Fuites au Vatican : le début de la fin?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Catherine le Ven 1 Juin 2012 - 16:12

Que se cache-t-il derrières les fuites et l'arrestation du majordome du Saint-Père?
Faut-il y voir le début d'un complot visant à écarter Benoît XVI du Vatican?

Selon la presse italienne, un cardinal serait à l'origine des fuites. Celles-ci auraient débuté le 26 janvier 2012. Plusieurs courriers de Mgr Vigano, en charge de la gestion du patrimoine de la cité vaticane, auraient été divulgués. Le prélat se plaignait de sa mutation forcée à Washington et du fait que cette mutation mettait un terme à la remise en ordre des comptes du Saint-Siège demandée par Benoît XVI.

Évocation de la mort du pape

Le 10 février 2012, un nouveau document fuite. Dans un courrier du cardinal Castrillon adressé au Saint-Père, sont mentionnées des "inquiétudes concernant l'annonce de la mort prochaine du pape au cours d'un voyage en Chine."

La succession du pape, âgé actuellement de 85 ans, est l'un des enjeux de ce "Vaticangate". Mais il faut peut-être y voir aussi le début de l'une des prophéties sur la fin des temps annonçant la venue de l'antéchrist...

avatar
Catherine

Féminin Date d'inscription : 19/08/2009
Age : 55
Localisation : Sud de la France

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par oscar le Sam 2 Juin 2012 - 2:26

C'est ce que j'ai aussi lu sur quelques articles de presse que quelques personnes incluant des Cardinaux preparaient un coup d'État contre le Pape pour le remplacer. Et il est aussi dit dans, je ne sais quel message de la Sainte Vierge, que le Pape aurait a fuir rome et qu'il serai tué. Nous voyons maintenant les loup sortie peu a peu.

En voici un justement, a lire jusqua la fin:

C’est Mgr Blaquart qui a empêché au pèlerinage de la FSSPX de se terminer dans Orléans
28 mai 2012

La mairie d’Orléans a interdit au pèlerinage de Tradition de pénétrer dans Orléans. Le pèlerinage de Tradition organise chaque année le pèlerinage de Chartres à Paris, avec l’assistance de la Fraternité Sacerdotale Saint-Pie X. Cette année, le pèlerinage devait se terminer à Orléans, en raison du 600e anniversaire de la naissance de Ste Jeanne d’Arc, patronne secondaire de la France.

Alors que ce pèlerinage de Pentecôte devait s’achever dans le centre-ville d’Orléans, la mairie d’Orléans a refusé, mettant en avant des raisons d’ordre techniques. Les pèlerins seraient trop nombreux et leur passage troublerait l’ordre ! La mairie ne doit donc jamais autoriser les manifestations de quelques milliers de personnes dans sa ville… Le pèlerinage se terminera donc à 3 km au sud, sur l’île Charlemagne.

C’est d’autant plus une surprise que l’organisation avait reçu auparavant une autorisation. D’où vient donc réellement ce revirement ? D’après nos informations, le député-Maire UMP Serge Grouard a simplement suivi les injonctions formulées par Mgr Blaquart. Je révélais il y a quelques jours comment Mgr Blaquart traitait avec mépris les traditionalistes. Est-il besoin d’ajouter qu’il met dans le même sac la FSSPX et les fidèles qui la suivent ? Pour l’évêque d’Orléans, tous ceux qui aiment la messe en latin sont des intégristes, et au cours d’un déjeuner avec le recteur de la cathédrale, il a même osé les traiter de « débiles« .

Jeudi dernier, Jean-Pierre Evelin, délégué diocésain à la communication, a envoyé ce communiqué à l’ensemble des paroisses :

« L’association « pèlerinage de tradition » organise lundi de pentecôte 28 mai un pèlerinage entre Chartres et Orléans. Cette association, basée à Paris, dépend étroitement de la fraternité St Pie X (FSPX). Ce pèlerinage, habituellement organisé entre Chartres et Paris, vient cette année à Orléans à cause du 600è anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc. Cet évènement ne présente pas de lien avec la commémoration de la libération d’Orléans organisée chaque année conjointement par la ville d’Orléans, l’armée et le diocèse d’Orléans. Depuis 1988, la FSPX, fondée par mgr Marcel Lefèbvre, n’est plus en communion avec l’Eglise catholique universelle. Des discussions ont lieu néanmoins depuis plusieurs mois entre la FSPX et Rome et pourraient aboutir prochainement à une proposition par le Saint Siège de réintégration dans l’Eglise.

Dans ce contexte, le diocèse d’Orléans n’a pas souhaité que la messe de clôture de ce pèlerinage se tienne dans la cathédrale d’Orléans, celle-ci étant notamment le symbole de la communion de l’Eglise du Loiret avec le Saint Siège. Pour autant, ce pèlerinage ayant décidé cette année de faire étape à Orléans, des modalités d’accueil ont dû être étudiées entre l’Association, la Préfecture pour les questions de sécurité sur la voie publique et la Mairie d’Orléans pour le lieu de célébration qui se tiendra sur le site de l’île Charlemagne. »

Le prédécesseur de Mgr Blaquart, Mgr Fort n’hésitait pas à dialoguer avec les membres de la FSSPX. Mgr Blaquart refuse tout dialogue avec eux. En revanche, il accepte volontiers d’aller visiter les protestants et les musulmans. Il prête même des locaux paroissiaux aux salafistes, pour qu’ils y fassent leur prière. Même la Direction Centrale du Renseignement Intérieur en est horrifiée.
avatar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 47
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 14:06

J'ai le sentiment que nous sommes devant une énième tentative pour discréditer l'Eglise. Affirmer qu'il y a un complot, de la corruption autour du Pape, c'est avilir l'Eglise. C'est suggérer que le Vatican ne vaut pas mieux qu'un vulgaire Etat remplis d'ambitieux en quête de pouvoir, de domination, d'argent peut être; c'est suggérer que les dignitaires de l'Eglise sont des menteurs, que le Christ n'existe pas, c'est suggérer que les chrétiens sont des gens victimes de leur crédulité et victimes de fripouilles, les dignitaires de l'Eglise. C'est enfin porter des coups contre la Vérité et contre le Christ. Soyez attentifs aux mots utilisés pour décrire la situation. Ils sont toujours dans l'outrance. Le but est évident: abattre l'Eglise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Invité le Sam 2 Juin 2012 - 14:19

Soyez attentifs aux mots utilisés pour décrire la situation. Ils sont toujours dans l'outrance. Le but est évident: abattre l'Eglise..
Tout a fait d'accord avec vous Pauvre Pécheur,
merci d'en faire le discernement, le malin est vraiment subtil...

Que le St Esprit nous éclaire toujours !

En Union de Prière...

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Rémi le Sam 2 Juin 2012 - 20:46

Est-ce que la fsspx à demandé la permission à l'évêque si il pouvait faire ce pèlerinage, c'est la moindre des choses à faire, par politesse et par obéissance, si la fsspx ne reconnait pas la juridiction de l'évêque, pourquoi l'évêque serait-il tenu de reconnaître la fsspx ?

Si c'est le cas alors, la fsspx a eue ce qu'elle méritait, c'est bien dommage pour la procession mais quand on est orgueilleux, il faut s'attendre à être humilié pour rééquilibrer la balance.

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par oscar le Sam 2 Juin 2012 - 22:32

Remi, a moins que vous ne connaissiez des detailles que nous n'avons pas, je crois que c'est sauter vite au conclusion de dire qu'ils n'ont pas demamdé la permission, qu'ils sont une bande d'orgeuilleux qui ne reconnaissent pas la juridiction de l'évêque. je trouve vos question accusatrise.

Votre premiere question étais tres légitime
Est-ce que la fsspx à demandé la permission à l'évêque si il pouvait faire ce pèlerinage

Pour le reste je constate un peu d'amertume gratuite. Simplement mon point de vue Soeur
avatar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 47
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par oscar le Sam 2 Juin 2012 - 22:57

Pour ce qui est de dicrédité l'Église c'est bien ce qu'ils essayent de faire, et aussi affaiblir le Pape. Pour ce qui est des complot il y en as et il y en a toujours eu. De bon pretres, de bon Éveques et de bon Cardinaux il y en as mais de pensé que tout ces Éveques et Cardinaux veulent le bien de l'église c'est d'etre un peut naif.

Notre Seigneur avait 12 Apotres et bien imaginez vous quoi sur seulement 12 il y avait déja 1 TRAITE ambitieux en quête de pouvoir, de domination, d'argent qui a comploté pour le vendre alors imaginez 203 cardinaux, 5 104 évêques et 402 236 prêtres.

Ce qui est un peu triste c'est que l'on n'entend jamais les milliers de bon pretres qui font du bien comme ce pretre qui as écris au New York times.

Cher frère et chère sœur journalistes,

Je suis un simple prêtre catholique. Je me sens heureux et fier de ma vocation. Cela fait vingt ans que je vis en Angola comme missionnaire.

Je ressens moi-même une grande douleur pour le mal immense que des personnes qui devraient être des signes de l’Amour de Dieu, soient un poignard dans la vie d’êtres innocents. Il n’y a pas de mots pour justifier de tels actes. Il n’y a pas de doute que l’Église ne peut être que du coté des faibles, des plus démunis. Pour cette raison, toutes les mesures que l’on peut prendre pour la prévention et la protection de la dignité des enfants seront toujours une priorité absolue.

Je constate dans de nombreux médias, surtout dans votre journal, une amplification du thème des prêtres pédophiles, cela d’une manière morbide, scrutant dans leurs vies, les erreurs du passé. Il y en a un dans une ville des États-Unis dans les années 70, un autre en Australie dans les années 80, et ainsi de suite, d’autres plus récents… Certainement tous des cas condamnables ! Il y a des présentations journalistiques pondérées et équilibrées, d’autres amplifiées, remplies de préjudices et même de haine.

Mais on s’étonne de trouver si peu de nouvelles et de constater le manque d’intérêt sur les milliers de prêtres qui sacrifient leur vie et s’épuisent pour des millions d’enfants, pour les adolescents et pour les plus défavorisés aux quatre coins du monde.

Je pense que le New York Times ne sera pas intéressé d’apprendre que j’aie dû transporter beaucoup d’enfants faméliques par des chemins minés à cause de la guerre en 2002, entre Cangumbe à Lwena (Angola), car le gouvernement ne pouvait le faire et les ONG n’y étaient pas autorisées ; que j’aie dû enterrer des dizaines d’enfants morts lors d’exodes survenus du fait de la guerre ; que nous ayons sauvé la vie à des milliers de personnes dans le Moxico grâce au seul centre de santé existant dans une zone de 90 000 km2, en distribuant de la nourriture et des semences ; que nous ayons pu fournir éducation et écoles au cours de ces dix dernières années à plus de 110 000 enfants.

Il n’est d’aucun intérêt qu’avec d’autres prêtres nous ayons eu à secourir près de 15 000 personnes dans les campements de la guérilla, après qu’elles aient rendu les armes, parce que les vivres du gouvernement et de l’ONU n’arrivaient pas. Ce n’est pas une nouvelle intéressante qu’un prêtre de 75 ans, le Père Roberto, parcoure la ville de Luanda, soignant les enfants des rues, les conduisant à un foyer d’accueil, pour qu’ils soient désintoxiqués de l’essence qu’ils avalent pour gagner leur vie comme cracheurs de feu.

L’alphabétisation de centaines de prisonniers n’est pas non plus une information. Que d’autres prêtres, comme le Père Stéphane, organisent des auberges de jeunesse pour que des jeunes maltraités, battus, et même violés y trouvent refuge. Pas davantage, que le Père Maiato, avec ses 80 ans, visite les maisons des pauvres, une à une, réconfortant les malades et les désespérés. Ce n’est pas une information que plus de 60 000 – sur les 400 000 prêtres et religieux qu’on compte aujourd’hui – aient quitté leurs pays et leurs familles pour servir leurs frères dans une léproserie, des hôpitaux, des camps de réfugiés, des orphelinats pour enfants accusés de sorcellerie ou orphelins de parents morts du sida, des écoles pour les plus pauvres, des centres de formation professionnelle, des centres d’accueil pour les séropositifs, etc.

Ou, surtout, dépensant leur vie dans des paroisses et des missions, motivant les gens pour mieux vivre et surtout pour aimer. Ce n’est pas une information que mon ami, le Père Marc-Aurèle, pour sauver des enfants pendant la guerre en Angola, les ait transportés de Kalulo à Dondo et qu’en revenant de sa mission, il ait été mitraillé en chemin. Que le Frère François avec cinq dames catéchistes, soient morts dans un accident en allant aider des régions rurales les plus reculées du pays.

Que des dizaines de missionnaires en Angola soient morts d’une simple malaria, faute de moyens sanitaires. Que d’autres aient sauté sur une mine, en visitant leurs fidèles. Dans le cimetière de Kalulo se trouvent les tombes des premiers prêtres qui sont arrivés dans la région : aucun n’a dépassé les 40 ans…

Ce n’est pas une information que suivre un prêtre “normal” dans son travail journalier, dans ses difficultés et ses joies, dépensant sa vie sans bruit en faveur de la communauté qu’il sert. La vérité, c’est que nous ne cherchons pas à faire les informations, mais simplement à porter la Bonne Nouvelle, cette Nouvelle qui, sans bruit, a commencé dans la nuit de Pâques. Un arbre qui tombe fait plus de bruit que mille arbres qui poussent. On fait beaucoup plus de bruit pour un prêtre qui commet une faute, que pour des milliers qui donnent leur vie pour les pauvres et les indigents.

Je ne prétends pas faire l’apologie de l’Église et des prêtres. Un prêtre n’est ni un héros ni un névrosé. C’est simplement un homme normal qui, avec sa nature humaine, cherche à suivre Jésus et à Le servir dans ses frères. Il y a des misères, des pauvretés et des fragilités comme chez tous les êtres humains; mais également il y a de la beauté et de la grandeur comme en chaque créature. Insister d’une manière obsessionnelle et persécutrice sur un thème douloureux, en perdant de vue l’ensemble de l’œuvre, crée véritablement des caricatures offensantes pour le sacerdoce catholique, par lesquelles je me sens offensé.

Je te demande seulement, ami journaliste, de rechercher la Vérité, le Bien et la Beauté. Ainsi tu grandiras avec noblesse dans ta profession.

Dans le Christ,

P. Martín Lasarte, SDB

avatar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 47
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Rémi le Dim 3 Juin 2012 - 0:25

oscar a écrit:Remi, a moins que vous ne connaissiez des detailles que nous n'avons pas, je crois que c'est sauter vite au conclusion de dire qu'ils n'ont pas demamdé la permission, qu'ils sont une bande d'orgeuilleux qui ne reconnaissent pas la juridiction de l'évêque. je trouve vos question accusatrise.

J'ai bien dit ««Si»» en début de phrase, et je posais la question dans le premier paragraphe.


oscar a écrit:Pour le reste je constate un peu d'amertume gratuite. Simplement mon point de vue Soeur

Peut-être un peu, les membres de la fsspx ont souvent la critique facile envers l'autorité de l'Église mais n'empêche que je souhaite leur réintégration dans l'Église catholique car j'aime tellement la tradition et plus nous serons a pousser dans ce sens dans l'Église et plus vite elle reprendra l'honneur qui lui revient et plus vite seront mis hors d'état de nuire ou du moins amoindries les forces modernistes qui en mènent bien large malheureusement à l'intérieur de notre sainte mère l'Église.

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 11:33

oscar a écrit:
Notre Seigneur avait 12 Apotres et bien imaginez vous quoi sur seulement 12 il y avait déja 1 TRAITE ambitieux en quête de pouvoir, de domination, d'argent qui a comploté pour le vendre alors imaginez 203 cardinaux, 5 104 évêques et 402 236 prêtres.
Quoi qu'il en soit, épiloguer sur de tristes évènements, c'est donner de l'eau aux moulins de l'Adversaire. La seule réponse valable, la seule souhaitable est de prier pour soutenir le Pape et l'Eglise.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Annie le Dim 3 Juin 2012 - 12:26

Mais justement, peut-être que la raison de ces grandes manoeuvres pour salir l'Eglise, juste maintenant, ont pour but d'isoler le Pape. Il doit donner sa réponse pour le ralliement de la FSSPX fin juin, d'après ce que j'ai lu... On a l'impression que tous les moyens sont bons, pour les adversaires de l'Eglise, pour empêcher le retour de la Tradition dans l'Eglise... Et ça marche: les membres de la FSSPX qui sont contre le ralliement estiment que ces affaires sont "un signe du ciel" pour montrer à Mgr Fellay qu'il faut refuser le ralliement.



Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Invité le Dim 3 Juin 2012 - 16:55

Votre analyse semble fondée Annie.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par oscar le Dim 3 Juin 2012 - 22:05

Je partage votre avis Annie
avatar
oscar

Masculin Date d'inscription : 06/03/2011
Age : 47
Localisation : Canada

http://www.riposte-catholique.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Invité le Lun 4 Juin 2012 - 18:12

LE SEIGNEUR GOUVERNE LE MONDE
Cité du Vatican, 4 juin 2012 (VIS). Hier à Milan (Italie), à la fin du repas à l'archevêché, le Saint-Père a improvisé: "Je désire rendre grâce pour tout ce que j'ai vécu ces jour-ci, pour cette expérience d'une Eglise vivante. Si on en vient parfois à penser que la barque de Pierre est menacée par de graves adversités, il est clair que le Seigneur, vivant et ressuscité, est vraiment présent. C'est lui qui détient le gouvernement du monde et pénètre le coeur des hommes. Cette expérience d'une Eglise qui vit de l'amour de Dieu, qui vit pour le Christ, est un don en ces jours-ci. Remercions en le Seigneur".
http://visnews-fr.blogspot.fr/2012/06/le-seigneur-gouverne-le-monde.html

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Fuites au Vatican : le début de la fin?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum