Évangile et Méditation du Dimanche 3 Février 2008

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Évangile et Méditation du Dimanche 3 Février 2008

Message par Francesco le Dim 3 Fév 2008 - 2:03

dimanche 03 février 2008

Quatrième dimanche du temps ordinaire

Saint(s) du jour : St Blaise, évêque et martyr (+ 316)

Voir le commentaire ci-dessous, ou cliquer ici
Bienheureux Guerric d'Igny : « Heureux les coeurs purs : ils verront Dieu »


Livre de Sophonie 2,3.3,12-13.

Cherchez le Seigneur, vous tous, les humbles du pays qui faites sa volonté. Cherchez la justice, cherchez l'humilité :peut-être serez-vous à l'abri au jour de la colère du Seigneur. Israël, je ne laisserai subsister au milieu de toi qu'un peuple petit et pauvre, qui aura pour refuge le nom du Seigneur. Ce Reste d'Israël ne commettra plus l'iniquité. Il renoncera au mensonge, on ne trouvera plus de tromperie dans sa bouche. Il pourra paître et se reposer sans que personne puisse l'effrayer.

Psaume 146(145),7-10.

il fait justice aux opprimés ; aux affamés, il donne le pain ; le Seigneur délie les enchaînés.
Le Seigneur ouvre les yeux des aveugles, le Seigneur redresse les accablés, le Seigneur aime les justes,
le Seigneur protège l'étranger. Il soutient la veuve et l'orphelin, il égare les pas du méchant.
D'âge en âge, le Seigneur régnera : ton Dieu, ô Sion, pour toujours !


Première lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 1,26-31.

Frères, vous qui avez été appelés par Dieu, regardez bien : parmi vous, il n'y a pas beaucoup de sages aux yeux des hommes, ni de gens puissants ou de haute naissance. Au contraire, ce qu'il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion les sages ; ce qu'il y a de faible dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi pour couvrir de confusion ce qui est fort ; ce qui est d'origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n'est rien, voilà ce que Dieu a choisi pour détruire ce qui est quelque chose, afin que personne ne puisse s'enorgueillir devant Dieu. C'est grâce à Dieu, en effet, que vous êtes, dans le Christ Jésus, qui a été envoyé par lui pour être notre sagesse, pour être notre justice, notre sanctification, notre rédemption. Ainsi, comme il est écrit : Celui qui veut s'enorgueillir, qu'il mette son orgueil dans le Seigneur.

Evangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 5,1-12.

Quand Jésus vit la foule, il gravit la montagne. Il s'assit, et ses disciples s'approchèrent. Alors, ouvrant la bouche, il se mit à les instruire. Il disait : « Heureux les pauvres de coeur :le Royaume des cieux est à eux ! Heureux les doux : ils obtiendront la terre promise ! Heureux ceux qui pleurent :ils seront consolés ! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice :ils seront rassasiés ! Heureux les miséricordieux :ils obtiendront miséricorde ! Heureux les coeurs purs :ils verront Dieu ! Heureux les artisans de paix :ils seront appelés fils de Dieu ! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice :le Royaume des cieux est à eux ! Heureux serez-vous si l'on vous insulte, si l'on vous persécute et si l'on dit faussement toute sorte de mal contre vous, à cause de moi. Réjouissez-vous, soyez dans l'allégresse, car votre récompense sera grande dans les cieux ! C'est ainsi qu'on a persécuté les prophètes qui vous ont précédés.

Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris



Commentaire du jour :

Bienheureux Guerric d'Igny (vers 1080-1157), abbé cistercien
Sermon pour la Toussaint; PL 85, 205 (trad. Année en fêtes, Migne 2000, p. 526 rev.)


« Heureux les coeurs purs : ils verront Dieu »


« Heureux les pauvres de coeur puisque le Royaume des cieux est à eux ». Le début du Nouveau Testament est tout à fait joyeux et plein de la grâce nouvelle ; il provoque même un peu l'incroyant ou le paresseux à écouter, et plus encore à agir, en promettant le bonheur aux malheureux et le Royaume des cieux aux exilés, à ceux qui sont dans la détresse. Le début de la Loi nouvelle est agréable à entendre et commence sous d'heureux auspices, puisque, dès ce début, le législateur donne tant de bonnes paroles de béatitude. Ainsi ceux qu'elles ont attirés marcheront de vertu en vertu, en montant ces huit marches que l'Évangile a construites et mises en place dans notre coeur... Car il s'agit, c'est clair, de la montée des coeurs et du progrès des mérites par huit degrés de vertu, qui conduisent graduellement l'homme du plus bas aux plus hauts niveaux de la perfection évangélique. De la sorte il entrera enfin pour voir le Dieu des dieux dans Sion (Ps 83,8), dans son Temple, dont le prophète a dit : « On y accédait par huit marches » (Ez 40,37).

La première vertu des débutants est le renoncement au monde, par lequel nous devenons pauvres de coeur ; la deuxième est la douceur, par laquelle nous nous soumettons à l'obéissance et nous y habituons ; puis la douleur avec laquelle nous déplorons nos péchés ou, dans les pleurs, demandons les vertus. Nous les goûtons, bien sûr, là où nous avions le plus faim et soif de justice, tant pour nous que pour les autres, et nous commençons à être animés de zèle contre les pécheurs. Mais pour qu'une ardeur immodérée ne se change pas en faute, la miséricorde la suit, par laquelle elle est tempérée. En s'appliquant et en s'exerçant, quand on aura appris à être juste et miséricordieux, on sera peut-être capable d'entrer dans la contemplation et de s'adonner à purifier son coeur afin de voir Dieu.

_________________
Dieu seul suffit,l'aimer,le suivre et faire sa volonté.

Francesco
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 11/01/2008

http://forumarchedemarie.forumperso.com/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum