L’Épreuve ultime de l’Église

Aller en bas

L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Rémi le Mer 14 Mar 2012 - 0:26

Selon le catéchisme de l'Église catholique avec les citations de la Bible et du Denzinger :

675 Avant l’avènement du Christ, l’Église doit passer par une épreuve finale qui ébranlera la foi de nombreux croyants (cf. Lc 18, 8 ; Mt 24, 12).
Lc 18,8 Je vous le dis, il leur fera justice promptement. Seulement, quand le Fils de
l'homme viendra, trouvera-t-il la foi sur terre?"»«Mt 24,12 Et à cause des progrès croissants de l'iniquité, la charité d'un grand nombre se refroidira.»
La persécution qui accompagne son pèlerinage sur la terre (cf. Lc 21, 12 ; Jn 15, 19-20)
Lc 21,12 Mais, avant tout cela, on mettra la main sur vous, on vous poursuivra, on
vous livrera aux synagogues et aux prisons, on vous emmènera devant rois et gouverneurs, à cause de mon nom.»«Jn 15, 19.Si vous étiez du monde, le monde aimerait ce qui lui appartiendrait en propre. Mais parce que vous n'êtes pas du monde, et que je vous ai choisis du milieu du monde, à cause de cela, le monde vous hait. 20.Souvenez-vous de la parole que je vous ai dite; Le serviteur n'est pas plus grand que le maître. S'ils m'ont persécuté, ils vous persécuteront, vous aussi; s'ils ont gardé ma parole, ils garderont aussi la vôtre.
dévoilera le " mystère d’iniquité " sous la forme d’une imposture religieuse apportant aux hommes une solution apparente à leurs problèmes au prix de l’apostasie de la vérité. L’imposture religieuse suprême est celle de l’Anti-Christ, c’est-à-dire celle d’un pseudo-messianisme où l’homme se glorifie lui-même à la place de Dieu et de son Messie venu dans la chair (cf. 2 Th 2, 4-12 ; 1 Th 5, 2-3 ; 2 Jn 7 ; 1 Jn 2, 18. 22).
2 Th 2,4 l'adversaire qui s'élève contre tout ce qui est appelé Dieu ou honoré d'un culte, jusqu'à s'asseoir dans le sanctuaire de Dieu, et à se présenter comme s'il était Dieu. 5 Ne vous souvenez-vous pas que je vous disais ces choses, lorsque j'étais encore chez vous? 6 Et maintenant vous savez ce qui le retient, pour qu'il se manifeste en son temps. 7 Car le mystère d'iniquité s'opère déjà, mais seulement jusqu'à ce que celui qui le retient encore paraisse au grand jour. 8 Et alors se découvrira l'impie, que le Seigneur (Jésus) exterminera par le souffle de sa bouche, et anéantira par l'éclat de son avènement. 9 Dans son apparition cet impie sera, par la puissance de Satan, accompagné de toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, 10 avec toutes les séductions de l'iniquité, pour ceux qui se perdent, parce qu'ils n'ont pas ouvert leur cœur à l'amour de la vérité qui les eût sauvés. 11 C'est pourquoi Dieu leur envoie des illusions puissantes qui les feront croire au mensonge, 12 en sorte qu'ils tombent sous son jugement tous ceux qui ont refusé leur foi à la vérité, et ont au contraire pris plaisir à l'injustice.»«1 Th 5,2 Car vous savez très bien vous-mêmes que le jour du Seigneur vient ainsi qu'un voleur pendant la nuit. 3 Quand les hommes diront : " Paix et sûreté ! " c'est alors qu'une ruine soudaine fondra sur eux comme la douleur sur la femme qui doit enfanter, et ils n'y échapperont point.»«2 Jn 7 Car plusieurs séducteurs ont paru dans le monde ; ils ne confessent point Jésus comme Christ venu en chair : c'est lui le séducteur et l'antéchrist.»«1 Jn 2,18 Mes petits enfants, c'est la dernière heure. Comme vous avez appris que l'antéchrist doit venir, aussi y a-t-il maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c'est la dernière heure. 19 Ils sont sortis du milieu de nous, mais ils n'étaient pas des nôtres ; car s'ils eussent été des nôtres, ils seraient demeurés avec nous ; mais ils en sont sortis, afin qu'il soit manifeste que tous ne sont pas des nôtres. 20 Pour vous, c'est du Saint que vous avez reçu l'onction, et vous connaissez tout. 21 Je vous ai écrit, non que vous ne connaissiez pas la vérité, mais parce que vous la connaissez, et que vous savez qu'aucun mensonge ne vient de la vérité. 22 Qui est le menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l'antéchrist, qui nie le Père et le Fils.

676 Cette imposture antichristique se dessine déjà dans le monde chaque fois que l’on prétend accomplir dans l’histoire l’espérance messianique qui ne peut s’achever qu’au-delà d’elle à travers le jugement eschatologique : même sous sa forme mitigée, l’Église a rejeté cette falsification du Royaume à venir sous le nom de millénarisme (cf. DS 3839),
Décret du Saint-Office, 19 (21) juillet 1944. Millénarisme 3839 Question : Que faut-il penser du système du millénarisme mitigé qui enseigne qu'avant le jugement dernier, précédé ou non de la résurrection de plusieurs justes, le Christ notre Seigneur viendra visiblement sur notre terre pour y régner ? Réponse (confirmée par le souverain pontife le 2O juillet) : Le système du millénarisme mitigé ne peut pas être enseigné de façon sûre.
surtout sous la forme politique d’un messianisme sécularisé, " intrinsèquement perverse " (cf. Pie XI, enc. " Divini Redemptoris " condamnant le " faux mysticisme " de cette " contrefaçon de la rédemption des humbles " ; GS 20-21). [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] »« GS 20-21 [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

677 L’Église n’entrera dans la gloire du Royaume qu’à travers cette ultime Pâque où elle suivra son Seigneur dans sa mort et sa Résurrection (cf. Ap 19, 1-9).
Ap 19,1 Après cela, j'entendis dans le ciel comme une grande voix d'une foule immense qui disait ; " Alléluia ! Le salut, la gloire et la puissance appartiennent à notre Dieu, 2 parce que ses jugements sont vrais et justes. Il a jugé la grande prostituée qui corrompait la terre par son impudicité, il a vengé le sang de ses serviteurs répandu par ses mains. " 3 Et ils dirent une seconde fois : " Alléluia ! Et la fumée de son embrasement monte aux siècles des siècles. " 4 Et les vingt-quatre vieillards et les quatre animaux se prosternèrent et adorèrent Dieu assis sur le trône, en disant " Amen ! Alléluia! " 5 Et il sortit du trône une voix qui disait : "Louez notre Dieu, vous tous ses serviteurs, et vous qui le craignez, petits et grands ! " 6 Et j'entendis comme la voix d'une foule immense, comme le bruit des grandes eaux, comme le fracas de puissants tonnerres, disant: "Alléluia! car il règne, le Seigneur notre Dieu, le Tout-Puissant ! 7 Réjouissons-nous, tressaillons d'allégresse et rendons-lui gloire; car les noces de l'Agneau sont venues, et son épouse s'est préparée, 8 et il lui a été donné de se vêtir de lin fin, éclatant et pur. " - Ce fin lin, ce sont les vertus des saints. 9 Et l'ange me dit : " Ecris : Heureux ceux qui sont invités au festin des noces de l'Agneau! " Et il ajouta : " Ces paroles sont les véritables paroles de Dieu. "
Le Royaume ne s’accomplira donc pas par un triomphe historique de l’Église (cf. Ap 13, 8)
Ap 13,8 Et tous les habitants de la terre l'adoreront, ceux dont le nom n'a pas été écrit dans le livre de vie de l'Agneau immolé, dès la fondation du monde.
selon un progrès ascendant mais par une victoire de Dieu sur le déchaînement ultime du mal (cf. Ap 20, 7-10)
Ap 20,7 Quand les mille ans seront accomplis, Satan sera relâché de sa prison. et il en sortira pour séduire les nations qui sont aux quatre extrémités de la terre, Gog et Magog afin de les rassembler pour le combat : leur nombre est comme le sable de la mer. 8 Elles montèrent sur la surface de la terre, et elles cernèrent le camp des saints et la ville bien-aimée; 9 mais Dieu fit tomber un feu du ciel qui les dévora. Et le diable, leur séducteur, fut jeté dans l'étang de feu et de soufre, où sont la bête et le faux prophète, 10 et ils seront tourmentés jour et nuit aux siècles des siècles.
qui fera descendre du Ciel son Épouse (cf. Ap 21, 2-4).
Ap 21,2 et il n'y avait plus de mer. Et je vis descendre du ciel, d'auprès de Dieu, la ville sainte, une Jérusalem nouvelle, vêtue comme une nouvelle mariée parée pour son époux. 3 Et j'entendis une voix forte qui disait : " Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes : il habitera avec eux, et ils seront son peuple; et lui-même il sera le Dieu avec eux, il sera leur Dieu. 4 Et Dieu essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus, et il n'y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu. "
Le triomphe de Dieu sur la révolte du mal prendra la forme du Jugement dernier (cf. Ap 20, 12)
Ap 20,12 Et je vis les morts, grands et petits, debout devant le trône. Des livres furent ouverts ; on ouvrit encore un autre livre, qui est le livre de la vie; et les morts furent jugés, d'après ce qui était écrit dans ces livres, selon leurs oeuvres.
après l’ultime ébranlement cosmique de ce monde qui passe (cf. 2 P 3, 12-13).
2 P 3,12 attendant et hâtant l'avènement du jour de Dieu, auquel les cieux enflammés se dissoudront, et les éléments embrasés se fondront? 13 Mais nous attendons, selon sa promesse, " de nouveaux cieux et une nouvelle terre ", où la justice habite.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Catherine le Mar 20 Mar 2012 - 16:38

Merci, Rémi pour cette synthèse de la fin des temps.
avatar
Catherine

Féminin Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 56
Localisation : Sud de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Thrd le Mer 18 Avr 2012 - 15:10

Peut être que ce passage de l’Epître de Saint Paul à Timothée (2 Tm 3) est un bon passage de l’écriture en rapport avec le sujet (elle contient aussi des belles exhortations de Saint Paul) :

"Sache ceci: que dans les derniers jours surgiront de durs moments.
Les hommes en effet seront égoïstes, cupides, fanfarons, orgueilleux, blasphémateurs, rebelles à leurs parentes, ingrats, impies,
sans cœur, sans loyauté, calomniateurs, sans frein, sauvages, ennemis du bien,
traîtres, emportés, enflés d'orgueil, amis de la volupté plus qu'amis de Dieu,
avec les dehors de la piété, tout en ayant rejeté son pouvoir: éloigne-toi de ces gens-là
Ils sont de ces gens-là ceux qui s'insinuent dans les maisons et captivent des femmelettes chargées de fautes, menées par toutes sortes de passions,
toujours en quête d'apprendre sans pouvoir jamais parvenir à la connaissance de la vérité.
Or, de la même manière que Jannès et Jambrès firent opposition à Moïse, ceux-là aussi font opposition à la vérité, hommes pervertis d'esprit, de mauvais aloi quant à la foi;
mais ils ne feront pas d'autres progrès, car leur folie sera manifeste pour tous, aussi bien que le devint celle des ces (deux)-là.
Toi, au contraire, tu m'as suivi dans l'enseignement, la conduite, les desseins, la foi, la longanimité, la charité, la constance,
les persécutions, les souffrances, telles qu'il m'en est arrivé à Antioche, à Iconium, à Lystres. Quelles persécutions j'ai endurées, et de toutes le Seigneur m'a sauvé.
Aussi bien, tous ceux qui veulent vivre avec piété dans le Christ Jésus auront à souffrir persécution.
Quant aux méchants et aux charlatans, ils iront toujours plus avant dans le mal, trompeurs et trompés.
Pour toi, tiens-t'en à ce que tu as appris et dont tu as la certitude, sachant de qui tu l'as appris
et que, depuis l'enfance, tu connais les Saintes Lettres, qui peuvent te donner la sagesse pour le salut par la foi en le Christ Jésus.
Toute Ecriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, pour reprendre, pour redresser, pour éduquer en la justice,
afin que l'homme de Dieu soit parfait, prêt pour toute œuvre bonne."

Probablement ces textes aussi peuvent être interprété d’une certaine manière comme des prophéties de Saint Paul mais probablement aussi que les derniers jours dont il parle ont commencé des leur temps (avec le premier avènement de Jésus et les débuts de l’Eglise) mais ils s’étalent sur toute l’histoire de l’Eglise (d’ailleurs il est écrit quelque part que pour Dieu mille ans c’est comme un jour). En effet aussi les faits qu’il décrit se retrouvent aussi d’une manière ou d’une autre à travers l’histoire de l’Eglise et les exhortations qu’il fait en étant des paroles des écritures saintes s’actualisent aussi toujours mais c’est surement vers l’approche du Dernier Jour que l’actualisation de ces choses là s’accentuera de plus en plus surement, même aujourd’hui en notre temps il est clair que beaucoup de passage de ce texte s’actualise bien.
avatar
Thrd

Masculin Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Rémi le Mer 18 Avr 2012 - 15:33

Oui cela décrit assez bien notre époque et comme l'orgueil est plus vu aujourd'hui comme une vertu plus qu'un défaut, il n'est pas surprenant de voir tout le mal que cela amène à notre société, c'est l'empreinte sans ambiguïté de satan et du succès qu'il obtient en notre temps et cela en toute discrétion du moins pour ceux qui sont dans l'aveuglement du à l'éblouissement continuel des chimères qui sont enseignées aux hommes par la modernité et les sociétés secrètes qui la promeuve, la liberté individuel même au détriment de la vie humaine innocente par le meurtre des enfants à naitre et maintenant des trisomique et des personnes âgés.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Thrd le Mar 17 Déc 2013 - 9:33

Ce que je trouve surtout  triste pour l'humanité c'est que l'histoire de la Genèse concernant le péché originel se répètent encore d'une manière ou d'une autre : Beaucoup d'hommes (et de femmes) n'ont pas assez de confiance en Dieu et en ses desseins bienveillants malgré tant et tant de preuves déjà, beaucoup préfèrent encore écouté le serpent pour devenir " trompeurs et trompés." ... Heureusement que Dieu peut toujours tirer des biens de toutes choses pour sauver ceux qui se tournent vers lui.
avatar
Thrd

Masculin Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Rémi le Mar 17 Déc 2013 - 20:56

Les hommes sont si ingrats, pourquoi tant faire souffrir notre Seigneur en le rejetant sans cesse et non content de le rejeter, cette humanité l'insulte et le combat. Quels troubles s'attirent les hommes ?

Au sujet de l'épreuve ultime de l'Église, il faut la voir comme la dernière et plus intense épreuve que l'Église aura à traverser. Ultime a ces 2 sens et l'Église suit les même étapes de vie que notre Seigneur, l'épreuve ultime est comme la passion du vendredi saint, elle sera comme presque éclipsé et anéantie avant le jour glorieux de sa résurrection pour le retour de Jésus en la Parousie, mais il n'est pas dit que d'ici ce temps de la fin suprême de plus petites épreuves ne surviendront pas et aussi des jours glorieux comme le Seigneur lors du dimanche des rameaux, venu avant la passion. L'Église aura peut-être une courte période de gloire avant son épreuve ultime, une aire de paix pour évangéliser le monde tout juste après les prochaines tribulations à venir et déjà en croissance comme beaucoup de prophètes l'on annoncés.


Dernière édition par Rémi le Jeu 9 Jan 2014 - 17:00, édité 1 fois

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Thrd le Mer 18 Déc 2013 - 12:41

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Les hommes sont si ingrats, pourquoi tant faire souffrir notre Seigneur en le rejetant sans cesse et non content de le rejeter, cette humanité l'insulte et le combatte. Quels troubles s'attirent les hommes ?

Dans un sens c’est vrai qu’on peut dire que les hommes sont mauvais mais il est clair aussi  qu’ils le  deviennent surtout car au fond le mal est l’œuvre des démons qui exploitent les faiblesses humaines dans le seul but de les faire périr avec eux en enfer. Le Christ met le germe du Royaume des cieux et les démons le germe de l’enfer dans le cœur de l’homme. C’est quand il tombe dans le spirale du péché comme dans une réaction en chaine  que l’homme se transforme de plus en plus en un porte de l’enfer vivant et enfantent des œuvres infernales mais si seulement il savait au moins s’arrêté à un moment donné tout n’est pas perdu tant qu’on est vivant mais malheureusement plus on y tombe plus il est plus difficile de s’en sortir facilement et on devient de plus en plus aveuglé : tel est le cas de beaucoup de personnes de notre temps de sorte que tel est le cas de notre société en générale qui est une société en grande partie désespérée mais en plus  envieuse et orgueilleuse ... La haine qu’elle présente envers Jésus c’est la haine qui vient des démons, la haine enracinée dans le désespoir mêlée à l’envie et à l’orgueil…mais en vérité ce sont les démons qui n’ont plus aucun espoir pour l’éternité et ce sont eux qui veulent mettre dans la tête et dans le cœur  des hommes les mêmes choses pour les poussés à rejeté notre Seigneur et à accélérer leur autodestruction... Dieu a tant aimé l’homme, plus que les Anges ? Car les Anges déchus ont été rejetés une bonne fois pour toutes après leurs péchés mais pour  l’homme que ce qu’il n’a pas fait pour essayer de le sauvé encore ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

Au sujet de l'épreuve ultime de l'Église, il faut la voir comme la dernière et plus intense épreuve que l'Église aura à traverser. Ultime a ces 2 sens et l'Église suit les même étapes de vie que notre Seigneur, l'épreuve ultime est comme la passion du vendredi saint, elle sera comme presque éclipsé et anéantie avant le jour glorieux de sa résurrection pour le retour de Jésus en la Parousie, mais il n'est pas dit que d'ici ce temps de la fin suprême de plus petites épreuves ne surviendront pas et aussi des jours glorieux comme le Seigneur lors du dimanche des rameaux, venu avant la passion. L'Église aura peut-être une courte période de gloire avant son épreuve ultime, une aire de paix pour évangéliser le monde tout juste après les prochaines tribulations à venir et déjà en croissance comme beaucoup de prophètes l'on annoncés.


Si cette période de gloire temporaire de l’Eglise viendra, on pourrait aussi probablement la comparée avec  la Transfiguration du Seigneur ou ses derniers grands miracles avant la passion comme la résurrection de Lazare. Selon plusieurs commentaires que j’ai lu, la Transfiguration du Seigneur, et ces grands miracles avant la passion étaient aussi destinés en quelque sorte à fortifié les  disciples avant cette ultime période de leur parcours avec Jésus. L’épreuve ultime de l’Église sera surement « Terrible » surtout avec le dernier Antéchrist  qui sera l’incarnation matérialisé du mal, les grandes persécutions et le reste, ce sera surement encore plus terrible que ce que nous pourrons imaginer. Si cela arrivait maintenant… Je me demande s’ils existeront des gens qui tiendront le coup avec la tiédeur de notre Foi actuelle…  Beaucoup abandonneront surement la Foi face aux artifices de l’Antéchrist et des ses sujets (Car il est sur que les épreuves, les tentations, les tromperies, les mensonges,...seront encore plus pire que ce que nous traversons déjà maintenant et les persécutions plus terribles que ce qui ont déjà existé auparavant...) …Il est probable que le Seigneur fera d’abord quelques prodiges encore avant cette épreuve ultime pour fortifier ceux qui vont la traverser.
avatar
Thrd

Masculin Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Rémi le Mer 18 Déc 2013 - 15:33

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: C’est quand il tombe dans le spirale du péché comme dans une réaction en chaine  que l’homme se transforme de plus en plus en une porte de l’enfer vivante et enfante des œuvres infernales mais si seulement il savait au moins s’arrêté à un moment donné tout n’est pas perdu tant qu’on est vivant mais malheureusement plus on y tombe plus il est plus difficile de s’en sortir facilement et on devient de plus en plus aveuglé

C'est là que nous catholiques nous avons a oeuvrer pour le salut de leurs âmes en priant pour les pécheurs du monde afin que Dieu gratuitement et sans mérites de leurs parts verse sur eux des grâces qui sauront peut-être raviver leurs consciences et les ramener dans le droit chemin. C'est comme cette dévotion sous l'esclavage en Jésus par Marie de st Louis-Marie Grignon de Monfort qui consiste a se donner à Dieu et en mettant dans les mains de Marie des prières et des offrandes pour que par sa puissante intercession auprès de son Fils, des grâces puissent être versées sur les âmes de ces malheureux qui seront damnés si leurs consciences n'est pas secouées fortement par le Souffle divin. Personne ne mérite ce Souffle, si Il vient sur une personne égarée, c'est possiblement que des prières d'inconnus y auront un peu contribué.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Thrd le Jeu 19 Déc 2013 - 8:26

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: C’est quand il tombe dans le spirale du péché comme dans une réaction en chaine  que l’homme se transforme de plus en plus en une porte de l’enfer vivant et enfante des œuvres infernales mais si seulement il savait au moins s’arrêté à un moment donné tout n’est pas perdu tant qu’on est vivant mais malheureusement plus on y tombe plus il est plus difficile de s’en sortir facilement et on devient de plus en plus aveuglé

C'est là que nous catholiques nous avons a œuvrer pour le salut de leurs âmes en priant pour les pécheurs du monde afin que Dieu gratuitement et sans mérites de leurs parts verse sur eux des grâces qui sauront peut-être raviver leurs consciences et les ramener dans le droit chemin. C'est comme cette dévotion sous l'esclavage en Jésus par Marie de st Louis-Marie Grignon de Monfort qui consiste a se donner à Dieu et en mettant dans les mains de Marie des prières et des offrandes pour que par sa puissante intercession auprès de son Fils, des grâces puissent être versées sur les âmes de ces malheureux qui seront damnés si leurs consciences n'est pas secouées fortement par le Souffle divin. Personne ne mérite ce Souffle, si Il vient sur une personne égarée, c'est possiblement que des prières d'inconnus y auront un peu contribué.

C'est sur, Dieu est tout puissant mais il est aussi Juste et il veut bien que les choses se fassent justement, même pour manifesté sa miséricorde il a bien voulu  s'incarné et se sacrifié pour donné justement aux  hommes l’occasion d'avoir d'autres chances après leurs mauvais choix s'il font des justes pénitences et Il veut bien que nous  participons activement à notre salut et à ceux des autres en union avec lui.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit: Dieu a tant aimé l’homme, plus que les Anges ? Car les Anges déchus ont été rejetés une bonne fois pour toutes après leurs péchés mais pour  l’homme que ce qu’il n’a pas fait pour essayer de le sauvé encore ?

Ce passage que j'avais écris m'a amené à quelques réflexions car au fond je me posais plus ou moins vraiment la question et puis Je me suis souvenu d'un passage du livre de la sagesse qui explique peut être en partie pourquoi Dieu a agit ainsi et reflète probablement en partie  sa façon de faire justice:

"le petit obtient le pardon et la miséricorde,mais les puissants seront jugés avec puissance." (Sagesse 6,6)

et puis je me suis aussi souvenu de ce passage d'un poème de Sainte Thérèse de l' Enfant Jésus (Intitulé mes armes)

L'Ange orgueilleux, au sein de la lumière,
S'est écrié : « Je n'obéirai pas !... »
Moi, je m'écrie en la nuit de la terre
Je veux toujours obéir ici-bas.
Je sens en moi naître une sainte audace,
De tout l'enfer je brave la fureur.
L'Obéissance est ma forte cuirasse
Et le bouclier de mon cœur.
O Dieu vainqueur ! je ne veux d'autres gloires
Que de soumettre en tout ma volonté ;
Puisque l'obéissant redira ses victoires
Toute l'éternité !


A mon avis donc, les anges étaient assez puissants et ont reçu assez de lumière pour ne pas succomber à l’épreuve et ceux qui sont tombés n’ont eu que le juste châtiment de leurs égarements. Par contre l’homme était largement plus faible par rapport aux anges et a reçu beaucoup moins de lumière et il méritait plus de pitié en étant petit. Ce qui serait triste c’est que quand l’homme obtient plus de lumière de Dieu et qu’il se révolte par orgueil et n’utilise pas d’une bonne manière les grâces qu’il reçoit car  là il méritera justement aussi le prix  qui convient.
avatar
Thrd

Masculin Date d'inscription : 04/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Invité le Dim 15 Mai 2016 - 20:24

de Saint Jean-Paul II :

Nous sommes aujourd’hui face au plus grand combat que l’humanité ait jamais vu. Je ne
pense pas que la communauté chrétienne l’ait compris totalement. Nous sommes aujourd’hui
devant la lutte finale entre l’Eglise et l’Anti-Eglise, entre l’Evangile et l’Anti-Evangile”. Une
chose toutefois est certaine: la victoire finale est à Dieu et cela se vérifiera grâce à Marie, la
Femme de la Genèse et de l’Apocalypse, qui combattra à la tête de l’armée de ses fils et filles
contre les forces ennemies de Satan et écrasera la tête du serpent.


CARDINAL KAROL WOJTYLA 9 NOVEMBRE 1976

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Invité le Lun 16 Mai 2016 - 16:34

Lourdes : Ouverture du Jubilé du 150e anniversaire des apparitions

Homélie du card. Dias, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples

9 décembre 2007



ROME, Dimanche 9 décembre 2007 (ZENIT.org) - Nous publions ci-dessous le texte de l'homélie prononcée le 8 décembre, à Lourdes, à l'occasion de l'ouverture solennelle du Jubilé du 150ème anniversaire des Apparitions de la Vierge, par le cardinal Ivan Dias, préfet de la Congrégation pour l'évangélisation des peuples.



Nous voici rassemblés aux pieds de la Vierge Marie pour inaugurer l'Année Jubilaire en préparation pour le 150ème anniversaire des ses apparitions en ce lieu béni. Je vous porte une salutation très cordiale de Sa Sainteté le Pape Benoît XVI qui m'a chargé de vous faire part de son amour et sollicitude paternel, de vous assurer de ses prières et de vous donner sa bénédiction apostolique. Comme pèlerins réunis dans l'amour du Christ, nous voulons rappeler avec gratitude et affection les apparitions qui ont eu lieu ici à Lourdes en 1858. Ensemble cherchons à sentir les palpitations du cœur maternel de notre chère Maman céleste, de rappeler ses paroles et d'écouter le message qu'elle nous propose encore aujourd'hui.

Nous connaissons bien l'histoire de ces apparitions. La Sainte Vierge est descendue du Ciel comme une mère très préoccupée pour ses fils et filles qui vivaient dans le péché, loin de son Fils Jésus. Elle est apparue à la Grotte de Massabielle, qui à l'époque était un marais où paissaient les cochons, et c'est précisément là qu'elle a voulu faire élever un sanctuaire, pour indiquer que la grâce et la miséricorde de Dieu doivent triompher sur le misérable marais des péchés humains. Tout près du lieu des apparitions, la Vierge a fait jaillir une source d'eau abondante et pure, que les pèlerins boivent et portent avec tant de dévotion dans le monde entier, signifiant le désir de notre Mère affectueuse de faire répandre son amour et le salut de son Fils jusqu'aux extrémités de la terre. Enfin, de cette Grotte bénie la Vierge Marie a lancé un appel pressant à tous pour prier et faire pénitence afin d'obtenir la conversion des pauvres pécheurs.

Le message de la Vierge aujourd'hui

On peut se demander: quelle signification peut avoir le message de Notre-Dame de Lourdes pour nous aujourd'hui? J'aime situer ces apparitions dans le plus large contexte de la lutte permanente et féroce existant entre les forces du bien et du mal dès le commencement de l'histoire de l'humanité dans le Jardin du Paradis, et qui continuera jusqu'à la fin des temps. Les apparitions de Lourdes sont, en effet, parmi les premières de la longue chaîne des apparitions de Notre-Dame qui a commencé 28 ans auparavant, en 1830, à Rue du Bac, à Paris, annonçant l'entrée décisive de la Vierge Marie au cœur des hostilités entre elle et le diable, comme il est décrit dans la Bible, dans les livres de la Genèse et de l'Apocalypse. La Médaille, dite miraculeuse, que la Vierge fit graver en cette circonstance la représentait avec les bras ouverts d'où sortaient des rayons lumineux, signifiant les grâces qu'elle distribuait au monde entier. Ses pieds reposaient sur le globe terrestre et écrasaient la tête du serpent, le diable, indiquant la victoire que la Vierge emportait sur le Malin et ses forces du mal. Autour de l'image on lisait l'invocation: "O Marie, conçue sans péché, priez pour nous qui avons recours à vous". Il est remarquable que cette grande vérité de la conception immaculée de Marie ait été affirmée ici 24 ans avant que le Pape Pie IX l'ait définie comme dogme de foi (1854): quatre ans plus tard ici à Lourdes, Notre-Dame a voulu elle-même révéler à Bernadette qu'elle était l'Immaculée Conception.

Après les apparitions de Lourdes, la Sainte Vierge n'a pas cessé de manifester ses vives préoccupations maternelles pour le sort de l'humanité en ses diverses apparitions dans le monde entier. Partout, elle a demandé prières et pénitence pour la conversion des pécheurs, car elle prévoyait la ruine spirituelle de certains pays, les souffrances que le Saint Père aurait à subir, l'affaiblissement général de la foi chrétienne, les difficultés de l'Eglise, la montée de l'Antéchrist et ses tentatives pour remplacer Dieu dans la vie des hommes: tentatives qui, malgré leurs succès éclatants, seraient toutefois vouées à l'échec.

Ici, à Lourdes, comme partout dans le monde, la Vierge Marie est en train de tisser un immense réseau de ses fils et filles spirituels dans le monde entier pour lancer une forte offensive contre les forces du Malin, pour l'enfermer et préparer ainsi la victoire finale de son Fils divin, Jésus Christ.

La Vierge Marie nous invite encore une fois aujourd'hui à faire partie de sa légion de combat contre les forces du mal. Comme signe de notre participation à son offensive, elle demande, entre autres, la conversion du cœur, une grande dévotion à la Sainte Eucharistie, la récitation quotidienne du chapelet, la prière sans cesse et sans hypocrisie, l'acceptation des souffrances pour le salut du monde. Cela pourrait sembler être des petites choses, mais elles sont puissantes dans les mains de Dieu auquel rien n'est impossible. Comme le jeune David qui, avec une petite pierre et une fronde, a abattu le géant Goliath venu à sa rencontre armé d'une épée, d'une lance et d'un javelot (cf. 1 Sam 17,4-51), nous aussi, avec les petits grains de notre chapelet, nous pourrons affronter héroïquement les assauts de notre adversaire redoutable et le vaincre.

Comme Bernadette et avec elle

La lutte entre Dieu et son ennemi fait toujours rage, encore plus aujourd'hui qu'au temps de Bernadette, il y a 150 ans. Car le monde se trouve terriblement englouti dans le marais d'un sécularisme qui veut créer un monde sans Dieu; d'un relativisme qui étouffe les valeurs permanentes et immuables de l'Evangile; et d'une indifférence religieuse qui reste imperturbable face au bien supérieur des choses qui concernent Dieu et l'Eglise. Cette bataille fait d'innombrables victimes dans nos familles et parmi nos jeunes. Quelques mois avant qu'il ne devienne le Pape Jean Paul II (9 novembre 1976), le Cardinal Karol Wojtyla disait: "Nous sommes aujourd'hui face au plus grand combat que l'humanité ait jamais vu. Je ne pense pas que la communauté chrétienne l'ait compris totalement. Nous sommes aujourd'hui devant la lutte finale entre l'Eglise et l'Anti-Eglise, entre l'Evangile et l'Anti-Evangile". Une chose toutefois est certaine: la victoire finale est à Dieu et cela se vérifiera grâce à Marie, la Femme de la Genèse et de l'Apocalypse, qui combattra à la tête de l'armée de ses fils et filles contre les forces ennemies de Satan et écrasera la tête du serpent.

A la Grotte de Massabielle la Vierge Marie nous a enseigné que le vrai bonheur se trouvera uniquement au ciel. "Je ne vous promets pas de vous rendre heureuse en ce monde, mais dans l'autre," a-t-elle dit à Bernadette. Et la vie de Bernadette l'a illustré assez clairement : elle, qui avait eu le privilège singulier de voir la Sainte Vierge, a été profondément marquée par la croix de Jésus, fut entièrement consumée par la tuberculose, et est morte, jeune, à l'âge de 35 ans.

En cette Année Jubilaire, remercions le Seigneur pour toutes les grâces corporelles et spirituelles qu'il a bien voulu concéder à tant de centaines de milliers de pèlerins en ce lieu saint, et par l'intercession de Sainte Bernadette, prions la Sainte Vierge pour nous fortifier dans le combat spirituel de chaque jour afin que nous puissions vivre en plénitude notre foi chrétienne en pratiquant les vertus qui distinguaient la Vierge Marie, fiat, magnificat et stabat: c'est-à-dire, une foi intrépide (fiat), une joie sans mesure (magnificat) et une fidélité sans compromis (stabat).

O Marie, Notre-Dame de Lourdes, tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus le fruit de tes entrailles est béni. Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous, pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort. Amen".



Cardinal Ivan Dias

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L’Épreuve ultime de l’Église

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum