"La lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas saisie"(Jn 1,5)

Aller en bas

 "La lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas saisie"(Jn 1,5)  Empty "La lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas saisie"(Jn 1,5)

Message par MichelT le Jeu 28 Avr 2011 - 3:34

"La lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l'ont pas saisie"(Jn 1,5)

En conclusion de sa préface à la réédition de l’œuvre majeur de l’abbé Barruel, Mémoire pour servir à l’histoire du jacobinisme, Christian Lagrave expose, de façon très synthétique, pour quelles raisons l’abbé Barruel doit être regardé comme un grand historien et un puissant prophète.

Alors que jour après jour tout devient plus clair, puisque les mondialistes ne se cachent même plus pour clamer haut et fort leur projet de gouvernement mondial(Attali), puisque tous les ressorts de ce nouveau totalitarisme ne cessent de nous sauter à la figure quotidiennement - nouvel ordre moral ( hédonisme, relativisme, différentialisme), pédagogisme (décervelage accéléré des jeunes gens), système oligarchique tentaculaire sans précédent ( haute finance), neutralisation du peuple ( politique spectacle masquant l’unanimisme des enseignes ayant pignon sur rue), manipulation médiatique d’envergure planétaire, opérations guerrières sans fin sous la masque de l'humanitaire ou du pacifisme - l’immense majorité semble pourtant ne rien y voir. Pour peu, on lui ferait acheter à prix d’or son ticket d’entrée pour le monde enchantée que les mondialistes nous préparent. Christian Lagrave trouve bien des circonstances atténuantes aux premières générations qui ont été confrontées aux débuts des manœuvres des mondialistes, mais aujourd’hui, comment expliquer que l’évidence, le flagrant et l’énorme échappent aux plus grand nombre ? Le concept de servitude volontaire permet d’aider à le comprendre, mais ultimement ce sont les ténèbres qu’il faut invoquer. Le monde, sous le joug des puissances maléfiques, gît dans les ténèbres et refuse la lumière.

Christian Lagrave : « que certains contemporains de Barruel, encore étourdis par l’apparent désordre des événements révolutionnaires, que certains historiens, influencés par l’école positiviste, n’aient pas su discerner les lignes forces de force de la subversion et aient refusé d’envisager leurs développements logiques, c’est compréhensible.

Mais pour les hommes de notre siècle qui connaissent l’histoire contemporaine, qui ont vu la Franc-Maçonnerie parvenir officiellement au pouvoir avec la IIIe République, et, une fois bien assise, se glorifier impudemment d’avoir été le facteur déterminant des Révolutions de 1789, de 1830 et de 1848(1) ; pour ceux qui l’ont vue persécuter indignement l’Eglise catholique puis changer de tactique pour essayer, avec succès, de la corrompre de l’intérieur ; pour ceux qui savent comment l’abolition de la propriété privée, ce rêve des Illuminés qui paraissait absurde aux contemporains de Barruel, a été constituée en doctrine par des hommes, Moses Hees, Friedrich Engels, Karl Marx, qui étaient liés aussi bien à la haute finance internationale de leur époque qu’à la Ligue des Justes – c'est-à-dire aux héritiers des Illuminés de Bavière ; pour ceux qui se souviennent que ce communisme démentiel a triomphé dans un vaste empire avec le concours de la ploutocratie des deux continents, qu’il s’y est maintenu pendant 75 ans et qu’il a réussi à opprimer férocement la moitié de l’Europe avec la complicité active et le soutien d’une bonne partie de la Maçonnerie universelle et de l’élite de la finance apatride ; pour ceux qui se souviennent d’avoir vu les vielles monarchies de l’Europe tomber les unes après les autres lorsqu’elles gênaient la Révolution et cela au prix des millions de morts que provoquèrent les deux guerres mondiales et les révolutions qui leur servirent d’entractes ; pour ceux qui savent le rôle que la Maçonnerie a joué dans ces guerres et hautement revendiqué dans ces révolutions ; pour ceux qui constatent que les plus cyniques consigne des Illuminés , celles qui veulent corrompre l’âme humaine en pervertissant les mœurs, en détruisant les familles et en assassinant les plus faibles grâce à l’avortement et à l’euthanasie, comment ces consignes sont aujourd’hui impudemment appliquées et imposées de force à nos vieux pays chrétiens par les loges maçonniques unies aux gouvernements – comme jadis l’Eglise l’était aux Etats ; pour ceux qui savent dans quels colloques discrets, à Bilderberg ou ailleurs, les adversaires apparents qui contrôlent la vie politique du monde se retrouvent fraternellement mêlés sous le signe de la démocratie universelle, pour préparer l’avènement du gouvernement mondial ; pour tous ceux-là, ils sont vraiment les adversaires de la Révolution, s’ils sont de bonne foi et n’ont pas d’écailles sur les yeux, aucun doute n’est possible : il s’agit bien de « former une république universelle…après avoir renversé toutes les institutions existantes, religieuses et politiques…et surtout le règne du Christ. » Barruel avait donc vu juste, il a été pleinement prophète en son temps, il mérite aujourd’hui plus que jamais d’être mis au rang des historiens de l’avenir. »

(1) Le fait est reconnu par les franc-maçons eux-mêmes "Dans les années 1875, quand la République se met en place, il ne trouve personne dans le camp républicain pour contester la liaison organique entre maçonnerie, République et Révolution ( c'était d'ailleurs déjà le cas en 1848): il n'es que de reprendre les textes publiés par le Grand Orient à l'occasion du centenaire de 1789. qu'on relise Colfavru et Amiable" (Humanisme - revue des Francs-maçons du Grand Orient de France, no 235, septembre 1997)


Rédigé par Julien Gunzinger le Mercredi 27 Avril 2011
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum