Une faussaire du passé:Madeleine de la Croix

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une faussaire du passé:Madeleine de la Croix

Message par admin2 le Mer 21 Juil 2010 - 2:09

Les faussaires de Dieu ne datent pas d'hier.Ils y a eu des cas des tromperies majeures ds l'histoire de l'église.Une de celle la est ici racontée.Il s'agit de Madeleine de la Croix:http://charismata.free.fr/pdf/md/26_diableetmiracles.pdf

Le diable peut-il aussi faire des miracles ?
Le miracle, compris comme une intervention directe de Dieu dans le monde empirique, est identifiable comme
tel, quand cela dépasse les forces des créatures. La résurrection des morts en est un des exemples les plus
évidents. Face à cela, ce n’est pas simple de distinguer les miracles des esprits mauvais, dont la puissance
surpasse les capacités humaines. En tant qu’êtres créés, il leur est impossible de créer à partir du néant (ce qui
appartient à une puissance infinie). Ils ne peuvent également pas faire de prévisions qui dépendent de la liberté
intérieure de l’être humain, car le diable n’a aucun pouvoir sur la partie la plus profonde de l’homme. Cela se
voit clairement lors de possessions : les démons peuvent prendre pouvoir sur le corps des possédés, mais quand
ils parlent à travers le corps durant une crise provoquée par l’exorcisme, les personnes ne sont normalement pas
conscientes. Par contre, Dieu sait comment conduire à lui la volonté humaine, de son intérieur, sans la
contraindre.
En ce qui concerne le diable, il n’a, par exemple, aucune difficulté à faire pleurer des
statues, à provoquer des extases ou des stigmates, à trafiquer des appareils
photographiques, à faire parler une assemblée en langues ou à exhaler des senteurs
suaves. En raison de son excellente connaissance du monde naturel, il peut, dans une
certaine mesure, faire des prédictions sur l’avenir, lorsque qu’il peut extrapoler de façon
efficace sur des facteurs déjà identifiables. Il peut également révéler des choses cachées
que nul ne connaît (à l’exception des secrets des profondeurs de l’âme humaine).
UN EXEMPLE CONNU DE L’OEUVRE DU DEMON DANS LES PHENOMENES PSEUDO-MYSTIQUES,
DANS L’ESPAGNE DU 16E SIECLE, C’EST LE CAS DE LA RELIGIEUSE MADELEINE DE LA
CROIX (1487-1560). Depuis l’âge de cinq ans, elle avait de très nombreuses extases et
visions. Elle racontait que Saint Dominique et Saint François l’avaient préparée à recevoir la
première communion. Trois mois avant d’être admise à la communion eucharistique, elle
recevait quotidiennement la communion « d’une manière mystique », et à cette occasion, elle
poussait chaque fois un cri. Elle est entrée à 17 ans dans le couvent des clarisses de Cordoue.
Elle reçoit des stigmates et sait retrouver par clairvoyance des objets cachés. Lors de sa
profession solennelle, les religieuses s’étonnent de la présence d’une colombe qui s’attarde et
qui est interprétée comme un signe du Saint-Esprit. Charles 1er, roi d’Espagne, fait bénir par
Madeleine, entre autres, les insignes royaux et l’habit de son fils Philippe. Le Cardinal
Cisneros et de nombreux autres responsables d’église sont également enchantés de la
charismatique religieuse. Même le Saint Père en personne se recommande aux prières de la
clarisse espagnole. Des sceptiques, il ne reste que quelques contemporains pensifs, comme
Saint Ignace de Loyola ou Saint Jean d’Avila. Leurs doutes sont confirmés lorsqu’en 1542,
les clarisses de Cordoue s’étonnent de la conduite laxiste de leur supérieure et en élisent une
autre pour lui succéder. La « nonne-miracle » souffre alors d’attaques de convulsions. Après
qu’un exorcisme pratiqué à ce sujet ait mis en évidence une présence démoniaque,
l’Inquisition a intenté un procès à Madeleine. Elle a avoué avoir conclu en 1504 un pacte avec
le diable pour 40 ans, qui a pris fin en 1544. Ses pouvoirs paranormaux ont cessé. Après avoir
renoncé à ses erreurs, elle a fait pénitence pendant plusieurs années, n’a pu être élue à aucune
charge dans l’ordre, et a terminé sa vie de façon exemplaire. En d’autres termes, le démon
peut berner pendant des décennies même les plus hauts dignitaires de l’Église. Un tel exemple
appel à la prudence en ce qui concerne les événements contemporains.
Manfred Hauke enseigne la dogmatique et la patristique à Lugano ; il est président de
l’Association allemande de mariologie
« Le phénomène de Medjugorje et le discernement des esprits » : une entrevue avec le
dogmaticien Manfred Hauke. Article traduit du journal catholique allemand Die Tagespost.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Un jour,le meme discours sera tenu sur Vassula,les voyants de Medjugorje,la voyante de Naju,Manduaria,San Damiano....

En fait,la seule différence aujourd'hui c'est qu'ils sont légions....
avatar
admin2
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une faussaire du passé:Madeleine de la Croix

Message par Francesco le Lun 16 Aoû 2010 - 3:10

Une autre preuve que Madeleine de la Croix fut juger par l'inquisition :http://books.google.ca/books?id=2CoJAAAAQAAJ&pg=PA115&lpg=PA115&dq=madeleine+de+la+croix+et+l'inquisition&source=bl&ots=n7PjdyjFWM&sig=u-iYMOli0q15PA8ogWGQ_R0Ahws&hl=fr&ei=xI5oTPmUPIO78gaGlvWyBA&sa=X&oi=book_result&ct=result&resnum=1&ved=0CBUQ6AEwAA

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum