Discernement sur la communauté des Béatitudes

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mar 21 Déc 2010 - 1:38

Je sais que cete communauté nouvelle est fortement critiquée par d'ex membres et certains mouvements contre les sectes.Pour ma part,je ne leur reproche que le fait d'avoir établit un monastere a Medjugorje sans l'avis de l'éveque du lieu ce qui est quand meme assez grave et un symptome louche...Mais je n'en sais pas plus.Et vous,que pensez vous de cette communauté?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mar 21 Déc 2010 - 1:43

----------------------------------------------------------------

Bibliographie - Les nouvelles et graves dérives d'une communauté charismatique
II arrive que la machine s'em­balle et devienne folle : des renseignements qui nous sont parvenus récemment sur les rapports plus que conflictuels entre res­ponsables ou anciens res ponsables des Béatitudes ne laissent pas d'inquiéter et de semer des doutes sérieux sut les références constantes a l'amour et à la fraternité.

La crise actuelle, l'implosion plutôt, de la communauté des Béatitudes est à la fois institutionnelle, identitai­re et culturelle. Le modérateur géné­ral (en fait le supérieur de la commu­nauté en France et dans le monde) François Xavier Wallays, ancien Père Blanc, est en réalité à l'origine de la « débandade » actuelle selon le terme employé par un laïc de ce groupe, sur le point du départ.

Après des années sans « gros dégâts » (2000 à 2003), le nouveau patron des Béatitudes a installé son gouvernement pastoral en s'entou-rant de « frères assistants » qui pensent comme lui, tous prêtres, excluant ainsi les laïcs (souvent en couple) et les « sœurs » (consa­crées), ce qui allait à l'encontre de la tradition « collégiale » du mouve­ment. François Xavier Wallays a ensuite progressivement nommé (ou fait nommer) des « bergers » (res­ponsables de communauté) à son image dans les différentes maisons des Béatitudes dont la ligne de

conduite est désormais la suivante : relations affectives et fusionnelles, autorité qui tient et maintient les « disciples » dans une crainte infantile. Le double visage, par exemple, du « berger » R., respon­sable d'une communauté dans l'ouest de la France est celui -ci, nous déclare une « sœur » au « bout du rouleau » : « quand des personnes de l'extérieur sont là, tout a l'air oxygéné, libre, chacun parle, mais dès que la communauté est seule, livrée à elle-même, l'espace de parole est modifié : R. donne alors la parole à table, personne ne peut s'exprimer de sa propre initiati­ve, et chacun se sent ainsi sous sa coupe ». La situation aux Béatitudes est actuellement d'autant plus grave que le « modérateur général » fuit les difficultés. « II sait que la crise est très grave » nous confie un « frère » qui désire partir.

Le patron des Béatitudes a été en effet convoqué récemment deux fois au Vatican pour s'expliquer. Et là, il « leurre » ses interlocuteurs, selon l'expression d'une religieuse en fai­sant croire que tout va bien et que les seuls problèmes et oppositions rencontrés sont l'œuvre du Démon 11! Il convient de préciser que sa nomination puis sa réélection ont été houleuses car la moitié de la communauté des Béatitudes souhai­tait un responsable laïc. Or c'est l'un des fondateurs à l'origine des Béatitudes, Frère Ephraïm, en pleine dérive lui aussi (il a inventé le concept d' «ontothérapie») qui a fait pencher la balance pour désigner comme supérieur, François Xavier Wallays, accentuant ainsi le conflit et

le fossé entre clercs et laïcs. De toute façon, « François Xavier vire toutes les personnes compétentes autour de lui et surtout celles qui ont du jugement, chose dont il est com­plètement dépourvu » renchérit un « frère », écoeuré devant tant de gâchis humain et spirituel. Les nom­breux témoignages recueillis par Golias montrent, à l'évidence, que la direction des Béatitudes est basée sur la séduction et le chantage affec­tifs. Le déséquilibre est tel que nombre de maisons sont devenues pathogènes. « Au lieu de soigner les autres, ils feraient mieux de se soi­gner. Mais en s'occupant des fai­blesses des autres, ils s'évitent d'analyser leurs propres névroses », nous déclare un proche de la com­munauté depuis vingt ans.

Il me semble que Golias n'est pas tjs une bonne référence....Je sais toutefois que les Béatitudes au Québec est presqu'un échec.....Déménagement fréquents,les membres ne restent pas et il ne resterait que 4 membres ds une petite maison au sud de Québec.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mar 21 Déc 2010 - 1:52

Philippe Madre, désormais officielle­ment interdit par le patron des Béatitudes de formation, de prédica­tion et d'accompagnement, accepte toutefois de s'associer à une com­mission de relecture de l'ensemble de ses écrits. Cependant, quelques semaines plus tard, une commission théologique indépendante sera mise en place à l'initiative de « F.X. » sans en informer Philippe Madre et sans l'inclure bien entendu. Là aussi, on rappellera, après consultations de canonistes, qu'une telle commission est canoniquement inacceptable. D'autant que si l'évêque d'Albi se dit en privé « réservé » sur Philippe Madre, ce dernier n'a jamais été sus­pendu de sa mission de diacre. Avec le soutien de quelques évêques (celui de la Réunion notamment, Mgr Aubry) Philippe Madre, poursuit en dehors des Béatitudes, sa mission diaconale d'enseignement et de gué­rison. Complètement isolé, « neutra­lisé » nous déclarent même certains « frères », Philippe Madre décide alors de s'organiser canoniquement et par le biais d'un avocat ecclésias­tique tente un rapprochement avec le modérateur général. Aucune réponse pendant que les calomnies continuent sur le diacre prédica­teur/guérisseur. Un courrier de l'avo­cat canonique de Philippe Madre, est d'ailleurs révélateur concernant l'atti­tude du « modérateur général » : «Jamais dans ma carrière je n'ai vu un tel comportement qui frise l'in­compétence». L'affaire devrait être portée prochainement en justice (de la République !). En attendant, Philippe Madre, a déménagé de Cordes où il réside, incognito, dans un diocèse de France pour s'occuper de « Mère Miséricorde-Mission », un réseau (indépendant) des Béatitudes et dont il s'occupe depuis longtemps.

C. T.

Il n'y a pas longtemps,j'avais lu que Philippe Madre faisait partie des abuseurs de cette communauté...comme quoi,il n'y a pas de fumé sans feu(je ne vise pas le Dr Madre mais la communauté;ie que lorsque toutes sortes d'accusations fusent de toutes parts,ce n'est pas bon signe...).


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mar 21 Déc 2010 - 1:55

De la passivité du Vatican à l'impuissance de l'épiscopat
Dans la crise qui secoue actuellement la communauté des Béatitudes, le Vatican a une grave responsabilité dans la mesure où le titulaire au Vatican du conseil pontifical pour les laïcs (dont dépendent des structures comme les Béatitudes), l'archevêque polonais Mgr Rylko, refuse toute visite canonique (une inspection en langage profane).

D'une part, le prélat polonais déteste les évêques français, d'autre part, les deux visites canoniques effec­tuées dans la mouvance charisma­tique ces dernières années ont fait exploser les deux communautés visi­tées : «le Verbe de Vie» et le «Pain de Vie». Au Vatican, on ne veut donc pas précipiter les événements d'au­tant que la communauté des Béatitudes compte parmi les plus influentes du Renouveau charisma­tique. L'attitude du Vatican est d'au-

tant plus incompréhensible que plu­sieurs évêques français ont fait le nécessaire voire même le maximum pour alerter les autorités romaines sur les graves déviations existant au sein des Béatitudes. Mgr Boishue, évêque auxiliaire de Reims (en char­ge du mouvement charismatique pour l'épiscopat français), Mgr Michel Santier, évêque de Luçon (proche de la mouvance charisma­tique) et Mgr Guy Gaucher (évêque émérite de Meaux et grand spécia­listes de Ste Thérèse de l'Enfant Jésus) ont instruit des dossiers parti­culièrement éclairants et nourris sur les dérives sectaires dans laquelle se trouve désormais la Communauté des Béatitudes. Excepté le fait que plusieurs évêques, en France, sou­tiennent les Béatitudes dans ses dérives, à l'instar, par exemple, de l'évêque du Puy, Mgr Brincard, qui accueille les transfuges du château St Luc, dans le Tarn, où se dérou­laient des «thérapies chrétiennes» finalement interdites par les pouvoirs publics. On prend les mêmes et on recommence avec un autre intitulé... On comprend un peu mieux alors

pourquoi, lorsque le modérateur général est reçu à deux reprises au Vatican, il « cache la vérité » sur la réalité de la crise et « leurre » ses interlocuteurs.

La,ca semble sérieux....J'aimerais avoir l'avis de personnes qui connaissent de l'intérieure cette communauté?


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Le moine le Sam 7 Mai 2011 - 5:09

Je connais bien cette communauté, et je la recommande à tous d'aller y faire un séjour spirituel.

J'y suis allé plusieurs fois et je garanti que j'ai eu des grâces et que les frères et soeurs son hyper fraternel et je compte y retourner.

En disant cela, je ne parle pas des tracas qu'une minorité a mal vécu ou autre sans rentrer dans les détails*, je parle de la majorité qui a récolté du fruit à travers cette magnifique communauté que DIEU a béni.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

* pour plus de détails, il faut cliquer sur " communiqués officiels " en haut à droit du site des Béatitudes.
Le moine
Le moine

Date d'inscription : 28/01/2009

HTTP://WWW.FORUM-RELIGIONS.COM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par alex le Jeu 19 Mai 2011 - 23:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Je connais bien cette communauté, et je la recommande à tous d'aller y faire un séjour spirituel.

J'y suis allé plusieurs fois et je garanti que j'ai eu des grâces et que les frères et soeurs son hyper fraternel et je compte y retourner.

En disant cela, je ne parle pas des tracas qu'une minorité a mal vécu ou autre sans rentrer dans les détails*, je parle de la majorité qui a récolté du fruit à travers cette magnifique communauté que DIEU a béni.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

* pour plus de détails, il faut cliquer sur " communiqués officiels " en haut à droit du site des Béatitudes.

Avoir des Grâces dans tel ou tel lieux, ne signifie rien sur tel ou tel lieu. Cela ne signifie qu'une seule et unique chose, c'est que Dieu est bien omniprésent et omniscient.
Que feriez-vous si je vous disais que je connais très bien une personne, dont l'enfant condamné par la médecine, paralysé, s'est mis à marcher en pleine nuit, dans un apartement HLM de banlieue parisienne, devant des parents non croyants, et un peu "bouffeurs de curés". Inviteriez-vous à venir chez eux se resourcer ? Non, bien entendu ! Pourtant Dieu est là, il l'a prouvé, et les Grâces surabondent. Pourtant c'est un lieu païen de chez païen.
Il en va de même pour des lieux de fausses apparitions, où des grâces peuvent avoir lieu à foison, car Dieu est là, comme partout, surtout là où on le prie.

alex

Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Le moine le Lun 30 Mai 2011 - 5:15

je ne vois pas le rapport entre ma réponse et la tienne mon cher Alex !
Le moine
Le moine

Date d'inscription : 28/01/2009

HTTP://WWW.FORUM-RELIGIONS.COM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par alex le Mar 31 Mai 2011 - 20:14

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:je ne vois pas le rapport entre ma réponse et la tienne mon cher Alex !

Le rapport est simple, c'est la présence du malin dans quelques commautés nouvelles. Mais chacun sait cela.

alex

Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par alex le Mar 31 Mai 2011 - 22:17

Un peu de nouveau chez les béa...

Tout va très bien madame la marquise .... mais cependant, je décèle un tout petit rien ... (vieille chanson humoristique française)

28 mai 2011-
CE N'EST EN FAIT QU'UNE COÏNCIDENCE

L'archevêque de Toulouse regrette une certaine coïncidence entre la récente publication d’un dossier à charge sur la Communauté des Béatitudes et la restructuration actuelle en cours pour cette Communauté.

De nouveaux statuts, séparant la communauté en trois branches (prêtres ; consacrés hommes et femmes ; et laïcs, célibataires ou mariés) viennent en effet d’être adressés à chacun des membres de la communauté.

Aux même dates, Philippe Madre, diacre et ancien modérateur général de la communauté des Béatitudes, était privé de l’état clérical.

Ce médecin généraliste, marié, père de deux enfants et beau-frère d’Ephraïm, le fondateur de la Communauté des Béatitudes, était lui-même membre de cette communauté depuis 1975. Il y avait fondé l’œuvre "Mère de Miséricorde", y exerçait un ministère de prédication et en avait été le modérateur général pendant quinze ans.

Ordonné diacre permanent pour le diocèse d’Albi, il avait été l'objet d'accusations dans le cadre de ses accompagnements spirituels, accusations dont il s'était défendu provenant, selon lui, de personnes soutenues par le modérateur général actuel, le P. François-Xavier Wallays, et visant à le sanctionner pour divergences de vues.

Depuis plusieurs années, Philippe Madre et son épouse avaient quitté les Béatitudes et s’étaient installés en Vendée où il exerce comme médecin généraliste.

alex

Date d'inscription : 16/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mer 1 Juin 2011 - 0:06

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Un peu de nouveau chez les béa...

Tout va très bien madame la marquise .... mais cependant, je décèle un tout petit rien ... (vieille chanson humoristique française)

28 mai 2011-
CE N'EST EN FAIT QU'UNE COÏNCIDENCE

L'archevêque de Toulouse regrette une certaine coïncidence entre la récente publication d’un dossier à charge sur la Communauté des Béatitudes et la restructuration actuelle en cours pour cette Communauté.

De nouveaux statuts, séparant la communauté en trois branches (prêtres ; consacrés hommes et femmes ; et laïcs, célibataires ou mariés) viennent en effet d’être adressés à chacun des membres de la communauté.

Aux même dates, Philippe Madre, diacre et ancien modérateur général de la communauté des Béatitudes, était privé de l’état clérical.

Ce médecin généraliste, marié, père de deux enfants et beau-frère d’Ephraïm, le fondateur de la Communauté des Béatitudes, était lui-même membre de cette communauté depuis 1975. Il y avait fondé l’œuvre "Mère de Miséricorde", y exerçait un ministère de prédication et en avait été le modérateur général pendant quinze ans.

Ordonné diacre permanent pour le diocèse d’Albi, il avait été l'objet d'accusations dans le cadre de ses accompagnements spirituels, accusations dont il s'était défendu provenant, selon lui, de personnes soutenues par le modérateur général actuel, le P. François-Xavier Wallays, et visant à le sanctionner pour divergences de vues.

Depuis plusieurs années, Philippe Madre et son épouse avaient quitté les Béatitudes et s’étaient installés en Vendée où il exerce comme médecin généraliste.
C'est en effet une attitude tres malsaine que de défaire la communauté actuelle pour la restructurer alors qu'elle était en instance de jugement......et ca semble confirmer qu'il y avait quelque chose de malsain ds ces communautés...Tu ne refontes pas un tel groupe sans raison majeure....

Ca confirme aussi ce qu'un membre de l'Arche avait posté sur les Béatitudes a Medjugorje(ie que les communautés la bas vont se restructurer).....meme si ds le fond,elles se sont installées la sans l'avis de l'évéché....

Pour en revenir aux Béatitudes,je sais qu'au Québec,ce mouvement était tres instable et la communauté déméngeait tjs....meme chose avec les membres...Ils ne restaient pas....

C'Est quand meme triste pour les membres actuels;meme si ca peut sauver certains vocations....

Qu'en est il d'Ephraim et sa Femme Croissant Joe(je crois)?


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par edelweiss le Mer 1 Juin 2011 - 1:14

Quelle triste affaire !
Mais les choses étaient prévisibles.
Bien d'autres affaires similaires surgiront un jour ou l'autre dans bien d'autres communautés.

Si les couples mariés ne vivaient pas en communauté, les enfants seraient plus protégés par leurs propres parents.

Les tentations sexuelles n'existeraient pas pour les pervers.

"L'élevage" d'enfants en communauté entre deux prières et entre plusieurs gourous qui dirigent votre vie ne peut apporter que la destruction des enfants d'une manière ou d'une autre.

Je ne comprends pas que le catholicisme cautionne un tel état de vie.
Des gens seuls et libres peuvent vivre en communauté mais pas un couple et encore moins une famille.

Le malheur est que des personnes sincères adhérent à cette vie croyant servir Dieu.
Lorsqu'elles s'aperçoivent de l'erreur, elles sont obligées de rester n'ayant plus ni argent, ni toit ni même parfois la capacité d'avoir une vie non dirigée ou autonome ayant été trop infantilisées.

Il n'y a pas de quoi s'extasier devant une vie qui prive de liberté et qui conditionne au bon vouloir d'une tierce personne sa propre vie et celle de toute sa famille.

Pouvez vous me dire la différence entre la vie dans ces communautés et la vie dans les sectes ?
La seule qui me vient à l'esprit c'est qu'elles sont soutenues par l'église mais sans cela elles se trouveraient dans la liste des sectes.

Marie et Joseph n'ont jamais vécu en communauté.
C'était pourtant la famille de Notre Seigneur
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par edelweiss le Mer 1 Juin 2011 - 1:31

Le moine écrit :
"Je connais bien cette communauté, et je la recommande à tous d'aller y faire un séjour spirituel.

J'y suis allé plusieurs fois et je garanti que j'ai eu des grâces et que les frères et soeurs son hyper fraternel et je compte y retourner"

C'est un très mauvais conseil
1° Dieu donne des grâce même dans des lieux qui lui déplaisent même dans des lieux de fausses apparitions car il répond toujours aux prières.

2° Conseiller d'aller dans des lieux qui ont des problèmes graves avec les moeurs et la justice est tout de même bien inconscient.

3° Il faut se méfier des gens hyper fraternel.
C'est une technique bien souvent employée par les sectes pour attirer des adeptes
Les membres sont parfois conditionnés pour être hyper fraternels.
Ils peuvent être tellement formatés qu'ils en sont tous à prendre le même air et les mêmes attitudes.
Un sourire peut être vrai ou être obligatoire pour éviter une remontrance voire une punition
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par edelweiss le Mer 1 Juin 2011 - 1:58

J'ai trouvé sur le net un article d'info sectes
C'est à lire avant de faire sa valise pour y passer des vacances afin d'emporter des vêtements chauds et de la nourriture.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mer 1 Juin 2011 - 2:07

Si les couples mariés ne vivaient pas en communauté, les enfants seraient plus protégés par leurs propres parents.

Les tentations sexuelles n'existeraient pas pour les pervers.

Tu vas trop loin.Les membres de ces communautés ne sont pas plus pédophile que les autres membres de la société....

"L'élevage" d'enfants en communauté entre deux prières et entre plusieurs gourous qui dirigent votre vie ne peut apporter que la destruction des enfants d'une manière ou d'une autre.

Je ne comprends pas que le catholicisme cautionne un tel état de vie.
Des gens seuls et libres peuvent vivre en communauté mais pas un couple et encore moins une famille.

La je ne suis pas loin de partager ton avis.Mais je ne connais pas de facon approfondie ce dossier(vie de famille en communauté).


Le malheur est que des personnes sincères adhérent à cette vie croyant servir Dieu.
Lorsqu'elles s'aperçoivent de l'erreur, elles sont obligées de rester n'ayant plus ni argent, ni toit ni même parfois la capacité d'avoir une vie non dirigée ou autonome ayant été trop infantilisées.

Au Québec,il y a l'aide sociale alors ce probleme n'existe pas.....et je connais des communautés qui ont aidé $$$ des membres sortants....J'en connais meme une qui a engagé un ex membre pour travailler au monastere apres sa sortie...

Mais il est vrai que ce genre de vie peut créer un manque d'autonomie et de l'infantilisme chez certains.......


Pouvez vous me dire la différence entre la vie dans ces communautés et la vie dans les sectes ?
La seule qui me vient à l'esprit c'est qu'elles sont soutenues par l'église mais sans cela elles se trouveraient dans la liste des sectes.

La différence entre ces 2 types de mouvement est importante.La secte va favoriser la séparation d'avec la famille alors que ce n'est pas le cas en communauté ou la famille peut visiter...

La secte,en général,est gérée par un dictateur tout puissant qui dicte tout alors que ds toute communauté catholique,il y a des élections au 3 ou 4 ans(pour l'adm du mouvement)et meme des visites dite canoniques aux années par un consultant expert en la matiere.Ce dernier peut meme modifier certaines facons de faire inadéquates ds la communauté ....et cela sur le champ ou avec un suivi....

Et les membres ont une plus grande liberté d'action ds une communauté (ainsi qu'un temps de vacance 2 sem a 1 mois).Dans la secte,ils sont souvent encadrés au point de ne plus avoir d'espace personnelle(pour réfléchir)ni meme de temps de vacance.

Voila certaines différences...


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mer 1 Juin 2011 - 2:08

Qu'en est il d'Ephraim et sa Femme Croissant Joe(je crois)?
Quelqu'un a t'il la réponse a ce sujet?


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par edelweiss le Mer 1 Juin 2011 - 9:39

Francesco écrit :
"Tu vas trop loin.Les membres de ces communautés ne sont pas plus pédophile que les autres membres de la société...."

C'est bien évident les pédophiles sont une infime minorité. Mais faire cohabiter en permanence des enfants avec des hommes qui ne sont pas leur père présente un réel danger.

Francesco écrit :
"Au Québec,il y a l'aide sociale alors ce probleme n'existe pas.....et je connais des communautés qui ont aidé $$$ des membres sortants....J'en connais meme une qui a engagé un ex membre pour travailler au monastere apres sa sortie..."

Il ne faut pas tout confondre.
Un monastère n'est pas une communauté nouvelle.
Le mode de fonctionnement est totalement différent
Les supérieurs sont élus après des années et après avoir fait leurs preuves.
Ce ne sont pas des personnes qui s'improvisent en peu temps bien souvent car elles ont de l'autorité ou des compétences en psychologie.

L'aide social n'est pas une solution.
Nous payons assez d'impôt sans encore entretenir des gens qui avaient une très bonne situation et qui ont choisi d'adhérer au refus de mener une vie normale
C'est les vrais malheureux que nous devons aider en priorité.
Ceux qui n'ont jamais eu la chance de pouvoir faire des études et ceux qui ont toujours essayé de vivre normalement en cherchant un travail profane.
Ceux qui n'ont jamais eu de chance. Pas ceux qui ont tout gâché en décidant de liquider tous leurs biens.

Les états devraient controler un peu plus les finances de ces communautés et les obliger à rendre l'argent des pauvres victimes
Des contrôles devraient être faits pour voir si les cotisations aux charges sociales sont payées. Cela éviterait la misère à la retraite. L'inspection du travail devrait passer pour voir si les conditions de travail sont respectées afin qu'une allocation soit perçue en cas d'accident. Des commissions de sécurité devraient passer pour voir si les règles d'hygiène et de nutrition sont bonnes afin d'éviter les maladies.


Francesco écrit :

"La différence entre ces 2 types de mouvement est importante.La secte va favoriser la séparation d'avec la famille alors que ce n'est pas le cas en communauté ou la famille peut visiter..."


Il faut regarder les témoignages sur internet
Encore une fois il ne faut pas confondre avec les ordres bien établis qui prévoient des autorisations de visite.
Croyez vous que pour des enfants deux semaines de vie normal à l'extérieur de la communauté soient suffisants pour toute une année ?

Francesco écrit :
"La secte,en général,est gérée par un dictateur tout puissant qui dicte tout alors que ds toute communauté catholique,il y a des élections au 3 ou 4 ans(pour l'adm du mouvement)et meme des visites dite canoniques aux années par un consultant expert en la matiere.Ce dernier peut meme modifier certaines facons de faire inadéquates ds la communauté ....et cela sur le champ ou avec un suivi...."

Oui dans les communautés séculaires comme le carmel, les franciscains etc... Mais tel ne semble pas être le cas dans les communautés style charismatique
Il faut bien avouer que la différence avec les sectes est pratiquement imperceptible.
Les témoins de J sont beaucoup critiqués et classés comme secte mais les gens vivent librent dans leur propre appartement.
Ils élèvent eux même leurs enfants. Ils n'ont jamais eu d'histoires de pédophilie.
Ils ne sont pas à la rue en cas de désaccord avec le mouvement.
Ils ont un chez eux, un espace de liberté pour respirer le soir. Ils versent la dime mais ne sont pas obligés de tout vendre et de donner leur salaire intégralement afin qu'il soit divisé entre tous.
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Ven 3 Juin 2011 - 0:56

Un monastère n'est pas une communauté nouvelle.
Le mode de fonctionnement est totalement différent
Les supérieurs sont élus après des années et après avoir fait leurs preuves.
Aussitot qu'un moine ou une moniale a fait ses voeux perpétuels ,ils peuvent etre élu abbé ou abesse....

Et je pense que tu généralises trop sur les communautés nouvelles.La tres grande majorité fonctionnent tres bien et j'en connais personnelement.Les Béaatitudes ne sont pas la norme...


L'aide social n'est pas une solution.
Nous payons assez d'impôt sans encore entretenir des gens qui avaient une très bonne situation et qui ont choisi d'adhérer au refus de mener une vie normale
C'est les vrais malheureux que nous devons aider en priorité.
Ceux qui n'ont jamais eu la chance de pouvoir faire des études et ceux qui ont toujours essayé de vivre normalement en cherchant un travail profane.
Ceux qui n'ont jamais eu de chance. Pas ceux qui ont tout gâché en décidant de liquider tous leurs biens.

Bonne chance si tu veux essayer de faire adopter ta position au Québec....


Francesco écrit :
"La secte,en général,est gérée par un dictateur tout puissant qui dicte tout alors que ds toute communauté catholique,il y a des élections au 3 ou 4 ans(pour l'adm du mouvement)et meme des visites dite canoniques aux années par un consultant expert en la matiere.Ce dernier peut meme modifier certaines facons de faire inadéquates ds la communauté ....et cela sur le champ ou avec un suivi...."

Oui dans les communautés séculaires comme le carmel, les franciscains etc... Mais tel ne semble pas être le cas dans les communautés style charismatique
Il faut bien avouer que la différence avec les sectes est pratiquement imperceptible.
Les témoins de J sont beaucoup critiqués et classés comme secte mais les gens vivent librent dans leur propre appartement.
Tu pars d'un 2% et tu généralise au 100% des communautés nouvelles....Connais tu l'Arche de Jean Vanier....Les foyers de Charité,la communauté Emmanuelle???

Tu généralises trop selon moi.Je respecte ton avis et il faut etre tres prudent a ce niveau mais il ne faut pas généraliser....Et l'église(évéché ou maison mere) bien sur doit tjs tenir le role de visiteur apostolique....

Je connais des monasteres(ancienne tradition) qui ,malgré les regles canoniques) ont frolé la fermeture de leur couvent....qui était bien établit pourtant.....

Il ne faut pas généraliser en ce dossier.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Ven 3 Juin 2011 - 0:57

Et il ne faut pas oublier que la vie communautaire doit etre tres difficile de nos jours car tous les individus ont gouté au confort et a l'individualité.....


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Dim 3 Juil 2011 - 0:57

ZF11070105 - 01-07-2011
Permalink: [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Etape décisive pour la communauté des Béatitudes

ROME, Vendredi 1erjuillet 2011 (ZENIT.org) – Depuis 2009, Mgr Robert Le Gall, archevêque de Toulouse, est chargé de superviser la révision des nouveaux Statuts de la Communauté des Béatitudes. Le 29 juin 2011, il a érigé la Communauté en « Association publique de fidèles de droit diocésain en vue de devenir une Famille ecclésiale de vie consacrée », peut-on lire sur le site de l’Eglise catholique en France.

Les constats

Née en 1973, dans le sillage du Concile Vatican II, la Communauté des Béatitudes a pour charisme la « communion des états de vie ». Laïcs (256), frères consacrés (144) et sœurs consacrées (244) vivent ensemble dans des foyers communautaires (20 en France), dans l'accueil de toutes les formes de pauvretés, sous la conduite d'un « berger ». Cette vie fraternelle, « à l'image des premières communautés chrétiennes », pose néanmoins plusieurs questions : mixité des personnes consacrées ? Exercice de l'autorité entre laïcs et consacrés ? Place des familles ?

Vers un nouveau statut

Ce statut de « Famille ecclésiale de vie consacrée » - dont bénéficie par exemple la Fraternité Eucharistein, présente en France dans le Var et en Haute-Savoie - a pour objectif de « parvenir à faire vivre l'unité dans la différence ». Le gouvernement « unitaire » du berger sera remplacé par un gouvernement « trinitaire ». Lors de la prochaine Assemblée générale qui pourrait avoir lieu début 2012, laïcs, frères et sœurs éliront chacun un responsable. Chaque foyer élira un coordinateur qui dirigera dans un esprit de concertation, « enjeu de communion ».

Les acteurs du changement

A la demande du Saint-Siège, Mgr Le Gall, archevêque de Toulouse, a pris le relais de Mgr Pierre-Marie Carré, archevêque d'Albi. Nommé Commissaire pontifical en 2010, le frère Henry Donneaud, op, est chargé de gouverner la Communauté durant son processus de restructuration. Celui-ci assurera cette fonction jusqu'à l'Assemblée générale. Toute la Communauté a été consultée sur ces nouveaux statuts, « afin que chacun puisse exprimer par écrit son adhésion ». 93% des réponses sont positives. Les frères et sœurs consacrés ont pu témoigner d'un climat d'espérance au sein de la Communauté.

Un nouveau défi pour les Béatitudes

Après le temps de la croissance et du « foisonnement », une période d'ajustements était devenue nécessaire. Un « nouveau visage » se dessine pour la Communauté. Elle est « une richesse pour toute l'Eglise » a encouragé fr. Donneaud, même si « un travail de pacification » reste à poursuivre.

« Vérité, transparence et purification »

Concernant certains épisodes douloureux de l'histoire de la Communauté, liés notamment au fondateur et au premier « modérateur », Fr. Donneaud a expliqué qu'il faut distinguer « la Sainteté de l'Eglise et les péchés de ses gouvernants ». « Il faut différencier le charisme du fondateur », a-t-il ajouté. C'est aussi un appel pour l'Eglise à faire un travail de « vérité, transparence et purification ».

Tout en respectant les procédures civiles en cours, l'Eglise a déjà pris des mesures ecclésiales pénales. Ainsi Philippe Madre, diacre et ancien modérateur général de la Communauté, a été privé de l'état clérical par Mgr Le Gall. Une sentence définitive rendue publique le 19 avril dernier. (Source : « Foi et Vie » (mai 2011), mensuel du diocèse de Toulouse).


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Le moine le Dim 3 Juil 2011 - 20:12

Je suis très content pour la communauté car elle a terminer avec succès la mission qu'avait demandé le Vatican.
Le moine
Le moine

Date d'inscription : 28/01/2009

HTTP://WWW.FORUM-RELIGIONS.COM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Ven 8 Juil 2011 - 4:16

Oui mais que de souffrance...et qu'adviendra t'il de toutes les familles (peres,meres et enfants) qui étaient membres de cette communauté?As tu des infos a ce niveau?


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Le moine le Ven 8 Juil 2011 - 13:11

ces familles peuvent rester ou quitter la communauté librement Very Happy j'ai vécu des temps formidables dans diverses maisons, et je remercie DIEU d'avoir permis cela.
Le moine
Le moine

Date d'inscription : 28/01/2009

HTTP://WWW.FORUM-RELIGIONS.COM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Ven 8 Juil 2011 - 17:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:ces familles peuvent rester ou quitter la communauté librement Very Happy j'ai vécu des temps formidables dans diverses maisons, et je remercie DIEU d'avoir permis cela.
Hum pas certain.Il me semble que les textes que j'ai lu sur le sujet disaient que désormais ,ds la communauté des Béatitudesil n'y aurait que des hommes et des femmes consacrés.Plus de Famille....D'ou ma question qu'arrivera t'il a toutes ces familles (incluant enfant)qui étaient membres de cette communauté?

P.S.Personnelement,plus j'y pense et plus il me semble qu'une famille avec enfants n'a pas d'affaire ds ce genre de communauté.....Le seul genre de communauté qui serait adapté selon moi serait en serait une a l'image des Amhis(excusé si je l'écris mal);ie que chaque famille aie sa petite maison et qu'il y aie une maison centrale pour x nombres de réunions de priere par semaine....Ca laisse ainsi de l'espace a la famille de se structurer normalement et la vie de priere communautaire existe mais ne domine pas tout.Il y a bien sur aussi des temps d'entraide communautaire et des temps de fete.Mais il n'y a pas un pouvoir central du type Berger qui regne sur tout et meme sur les enfants.....Les enfants,c'est aux parents de les élever et non pas au Berger.


Dernière édition par Rémi le Ven 8 Juil 2011 - 18:25, édité 1 fois (Raison : Corection de mise en forme)


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par zeitoun le Ven 9 Déc 2011 - 15:34

Bonjour
Je tiens juste dire que la communauté des béatitudes malgré les quelques personnes qui ont flanché sous la tentation est bonne . La grande majorité des personnes sont de seines personnes J'ai grandi dans une communauté pdt 15 ans. Mon père a toujours travailler a coté a sa demande. J'ai vécu des moments fraternel très fort. Je pense que "l'ambiance" changeait suivant les maison et suivant le Berger. C'est comme pour tout si le président est un pervers du pouvoir le pays va mal aller et des scandales éclates.
Pour moi j'ai vécu de réels fraternité chrétienne plein de charité et d'amour du prochain et de Dieu. Je pense que la vrais fraternité est possible si elle repose sur le Christ évidement. Pour ma part je l'ai vécu.
Et personne ne ma manipulé.

Certe au niveau de la famille au début la com' n’étais pas au point et petit a petit elle a changé voulant mettre les familles un peu plus a part et autonome financièrement. Malgré tout a la demande des berger de devoir travailler pour les pères de famille, je me souvient que certain refusait de travailler. ( Apres c'est eux qui pleurent).
Le pouvoir de certain berger était peut être trop important en effet et certain non pas vu leur propre abus. Je comprend donc le démons d'avoir attaquer sans relâche a faire tombé certain. Car la ou il ya du combat il y a de l'enjeu.

Pour ma part aucun Berger n'a exercer de "pouvoir sur moi" seul mes parents en avait. Ils avait toujours le dernier mot et savait le faire en ce qui concernait le cercle familiale. De plus j'ai vu plusieurs bergers ce succéder (4 en 15 ans) soit environ 4 ans chacun plus ou moins.

La com' a fait de nombreux fruits positifs j'ai encore eu un témoignage l'autre jour d'une personne convertie.
Le problème a était de pas pouvoir gérer les personnes fragile. Certain ont trop compté sur des personnes de la communauté au lieu de compté comme le dit la bible sur Christ seul. Il est le seul sauveur, qui s’appuie sur lui sera sauvé.
Les beat depuis des années sont en restructuration non pas que le système était mauvais mais pour empêcher d'autre abus de certaine personne. Peut être l’idée de départ est trop utopique. Cela implique donc un changement ou total ou partiel.
Je pense que les medias nous brouille beaucoup et font souffrir beaucoup de gens de bonne volonté.
Beaucoup parle sans savoir. S vous avez des questions je dirais comme Jésus : Venez et voyez !

zeitoun

Date d'inscription : 09/12/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Rémi le Ven 9 Déc 2011 - 16:06

L'Église est en train si l'on se fit à l'article plus-haut de mettre de l'ordre dans cette communauté, donc ce sera surement pour le mieux et elle deviendra plus mature et mieux dirigée.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mer 1 Fév 2012 - 1:13

Un processus d'assainissement et de restructuration en cours


Fondée en 1973 dans l'élan du renouveau charismatique, la Communauté
des Béatitudes a connu, durant ses trois premières décennies, une
croissance rapide, qui l'a conduite à fonder plus de soixante dix
maisons sur les cinq continents. Son dynamisme, sa ferveur, son
rayonnement spirituel et apostolique, sa capacité à toucher tous les
milieux, même incroyants, ont conduit les autorités ecclésiales à
discerner en elle un authentique don de Dieu. En 2002, la Communauté
d'alors avait été reconnue par le Saint Siège comme « association privée
de fidèles de droit pontifical », avec approbation « à l'essai » de ses
Statuts.

Depuis lors, sont apparus plus nettement les
fragilités, les défauts, les dérives qui, sans remettre en cause la
valeur d'ensemble de sa mission, ont gravement affecté sa croissance :
des pratiques psycho-spirituelles mal équilibrées, une confusion dans la
vie commune des différents états de vie (laïcs, consacrés), des
problèmes de gouvernance, de graves délits commis par certains de ses
membres. Signe certain d'un malaise profond, de nombreux membres de la
Communauté, prêtres, consacrés et laïcs, l'ont quittée durant ces dix
dernières années.

En 2007, le Saint Siège fixa à la Communauté
un impératif de refondation spirituelle et structurelle, en lui donnant
des directives précises : cesser les pratiques mélangeant le
psychologique et le spirituel, mettre fin à la mixité des lieux de vie,
mieux honorer les exigences propres de la vie consacrée, respecter
davantage les droits et devoirs propres des laïcs, en particulier des
familles, au sein de la Communauté. Depuis lors, la Communauté
d'aujourd'hui s'est attachée à cesser toute activité pouvant prêter à la
confusion psycho-spirituelle. Elle s'est engagée dans la redéfinition
de son charisme et de ses structures, pour mieux honorer la spécificité
de chaque état de vie. Ce processus a abouti à l'approbation de nouveaux
statuts et à sa refondation comme « association publique de fidèles de
droit diocésain », par Mgr Robert Le Gall, Archevêque de Toulouse, le 29
juin 2011.

Du fait des difficultés persistantes de gouvernance,
et en particulier des divisions intérieures provoquées par ce processus
de restructuration et par certaines réticences à entrer dans l'esprit
des directives romaines, le Saint Siège avait nommé de façon
exceptionnelle à la tête de la Communauté, en octobre 2010, un
Dominicain, le P. Henry Donneaud, comme Commissaire pontifical, en
remplacement du précédent gouvernement. Dans la mission du Commissaire
pontifical figurent, outre l'achèvement du processus de restructuration,
un travail de pacification intérieure, d'explication pédagogique du
bien fondé des directives romaines, de purification des séquelles du
passé et de préparation des futures instances de gouvernement que la
Communauté, le moment venu, sera appelée à se donner.

La mise à
jour des graves fautes commises par certains membres de la Communauté
n'a pas été suscitée par la vague médiatique actuelle, car les autorités
ecclésiales s'attachent à cet impératif de clarification et de
refondation depuis déjà plusieurs années. Mais la Communauté, sous la
forme nouvelle qu'elle a prise récemment, entend assumer toutes ses
responsabilités devant l'étalage public de ces délits.

Pierre-Etienne Albert


Cet ancien frère consacré, qui n'est ni prêtre ni diacre mais fut très
proche du fondateur Ephraïm, a longtemps exercé les fonctions de chantre
de la Communauté. Une première plainte pour pédophilie avait été
déposée contre lui en 2003, devant le tribunal d'Avranches. Elle fut
alors classée sans suite. Pierre Etienne Albert s'est ensuite accusé
lui-même, en 2008, de nombreux actes de pédophilie. Son procès s'ouvrira
devant le Tribunal Correctionnel de Rodez, le 30 novembre prochain.

Même s'il convient de laisser la justice établir exactement les faits
et leur degré de culpabilité, la Communauté reconnaît dès aujourd'hui,
avec grande souffrance, que des actes très graves ont été commis, par
lesquels de jeunes enfants et adolescents ont été irrémédiablement
blessés au plus profond de leur personne. Elle tient à exprimer aux
victimes et à leur famille sa douleur, son regret, sa honte devant de
tels abus commis par celui qui était alors l'un des siens. Les
responsables de la Communauté ont déjà eu l'occasion de rencontrer telle
ou telle d'entre elles. Elles feront tout pour leur manifester
personnellement et concrètement la proximité douloureuse de la
Communauté à leur égard.

Les anciens dirigeants de la
Communauté, au titre de leurs responsabilités dans le suivi
communautaire de Pierre-Etienne Albert, furent mis en garde à vue, en
2008, sans que cela débouche sur aucune mise en examen. Ils sont appelés
à comparaître comme témoins lors de l'audience du 30 novembre à Rodez.
Si des défaillances s'avéraient établies dans la manière dont ils ont
réagi devant les délits commis par Pierre-Etienne Albert au cours des
années 1980 et 1990, quoique infiniment regrettables, elles doivent
aussi être replacées dans le contexte général d'impréparation, voire
d'aveuglement des esprits et de la société face au drame de la
pédophilie avant l'affaire d'Outreau.

Par ailleurs, si les
anciens communautaires qui résident toujours à l'abbaye de Bonnecombe
ont quitté la Communauté, ce n'est aucunement en rétorsion, de la part
de celle-ci, pour leur dénonciation du scandale de Pierre-Etienne
Albert, mais en conséquence de leur refus persistant d'obtempérer à la
décision prise par la Communauté, pour des raisons financières et
pastorales, de fermer cette maison. Muriel Gauthier, quant à elle, n'a
jamais appartenu canoniquement à la Communauté : sans dépasser le stade
de postulante, elle n'y a prononcé aucun engagement, même temporaire.

Ephraïm (Gérard) Croissant


La Communauté est également conduite aujourd'hui à porter avec grande
souffrance les délits commis contre la loi morale de l'Eglise par son
fondateur, Ephraïm. Ce dernier a reconnu de graves manquements à son
devoir d'état en matière sexuelle, en particulier avec des sœurs de la
Communauté, ce qui a entraîné plusieurs d'entre elles à quitter la
Communauté. Un cas concerne même une jeune fille mineure. Son prestige
de fondateur charismatique, joint à la séduction de sa parole, a conduit
la plupart de ces victimes à se laisse abuser par un discours
prétendument mystique, couvrant de motifs spirituels de graves entorses à
la morale évangélique. Ces justifications erronées d'actes délictueux
ont même pu faire école dans le cercle restreint de ses proches.

Ces faits n'ont jamais été l'objet d'aucune plainte publique. Ils sont
restés, hélas, trop longtemps secrets au sein d'un petit cercle. Ephraïm
avait certes renoncé à toute participation au gouvernement direct de la
Communauté depuis 1996. Mais c'est par intervention des autorités
épiscopale et pontificale, une fois qu'elles en eurent connaissance,
qu'Ephraïm a été relevé de l'exercice du ministère diaconal et poussé à
quitter la Communauté en 2008.

Malgré la demande expresse qui
lui fut alors faite de se retirer dans le silence d'une retraite de
prière et de pénitence, Ephraïm a continué à donner des sessions, sans
aucun mandat ecclésial. La Communauté émet les plus extrêmes réserves
sur le contenu de ses sessions, dont elle n'est d'aucune manière partie
prenante.

La Communauté a profondément honte des égarements
d'Ephraïm et dit sa proximité dans l'épreuve à toutes les personnes qui
ont été abusées par lui.

Philippe Madre


Beau-frère
d'Ephraïm, Philippe Madre lui succéda à la tête de la Communauté comme
premier modérateur général. Il avait lui aussi été ordonné diacre
permanent. Suite à plusieurs plaintes déposées contre lui, une sentence
de première instance de l'Officialité interdiocésaine de Toulouse de mai
2010 l'a déclaré coupable de faits moralement graves et renvoyé de
l'état clérical, ce qui entraîna immédiatement son exclusion de la
Communauté. Cette sentence a été confirmée par l'Officialité d'appel de
Rodez, en janvier 2011. Une plainte a également été déposée contre lui
au civil. D'autres témoignages ont été portés à son encontre de la part
d'anciens membres de la Communauté qui ne souhaitent pas porter plainte.


La Communauté demande pardon aux personnes qui ont eu à subir
de sa part des comportements abusifs dans l'exercice de l'autorité et de
l'accompagnement spirituel.


Ces graves délits accomplis en
son sein, - par un nombre restreint de personnes, - la Communauté des
Béatitudes entend les reconnaître lucidement, avec humilité et
repentance. Ils ne doivent cependant pas conduire à méconnaître, voire
déconsidérer la valeur de son identité attestée par l'Eglise ni la
qualité de son action spirituelle, apostolique et humanitaire,
appréciées unanimement par tous les évêques qui l'accueillent dans leurs
diocèses, sur les cinq continents. La Communauté déplore à cet égard
les amalgames simplistes et erronés qui ne tiennent aucun compte de son
évolution récente réalisée sous la conduite de l'Eglise. Elle dénonce
les accusations mensongères et diffamatoires portées contre elle, en
particulier lorsqu'elle se voit traitée de « secte ». Elle se remet avec
confiance entre les mains de l'Eglise catholique qui a su préciser et
valider son charisme, et reconnaît en elle d'authentiques fruits de
vitalité, de solidarité et de témoignage évangélique.

La
Communauté des Béatitudes, dans sa forme et ses statuts d'aujourd'hui,
reconnaît ses erreurs passées et s'engage à tout faire, au cœur de
l'Eglise et sous sa conduite, pour que de telles dérives ne se
reproduisent plus.


15 novembre 2011

Le Commissaire Pontifical

et le Conseil Général

de la Communauté des Béatitudes


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mer 1 Fév 2012 - 1:32

En 2007, le Saint Siège fixa à la Communauté
un impératif de refondation spirituelle et structurelle, en lui donnant
des directives précises : cesser les pratiques mélangeant le
psychologique et le spirituel, mettre fin à la mixité des lieux de vie,
mieux honorer les exigences propres de la vie consacrée, respecter
davantage les droits et devoirs propres des laïcs, en particulier des
familles, au sein de la Communauté. Depuis lors, la Communauté
d'aujourd'hui s'est attachée à cesser toute activité pouvant prêter à la
confusion psycho-spirituelle.


ierre-Etienne Albert


Cet ancien frère consacré, qui n'est ni prêtre ni diacre mais fut très
proche du fondateur Ephraïm, a longtemps exercé les fonctions de chantre
de la Communauté. Une première plainte pour pédophilie avait été
déposée contre lui en 2003, devant le tribunal d'Avranches. Elle fut
alors classée sans suite. Pierre Etienne Albert s'est ensuite accusé
lui-même, en 2008, de nombreux actes de pédophilie. Son procès s'ouvrira
devant le Tribunal Correctionnel de Rodez, le 30 novembre prochain.


Ephraïm (Gérard) Croissant


La Communauté est également conduite aujourd'hui à porter avec grande
souffrance les délits commis contre la loi morale de l'Eglise par son
fondateur, Ephraïm. Ce dernier a reconnu de graves manquements à son
devoir d'état en matière sexuelle, en particulier avec des sœurs de la
Communauté, ce qui a entraîné plusieurs d'entre elles à quitter la
Communauté. Un cas concerne même une jeune fille mineure. Son prestige
de fondateur charismatique, joint à la séduction de sa parole, a conduit
la plupart de ces victimes à se laisse abuser par un discours
prétendument mystique, couvrant de motifs spirituels de graves entorses à
la morale évangélique. Ces justifications erronées d'actes délictueux
ont même pu faire école dans le cercle restreint de ses proches.

Ces faits n'ont jamais été l'objet d'aucune plainte publique. Ils sont
restés, hélas, trop longtemps secrets au sein d'un petit cercle. Ephraïm
avait certes renoncé à toute participation au gouvernement direct de la
Communauté depuis 1996. Mais c'est par intervention des autorités
épiscopale et pontificale, une fois qu'elles en eurent connaissance,
qu'Ephraïm a été relevé de l'exercice du ministère diaconal et poussé à
quitter la Communauté en 2008.

Malgré la demande expresse qui
lui fut alors faite de se retirer dans le silence d'une retraite de
prière et de pénitence, Ephraïm a continué à donner des sessions, sans
aucun mandat ecclésial. La Communauté émet les plus extrêmes réserves
sur le contenu de ses sessions, dont elle n'est d'aucune manière partie
prenante.

La Communauté a profondément honte des égarements
d'Ephraïm et dit sa proximité dans l'épreuve à toutes les personnes qui
ont été abusées par lui.
Ca ressemble a un cas pathologique.....N'était il pas marié a une certaine Jo Croissant?


Philippe Madre


Beau-frère
d'Ephraïm, Philippe Madre lui succéda à la tête de la Communauté comme
premier modérateur général. Il avait lui aussi été ordonné diacre
permanent. Suite à plusieurs plaintes déposées contre lui, une sentence
de première instance de l'Officialité interdiocésaine de Toulouse de mai
2010 l'a déclaré coupable de faits moralement graves et renvoyé de
l'état clérical, ce qui entraîna immédiatement son exclusion de la
Communauté. Cette sentence a été confirmée par l'Officialité d'appel de
Rodez, en janvier 2011. Une plainte a également été déposée contre lui
au civil. D'autres témoignages ont été portés à son encontre de la part
d'anciens membres de la Communauté qui ne souhaitent pas porter plainte.


La Communauté demande pardon aux personnes qui ont eu à subir
de sa part des comportements abusifs dans l'exercice de l'autorité et de
l'accompagnement spirituel.


Ces graves délits accomplis en
son sein, - par un nombre restreint de personnes, - la Communauté des
Béatitudes entend les reconnaître lucidement, avec humilité et
repentance. Ils ne doivent cependant pas conduire à méconnaître, voire
déconsidérer la valeur de son identité attestée par l'Eglise ni la
qualité de son action spirituelle, apostolique et humanitaire,
appréciées unanimement par tous les évêques qui l'accueillent dans leurs
diocèses, sur les cinq continents. La Communauté déplore à cet égard
les amalgames simplistes et erronés qui ne tiennent aucun compte de son
évolution récente réalisée sous la conduite de l'Eglise. Elle dénonce
les accusations mensongères et diffamatoires portées contre elle, en
particulier lorsqu'elle se voit traitée de « secte ». Elle se remet avec
confiance entre les mains de l'Eglise catholique qui a su préciser et
valider son charisme, et reconnaît en elle d'authentiques fruits de
vitalité, de solidarité et de témoignage évangélique.

La
Communauté des Béatitudes, dans sa forme et ses statuts d'aujourd'hui,
reconnaît ses erreurs passées et s'engage à tout faire, au cœur de
l'Eglise et sous sa conduite, pour que de telles dérives ne se
reproduisent plus.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Francesco le Mer 1 Fév 2012 - 1:34

J'espere que cet Ephraim sera arreté ds ses abus....


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Le moine le Mer 1 Fév 2012 - 6:46

Quelle tristesse de lire cela, j'espère que tout ceci est faux et démesuré.

Je connais très bien " Les Béatitudes " et ils sont E X C E L L E N T dans le sens qu'ils sont très fraternel avec tous.

C'est comme la " femme adultère " lorsque JESUS dit : " que celui qui est sans péché lance la première pierre " !

Prions pour la communauté et les vocations.
Le moine
Le moine

Date d'inscription : 28/01/2009

HTTP://WWW.FORUM-RELIGIONS.COM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par edelweiss le Mer 1 Fév 2012 - 17:09

Je me pose une simple petite question.

Les dominicains par exemple vénèrent et se réfèrent aux règles de leur fondateur Saint Dominique.
Les franciscains à celles de Saint François
Les carmélites à celles de Sainte Thérèse d'Avila etc...

Comment les membres des béatitudes peuvent encore estimer leur fondateur et se référer à ses préceptes ?

Comment est il encore possible pour eux de vivre dans cette communauté en étant informé des horreurs que relatent les journaux?

Ils reçoivent bien le journal, écoutent la radio, regardent la télé ou internet et la majorité sont des gens droits.

Dans un tel cas il ne reste que le déni de la réalité des choses ou de la gravité pour continuer de survivre.

Ceux qui prennent conscience de la réalité sont les plus à plaindre car ils ne peuvent pas partir.

Où aller lorsque vous avez donné toutes vos économies et qu'il ne vous reste plus rien ?

Comment assumer les dures réalités de la vie lorsque vous avez été assisté durant des années dans une communauté en ne choisissant même pas votre nourriture, vos loisirs ou même vos vêtements ?

Les associations contre les dérives sectaires devraient avec l'état organiser des centres de réinsertion à la vie normale. Une structure bien encadrée par un psychologue et des bénévoles qui réapprendraient simplement à ne pas avoir sa vie dictée et organisée par une tierce personne. Il faut aider ces pauvres victimes qui n'ont rien fait de mal. Tout le monde un jour peu se trouver dans cette situation. Les victimes n'ont aucune porte où frapper.
edelweiss
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Discernement sur la communauté des Béatitudes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum