Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par Francesco le Lun 25 Juil 2011 - 1:49

Il y a des messages plus importants que d'autres.En voici un:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Etats-Unis - Article publié le : vendredi 15 juillet 2011 - Dernière modification le : vendredi 15 juillet 2011

La crise de la dette américaine en questions
Timothy Geithner, le secretaire au Trésor des Etats-Unis lors d'une conférence. Washington, le 21 juin 2011.
REUTERS/Larry DowningPar Mounia Daoudi
Les négociations entre démocrates et républicains pour un relèvement du plafond de la dette fédérale américaine sont dans l’impasse. Faute d’accord sur le budget d’ici le 2 août 2011, les Etats-Unis pourraient se retrouver en défaut de paiement, une situation qui aurait des conséquences catastrophiques, estiment de nombreux experts.

Le plafond de la dette : de quoi s’agit-il ?

Les Etats-Unis font partie de ces rares pays à disposer d’une loi qui encadre la taille de leur dette publique. Ce texte, qui date de la Première Guerre mondiale, oblige le gouvernement fédéral à faire valider le total de sa dette par le Congrès qui fixe un plafond. L’administration américaine ne peut donc pas endetter davantage le pays que le plafond autorisé par les élus. Cette limite, fixée à 14 294 milliards de dollars, a été dépassée à la mi-mai. Le trésor américain assure depuis le fonctionnement de l’Etat sans augmenter l’endettement du pays mais il a prévenu qu’à partir du 2 août ses ressources seront taries et les Etats-Unis pourraient alors rapidement se retrouver en défaut de paiement.


Y a-t-il eu des précédents ?

En 1995, sous l’administration Clinton, une situation similaire a provoqué une paralysie du gouvernement fédéral pendant trois semaines. La dette fédérale avait alors dépassé la barre symbolique des 5 000 milliards de dollars. A l’époque, certaines administrations non prioritaires ont dû fermer jusqu’à ce que la situation soit débloquée.
Dix ans auparavant, en 1985, c’est le gouvernement Reagan qui était en difficulté face à un Congrès majoritairement démocrate qui dénonçait à l’époque l’explosion des dépenses publiques principalement due à la relance de la course aux armements et au financement du programme « Guerre des étoiles ».


Relever le plafond de la dette, souvent une formalité

Depuis les années 1960, le Congrès a voté 74 fois le relèvement du plafond de la dette. Cette limite a été renégociée une dizaine de fois au cours des 10 dernières années, dont deux fois en 2009, sous la présidence de Barack Obama. Pourtant, ce dernier, lorsqu’il était sénateur de l’Illinois, avait voté en 2006 contre une demande de l’administration Bush d’augmenter le plafond de la dette.


Quelles options en cas d’échec des négociations d’ici le 2 août ?

L’administration Obama pourrait se voir contrainte de vendre certains de ses actifs pour honorer ses engagements. Mais cette vente se ferait dans l’urgence, donc dans des conditions peu avantageuses pour le gouvernement. La deuxième option consiste en une réduction immédiate des dépenses. Des coupes dans le budget de la défense ou dans les versements de Medicare, de Medicaid ou de sécurité sociale seraient décidées, un scénario socialement et politiquement difficile à défendre.


Les conséquences d’un défaut de paiement des Etats-Unis

Catastrophiques, estiment certains experts qui rappellent que la première puissance économique mondiale serait, dans ce cas-là, dans l’incapacité d’emprunter pour stimuler sa croissance. Les Etats-Unis replongeant dans la récession, entraîneraient avec eux l’économie de la planète. Lors de sa première conférence de presse en tant que directrice générale du FMI, Christine Lagarde avait mis en garde contre un tel défaut qui, selon elle, provoquerait « des hausses de taux d’intérêt, des contrecoups énormes sur les bourses et des conséquences vraiment déplorables pour l’économie mondiale dans son ensemble ».

tags: Barack Obama - Crise économique - Etats-Unis - Finances

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par Francesco le Lun 25 Juil 2011 - 1:56

Les conséquences d’un défaut de paiement des Etats-Unis

Catastrophiques, estiment certains experts qui rappellent que la première puissance économique mondiale serait, dans ce cas-là, dans l’incapacité d’emprunter pour stimuler sa croissance. Les Etats-Unis replongeant dans la récession, entraîneraient avec eux l’économie de la planète.

Lors de sa première conférence de presse en tant que directrice générale du FMI, Christine Lagarde avait mis en garde contre un tel défaut qui, selon elle, provoquerait « des hausses de taux d’intérêt, des contrecoups énormes sur les bourses et des conséquences vraiment déplorables pour l’économie mondiale dans son ensemble ».

En somme 2008 n'a rien reglé et ils n'ont fait que repousser le probleme qui touche plusieurs nations.....

C'est en fait la faillité de tout un systeme.....je dirais meme la chute d'un empire.....l'empire capitaliste sauvage...

Nous ne pourrons(nous occidentaux) maintenir ce rhytme de vie si élevé encore longtemps....C'est irréaliste.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par Francesco le Lun 25 Juil 2011 - 2:00

L'avis de la banque Desjardins sur la crise économique américaine:[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par Francesco le Lun 25 Juil 2011 - 2:08

Ce texte d'un économiste de la banque est plus rassurant mais le probleme demeure.....l'endettement pourrait etre repoussé mais il croitra et remettra a demain le crash .....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par MichelT le Mar 26 Juil 2011 - 11:42

Sujet: La fin du dollar Lun 25 Avr - 16:44

Le monde veut encore ignorer cette menace quasi inévitable que font planer le dollar et la bombe de la dette américaine sur la stabilité globale. Cette crise, dont on veut minimiser la gravité, est pourtant la forêt que l’arbre européen ne peut plus cacher. C’est en substance ce qu’annonce Myret Zaki, rédactrice en chef du magazine économique suisse Bilan, dans son livre « La fin du dollar » (1).

Un krach du billet vert se prépare. Il est inévitable. Le principal risque planétaire actuel, c’est une crise de la dette souveraine américaine. La plus grande économie du monde n’est plus qu’une vaste illusion. Pour produire 1 dollar de richesse, elle a besoin de 6 dollars de dette. Face à leur 14’000 milliards de PIB, les Etats-Unis affichent plus de 50’000 milliards de dette totale, qui coûte au gouvernement, aux entreprises et aux ménages 4’000 milliards d’intérêts par an. Et l’écart entre dette et PIB se creuse encore. La situation des déficits américains est intenable.

Les Etats-Unis sont, techniquement, en faillite

Le Gouvernement américain ne pourra en aucun cas remplir ses engagements de sécurité sociale et de santé en dollars courants, ni garantir sa dette extérieure à la valeur actuelle.

Ce n’est plus qu’une question de temps avant que nous assistions à l’éclatement de la gigantesque bulle de la dette du dollar. L’amorce d’une « guerre des monnaies » à l’échelle mondiale mais aussi la crise de la dette souveraine en Europe n’étaient que les signes avant-coureurs de la vraie crise, celle de la dette souveraine américaine.

L’ère du dollar prendra fin rapidement. La crise pourrait éclater après l’élection américaine de 2012. Ce qui est certain, c’est que la monnaie américaine va déchoir de son statut exceptionnel, qu’elle ne peut plus tenir, au profit d’un ordre mondial post-dollar.

Manipulation des chiffres américains

Non seulement les chiffres officiels américains ne justifient plus la notation AAA de la dette nationale, mais ils sont en dessous de la réalité : les statistiques américaines – PIB, inflation, taux de chômage – sont fausses et manipulées d’après nombre d’experts critiques.

Ainsi, le PIB américain serait de 30% en dessous de ce qui est publié, simplement parce qu’entre 2007 et 2009 la dette nationale américaine a gonflé d’un peu plus de 4’000 milliards de dollars, qui auraient essentiellement servi à « boucher le trou » du PIB.

Le calcul de l’inflation sous-estime fortement cette dernière, si l’on sait que la méthode de calcul a été largement modifiée après 1980, puis une nouvelle fois après 1990. Suivant la méthode de calcul de 1980, l’inflation totale aux Etats-Unis est de 8,5% fin 2010, contre 1,14 officiellement.

Les taux de chômage serait, lui aussi, largement sous-évalué. En réintégrant la masse de travailleurs découragés non pas seulement à court terme mais aussi à long terme le taux était, en réalité, de 22,4 % en décembre aux Etats-Unis, proche de celui atteint lors de la Grande Dépression (25%).

Mecanopolis

BANKRUN 2010 :: Forum Francophone :: Informations





MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par MichelT le Mar 26 Juil 2011 - 13:25

End of the U.S. Dollar[/b
]Four Decades of Abuse are Killing the Fiat Currency
By Greg McCoach
Friday, December 3rd, 2010

Much of my investing decisions over the past ten years have been guided by watching the U.S. governments abuse the dollar into its current near-worthless state.

This has brought me to one basic conclusion...

[b]Politicians, on both sides of the aisle, are not trustworthy or credible individuals.


They are power seekers, liars, hoodwinkers, and bamboozlers.

They'll do and say anything to get you to hand your power over to them — i.e. vote them into office. And until a majority of Americans come to this understanding, nothing can fundamentally change within the country.

Unfortunately, it may be too late to save the U.S. dollar.

The truth is the unsustainable economic course that has been pursued (and continues to be pursued) by the politicos in the United States may have financially doomed the country.

The two-party system of republican and democratic criminals that has been put in charge of running the U.S. the past 40 years has failed you.

Whether they did it on purpose or not, the system is dying on the vine.

The problems that stem from four decades of out-of-control spending on the part of the Congress are cleverly being covered up. Their methods for keeping the public in the dark while promising unsuspecting voters lavish gifts from the public treasury are three-fold:

■Increasing deficits.

■Increasing monetary expansion of the fiat currency.

■Lying about and falsifying the real economic numbers.

Because the voters don’t keep the politicians accountable, a false sense of prosperity reigns over the country as this fiat money pulses through the economy.

Meanwhile, government officials are given accolades instead of being punished for their transgression. Hell, they gave Obama the Nobel Peace Prize!

The problem, in a nutshell, was outlined with surprising clarity a few weeks ago by none other than Fed bankster Ben Bernanke himself as he addressed Congress...

He spoke on the looming fiscal crisis of the Federal government; basically, there will be no easy way to avoid it. Congress has to decide what spending to cut.

This means Congress must decide which special interest groups to alienate. Then they must decide which taxes to raise.

Economic reality is standing on our doorstep
Congress has been deferring this two-part decision ever since the Johnson Administration.

One republican and democratic administration after another have played kick the can, opting in every case to push the problem into the future for others to deal with by simply creating more money out of thin air and pumping it into the system.

Unfortunately, the time has come for the United States to pay for the consequences of this abuse.

The national debt in the U.S. is now approaching $14 trillion — if you believe in trusting the government’s numbers. The unfunded debts of the U.S. are over $50 trillion.

In reality, both of these numbers are grossly understated through government shenanigans, but you get the point.

There’s no way either of these debts will ever be paid off. They’ll have to be reneged (defaulted) on or inflated away.

Since default is out of the question, the Fed will try to inflate the debts away, even though they will say otherwise.

Our creditors will eventually panic out of dollars, and the dollar will be destroyed.

This is the big picture


Bernanke warned Congress in his speech the Federal Reserve will not tolerate out of control spending any longer. The Fed will not take the fall in order to bail out Congress.

In other words, the rats are beginning to turn on one another.

Bernanke made it clear that Congress cannot maintain its present course. The markets will not allow this.

He said that there will be a day of reckoning: rising interest rates. At some point, lenders will decide that the United States government is no longer a reliable borrower.Congress is now caught between a rock and a hard place. They have no way out.

Bernanke commented, “Meeting these challenges will require policymakers and the public to make some very difficult decisions and to accept some sacrifices.”

That's Fed-speak for "we are at the end of the line."

Defaulting on the debt would be the honest thing to do, but it will never happen. In other words, those who invested their money in a corrupt government should lose their investments, but again it won’t happen.

So we know that the only other choice for the politicians to pursue, given the current set of circumstances, is hyper-inflating the currency until it implodes and the dollar’s value descends to rock bottom.Hedge your personal wealth with gold

The rapidly rising gold price is the best barometer of things to come. It is trying to tell the investing world that something is very wrong with the financial markets, and that governments are now coming to the time of consequences with their fiat currencies.

Gold is moving up against all currencies worldwide and will continue to do so!

Gold is in a massive secular bull market, where 95% of the investing public is still unaware this is happening and why.

We’re going to see market action in the precious metals and mining stocks that have never been seen before, as the general investing public gets educated by the financial pain and suffering that will come from currency devaluations, bank failures, and more government stupidity.
Gold and silver are severely undervalued. This is because there is nothing more sure in this world than death, taxes, and the fact that self-serving politicians will be running the show.

You can make a lot of money betting on their stupidity. I have for the last decade — and I hope you have, too.

I plan on continuing to do so in an even bigger way as their evil deeds from the past 40 years are now brought to a horrendous conclusion, sending our precious metals investments into hyper drive.

As the ensuing depression engulfs the world, people will wake up and pay attention.

Good things, however, always come out of depressions...

And in the end, I believe we will make the real structural changes (abolish the Federal Reserve, go back to a gold or silver standard for our currency, and abort Keynesian economics) that are needed to sustain a system of liberty and sound economy that can again bring about a new age of wonder and prosperity experienced by all.

In the meantime, batten down the hatches.
The ride is going to get much rougher as we enter the time of consequences.
Good Investing,

Greg McCoach
Analyst, Wealth Daily
Investment Director, Mining Speculator and Insider Alert


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par MichelT le Mer 27 Juil 2011 - 0:17

Etats-Unis : le spectre d'une crise mondiale
Par Arnaud Rodier

Si aucun accord ne se dessine d'ici au 2 août, les États-Unis verraient leur note (AAA) dégradée par les agences de notation, ce qui aurait des conséquences en chaîne dans le monde entier.

• Pourquoi le relèvement du plafond de la dette américaine est-il si urgent?

La course contre la montre engagée par Barack Obama a une date butoir, dans une semaine exactement. Fixée par le Congrès à 14.294 milliards de dollars, la limite supérieure de la dette américaine a été atteinte mi-mai et, selon ses propres calculs, le Trésor ne pourra plus assurer ses obligations vis-à-vis de ses créanciers le 2 août. Il ne pourra plus payer ni ses factures ni les fonctionnaires. Et le surlendemain, le 4 août, il doit remplacer pour 87 milliards d'obligations arrivant à maturité.

• Que se passerait-il, faute d'accord?

Les États-Unis bénéficient actuellement de la meilleure note (triple A) auprès des trois principales agences de notation financière, ce qui leur permet d'emprunter sur les marchés à des taux d'intérêt particulièrement avantageux. Ils se retrouveraient automatiquement dégradés. Standard & Poor's et Moody's les ont prévenus dès juillet: tout risque de défaut de paiement entraînera une sanction. Les intérêts exigés par les investisseurs pour prêter aux États-Unis s'envoleraient instantanément. Les démocrates ne se privent pas de l'argument.

La Chine, premier détenteur de bons du Trésor américain avec 1160 milliards de dollars au mois de mai, a aussi lancé un vibrant appel pour que Washington protège ses intérêts. «Nous espérons que le gouvernement américain va prendre des mesures concrètes pour renforcer la confiance des marchés financiers internationaux», souligne l'administration chinoise des changes.

Une dégradation de la dette des États-Unis au moment où l'Europe est en ébullition, soumise à la pression constante de ces agences de notation, aurait inévitablement des conséquences en chaîne sur les établissements financiers américains et internationaux, qui doivent pouvoir donner en garantie des avoirs notés AAA pour obtenir eux-mêmes des prêts. La crédibilité du pays à l'étranger serait entachée, de même que la présidence de Barack Obama. Le tout mettrait en péril l'activité économique américaine - et, par répercussion, mondiale. Déjà, le séisme au Japon pénalise l'industrie, le chômage reste élevé et le Conference Board prévoit une «croissance lente». Un défaut de paiement ne pourrait qu'aggraver dramatiquement les choses.

• Qu'est-ce qui bloque les négociations?

Depuis plus d'un mois les alliés démocrates de Barack Obama, majoritaires au Sénat, et leurs adversaires républicains, qui contrôlent la Chambre des représentants, s'empoignent. Les républicains sont hostiles à tout alourdissement de la fiscalité, tandis que les démocrates souhaitent mettre fin aux cadeaux fiscaux consentis aux plus riches. Les démocrates ne veulent pas d'un relèvement du plafond de la dette sur une courte période, contrairement aux républicains qui verraient bien l'opération se faire en deux fois; ils préconisent une hausse de 2500 milliards de dollars assortie de coupes équivalentes dans les dépenses sur dix ans. Barack Obama, qui se dit prêt à toucher aux programmes sociaux Medicare et Medicaid mais sans préciser exactement sur quels points, attend que les républicains acceptent une hausse de la fiscalité des Américains les plus aisés. De son côté, le républicain John Boehner, président de la Chambre des représentants, a déposé une proposition comprenant des coupes drastiques dans les dépenses et une réforme du code des impôts permettant, selon lui, 800 milliards de recettes supplémentaires sur dix ans en supprimant en partie l'équivalent de nos niches fiscales, mais sans augmenter les taux d'imposition.

Le Figaro

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par MichelT le Mer 27 Juil 2011 - 0:19

Dette américaine : vers un nouveau "saut qualitatif" dans la gouvernance mondiale ?

Nous avions vu il y a quelques jours que le "saut qualitatif" de Nicolas Sarkozy à propos de la dette grecque et la marche en avant vers la "gouvernance mondiale" relevait de l'hypocrite concept maçonnique de l'ordre (maçonnique) par le désordre (ordo ab chao).

Il est à crainde que nous voyions le même mécanisme à l'oeuvre dans quelques jours lorsque après le 2 août les maîtres du monde déclareront la "faillite des Etats-Unis". D'après LeFigaro.fr en effet, "si aucun accord ne se dessine d'ici au 2 août, les États-Unis verraient leur note (AAA) dégradée par les agences de notation, ce qui aurait des conséquences en chaîne dans le monde entier". (1)

Aux nations du monde entier touchées par une crise en cascade, ils présenteront "naturellement" la "gouvernance mondiale" et la "démocratie mondiale" comme solutions à cette crise qu'ils auront pourtant eux-mêmes préparée depuis des années, voire des siècles.

source: Christ-Roi

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Message tres important:Le systeme financier américain en faillite???

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum