Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Lun 1 Aoû 2011 - 13:36

Un peu sur le même principe que les petites histoires du Rosaire.
Un bon feu de camp où nous sommes tous invités pour y raconter et y écouter des histoires Wink



Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes





Depuis 2000 ans, des hommes et des femmes nous ont offert de magnifiques sermons et de très belles pensées qui nous aident dans la vie de tous les jours.
Ils nous viennent de nos bons Curés, mais aussi de Saints et de Saintes.

Donc lorsque nous découvrirons un sermon, ou pensée, qui nous intéresse ou qui nous a marqué, je vous propose de l'écrire ici.




Tome 4 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney.

15 AOUT
FÊTE DE L'ASSOMPTION DE LA STE VIERGE

Sur les grandeurs de Marie

III. – Que nous sommes heureux, M.F., d'avoir une Mère si bonne, si dévouée au salut de nos âmes !
Cependant il ne faut pas se contenter de la prier, il faut encore pratiquer toutes les autres vertus que nous savons être agréables à Dieu.

Un grand serviteur de Marie, saint François de Paule, fut un jour appelé par Louis XI, espérant obtenir de lui sa guérison.
Le saint trouva dans le roi toutes sortes de bonnes qualités, il s'adonnait à quantité de bonnes couvres et de prières en l'honneur de Marie.
Il disait tous les jours son chapelet, faisait beaucoup d'aumônes pour honorer la sainte Vierge, portait sur lui plusieurs reliques ; mais sachant qu'il n'avait pas assez de modestie et de retenue dans ses paroles, et qu'il souffrait chez lui des gens de mauvaise vie, saint François de Paule lui dit en pleurant :
« Prince, croyez-vous que toutes vos dévotions soient agréables à la sainte Vierge ? Non, non, prince, commencez à imiter Marie, et vous êtes sûr qu'elle vous tendra les mains. »
En effet, ayant fait une confession de toute sa vie, il reçut tant de grâces et tant de moyens de salut, qu'il mourut de la manière la plus édifiante, en disant que Marie lui avait valu le ciel par sa protection.

Le monde est plein de monuments qui nous attestent les grâces que la sainte Vierge nous obtient ; voyez tous ces sanctuaires, tous ces tableaux, toutes ces chapelles en l'honneur de Marie. Ah ! M.F., si nous avions une tendre dévotion envers Marie, que de grâces nous obtiendrions tous pour notre salut !

Oh ! pères et mères, si tous les matins vous mettiez tous vos enfants sous la protection de la sainte Vierge, elle prierait pour eux, elle les sauverait et vous aussi.


Oh ! comme le démon redoute la dévotion envers la sainte Vierge !...
Il se plaignait un jour hautement au bienheureux François que deux sortes de personnes le faisaient bien souffrir. D'abord, celles qui contribuent à répandre la dévotion à la sainte Vierge, puis celles qui portent le saint Scapulaire.

Ah ! M.F., en faut-il davantage pour nous inspirer une grande confiance à la sainte Vierge et le désir de nous consacrer entièrement à elle en mettant notre vie, notre mort et notre éternité entre ses mains ?
Quelle consolation pour nous dans nos chagrins, dans nos peines, de savoir que Marie veut et peut nous secourir !

Oui, nous pouvons dire que celui qui a le bonheur d'avoir une grande confiance en Marie a son salut en sûreté ; et jamais on n'aura entendu dire que celui qui a mis son salut entre les mains de Marie, ait été damné.

Nous reconnaîtrons à l'heure de la mort combien la sainte Vierge nous a fait éviter de péchés, et comme elle nous a fait faire du bien que nous n'aurions jamais fait sans sa protection.

Prenons-la pour notre modèle, et nous sommes sûrs de bien marcher dans le chemin du ciel. Admirons en elle cette humilité, cette pureté, cette charité, ce mépris de la vie, ce zèle pour la gloire de son Fils et le salut des âmes.
Oui, M.F., donnons-nous et consacrons-nous à Marie pour toute notre vie.

Heureux celui qui vit et meurt sous la protection de Marie, le ciel lui est assuré ! C'est ce que je vous souhaite.

Tome 4 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Lun 1 Aoû 2011 - 14:06




Le monde est en feu, et ce n'est pas l'heure de traiter avec Dieu d'affaires de peu d'importance ” (Sainte Thérèse d'Avila, Docteur de l'Eglise. 1515-1582 )

« Notre Seigneur ne regarde pas tant à la grandeur de nos oeuvres, qu’à l’amour avec lequel nous les accomplissons » (Sainte Thérèse d'Avila)



_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mer 3 Aoû 2011 - 15:03



Qui de nous, M.F., pourra jeter les yeux sur cette croix sainte et sacrée, sur laquelle Jésus-Christ a perdu la vie, sans être pénétré de la plus vive reconnaissance ?
Quoi ! M.F., Jésus-Christ égal à son Père meurt pour nous sauver !

O croix sainte ! O croix précieuse !
Sans vous, jamais de ciel !
Sans vous, jamais de Dieu !
Sans vous, toujours pleurer dans les enfers !
Sans vous, jamais de bonheur en l'autre vie !


Oui, c'est cette croix qui a fait descendre du ciel le Fils de Dieu, par le désir qu'il avait de mourir sur elle, et de racheter ainsi le monde entier.

Que la vue de cette croix rappelle de biens à un chrétien qui n'a pas encore perdu la foi !

Hélas ! qu'étions--nous avant que cette croix fût teinte du sang adorable du Fils de Dieu !
Nous étions bannis du ciel, séparés pour toujours de notre Dieu, condamnés à passer notre éternité dans des flammes, à pleurer et souffrir pendant des jours sans fin.

Allons souvent au pied de cette croix, et nous verrons en elle la clef qui nous a ouvert la porte du ciel et fermé celle de l'enfer. O mon Dieu, si tant de biens nous sont donnés par elle, quel respect et quelle estime ne devons-nous pas en faire !

Tome 4 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney



_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mer 17 Aoû 2011 - 17:43


Sur les péchés sexuels (l'impureté)


I. – Pour vous faire comprendre la grandeur de ce maudit péché qui perd tant d'âmes, il faudrait ici étaler à vos yeux tout ce que l'enfer a de plus affreux, de plus désespérant, et, en même temps, tout ce que la puissance de Dieu exerce sur une victime coupable d'un tel crime.
Mais, vous comprenez comme moi, que jamais il ne sera donné de saisir la grandeur de ce péché et la rigueur de la justice de Dieu envers les impudiques.

Je vous dirai seulement que celui qui commet le péché d'impureté se rend coupable d'une espèce de sacrilège, puisque notre cœur étant le temple du Saint-Esprit, notre corps étant un membre de Jésus-Christ, nous profanons véritablement ce temple par les impuretés auxquelles nous nous abandonnons ; et de notre corps, qui est un membre de Jésus-Christ, nous faisons véritablement le membre d'une prostituée .

Examinez maintenant, si vous pourrez jamais vous former une idée qui approche de la grandeur de l'outrage que ce péché fait à Dieu et de la punition qu'il mérite.

Ah ! M.F., il faudrait pouvoir traîner ici, à ma place, cette infâme reine Jézabel, qui a perdu tant d'âmes par ses impudicités ; il faudrait qu'elle vous fit elle-même la peinture désespérante des tourments qu'elle endure, et qu'elle endurera toute l’éternité, dans ce lieu d'horreur où elle s'est précipitée par ses turpitudes.

Ah ! vous l'entendriez crier du milieu de ces flammes qui la dévorent :
« Hélas ! que je souffre ! Adieu, beau ciel, je ne te verrai jamais, tout est fini pour moi. Ah ! maudit péché d'impureté, les flammes de la justice de Dieu me font payer bien cher les plaisirs que j'ai goûtés ! Si j'avais encore le bonheur d'être sur la terre, comme cette vertu de pureté me serait bien plus précieuse qu'elle ne m'a été ! »


Sermon du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney



_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mer 17 Aoû 2011 - 19:37



Sur les péchés sexuels (l'impureté)
Suite du Sermon

Si nous prenons la peine de parcourir l'Écriture sainte, nous voyons que, depuis le commencement du monde, le bon Dieu a poursuivi les impudiques de la manière la plus sévère.

Voyez tous les hommes avant le déluge qui s'abandonnent à ce vice infâme ; le Seigneur ne peut plus les souffrir ; il se repent de les avoir créés ; il se voit forcé de les punir de la manière la plus effroyable, puisqu'il ouvre sur eux les cataractes du ciel et les fait tous périr par un déluge universel .
Il fallait que cette terre souillée par tant de crimes, et si horrible aux yeux de Dieu fût purifiée par le déluge ; c'est-à-dire par les eaux de la colère du Seigneur.

Si vous allez plus loin :
Voyez les habitants de Sodome et de Gomorrhe, ainsi que les autres villes voisines, leurs habitants se livraient à des crimes si épouvantables d'impureté, que le Seigneur, dans sa juste colère, fit tomber sur ces lieux maudits une pluie de feu et de soufre qui les brûla avec leurs habitants ; les hommes, les bêtes, les arbres, les terres et les pierres furent comme anéantis ; ce lieu a été si maudit de Dieu, qu'il n'est plus maintenant qu'une mer maudite .

On l'appelle Mer morte, parce qu'elle ne nourrit aucun poisson et que, sur ses rivages, on trouve certains fruits qui ont une belle apparence, mais ne renferment qu'une poignée de cendres.
Dans un autre endroit, nous voyons que le Seigneur ordonna à Moïse de mettre à mort vingt-quatre mille hommes, parce qu'ils s'étaient abandonnés à l'impureté .

Oui, M.F., nous pouvons dire que ce maudit péché d'impureté a été, depuis le commencement du monde, jusqu'à la venue du Messie, la cause de presque tous les malheurs des Juifs.

Voyez David, voyez Salomon et tant d'autres.
Qui a attiré tant de châtiments sur leurs personnes et sur leurs sujets, sinon ce maudit péché ?
O mon Dieu ! que ce péché vous ravit d'âmes, oh ! qu'il en traîne aux enfers !

Si nous passons de l'Ancien Testament au Nouveau, les châtiments ne sont pas moindres.
Saint Jean nous dit que Jésus Christ lui fit voir, dans une révélation, le péché d'impureté sous la figure d'une femme assise sur une bête qui avait, sept têtes et dix cornes , pour nous montrer que ce péché attaque les dix commandements de Dieu et renferme les sept péchés capitaux .

Si vous voulez vous en convaincre, vous n'avez qu'à examiner la conduite d'un impudique ; vous verrez qu'il n'y a pas un commandement qu'il ne transgresse, et un des péchés capitaux dont il ne se rende coupable, en contentant les désirs de son corps.

Je ne veux pas entrer dans tous ces détails, voyez-le vous-mêmes, et vous direz que cela est vrai.
Mais j'ajouterai qu'il n'y a point de péché dans le monde qui fasse faire tant de sacrilèges : les uns ne connaissent pas la moitié des péchés qu'ils commettent de cette manière, par conséquent ils ne les disent pas ; les autres ne veulent pas les dire, quoiqu'ils les connaissent ; de sorte que nous verrons au jour du jugement qu'il n'y a point de péché qui ait jeté tant d'âmes en enfer.

Oui, M.F., ce péché est si affreux que non seulement nous nous cachons pour le commettre ; mais nous voudrions encore nous le cacher à nous-mêmes, tant il est infâme, même aux yeux de ceux qui s'en rendent coupables !

Sermon du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney



_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mer 24 Aoû 2011 - 14:37


Sainte Josepha Memendez


«Instantanément, je me trouvai en Enfer, mais sans y être traînée comme les autres fois, et vraiment comme y tombent les damnés.
«L’âme s’y précipite d’elle-même, comme si elle désirait disparaître de la vue de Dieu pour pouvoir Le haïr, et Le maudire.

«Mon âme se laissa tomber dans un abîme dont le fond ne peut pas se voir, car il est immense … J’ai vu l’enfer comme toujours: des cavités, du feu … Bien qu’on ne voie pas de formes corporelles, les tourments se sentent comme si les corps étaient présents et les âmes s’y reconnaissent.
«Je fus poussée dans cette niche de feu et pressée comme entre des plaques d’acier brûlantes, et comme si des pointes rougies au feu s’enfonçaient dans mon corps.
«J’ai senti comme si on voulait m’arracher la langue, ce qui me réduisait à l’extrémité dans une douleur atroce. Les yeux me semblaient sortir de leurs orbites. Je crois que c’est à cause du feu qui les brûlait tellement.

«On ne peut même pas remuer un doigt pour chercher quelque soulagement, ni changer de position: le corps est comme écrasé, aplati. Les oreilles sont accablées par des cris de confusion qui ne cessent pas un seul instant.
«Une odeur nauséabonde et répugnante asphyxie et envahit tout; c’est comme de la chair en putréfaction qui brûle avec de la poix, du soufre … «Tout cela, je l’ai senti comme les autres fois, et bien que ces tourments soient terribles, ce ne serait rien si l’âme ne souffrait pas. Mais elle souffre d’une manière qui ne peut se dire.

«J’ai vu quelques-unes de ces âmes damnées qui rugissaient à cause de l’éternel supplice qu’elles savaient devoir subir, spécialement dans leurs mains. Je pense qu’elles avaient volé, puisqu’elles disaient:
« Maudites mains ! Pourquoi cette ambition de voler, puisque je ne pouvais garder ce bien que quelques jours. Où est maintenant ce que tu as pris? … maudites mains …


«D’autres âmes accusaient leur langue, leurs yeux … Chacune, ce qui avait été cause de son péché:
« Nous voilà bien récompensées maintenant, ô mon corps, des plaisirs que je t’ai accordés … Et c’est toi, ô corps, qui l’a voulu … Pour un instant de plaisir, une éternité de douleur.» «Il me semble qu’en Enfer les âmes s’accusent spécialement des péchés d’impureté.

Beaucoup d’âmes accusaient les autres d’être la cause de leur malheur.

Pendant que j’étais dans cet abîme, j’y ai vu précipiter des mondains et on ne saurait dire ni comprendre les cris qu’ils proféraient et les rugissements épouvantables qu’ils vomissaient:
« Malédiction éternelle … Je me suis donc trompé … Je me suis perdu … Je suis ici pour toujours … Pour toujours … et il n’y a plus de remède … Maudit que je suis ! »

« Une jeune fille hurlait de désespoir en lançant des imprécations contre les satisfactions défendues qu’elle avait accordées à son corps et elle maudissait ses parents qui lui avaient laissé trop de liberté pour suivre la mode et les divertissements mondains. Elle était damnée depuis trois mois.

…« Une des âmes damnées criait :
« Voilà mon tourment : vouloir aimer, et ne plus pouvoir le faire. Il ne me reste que haine et désespoir. Oh! Si je pouvais, une seule fois, faire un acte d’amour, ce ne serait plus l’enfer. Mais je ne le puis. Le plus grand tourment, ici c’est de ne pouvoir aimer Celui que nous haïssons éternellement.


«Tout ce que j’ai écrit, concluait Joséfa, n’est qu’une ombre en comparaison de ce qu’on souffre en Enfer ».


La jalousie diabolique :
Il y a un Enfer … Les démons y entraînent les âmes, et par haine pour Dieu, et par jalousie à l’égard des hommes, ils travaillent sans relâche à peupler l’éternel abîme.

Dieu a mis les hommes sur terre à l’état d’épreuve pour qu’ils puissent mériter la récompense éternelle.

Il leur a donné deux grands commandements : Aimer Dieu de tout leur coeur et le prochain comme eux-mêmes.
Chaque homme est doué de liberté et il peut obéir à son Créateur ou lui désobéir. Malheur à lui s’il vient à abuser du don de sa liberté.

Les démons ne peuvent pas violenter la liberté de l’homme, mais ils essaient, au moyen d’attractions mauvaises, d’incliner sa volonté vers le mal.
« Le démon criait « Maintenant, le monde est pour moi! Je sais le meilleur moyen de saisir les âmes : c’est d’exciter en elles le désir de jouir! Surtout pas d’humilité ! Jouir, voilà ce qui m’assure la victoire ! «

Sr Josepha Menendez, Un appel à l’amour, chap « l’entrée dans les ténèbres de l’Au-delà »

http://enfer-catholique.blogspot.com/search/label/A7....Visions%20de%20l%27enfer

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par veronica le Mer 24 Aoû 2011 - 15:51



Amazone, merci de poster ces témoignages magnifiques et terribles.
Que beaucoup d'âmes les lisent, ils les aideront à déjouer les pièges que satan nous tend ici bas ! La damnation est bien réelle, hélas, trop de prêtres la nie... ne traitent plus ce sujet dans leurs sermons.
avatar
veronica

Féminin Date d'inscription : 14/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Sam 3 Sep 2011 - 19:47

Merci Veronica Wink



Pourquoi sommes nous si malheureux sur cette Terre ?
Comment ne pas être aussi malheureux durant cet exil ?



Pourquoi, M.F., le Seigneur nous fait-il un commandement de l'aimer de tout notre cœur :
C'est-à-dire, sans partage, de la manière dont il nous a aimés lui-même ; de toute notre âme et de toutes nos forces ; en nous promettant une récompense éternelle, si nous y sommes fidèles, et une punition éternelle si nous y manquons ?

Pour deux raisons :
C'est 1 : pour nous montrer la grandeur de son amour ;
2 : que nous ne pouvons être heureux qu'en l'aimant et qu'enfin cet amour ne se trouve que dans l'accomplissement de ses Commandements.


Oui, M.F., si tant de maux nous accablent dans ce monde, cela vient de ce que nous violons les commandements de Dieu ; puisqu'il nous dit lui-même :
« Si vous gardez fidèlement mes commandements, je vous bénirai en toute manière ; mais si vous les transgressez, vous serez maudits en tout ce que vous ferez . »

De sorte, M.F., que si nous voulons être heureux en ce monde, du moins, autant qu'il est possible de l'être, nous n'avons point d'autres moyens que d'observer fidèlement les commandements de Dieu ; et nous verrons que, tant que nous nous écarterons du chemin que les commandements de Dieu nous ont tracé, nous serons toujours malheureux, pour l'âme et pour le corps, dans ce monde et dans l'autre.


12ème Dimanche après la Pentecote
Tome 3 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney



_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Francesco le Sam 3 Sep 2011 - 23:19

@Amazone a écrit:Merci Veronica Wink



Pourquoi sommes nous si malheureux sur cette Terre ?
Comment ne pas être aussi malheureux durant cet exil ?



Pourquoi, M.F., le Seigneur nous fait-il un commandement de l'aimer de tout notre cœur :
C'est-à-dire, sans partage, de la manière dont il nous a aimés lui-même ; de toute notre âme et de toutes nos forces ; en nous promettant une récompense éternelle, si nous y sommes fidèles, et une punition éternelle si nous y manquons ?

Pour deux raisons :
C'est 1 : pour nous montrer la grandeur de son amour ;
2 : que nous ne pouvons être heureux qu'en l'aimant et qu'enfin cet amour ne se trouve que dans l'accomplissement de ses Commandements.


Oui, M.F., si tant de maux nous accablent dans ce monde, cela vient de ce que nous violons les commandements de Dieu ; puisqu'il nous dit lui-même :
« Si vous gardez fidèlement mes commandements, je vous bénirai en toute manière ; mais si vous les transgressez, vous serez maudits en tout ce que vous ferez . »

De sorte, M.F., que si nous voulons être heureux en ce monde, du moins, autant qu'il est possible de l'être, nous n'avons point d'autres moyens que d'observer fidèlement les commandements de Dieu ; et nous verrons que, tant que nous nous écarterons du chemin que les commandements de Dieu nous ont tracé, nous serons toujours malheureux, pour l'âme et pour le corps, dans ce monde et dans l'autre.


12ème Dimanche après la Pentecote
Tome 3 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney


Tres beau texte.Ah si les gens comprenaient la profondeur de ces vérités.....Ils pensent que c'est crédulité et naiveté alors que c'est DIEU LUI MEME QUI NOUS A DICTÉ LE CHEMIN VERS LE BONHEUR....

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
avatar
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Annie le Jeu 15 Sep 2011 - 18:16

J'ai un texte, mais il n'est pas d'un Saint. ça va aussi? C'est un extrait du livre de Mgr GAUME, "la vie n'est pas la vie".

L'homme, tout entier dans Adam, commit une faute. Le souvenir en est demeuré ineffaçable dans le souvenir de tous les peuples; et les deux hommes, qui se font la guerre en chacun de nous, en sont le triste mais impérissable témoignage. La faute entraîna la chute. En se révoltant contre le Dieu-Vérité, l'homme perdit la vérité; en se révoltant contre le Dieu-Amour, il perdit l'amour; en se révoltant contre le Dieu-Vie, il perdit la vie et trouva la mort.


Cette triple chute pouvait être irréparable; Dieu ne le voulut pas. Père, il eut pitié de son fils, et, afin qu'il pût recouvrer ses biens perdus, il lui laissa la vie du temps. L'homme actuel est donc un roi déchu. Son esprit est tombé du trône de la vérité, son coeur du trône de l'amour; son corps du trône de l'immortalité. A la place de ces trois trônes, il a trouvé le triple esclavage de l'ignorance, de la concupiscence et de la mort.

Pendant son passage ici-bas, l'homme déchu a donc à briser les chaînes de son esclavage, à faire la conquête de la vérité, la conquête de l'amour, la conquête de la vie. Conquérir la vie, oh! que c'est beau!


De là, mon cher Frédéric, cette réponse si simple et si sublime du plus utile de tous les livres, réponse qui devrait être gravée partout en lettres d'or, réponse qu'on n'admirera, qu'on n'approfondira jamais assez: .J'ai été créé et mis au monde pour connaître, aimer, et servir Dieu, et par ce moyen acquérir la vie éternelle Rien de plus, rien de moins: voilà toute la vie d'ici-bas.

De ces notions élémentaires, qui passent aujourd'hui l'intelligence des superbes, mais que le petit enfant, grâce à l'amour naturel de la vérité, boit comme le lait de sa mère, comprend sans peine et retient sans effort, il résulte bien évidemment que la vie d'ici-bas est un acheminement à la vraie vie.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mar 27 Sep 2011 - 4:56


Merci Annie Wink




Sainte Catherine de Sienne
Traité de la Prière

LXV.- Du moyen que prend l’âme pour arriver à l’amour pur et généreux.

2.- Souvent le démon obsède plus l’âme de ses tentations pendant le temps destiné à la prière que pendant le temps qui n’y est pas consacré : il voudrait vous inspirer l’ennui de la prière.
Quelquefois il dit : Cette prière ne vous sert de rien, parce qu’on ne doit pas être ainsi distrait.

Le démon s’efforce par ce moyen de troubler et, de dégoûter l’âme de l’exercice de la prière, parce que la prière est une arme avec laquelle l’âme se défend contre tous ses ennemis, lorsqu’elle la prend avec la main de l’amour et le bras du libre arbitre, et qu’elle combat à la lumière de la sainte foi.



_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Jeu 29 Sep 2011 - 9:54


Quelques pensées et citations du Saint Curé d'Ars, Jean-Marie Vianney


- Nos fautes sont comme des grains de sable en face de la grande montage des miséricordes de Dieu.

- Les saints n'étaient pas attachés aux biens de la terre ; ils ne songeaient qu'à ceux du ciel. Les gens du monde, au contraire, ne songent qu'au temps présent.

- Plus on connaît les hommes, moins on les aime. C'est le contraire pour Dieu ; plus on le connaît, plus on l'aime.

- Si on y pensait bien, on ne pourrait vivre et offenser un Dieu qui est si bon, qui a pris un si bon cœur et qui nous aime tant.

- La prière, c'est l'élévation de l'âme jusqu'au ciel.

- La prière est une rosée embaumée ; mais il faut prier avec un coeur pur pour sentir cette rosée.

- Si nous y réfléchissions, nous élèverions sans cesse nos regards vers le ciel, notre véritable patrie. Mais nous nous laissons emporter çà et là par le monde et nous ne songeons pas à l'unique chose qui devrait nous occuper.

- Les péchés que nous cachons reparaîtront tous. Pour bien cacher ses péchés, il faut bien les confesser.

- L'homme était créé pour le ciel. Le démon a brisé l'échelle qui y conduisait. Notre Seigneur, par sa passion, nous en a reformé une autre... La Très Sainte Vierge est en haut de l'échelle, qui la tient à deux mains

- Adressons-nous à elle avec une grande confiance, et nous sommes sûrs que, quelque misérables que nous soyons, elle nous obtiendra la grâce de notre conversion.


- La Très Sainte Vierge se tient entre son Fils et nous. Plus nous sommes pécheurs, et plus elle a de tendresse et de compassion pour nous. L'enfant qui a coûté le plus de larmes à sa mère est le plus cher à son cœur. Une mère ne court-elle pas toujours au plus faible et au plus exposé ?

- C'est notre orgueil qui nous empêche de devenir des saints

Saint Curé d'Ars, Jean-Marie Vianney (1786-1859)

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Ven 30 Sep 2011 - 23:21



-
Le Seigneur dit à Mechtilde : « Lorsque tu es malade, je te tiens de mon bras gauche, et
quand tu es en santé, c’est de mon bras droit ; mais sache bien que, quand c’est du bras
gauche, tu es beaucoup plus rapprochée de mon Coeur
. (IIè part., ch. XXXI.)

-
Jésus dit un jour à Gemma Galgani : « Sache, ma fille que pendant que tu souffrais, j’étais
toujours près de toi ; je voyais tes travaux et je m’en réjouissais… Tu te lamentes parce que je
te laisse dans ces ténèbres, sache qu’après les ténèbres viendra la lumière et alors tu seras
inondée de clartés
. Je te fais passer par cette épreuve pour ma plus grande gloire, pour la joie
de mes anges, pour ton propre avantage et pour que tu serves d’exemple au prochain. Si tu
m’aimes véritablement, tu dois m’aimer même dans les ténèbres. Je prends plaisir à me livrer
avec les âmes qui me sont les plus chères, à des jeux d’amour. Ne t’afflige pas si je feins de te
délaisser, ne crois pas que c’est un châtiment, c’est une invention de ma tendresse pour te
détacher entièrement des créatures et t’unir à moi. Quand il te semblera que je m’éloigne de toi,
sache qu’au contraire je te serre plus fortement ; quand je parais être loin, je suis plus près de
toi. Aie courage ; après le combat vient la paix. Fidélité et amour ; voilà ce qu’il te faut ; patiente
donc maintenant si je te laisse seule, souffre avec résignation et console-toi. Je te conduis par
des voies âpres et douloureuses, tu dois regarder comme un honneur d’être ainsi traitée ; ce
martyre quotidien et caché éprouve et purifie ton âme. Cherche alors de grandes vertus, cours
dans la voie de la sainte conformité au divin vouloir, humilie-toi et rassure-toi car si je te tiens
sur la croix, c’est que je t’aime. N’imite pas certaines âmes qui s’attachent aux consolations et
aux goûts spirituels, et qui n’aiment guère la croix. Quand vient pour elles l’heure des aridités,
elles diminuent peu à peu leurs prières, parce qu’elles n’y trouvent plus les consolations
qu’elles ressentaient autrefois. » (Biografia, ch. XXI)


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Ven 30 Sep 2011 - 23:33



Comme on chantait la messe pour l’abbesse Gertrude, sainte Gertrude priait et pleurait
dans sa grande douleur ; le Seigneur vint la consoler par ses paroles pleine de tendresse :
Ne suis-je pas capable de remplacer tout ce que je vous ai enlevé ? Croyez avec confiance que
moi, qui suis la bonté même, je serai votre consolateur ; croyez que si, de toute votre coeur,
vous vous tournez vers moi, je serai pour vous tout ce que chacune de vous regrette d’avoir
perdu en elle. » (Liv. V, ch. Ier ; éd. lat., p. 511.)


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Sam 8 Oct 2011 - 4:27


Nous nous étonnons parfois que Jésus, qui aimait tant sa mère, l'ait laissée si longtemps sur la terre après sa résurrection. La raison de ceci, c'est qu'il voulait, par ce retard, lui procurer une plus grande gloire, et que du reste, les apôtres avaient encore besoin de sa personne pour être consolés et conduits.
C'est Marie qui a révélé aux apôtres les plus grands secrets de la vie cachée de Jésus-christ.
C’est encore Marie qui a levé l'étendard de la virginité, qui en a fait connaître tout l'éclat, toute la beauté, et nous montre l'inestimable récompense réservée à ce saint état.


Quel amour n’a-t-elle pas pour nous ? Elle nous aime comme ses enfants ; elle aurait voulu mourir pour nous si cela eût été nécessaire.
Adressons-nous à elle avec une grande confiance, et nous sommes sûrs que, quelque misérables que nous soyons, elle nous obtiendra la grâce de notre conversion. Elle prend tant de soin du salut de notre âme, elle désire tant notre bonheur !…


15 aout. Sur les grandeurs de Marie
Tome 4 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Dim 23 Oct 2011 - 14:12



Sainte Gertrude d'Helfta


CHAPITRE LXX.
DU MÉRITE DE LA PATIENCE

Elle dit alors: « Mon Seigneur, comment les membres qui s'aident mutuellement obtiendront-ils une si grande récompense, puisqu'ils n'agissent pas afin que la personne blessée souffre avec patience et pour votre amour, mais seulement dans le but d'alléger sa douleur? » Le Seigneur lui fit cette consolante réponse : « La souffrance que nul remède humain n'a pu adoucir et que l'homme a supportée pour mon amour, se trouve sanctifiée par la parole que j'ai dite à mon Père au moment suprême de mon agonie: « Pater, si fieri potest, transeat a me calix iste ! 1 : Père, si c'est possible, que ce calice s'éloigne de moi. » (Matth. xxvi, 39.) En disant cette parole, l'homme acquiert beaucoup de mérites et une grande récompense. »


CHAPITRE LXXVII.
UTILITÉ DE LA TENTATION

Elle pria un jour le Seigneur pour une personne assaillie par la tentation, et reçut la réponse suivante : « Je permets cette tentation pour lui faire connaître et déplorer son défaut; elle s'efforcera ensuite de le vaincre, elle sera humiliée de n'y pouvoir parvenir, et cette humiliation effacera presque entièrement à mes yeux d'autres défauts qu'elle n'a pas encore remarqués. L'homme qui voit une tache sur sa main, ne lave pas seulement la tache, mais lave ses deux mains. Il les purifie ainsi de toutes les souillures qu'il n'eût peut-être pas enlevées, si cette tache plus visible ne lui en avait fourni l'occasion. »


Sainte Gertrude d'Helfta, Le Héraut de l'Amour Divin, Livre 3


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Dim 6 Nov 2011 - 18:31



Aimer nos épreuves, nos Croix, qui nous mènent à Dieu, au Ciel


Les saints, M.F., ont tous aimé la croix, ils y ont trouvé leur force et leur consolation.

Voyez sainte Liduwine à qui trente-huit ans de souffrances ne semblent qu'un éclair, tant son cœur se dilate dans cette source d'amour ...
– Mais, me direz-vous, faut-il donc avoir toujours quelque chose à souffrir ? tantôt la maladie ou la pauvreté ; tantôt la médisance ou la calomnie ; une perte de bien ou une infirmité ?
– On vous calomnie, mon ami, on vous accable d'injures: on vous fait tort, tant mieux. C'est bonne marque ; ne vous tourmentez pas: vous êtes dans le chemin qui mène au ciel.

Savez-vous quand il faudrait pleurer ? Je ne sais pas si vous le comprendrez ; mais ce serait précisément si, au contraire vous n'aviez rien à souffrir, que tout le monde vous estimât et vous respectât ; vous devriez porter envie à ceux qui ont le bonheur de passer leur vie dans la souffrance, les mépris et la pauvreté.


Oubliez-vous donc que, dans votre baptême, vous avez accepté une croix, que vous ne devez quitter qu'à la mort, et que c'est la clef dont vous vous servirez pour ouvrir la porte du ciel ?

Oubliez-vous donc ces paroles du Sauveur :
« Mon fils, si vous voulez venir après moi, prenez votre croix et suivez-moi, » non un jour, non une semaine, ni une année, mais toute votre vie ?


Les saints avaient peur de passer quelques instants sans souffrir, parce qu'ils regardaient ce temps là comme perdu.

D'après sainte Thérèse, l'homme n'est en ce monde que pour souffrir, et dès qu'il cesse de souffrir, il doit cesser de vivre.


Saint Jean de la Croix demande à Dieu avec larmes, pour toute récompense de ses travaux, de lui faire la grâce de souffrir toujours davantage.



De tout cela, M.F., que devons-nous conclure ? Le voici.
Prenons la résolution de porter un grand respect à toutes les croix qui sont bénites, et qui nous représentent en abrégé tout ce que notre Dieu a souffert pour nous.


Rappelons-nous que de la croix découlent toutes les grâces qui nous sont accordées, et que, par conséquent, une croix bénite est une source de bénédictions ; que nous devons faire souvent sur nous le signe de la croix, et toujours avec un grand respect ; et enfin, que jamais nos maisons ne restent dépourvues de ce symbole salutaire.

Inspirez à vos enfants, M.F., le plus grand respect pour la croix et, sur vous-mêmes, ayez toujours une croix bénite, elle vous gardera du démon, du feu du ciel et de tout danger.



Ah ! M.F., que cette croix donne de forces à ceux qui ont la, foi !... Qu'à la vue de cet instrument de salut les souffrances sont peu de choses !...
O belle et précieuse Croix ! que d'heureux vous faites, même en ce monde, et que de saints pour l'autre !... Ainsi soit-il.




Tome 4 des Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney
(3 mai, sur la Sainte Croix)

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Dim 20 Nov 2011 - 17:29



Sainte Anne Catherine Elmmerich
Les mystères de l'ancienne Alliance
Le péché et ses conséquences

1. Le péché Originel
(...)
J'ai vu également que l'on pouvait. par la prière et en offrant ses propres souffrances, obtenir la conversion et le salut de nombreuses âmes qui ne travaillent guère sur la terre et sont captives du péché mortel.

(...)
En ces visions. j'ai vu également combien scrupuleusement on s'adonne avec passion aux occupations charnelles et temporelles, si bien que toutes les pratiques issues du refus des bénédictions célestes constituent le sens même de la vie pour beaucoup : prodiges du royaume de Satan, culte de la nature, superstition, magie, magnétisme, science tournée vers l'humain, arts superficiels tous les moyens en somme de farder la mort, de rendre le péché agréable et d'endormir la conscience sont pratiqués avec une superstitieuse ferveur par ceux-là mêmes qui prétendent déceler dans les mystères de la religion catholique des formes caractéristiques de superstition.

Et pourtant ces mystères pourraient se célébrer par des rites différents, tandis que ces gens-là mènent leur vie et toutes leurs activités mondaines de façon extrêmement consciencieuse selon des normes analogues de sorte que seul vienne à être négligé le Royaume du Dieu fait homme.
C'est ainsi que j'ai également constaté combien on accorde d'importance à toutes les occupations mondaines, au détriment du service de Dieu.

Sainte Anne Catherine Elmmerich
Les mystères de l'ancienne Alliance


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Lun 21 Nov 2011 - 0:21


Soeur Marie Lataste
mystique catholique
Livre 10
Le Péché

Chapitre 1

« Voici l'heure de sa mort. Son âme paraît devant Dieu. Dégagée des liens du corps, elle s’élance naturellement vers Celui qui est son principe et sa fin.
Mais quelle n’est pas sa douleur en voyant que pour un temps elle doit être privée de la vue de Dieu, parce qu'elle a négligé les moyens si faciles qu'elle avait d’éviter le péché et de satisfaire pour ses offenses !

Ce qui la fait souffrir davantage, c'est bien moins les tourments du purgatoire que la peine d'être séparée de Dieu, et de ne pouvoir le contempler face à face et le louer avec les saints.
Elle a du moins une consolation, c'est qu'un jour elle verra Dieu, elle le possédera, elle le glorifiera à jamais. Cette pensée lui donne le désir de souffrir encore davantage pour expier plus promptement, elle lui donne surtout une patience parfaite au milieu de son affliction.

Cette affliction est bien grande; aussi sa voix s’élève vers ses frères de la terre, qui peuvent la soulager par leurs prières, leur demandant piété et secours.

Rappelez-vous, ma fille, que vous devez prier pour ces âmes, parce que Dieu le veut; car il les aime, il désire qu'elles aillent au plus tôt le louer et le bénir éternellement dans le ciel.
Priez pour elles, afin de les délivrer de leurs tourments, de hâter leur délivrance, et de les mettre en possession du bonheur éternel.

Priez pour elles; en priant ainsi, vous prierez pour vous, vous ferez chose agréable à Dieu, qui vous en saura gré; vous délivrerez ces âmes, et vous aurez en elles autant d’intercesseurs dans le ciel pour vous sanctifier de plus en plus pendant que vous serez sur la terre, ou pour vous délivrer du purgatoire, si après votre mort vous n’aviez point entièrement satisfait à la justice de Dieu.


http://jesusmarie.free.fr/marie_lataste_livre_10.html

Voici une Prière pour aider à la délivrance des âmes du Purgatoire, mais toute prière dite avec amour aide les âmes :
http://forumarchedemarie.forumperso.com/t5185-pour-les-ames-du-purgatoire-priere-de-sainte-mechtilde

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Jeu 1 Déc 2011 - 0:43


Soeur Marie Lataste
Mystique Catholique
Livre 4
Les Anges et Les Hommes

Livre 4, chapitre 2
(...)

Les anges, ma fille, éclairent les hommes de trois manières :
En leur annonçant les divins mystères, en les instruisant, en les exhortant; ils les éclairent en se manifestant à eux visiblement ou invisiblement.
(...)

Ce que je viens de vous dire des anges du ciel pour les hommes, afin de leur faire opérer le bien, je le dis aussi des anges rebelles qui agissent sur les hommes pour leur faire opérer le mal.

Il y a néanmoins une différence autre que la différence des actions de ces anges; la voici, ma fille.

Dieu envoie les anges du ciel, mais il n’envoie pas ceux de l’enfer.

Il leur permet seulement d’agir sur l'homme, et il le leur permet, non pour que l'homme fasse le mal, mais pour éprouver l'homme et le faire lutter, pour accroître ses mérites et lui donner une plus belle couronne dans le ciel.
Aussi les mauvais anges n'ont que le pouvoir qui leur est donné par Dieu, et jamais Dieu ne leur permet de tenter quelqu'un au-dessus des forces de celui qu'ils tentent.
(...)

Les mauvais anges agissent en sens contraire des anges bons; ils poussent, ils meuvent vers le mal, mais ce mouvement peut être repoussé, et il ne reçoit d’activité qu’autant que la volonté de celui qui est tenté veut le recevoir et l’accepter.

Repoussez toujours, ma fille, la lumière et le mouvement que voudraient vous donner les mauvais anges; acceptez au contraire, en toute circonstance, la lumière et le mouvement de mes anges.
Vous distinguerez les unes des autres par la vue du bien ou du mal qui vous sera montré ou inspiré. Les démons vous proposeront le mal, les bons anges vous proposeront le bien.


http://jesusmarie.free.fr/marie_lataste_livre_4.html


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Jeu 1 Déc 2011 - 1:02

Deux chapitres entiers de Soeur Marie Lataste, donc un long texte mais cela explique si bien ce que fait notre Ange Gardien pour nous que tout est indispensable.


Soeur Marie Lataste
Mystique Catholique
Livre 4
Les Anges et Les Hommes


Livre 4, chapitre 4

« Voici ce que fait pour vous l'ange gardien et ce que vous devez faire pour lui.

« L'ange gardien éloigne de vous les maux du corps et de l'âme; il lutte contre vos ennemis, il vous excite à faire le bien; il porte à Dieu vos prières et inscrit sur le livre de vie vos bonnes œuvres; il prie pour vous, il vous suit jusqu'à la mort, et vous portera dans le sein de Dieu, s vous vivez dans la justice pendant que vous serez sur la terre.


« L'ange gardien éloigne de vous les maux du corps et de l'âme. Vous êtes composée, ma fille, d'un corps et d'une âme. Or, l’un et l’autre se trouvent exposés à chaque instant à mille dangers qui pourraient occasionner leur ruine.
Un rien peut affliger votre corps pour jamais, un accident peut vous ravir pour jamais aussi la vie de votre âme. vous n’êtes point assez avisée pour écarter et éloigner tous les dangers; et quand vous le seriez assez, souvent vous ne le pourriez pas par vous-même.

Ce que vous ne voyez pas, votre ange gardien le voit pour vous; ce que vous ne pouvez pas, votre ange gardien le peut pour vous, et il protège votre corps et votre âme en éloignant tout ce qui pourrait leur être préjudiciable; il le fait sans que vous vous en aperceviez. Si quelquefois vous y réfléchissiez, et que vous vous demandassiez comment vous avez échappé à tel accident, à tel malheur, vous toucheriez du doigt l’action de votre bon ange; vous verriez aussi que par lui vous avez évité telle occasion dangereuse; par lui, conservé la patience; par lui résisté à une tentation.
Ainsi, par la protection de l’ange gardien, vous échappez aux dangers de l’âme et du corps.


« L'ange gardien lutte contre vos ennemis.
Vos ennemis, ma fille, sont : le Démon, le monde, vos passions, vous-même. Il lutte contre le Démon et l’empêche de vous tenter au-dessus de vos forces, d’exciter en vous de mauvaises pensées et de vous offrir l’occasion de pécher.
S’il ne prévient pas l'attaque, il double vos forces, chasse les pensées mauvaises par des pensées bonnes et vertueuses, et vous fait fouler aux pieds les pièges tendus pour vous entraîner au mal. Il lutte contre le monde : le monde, c'est l'empire, le royaume du Démon.
Il vous éloigne du monde, vous le fait mépriser et tourne vos regards vers le ciel, royaume de Dieu.
Il lutte contre vos passions mauvaises, effets du péché originel; il leur enlève toute force, il les amortit, et, s’il leur permet de se relever quelquefois, ce n'est que pour vous assurer une victoire de plus.
Il lutte contre vous-même; toutes les facultés de l'homme quelquefois font alliance contre l'homme pour l’entraîner au mal; l'ange gardien dissout l’alliance de ces facultés. Elles s’allient de nouveau pourtant, mais c'est pour opérer le bien, non pour faire le mal.


« L'ange gardien vous excite à faire le bien, en illuminant votre intelligence, en lui montrant la volonté et le désir de Dieu, en lui faisant comprendre l’avantage du bien et le danger du mal. Il vous engage à faire le bien en vous le rendant facile, en enlevant tous les obstacles ou du moins en les diminuant. Il vous engage à faire le bien en vous donnant force, courage et amour pour le bien.


« L’ange gardien porte à Dieu vos prières, et il vous le rend propice; il les lui présente comme un encens d’agréable odeur, comme le sacrifice de votre cœur, comme la marque de votre amour, comme le désir qui est en vous d'opérer le bien, de suivre sa loi, de vous attacher à lui, de demeurer en lui. Pour qu'il reçoive vos prières, il lui offre toutes vos bonnes actions, il les inscrit sur le livre de vie, et alors Dieu vous écoute pour que vous viviez de plus en plus en lui, par lui et avec lui.


« L'ange gardien prie pour vous. Vous priez, ma fille, parce que vous connaissez vos besoins et l’impuissance dans laquelle vous vous trouvez pour agir par vous-même. Vous priez parce que Dieu vous en a fait un devoir, parce que vous connaissez la bonté de Dieu et le désir qu'il a de vous venir en aide. Mais votre ange connaît bien mieux que vous votre faiblesse et votre impuissance, bien mieux que vous la bonté de Dieu et le désir qu’il a de vous secourir; bien mieux que vous aussi votre bon ange sait de quelle manière il faut prier. Il prie pour vous et demande jusqu'à ce que sa prière soit exaucée.


« Enfin, ma fille, votre ange gardien vous suivra partout; il vous suivra tous les jours de votre vie, et quand Dieu vous retirera de ce monde, il vous présentera à lui et vous placera dans le ciel si vous êtes juste, si vous avez complètement satisfait à la justice divine. Si vous devez passer par les flammes du purgatoire, il priera et fera prier aussi pour vous, puis il vous délivrera et vous portera pour l’éternité dans le séjour des élus.




Livre 4, chapitre 5


« Voici à présent ce que vous lui devez.
« Vous lui devez respect, obéissance et amour.

Vous lui devez respect, car c'est un des princes de la cour céleste, c'est le représentant de Dieu, c'est son ministre près`de vous. Honorez donc sa dignité, respectez son caractère d’envoyé de Dieu.

« Vous lui devez obéissance. Dieu l’a établi votre protecteur, votre gardien; il est aussi votre supérieur. Vous devez avoir pour lui la docilité d’un enfant pour son Père, et en vous montrant docile à votre ange gardien, vous montrerez votre docilité vis-à-vis de Dieu. Car obéir à votre ange gardien, c'est obéir à Dieu qui vous l’a donné.

« Vous lui devez amour. Votre ange gardien est votre protecteur, votre bienfaiteur; or, un bienfait demande la reconnaissance, et la reconnaissance se témoigne par l'amour. Vous lui devez amour parce qu'il vous aime, et que l'amour se reconnaît par l'amour. Vous lui devez amour parce qu’en l’aimant vous haïrez Satan, et qu’en haïssant Satan vous aimerez Dieu.

« Ainsi, tout se lie, tout s’enchaîne dans votre vie : votre pensée, votre mouvement, votre action, tout votre être, votre ange gardien, votre Dieu, votre éternelle félicité. »


http://jesusmarie.free.fr/marie_lataste_livre_4.html

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mar 17 Jan 2012 - 20:05




«Les parents vraiment chrétiens ne doivent jamais manquer d'inspirer à leurs enfants une tendre dévotion envers la Sainte Vierge : c'est le véritable moyen d'attirer sur leur famille les bénédictions du Ciel et la protection de Marie.

«Ah ! pères et mères, si vous aviez le bonheur de recommander souvent à vos enfants la dévotion à la Sainte Vierge, que de grâces elle leur obtiendrait ! Que de vertus ils pratiqueraient ! Vous verriez naître en eux tout ce qu'il y a de capable de les rendre agréables au bon Dieu».


Sermons du Saint Curé d'Ars sur la famille et le devoir des parents
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/famille.htm


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mer 18 Jan 2012 - 17:01



Sur la dureté de la vie

Soeur Marie Lataste
mystique catholique
Livre 7
Les épreuves, les luttes et les consolations de la vie chrétienne

Livre 7, chapitre 1

Un jour, le Sauveur Jésus me parla ainsi :
« Ma fille, la vie de l’homme sur la terre est un labeur. La vie est un pèlerinage, le monde un lieu d’exil, le corps une prison, chaque moment une lutte de l'homme contre lui-même.
(...)

Dieu ne soutient pas toujours également les âmes; il semble se retirer quelquefois avec ses grâces, ses consolations, sa force, son soutien; il abandonne les âmes à elles-mêmes, pour qu'elles sentent mieux leur misère et leur néant, pour les faire lutter, pour les exercer au combat, pour leur prouver combien elles sont impuissantes sans lui et augmenter leurs mérites.

Dieu agit ainsi pour faire comprendre aux âmes, même les plus parfaites et les plus saintes, que la perfection absolue n'est point sur la terre, qu'il n'y a rien de stable ici-bas et qu'il faut toujours combattre.

Dieu agit ainsi pour montrer aux âmes que la vie sur la terre ressemble à la vie d’un enfant, qui a toujours besoin de son père et de sa mère tant qu'il est enfant, et que la virilité véritable n'a lieu que dans le ciel.

Dieu agit ainsi afin que l’âme, appesantie sous le poids de son corps, se détache le plus possible de ce compagnon de voyage pour ne s’attacher qu'à Dieu.

Dieu agit ainsi afin que, dans les moments de sécheresse, d’aridité ou de froideur, l'âme se tourne vers lui, le suppliant de faire tomber sur elle une rosée pleine de fraîcheur et de fécondité, et de la réchauffer par les ardeurs de son amour.

« C'est pourquoi, ma fille, dans quelque état que vous vous trouviez, ayez toujours soin de penser à Dieu.
Faites un doux effort pour aller vers lui. Jetez vers lui un cri d’alarme, ou bien tenez-vous en sa présence, ramenez votre esprit vers lui.
Oubliez tout le reste; peines, chagrins, afflictions, travaux, exercices de piété; si vous êtes unie à Dieu, tout ira bien.
Votre vie pourra être laborieuse, c’est-à-dire pénible, mais ce labeur vous portera vers Dieu et vous engendrera à la gloire.
»

http://jesusmarie.free.fr/marie_lataste_livre_7.html


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mer 18 Jan 2012 - 19:35



La très Sainte Vierge Marie


Par la Vénérable Marie d'Agreda
La Cité Mystique de Dieu


3ème partie, P419-420


(...) elle est attentive à la voix de ceux qui l'invoquent et prompte à leur répondre; elle est toute douceur, toute bonté pour les favoriser et toute libéralité pour les enrichir.

Elle sollicite la miséricorde du Très-haut et lui sert de motif pour en user à notre égard; elle est la porte du ciel, afin que nous entrions dans la gloire par son intercession :
Il n'y entrera jamais rien de souillé ni de mensonger (Apoc., XXI, 27).

Or, elle ne se laissa jamais aller au moindre sentiment de rancune ou de colère contre les hommes, il ne se trouva jamais en elle aucune erreur, aucun péché ni aucun défaut; il ne lui manque donc rien de tout ce qu'on peut souhaiter pour le remède des mortels.

Nous n'avons aucune excuse, aucun prétexte à alléguer, si nous ne nous en approchons avec une humble reconnaissance; car comme elle est toute pure, elle nous purifiera aussi si nous avons recours à elle.

C'est elle qui a la clef des fontaines du Sauveur, dont parle Isaïe (Isa., XII, 3); approchons-nous donc de ces fontaines, elle nous les ouvrira par son intercession si nous la prions avec instance, et alors les eaux salutaires couleront pour nous laver entièrement, et pour nous rendre dignes d’être reçus en la délicieuse compagnie de son adorable Filé pour toute l'éternité.

http://jesusmarie.free.fr/marie_d_agreda_la_cite_mystique_23.html

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Lun 6 Fév 2012 - 21:00


Il faut toujours prier et ne pas se relâcher ( Luc 18:1)



Saint Pierre d'Alcantara

L'Oraison et de la Méditation


Chapitre 1
(...)

Ecoutez ces belles paroles de saint Bonaventure :

« Si vous voulez souffrir avec patience les adversités et les misères de cette vie, soyez homme d'oraison. (...)
si vous voulez connaître les ruses de Satan et vous défendre de ses pièges, soyez homme d'oraison ; (...)
si vous voulez nourrir votre âme de la sève de la dévotion, et l'avoir toujours remplie de saintes pensées et de bons désirs, soyez homme d'oraison. (...)
Enfin, si vous voulez déraciner de votre âme tous les vices et planter à leur place les vertus, soyez homme d'oraison, parce que c'est dans ce saint exercice que l'on reçoit l'onction et la grâce de l'Esprit-Saint, laquelle enseigne, toutes choses.

De plus, si vous voulez monter à la cime de la contemplation et jouir des doux embrassements de l'Époux, exercez-vous à l'oraison, car elle est le chemin par où l'âme s'élève à la contemplation et au goût des choses célestes. (...)


Où trouver, je le demande, un plus grand trésor que l'oraison ? Où rencontrer une mine plus riche et plus féconde ? Écoutez encore ce que dit un autre docteur très religieux et très saint, en traitant le même sujet :

« Dans l'oraison, l'âme se purifie du péché, la charité se nourrit, la foi s'enracine, l'espérance se fortifie, l'esprit jubile, l'âme se fond de tendresse, le cœur s'épure, la vérité se découvre, la tentation est vaincue, la tristesse s'enfuit, les sens se renouvellent, la tiédeur disparaît, la rouille des vices est consumée ; de ce commerce naissent aussi de vives étincelles, des désirs ardents du ciel, et parmi ces étincelles brûle la flamme du divin amour. »



Elles sont grandes, il faut en convenir, les excellences de l'oraison, ils sont admirables ses privilèges ! À elle les cieux s'ouvrent, à elle se révèlent les secrets, à sa voix l'oreille de Dieu est toujours attentive. Je n'en dis pas davantage.

Ceci suffit pour que l'on ait une idée du fruit de ce saint exercice.



Saint Pierre d'Alcantara, Traité de l'Oraison et de la Méditation
http://jesusmarie.free.fr/pierre_d_alcantara.html

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mar 7 Fév 2012 - 12:20



Saint Curé d'Ars

Sur le Jugement dernier

Venez, pères et mères, rendez-moi compte de ces âmes que je vous ai confiées ; rendez-moi compte de tout ce qu'on fait vos enfants, vos domestiques ; voilà toutes les fois que vous leur avez donné la permission pour aller dans des lieux et des compagnies où ils ont péché.

Voilà toutes les mauvaises pensées et les mauvais désirs que votre fille a donnés ; voilà tous les embrassements et autres actions infâmes ; voilà toutes ces paroles impures que votre fils a prononcées.

Mais, Seigneur diront les pères et mères, je ne le lui ai pas commandé.
N'importe, leur dira leur juge, les péchés de tes enfants sont les tiens.
Où sont les vertus que tu leur as fait pratiquer ?
Où sont les bons exemples que tu leur as donnés ou les bonnes oeuvres que tu leur as fait faire ?
Hélas ! que vont devenir ces pères et mères qui voient que leurs enfants, les uns s'en vont danser, les autres dans les jeux et les cabarets, et qui vivent tranquilles.

O mon Dieu, quel aveuglement ! Oh ! que de crimes dont ils vont se voir accablés dans ces terribles moments ! Oh ! que de péchés cachés qui vont être manifestés à la face de tout l'univers ! Oh ! abîmes profonds des enfers, ouvrez-vous pour engloutir ces foules de preuves qui n'ont vécu que pour outrager Dieu et se damner.


http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome1/jugement.html

1er sermon, 1er dimanche de l'Avent, Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mar 7 Fév 2012 - 12:32


La Fin du monde


Saint Curé d'Ars

Sur le Jugement dernier


(...)


Mais, comme le jour du jugement, sera le jour le plus terrible et le plus effrayant qui ait jamais été, il sera précédé de signes si effrayants qu'ils jetteront la terreur jusqu'au fond des abîmes.

Notre-Seigneur nous dit que, dans ce moment malheureux pour le pécheur, le soleil ne donnera plus de lumière, et que la lune sera semblable à une masse de sang, et que les étoiles tomberont du ciel.



L'air sera tellement rempli d'éclairs qu'il sera tout en feu, et l'on entendra les tonnerres dont le bruit sera si grand que les hommes sècheront de frayeur sur la plante de leurs pieds.
Les vents seront si impétueux que rien ne pourra leur résister.

Les arbres et les maisons seront entraînés dans les chaos de la mer ; la mer elle-même sera tellement agitée par les tempêtes que ses flots s'élèveront jusqu'à quatre coudées (au-dessus) des plus hautes montagnes, et descendront si bas que l'on verra les horreurs des enfers ; toutes les créatures, même inanimées, sembleront vouloir s'anéantir pour éviter la présence de leur Créateur en voyant combien les crimes des hommes ont souillé et défiguré la terre.

Les eaux des mers et des fleuves bouillonneront comme des huiles dans les brasiers ; les arbres et les plantes vomiront des torrents de sang; les tremblements de terre seront si grands que l'on verra la terre s'ouvrir de toutes parts : la plupart des arbres et des bêtes seront abîmés, les hommes qui resteront seront comme des insensés ; les rochers, les montagnes s'écrouleront avec une fureur épouvantable.



Après toutes ces horreurs, le feu sera allumé aux quatre coins du monde, mais un feu si violent qu'il brûlera les pierres, les rochers et la terre, comme un brin de paille qui est jeté dans une fournaise.


Tout l'univers sera réduit en cendres ; il faut que cette terre qui a été souillée par tant de crimes soit purifiée par le feu qui sera allumé par la colère du Seigneur, d'un Dieu justement (irrité.)


http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome1/jugement.html

1er sermon, 1er dimanche de l'Avent, Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mar 7 Fév 2012 - 23:19



Saint Curé d'Ars

Sur le Jugement dernier



Suite (...)

Voilà sans doute, M. F., ce qu'il y aura de plus effrayant dans ce terrible moment ; ce sera quand nous verrons que Dieu n'a rien épargné pour nous sauver ; qu'il nous a fait part des mérites infinis de sa mort sur la croix; qu'il nous a fait naître dans le sein de son Église ; qu'il nous a donné des pasteurs pour nous montrer et nous enseigner tout ce que nous devions faire pour être heureux.

Il nous adonné les sacrements pour nous faire recouvrer son amitié toutes les fois que nous l'avions perdue, il n'a point mis de bornes au nombre des péchés qu'il voulait nous pardonner; si notre retour était sincère, nous sommes sûrs de notre pardon.
Il nous a attendu nombre d'années quoique nous ne vivions que pour l'outrager; il ne voulait pas nous perdre ou plutôt il voulait absolument nous sauver ; et nous n'avons pas voulu !

(...)




Dans ce monde, le pécheur a toujours quelque excuse a alléguer à tous les péchés qu'il a commis ; il porte même son orgueil jusqu'au tribunal de la pénitence, où il ne devrait paraître que pour s'accuser lui-même et se condamner.

Les uns, c'est l'ignorance ; les autres, les tentations trop violentes ; enfin d'autres, les occasions et les mauvais exemples : voilà, tous les jours, les raisons que donnent les pécheurs pour cacher la noirceur de leurs crimes.


Venez, pécheurs orgueilleux, voyons si vos excuses seront bien reçues au jour du jugement, et expliquez-vous avec celui qui a le flambeau à la main, qui a tout vu, et tout compté, et tout pesé. Vous ne saviez pas, dites-vous, que cela était un péché !


Ah ! malheureux, vous dira Jésus-Christ, si vous étiez né parmi les nations idolâtres qui n'ont jamais entendu parler du vrai Dieu, vous pourriez encore un peu vous excuser sur votre ignorance ; mais, vous, chrétien, qui avez eu le bonheur de naître dans le sein de mon Église, (d'être) élevé au centre de la lumière, vous à qui l'on parle de votre bonheur éternel ? Dès votre enfance, on vous apprenait tout ce qu'il fallait faire pour vous le procurer, vous que jamais l'on ne cessa d'instruire, d'exhorter et de reprendre, vous osez vous excuser sur votre ignorance.


Ah ! malheureux, si vous viviez dans l'ignorance, c'était bien parce que vous n'aviez pas voulu vous instruire ; c'était bien parce que vous n'aviez pas voulu profiter des instructions ou que vous les aviez fuies. (...)





Mais, dira un autre, mes passions étaient bien vives et ma faiblesse était bien grande.
Mais, leur dira le Seigneur, puisque Dieu était si bon que de vous faire connaître vos faiblesses, et que vos pasteurs vous disaient qu'il fallait continuellement veiller sur vous-même, vous mortifier, si vous vouliez les dompter : pourquoi faisiez-vous donc tout le contraire ?


Pourquoi preniez-vous tant de soins de contenter votre corps et vos plaisirs ? Dieu vous faisait connaitre votre faiblesse et vous tombiez à chaque instant ?

Pourquoi n'aviez-vous donc pas recours à Dieu pour lui demander sa grâce ?



Pourquoi n'écoutiez-vous pas vos pasteurs qui ne cessaient de vous exhorter à demander les grâces et les forces dont vous aviez besoin pour vaincre le démon ?
Pourquoi avez-vous eu tant d'indifférence et de mépris pour les sacrements, où vous aviez tant de grâces, de force, pour faire le bien et éviter le mal ? Pourquoi avez-vous donc si souvent méprisé la parole de Dieu qui vous aurait guidé dans le chemin que vous deviez prendre pour aller à lui ?


Ah ! pécheurs ingrats et aveugles, tous ces biens étaient à votre disposition, vous pouviez vous en servir comme tant d'autres.
Qu'avez-vous fait pour vous empêcher de tomber dans le péché ? Et c'est que vous n'avez prié que par routine ou habitude. Allez, malheureux ! (...)





Que devons-nous conclure de tout cela, M. F., ?
Le voici :
C'est qu'il ne faut jamais perdre de vue que nous serons jugés un jour sans miséricorde, et que tous nos péchés paraîtront aux yeux de tous l'univers ; et, qu'après ce jugement, si nous nous trouvons dans ces péchés, nous irons les pleurer dans les enfers sans pouvoir ni les effacer, ni les oublier.

Oh ! que nous sommes aveugles, mes frères, si nous ne profitons du peu de temps qui nous reste à vivre pour nous assurer le ciel.

Si nous sommes pécheurs, nous avons l'espérance du pardon : au lieu que si nous attendons alors, il n'y aura plus de ressources.


Mon Dieu ! faites-moi la grâce de ne jamais perdre le souvenir de ce moment terrible, surtout lorsque je serai tenté, pour ne pas me laisser succomber ; afin qu'en ce jour nous entendions ces douces paroles sorties de la bouche du Sauveur :
« Venez, les bénis de mon Père, posséder le royaume qui vous est préparé depuis le commencement du monde. »


http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome1/jugement.html

1er sermon, 1er dimanche de l'Avent, Sermons du Bon et Saint Curé d'Ars, Saint Jean Marie Vianney


N'oublions jamais que la Miséricorde de Dieu n'a aucune limite, elle est infinie comme Son Amour, nous ne devons jamais désespérer même si nous sommes de grands pécheurs.
Il nous suffit de regretter sincèrement nos péchés et de vivre selon ce que nous recommande l’Église (Confessions, Sacrements, Messes si possible, prières, éviter les péchés, Aimer avec pureté, etc etc ).


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Mar 14 Fév 2012 - 17:20



REVELATIONS
DE
SAINTE MECHTILDE



Chapître XLIV
7. FIDÉLITÉ DE LA GLORIEUSE VIERGE MARIE


Une autre fois, comme elle s'accusait devant Dieu
de n'avoir jamais aimé sa Mère autant qu'elle
l'aurait dû, et de ne l'avoir pas assez honorée et servie,
le Seigneur lui dit :

« Pour réparer cette négligence,
loue ma Mère de l'incomparable fidélité qu'elle m'a
gardée durant sa vie, préférant en toutes ses actions
ma volonté à la sienne. Exalte secondement la fidélité
avec laquelle ma Mère s'est toujours trouvée présente
lorsque j'avais besoin de son secours. Vois : elle a été
jusqu'à ressentir en son âme tout ce que mon corps a
souffert.

Proclame en troisième lieu la grandeur de
cette fidélité qu'elle me conserve dans le ciel, où elle
travaille encore pour moi par la conversion des
pécheurs et la délivrance des âmes. Ses mérites ont
ramené d'innombrables pécheurs ; des âmes que ma
justice équitable destinait aux peines éternelles en ont
été sauvées par sa miséricorde ; d'autres ont été
retirées des feux du purgatoire. »





Chapître XLVL
9. SUR UNE AUTRE MANIÈRE DE SALUER LA BIENHEUREUSE
VIERGE MARIE

(...)


Et elle sentit tomber en son âme, comme
des gouttes d'une eau céleste, ces paroles qu'elle
n'avait jamais entendues :


« Salut, ô Vierge très illustre, en cette douce rosée qui, du coeur de la très sainte Trinité, se répandit en vous dés l'éternité, à cause de votre bienheureuse prédestination !

Salut, ô Vierge très sainte, en cette douce rosée qui a coulé sur vous en vertu de votre vie très heureuse, du coeur de la très sainte Trinité.

Salut, ô Vierge très noble, en cette douce rosée qui a distillé sur vous du coeur de la très sainte Trinité, en vertu de la doctrine et de la prédication de votre très doux Fils.

Salut, ô Vierge très aimante, en cette douce rosée que la très sainte Trinité fit découler en vous par la très amère Passion et par la mort de votre Fils.

Salut, ô Vierge très vénérée, en cette douce rosée qui, du coeur de la très sainte Trinité, tomba en vous ; salut, dans cette joie et cette gloire dont VOUS jouissez maintenant et dont vous jouirez à jamais, vous qui avez été choisie préférablement à toutes les créatures du ciel et de la terre, avant que le monde fût créé. Amen. »



Livre de la Grâce spéciale, Révélations de Sainte Mechtilde de Hackeborn
Vierge Bénédictine, Mystique Catholique (1241-1298)




_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Amazone le Ven 2 Mar 2012 - 6:29



Saint Antoine de Padoue
Sermons sur la Vierge Marie


- La blancheur

« Voici que tu concevras et tu enfanteras un fils, et tu l'appelleras du nom de Jésus. »
Voici la blancheur du soleil.
Comment aurait-elle pu concevoir la lumière éternelle et le miroir sans tache, si elle n'avait été elle-même toute blanche ?

De cette blancheur, son Fils dit dans le Cantique : « Ton ventre est une masse d'ivoire, couverte de saphirs » (Ct 5, 14).
L'ivoire, blanc et froid, désigne la double pureté de l'esprit et du corps. La pierre du saphir, de couleur céleste, désigne la contemplation.

Le ventre de la Vierge Marie fut d'ivoire et couvert de saphirs parce qu'elle avait la blancheur de la virginité dans son corps et la beauté de la contemplation dans son âme.




Viens donc, notre Dame, unique espérance !
Eclaire, nous t'en supplions, notre esprit par la splendeur de ta grâce,
purifie-le par la candeur de ta pureté, réchauffe-le par la chaleur de ta présence.
Réconcilie-nous tous avec ton Fils, afin que nous puissions parvenir à la splendeur de sa gloire.
Que nous l'accorde celui qui, aujourd'hui, à l'annonce de l'ange, a voulu prendre de toi sa chair glorieuse et rester enfermé pendant neuf mois dans ton sein.
A lui, honneur et gloire pour les siècles éternels ! Amen !



Nous te prions, ô Notre Dame, Mère de Dieu,
exaltée au dessus des choeurs des anges.
Remplis le vase de notre coeur de la grâce céleste ;
fais-nous resplendir de l'or de la sagesse;
soutiens-nous avec la puissance de ton intercession ;
orne-nous des pierres précieuses de tes vertus ;
répands sur nous l'huile de ta miséricorde,
par laquelle tu couvres la multitude de nos péchés.
Que nous soyons trouvés dignes d'être élevés à la hauteur de la gloire céleste
et de vivre heureux pour l'éternité avec tous les bienheureux.
Nous demandons cela à Jésus Christ,
ton Fils qui en ce jour t'a exaltée au-dessus des choeurs des anges,
t'a couronnée de la couronne du royaume et t'a placée sur le trône de la lumière éternelle.
A lui soit honneur et gloire pour les siècles éternels. Et que toute l'Eglise chante : Amen. Alleluia !




Plusieurs petites et jolies Prières sur le lien :
http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/StAntoine/antoine.html


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Sermons et les pensées des Saints et Saintes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 6 1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum