Le Purgatoire

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 5:45


Le Purgatoire



Le purgatoire selon Sœur Lucie de Fatima


Le 13 mai 1917, m'étant souvenue de deux jeunes filles, mes amies, qui étaient décédées, je demandai : - « Est-ce que Maria das Neves est déjà au ciel ? » Notre Dame répondit :- « Oui, elle y est ». - « Et Amélie ? » - « Elle sera au purgatoire jusqu'à la fin du monde. »



Comment nous purifions-nous dans le purgatoire ou qu'est-ce qui nous purifient ?
Je ne sais pas bien. [...] A mes yeux, ce qui nous purifie, c'est l'amour, c'est le feu de l'amour divin, communiqué par Dieu aux âmes, dans la mesure correspondant à chaque âme.


On dit que si la grâce de mourir dans un acte de parfait amour est accordé à une âme, cet amour la purifie totalement, en sorte qu'elle peut aller tout droit au ciel.


Cela nous montre que ce qui purifie, c'est l'amour joint à la contrition, à la peine d'avoir offensé Dieu et le prochain par nos péchés, nos fautes et nos imperfections, parce que tout cela s'oppose au premier et au dernier commandement de la Loi de Dieu :
"Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force" (Dt 6, 5).


Ainsi, la flamme d'amour, qu'elle soit petite ou grande - et même si elle n'est plus qu'une mèche qui fume encore -, ne s'éteindra pas, mais scintillera et grandira jusqu'à purifier l'âme totalement et jusqu'à la rendre digne d'être admise à vivre dans l'immense océan de l'Etre de Dieu, en participant avec tous les autres bienheureux à la sagesse, au pouvoir, à la science et au vouloir de Dieu, dans la mesure où Dieu voudra les communiquer à chaque âme, en chantant tous ensemble l'hymne de l'éternel amour, en louant et en glorifiant Dieu, notre Créateur et Sauveur.



Sœur Lucie, Le message de Fatima, Carmel de Coimbra, Fatima 2006, p.33-36
http://www.mariedenazareth.com/16998.0.html?&L=0

Prières et Neuvaine pour les âmes du Purgatoire :
http://forumarchedemarie.forumperso.com/t5934-prieres-et-neuvaine-pour-les-ames-du-purgatoire

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 6:00


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )


Telle est, M.F., la cruelle et affreuse position où se trouvent maintenant nos pères et mères, nos parents et nos amis, qui sont sortis de ce monde sans avoir entièrement satisfait à la justice de Dieu.
Il les a condamnés à passer nombre d'années dans ces prisons ténébreuses du purgatoire, où sa justice s'appesantit rigoureusement sur eux, jusqu'à ce qu'ils lui aient entièrement payé leurs dettes.

« Oh ! qu'il est terrible, nous dit le saint Roi-prophète, de tomber entre les mains du Dieu vivant[1] !
« Mais pourquoi, M.F., suis-je monté en chaire aujourd'hui ; que vais-je vous dire ?
Ah ! je viens de la part de Dieu même ; je viens de la part de vos pauvres parents, afin de réveiller en vous cet amour de reconnaissance que vous leur devez ; je viens vous remettre devant les yeux toutes les bontés et l'amour qu'ils ont eus pour vous pendant qu'ils étaient sur la terre ; je viens vous dire qu'ils brûlent dans les flammes, qu'ils pleurent, et qu'ils demandent à grands cris le secours de vos prières et de vos bonnes oeuvres.


Il me semble les entendre s'écrier du fond de ces brasiers qui les dévorent :
« Ah ! dites bien à nos pères, à nos mères, dites à nos enfants, à tous nos parents, combien sont cruels les maux que nous souffrons. Nous nous jetons à leurs pieds pour implorer le secours de leurs prières. Ah ! dites-leur que depuis que nous sommes séparés d'eux, nous sommes ici à brûler dans les flammes ! Oh ! qui pourra être insensible à tant de maux que nous endurons ?


« Voyez-vous, M.F., entendez-vous cette tendre mère et ce bon père, et tous ces parents qui vous tendent les mains ?
« Mes amis, s'écrient-ils, arrachez-nous à ces tortures, vous le pouvez. »
Voyons donc, M.F., 1° la grandeur des tourments qu'endurent les âmes du purgatoire, et 2° les moyens que nous avons de les soulager, qui sont : nos prières, nos bonnes oeuvres, et surtout le saint sacrifice de la Messe.


http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 6:05


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )

( 2 )


I.
– Je ne veux pas m'arrêter à vous prouver l'existence du purgatoire ; ce serait perdre mon temps. Nul d'entre vous n'a le moindre doute là-dessus.
L'Église à qui Jésus-Christ a promis l'assistance du Saint-Esprit, et qui, par conséquent, ne peut ni se tromper ni nous tromper, nous l'enseigne d'une manière assez claire et assez évidente.


Il est certain et très certain qu'il y a un lieu où les âmes des justes achèvent d'expier leurs péchés, avant d'être admises à la gloire du paradis qui leur est assurée.

Oui, M.F., et c'est un article de foi :
Si nous n'avons pas fait une pénitence proportionnée à la grandeur et à l'énormité de nos péchés, quoique pardonnés dans le saint tribunal de la pénitence, nous serons condamnés à les expier dans les flammes du purgatoire.


Si Dieu, la justice même, ne laisse pas une bonne pensée, un bon désir et la moindre action sans récompense, de même aussi il ne laissera pas impunie une faute, quelque légère qu'elle soit ; et nous irons souffrir en purgatoire tout le temps que la justice de Dieu l'exigera, pour achever de nous purifier.

Dans l'Écriture sainte, grand nombre de textes montrent que, bien que nos péchés soient pardonnés, le bon Dieu nous impose encore l'obligation de souffrir dans ce monde, par des peines temporelles, ou dans l'autre, par les flammes du purgatoire.




Voyez ce qui arriva à Adam : s'étant repenti après son péché, Dieu l'assura qu'il l'avait pardonné, et cependant il le condamna à faire pénitence pendant plus de neuf cents ans ; pénitence qui surpassa tout ce que l'on peut imaginer.

Voyez encore : David ordonne, contre le gré de Dieu, le dénombrement de ses sujets ; mais, poussé par les remords de sa conscience, il reconnaît son péché, se jette la face contre terre et prie le Seigneur de lui pardonner.
Dieu, touché de son repentir, le pardonne en effet ; mais, malgré cela, il lui envoie Gad pour lui dire :
« Prince, choisissez l'un des trois fléaux que le Seigneur vous a préparés en punition de votre faute : la peste, la guerre et la famine. »
David dit :
« Il vaut mieux tomber entre les mains du Seigneur dont j'ai tant de fois éprouvé la miséricorde, que dans celles des hommes. »
Il choisit donc la peste, qui dura trois jours et qui lui enleva plus de soixante-dix mille sujets ; et, si le Seigneur n'avait arrêté la main de l'ange déjà étendue sur la ville, tout Jérusalem eût été dépeuplé !
David voyant tant de maux causés par son péché, demanda en grâce au bon Dieu de le punir lui seul, et d'épargner son peuple qui était innocent .




Hélas ! M.F., quel sera donc le nombre d'années que nous aurons à souffrir en purgatoire, nous qui avons tant de péchés ; qui, sous prétexte que nous les avons confessés, ne faisons point de pénitence et ne versons point de larmes ? Que d'années de souffrances nous attendent dans l'autre vie !


http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 6:14


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )

( 3 )


Mais comment pourrai-je vous faire le tableau déchirant des maux qu'endurent ces pauvres âmes, puisque les saints Pères nous disent que les maux qu'elles endurent dans ces lieux, semblent égaler les souffrances que Jésus-Christ a endurées pendant sa douloureuse passion ?

Cependant, il est certain que si le moindre supplice de Jésus-Christ avait été partagé entre tous les hommes, ils seraient tous morts par la violence des souffrances.



Le feu du purgatoire est le même que celui de l'enfer, la différence qu'il y a, c'est qu'il n'est pas éternel.

Oh ! il faudrait que le bon Dieu, dans sa miséricorde, permit qu'une de ces pauvres âmes qui brûlent dans ces flammes, parût ici à ma place, tout environnée des feux qui la dévorent, et qu'elle vous fît elle-même le récit des maux qu'elle endure.
Il faudrait, M.F., qu'elle fît retentir cette église de ses cris et de ses sanglots, peut-être enfin cela attendrirait-il vos cœurs.


« Oh ! que nous souffrons, nous crient-elles, ô nos frères, délivrez-nous de ces tourments ; vous le pouvez ! Ah ! si vous sentiez la douleur d'être séparées de son Dieu !... »

Cruelle séparation ! Brûler dans un feu allumé par la justice d'un Dieu !... souffrir des douleurs incompréhensibles à l'homme mortel !... être dévoré par le regret, sachant que nous pouvions si bien les éviter !...


« Oh ! mes enfants, s'écrient ces pères et mères, pouvez-vous bien nous abandonner, nous qui vous avons tant aimés ? Pouvez-vous bien vous coucher dans la mollesse et nous laisser étendus sur un brasier de feu ? Aurez-vous le courage de vous livrer au plaisir et à la joie, tandis que nous sommes ici à souffrir et à pleurer nuit et jour ? Vous possédez nos biens et nos maisons, vous jouissez du fruit de nos peines, et vous nous abandonnez dans ce lieu de tourments où nous souffrons des maux si affreux, depuis tant d'années !...
Et pas une aumône, pas une messe qui nous aide à nous délivrer !
Vous pouvez nous soulager, ouvrir notre prison ; et vous nous abandonnez ? Oh ! que nos souffrances sont cruelles !... »



Oui, M.F., l'on juge bien autrement dans les flammes, de toutes ces fautes légères, si toutefois l'on peut appeler léger, ce qui nous fait endurer des douleurs si rigoureuses.
« 0 mon Dieu, s'écrie le Roi-prophète, malheur à l'homme, même le plus juste, si vous le jugez sans miséricorde. « Si vous avez trouvé des taches dans le soleil et de la malice dans les anges, que sera-ce donc de l'homme pécheur ?
Et pour nous, qui avons commis tant de péchés mortels, et qui n'avons encore presque rien fait pour satisfaire à la justice de Dieu, que d'années de purgatoire ! ...




« Mon Dieu, disait sainte Thérèse, quelle âme sera assez pure pour entrer dans le ciel, sans passer par les flammes vengeresses ? »
Dans sa dernière maladie elle s'écria tout à coup :
« O justice et puissance de mon Dieu, que vous êtes terrible ! »


Pendant son agonie, Dieu lui fit voir sa sainteté, telle que les anges et les saints la voient dans le ciel, ce qui lui causa tant de frayeur, que ses sœurs la voyant toute tremblante et dans une agitation extraordinaire, s'écrièrent tout en larmes :
« Ah ! notre mère, que vous est-il donc arrivé ; craignez-vous encore la mort, après tant de pénitences, des larmes si abondantes et si amères ? »
– « Non, mes enfants, leur répondit sainte Thérèse, je ne crains pas la mort, au contraire, je la désire, afin de m'unir à jamais à mon Dieu. »
– « Est-ce donc que vos péchés vous effraient, après tant de macérations ? »
– « Oui, mes enfants, leur dit-elle, je crains mes péchés, mais je crains encore quelque chose de plus. »
– « Est-ce donc le jugement ? »
– « Oui, je frémis à la vue du compte redoutable qu'il faudra rendre au bon Dieu, qui, dans ce moment, sera sans miséricorde ; mais il y a encore quelque chose dont la seule pensée me fait mourir de frayeur. »
Ces pauvres sœurs se désolaient.
– « Hélas ! serait-ce l'enfer ? »
– « Non, leur dit-elle, l'enfer, grâce à Dieu, n'est pas pour moi ; oh ! mes sœurs, c'est la sainteté de Dieu ! Mon Dieu, ayez pitié de moi ! Il faut que ma vie soit confrontée avec celle de Jésus-Christ lui-même ! Malheur à moi si j'ai la moindre souillure, la moindre tache ! Malheur à moi si j'ai même l'ombre du péché ! »
– « Hélas, s'écrient ces pauvres religieuses, quel sera donc notre sort !... »



Que sera-t-il donc de nous, M.F., de nous qui peut-être dans toutes nos pénitences et nos bonnes oeuvres, n'avons pas encore satisfait à un seul péché pardonné dans le tribunal de la pénitence ? Ah ! que d'années et de siècles de tourments pour nous punir !...


Que nous paierons cher toutes ces fautes que nous regardons comme un rien, telles que les petits mensonges que nous disons pour nous divertir, les petites médisances, le mépris des grâces que le bon Dieu nous fait à chaque instant, ces petits murmures dans les peines qu'il nous envoie !


Non, M.F., jamais nous n'aurions la force de commettre le moindre péché, si nous pouvions comprendre combien il outrage le bon Dieu, et combien il mérite d'être puni rigoureusement, même en ce monde.



http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 6:25


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )

( 4 )

(...) Si Dieu, M.F., punit si rigoureusement des péchés si légers, que sera-ce donc d'une distraction dans la prière, de tourner la tête à l'église, etc...
Oh ! que nous sommes aveugles !... Que nous nous préparons d'années et de siècles de purgatoire, pour toutes ces fautes que nous regardons comme rien... Comme nous changerons de langage, lorsque nous serons dans ces flammes où la justice de Dieu se fait sentir si rigoureusement !...



Dieu est juste, M.F., dans tout ce qu'il fait ; quand il nous récompense pour la moindre bonne action, il le fait au delà de tout ce que nous pouvons désirer ; une bonne pensée, un bon désir, c'est-à-dire, désirer faire quelque bonne oeuvre, quand bien même on ne pourrait la faire, il ne nous laisse pas sans récompense ; mais aussi, lorsqu'il s'agit de nous punir, c'est avec rigueur, et nous n'aurions qu'une légère faute, nous serons jetés en purgatoire.



Cela est vrai, car nous voyons dans la vie des saints, que plusieurs ne sont allés au ciel qu'après avoir, passé par les flammes du purgatoire.



Saint Pierre Damien raconte que sa sœur demeura plusieurs années en purgatoire, pour avoir écouté une mauvaise chanson avec quelque peu de plaisir.
On rapporte que deux religieux se promirent l'un à l'autre que le premier qui mourrait viendrait dire au survivant l'état où il serait ; en effet, le bon Dieu permit à celui qui mourut le premier d'apparaître à son ami.
Il lui dit qu'il était resté quinze jours en purgatoire pour avoir trop aimé à faire sa volonté. Et comme cet ami le félicitait d'y être si peu resté :
« J'aurais bien mieux aimé, répondit le défunt, être écorché vif pendant dix mille ans continus, car cette souffrance n'aurait pas encore pu être comparée à ce que j'ai souffert dans les flammes. »
Un prêtre dit à un de ses amis, que le bon Dieu l'avait condamné à rester en purgatoire plusieurs mois, pour avoir retardé l'exécution d'un testament destiné à faire de bonnes oeuvres.




Hélas ! M.F., combien parmi ceux qui m'entendent ont à se reprocher pareille faute ?
Combien en est-il qui peut-être, depuis huit ou dix ans, ont reçu de leurs parents ou de leurs amis, la charge de faire dire des messes, de donner des aumônes, et qui ont tout laissé !


Combien y en a-t-il qui, dans la crainte de trouver quelques bonnes oeuvres à faire, ne veulent pas prendre la peine de regarder le testament que leurs parents ou leurs amis ont fait en leur faveur ?

Hélas ! ces pauvres âmes sont détenues dans les flammes, parce que l'on ne veut pas accomplir leurs dernières volontés ! Pauvres pères et mères, vous vous êtes sacrifiés pour rendre heureux vos enfants ou vos héritiers ; vous avez peut-être négligé votre salut pour augmenter leur fortune ; vous vous êtes refié sur les bonnes oeuvres que vous laisseriez dans votre testament !
Pauvres parents ! que vous avez été aveugles de vous oublier vous-mêmes ! ....



Vous me direz peut-être :
« Nos parents ont bien vécu, ils étaient bien sages. » Ah ! qu'il en faut peu pour aller dans ces feux !
Voyez ce que dit à ce sujet Albert le Grand, lui dont les vertus brillèrent d'une manière si extraordinaire ; il révéla un jour à un de ses amis, que Dieu l'avait conduit en purgatoire, pour avoir eu une petite pensée de complaisance à cause de sa science.



Ce qu'il y a encore de plus étonnant, c'est qu'il y a eu des saints, même canonisés, qui ont passé par le purgatoire.

Saint Séverin, archevêque de Cologne, apparut à un de ses amis longtemps après sa mort, et lui dit qu'il avait été en purgatoire, pour avoir remis au soir des prières qu'il devait faire le matin.



Oh ! que d'années de purgatoire, pour ces chrétiens qui ne font point de difficulté de remettre leur prière à un autre temps, sous prétexte qu'ils ont de l'ouvrage qui presse !

Si nous désirions sincèrement le bonheur de posséder le bon Dieu, nous éviterions aussi bien les petites fautes que les grandes, puisque la séparation de Dieu est un tourment si affreux à ces pauvres âmes !



http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 6:37


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )

( 5 )


Les saints Pères nous disent que le purgatoire est un lieu près de l'enfer.

Ceci est très facile à comprendre, puisque le péché véniel est voisin du péché mortel ; mais ils croient que toutes les âmes ne sont pas détenues dans ce lieu pour satisfaire à la justice de Dieu, et que plusieurs souffrent dans le lieu même où elles ont fait le mal.



En effet, Saint Grégoire, Pape, nous en donne une preuve assez forte.
Il rapporte qu'un saint prêtre, infirme, allait tous les jours, par ordre de son médecin, prendre des bains dans un lieu écarté ; il trouvait chaque fois un personnage inconnu qui l'aidait à se déchausser, et, après qu'il avait pris son bain, lui présentait un linge pour s'essuyer.
Le saint prêtre, touché de reconnaissance, venant un jour de dire la sainte Messe, présenta à son inconnu un morceau de pain bénit.
« Mon père, lui répondit cet homme, vous me présentez une chose dont je ne fais point usage, quoique vous me voyiez avec un corps. Je suis le seigneur de ce lieu, qui fais ici mon purgatoire. »
Et il disparut en disant :
« Ministre du Seigneur, ayez pitié de moi ! Oh ! que je souffre ! vous pouvez me délivrer ; de grâce, offrez pour moi le saint sacrifice de la messe, offrez vos prières et vos infirmités, le Seigneur me délivrera. »



Si nous étions bien convaincus de cela, pourrions-nous oublier si facilement nos pauvres parents, qui sont peut-être continuellement autour de nous ?
Si le bon Dieu leur permettait de se montrer, nous les verrions se jeter à nos pieds.
« Ah ! mes enfants, diraient ces pauvres âmes, ayez pitié de nous ! De grâce, ne nous abandonnez pas ! »


Oui, M.F., le soir en nous couchant, nous verrions nos pauvres pères et mères réclamer le secours de nos prières ; nous les verrions, dans nos maisons, dans nos champs. Ces pauvres âmes nous suivent partout: mais, hélas ! ce sont de pauvres mendiants auprès de mauvais riches.
Elles ont beau leur exposer leurs besoins et leurs tourments, ces mauvais riches n'en sont malheureusement point touchés.
« Mes amis, nous crient-elles, un Pater et un Ave ! une sainte Messe ! »

Quoi ! nous serions assez ingrats pour refuser à un père, à une mère, une si petite partie des biens qu'ils ont acquis ou conservés avec tant de peines ? Dites-moi, si votre père, votre mère ou un de vos enfants étaient dans le feu, et qu'ils vous tendissent les mains pour vous prier de les délivrer, auriez-vous le courage d'y être insensibles et de les laisser brûler sous vos yeux ?

Or, la foi nous apprend que ces pauvres âmes souffrent ce que jamais l’homme mortel ne pourra comprendre...





Si nous voulons, M.F., nous assurer le ciel, ayons une grande dévotion à prier pour les âmes du purgatoire.

L'on peut même dire que cette dévotion est une marque presque certaine de prédestination, et un puissant moyen de salut
. (...)




Si nous avons eu le bonheur de prier pour les âmes du purgatoire, lorsque nous paraîtrons devant le tribunal de Jésus-Christ pour rendre compte de toutes nos actions, ces âmes se jetteront aux pieds du Sauveur en lui disant :
« Seigneur, grâce pour cette âme ! grâce, miséricorde pour elle ! ayez pitié, mon Dieu, de cette âme si charitable, qui nous a arrachées aux flammes, et qui a satisfait à votre justice !
Mon Dieu ! mon Dieu ! oubliez, nous vous en prions, ses fautes, comme elle vous a fait oublier les nôtres ! »




Oh ! que ces motifs sont puissants pour vous inspirer une tendre compassion envers ces pauvres âmes souffrantes !...

Hélas ! elles sont bientôt oubliées. L'on a bien raison de dire que le souvenir des morts s'en va avec le son des cloches.
Souffrez, pauvres âmes, pleurez dans ce feu allumé par la justice de Dieu, c'est en vain ; l'on ne vous écoute pas, l'on ne vous soulage pas !...
Voilà donc, M.F., la récompense de tant de bonté et de charité qu'elles ont eues pour nous pendant leur vie.


Non, ne soyons pas du nombre de ces ingrats ; puisque, travaillant à leur délivrance, nous travaillerons à notre salut.



http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 6:47


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )

( 6 )


II.
– Mais, me direz-vous, comment pouvons-nous les soulager et les conduire au ciel ?
– Si vous désirez, M.F., leur prêter secours, je vais vous montrer que c'est facile, 1° par la prière et les aumônes ; 2° par les indulgences, et 3° surtout, par le saint sacrifice de la Messe.




Je dis 1° par la prière.
Quand nous faisons une prière pour les âmes du purgatoire, nous leur cédons tout ce que le bon Dieu nous accorderait si nous la faisions pour nous-même ; mais hélas ! que nos prières sont peu de chose, puisque c'est encore un pécheur qui prie pour un coupable !
Mon Dieu, qu'il faut que votre charité soit grande !...



Nous pouvons, chaque matin, offrir toutes nos actions de la journée, toutes nos autres prières pour le soulagement de ces pauvres âmes souffrantes.

Tout cela est bien peu de chose, il est vrai ; mais voilà : nous leur faisons comme à une personne qui aurait les mains liées et serait chargée d'un pesant fardeau, à qui nous viendrions de temps en temps ôter un peu de cette charge ; peu à peu elle se trouverait délivrée de tout.
Il en est de même pour les pauvres âmes du purgatoire, quand nous faisons quelque chose pour elles ; une fois, nous abrégerons leurs peines d'une heure, une autre fois, d'un quart d'heure, de sorte que, chaque jour, nous les approchons du ciel.




Nous disons 2° que nous les pouvons délivrer par les indulgences, qui les conduisent à grands pas vers le ciel.
Le bien que nous leur communiquons est d'un prix infini ; car nous leur appliquons les mérites du Sang adorable de Jésus-Christ, des vertus de la sainte Vierge et des saints, qui ont fait plus de pénitences que leurs péchés n'en méritaient.


Hélas ! si nous voulions, comme nous aurions bientôt vidé le purgatoire, en appliquant toutes les indulgences que nous pouvons gagner pour ces âmes souffrantes !...

Voyez, M.F., l'on peut gagner quatorze indulgences plénières en faisant le chemin de la croix. On le fait de plusieurs manières... Oh ! que vous êtes coupables d'avoir laissé brûler vos parents, lorsque vous pouviez si bien et si facilement les délivrer !




3° Le moyen le plus puissant pour hâter leur bonheur, c'est la sainte Messe, parce qu'alors ce n'est plus un pécheur qui prie pour un pécheur, mais un Dieu égal à son Père qui ne lui refusera jamais rien.
Jésus-Christ nous l'assure dans l'Evangile quand il dit :
« Mon Père, je vous rends grâce, parce que vous m'écoutez toujours ! »



Afin de mieux vous en convaincre, je vais vous citer un exemple des plus touchants, et qui vous montrera combien est grand le pouvoir de la sainte Messe.



Il est rapporté dans l'histoire de l'Église que, peu de temps après la mort de l'empereur Charles, un saint homme du diocèse de Reims, nommé Bernold, étant tombé malade et ayant reçu les derniers sacrements, demeura près d'un jour sans parler, à peine pouvait-on s'apercevoir qu'il fut en vie ; il ouvrit enfin les yeux et commanda à ceux qui le gardaient de faire venir au plus tôt son confesseur.
Le prêtre accourut, et trouva le malade tout en pleurs, qui lui dit :
« J'ai été transporté en l'autre monde, je me suis trouvé dans un lieu où j'ai vu l'évêque Pardule de Laon, qui passait vêtu de haillons crasseux et noirs, et souffrait horriblement dans les flammes ; il m'a tenu ce langage :
« Puisque vous avez le bonheur de retourner sur la terre, je vous prie de m'aider et de me soulager ; vous pouvez même me délivrer et me procurer le grand bonheur de voir le bon Dieu.
– Mais, lui ai-je répondu, comment pourrai-je vous procurer ce bonheur ?
– Allez trouver ceux à qui j'ai fait du bien pendant ma vie, dites leur qu'en retour ils prient pour moi, et le bon Dieu m'aura en pitié. »
Après avoir fait ce qu'il a ordonné, je l'ai revu beau comme un soleil, il ne paraissait plus souffrir, et, dans son contentement, il m'a remercié en disant:
« Regardez combien les prières et la sainte Messe m'ont procuré de biens et de bonheur. »


Un peu plus loin, j'ai vu le roi Charles, qui me parla en ces termes :
« Mon ami, que je souffre ! Va trouver l'évêque Hincmar, dis lui que je souffre pour n'avoir pas suivi ses conseils, mais que je compte sur lui pour m'aider à sortir de ce lieu de souffrances ; recommande aussi à tous ceux à qui j'ai fait du bien pendant ma vie, de prier pour moi, d'offrir le saint sacrifice de la Messe, et je serai délivré. »
J'allai trouver l'évêque, qui se préparait à dire la messe, et qui, avec tout son peuple, se mit à prier dans cette intention. Je revis ensuite le roi couvert de ses habits royaux et tout brillant de gloire :
« Regarde, dit-il, quelle gloire tu m'as procurée, maintenant me voilà heureux pour toujours. »
Dans ce moment, je sentis l'odeur d'un parfum exquis, qui venait du séjour des bienheureux. Je m'en approchai, dit le Père Bernold, j'ai vu des beautés et des délices que le langage humain ne peut exprimer. »



Voilà qui nous prouve combien nos prières et nos bonnes oeuvres, et surtout la sainte Messe, sont puissantes pour tirer ces pauvres âmes de leurs souffrances.


http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 6:58


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )

( 7 )



Voilà qui nous prouve combien nos prières et nos bonnes oeuvres, et surtout la sainte Messe, sont puissantes pour tirer ces pauvres âmes de leurs souffrances
.


Mais en voici un autre exemple, que nous trouvons aussi dans l'histoire de l'Église : il est encore plus frappant.


Un saint prêtre ayant appris la mort de son ami qu'il aimait uniquement pour le bon Dieu, ne trouva point de moyen plus efficace pour sa délivrance, que d'aller promptement offrir le saint sacrifice de la Messe.
Il commença avec toute la ferveur possible et la douleur la plus vive. Après avoir consacré le Corps adorable de Jésus-Christ, il le prit entre ses mains, et, levant les mains et les yeux au ciel :
« Père éternel, dit-il, voilà que je vous offre le corps, l'âme de votre très cher Fils. 0 Père éternel ! rendez-moi l'âme de mon ami, qui souffre dans les flammes du purgatoire ! Oui, mon Dieu, je suis libre de vous offrir ou non votre Fils, vous pouvez m'accorder ce que je vous demande !
Mon Dieu, faisons échange : délivrez mon ami, et je vous donnerai votre Fils ; ce que je vous présente vaut infiniment mieux que ce que je vous demande. »

Cette prière fut faite avec une foi si vive, qu'à l'instant même il vit l'âme de son ami sortir du purgatoire et monter au ciel.



Il est encore rapporté qu'un prêtre, disant la sainte Messe pour une âme du purgatoire, l'en vit sortir sous la forme d'une colombe et monter au ciel.

Sainte Perpétue recommande fortement de prier pour les âmes du purgatoire.
Dans une vision, Dieu lui fit voir son frère qui brûlait dans les flammes, et qui, cependant, était mort à peine âgé de sept ans, après avoir souffert presque toute sa vie d'un cancer qui le faisait crier nuit et jour.
Elle fit beaucoup de prières et de pénitences pour sa délivrance, aussi le vit-elle monter au ciel brillant comme un ange. Oh ! qu'ils sont heureux, M.F., ceux qui ont de pareils amis !




A mesure que ces pauvres âmes s'approchent du ciel, elles semblent encore souffrir davantage.
Elles font comme Absalon : après être resté quelque temps en exil, il revient dans son pays, mais sans avoir la permission de voir son père qui l'aimait tendrement. Quand on lui annonça qu'il resterait près de son père, mais qu'il ne le verrait pas :
« Ah ! s'écria-t-il, je verrai les fenêtres et les jardins de mon père, et je ne le verrai pas lui-même ? Dites-lui que j'aime mieux mourir, que de rester ici sans avoir le bonheur de le voir. Dites-lui que ce n'est pas assez de m'avoir pardonné ; mais qu'il faut encore qu'il m'accorde le bonheur de le voir. »

De même aussi ces pauvres âmes se voyant près de sortir de leur exil, leur amour pour Dieu, le désir de le posséder deviennent si ardents, qu'elles semblent ne plus pouvoir y résister.
« Seigneur, s'écrient-elles, regardez-nous des yeux de votre miséricorde, nous voilà à la fin de nos souffrances.

Oh ! que vous êtes heureux, nous crient-elles du fond des flammes qui les brûlent, vous qui pouvez encore éviter ces tourments !... »



Il me semble encore entendre ces pauvres âmes qui n'ont ni parents ni amis :
« Ah ! s'il vous reste encore quelque peu de charité, ayez pitié de nous, qui, depuis tant d'années, sommes abandonnées dans ces feux allumés par la justice de Dieu ! Oh ! si vous pouviez comprendre la grandeur de nos souffrances, vous ne nous abandonneriez pas comme vous le faites ! Mon Dieu ! personne n'aura-t-il donc compassion de nous ? »




Il est certain, M.F., que ces pauvres âmes ne peuvent rien pour elles-mêmes, mais elles peuvent beaucoup pour nous.
Cela est si vrai qu'il n'y a presque personne qui ait invoqué les âmes du purgatoire, sans avoir obtenu la grâce demandée.



Cela n'est pas difficile à comprendre : si les saints qui sont dans le ciel et n'ont pas besoin de nous, s'intéressent à notre salut, combien plus encore les âmes du purgatoire, qui reçoivent nos bienfaits spirituels à proportion de notre sainteté.

« Ne refusez pas cette grâce, Seigneur, disent-elles, à ces chrétiens qui donnent tous leurs soins à nous tirer des flammes ! »
Une mère pourrait-elle refuser de demander au bon Dieu une grâce pour des enfants qu'elle a aimés et qui prient pour sa délivrance ? Un pasteur, qui, pendant sa vie, n'aura eu que du zèle pour le salut de ses paroissiens, pourra-t-il ne pas demander pour eux, même en purgatoire, les grâces dont ils ont besoin pour se sauver ?

Oui, M.F., toutes les fois que nous aurons quelque grâce à demander, adressons-nous avec confiance à ces saintes âmes, et nous sommes sûrs de l'obtenir.



Quel bonheur pour nous d'avoir, dans la dévotion aux âmes du purgatoire, un moyen si excellent pour nous assurer le ciel !

Voulons-nous demander au bon Dieu la douleur de nos péchés ? Adressons-nous à ces âmes, qui, depuis tant d'années, pleurent dans les flammes ceux qu'elles ont commis. Voulons-nous demander au bon Dieu le don de la persévérance ? Invoquons-les, M.F., elles en sentent tout le prix ; car il n'y a que ceux qui persévèrent qui verront le bon Dieu.


Dans nos maladies, dans nos chagrins, tournons nos prières vers le purgatoire, elles obtiendront leur effet.




http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 7:02


Saint Curé d'Ars, sur le Purgatoire

2 novembre
Commémoration des morts
( Premier Sermon )

( 8 )


Que conclure de tout cela, M.F. ?
Le voici.

Il est certain qu'il y a très peu d'élus qui n'aient passé par les flammes du purgatoire, et que les peines qu'on y endure sont au-delà de ce que nous pourrons jamais comprendre.


Il est certain encore que nous avons entre les mains tout ce qu'il faut pour soulager les âmes du purgatoire, c'est-à-dire nos prières, nos pénitences, nos aumônes et surtout la sainte Messe ; et enfin, nous sommes sûrs que ces âmes étant pleines de charité, elles nous obtiendront mille fois plus que nous ne leur donnerons.



Si un jour nous sommes dans le purgatoire, ces âmes ne manqueront pas de demander au bon Dieu la même grâce que nous aurons obtenue pour elles ; car elles ont senti combien l'on souffre dans ce lieu et combien est cruelle la séparation de Dieu.


Donnons quelques instants, pendant cette octave, à une oeuvre si bien placée.
Combien vont aller au ciel par la sainte Messe et nos prières !...

Que chacun de nous pense à ses propres parents, et à toutes les pauvres âmes délaissées depuis de longues années.


Oui, M.F., offrons toutes nos actions pour les soulager. Nous plairons ainsi à Dieu, qui désire tant les délivrer, et nous leur procurerons le bonheur de la jouissance de Dieu même.
C'est ce que je vous souhaite.



http://livres-mystiques.com/partieTEXTES/Ars/Sermons/tome4/10desmorts.htm


Prières et Neuvaine pour les âmes du Purgatoire :
http://forumarchedemarie.forumperso.com/t5934-prieres-et-neuvaine-pour-les-ames-du-purgatoire

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Rémi le Lun 4 Juin 2012 - 13:27

Merci Amazone pour ce fil sur le purgatoire.

Pour éviter de séjourner longtemps dans le purgatoire, Dieu met à notre disposition les indulgences qui nous enlèvent les peines du au péché.

Voir sur ce lien pour les mettre en pratique.

http://forumarchedemarie.forumperso.com/t3171-dates-specifiques-de-l-annee-pour-le-gain-d-indulgences-plenieres

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 17:45

@Rémi a écrit:Pour éviter de séjourner longtemps dans le purgatoire, Dieu met à notre disposition les indulgences qui nous enlèvent les peines du au péché.

Voir sur ce lien pour les mettre en pratique.

http://forumarchedemarie.forumperso.com/t3171-dates-specifiques-de-l-annee-pour-le-gain-d-indulgences-plenieres
Merci Rémi cheers

Et merci à tous ceux qui participeront à ce fil sur le Purgatoire.

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 20:05


Padre Pio et le Purgatoire



Padre Pio encourage à prier pour les âmes du purgatoire et pour les pécheurs



LA COMMUNION DES SAINTS

Padre Pio avait l'habitude de recommander à ses fils spirituels la dévotion aux âmes du purgatoire.

Il suggérait de prier souvent pour les esprits trépassés qui se trouvent encore dans un état de purification et de leur demander des grâces et des faveurs.

Il disait que puisqu'ils se trouvaient dans une condition de souffrances en attente de la béatitude, ils appréciaient grandement l'aide des prières des vivants et qu'ils se souviendraient avec une grande sollicitude de leurs bienfaiteurs. (...)




Cleonice Morcaldi nous a également laissé ce témoignage lumineux
" Un jour, en confession, je dis au Père :
- " Je remets entre vos mains toutes mes prières : servez-vous pour les âmes du purgatoire que vous connaissez."
Padre Pio me répondit :
-"Pourquoi ne penses-tu pas à ton papa ?"
- " Il y avait 8 ans que mon père était mort et, inquiète, je lui demandai : "Il est encore au purgatoire ?"

Voyant ma douleur, Padre Pio regretta presque de m'avoir dit cette phrase, mais il me répondit tout de même :
"OUI".
"Quelles prières dois-je faire pour l'en sortir ?", lui demandai-je.
"Toute prière est bonne, me dit-il. Le chapelet, le chemin de croix, des actes de charité envers son prochain et même la méditation;"

"Je commençai à prier pour mon papa, pour qui je n'avais plus prié depuis longtemps. Nous étions presque à Pâques. Le vendredi saint, dans l'église de l'Addolorata, le père m'inspira de dire un chapelet.
Quand j'eus terminé, je ressentis une grande joie dans mon coeur. Le jour de Pâques, j'allai me confesser au père et lui demandai :
-" Père, mon papa souffre t-il beaucoup au purgatoire ?"
" Mais qui t'a dit qu'il était au purgatoire ?" me dit-il.
"Mais, c'est vous qui me l'avez dit", répondis-je.
"Ah oui" me dit-il, maintenant je te dis qu'il n'y est plus. Samedi saint, quand Jésus est ressuscité, il est parti avec lui au ciel "




Padre Pio conseille de demander la grâce de passer de notre lit de mort au paradis


Question à Padre Pio:
-- Pour les âmes du purgatoire, vaut-il mieux offrir le chapelet ou le chemin de croix ?
-- L'un et l'autre. Réfléchis également sur le fait que les indulgences n'auraient pas existé sans la passion de Jésus.
- Je demande à Dieu de le faire ici, le purgatoire. dit Cléonice
- Moi aussi je demande cette grâce. Ce n'est pas à celui qui commence, mais à celui qui finit que Jésus accordera la récompense.
- Comment dois-je faire le purgatoire, ici sur la terre, pour aller tout de suite au ciel ? (Cléonice)
- En acceptant tout des mains de Dieu. En lui offrant tout avec amour et action de grâces, car il nous donne la possibilité de passer de notre lit de mort au paradis.
- Aide moi à faire le purgatoire. (Cléonice)
- C'est mieux pour nous, et c'est plus parfait de le faire ici-bas : en souffrant par amour, on glorifie le Seigneur, son amour, sa miséricorde.
En souffrant au purgatoire, on glorifie sa justice. Mais la justice suppose la faute. Je préfère glorifier son amour ici-bas.


http://www.rosaire-de-marie.fr/saint-pio-et-les-ames-du-purgatoire.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 20:29


Padre Pio et le Purgatoire


( 2 )

Apparitions d'âmes du Purgatoire dans la vie de Padre Pio



"Fioretti de Padre Pio" de Pascal Cataneo, éditeur médiaspaul
chap.7 p.147. Mendiants de l'au-delà




1ère apparition d'âmes du purgatoire au Padre Pio
Quatre capucins morts silencieux près de la cheminée



Padre Pio fit ce récit aux "fratini" (jeunes garçons éduqués par les capucins), un soir de février 1922, à san giovanni rotondo :
" Maintenant, écoutez ce qui m'est arrivé voici quelques jours : descendu un soir près du feu (le foyer de la communauté) pour m'y réchauffer, j'eus la surprise d'y trouver quatre religieux que je n'avais jamais vus, assis à coté de la cheminée, avec le capuchon baissé, et silencieux. je leur adresse le salut habituel :
" Loué soit jésus-christ ".


Aucun ne me répond.
Étonné, je les regarde attentivement pour savoir qui ils sont, mais je ne les reconnais pas. Je reste debout quelques minutes, tout en les observant, et ils me paraissent souffrir.
Je les salue de nouveau sans obtenir de réponse.


"J'allai alors demander si des confrères de passages étaient là. le père supérieur me répondit :
" Padre Pio, qui monterait jusqu'ici par ce mauvais temps ?
- Père gardien, en bas, auprès de notre feu, il y a quatre capucins assis sur les bancs, avec leurs capuchons baissés, et qui se chauffent. Je les ai salués, mais ils n'ont pas répondu. Je les ai regardés attentivement et n'en ai reconnu aucun. Je ne sais pas qui ils sont. "
Le père gardien s'écria :
" Serait-il possible que des frères de passage soient arrivés sans que je le sache ? Allons voir ! ".
Mais auprès du feu nous ne trouvâmes personne.


Je compris alors qu'il devait s'agir de quatre religieux défunts qui subissaient leur purgatoire en ce lieu ou ils avaient offensé le seigneur.
Je suis alors resté toute la nuit en prières devant le Saint Sacrement pour leur délivrance
."



http://www.rosaire-de-marie.fr/saint-pio-et-les-ames-du-purgatoire.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 20:36


Padre Pio et le Purgatoire


( 3 )


2ème apparition d'âmes du purgatoire au Padre Pio
Le mendiant brûlé vif par sa cigarette pendant son sommeil




Padre Pio fit cet autre récit à Mgr Costa, évêque de Melfi, un après-midi de mai 1922 :

(...) " Par un après-midi d'hiver, Assunta di Tommaso, soeur de Padre Paolino, arriva au couvent. Elle venait voir son frère pour quelques jours. Il avait neigé abondamment. (...)

" Il demanda à quelques « fratini » d'installer un lit de camp et d'allumer du feu dans la cheminée pour réchauffer la pièce.
Après le dîner, après avoir installé les garçons au dortoir, Padre Paolino dit à sa soeur :
« je vais réciter le chapelet à l'église. Tu n'as qu'à bavarder avec Padre Pio. »
- " Non, j'y vais aussi."
En sortant, ils fermèrent la porte et je restai seul auprès de la cheminée . J'étais en train de prier, les yeux mi-clos, quand la porte s'ouvrit.


Je vis alors un vieillard enveloppé dans un manteau, semblable à ceux que portaient les paysans de San Giovanni Rotondo.
Il vint s'asseoir près de moi. Je le regardai, mais sans me demander comment il avait pu entrer dans le couvent à cette heure.

" Qui es tu, que veux tu ? lui dis-je.
- Padre Pio, je suis Pietro Di Mauro, fils de feu Nicolas, surnommé Precoco. "
Puis il ajouta :
"Je suis mort dans ce couvent, le 18 septembre 1908, dans la cellule n°4, quand il y avait encore ici un asile pour les mendiants. Un soir, sur mon lit, je me suis endormi en fumant une cigarette encore allumée. Elle a mis le feu à la paillasse, je suis mort asphyxié et brûlé.
Je suis encore en purgatoire. J'ai besoin d'une sainte messe pour être délivré. Le seigneur m'a permis de venir vous demander votre aide."

" Sois tranquille, lui dis-je, demain je célèbrerai ma messe pour ta délivrance."

" Je me levai et l'accompagnai jusqu'au portail du couvent pour le faire sortir. A ce moment, je me rendis compte que ce portail était fermé et barricadé. Je l'ouvris et renvoyai le vieillard. La lune éclairait comme en plein jour la place recouverte de neige. Quand je ne le vis plus devant moi, saisi de crainte, je refermai le portail, revins dans le parloir et me sentis défaillir.


Padre Paolino et sa soeur revinrent après avoir dit le chapelet.
En me voyant blême, décoloré, ils crurent à un malaise. Après avoir souhaité une bonne nuit à Assuna, Padre Paolino m'accompagna à ma cellule. Mais je ne soufflai mot de l'apparition du défunt.

"Quelques jours après le départ d'Assunta, Padre Paolino voulut savoir ce qui m'était arrivé le soir ou je m'étais senti mal.
Je lui avouai jusqu'aux moindres détails de cette apparition d'outre-tombe, et j'ajoutai :
" Ce soir là , je ne pouvais pas dire en présence de ta soeur qu'un défunt m'était apparu, car elle n'aurait pas voulu dormir dans cette pièce"...

Padre Paolino voulu vérifier ce qui concernait ce mendiant. Après avoir tout noté, il se rendit au bureau de l'état civil de la commune, et il eut confirmation de tout ce que Padre Pio lui avait raconté.


http://www.rosaire-de-marie.fr/saint-pio-et-les-ames-du-purgatoire.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 20:48


Padre Pio et le Purgatoire


( 4 )



3ème apparition d'âmes du purgatoire au Padre Pio
Apparition d'un novice dans le choeur de l'église



Un autre récit de Padre Pio rapporte l'apparition d'un novice.

Il priait un soir dans le choeur quand il fut intrigué par un remue-ménage autour de l'autel. Croyant que quelqu'un était entré dans l'église avec de mauvaises intentions, il demanda :
"Qui est-là ?"
Pas de réponse. Le père se remit en prières, supposant que c'était le vent, mais le bruit se fit à nouveau entendre.
Padre Pio s'approcha alors de la grille du choeur, regarda le maitre-autel et aperçut la silhouette d'un jeune novice en train de faire du nettoyage. Il lui dit :
"Que fais-tu là-bas ?
- Je suis en train de nettoyer.
-. Mais comment peux-tu faire cela dans l'obscurité ?"
Et le novice répondit :
" Je suis un novice capucin qui fait ici son purgatoire. J'ai besoin de secours."
Puis il disparut. Le lendemain, Padre Pio vint à son aide en célèbrant la messe pour lui.



Padre Pio


"Rappelons nous que demain c'est la fête de Notre-Dame du Carmel, protectrice tout spécialement des âmes du purgatoires. Par conséquent, rappelons à cette mère les saintes âmes du purgatoire.

Qui d'entre nous n'a pas de personnes chère et qui sait combien de ceux qui nous sont chers souffrent au purgatoire et, peut-être, aussi par notre faute ?

Rappelons donc à cette maman de leur venir en aide, de soulager leur peine, le feu qui les tourmente.

Si nous pratiquons cette charité, à notre tour, s'il nous arrive, que Dieu nous l'épargne !, de descendre nous aussi au purgatoire, le Seigneur fera d'autres âmes qui nous viendront en aide."

http://www.rosaire-de-marie.fr/saint-pio-et-les-ames-du-purgatoire.htm

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Lun 4 Juin 2012 - 21:01


Saint Michel Archange et le Purgatoire et la Protection de Saint Michel en faveur des âmes du Purgatoire
:

http://forumarchedemarie.forumperso.com/t5934-prieres-et-neuvaine-pour-les-ames-du-purgatoire#37551

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Le moine le Lun 4 Juin 2012 - 21:54

Bonsoir à tous,


j'ignore si vous avez parler de Maria Simma :

http://parousie.over-blog.fr/article-21775098.html ( patienter quelques secondes pour que la page se charge )

J'ai lu le livre et écouter la cassette c'est très bien.
avatar
Le moine

Date d'inscription : 28/01/2009

HTTP://WWW.FORUM-RELIGIONS.COM

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Mer 6 Juin 2012 - 21:44


Merci Le Moine Very Happy


Dernière édition par Amazone le Ven 1 Fév 2013 - 21:40, édité 1 fois

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Mer 6 Juin 2012 - 22:08


Visions du Purgatoire par Sainte Françoise Romaine

( 1 )

Après les visions susdites (de l'Enfer), la servante de Dieu fut conduite à celle du purgatoire dont la distribution est la même que celle de l'enfer.

En approchant de ce triste lieu, elle lut ces paroles écrites sur la porte :
«C'est ici le purgatoire, lieu d'espérance, où les âmes attendent l’accomplissement de leur désir».
L’ange Raphaël lui fit voir les trois parties de cette demeure ; et voici ce qu'elle y vit :

Dans la partie la plus basse brûle un feu qui donne de la lumière, dissemblable en cela à celui de l'enfer, qui est noir et sans aucune clarté. Ce feu est très ardent et d'une couleur rouge.
C'est là que sont punies les âmes redevables à la justice divine de la peine temporelle qu'elles méritèrent par de grands péchés ; et le feu les tourmente plus ou moins rigoureusement, selon la qualité et la quantité de leurs dettes.

L'ange lui dit que, sept années de souffrances dans cette partie intérieure, correspondent à celle temporelle méritée par un seul péché mortel.



A la gauche de ces âmes, mais hors du purgatoire, Françoise vit les démons qui les tentaient pendant la vie, et elle observa que ces pauvres âmes souffraient beaucoup de leur vision, et des reproches qu'ils ne cessaient de leur faire entendre.
«Vous avez mieux aimé, leur disaient-ils, suivre nos illusions et nos persuasions, que les préceptes de l’Évangile. Vous avez eu la folie d'offenser Celui à qui vous étiez redevable de votre création et rédemption. Demeurez ici maintenant pour expier vos ingratitudes».
Du reste, le pouvoir des démons sur ces âmes se borne à ces deux choses : à les affliger par leurs reproches et par leur horrible aspect.



Ces âmes, placées dans le feu du purgatoire inférieur, acquiescent humblement à la justice divine ; néanmoins, la rigueur des peines qu'elles endurent leur arrache des gémissements que personne en cette vie ne saurait comprendre.

Elles acquiescent à la volonté de leur juge, parce qu'elles comprennent parfaitement l'équité des tourments qu'elles endurent.
Or, cet acquiescement, est cause que Dieu prête l'oreille à leurs plaintes, qu'Il en est touché et leur donne quelques consolations. Il ne les arrache pas pour cela aux flammes qui les brûlent, mais Il leur fait trouver dans leur soumission même, une sorte de rafraîchissement, ainsi que dans la pensée qu’elles arriveront bientôt à la gloire éternelle.

Elles connaissent non seulement leurs propres péchés, mais encore ceux des autres âmes qui souffrent avec elles, et toutes sont contentes de la justice punitive de Dieu, qui s'exerce avec tant d'équité.



http://www.rosaire-de-marie.fr/Enfer.htm#purgatoire

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Mer 6 Juin 2012 - 22:10


Visions du Purgatoire par Sainte Françoise Romaine

( 2 )


Lorsqu'un ange gardien a conduit dans ce purgatoire inférieur l'âme qui lui était confiée, il se place en dehors de la prison, au côté droit de la porte, tandis que le mauvais ange se place au côté gauche ; et il se tient là jusqu'à ce que cette âme entièrement purifiée, devienne libre de monter au ciel.

C'est lui qui recueille les suffrages offerts pour elle sur la terre, et les présente à la justice de Dieu, qui les lui rend, afin qu'il les applique à cette pauvre âme, comme un remède qui adoucit ses maux.
Il présente également à Dieu toutes les bonnes œuvres qu’elle a faites pendant sa vie mortelle tandis que le mauvais ange rappelle sans cesse les péchés qu'elle a commis, à la justice du Seigneur.


Lorsqu'une âme a fait des legs pieux avant son trépas, Dieu, dans Sa bonté, les accepte sur-le-champ et les récompense, quand même ils ne recevraient pas leur exécution par la faute de ceux qui en étaient chargés. Cependant, si elle a renvoyé ces bonnes œuvres après sa mort, par affection pour ses richesses, Dieu ne la récompense qu'à l'expiration du temps déterminé par elle pour leur accomplissement.




Ce purgatoire inférieur se divise en trois prisons séparées, où le feu n'a pas une égale ardeur ; il est plus brûlant dans la première que dans la seconde, et dans la seconde que dans la troisième.

Or, la première est destinée aux religieux et aux prêtres, eussent-ils commis de moindres péchés que les séculiers, parce qu'ils ont eu plus de lumières et n'ont pas honoré leur dignité comme ils le devaient.
Françoise vit dans ce cachot un prêtre fort pieux, mais qui avait trop contenté son appétit dans l'usage des aliments.

La seconde prison est la demeure des religieux et des clercs qui ne furent pas honorés du sacerdoce.

Dans la troisième, sont renfermées les âmes séculières qui commirent des péchés mortels et ne les expièrent pas pendant la vie.

Les tourments ne sont pourtant pas égaux dans chacune de ces prisons ; ils sont plus ou moins cruels selon la mesure des dettes et la qualité des personnes. Les supérieurs y souffrent davantage que les inférieurs ; selon qu'une âme est plus ou moins coupable, les supplices sont plus ou moins cruels, et leur durée plus ou moins longue.




http://www.rosaire-de-marie.fr/Enfer.htm#purgatoire

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Mer 6 Juin 2012 - 22:14


Visions du Purgatoire par Sainte Françoise Romaine

( 3 )


Après avoir considéré le purgatoire inférieur, Françoise fut conduite à la vision du purgatoire intermédiaire.

Or, il se partage, comme l'autre, en trois parties, dont la première est un lac d'eau glacée, la seconde un lac de poix fondue, mêlée d'huile bouillante, et la troisième un lac de métaux liquéfiés.


C'est dans ce purgatoire que sont logées les âmes, qui ne commirent pas de péchés assez graves pour mériter d'être placées dans le purgatoire inférieur.
Ce sont donc les péchés véniels qui conduisent à ce purgatoire intermédiaire.


Or, il y a dans cette prison trente-huit anges qui sont sans cesse occupés à transvaser, ces pauvres âmes d'un lac dans l'autre, ce qu'ils font avec des manières très gracieuses et une grande charité.
Ces anges ne sont pas pris parmi leurs anges gardiens ; ce sont d'autres anges que la bonté de Dieu a chargés de ce ministère. J'attribue leur mission à la bonté de Dieu parce que leur présence est pour ces âmes d'une grande consolation.




La servante de Dieu reçut dans cette vision plusieurs lumières sur l'application des suffrages que les vivants offrent pour les morts, qui méritent bien d'être communiquées.


Elle connut 1° que les messes, indulgences accordées, et bonnes œuvres offertes pour certaines âmes par leurs parents et amis, ne leur sont pas intégralement appliquées ; elles en reçoivent bien la meilleure part, mais le reste est réparti entre toutes les âmes du purgatoire.


Françoise connut 2° que ces offrandes, faites par erreur à des âmes qui sont en paradis, profitent d'abord à ceux qui les font, et ensuite aux âmes du purgatoire.


Elle connut 3° que ces mêmes secours adressés par les vivants à des âmes qu'ils croient en voie de salut, et qui sont réprouvées, entrent intégralement dans les trésors de leurs auteurs, parce que, ni les damnés ne peuvent en profiter, ni Dieu ne permet qu'elles soient appliquées aux âmes du purgatoire.


Il est à remarquer que Françoise, au sortir d'une de ces visions, qui avait duré environ deux heures, crut y avoir employé un temps fort considérable.
Il résulte donc de là que le temps qui semble passer vite sur la terre, parait bien long dans l'éternité.



http://www.rosaire-de-marie.fr/Enfer.htm#purgatoire

Vous trouverez sur le même lien, l'intégralité des visions de l'Enfer et du Paradis, en plus du Purgatoire, par Sainte Françoise Romaine.

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Sam 20 Juil 2013 - 20:39


Le Purgatoire et le Saint Curé d'Ars



LE CURE D' ARS par  l'Abbé Bernard Nodet

Le curé d'Ars et le purgatoire


"L'oeuvre de chacun deviendra manifeste, le jour le fera connaitre, car il doit se révéler dans le feu, et c'est feu qui éprouvera la qualité de l'oeuvre de chacun"  - 1 Cor. 3, 13


Quand on meurt, on est souvent comme une lame de fer rouillé qu'il faut mettre au feu.

Oh ! si l'on savait combien nous pouvons obtenir de grâces par le moyen des âmes de purgatoire, elles ne seraient pas oubliées !

La pratique de la prière pour la délivrance du Purgatoire est, après celle pour la conversion des pêcheurs, la plus agréable à Dieu.

Les âmes du Purgatoire ne peuvent rien pour elles-mêmes, mais elles peuvent beaucoup pour leurs bienfaiteurs.



Ayant un jour entendu un prédicateur peindre très vivement la désolation de ces âmes, répéter leurs cris de douleur, les lamentations qu'il les supposait adresser aux vivants, le Curé d'Ars après le sermon le reprit doucement en lui disant qu'il s'était écarté de la vérité, que ces âmes connaissaient la justice de Dieu, y étaient soumises et souffraient avec résignation.

Voici un exemple donné par le Curé d'ARS à ses paroissiens à propos de la messe:

"Mes enfants, un bon prêtre [il s'agit du curé d'Ars lui même] avait eu le malheur de perdre un ami qu'il chérissait tendrement, aussi priait-il beaucoup pour le repos de son âme.

Un jour, Dieu lui fit connaitre qu'il était au Purgatoire et qu'il souffrait horriblement.
Ce saint prêtre ne crut rien faire de mieux que d'offrir le Saint Sacrifice de la messe pour son cher défunt. Au moment de la consécration, il prit l'hostie entre ses doigt et dit :

"Père Saint et Eternel, faisons un échange ; vous tenez l’âme de mon ami qui est en Purgatoire et moi je tiens le corps de votre fils qui est entre mes mains.
Père bon et miséricordieux, délivrez mon ami et je vous offre votre Fils avec tous les mérites de sa mort et de sa passion".

Sa demande fut exaucée.

En effet, au moment de l'élévation, il vit l’âme de son ami, toute rayonnante de gloire, qui montait au Ciel : Dieu avait accepté l'échange.

Mes enfants, quand nous voulons délivrer du Purgatoire une âme qui nous est chère, faisons de même.
Offrons à Dieu, par le Saint Sacrifice, son bien-aimé Fils, avec tous les mérites de sa mort et de sa passion. Il ne pourra rien nous refuser.

http://jesusmarie.free.fr/purgatoire_cure_d_ars.html

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Mer 24 Juil 2013 - 14:18

Un Saint a dit que si tous les Catholiques priaient pour les âmes du Purgatoire, il serait presque toujours vide.


Un excellent texte sur Saint Padre Pio et les âmes du Purgatoire, avec des petites histoires sur les âmes qui lui ont demandé de l'aide, et les conseils du Saint pour aller directement au Ciel  :


http://jesusmarie.free.fr/purgatoire_padre_pio.html

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par mariejesus le Mer 24 Juil 2013 - 15:42

Comment est-il possible de le vider car il y a des âmes presque tout les jours je suppose ?

Fraternellement
avatar
mariejesus

Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par edelweiss le Mer 24 Juil 2013 - 16:03

Une petite question très précise.
Où avez vous vu parler du purgatoire dans les Saintes Ecritures ? Chapitre et verset
Cherchez et vous ne trouverez pas

A la mort il y a deux destinations soit le ciel soit l'enfer
L'âme installée en enfer n'en sort jamais et y est pour l'éternité
Le purgatoire n'est pas une troisième destination possible pour les moins méchants
Ceux qui ne méritent ni l'enfer ni le ciel

Les âmes au purgatoire sont en fait sur le chemin du ciel mais elles sont trop pécheresses pour entrer directement dans la présence de Dieu. Elles expient donc leurs fautes avant d'entrer au ciel pour être dignes du Seigneur.
C'est simplement un lieu de passage de purification avant le ciel.

Une grave erreur est de penser que le purgatoire évite l'enfer
Le purgatoire prépare simplement à l'entrée au ciel
L'enfer est une destination directe sans possibilité d'expier au purgatoire la moindre faute.

Il est impossible de passer du purgatoire à l'enfer
Il est impossible de passer de l'enfer au purgatoire
C'est le ciel avec un passage au purgatoire pour expier ses péchés
ou c'est la descente aux enfers pour l'éternité sans aucune chance d'en sortir
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Invité le Mer 24 Juil 2013 - 20:29



Moi je crois que les Saint(es) ne sont pas des Menteur(es)....prêtre soeur 

http://jesusmarie.free.fr/purgatoire.html

http://jesusmarie.free.fr/purgatoire_padre_pio.html

Personne ne force personne à croire....

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par mariejesus le Mer 24 Juil 2013 - 21:21

J'ai déjà révé de padre pio à trois reprises.

Merci Jess.

Fraternellement
avatar
mariejesus

Date d'inscription : 02/02/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Jeu 25 Juil 2013 - 16:47

Merci Jess Wink Marie 


Edelweiss, pourtant la Bible en parle (Les versets sont plus loin).

Le mot "grand-mère" n'est pas non plus dans la Bible, pourtant les grands-mères existent.
Nier le Purgatoire et tout l'Enseignement de Dieu, ce sont les refrains habituels des ennemis de notre Eglise qui brandissent sans cesse la Bible sans la comprendre...
Bible qui est inspirée par la Parole de Dieu mais un livre n'est pas un Dieu, elle n'a pas à être idolâtrée pas comme les sectes le font afin d'imposer leurs idées hérétiques et fausses...


La Parole de Dieu est Vivante et pas enfermée ou inerte car Dieu est Vivant.

2 Timothée 2:8
Souviens-toi de Jésus Christ ressuscité d'entre les morts, issu de la race de David, selon l'Evangile que j'annonce 9 et pour lequel je souffre jusqu'à être enchaîné comme un malfaiteur. Mais la parole de Dieu n'est pas enchaînée !



Les ennemis de Dieu vont même jusqu'à dire de ne pas prier pour les morts, de ne pas prier  le Rosaire ou pour les âmes du Purgatoire, ou de ne pas porter de Croix bénie, cette Croix qui nous Sauve, etc car la liste est grande pour tenter de détruire la Foi.
Qui d'autre que le démon voudrait imposer de telles idées antéchrists.



Le Purgatoire est une vérité de Foi, et "heureusement" que le Purgatoire existe, car rien de souillé n'entre au Ciel.

Dogme de l'Eglise
54) Sur l’existence du Purgatoire : L’existence du Purgatoire est une vérité de foi.  
http://forumarchedemarie.forumperso.com/t6913-dogmes-de-la-sainte-eglise-catholique?highlight=dogmes



Le Purgatoire dans la Bible


Certains péchés seront remis dans l'autre monde, ce qui prouve l'existence du Purgatoire :

Tout péché et blasphème sera remis aux hommes, mais le blasphème contre l’Esprit ne sera pas remis. Et quiconque aura dit une parole contre le Fils de l’homme, cela lui sera remis ; mais quiconque aura parlé contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera remis ni en ce monde ni dans l’autre (Mt 12, 31-32)


Purification par le feu après cette vie :

l'oeuvre de chacun deviendra manifeste; le Jour, en effet, la fera connaître, car il doit se révéler dans le feu, et c'est ce feu qui éprouvera la qualité de l'oeuvre de chacun.
Si l'oeuvre bâtie sur le fondement subsiste, l'ouvrier recevra une récompense;
 si son oeuvre est consumée, il en subira la perte; quant à lui, il sera sauvé, mais comme à travers le feu.
(1 Corinthiens 3, 13, 14, 15)


Sortir du Purgatoire après avoir payé toutes les dettes, tous les péchés :

Matthieu 5, 25 Hâte-toi de t'accorder avec ton adversaire, tant que tu es encore avec lui sur le chemin, de peur que l'adversaire ne te livre au juge, et le juge au garde, et qu'on ne te jette en prison.
Matthieu 5, 26 En vérité, je te le dis : tu ne sortiras pas de là, que tu n'aies rendu jusqu'au dernier sou.



Messes et prières pour les morts
:

   «  Puis, ayant fait une collecte d'environ 2 000 drachmes, il l'envoya à Jérusalem afin qu'on offrît un sacrifice pour le péché, agissant fort bien et noblement d'après le concept de la résurrection. Car, s'il n'avait pas espéré que les soldats tombés dussent ressusciter, il était superflu et sot de prier pour les morts, et s'il envisageait qu'une très belle récompense est réservée à ceux qui s'endorment dans la piété, c'était là une pensée sainte et pieuse. Voilà pourquoi il fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu'ils fussent délivrés de leur péché.  »  Maccabées , 2, 12: 43-45

Etc etc etc

D'autres ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Purgatoire#.C3.89critures

http://jesusmarie.free.fr/purgatoire.html

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par edelweiss le Jeu 25 Juil 2013 - 22:31

Amazone relisez mon texte. Je ne dis pas que le purgatoire n'existe pas. Je dis simplement que ce n'est pas un troisième lieu de destination (ciel, enfer, purgatoire).
A la mort la destination est soit le ciel ou soit l'enfer et il n'y a pas une issue de secours pour les méchants qui serait le purgatoire.
Vous ne pouvez pas prier pour un mort en enfer. Il y est et il y reste pour l'éternité

Vous priez seulement pour les morts qui vont au ciel et qui sont arrêtés au purgatoire (temps de purification pour purger ses fautes)

Il y a deux chemins à la mort : le ciel ou l'enfer et pas un troisième
Ceux destinés pour le ciel font une halte au purgatoire plus ou moins longue mais la fin de leur voyage est le ciel
Le purgatoire est un arrêt de purification plus ou moins long et plus ou moins terrible avant de continuer son chemin vers le ciel

Le livre des Maccabées dit :
il fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu'ils fussent délivrés de leur péché.  »  Maccabées , 2, 12: 43-45
Ce verset parle de la prière pour les morts mais où voyez vous le mot purgatoire ?
En plus le livre des maccabées n'est pas utilisé dans la tradition juive et il n'est pas dans certaines bibles.

Jésus a dit au bandit sur la croix à côté de Lui "Aujourd'hui tu seras avec moi au paradis" C'était pas un saint mais il n'a pas été expédié au purgatoire mais directement au paradis.
Pourquoi ? Il s'est repenti de son péché avec foi et amour.

Il ne faut donc pas imaginer ce lieu de passage alors que Jésus n'en a jamais parlé.
Ce que nous savons à son sujet n'est que le fruit de révélations personnelles

Mais la majorité d'entre nous passera au purgatoire avant d'entrer dans la gloire de Dieu
avatar
edelweiss

Date d'inscription : 17/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Amazone le Sam 27 Juil 2013 - 17:03

Non vous ne le dites pas, en effet, mais vous dites que la Bible n'en parle pas, pourtant elle en parle. Tout comme notre Seigneur Jésus, car le Purgatoire est un lieu qui existe, temporaire puisqu'on a la promesse d'aller ensuite au Ciel.


Le livre des Maccabées et le mot Purgatoire :

Comme dit précédemment, le mot grand-mère non plus n'est pas dans la Bible, pourtant les grands-mères existent et sont décrites.
Le mot Trinité non plus, et les sectes s'en servent pour mépriser Dieu Sainte Trinité.
Le mot à mot est à éviter, ça conduit à de graves dérives sectaires d'individus vides qui ne peuvent pas comprendre la Bible.



 Le livre des Maccabées est utilisé par les Catholiques, nous ne sommes pas juifs ni protestants mais Catholiques, et l'Eglise Catholique est l'Eglise de notre Seigneur Jésus Christ.
Les sectes suppriment certains Livres de la Bible car les gourous et hérétiques sont incapables d'y justifier leurs mensonges à cause de nombreux versets qui ne collent pas à leur doctrine qui ne vient pas de Dieu.

Et que dire du merveilleux Livre de la Sagesse qui révèle tant de vérités, mais que les sectes refusent, et on comprend pourquoi quand on connait ce Livre.


La Bible  :
http://lire.la-bible.net/
http://www.aelf.org/bible-liturgie



Le bon larron sur la croix aux côtés de notre Sauveur Jésus Crucifié :

Pourquoi le bon larron aurait  besoin d'aller au Purgatoire après la terrible souffrance de la Croix...
Cette souffrance est impossible à supporter d'après certains spécialistes, sa purification est faite mais même sans cela, comme vous le dites, il a la Foi et l'amour, et  notre Seigneur Jésus peut grâcier qui Il veut.


En espérant que par "foi et amour", vous ne sous-entendiez pas comme les protestants  que seule la Foi sauve car c'est faux (Jacques chapitre 2). Sans les oeuvres la Foi est vaine et morte.

Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les oeuvres est inutile ? (Jacques 2:20)
Comme le corps sans âme est mort, de même la foi sans les oeuvres est morte. (Jacques 2:26)

_________________
« Les tentations n'ont aucune prise sur un Chrétien dont le coeur est véritablement dévoué à la très Sainte Vierge Marie » (Saint Curé d'Ars)

« Toutes les misères viennent de ce que nous n’aimons pas la croix. C’est la crainte de la croix qui augmente nos croix »
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Purgatoire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum