Il est très difficile de haïr les bébés. Il faut une personne spéciale.

Aller en bas

Il est très difficile de haïr les bébés. Il faut une personne spéciale. Empty Il est très difficile de haïr les bébés. Il faut une personne spéciale.

Message par MichelT le Ven 18 Mar 2011 - 12:12

Il est très difficile de haïr les bébés. Il faut une personne spéciale.

L’assassinat de tout adulte innocent est moralement condamnable, mais l'humanité semble ressentir une répulsion innée pour le meurtre des bébés. Quand un bébé n’inspire aucune tendresse, quand un bébé est considéré comme méritant d'être délibérément blessé ou tué, on sait qu’on a affaire à un degré de mal auquel peu d'êtres humains - même parmi les meurtriers - peuvent s'identifier.

C'est pourquoi ce que les terroristes palestiniens ont fait à une famille juive en Cisjordanie la fin de semaine dernière mérite beaucoup plus d’attention qu'il n'en a reçu. Normalement, les atrocités palestiniennes attirent peu l’attention - et certainement beaucoup moins d'attention qu'un bloc appartement israélien en Cisjordanie. Mais cette atrocité a reçu encore moins d'attention que d'habitude parce que le monde était centré sur le terrible tsunami qui a frappé le Japon.

Vendredi soir, des terroristes palestiniens se sont infiltrés dans une colonie juive, ils sont entrés dans une maison et ils ont poignardé à mort le père, la mère et trois de leurs enfants: un enfant de onze ans, un autre de quatre ans, et un bébé de trois mois.

Pour comprendre la signification de cet acte, il faut revenir sur un autre incident en apparence distinct : l'agression sexuelle prolongée de Lara Logan, correspondante étrangère de CBS News, par 200 Égyptiens sur la place Tahrir au Caire il y a quelques semaines. On a rapporté qu’après l’avoir déshabillée, les hommes l’ont violée et battue aux cris de « Juive, Juive ! ».

Les deux incidents racontent la même histoire. Aujourd’hui, dans une grande partie du monde arabo-musulman, et une partie du monde musulman non-arabe (comme l'Iran), « Juif » n'est pas une personne. « Juif » n'est même pas un simple ennemi. En fait, il n'y a pas de parallèle sur terre à ce que « Juif » signifie pour cent millions, voire des centaines de millions de musulmans.

Pensez à n'importe quel conflit dans le monde : Pakistan-Inde, Chine-Tibet, Corée du Nord-Corée du Sud, Tamouls-cinghalais. Il y a des haines profondes dans ces régions, et des atrocités ont été commises par l’une des parties, ou les deux parties à ces conflits. Mais dans aucun de ces conflits, et nulle part ailleurs, on trouve l’équivalent de ce que « Juif » signifie pour des millions de musulmans.

Il n'y a vraiment qu'un seul équivalent dans l'histoire, et il concerne également le mot « Juif ». Les nazis ont réussi à complètement déshumaniser le mot «Juif». Pour le nazisme, il était aussi important (sinon plus) d'assassiner les bébés et les enfants juifs que les adultes, et souvent de la manière la plus cruelle possible (ils étaient brûlés vifs, enterrés vivants, ou jetés en l'air et empalés sur des baïonnettes).

Les humains n'ont pas à apprendre à haïr. Il semble que ça vient assez naturellement. Les humains n’ont pas non plus à apprendre à tuer, à voler ou à violer. Cela semble aussi faire naturellement partie du répertoire humain du mal. Mais haïr les enfants et les bébés et trouver souhaitable qu’ils soient torturés et tués requiert un apprentissage. Il faut des années de travail pour détruire l’instinct humain normal de protection des enfants.

C'est précisément ce que les Nazis ont fait, et ce qu’une grande partie du monde musulman a fait au mot « Juif ». Pour eux, le Juif n'est pas seulement un sous-humain, le Juif est un sous-animal, de même que ses enfants.

Des porte-paroles palestiniens et d’autre musulmans ainsi que leurs partisans de la gauche soutiennent que cette haine unique est le fruit de la politique israélienne, et non pas de décennies de haine des juifs de type nazi imprégnant l’éducation islamique, la télévision et la radio islamiques, et la mosquée. Mais pour que cela soit vrai, cette haine unique devrait être une réponse à une méchanceté unique du côté israélien.

Or, parmi les injustices dans le monde, ce que les Israéliens ont fait aux Palestiniens ne serait même pas mesuré sur une échelle de Richter morale. La création d'Israël a engendré environ 750.000 réfugiés palestiniens (et un nombre égal de réfugiés juifs venant des pays arabes) et la mort de quelque 10.000 Arabes palestiniens, tout cela causé par l’envahissement d’Israël par les armées arabes qui voulaient le détruire à la naissance. Par comparaison, la partition de l'Inde pour instaurer l'état musulman du Pakistan au moment même où Israël était créé a engendré 12,5 millions de réfugiés musulmans et la mort d’environ un million de musulmans (et un nombre similaire de réfugiés et de morts chez les hindous). Alors pourquoi « Hindou » n’est-il pas l’égal de « Juif » dans le vocabulaire musulman de la haine ?

Voici quelques réponses, en bref :

Premièrement, de nombreux groupes ont été haïs, mais aucun n'a été haï aussi profondément que les Juifs.

Deuxièmement, la haine du Juif est souvent exterminationniste, ce qui explique pourquoi la haine des Juifs a peu en commun avec le sectarisme ethnique, l'intolérance religieuse, voire le racisme, lesquels recherchent rarement, sinon jamais, l’extermination du groupe détesté ou haï.

Troisièmement, les antisémites exterminationnistes sont des gens particulièrement dangereux. Les non-juifs qui ne voient pas la haine du Juif comme un cancer moral sont des imbéciles. La haine du Juif a donné naissance au nazisme et a conduit à la mort de plus de 40 millions de non-Juifs. Le terrorisme islamique a commencé contre les Juifs israéliens mais il s'est répandu dans le monde, et à ce jour il a tué plus de musulmans que de Juifs.

C'est la raison pour laquelle le tsunami que le monde a ignoré cette fin de semaine – le tsunami de haine des palestiniens arabes musulmans envers les Juifs - va se révéler bien plus dangereux que le tsunami japonais qui a, et c’est compréhensible, retenu l’attention du monde.

Source : The Other Tsunami, par Dennis Prager, NRO, 15 mars 2011


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Il est très difficile de haïr les bébés. Il faut une personne spéciale. Empty Re: Il est très difficile de haïr les bébés. Il faut une personne spéciale.

Message par Rémi le Ven 18 Mar 2011 - 16:49

Il y a la haine des juifs approuvé par le coran mais aussi la haine des chrétiens qui est en pleine croissance dans le monde.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum