Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Annie le Jeu 26 Avr 2012 - 10:40

L'endoctrinement écologique a été une réussite: voyez les commentaires des articles qui attribuent les "poblèmes" écologiques à la "surpopulation"... Les gens en sont convaincus, et ils trouvent normal qu'on lave le cerveau des enfants pour leur mettre de force des idées dénatalistes dans le tête. En Occident, c'est déjà fait. Avec l'euthanasie en prime, on sera bientôt arrivés à faire admettre aux gens qu'il faut tuer pour sauver la planète.

Voici l'article, mais lisez aussi les commentaires!
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Démographie et environnement sont deux problèmes liés, estiment des scientifiques

Les changements démographiques doivent être intégrés dans les débats économiques et environnementaux comme le sommet Rio+20, démographie et environnement ne pouvant être considérés comme deux problèmes séparés, estiment des scientifiques britanniques.

Selon eux, la croissance de la population mondiale est un sujet à aborder lors de réunions internationales comme la conférence des Nations-Unies Rio+20 sur le développement durable, en juin, où l'on peut "recadrer la relation entre les gens et la planète".

Dans un rapport qui sera présenté à Londres jeudi, la Royal society, l'académie britannique des sciences, estime que "le XXIème siècle est une période critique". Elle rappelle que la population mondiale, de 7 milliards aujourd'hui, devrait atteindre 8 à 11 milliards d'ici 2050.

Pour les scientifiques, la démographie doit être stabilisée par des méthodes "volontaires", où l'éducation peut jouer "un rôle important". En parallèle les pays développés et émergents doivent réduire leurs niveaux de consommation pour permettre aux plus pauvres de consommer plus et d'échapper à la pauvreté absolue, qui concerne 1,3 milliard de personnes vivant avec moins de un euro par jour.


"Le monde est face aujourd'hui à un choix très clair", affirme Sir John Sulston (Université de Manchester), qui a conduit le travail de 21 mois sur ce rapport. "Nous pouvons choisir de rééquilibrer l'utilisation des ressources selon un schéma de consommation plus égalitaire, recadrer nos valeurs économiques pour refléter vraiment ce que notre consommation signifie pour notre planète, et aider les individus dans le monde entier à faire des choix de reproduction informés et libres", dit-il.

"Ou bien nous pouvons choisir de ne rien faire et nous laisser entraîner dans un tourbillon de maux économiques, socio-politiques et environnementaux, conduisant à un avenir plus inéquitable et inhospitalier".

"La capacité de la Terre à répondre aux besoins des hommes est limitée", rappelle le rapport, qui relève les niveaux de consommation très élevés dans les pays riches, où un enfant utilise 30 à 50 fois plus d'eau que celui d'un pays en développement. Des pratiques qui se répandent dans les pays émergents très peuplés.

Le rapport avance plusieurs recommandations : réduire l'extrême pauvreté, mettre en place des programmes volontaires de planning familial dans les pays pauvres, réduire la consommation de biens matériels dans les pays les plus développés et les pays émergents -réduction des déchets, investissements dans les ressources renouvelables...

"Nous appelons les gouvernements à s'intéresser soigneusement au problème démographique à la conférence Rio+20, et à s'engager à un avenir plus juste, basé non pas sur une croissance de la consommation matérielle mais sur les besoins présents et futurs de la communauté globale", souligne Sir Sulston.

Rio+20 marque le 20ème anniversaire du Sommet de la terre.

Quand on a lu le livre de Pascal Bernardin, "L'Empire écologique", on ne peut que trembler d'horreur devant ce texte monstrueux des mondialistes.
Dans ce livre, on voit clairement que l'écologie est un moyen de faire accepter aux gens des mesures totalitaires en leur donnant l'impression qu'ils sont libres de leurs choix. Le "trou" dans la couche d'ozone est un problème inventé. La nécessité de réduction des émissions de CO2 est aussi un problème inventé. La biodiversité n'est pas en danger. L'activité humaine n'a pas d'influence sur le climat (qui est lié uniquement à l'activité solaire et à l'activité volcanique terrestre) et l'augmentation de température du globe a été scandaleusement trafiquée. Enfin, les ressources naturelles autres que les hydrocarbures ne sont pas en cours d'extinction.

Alors, pourquoi tous ces mensonges?

Lisez le texte:
Il y a un argument vrai: certains pays occidentaux gaspillent trop, ce qui est un problème surtout moral.

Mais le reste est faux: l'écologie n'est qu'un prétexte pour imposer des mesures inhumaines visant à établir l'esclavage généralisé: appauvrir les pays occidentaux pour les asservir, empêcher les personnes des pays "pauvres" (mais où est la limite?) d'avoir des enfants. Enfin, ce n'est pas dit mais ça coule de source, tuer les bébés et les personnes âgées ou malades ou handicapées pour s'ajuster aux objectifs de population...

Tout ça pour quoi? Pour "sauver la planète", qui est donc tellement importante qu'elle occulte les commandements de Dieu.

L'écologie est la nouvelle religion, méfiez-vous. Les autres religions n'auront bientôt le droit de se montrer que si elles respectent cette spiritualité dominante.

J'ai un autre exemple encore plus flagrant, mais je n'ai pas le temps de le développer tout de suite.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par MichelT le Jeu 26 Avr 2012 - 13:14

Dans cette excellente présentation du Prophecy Club par Mr Monteigh la question de l`utilisation du mouvement écologiste dans les plans mondialiste est abordée. Savez-vous que le milliardaire canadien Maurice Strong est ou était l`homme véritable derriere Koffi Annan au Nations-Unies. Que Strong est anti-chrétien, pro-écologie, pro Nouvel Age et shamanisme. Il a acheté d`énormes terres dans le sud des USA ou il a un ranch ou il recoit les shamans, les stars du Nouvel Age, ect. La partie 14 parle de Barbara Marx Hubbard et de son livre Co-Creation - The Revelation - elle déclare que une entité ( surement un démon) lui a dicté de ré-écrire le livre de l`Apocalypse - dans son livre elle est pour l`extermination d`une grande partie de la population au nom de sauvons la Planete et de l`écologie.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Beaucoup de ces choses se passent du coté anglo-saxon -

Apres avoir fait un tour mondial a partir de la finance internationale en passant par les illuminati, la société fabienne, le communisme, le socialisme, et le mouvement écologique sa conclusion générale est de montrer l`image illustrant le 33 eme degré maconnique du livre Moral and Dogma de Albert Pike. On y voit la terre, de la symbolique occulte, l`homme et la femme en une seule chair reposant debout sur un dragon et ce dragon entoure la terre. Ce dragon c`est bien sur Satan car la Bible dit que le serpent antique quand il devient surpuissant est nommé le dragon. C`est toujours le meme lutte depuis le jardin d`Éden. Le serpent créant des systemes dévastateurs et les hommes mauvais qui servent ce systeme.

Pour ceux qui parle anglais la partie 14 de cette présentation

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Il dit aussi a la fin que les États-Unis sont utilisés par ces forces occultes et sociétés secretes au service de Satan pour imposer au monde une gouvernance mondiale, c`est la raison de toutes ces guerres d`interventions comme Desert Storm et autres, et il disait cela avant le 11 sept 2001!

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Annie le Jeu 26 Avr 2012 - 18:45

aaaargh! Pour le livre "The Revelation: our Crisis is a Birth", dans l'un des commentaires, la lectrice dit qu'elle utilise des passages du livre pour des mariages. Cérémonies "religieuses", donc...Les gens sont vraiment en manque de spiritualité, mais sans efforts, ni conversion ni pénitence.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Annie le Jeu 26 Avr 2012 - 19:27

J'ai découvert une initiative marseillaise très malvenue, qui s'intitule "Marseille Espérance".

Marseille Espérance est un groupe­ informel réunissant autour du Maire de Marseille les responsables religieux des principales familles spirituelles présentes sur le territoire communal. Ses membre­s entendent ainsi favoriser l’entente et la compréhension entre tous les marseillais, quelles que soient leur origin­e, leur culture et/ou leur religi­on
. ­

Ce "groupe" édite un calendrier qui rassemble toutes les fêtes religieuses. Classique. On peut le télécharger ici:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Et là, horreur! Il y a une photo de tous les acteurs de cette merveilleeeeeuse initiative: Mgr Pontier, évêque de Marseille, représentant de la seule vraie religion, se tient debout à côté du maire, anonyme, en vêtements civils, avec seulement un col romain et une croix qui apparaît vaguement sous sa veste et qui ne ressemble même pas à une croix.

Et en page suivante, on a un texte qui vaut son pesant de cacahuètes:

2012, c'est tout un symbole pour Marseille Espérance qui fête les 20 ans de son calendrier intercommunautaire.

Premier instrument marseillais du dialogue et du "vivre ensemble", ce calendrier, disponible sur Internet, est distribué à plus de 15 000 exemplaires et connaît un succès croissant chaque année.

Il est ainsi à l'image de l'instance dont l'objectif est de réunir, de dialoguer et d'établir des liens d'amitié, à travers une meilleure connaissance de l'Autre.

Cette année, les membres de Marseille Espérance ont placé la thématique du calendrier sous le signe de l'Eau. Au-delà de la symbolique spirituelle de cet élément; l'instance entend ainsi s'associer au Forum Mondial de l'Eau qui se tient à Marseille en mars 2012 et qui est un événement majeur pour la Ville.

En célébrant l'eau, sous forme de calligraphies issues de toutes les grandes familles spirituelles représentées au sein de Marseille Espérance, ce calendrier présente un travail artistique magnifique qui sera exposé plus largement au public.

Il est source de découverte, de beauté, de partage, de créativité et nous invite à réfléchir ensemble à cette thématique de l'Eau, intrinsèquement universelle.

Que 2012 soit une année riche en rencontres, en joie et en bonheur pour toutes et tous.

Signé: Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille.

Je crois que tout est dit: les "communautés" ou "spiritualités" ne sont pas nommées et n'ont pas de majuscule, alors que l'Eau est une thématique intrinsèquement universelle. Comprendre (c'est un thème du mondialisme): les religions divisent, l'écologie rassemble...

D'autre part, l'initiative "Marseille Espérance" est présentée comme une tentative nécessaire d'instaurer un dialogue, mais le Forum de l'Eau est un événement majeur pour la Ville (majuscule aussi).

Comprendre: les petites rivalités entre communauté sont d'un ordre inférieur aux grands thèmes écologiques. Et c'est présenté comme une évidence. Avec, sous-jacente, l'idée que les religions partent toutes d'une même Nature (la "symbolique spirituelle" de l'Eau est commune à toutes les religions), et doivent donc être subordonnées à la glorification de cette Nature.

Bref, c'est à vomir de mondialisme, exactement comme le discours de Bayrou sur la laïcité devant le Grand Orient de France... Je dis ça, parce que Gaudin aussi se prétend catholique.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Annie le Jeu 26 Avr 2012 - 20:05

Désolée, mais je continue à vider mon sac: au catéchisme, ma fille de 15 ans a eu un examen de conscience pour préparer une pseudo-confession (il n'y a pas eu d'absolution parce que le père ne croit pas aux Sacrements). Et dans cet examen de conscience, il n'y avait rien sur la pureté ou ce genre de choses vieux-jeu, mais il y avait une rubrique "mes rapports avec le monde", avec, cités comme péchés, des "crimes" écologiques: j'ai gaspillé de l'eau etc...

Toujours en "catéchisme", les thèmes des rencontres sont: "le partage", "la liberté" etc... Bref des thèmes humanistes. Et c'est traité sans aucune référence à la religion.

Bref, on identifie "religion" et "morale" et la morale qui est imprimé dans les jeunes têtes est la morale écologiste-humaniste-FM qui, finalement, passe pour du "bon sens". Pour en revenir à l'article du début: ce serait du simple bon-sens de voir qu'il y a un rapport entre population et risques écologiques. Voyez les commentaires: les gens pensent réfléchir par eux-mêmes quand ils applaudissent aux thèses écologistes. Mais leur "bon-sens" leur a été inculqué par des méthodes de persuasion employées à l'école, dans les media, pendant les activités extra-scolaires etc.

On en est arrivés là.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Rémi le Jeu 26 Avr 2012 - 21:38

Annie au vu de votre dernier message, il serait bon de vous en plaindre par écrit au nonce apostolique de la France qui je pense est l'ancien du Canada à qui j'ai déjà écrit.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par oscar le Ven 27 Avr 2012 - 9:46

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

À mon école on parle beaucoup d'écologie, le plus grave problème c'est l'existence des hommes
Brian Sussman, auteur d'Eco-Tyranny, s'entretient avec une jeune fille de 6e année lors du Festival 2012 du Jour de la Terre à Santa Cruz, en Californie. Sa fière mère à ses côtés, la très jeune adolescente déclare que la plus grande menace que confronte l'humanité est l'existence des hommes... La jeune fille pense parfois qu'il vaudrait mieux que l'homme n'existe pas. Elle déclare ensuite qu'à son école on parle beaucoup de ces sujets...

voir le vidéo sur le lien
avatar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 47
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Annie le Sam 28 Avr 2012 - 12:14

Dans le livre "l'Empire écologique", il y a quelques citations des documents officiels des organismes internationaux qui laissent perplexe:

Toute forme de vie est unique et mérite d'être respectée, quelle que soit son utilité pour l'homme, et, afin de reconnaître aux autres organismes vivants cette valeur intrinsèque, l'homme doit se guider sur un code moral d'action...

(ONU, Charte mondiale de la nature, Résolutions et décisions adoptées par l'Assemblée générale au cours de sa trente-septième cession, 21 septembre-21 décembre 1982 et 10-13 mai 1983, New York, Nations Unies.)

Donc la bactérie E-coli a le droit d'être préservée, même si elle est mortelle pour l'homme...

En formulant les droits de l'homme à un environnement sain, nous pensons aux droits d'un homme pris individuellement quand nous devrions le concevoir comme un élément d'un système écologique. Nous nous focalisons sur sa position de détenteur de droits de l'homme à un environnement sain quand nous devrions partir du fait que ses droits environnementaux sont tempérés par les intérêts et les droits des autres secteurs écologiques concernés. Ceci s'appuie sur le principe fondamental d'après lequel l'homme ne bénéficie pas d'un statut supérieur à celui du reste de la nature l'autorisant à exploiter à ses propres fins le biosystème écologique jusqu'à sa destruction ou sa dégradation définitive. En fait, il n'est qu'un élément du biosystème écologique, égal aux autres éléments.

(Environnemental Change and International Law, United Nations University Press)

Bref, la Bible dit n'importe quoi en mettant l'Homme au sommet de la Création...

Avant tout, [l'éducation relative à l'environnement] cherche à améliorer l'existence de la totalité des êtres vivants.

(Unesco, United Nations, Guide de la simulation et des jeux pour l'éducation relative à l'environnement, Paris, 1985) Environment Programme

Encore une fois, "totalité des êtres vivants", donc aussi parasites, virus, bactéries tueuses...


@Rémi: je commence une lettre aujourd'hui, mais le Nonce fera suivre à la Conférence des Evêques de France, dans laquelle notre évêque est bien placé, or ce dernier n'est pas blanc comme neige dans l'évolution spirituelle de son diocèse...

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Rémi le Sam 28 Avr 2012 - 14:01

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:@Rémi: je commence une lettre aujourd'hui, mais le Nonce fera suivre à la Conférence des Evêques de France, dans laquelle notre évêque est bien placé, or ce dernier n'est pas blanc comme neige dans l'évolution spirituelle de son diocèse...

C'est bien, ça aura le mérite d'informer l'autorité de l'Église et cela ne sera pas en perte, il faudrait que ce genre de dénonciation soit plus fréquente pour faire bouger les choses, notre regretté pape Jean-Paul II le recommandait fortement.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Faut-il tuer pour l'Ecologie?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum