierge, faite d'après l'apparition et placée devant l'autel, soit enlevée et qu'on y place l'ancienne statue.
Que tout discours au sujet des apparitions soit arrêté et qu'aucun message ne soit divulgué.
Que la dévotion, provenant des apparitions et en accordance avec les messages, soit arrêtée.
Que LA VENTE de souvenirs et de publications propageant les apparitions cesse. Les gens peuvent néanmoins aller en confession et la Messe peut être célébrée.
JE NE PERMETS PAS AUX PRETRES DE L'EXTERIEUR DE CELEBRER LA MESSE DANS LA PAROISSE OU DE PRECHER. Cela s'adresse aux moines Jozo Zovko, Tomislav Vlasic, et Ljudevit Rupcic en particulier.
Les voyants doivent livrer tout ce qu'ils ont écrit (la 'Vie de la Vierge Marie' en particulier) parce qu'il n'y a pas de raison de secret qui justifie le refus de communiquer cela. Les journaux intimes et les écrits sont des faits publics et ont une très grande influence sur les évènements de Medjugorje. Par conséquent, tout ces documents et toute cette matière doivent être placés sous le contrôle de la Maison de l'Evêque et doivent être sujets d'enquête.
Nous espérons que vous ferez tout ce qui est demandé de vous dans cette lettre. Je vous salue et que la bénédiction divine soit avec vous.
-- P. Zanic"



Le 6 avril 1986, les prêtres franciscains écrivirent une lettre à l'Evêque, refusant d'obéir à tous ses ordres. Deux jours avant cela, les enfants passèrent une autre contradiction de leur déesse qui avait dit auparavant que les apparition s'arrêteraient. Mais bien sûr, cela aurait été un grand problème pour les Franciscains, en vue de la lettre de l'Evêque. Ils avaient besoin d'un support continu de la part "du dernier mot dans la foi" [Flo: "last word in faith"], les voix des enfants:
"Aujourd'hui est le jour où je pensais ne plus vous donner de messages, parce que beaucoup d'entre vous ne m'acceptent pas. Mais la paroisse s'est mise en mouvement et je désire vous donner des messages D'UNE FACON TELLE QUE CELA N'A JAMAIS EXISTE DEPUIS LE COMMENCEMENT DU MONDE."

Le 10 avril 1986, Vicka refuse de livrer les écrits à la Commission d'Enquête. Au lieu de cela, la "Vierge" ordonne maintenant que cela soit publié par un Franciscain de son choix.

Le 23 mai 1986, l'Evêque Bovone, Secrétaire de la Congrégation pour la Doctrine de la Foi [Rome] envoya à l'Evêque Caporello, Secrétaire de la Conférence épiscopale italienne, un rappel que les pélerinages et la publicité sont interdits. Les Franciscains et les voyants n'obéissent toujours pas.

En juillet 1986, Vicka refusa encore de livrer ses manuscrits à la Commission de l'Evêque.

En 1987, Rome [L'Osservatore Romano] publie encore les ordres de l'Evêque. Quand l'attitude de Rome devient très, très forte, le Père Slavic abandonne finalement sa tentative de gagner l'approbation de l'Eglise. Il commet l'ultime hérésie en écrivant la déclaration suivante:
"A Medjugorje, l'apparition n'a pas besoin de reconnaissance officielle. LA VIERGE N'A PAS DEMANDE D'ETRE RECONNUE A MEDJUGORJE --- Elle a dit 'Je suis la Reine de la Paix' et non 'Je suis Marie, qui désire être reconnue dans l'Eglise.'" [Nous n'avons même pas besoin de commenter cette horrible déclaration.]

Au sujet de cette citation du Saint Père aux douze évêques italiens: "Laissez les gens aller à Medjugorje s'ils se convertissent, prient, se confessent, font pénitence et jeûnent ..."

Cette citation n'est PAS VRAIE, et est un autre exemple des mensonges qui sont répandus par les promoteurs de Medjugorje. L'Archévêque Pio Laghi, le Pro-Nuncio apostolique, écrivit à Joseph E. O'Connor le 1er mars 1988: "Bien qu'il y ait eu des observations au sujet de Medjugorje attribuées au Saint Père et à d'autres officiels du Saint-Siège, RIEN DE CELA N'A ETE RECONNU COMME AUTHENTIQUE ... Le fait que les déclarations [Flo: je pense qu'il parle ici des déclaration de l'Evêque Zanic] aient été publiées dans l'Osservatore Romano, le journal du Vatican, indique que la hiérarchie locale a le support du Saint-Siège."

Une autre fois, le Pro-Nuncio apostolique dit, pour répondre à Joseph E. O'Connor le 21 août, que concernant la Conférence des Evêques de Yougoslavie en 1987 et les déclarations de l'Evêque Pavao Zanic, "Cet office n'est pas au courant de quoi que ce soit, de la part du Saint-Siège, qui pourrait discréditer ce prononcement. Bien que cela ne provienne pas du Saint-Siège, cela mérite le respect, car le phénomène est sous la juridiction de la hiérarchie locale."

Non seulement cela, mais aussi, Rick Salbato, le Président de Unity Publishing Inc., est allé au Vatican et a parlé au Cardinal Edouard Gagnon, qui est considéré un ami du Pape. Il dit que le Saint-Père n'a jamais dit de telles paroles. En fait, en 1990, le Pro-Nuncio du Vatican, Laghi, et le Cardinal Ratzinger firent référence à la déclaration signée par le Cardinal Kuharic et l'Evêque Zanic dans l'Osservatore Romano comme la position officielle de l'Eglise. Voilà la vérité.

Le Père Robert J. Fox, le Prêtre de Fatima, écrivant un commentaire sur le livre de Wayne Weible, déclare "l'Archévêque Pio Laghi a dit que les remarques favorables fréquemment citées et attribuées au Pape encourageant les gens d'aller à Medjugorje ne peuvent pas être substanciées."

Pourquoi dans ce cas-là ces rapports vont-ils dans le monde entier? Parce que les promoteurs de Medjugorje ont engagé un évêque à la retraite, qui venait de prendre sa retraite à Rome, l'Evêque Paul Hnilica, pour promouvoir Medjugorje à Rome. La plupart de ces déclarations du Saint-Père provenaient de Hnilica en 1989. Ce que nous savons de lui est qu'il a été accusé de détourner des millions de dollars et qu'il a été reconnu coupable par le système judiciaire italien d'avoir volé des documents de Rome. Plus de 100 millions de dollars fûrent enlevés de Medjugorje et blanchis en passant par une banque italienne. Cela fût utilisé comme garantie [Flo: collateral] pour recevoir des prêts de la part de 10 banques européennes pour un montant d'un billion de dollars. Cela causa l'écroulement de plus petites banques en Europe, car les prêts ne fûrent pas remboursés à cause de la guerre et du manque de pélerins à Medjugorje.

Le 30 juin 1996, dans le journal "The National Catholic Register" (un journal [américain] pro Medjugorje), il fût écrit: "Le porte-parole du Vatican, Jauquin Navarro-Valis, dit dans une note du 19 juin à la presse que l'Eglise garde sa position officielle de scepticisme face aux apparitions mariales alléguées à Medjugorje. Le message de Navarro-Valis dit qu'il n'a 'pas de faits nouveaux' qui ont été présentés pour vérifier la validité des apparitions alléguées qui ont attiré 20 millions de pélerins durant les 15 dernières années.' Le message dit que pour l'instant, le Vatican 'doit respecter la compétence de l'Evêque local' concernant cette affaire."

Cependant, le 21 août 1996, ce même porte-parole du Vatican dit à Catholic News Service que bien que les diocèses ne peuvent pas organiser de pélerinages, "Vous ne pouvez pas dire aux gens de ne pas aller là-bas jusqu'à ce que cela ait été prouvé faux. Cela n'a pas été dit, donc chacun peut y aller s'il veut." Nous devons accentuer le fait qu'officiellement, Rome n'a pas condamné Medjugorje, mais a laissé la position courante de l'Evêque local tenir jusqu'à ce que l'enquête soit finie. Nous savons que l'enquête est finie, mais le Vatican attend le moment politiquement correct pour l'annoncer.

La vérité au sujet de la position de Rome est énoncée le mieux par le Père Philip Pavich (OFM). Le Père Philip Pavich a vécu et entendu des confessions à Medjugorje depuis 15 ans. Au début, il y croyait. Il nous a dit que le nouvel Evêque de Medjugorje fût choisi par le Vatican. En fait, il habitait et travaillait à Rome quand l'Evêque Zanic alla défendre sa cause au Vatican. Quand l'Evêque Zanic visita le Vatican, il resta chez l'Evêque actuel, qui était son meilleur ami et qui partageait son point de vue au sujet des apparitions. Quand l'Evêque Zanic prit sa retraite, le Vatican s'assura qu'un Evêque partageant son point de vue soit appointé.

"Cela étant le cas" dit le Père Pavich, "comment pouvons-nous dire que Rome ne partage pas le point de vue de l'Evêque Zanic?" Le Père Pavich reste à Medjugorje sous la direction de ses supérieurs à Rome. Il veut partir. Il ne croit pas aux apparitions. Il est obligé d'écouter des confessions jusqu'à 10 heures par jour, parce que les autres prêtres Franciscains sont trop occupés à étudier les arts marshal [New Age] contre les ordres directs de leurs supérieurs. [Flo: il semble que "marshal arts" signifie arts martiaux, même si ce terme est très peu utilisé.].

Personne parmi les 42 évêques yougoslaves ou parmi les prêtres du diocèse ne croit aux apparitions. Pourquoi donc ceux qui ne sont pas de la région et qui ne connaissent pas les faits tiennent-ils à y croire, même au point de désobéissance contre l'Eglise? Le nouvel Evêque a non seulement condamné les apparitions, mais il a aussi mené une attaque tonitruante contre le nouveau film "Gospa". Quand il a répété ses positions concernant les Franciscains qui quittent l'Eglise, il fût kidnappé et tenu prisonnier. Le Nuncio du Vatican dût venir le faire libérer.

Bien qu'il n'y ait plus d'index [Flo: je crois que l'index est une liste de livres interdits car jugés contraire à la foi catholique] écrit pour les livres [il y a tellement de livres sur le marché qu'il n'ait plus possible d'avoir un index], le Répertoire Catholique déclare en résumé:

"Il n'est pas nécessaire qu'un livre soit dans l'index pour qu'il soit interdit. Il y a douze classes de publications qui sont interdites par loi générale (cc. 831, 832). En bref, ce sont: ---
2) livres qui par argument défendent une hérésie ou un schisme ou qui essaient de diminuer [Flo: undermine] la religion;
5) cela s'applique aussi aux visions et autres phénomènes supernaturels publiés sans être approuvés;
6) livres qui attaquent les dogmes Catholiques ou la hiérarchie ou qui défendent des erreurs condamnées par le Saint-Siège;
11) livres qui propagent de fausses indulgences;
12) images imprimées de Notre Seigneur, de la Bienheureuse Vierge, des anges, des saints, ou autres serviteurs de Dieu, images qui sont en contradiction avec l'enseignement de l'Eglise."
Les promoteurs de Medjugorje sont en infraction avec 2, 5, 6, 11, et 12, parce qu'ils défendent l'hérésie du "pluralisme" [Flo: pluralisme: toutes les religions sont égales], parce qu'ils encouragent la disobéissance à l'Evêque, parce qu'ils publient sans approbation de l'Eglise, parce qu'ils font de fausses affirmations au sujet d'indulgences et parce qu'ils impriment des images de la Vierge qui n'ont pas reçu d'approbation Catholique.

Wayne Weible, le plus grand de ces promoteurs, durant un discours qu'il donna à l'Eglise Catholique St. Francis à Vista, Californie, le 23 octobre 1996, donna en détail la soi-disant "obéissante position" de ceux qui soutiennent Medjugorje.
Ci-dessous est la lettre que nous lui avons écrite. Mr. Wayne Weible,
P O Box 2647
Myrtle Beach, South Carolina, 29578
Nous sommes allés à votre discours à Vista la semaine dernière et nous avons quelques questions concernant quelques uns de vos propos. Votre discours principal était très bien et nous étions contents de vous voir donner la plus grande importance à la Messe, puisque c'est le plus grand de tous les miracles. Cependant, durant la séance de questions et réponses, vous avez fait quelques déclarations que nous aimerions que vous expliquiez.


_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Ven 10 Déc 2010 - 2:33

Vous avez dit correctement que Rome a passé jugement en déclarant qu'ils n'ont rien pu trouver de supernaturel dans les apparitions. Ensuite, vous dîtes que c'étaient les même mots utilisés à Fatima et à Lourdes. Nous avons étudié tous les livres sur Fatima et Lourdes et nous n'avons pas pu trouver un seul Evêque, prêtre, ou même une personne qui ait fait une telle déclaration.

Nous vous demandons de produire la preuve de ces accusations. Le fait est qu'il n'y a jamais eu de condamnation de Fatima ou de Lourdes. Les mots "Consiet de non supernaturalate" (il est établi qu'il n'y a rien de supernaturel ici), et "Non constat de supernaturalitalate" - (il n'est pas établi qu'il y ait quelque chose de supernaturel) ont été les deux utilisés pour Medjugorje, mais jamais pour Fatima ou Lourdes. Ces deux déclarations sont les moyens officiels de l'Eglise pour déclarer une révélation privée fausse, puisque si ce n'est pas supernaturel (c'est-à-dire "pas de Dieu"), alors cela veut dire que c'est une escroquerie ou que cela vient de quelqu'autre esprit. Si l'Eglise dit "pas supernaturel", malgré les millions qui disent avoir vu des miracles, c'est en soi une déclaration très importante.

Ensuite, vous avez dit que l'Eglise ne peut pas arrêter une enquête tant que les apparitions continuent. Cela aussi n'est pas vrai. Toute preuve du contraire que vous puissiez apporter serait appréciée. Vous serez d'accord que Fatima a été approuvé, et cependant, les apparitions à Lucia continuent. Mirna Nazzour de Damas a reçu l'approbation de son Evêque et de trois Pro Nuncios du Vatican et pourtant, les apparitions et miracles continuent.

Vous dites que la vraie preuve de l'authenticité des apparitions est qu'après 15 ans, des millions y croient encore. Avec ce critère, nous pouvons dire la même chose de l'Arianisme, du Protestantisme, et du mouvement New Age.

Nous nous réjouissons de recevoir votre réponse,

Unity Publishing, Inc.
10-26-1996



Réponse: pas encore!

C'était juste un résumé de l'obéissance des voyants, des acteurs, et de la soi-disante "Vierge de Medjugorje".



COMPARAISON
Le 25 mai 1984, la soi-disante "Vierge" commanda que son deux-millième anniversaire soit célébré le 5 août. L'Evêque Zanic interdit cette requête. La "Vierge" demanda alors que la fête de sa naissance soit célébrée le 5 août au lieu du 8 septembre. Qu'en est-il de la fête de l'Immaculée Conception? Faudra-t-il la changer aussi?

Dieu ne se contradit point Lui-Même. Et une vraie voyante ne contradit pas une vraie voyante. Puisque Catherine Emmerich, Therese Neumann, Marie Agréda, et l'Eglise ont dit que Marie est née le 8 septembre, que devons-nous faire de cette femme de Medjugorje?

En fait, Mirna de Damas reçut quatre différentes apparitions à la veille du 8 septembre. Une le 8 septembre de cette même année, 1984. La veille du 8 septembre 1985, Christ dit "Je suis le Créateur. Je L'ai créée pour qu'Elle Me donne la vie..."

Nous avons en notre possession une déclaration écrite par le Franciscain prêtre, Père Slavko Barbaric de Medjugorje, et signée par son interprète, John T. Shindler. Ce document contient de nombreuses questions présentées à la Gospa par l'intermédiaire des voyants.

Voici quelques unes des questions et des réponses de la Gospa (Vierge?): Question 2: Quand est-ce qu'un bébé reçoit une âme vivante?
Réponse de la Gospa: "Quatre mois et demi."
Question 4: Qu'en est-il des UFOs [Flo: soucoupes volantes]? Sont-ils vrais?
Réponse de la Gospa: "Oui."
Question 7: Adolf Hitler, Marshal Tito, et le Pape Paul VI ont-ils été remplacés durant leur vie par des méchants sosies?
Réponse de la Gospa: "Oui. C'étaient des hommes bons remplacés par de méchants sosies rouges."
Question 8: Etes-vous apparue à Necedah, Wisconsin?
Réponse de la Gospa: "Oui. Mais personne n'a écouté, et pas les mauvais évêques américains."


La réponse à la Question 2 permettrait de légaliser presque tous les avortements; la Question 4 n'a pas besoin de commentaires; la réponse à la Question 7 est la même qu'aux apparitions de Bayside [Flo: Bayside est une autre fausse apparition], et la Question 8 prouvera qu'il y a aura les même fruits [Flo: entre Medjugorje et Necedah] à la longue. A Necedah, la voyante mourut en dehors de la grâce de l'Eglise et ne reçut pas un enterrement avec l'Eglise. Necedah a été repris par les prêtres et évêques d'une secte hérétique, "The Old Roman Catholics", qui s'est séparée de l'Eglise après Vatican I.

Nous avons des rapports complets sur Bayside et Necedah. Un de nos contributeurs a vécu à Necedah pendant 6 ans avec toute sa famille. Si la Gospa soutient Necedah, elle (ou il) ne vient pas de Dieu.



LE FILM "GOSPA"
Au sujet du film "Gospa", il est mieux de ne rien dire à part ce que le nouvel évêque de Medjugorje a déjà dit dans sa lettre publiée et envoyée dans le monde entier à ceux qui font la promotion pour le film ou même qui vont voir le film.

"Faussetés sur film
Le Chancery bureau du diocèse de Mostar en Bosnie et Herzégovine sent qu'il est nécessaire de faire la déclaration suivante au sujet du film "Gospa" (Notre Dame) qui a été montré dans le monde entier depuis avril de cette année. Nous laissons l'évaluation artistique du film aux critiques compétents du cinéma et nous mettrons notre attention dans son contenu religieux et ecclésiastique.

1) Abus d'un saint nom. D'après le titre religieux du film "Gospa", un croyant devrait s'attendre à un contenu beaucoup plus religieux dans le film: des études Mariales ou Mariologicales, ou messages de la Bienheureuse Vierge Marie, la Mère du Christ. Cependant, dans le film, malgré son titre "Gospa", très peu est dit sur Marie, la Mère de Dieu. Ce très saint nom de la plus bénie des femmes semble avoir été utilisé pour la promotion mondaine d'intérêts ou d'idées personnels ou de groupe. L'honneur de la Mère Immaculée de Dieu, pleine de grâce, ne permet pas que son nom soit utilisé pour des raisons commerciales ou pour promouvoir de la propagande.

2) Une fausse présentation de l'Evêque. Le Chancery bureau du Diocèse de Mostar rejette résolument comme fausses toutes les scènes et paroles concernant le comportement ecclésiastique de Monseigneur Pavao Zanic, l'ancien Evêque diocésain (sous le nom de Peter Subic dans le film) quant aux évènements de Medjugorje. On ne peut pas se réclamer de la 'liberté d'expression artistique' du directeur ou des scénarios en présentant des faussetés sur l'officiel de l'Eglise sans se baser sur la réalité. L'Evêque Zanic fît à la mi-août 1981 une déclaration officielle sur le phénomène concernant Medjugorje (Glas Koncila, 16/1981, 1). Contrairement à ce qu'on pourrait conclure du film, l'Evêque n'a jamais montré montré ne serait-ce qu'une ombre de lâcheté ou de laissez-aller en face des authorités communistes, ou de collaboration avec les communistes. Au contraire, l'Evêque s'est toujours comporté de façon courageuse et digne. Cela se voit dans la lettre de protestation de l'Evêque envoyée au Président de l'Etat d'alors, Sergej Kreigher, le 1er septembre 1981, lettre dans laquelle l'Evêque condemna avec indignation toutes les attaques calomnieuses et sans signification contre certains Franciscains, parmi eux Fra Jozo Zovko et l'Evêque lui-même. L'Evêque écrivit: 'En tant qu'Evêque Catholique et tête du Diocèse de Mostar, je condamne toutes ces attaques calomnieuses et irresponsables contre moi-même et mes prêtres mentionnés, attaques qui n'aident en rien une évaluation sobre des évènements dans la paroisse de Medjugorje. Ces mesures offensives font de la discrimination contre nos droits civils et humains. Je demande que vous fassiez attention à ma protestation, et que vous qui êtes la personne la plus responsable du SFRJ (l'ancienne République Fédérale Socialiste de Yougoslavie) preniez immédiatement action nécessaire contre de telles erreurs irresponsables.' (Crvka na Kamenu, 9-10/1981, 1). Présenter l'Evêque Zanic comme un collaborateur avec les communistes ou comme étant faible dans ses discussions avec un Franciscain sur Medjugorje contredit tous les sermons et déclarations publics de l'Evêque qui sont bien connus concernant ces évènements, et particulièrement concernant le prêtre Franciscain mentionné. Comme témoin vivant, l'Evêque Zanic peut aussi témoigner à tous de la vérité.

3) Il est vraiment regrettable que le film "Gospa" présente, comme protagoniste et comme symbole des centaines de prêtres catholiques qui furent torturés et martyrisés en Croatie et Bosnie-Herzégovine, un seul prêtre religieux encore vivant actuellement qui naquit quand les autres mouraient pour leur foi et leur patrie, un prêtre qui est depuis des années en situation irrégulière avec son Eglise! Un film qui abusa le nom de Notre Dame et qui ne s'abstient pas de faire une présentation incorrecte et insultante de l'Evêque local ..."




ESCROQUERIE
Il y a bien sûr la possibilité que c'est une escroquerie. Les apparitions seraient mises en scène. Les enfants savent exactement à quelle heure la "Vierge" va apparaître. Ils ne sont pas en extase. Ils quittent la pièce avec les prêtres. Le prêtre leur donne un papier avec son écriture. Ils reviennent dans la pièce et lisent le message. Tout sorcier ou magicien ferait beaucoup mieux que cela. La documentation des trois premières années montre trente mensonges de la part des voyants, et des centaines de mensonges de la part des acteurs de cette pièce théatrale: les prêtres et les promoteurs, Laurentin en particulier.

Il y a des rumeurs de lumières laser utilisés pour produire des signes dans le soleil. Il y a des centaines de cas de brûlures des yeux quand les gens regardent dans le soleil. Il y a un cas de guérison, mais la PERSONNE GUERIE EST EN FAIT DECEDEE. Cela reste une guérison dans les annales. Parmi les milliers de prétendues guérisons, pas une seule n'a été prouvée. Le cas le plus proche d'une guérison est le cas de Rita Klaus, mais il n'y a jamais eu de preuve qu'elle avait vraiment M. S. [Flo: M. S. est vraisemblablement la sclérose en plaques (Multiple Sclerosis).] On pourrait trouver étrange que le gouvernement communiste supporta (ou au moins permit) les apparitions. Il y a une très grande possibilité d'escroquerie.

Il se pourrait que les prêtres, risquant une expulsion, aient planifié l'apparition simplement parce qu'ils voulaient rester dans la paroisse. La situation devint incontrôlable et maintenant il ne peuvent plus arrêter cette histoire. Les choses devinrent probablement complétement incontrôlables et c'était après tout un gouvernement communiste. Maintenant, il y a le problème de la guerre et de l'expulsion de la paroisse.

Considérant que deux des prêtres avaient des relations sexuelles avec des religieuses à ce moment-là, où iraient-ils gagner leur vie dans un pays ravagé par la guerre, s'ils quittaient la paroisse? Considérez aussi ce qui arrivera aux enfants si tout est admis. Que ferait le gouvernement?

Mais est-ce qu'un prêtre irait aussi loin? Avec qui d'autre avaient-ils des relations sexuelles? Ce n'est pas une question injuste considérant le passé. Vous avez lu au sujet du nouvel ordre de prêtres et religieuses vivant ensemble, n'est-ce pas?



DIABOLIQUE
Cependant, il y a deux problèmes avec l'idée d'une escroquerie. Toute escroquerie de cette ampleur aurait été bien préparée et tous les acteurs auraient été coordonnés. Satan et ses démons ont une grande faiblesse - fierté. Ils ne peuvent rien faire d'une façon simple et humble. Tout est comme pour montrer de la puissance, toujours plus grand et mieux que tout. D'un autre côté, Marie est calme, sainte, humble, et très, très maternelle. Sa présence apporte la paix et le calme à l'âme. Regardons de plus près les apparitions.

A la première apparition, il y avait de la terreur et de la panique.
"Qu'est-ce qui se passe?" cria Vicka. "Est-ce qu'il y a un serpent?"
"Non! Pas un serpent!"
Vicka courut en haut, mais la vue de l'apparition l'effraya tellement, que prise de peur, elle laissa ses chaussures et s'enfuit.
"Tous, nous criions et grimacions." [Flo: pulled faces]

A la deuxième apparition, Mirjana demanda un signe à montrer aux gens. Les aiguilles de sa montre se mirent à tourner. [Un truc typique de l'occulte! Tout vrai membre du mouvement New Age peut faire ça.]

A la troisième apparition, Vicka fut poussée ou tirée hors de la route par des mains invisibles, et soudain, la Vierge apparut. [Maternel?]

A la quatrième apparition, Maria fut violemment et mystérieusement projetée au sommet de la colline. [Calme et paisible?]

Le 4 septembre 1981, Vicka écrit dans son journal intime:
"Nous lui posâmes des questions au sujet de l'homme qui vit Jésus dans la rue, alors qu'il conduisait des gens dans sa voiture. Il rencontra un homme qui était tout ensanglanté--cet homme était Jésus--Il lui donna un mouchoir sanglant en lui disant de le jeter dans la rivière. Sur son chemin, il rencontra une dame--c'était la Bienheureuse Vierge Marie--Elle demanda au conducteur le mouchoir ensanglanté. L'homme lui donna un mouchoir qui lui appartenait à lui, mais la Vierge lui demanda le mouchoir ensanglanté. La Vierge dit: 'S'IL NE ME L'AVAIT PAS DONNÉ, CELA AURAIT ÉTÉ LE DERNIER JUGEMENT POUR TOUS.' La Vierge dit que cette histoire est vraie."
[On nous demande de croire que c'est là la douce et aimante Mère de Dieu. Satan nous prend-il pour des imbéciles? Mais l'apparition suivante raconte toute l'histoire.]

Le 10 janvier 1982, Mirjana raconte une étrange apparition où de la lumière qui précède normalement l'arrivée de la Vierge, SATAN ÉMERGEA, À MOITIÉ DIABOLIQUE, À MOITIÉ DÉGUISÉ SOUS LES TRAITS DE MARIE. Finalement, la vision de Satan changea complétement en la vision de Marie.
"La Vierge programma toute la séquence pour nous tester." dit Mirjana.

Ou bien, est-il possible que Dieu ait permis aux enfants de voir la vérité, mais qu'ils n'ont pas encore accepté la vérité? Vrai, Faux, ou Diabolique, quoi? La Vierge a dit que les UFOs existent réellement, que le Pape Paul VI était remplacé par un "méchant sosie rouge" [la même chose qu'à Bayside], et que Necedah, Wisconsin, aux Etats-Unis, était une vraie apparition de Marie, mais que les mauvais évêques d'Amérique ne l'acceptèrent pas. Si c'est une escroquerie, prendraient-ils le risque de soutenir les UFOs, Bayside et Necedah? Si c'était diabolique, Satan ne voudrait-il pas soutenir ses propres oeuvres? Les démons aiment faire des choses stupides et les faire croire aux gens, de façon à pouvoir se moquer de Dieu.



POURQUOI?
Si c'est diabolique, la question qui se pose toujours encore et encore, "Pourquoi Satan ferait quelque chose qui pousse les gens à arrêter de pécher et à devenir saint?" Qu'aurait-t-il à gagner?

La réponse à cette question est très simple. C'est le "PÉCHÉ CONTRE LE SAINT ESPRIT". L'Ecriture dit que tous les péchés sont pardonnables, mais qu'un péché contre le Saint Esprit n'est pardonnable, ni dans cette vie, ni dans la vie à venir.

Comment cela est-il possible? Le Saint Esprit est Amour Divin. Il est Miséricorde Divine. Il est le Sacré Coeur de Jésus. Il est l'amour du Fils pour le Père et du Père pour le Fils. [Flo: je ne veux pas me tromper ici, donc voici le texte original: How is that possible? The Holy Spirit is Divine Love. He is Divine Mercy. He is the Sacred Heart of Jesus. He is the love of the Son for the Father and the Father for the Son.]

La Doctrine de la Foi, l'Evêque Sheen, et le Pape Jean Paul II disent tous la même chose. Le péché impardonnable du Vingtième Siècle est le démenti [Flo: denial, non-reconnaissance] du péché.

Le péché contre le Saint Esprit est le refus d'accepter qu'on a péché [Flo: denial of sin]. Une prostituée sait qu'elle pèche et au moment de la mort, elle pourrait se repentir de ses péchés et aller au Ciel. C'est tout ce qui est nécessaire pour aller au Ciel. La seule raison pour laquelle les gens tombent en Enfer comme des FLOCONS DE NEIGE est qu'ils croient qu'ils ne sont pas des pécheurs, et par conséquent, au moment de la mort, ils ne sont pas repentants. Dien ne peut pas pardonner un pécheur non-repentant. S'ils ne demandent pas pardon, Dieu ne peut pas leur pardonner.

Qu'est-ce que tout cela a à voir avec Medjugorje? La soi-disante Vierge de Medjugorje a seulement trois messages.

Toutes les religions sont égales aux yeux de Dieu.
Que le Mouvement Charismatique Born-Again est du Saint Esprit.
Que le Mouvement Charismatique mettra toutes les églises ensemble dans une Nouvelle Eglise appelée l'Eglise du Saint Esprit. Une église sans Doctrine et donc sans FOI. Chaque personne dans cette nouvelle église décidera par lui-même ce qui est juste et ce qui est faux, ce qu'il croit, et ce qu'il ne croit pas. La vérité n'aura pas d'importance.
Toutes ces trois choses ont le même résultat. Personne ne pêche. Si Dieu voit toutes les religions de la même façon, alors la Bible est un mensonge. Tout l'Ancien Testament et tout le Nouveau Testament parlent constamment de fausse doctrine. Dans les Epîtres de Paul, Jean, Jacques, Jude, et Pierre, une fausse doctrine est condamnée avec la sentence de l'Enfer.

Les Eglises Protestantes arrivèrent dans le monde pour apporter la non-acceptance de l'existence de la plupart des péchés. [Flo: to bring a denial of most sins] Martin Luther nia tous les péché [Luther disait: « Pecca fortiter, sed crede fortius ». Cela veut dire : « Pèche beaucoup, mais crois davantage »]. Le Roi Henry VIII nia le péché d'adultère. Tous nient la prêtrise Apostolique. La plupart n'acceptent pas la présence réelle du Christ dans l'Eucharistie. Mohammed n'accepte pas le Christ en tant que Dieu.

Si nous croyons que ces non-vérités ne sont pas un péché, et mourons en croyant en elles, Satan a gagné nos âmes. Pourquoi? Parce que nous croyons en une fausse parole de Dieu, un faux Christ.

Si nous croyons, comme les Charismatiques, qu'après avoir reçu l'"Esprit", nous ne pouvons pas pécher, Satan a gagné nos âmes.

Encore une fois, Pourquoi? Nous voyons une nouvelle Eglise Satanique, prophétisée par Catherine Emmerich. Nous voyons une église de l'Esprit, Internationale et toutes-dénominations. Le prochain pape [comme prophètisé par Don Bosco, Malachi et beaucoup d'autres] sera un des papes les plus saints de l'histoire. Qu'arrive-t-il si, et ce n'est qu'une conjecture, qu'arrive-t-il si, dans le monde entier, au même moment, la "Vierge" de Bayside, de Garabandal, de Mexico, de Medjugorje, des Charismatiques et toutes les autres fausses apparitions [toutes immédiatement-d'une seule voix] disent que le vrai pape est l'anti-Christ?

Qui croiriez-vous? L'Eglise? Les Cardinaux? Ou croiriez-vous les messages des voyants?



CONCLUSION
Rappelez-vous que l'Eglise et seulement l'Eglise peut prendre des décisions dans ces domaines. L'Eglise a parlé au sujet de Medjugorje. De nouvelles investigations ne produiront rien de nouveau. Dans le cas de Medjugorje, les deux Evêques ont parlé. Ils ont répété encore et encore que cela ne vient pas de Dieu. Trente-quatre évêques de Yougoslavie sont d'accord avec eux. Rome est d'accord avec eux. Mais malgré tout cela, nous aimerions donner notre opinion des apparitions. [D’après la conférence de Mgr Peric à Maynoth, ils étaient 20 et non pas 34. 19 évêques ont voté contre Medjugorje, et un pour.]

Considérez que la Yougoslavie est célèbre pour deux choses: les plages nudistes et le commencement de la Première Guerre Mondiale. Il semble probable que Satan ait trouvé une ouverture dans le manque de grâce autour de Medjugorje.

Nous pensons qu'au début, ce n'était pas une fraude. C'était Satan qui apparaissait aux enfants effrayés, déguisé en Marie, peut-être même pendant les deux premières années. Nous expliquerons les raisons plus tard. Nous pensons que les Franciscains, et le mouvement mondial charismatique vit cela comme une grande opportunité de donner un coup de main à leur mouvement qui perdait de vitesse. Quand Satan arrêta d'apparaître, ils ne voulaient pas laisser le mouvement s'arrêter. Si ça s'arrêtait, l'Eglise pourrait émettre une condamnation finale, et ils voulaient propager davantage de messages dans le monde. Quel meilleur moyen que la Mère de Dieu Elle-même?

Le don de diverses langues [Flo: speaking in tongues: c'est quand les gens se mettent à parler soit des langages existants qu'ils ne connaissent pas, ou un langage qui n'existe pas. Surtout, dans le dernier cas, il est possible que cela soit causé par le démon. Ce genre de choses est très populaire chez les Charismatiques] est encouragé à Medjugorje, mais le Rosaire ne l'est pas. Oh oui! Les gens qui vont là-bas prient le Rosaire, et nous avons vu trois chapelets qui furent changés en laiton. Quand on leur pose des questions au sujet du Rosaire, les enfants disent qu'il le prient de temps en temps. Considérant qu'ils disent que nous devrions prendre au moins dix minutes pour dire un Notre Père, un Rosaire entier prendrait 32.5 heures. Pas étonnant qu'ils ne le prient pas. Après plus de 1000 apparitions, aucune apparition ne mentionnait le Rosaire, le Scapulaire, les Cinq Samedis, la menace de la Russie, l'Immaculée Conception, et les deux Coeurs jumeaux de Jésus et Marie.

Satan est un ange "du" Ciel. Il ne serait pas assez stupide pour faire ce qui se passe maintenant à Medjugorje. Oui! Nous pensons qu'il a commencé toute cette affaire. Mais il était suffisamment malin pour s'arrêter au bon moment. Les Charismatiques Franciscains n'étaient pas aussi réceptif. Ils ont vu une opportunité.

Dans une lettre de nouvelles publiée par Frère Michael de la Sainte Trinité à St. Parres-Les-Vaudes, France, il fut reporté que Soeur Lucia de Fatima raconta à un membre de sa famille que ce n'est pas la Vierge Marie qui apparaît à Medjugorje.

Nous avons personnellement parlé avec son directeur spirituel, le Père Messias Coeher [qui publie aussi le magazine officiel de Fatima]. Il déclara aux membres du CUF et à nous dans chacun des quatre discours à Detroit que Lucie a répété encore et encore que ce n'était pas la Vierge Marie qui apparaît à Medjugorje. Il donna l'adresse de Lucie et dit que des religieuses là-bas traduiraient de presque tout langage. Il suggéra que chacun devrait recevoir de l'information de première main. Son adresse est:
Sister Lucia De Jesus
Convento De Santa Terresa
3000 Coimbra
Portugal
[Flo: j'ai écrit à Soeur Lucia pour en avoir la preuve, mais je n'ai pas reçu de réponse. Soeur Lucia étant décédée, cela est maintenant impossible à vérifier.]

L'adresse du Père Pavich [qui vit à Medjugorje et qui entend les confessions de ceux qui vont là-bas] est:
Fr. Philip Pavich (OFM)
Franciscan Community
St. James Church
Medjugorje, Bosnia-Hercegovina,
Yugoslavia
[Flo: je ne suis pas sûre que cette adresse soit encore valable.]

Lui aussi a de l'information de première main au sujet des voyants et des promoteurs de Medjugorje, et le mois de mars prochain, il prendra sa retraite de Medjugorje et pourra donner des informations qu'il a cueillies pendant 15 ans.
Donc, c'est notre conclusion, sans embages et sans aucune réservation:
L'Evêque Zanic dit:
"CE N'EST PAS LA VIERGE MARIE QUI APPARAIT A MEDJUGORJE."

L'Archévêque, Cardinal Kuharic dit:
"CE N'EST PAS LA VIERGE MARIE QUI APPARAIT A MEDJUGORJE."

Lucia de Fatima dit, N'allez pas là-bas ---
"CE N'EST PAS LA VIERGE MARIE QUI APPARAIT A MEDJUGORJE." [Cela est difficile à vérifier.]

Et donc, nous disons:
"CE N'EST PAS LA VIERGE MARIE QUI APPARAIT A MEDJUGORJE."

Nous sommes désolés si ce n'est pas la réponse que vous vouliez entendre, mais notre travail et notre prière est l'unité en vérité et en amour. Notre amour doit être d'abord pour la vérité. Quoi que ce soit qui n'est pas la vérité se terminera dans le pire de tous les mauvais fruits, "divisions à l'intérieur de Corps du Christ". Peut-être n'avez-vous pas aimé ce que nous avons à dire, mais un jour, vous apprendrez à aimer notre amour honnête de la vérité.

Sur la Croix, le Christ fut tiré et étiré pour tenir sur la croix, tellement que Ses bras furent disloqués aux tendons [Flo: sockets]. Il fut presque déchiré [Flo: séparé]. L'Eglise est le Corps du Christ. Satan veut faire la même chose à ce Corps du Christ, et il est en train de faire un très efficace et terrible travail.

Dans ce Vingtième Siècle, Satan est en train de faire un effort de partout pour détruire l'Eglise du Christ. Il est en train d'attaquer de la gauche avec les théologiens libéraux comme Teilhard de Chardin, Hans Kung, Rudolph Bultman, M. Fox, Cullen Murphy, Karl Rahner, Ed Scillebeeckx, et Monica Hellwig, avec de philosophes libéraux comme Descartes, Kant, Nietzshe, Rousseau, Voltaire, Marx et Hegel [tout cela est à vérifier]; avec des nouvelles religions comme la Psychologie, la Psychiatrie, la Sociologie, le Pentecostalisme, le Spiritualisme et le Pluralisme; et avec des journaux anti-catholiques comme THE AMERICAN CATHOLIC et LE NATIONAL CATHOLIC REPORTER. [Flo: ici, au sujet de la psychologie et psychiatrie, je ne pense pas que l'auteur dénie que des maladies mentales ou problèmes psychologiques existent; mais je pense qu'il est contre le fait que ces sciences soient utilisées comme religions ou soient utilisées pour attaquer les enseignements de la religion catholique. Mon humble opinion! Il faudrait lui demander. Ces sciences ne sont pas condamnées par l’Église. C’est leur utilisation contre la foi qui est répréhensible.]

Le Royaume du Christ est attaqué de la droite par tous les mouvements qui se croient plus saints que les autres: les Traditionnalistes, les Old Roman Catholics, la Société de Pie X, et les FATIMA CRUSADER.
Comme ces groupes perdent de leur influence sur les masses, Satan arrive avec ses signes et ses miracles pour les aider. Du côté libéral, il aide les Charismatiques avec Medjugorje, Gobbi, et Gino. Du côté conservateur, il aide ses religions avec Necedah, Bayside, le Pebble, et des statues qui pleurent de l'eau. [Flo: Gobbi est un faux prophète qui dit avoir des locutions; Necedah et Bayside sont de fausses apparitions. Des statues qui pleurent de l'eau: d'après ce que je comprends, les statues qui pleurent sont reconnues par l'Eglise seulement si les larmes sont totalement des larmes humaines.]
[Le Renouveau Charismatique a été approuvé par le pape Paul VI en 1975 et par le pape Jean-Paul II dès le début de son pontificat. Ce sont les exagérations qui sont condamnées : recherche de l’extraordinaire, goût excessif de la prophétie et du miracle, insoumission à l’Église, etc. Par ailleurs, les Souverains Pontifes soulignent l’apport positif de ces mouvements : prière spontanée, louange, amour de l’Église, recherche du spirituel et de la sainteté chez les laïques, etc. Le pape Paul VI disait même au sujet du Renouveau Charismatique : « C’est une chance pour l’Église ». Néanmoins, il faut faire attention à certaines exagérations : surtout concernant la prophétie, les paroles intérieures qu’on attribue trop souvent au Saint-Esprit.]

Toutes ces fausses apparitions, quelles soient de droite ou de gauche, ont des traits communs. Elles font que les Catholiques ne font plus confiance à leurs bergers, les évêques. Elles divisent un groupe contre un autre groupe. Elles critiquent, accusent, menacent, et effraient. Elles contrôlent avec des flatteries pour l'ego [des groupes spéciaux choisis] et avec des menaces de désastre pour ceux qui ne les suivent pas.

Unité de vérité ne signifie rien. Unité des voyants est tout. [Flo: Unity of truth means nothing. Unity of seers is everything.]

Ces fausses apparitions ne s'en iront pas toutes seules. Necedah est encore avec nous et s'agrandit. Un jour, toutes ces apparitions s'uniront et les ramifications seront diaboliques. Nous devons les arrêter maintenant. Nous devons les enterrer. Nous devons enchaîner ce chien fou.

--------------------------------------------------------------------------------
Défendant l'Honneur et la réputation de la Mère de Dieu
Rick Salbato "The Publican"
Managing Editor & Director

--------------------------------------------------------------------------------
Traduit par Florence Pagan.
Première version finie le 6 août 2003. Dernières modifications: 20.11.2006.
Moi aussi, j'ai passé tout ce temps à traduire ce document parce que j'aimerais défendre l'Honneur de la Mère de Dieu contre ces fausses apparitions et faux prophètes avec leurs mensonges. Je remercie M. Salbato pour sa permission de traduire sa page. J'espère n'avoir trahi en rien l'original.

Retour à la Page sur les Fausses Apparitions.
[/quote]

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par catacombes le Mar 14 Déc 2010 - 21:55

Trouvé en faisant des recherches sur le net, le document suivant, plutôt intéressant (je précise que c'est moi qui ai mis en gras certains passages) :


MOSTARSKO-DUVANJSKA I TREBINJSKO-MRKANSKA BISKUPIJA
BISKUPSKI ORDINARIJAT MOSTAR
Ulica nadbiskupa Cule bb., pp. 54 - 88000 MOSTAR
(tel. ++387/36/331-469; fax: 331-472; e-mail: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien])
Mostar, 18 juin, 2007
Prot.: 1106/2007

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

LE PÈRE RANIERO CANTALAMESSA O.F.M CAP. NE DIRIGERA PAS UNE RETRAITE SPIRITUELLE À MEDJUGORJE

Afin d’éviter la répétition d’abus similaires à ceux qui se sont produits pendant ces dernières années, nous rappelons que depuis presque six ans, une décision de la Chancellerie diocésaine de Mostar est en vigueur. Cette décision, qui à été communiquée par lettre circulaire datée du 23 août 2001, a été envoyée a toutes les paroisses et communautés religieuses. Elle indique notamment que : « 3. – Tous les secrétariats paroissiaux et les institutions religieuses doivent faire parvenir en temps utile à cette Chancellerie diocésaine, les noms de tous les prêtres et évêques étrangers, en provenance de régions où la langue croate n’est pas parlée, et qui ont été invités pour prêcher des retraites spirituelles, des séminaires et d’autres rencontres spirituelles similaires, au cours desquelles la Parole de Dieu sera prêchée et expliquée. En plus du (des) nom(s), la demande d’autorisation devra inclure aussi la copie du celebret de chaque prêtre ou évêque, lesquels pourront prêcher les exercices spirituels en question seulement après avoir reçu l’autorisation écrite de cette Chancellerie diocésaine (NEWS. Agence de Presse Catholique de la Conférence épiscopale de Bosnie-Herzégovine, 5 septembre 2001, pp. 30-31; Glas Koncila, 9 septembre 2001, p.2).

De plus, durant les assemblées des Conférences épiscopales de Croatie (qui se déroula à Split en octobre 2005) et de Bosnie-Herzégovine (qui se déroula le même mois à Sarajevo), il fut décidé que les évêques des deux Conférences épiscopales n’accepteraient pas d’invitations émanant de prêtres individuels pour la célébration des sacrements et pour des conférences sur le territoire d’un autre diocèse, sans obtenir au préalable un Nihil obstat de la Chancellerie diocésaine correspondante.

Malgrè les normes mentionnées au début de ce communiqué, l’annonce d’une retraite spirituelle pour prêtres organisée à Medjugorje et qui se tiendrait au début de juillet 2007, a été publiée depuis plusieurs mois sur Internet. Cette retraite serait prêchée par le Père Raniero Cantalamessa, OFM Cap., Prêcheur de la Maison Pontificale. Cependant, les organisateurs de cette retraite spirituelle n’ont pas informé au préalable la Chancellerie diocésaine de Mostar, conformément aux normes en vigueur. De plus, l’annonce publicitaire indique également que durant cette retraite, le sacrement de la réconciliation sera célébré avec la présence, aux côtés du Père Cantalamessa, du Père Jozo Zovko ; Cependant, ce dernier est suspendu de l’exercice des facultés sacerdotales sur le territoire des diocèses de l’Herzégovine depuis 2004 (Vrhbosna, 3/2004, pp.293-298).

La décision pastorale du 23 août 2001 concernant les prédicateurs de retraites spirituelles et conférences, fut reconfirmée et expressément soulignée par l’Evêque de Mostar-Duvno, Mgr Ratko Peric, lors de son discours du 16 avril de cette année à Humac, en occasion des élections du Chapitre (franciscain), où il avait été officiellement invité pour présider la Sainte Messe. En cette occasion, l’évêque diocésain se référit à Medjugorje :

“1 – L’obstination pastorale des prêtres et autres personnes associées à Medjugorje est assez évidente dans le site Internet de “Medjugorje” intitulé “Sanctuaire Marial”. Medjugorje n’est pas un sanctuaire diocésain ni international. Ce fait doit être respecté tant que la situation se maintient telle quelle.
2 – L’obstination des prêtres et autres personnes associées à Medjugorje se manifeste aussi dans leur manque de respect pour la lettre circulaire de la Chancellerie de 2001, qui indique que les prêtres en provenance de zones où la langue croate n’est pas parlée, ne peuvent pas être invitées sans l’autorisation expresse et écrite de la Chancellerie diocésaine.
3 – L’obstination des prêtres et autres personnes associées à Medjugorje se manifeste par le fait qu’un membre de votre Province, le Père Jozo Zovko, qui n’a pas les facultés sacerdotales e qui s’est vu interdire l’exercice des fonctions sacerdotales dans ce diocèse, a été invité cette année pour présider la « Voie de la Croix » à Medjugorje et fut présenté comme disponible pour confesser. »


Ce discours fut publié dans son intégralité au début du mois de mai de cette année dans la publication pastorale mensuelle du Diocèse (Crkva na kamenu, 5/2007, pp. 33-35).

Après un échange de plusieurs lettres entre la Chancellerie diocésaine et le Secrétariat paroissial de Medjugorje, le curé de Medjugorje, Père Ivan Sesar, adressa à l’Evêque une lettre datée du 13 juin 2007 dans laquelle il précise que : « Vu mon insistance en raison du peu de temps à disposition, je demandai au Père Cantalamessa d’envoyer par fax un accusé de réception de ma lettre, ce qu’il fit entretemps. Il accepta mes excuses et regrette que – vu les nouvelles circonstances – il ne pourra pas venir, car il a comme principe de ne pas faire d’apparitions publiques sans l’autorisation de l’Ordinaire du lieu ».

Mgr Peric et le Père Cantalamessa échangèrent des lettres le 13 juin, et le Père Cantalamessa informa l’Evêque qu’il avait écrit une lettre au Père Sesar le 8 juin. Dans sa lettre à l’Evêque datée du 13 juin, le Père Cantalamessa écrit que : « Mon principe est de ne pas prêcher, et surtout pas au clergé, sans l’autorisation de l’évêque local ».

Cette Chancellerie diocésaine n’a jamais reçu aucune demande écrite conformément à la norme d’aucune des parties involucrées avec la retraite spirituelle et son modérateur.

Par ce Communiqué de Presse, la Chancellerie diocésaine désire souligner que les normes du Code de Droit Canonique n’ont pas été respectées dans ce cas. Les normes indiquent que les prêtres et les diacres doivent obtenir une autorisation expresse pour pouvoir prêcher si cela est exigé par la loi du lieu, et qu’ils doivent observer les normes instaurées par l’évêque diocésain. La Chancellerie diocésaine a aussi considéré particulièrement important d’informer le public catholique, afin de pouvoir éviter les interprétations erronées et les mystifications que l’on peut trouver dans les commentaires des sites Internet, qui considèrent Medjugorje comme un lieu de présumées apparitions. Nous rappelons que la position de l’Eglise demeure comme suit : « On ne peut pas affirmer que ces évènements concernent des apparitions et révélations surnaturelles ».

Mgr. Srecko Majic
Vicaire Général



catacombes

Date d'inscription: 08/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Mar 14 Déc 2010 - 23:34

“1 – L’obstination pastorale des prêtres et autres personnes associées à Medjugorje est assez évidente dans le site Internet de “Medjugorje” intitulé “Sanctuaire Marial”. Medjugorje n’est pas un sanctuaire diocésain ni international. Ce fait doit être respecté tant que la situation se maintient telle quelle.
2 – L’obstination des prêtres et autres personnes associées à Medjugorje se manifeste aussi dans leur manque de respect pour la lettre circulaire de la Chancellerie de 2001, qui indique que les prêtres en provenance de zones où la langue croate n’est pas parlée, ne peuvent pas être invitées sans l’autorisation expresse et écrite de la Chancellerie diocésaine.
3 – L’obstination des prêtres et autres personnes associées à Medjugorje se manifeste par le fait qu’un membre de votre Province, le Père Jozo Zovko, qui n’a pas les facultés sacerdotales e qui s’est vu interdire l’exercice des fonctions sacerdotales dans ce diocèse, a été invité cette année pour présider la « Voie de la Croix » à Medjugorje et fut présenté comme disponible pour confesser. »

Comment les pros Med font pour nier toutes ces condamnations,ces suspensions,ces désordres ,mensonges et fraudes financieres....La plupart ne sont pas au courant mais plusieurs nient tout simplement les faits évidents comme le prouve le video de Vicka et la liste officielle des suspensions a divinis de 10 pretres franciscains de Med...Ce genre de preuve ne s'inventent pas car elles sont des faits...toutefois,la encore,il y a négation de la réalité chez plusieurs pro Med...Ca ressemble de plus en plus a ce que nous voyons ds les sectes...

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par MichelT le Jeu 17 Fév 2011 - 16:56

Les dix secrets de Medjugorje selon Kelly Bowring dans son livre -The secrets, Chastisement, and Triumph.

Selon l`auteur, la Sainte-Vierge aurait donné 10 secrets d`importance mondiale.

Les deux premiers secrets sont des avertissements pour le monde a la conversion dont un pour prouver l`authenticité par un signe permanent et indestructible a Medjugorje (ca ressemble a Garabandal).

Les 8 autres secrets seront dévoilés par leur directeurs spirituels trois jour avant les évenements qui seront annoncés au monde, un peu comme Aaron annoncait les plaies divines a Pharaon avant que elle ne se concrétisent.

Avant que les secrets ne soit annoncés, l`Avertissement arrivera pour avertir le monde et authentifier. Apres le signe visible il restera peu de temps pour la conversion avant les chatiments qui seraient selon l`auteur les coupes de l`Apocalypse.

Sans savoir la réalité de la chose ce message ressemble a Garabandal - ce qu`il y a d`intéressant c`est que les dates de Garabandal approchent - les femmes dans la soixantaine et l`homme aveugle a passé les 85 ans.

Ces apparitions sont peut-etre un mélange d`apparitions sataniques et d`apparitions mariale - la lutte entre la femme et le dragon est commencée. De toute facon nous saurons éventuellement la vérité puisque des dates et des évenements sont annoncés.

Sans se prononcer restons ouvert a toute possibilité - la vierge dans ses apparitions de Sievernich n`a pas parlée pour ou contre Medjugorje. La St-Vierge apparait souvent dans des pays une décennie avant des guerres. Exemple le Rwanda dans les années 80 et la Yougoslavie aussi dix ans avant la guerre de Croatie et de Bosnie. Il est possible que cela soit un mélange d`apparitions mariales et sataniques. Le temps nous en apprendra davantage. Baucoup de gens disent avoir eu une conversion ac et endroit.





MichelT

Date d'inscription: 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par admin2 le Jeu 17 Fév 2011 - 18:11

Je ne crois pas en Medjugorje.

admin2
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Francesco le Jeu 26 Jan 2012 - 3:26

Voici un résumé intéressant sur les faits de Medjugorje.Je précise toutefois qu'il n'y a pas quelques pretres franciscains de Med qui ont été suspense a divinis mais plus de 20....voir le texte a ce sujet ds cette section:http://www.google.ca/url?sa=t&rct=j&q=la%20situation%20actuelle%20de%20medjugorje&source=web&cd=3&ved=0CDAQFjAC&url=http%3A%2F%2Ffr.wikipedia.org%2Fwiki%2FApparitions_mariales_de_Me%25C4%2591ugorje&ei=g7MgT8bnKunc0QGJuOTvCA&usg=AFQjCNGKXVB5gg1tEup9he_iopKYGvoL3A&cad=rja

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par Rémi le Jeu 26 Jan 2012 - 15:54

Site très bien documenté, qui monte les pour et les contre.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique

Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription: 08/02/2008
Localisation: Province du Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par gougou le Mar 13 Mar 2012 - 14:31

Très choquant tout ça.Moi je n'y crois pas à medjugorge.Mais ce qui me fais poser des questions, ce sont les voyants qui pleurent(video)bien sûr celle de vicka qui n'a pas l'air d'être en extase choque.Mais comment une personne peut faire semblant de pleurer en regardant en l'air?Qu'en pensez vous? scratch

gougou

Féminin Date d'inscription: 15/01/2012
Localisation: bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Vérité sur Medjugorje selon l'éveque de Mostar

Message par petitsdeJésus le Mer 17 Avr 2013 - 17:25

Nous ne croyons pas à Medjugorje non plus,
et ce qui choque tout de suite et qui nous pensons suffit comme argument pour dire que se sont de" fausses apparitions" c'est que les voyants ne se sont jamais agenouillés devant la Vierge Marie.
Souvenez vous de Bernadette Soubirou, et des trois bergers de Fatima (même si il y en a d'autres à citer), qui se sont toujours agenouillés. Marie nous invite à le faire sans forcer, avec toute sa douceur car Elle est la Reine. Et tous petits de Marie se doit d'être à genoux devant la Mère de Dieu.

petitsdeJésus

Date d'inscription: 15/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum