Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels

Aller en bas

Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels Empty Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels

Message par MichelT le Sam 28 Avr 2012 - 13:49

Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels

Ancien officier de Police des Renseignements Généraux, Gilbert Abas a écrit un roman intitulé "Qui veut encore tuer le Christ" pour dénoncer le fléau du satanisme en France. Il s'est exprimé dernièrement dans la Dépêche du Midi :

"J'ai été officier de police aux Renseignements généraux à Toulouse et vers la fin de ma carrière j'ai travaillé surtout sur les sectes, les dérives sectaires et le satanisme. Quand j'ai pris ma retraite, je n'ai pas pu couper le fil. J'ai profité de mon temps libre pour continuer à aider les gens qui sont touchés par ce phénomène grave qu'est le satanisme (...)

J'ai souhaité que ce livre soit un début, qu'une fois informés, les lecteurs puissent agir en prévention car leurs enfants peuvent à tout moment être touchés par le phénomène du satanisme qui abrite aussi, il ne faut pas l'oublier, la pédocriminalité. On s'est en effet rendu compte que les pédocriminels profitent souvent de rituels sataniques pour agir et qu'ils en tirent des films ou des photos qu'ils revendent à des prix exorbitants en profitant de réseaux très structurés.

Il y a à Toulouse de nombreuses profanations de cimetières (...) J'ai aussi enquêté sur de nombreux suicides d'adolescents qui s'étaient tués au nom de Satan ou poussés par des adultes, des gourous qui leur avaient demandé de se sacrifier. On peut aussi évoquer l'affaire du magistrat Pierre Roche qui se serait suicidé après avoir avoué à ses enfants qu'il avait participé à ce genre de cérémonies dans la région toulousaine. Tout cela permet de dire que le satanisme est bien représenté à Toulouse.

Voir des mamans défiler dans votre bureau et vous demander de retrouver ceux qui ont poussé leurs fils à se suicider, ça marque. Une fois à la retraite, c'est devenu mon combat. Je suis un militant en lutte contre le satanisme, un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels. En marge de la sortie de mon livre, j'ai décidé d'animer 100 points de sensibilisation sur ce sujet dans 100 villes de Midi-Pyrénées durant toute l'année 2012."

Philippe Carhon
Salon Beige

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels Empty Re: Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels

Message par Eric D le Dim 29 Avr 2012 - 9:49

Projet à encourager et à porter en prière.

Eric D

Date d'inscription : 29/04/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels Empty Re: Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels

Message par gougou le Dim 29 Avr 2012 - 14:55

merci michel,c'est tellement bien caché.moi je suis au courant grâce aux prêtres.je prie bien pour vous
gougou
gougou

Féminin Date d'inscription : 15/01/2012
Localisation : bouches du rhone

Revenir en haut Aller en bas

Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels Empty Re: Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels

Message par Titi le Mar 22 Juil 2014 - 18:45

157 sacrifices humains au Gabon en 3 ans

2014-07-22 Radio Vatican
(RV) Entretien - Le sacrifice humain est toujours d'actualité au Gabon. Selon l'Association de lutte contre les crimes rituels, entre 2011 et 2014, au moins 157 personnes ont été tuées pour leurs organes, dont 75 enfants, 39 femmes et 43 hommes. La chair et le sang humains sont censés apporter la réussite et le pouvoir à ceux qui en consomment. Des hauts responsables du pays, comme des ministres et des parlementaires, feraient partie des commanditaires de ces crimes, sans être inquiétés par la justice. Christelle Pire a joint par téléphone Jean Elvis Ebang Ondo, le président de l'Association de lutte contre les crimes rituels :

Les organes, la chaire et le sang humain sont censés apporter la réussite ou le pouvoir. Certains sacrifient même leurs proches pour s’assurer la protection d’un parrain. Au Gabon, les crimes rituels ne diminuent pas mais les commanditaires essayent de se faire plus discrets, explique Jean-Elvis Ebang Ondo. Il est le président de l’association de lutte contre les crimes rituels qu’il a fondé en 2005. Cette année-là, pour leurs organes, un de ses fils a été assassiné et un autre séquestré pendant trois jours.
Les commanditaires, voyant la pression nationale et internationale, changent de méthode. On tue la personne, on récupère ce qu’on appelle ici couramment les pièces détachées, c’est-à-dire les organes du corps que le marabout a demandé. Les corps tués à cette fin sont donc enterrés quelque part dans la nature et six mois plus tard, on revient pour récupérer les os.
Depuis neuf ans, Jean-Elvis Ebang Ondo lutte contre les sacrifices humains en organisant des conférences ou des manifestations. Il vise tout particulièrement les femmes et les enfants. Grace à ses actions, il a réussi à lever un tabou dans le pays. Désormais, malgré la peur, les Gabonais osent parler. Mais les autorités restent passives contre ce fléau. Si la première dame du pays, Sylvia Bongo Ondimba a dénoncé des crimes cruels qui plongent de nombreuses familles dans le deuil et le désarroi, peu d’actes concrets ont suivi ses paroles.
Le 11 mai 2013, nous avons mené une marche pacifique pour remettre le mémorandum au chef de l’État croyant qu’une commission mixte serait mise en place pour que nous puissions réfléchir ensemble afin d’éradiquer ce phénomène. Jusqu’à présent, c’est le mutisme total. On a fait semblant de nous soutenir mais rien n’évolue.
Il faut dire que ces sacrifices humains seraient pratiqués par les plus hauts responsables du pays. Certains ministres, ainsi que des parlementaires ont été accusés mais aucun n’a été reconnu coupable. Pour Jean-Elvis Ebang Ondo, la justice les protège.
La majorité, ce sont nos décideurs. Pour eux, prendre la chaire humaine, prendre telle ou telle partie du corps, permet de s’assurer le pouvoir, le succès, l’assentiment de la foule, etc. Et ces décideurs ont formé des groupes qui se nourrissent encore de la chaire humaine et boivent le sang humain. Et ils sont tellement puissants qu’au niveau de la justice, si on prouve par A+B, c’est telle qui personne qui nous a confié cette somme d’argent ou bien que c’est telle ou telle personne qui l’a envoyé, à la fin, tous ces leaders et toutes ces hautes personnalités-là sont blanchies. Les commanditaires ne passent jamais à la barre. Donc, c’est une raison pour laquelle les malfaiteurs sont organisés, bien structurés et soutenus par la justice.
Le Gabon n’est pas le seul pays d’Afrique où persistent les sacrifices humains. Au Congo, au Nigéria ou en Ouganda, ils se pratiquent toujours au nom de la magie et l’association de lutte contre les crimes rituels commencent à découvrir un nouveau trafic au Gabon. Des réseaux très organisés vendraient des organes au-delà des frontières du pays mais faute de moyens, l’association ne peut pas mener d’enquête.

Photo : l'Association de lutte contre les crimes rituels au Gabon a organisé une marche pacifique le 11 mai 2013, afin de sensibiliser les autorités

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
Titi
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels Empty Re: Le satanisme est un fléau qui abrite des prédateurs très dangereux dont des pédocriminels

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum