Ce que chaque Catholique doit savoir

Aller en bas

Ce que chaque Catholique doit savoir Empty Ce que chaque Catholique doit savoir

Message par veronica le Dim 14 Aoû 2011 - 7:34

Souvent les textes du Magistère de l'Eglise peuvent paraître rébarbatifs à certains parce que trop longs, trop" techniques", etc...
Alors lorsqu'il s'agit de ceux de Vatican II, on se décourage très vite !
Résultat, seule une minorité de fidèles en prennent connaissance. Cela aboutit trop souvent à une manipulation des fidèles par des pasteurs plus soucieux d'imposer leur point de vue "révolutionnaire" que par le respect et la fidélité dus aux directives de l'Eglise.
Je reprends le post d'une amie sur un autre forum, proche de l'Arche de Marie dans sa défense du Catholicisme, et par son esprit.

Chers amis, je vous prie de lire en entier cet article facilement abordable. Il résume clairement les dérives (souvent hérétiques) qu'appliquent de nombreux diocèses en France (et ailleurs dans le monde).
Après sa lecture, on ne pourra plus vous berner en matière d'interprétation de Vatican II !


A quand l’application du (véritable) Concile Vatican II en France ?

Dans notre France néo-gallicane, on entend assez souvent des fidèles laïcs - surtout ceux qui sont les plus engagés dans leurs paroisses - et des prêtres se dire en colère.

Selon eux, Benoît XVI serait en train de "revenir en arrière", ce qui signifie, dans leur bouche, qu'il serait un crypto-traditionaliste qui n'a qu'une seule chose en vue : confisquer les acquis du Concile. Mais la plupart de ces prêtres, évêques, théologiens et laïcs engagés - qui invoquent haut et fort Vatican II pour justifier le "tout et n’importe quoi" depuis plus de 40 ans - n'ont jamais lu les décrets conciliaires de leur vie ou, s'ils en ont survolé quelques paragraphes, ils les interprètent de travers selon une herméneutique de rupture (ayant eu l'esprit déformé par des sessions diocésaines de "formation") pour mieux soutenir leurs thèses hérétiques, leurs erreurs liturgiques, ou des styles de vie souvent éloignés de l'idéal catholique...

Relisons objectivement les décisions du Concile.

Où est-il écrit que l'Eglise devrait devenir une "démocratie populaire" où chaque communauté locale pourrait à sa convenance, selon l'époque ou l'humeur des sondages, décider en matière de foi, de morale, de doctrine, de liturgie ou de discipline ecclésiale ?

Où est-il écrit que la confession individuelle devrait être remplacée par l'absolution collective ?


Où est-il écrit qu'il faudrait accepter le sacerdoce ministériel des femmes et le mariage des prêtres ?

Où est-il écrit que les divorcés-remariés, le concubinage, l'avortement, la contraception, les relations sexuelles avant le mariage, etc... seraient maintenant des "valeurs nouvelles" autorisées par l'Eglise ?

Où est-il écrit que l'idéologie empoisonnée du relativisme (+) (+) (+) (+) (+) devrait être la base de l'enseignement dans l'Eglise catholique ?

Où est-il écrit que le Souverain Pontife ne serait plus infaillible en matière de doctrine, de morale et de foi ?

Où est-il écrit qu'il faudrait réinterpréter et "démythologiser" (cf. Bultmann) la Bible pour la rendre acceptable au monde moderne ?

Où est-il écrit que les Saintes Ecritures ne seraient plus inspirées de Dieu (cf : DV N°11) ?



Où est-il écrit que le Diable, le Purgatoire et l'Enfer n'existeraient plus... et qu' "on ira tous au Paradis" ?

Où est-il écrit que le dogme du Péché Originel par monogénisme historique ne tiendrait plus ?


Où est-il écrit qu'il conviendrait de mettre toutes les religions sur un pied d'égalité ?

Où est-il écrit que la Messe serait davantage un repas entre amis que l'unique, véritable et définitif Yom Kippour par la perpétuelle offrande non-sanglante au Père du Saint-Sacrifice expiatoire, impétratoire, satisfactoire, propitiatoire, eucharistique et latreutique de l'Agneau Immolé sur le Calvaire ?

Où est-il écrit que Jésus-Christ, véritable et éternel Grand-Prêtre selon l'ordre du Roi Melchisédech, ne serait plus l'Unique Sauveur et l'Unique Médiateur de l'humanité ?

Où est-il écrit que le dogme de la Très Sainte Transubstantation n'existerait plus ?


Où est-il écrit que le Saint-Sacrifice de la Messe devrait être considéré comme un simple "mémorial" au sens protestant du terme ?

Où est-il écrit qu'il faudrait maintenant dénigrer et même abolir les élans de piété populaire comme les processions, les adorations, les neuvaines, le chapelet ?

Où est-il écrit que la Loi Morale Naturelle, Immuable et Universelle n'existerait plus ?

Où est-il écrit que l'existence de notre Ange Gardien constamment à côté de nous serait maintenant un "conte pour enfant" ?

Où est-il écrit que le dogme de la Communion des Saints (Ecclesia Triumphans) ne serait plus une vérité de foi ?

Où est-il écrit que les péchés mortels, les peines temporelles mais aussi les indulgences de l'Eglise seraient de vieilles "fadaises vaticanes" ?

Où est-il écrit qu'il n'y aurait plus de rapport fondamental entre la Foi et la Raison ?

Où est-il écrit que l'apocatastase, l'annihilationisme, l'indifférentisme, le quiétisme ou bien encore le latitudinarisme ne seraient plus des doctrines fermement condamnées par l'Eglise ?

Où est-il écrit que les Miracles, la Transfiguration, la Mort, la Résurrection et l'Ascension de Notre Seigneur ne seraient plus des faits historiquement et réellement constatés par les Apôtres ?

Où est-il écrit que le Credo de notre Foi Catholique serait maintenant "dépassé" ?

Où est-il écrit que la Personne Divine du Fils ne serait plus l'Unique Engendrée du Père (unigenitus) et donc une Personne éternellement incréée (increatus) ?

Où est-il écrit qu'Elle ne serait plus aussi consubstantialis, coaequalis, coadoratur, conglorificatur et coaeternus au Père et à l'Esprit ?

Où est-il écrit que Jésus-Christ, le Logos-Dieu-Verbe incarné dans l'histoire, ne serait plus une Personne exclusivement Divine, la Deuxième de la Très Sainte et Adorable Trinité, Unique Vrai Dieu perfectus, plenus et totus, et seul ipsum Esse subsistens ?

Où est-il écrit que cette même et Unique Personne Divine ne se serait plus historiquement et volontairement incarnée pour notre salut en deux natures unies hypostatiquement de leurs propriétés (idioma) naturelles restées infiniment différentes, sans confusion, sans changement, sans division, sans séparation... et bien évidemment dotée d'une âme raisonnable (anima), d'une intelligence (intellectus), d'un esprit (sensus), d'un corps (corpus) et d'une chair humaine (caro), excepté le moindre péché (en état ou en acte), dans le corps virginal de Sa Très Sainte Mère, l'Immaculée Conception ?

Où est-il écrit que Marie ne serait plus perpétuellement vierge ? Où est-il écrit que Sa Sainte et Virginale Maternité ne serait plus aussi exclusivement divine et sans douleur ?

Où est-il écrit que la Substance Divine du Fils, éternellement engendrée du Père, ne serait plus impassible (impassibilis), immuable (immutabilis) et immortelle (immortalis) ?

Où est-il écrit que la Personne Divine du Fils qui s'est incarnée dans l'histoire ne serait plus dotée de deux volontés et opérations naturelles, la volonté et opération humaine se soumettant toujours à la Volonté et Opération Divine ?

Où est-il écrit que les Conférences épiscopales auraient maintenant droit à une quelconque "autorité doctrinale" pour relativiser ou gallicaniser les directives romaines ?

Où est-il écrit que la conscience individuelle devrait maintenant toujours "primer" sur l'enseignement officiel de l'Eglise via son Magistère ordinaire et extraordinaire ?

Où est-il écrit que cette même conscience serait devenue une instance "autonome" voire créatrice de "valeurs" ? Où est-il écrit que la liberté religieuse authentiquement interprétée serait maintenant synonyme de "relativisme" ou d'une incapacité de l'homme moderne pour trouver la Vérité du Christ exclusivement incarnée dans Son Eglise ?

Où est-il écrit que l'évangélisation des non-catholiques ne serait plus une obligation (cf : 1 Cor 9, 16) pour leur salut éternel ?

Où est-il écrit que l'Unique Eglise du Christ, l'Epouse Immaculée du Seigneur, ne subsisterait plus en soi (subsistit in) comme unique sujet dans la seule Sainte Eglise catholique, Mère et Maîtresse de toutes les Eglises ?

Où est-il écrit que cette dernière ne conserverait plus - complètement et éternellement - l'essence inviolée du dépôt de la foi (depositum fidei) pour le salut des âmes ?

Où est-il écrit qu'elle ne serait plus par nature exclusivement missionnaire ?

Où est-il écrit qu'elle ne serait plus aussi - par substitution - le Nouvel Israël, la Nouvelle Jérusalem, le Nouveau Peuple bien-aimé de Dieu ?

Où est-il écrit que le Jugement Particulier (à notre mort) et Général (à la fin du monde) n'auront plus lieu ?

Où est-il écrit que la Résurrection de notre chair (pour l'Enfer ou le Paradis) ne se produira plus ?

Où est-il écrit que les hommes ne rendront plus compte de leurs actes via la Rétribution Divine tout de suite après leur mort ? Où est-il écrit que la soutane était maintenant interdite ?

Où est-il écrit que la Messe en latin, le chant grégorien, la beauté, la dignité mais aussi l'orientation théocentrique (versus Deum per Iesum Christum) et eschatologique devaient être proscrits ou du moins très fortement déconseillés, autant bien pour la forme extraordinaire et ordinaire du rit romain ?

Où est-il écrit que la communion des fidèles à genoux et sur la langue ne devrait plus être favorisée pour les fidèles ?

Où est-il écrit qu'il fallait liquider les agenouilloirs, les bancs de communion, les confessionnaux, les chandeliers, les crucifix, l'encens, les chasubles, les surplis, les soutanelles et les statues dans les églises ?


Où est-il écrit que Vatican II était, pour l'Eglise, un nouveau commencement qui a "aboli" toutes les décisions des nombreux conciles qui l'ont précédé ?

Où est-il écrit que Vatican II devait être appliqué (avec sa rénovation liturgique qui l'accompagne) selon une herméneutique de rupture ?


Il y a, dans l'Eglise, depuis bientôt un demi-siècle, des fidèles qui n'ont que le mot "concile" à la bouche; ils ont appris à ne s'en servir que pour mieux truquer, saboter et massacrer les enseignements de ce Concile dont ils se réclament et dont ils se disent les hérauts.

Ces fidèles-là (au nombre desquels se trouvent, en France, quelques évêques, théologiens et moralistes influents) ont oeuvré pour constituer une Eglise multiforme dans l'Unique Eglise du Seigneur :

sous couvert de "pluralisme" et de "tolérance", ils ont favorisé un éclatement des communautés ecclésiales et ils ont poussé à une anarchie doctrinale, pastorale et liturgique dont ils ont profité pour former des réseaux qui se sont infiltrés dans les structures diocésaines et paroissiales.

Ces réseaux oeuvrent depuis Vatican II pour proposer de faire vivre des lieux alternatifs et transgressifs qui permettront d'inventer un autre visage d'Eglise, une autre théologie et une autre manière de penser le christianisme.


On assiste ainsi au remplacement de l'Eglise catholique par une sorte de communauté démocratique, molle, simplement "spiritualiste" au sens le plus large du terme.

Ce n'est plus qu'une Eglise fantoche.

Des forces menacent l'Eglise de l'intérieur, et Benoît XVI le sait mieux que quiconque. Il l'a dit clairement au début de son pontificat : « Priez pour moi, afin que je ne me dérobe pas, par peur, devant les loups ». (Homélie du 24.4.2005).

Voilà pourquoi le Saint-Père ne cesse de nous rappeler avec gravité et insistance qu'il faut relire et comprendre les textes conciliaires à la seule lumière de la Tradition, et enfin appliquer Vatican II sans chercher ni à déformer ni à critiquer son enseignement authentique. « Afin de ne nous écarter en rien de la Vérité, nous devons toujours être disposés à croire (…) qu'entre Jésus-Christ, notre Seigneur, qui est l'Époux, et l'Église, qui est son Épouse, il n'y a qu'un même Esprit qui nous gouverne et nous dirige pour le salut de nos âmes, et que c'est par le même Esprit et le même Seigneur qui donna les dix commandements qu'est dirigée et gouvernée notre Mère la Sainte Église » (Ignace de Loyola).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] ... 64741.html

Vous êtes maintenant incollables sur Vatican II.
N'hésitez pas à diffuser ce texte, notamment auprès des prêtres qui dérapent.
Le Seigneur a besoin de l'implication de chacun d'entre nous, afin que son Epouse, notre Sainte Eglise, brille de sa Vraie Lumière Pour éclairer les nations !


Udp



Dernière édition par veronica le Mar 16 Aoû 2011 - 9:57, édité 2 fois
veronica
veronica

Féminin Date d'inscription : 14/01/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ce que chaque Catholique doit savoir Empty Re: Ce que chaque Catholique doit savoir

Message par oscar le Lun 15 Aoû 2011 - 6:01

EXCELLENT cheers
oscar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 49
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Ce que chaque Catholique doit savoir Empty Re: Ce que chaque Catholique doit savoir

Message par Invité le Mar 16 Aoû 2011 - 2:11

Superbe Veronica, cheers

A quand l’application du (véritable) Concile Vatican II en France et au" Canada ? "

Je souhaite que tout plein de catholiques lisent cela,le Canada est très déchristianiser aussi...

Merci à vous


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Ce que chaque Catholique doit savoir Empty Re: Ce que chaque Catholique doit savoir

Message par silesius le Mar 16 Aoû 2011 - 9:53

Je suis entièrement d'accord et je vous remercie.Que Dieu vous bénisse et vous comble de Joie.
Silesius ofs.
silesius
silesius

Date d'inscription : 05/08/2011

Revenir en haut Aller en bas

Ce que chaque Catholique doit savoir Empty Re: Ce que chaque Catholique doit savoir

Message par Francesco le Mer 24 Aoû 2011 - 2:42

Excellent texte en effet.
Souvent les textes du Magistère de l'Eglise peuvent paraître rébarbatifs à certains parce que trop longs, trop" techniques", etc...
Alors lorsqu'il s'agit de ceux de Vatican II, on se décourage très vite !
Résultat, seule une minorité de fidèles en prennent connaissance. Cela aboutit trop souvent à une manipulation des fidèles par des pasteurs plus soucieux d'imposer leur point de vue "révolutionnaire" que par le respect et la fidélité dus aux directives de l'Eglise.
En tant que laic catholique ,nous avons une responsabilité de bien connaitre notre foi.....Tout catholique devrait avoit lu au moins le compendium du catéchisme.....

La foi catholique est remplie de trésor a découvrir avec les écrits des papes,des peres et docteurs de l'église.....C'est ca que nous devrions tous lire....Vous allez découvrir des choses étonnantes...

Et pas obliger de lire ca comme un livre.Lisez quelques pages chaques jours....

Ca va enrichir votre foi.


Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.
Francesco
Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Ce que chaque Catholique doit savoir Empty Re: Ce que chaque Catholique doit savoir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum