Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux.

Aller en bas

Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux. Empty Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux.

Message par MichelT le Mer 13 Avr 2011 - 14:36

Sur Pontifex Roma, voici rapportée une intervention remarquable de lucidité et de courage de Monseigneur Babini, évêque émérite de Grosseto.

"Du point de vue doctrinal, ce n'est pas une erreur de définir l' Islam et Mahomet comme sataniques desquels le programme est la conquête de Rome, et donc de nous éloigner et de nous séparer de Dieu".

C"'est ce qu'affirme l'évêque émérite de Grosseto, Monseigneur Giacomo Babini. Il dit encore: " Je ne dis pas que l'Islam soit le diable, nous tomberions dans le risque de le voir de partout. Mais sans aucun doute dans l'Islam et dans Mahomet se cache le dessein du malin , qui est celui de nous séparer et de nous diviser, et de ce point de vue il est exact de définir l'Islam comme satanique , comme du reste le communisme qui rejette la religion". Donc l' Islam est un péril certain, souvent sous-évalué. La religion fondée par Mahomet est violente... Je crois que les chrétiens devraient redécouvrir l'esprit qui les portât à l'historique bataille de Lépante contre l'envahisseur islamique...

Un autre ennemi idéologique est le communisme qui par nature veut étouffer la religion et donc il est impensable qu'un catholique soit communiste ou ami de son ennemi naturel.
Catholicisme et communisme sont antithétiques et opposés".
Mgr annonce ainsi la fin de l'Islam "dans les pays islamiques nous assistons à d'incroyables incongruités. Nombreux sont ceux qui s'oublient, construisent des gratte-ciels pharaoniques et le peuple, les pauvres gens , meurent de faim. Les régimes islamistes, comme les communistes, sont destinés à imploser du fait de leurs contradictions internes.
Avec l'Islam il faut user théologiquement de la force et d'une pacifique tolérance zéro, comme pour le communisme. Même l'Eglise s'abandonne souvent à un "bonnisme" suicidaire pour chercher un dialogue impossible et infructueux, qui n'apporte rien en aucun point. .../...

Je ne tombe pas dans les excès de voir satan partout, mais d'un autre coté, de nombreux évêques ont cédé sur ce point en oubliant sa présence dans le monde. Le mâlin n'est pas celui qui sent le soufre seulement, mais tout ce qui nous sépare de Dieu. Donc, si Mahomet est venu prêcher cela, la séparation violente d'avec le Christ, il a une intention satanique, comme du reste la dictature marxiste. Mais beaucoup de prêtres aujourd'hui font de la sociologie, oubliant de prêcher les réalités. Si nous avions les idées claires sur ces sujets, de nombreux péchés de la vie seraient évités".

Pontifex Roma

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux. Empty Re: Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux.

Message par oscar le Mer 13 Avr 2011 - 15:19

La religion de paix et d'amour va surement aproncer une fatwa pour la décapitation de cet Évèque
oscar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 49
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux. Empty Re: Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux.

Message par MichelT le Mer 13 Avr 2011 - 19:11

Manuel II Paléologue nous offre un exemple très concret de ce que nous pouvons voir à l`oeuvre aujourd`hui en Occident. Un dialogue a sens unique qui ne peut que donner le même résultat désastreux que ceux de Paléologue dont l`empire fut emporter plus tard par l`islam. (l`empire Byzantin - aujourd`hui Istanbul -Turquie).

Extrait du livre de Alain Besançon - Trois Tentations en l`Église.

Manuel II Paléologue

Manuel II a voulu un dialogue véritable et a saisi avec joie l`ouverture que lui proposait le sage musulman. Il espérait le convertir. Las! c`est bientôt la désillusion. D`abord il ne peut pas employer l`argument scripturaire, puisque le musulman ne reconnait pas la valeur des documents antérieurs au Coran. Ensuite, celui-ci a foi en la mission de Mahomet tandis que Manuel le considère le prophète comme un imposteur. Puisque dans cette controverse, il s'agit de morale, les interlocuteurs ne peuvent s'entendre: l'islam ignore le péché originel. Le croyant musulman ne cherche pas à imiter la perfection divine, absolument hors d'atteinte. Mais puisque Dieu a condescendu à donner une Loi (charia), la perfection consiste à l'imiter formellement et exactement, a se réjouir des facilitations de la religion et de l'absence de rigueur accorde par cette loi. La foi suffit à faire entrer le croyant au paradis lequel est l'idéal de la vie agréable telle que l'on peut l'imaginer ici-bas.
Si bien que le dialogue est un dialogue de sourds et se réduit finalement au monologue du Basileus.

Cela se passait au 14 eme siècle alors que l`empire de Paléologue tomberait au main des musulmans 1 siècle plus tard.
Pourtant on entend les mêmes débat actuellement – le même monologue a sens unique parceque l`islam est resté le même.

Saint-Thomas d`Aquin – Somme contre les Gentils

Mahomet a séduit les peuples par des promesses de voluptés charnelles au désir desquelles pousse la concupiscence de la chair. Lâchant la bride a la volupté, il a donné des commandements conformes a ses promesses, auxquels les hommes charnels peuvent facilement obéir. En fait de vérité, il n`en a avancé que de faciles a saisir par n`importe quel esprit médiocrement ouvert. Par contre, il a entremêlé les vérités de son enseignement de beaucoup de fables et de doctrines les plus fausses. Il n`a pas apporté de preuves surnaturelles, les seules a témoigner comme il convient en faveur de l`inspiration divine, a savoir quand une œuvre divine qui ne peut qu`être l`œuvre de Dieu prouve que le Docteur de vérité est invisiblement inspiré. Il a prétendu, au contraire, qu`il était envoyé dans la puissance des armes, preuves qui ne font pas défaut au brigands et aux tyrans.
D`ailleurs ceux qui des le début crurent en lui ne furent pas des sages instruits des sciences divines et humaines, mais des hommes sauvages habitants des désert, complétement ignorants de toute science de Dieu dont le grand nombre l`aida, par la violence des armes a imposer sa loi a d`autres peuples. Aucune prophéties divines ne témoigne en sa faveur : bien au contraire, il déforme les enseignements de l`Ancien et du Nouveau Testament par des récits légendaires, comme c`est évident pour qui étudie sa loi. Aussi bien par une mesure pleine d`astuces, il interdit a ses disciples de lire les livres de l`Ancien et du Nouveau Testament qui pourrait le convaincre de fausseté. C`est donc chose évidente que ceux qui ajoute foi a sa parole croient a la légère.



MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux. Empty Re: Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux.

Message par Annie le Mer 13 Avr 2011 - 22:11

Et voila... Une religion qui flatte tous les bas instincts est plus séduisante qu'une autre qui prêche la modération et la recherche du bien. Et pour le citoyen lambda, corrompu par l'athéisme ambiant et totalement ignorant de la Vérité contenue dans la doctrine catholique, le jour où il faudra faire un choix, ce ne sera pas très difficile. Et ce sera même une revanche sur ces empêcheurs de tourner en rond de catholiques, avec leur morale et leur foi.

Même si tous les évèques tenaient le même discours que Mgr Babini, est-ce que ce serait suffisant? Est-ce qu'il n'est pas déjà trop tard?

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux. Empty Re: Monseigneur Babini un évêque lucide et courageux.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum