L'Eucharistie prouvé par la science

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'Eucharistie prouvé par la science

Message par Francesco le Mer 16 Jan 2008 - 18:32

La Preuve de LANCIANO
******************

Elle est détenue par l'Église depuis 12 siècles en Italie, à LANCIANO. Là, au 8ème siècle, après avoir opéré la double Consécration Eucharistique à la Messe, un Prêtre en vient à douter de la Présence réelle du Corps et du Sang du Christ dans l'Hostie et le Vin. C'est alors que, sous ses yeux, l'Hostie devient "Chair" et le Vin, du "Sang " qui se coagule en 5 caillots inégaux.

L'Hostie-Chair a la taille et la finesse de la grande hostie encore en usage à la Messe. Elle est de couleur légèrement brune et, si on l'observe devant une lumière, elle apparaît rosée. La couleur des cinq caillots est terreuse, tirant sur le jaune-ocre. Des expertises avaient été effectuées aux 16ème, 17ème et 19ème siècles.

Puis le finesse et la fiabilité des analyses de laboratoire ayant beaucoup progressé au 20ème siècle, une nouvelle expertise fut confiée à un groupe de scientifiques de l'Université de SIENNE, sous la direction des Professeurs LINOLI et BERTELLI (anatomie humaine, histologie pathologique, chimie et microscopie cliniques). Le rapport d'expertise, daté de 1971, expose les résultats des analyses effectuées, illustrés par une série de photos prises au microscope. Voici les conclusions scientifiques :

Cette Chair est vraiment chair ; ce Sang est vraiment sang.

La Chair et le Sang appartiennent à l'espèce humaine.

ils sont du même groupe sanguin, AB.

Le diagramme de ce Sang correspond à celui d'un sang qui aurait été prélevé sur un corps humain dans la même journée.

La Chair est constituée de tissu musculaire du myocarde (coeur).

La Chair et le Sang sont exactement semblables à ceux d'une Personne ayant réellement existé."

NULLE PART, on n'a trouvé des restes d'une imprégnation du tissu organique par une quelconque substance destinée à le conserver par momification.


La manière dont cette tranche de Chair aurait pu être obtenue par dissection dans le myocarde suppose une habileté exceptionnelle de praticien*.
(*) : Cela, maintenant ; et il y a 12 siècles encore bien plus.


Les protéines contenues dans ce Sang sont normalement réparties, dans un pourcentage identique à celui du schéma protéique du sang frais normal.

La conservation des Reliques, laissées à l'état naturel durant des siècles et exposées à l'action d'agents physiques, atmosphériques et biologiques, reste un phénomène inexplicable scientifiquement."

(pour la petite histoire, la conclusion des 2 savants est: "Le Verbe s'est fait Chair". Ils furent convertis à la suite de cette observation.)


Édité en français par le Sanctuaire du Miracle Eucharistique de
LANCIANO, le feuillet d'information précise que ces résultats d'analyse ont été diffusés par plusieurs revues scientifiques du monde entier ; sauf erreur de ma part, les grands médias n'en ont pas fait mention et 99% des Croyants l'ignorent ; et je n'ai jamais entendu un Prêtre en parler dans une homélie à la Messe.

Sauf les méfiants, toujours prêts à suspecter une conjuration dans le truquage (parce qu'eux-mêmes en seraient capables), tout le monde sait le respect sacré attaché aux Reliques du catholicisme. Dans les archives du Sanctuaire se trouvent la description des Reliques et les résultats des analyses effectuées depuis 4 siècles.

Et, non seulement l'expertise de 1971 est irréfutable, mais de plus, la répétition scientifique de contrôle pourrait être faite à tout moment, avec les mêmes résultats : cette fine découpe de coeur et ces caillots de sang au diagramme identique à un sang prélevé dans la "même journée" que l'analyse, et demeurés à l'abri de la putréfaction depuis 12 siècles, sont des faits inexplicables scientifiquement.

Dans la 2ème édition, (l'auteur précise) j'avais insisté : "chaque caillot pèse exactement autant que les quatre autres, bien qu'ils soient inégaux ; et pèse exactement autant que les cinq caillots ensemble." Or un Lecteur m'a envoyé un document donnant le poids exact de chaque caillot, ce qui semble réduire à néant ce caractère étonnant supplémentaire que j'avais signalé. Mais un autre Correspondant, plus complètement informé, me signale que le fait étonnant s'est bien produit à la première pesée, mais ne s'est plus reproduit ensuite.




Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum