La grande hérésie

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

La grande hérésie

Message par Annie le Jeu 14 Juin 2012 - 10:39

Rappel du premier message :

Il est intéressant de comparer les révélations de la sœur de la Nativité(fin du XVIIe-début du XIXe) avec d’autres textes d’auteurs chrétiens, ou avec les révélations d’autres mystiques… Cette comparaison montre clairement que nous sommes à la fin des Temps.

La sœur de la Nativité décrit les effets de « la grande hérésie » qui contient toutes les autres hérésies. Elle doit dévaster l’Eglise et préparer le règne de l’antéchrist. Ces révélations sont confirmées par l’histoire et coïncident, dans leurs parties non accomplies, avec d’autres prophéties. Cette hérésie est évidemment la spiritualité franc-maçonne, qui infiltre l’Eglise au moyen du modernisme.

Pour commencer, voici une définition de la FM qui circule sur Internet (sans que son auteur soit mentionné), qui souligne bien le caractère religieux de la FM :

La franc-maçonnerie est une secte religieuse qui, après quelques tâtonnements, s’organisa surtout en Europe, vers 1725. Elle professe une doctrine humanitaire internationale et se superpose aux autres religions
.
En tant que secte religieuse, la FM a bien les "compétences" pour créer des hérésies. Qu'on ne hurle pas au scandale en prétendant que la FM ne s'occupe que de la vie sociale laïque: il est évident à l'heure actuelle que ce n'est pas vrai.

Avant d’exposer les révélations de la sœur de la Nativité, il faut préciser que le développement de cette hérésie se fait en trois étapes :

Première étape : la FM crée le modernisme et commence à infiltrer l’Eglise. L’Eglise réagit et combat l’hérésie. Cette prophétie a été accomplie à la fin du XIXe siècle et au début du XXe.

Citation de saint Pie X (Motu Proprio Praestantia, 18 novembre 1907) :
Les modernistes sont les pires ennemis de l’Eglise, et le modernisme l’égout collecteur de toutes les hérésies .


Deuxième étape : nouvelle attaque du modernisme. Par le courant « progressiste », la foi de nombreux catholiques est alors « stérilisée » et vidée de toute notion de surnaturel. L’Incarnation, mystère central de la foi, est niée. Le Christ n’est plus Dieu. Par un pacte conclu directement avec le diable, les sectateurs assurent leur pouvoir. Cette prophétie est vraisemblablement accomplie depuis les années 80.

Le père Henri de Lubac en 1978 :
« En bien des cas, c’est un fait, quoiqu’il ne soit pas populaire de le dire : le Concile a été trahi. Il en est à cet égard du Concile, comme de l’Evangile, je suppose que plusieurs se gardent de le relire, l’un ou l’autre, pour n’avoir point trop à rougir de ce qu’ils enseignent en son nom… »

Dans Le Paysan de la Garonne (1966), Jacques Maritain écrit que le modernisme du temps de saint Pie X fut un simple rhume des foins au regard des dévastations de l’après-Concile !

Jean-Paul II, le 1er avril 1979 :
« L’homme contemporain découvre la menace d’une impassibilité spirituelle et même de la destruction de la conscience. Cette mort est quelque-chose de plus profond que le péché : c’est la mort du sens du péché. »

Troisième étape : le vide spirituel créé par cette fausse religion est habité par le démon. Une religion démoniaque apparaît, polluant même le catholicisme ; rapidement, elle est imposée par la force. L’Antéchrist fait alors son entrée.

Cette troisième étape est abondamment décrite par d’autres mystiques et par des documents des mondialistes… Et il semblerait que son achèvement soit très proche !

Dans le dossier qui suit, les révélations de la sœur de la Nativité sont tirées du texte suivant :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]



Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas


Re: La grande hérésie

Message par Annie le Dim 17 Juin 2012 - 18:55

Reprenons l'analyse des prophéties de la soeur de la Nativité... Je ne sais pas si ce rapport intéresse grand monde, mais c'est dommage, parce que nous arrivons à un moment intéressant: celui où les révélations semblent indiquer que l'antéchrist est déjà né, et adulte, mais encore caché...



Terrible soulèvement des précurseurs de
L’Antechrist contre l’Eglise.
Publication de leur maudite loi.
Annonce de l’Antechrist.

« […]

Je vois en Dieu qu’après avoir prêché le peuple avec une apparence de douceur, ils feront afficher des exemplaires de leur fausse loi dans les carrefours et aux poteaux des villes, et qu’ils les feront lire publiquement tant dans les villes que dans les campagnes. Ensuite ils décrieront et nieront tous les mystères de notre sainte religion, particulièrement celui de l’Incarnation du Verbe ; ils ridiculiseront les cérémonies de la sainte Eglise et les tourneront en dérision. Ils traiteront de fables les saints mystères et tous les sacrements. Ensuite ils publieront tous les genres de supplices dont on menacera tous ceux qui s’obstineront à suivre la loi de Notre Seigneur jésus-Christ.


Mais avant d’employer la rigueur, les démons paraîtront sous la figure d’anges de lumière pour annoncer leur Messie, l’Antechrist. Il sera aussi annoncé en même temps par les prétendus prophètes qui abonderont parmi ces impies magiciens. Cette annonce aura lieu quelques années avant la naissance de l’Antechrist ; (je vois en Dieu que ce sera comme deux ou trois ans auparavant). Je ne puis marquer ici tout ce qu’on dira d’outré sur la personne, la beauté, la puissance et les richesses de ce Messie attendu… les impies exhorteront les peuples à croire en lui et à renoncer à ce « faux prophète qui s’appelle Jésus ». Tous leurs stratagèmes et artifices dureront plusieurs années avant qu’ils usent de rigueur avec leurs troupes diaboliques de soldats.
__________________________________________________________________

La naissance de l'antéchrist a donc lieu avant que la violence soit systématiquement employée contre les Chrétiens. Mais à une époque où les cérémonies de l'Eglise sont tournées en dérision... Or, sous prétexte que chaque religion a le droit de s'exprimer, cela fait des années que la religion catholique est tournée en dérision, même dans les aumôneries des lycées... Quant aux menaces faites aux Chrétiens, elles sont réelles dans de nombreux pays communistes ou musulmans. Si nous n'en sommes pas encore là (chez nous, ces menaces sont réservées aux banlieues et aux fêtes décadentes de la musique rock satanique), c'est peut-être que ces persécutions étaient conditionnelles dans les pays de culture chrétienne, et que nous avons évité une révolution communiste chez nous par l'intercession de la Vierge Marie. Continuons à l'implorer pour adoucir les violences durant le règne de l'antéchrist!


Ce qui est intéressant, c’est l’annonce de la naissance de l’antéchrist. Il n’est pas dit qu’elle sera faite au monde entier par de faux anges de lumière… Ce phénomène ne concerne donc peut-être que les initiés et les fausses âmes privilégiées. Or, ces faux prophètes doivent annoncer à cette époque le retour glorieux du Messie. Et c’est dans les années 80 que de nombreux faux mystiques ont annoncé ce retour glorieux (Vassula, Medj, JNSR et autres excommuniés qui se moquent totalement des sanctions du Vatican)!!! L’antéchrist serait-il né dans les années 80 ?

Il me semble que les révélations de la Soeur décrivent bien les années 80 et le souffle de l'"esprit"...


Mais au bout de quelques années leur haine et leur jalousie éclateront. Ils emploieront pour persécuter les chrétiens et les tourmenter, les puissances de la terre qui les appuieront. Leur désir le plus ardent sera de faire mourir ou apostasier les fidèles. Ils désuniront l’Eglise et la Divinité même, en tâchant de rappeler les Dieux du paganisme et de rétablir l’idolâtrie sur les ruines de la religion.

Quels moyens pour les vrais enfants de Dieu d’éviter tant de pièges tendus de toutes parts et de soutenir sans chanceler de si terribles épreuves ! Point d’autre que de prier, de veiller sans cesse et de s’attacher plus que jamais à la croyance, aux mystères et aux décisions de l’Eglise, et enfin de ne marcher qu’à la lueur du flambeau de la foi, persuadés d’ailleurs que Dieu n’abandonne jamais les siens et ne leur refuse ni les lumières, ni les secours nécessaires à la nature de leurs besoins.

Il y aura autant de martyrs à la fin de l’Eglise qu’il y en a eu au commencement ; et j’ai connu que la persécution sera si violente vers les derniers temps, qu’en peu d’années il y aura autant de martyrs immolés que pendant les premiers siècles du Christianisme. Je vis à cette occasion, Jésus-Christ présenter à son Père un calice que l’Eglise lui avait offert à lui-même. Je remarquai, ajoute la sœur, que ce calice était à demi plein de sang, et j’entendis Jésus-Christ dire à son Père, en le lui présentant d’un visage gracieux : « Je ne serai parfaitement content que quand je vous l’offrirai parfaitement rempli. » Je compris que le calice contenait le sang des premiers martyrs de Jésus-Christ et que cette apparition annonçait les dernières persécutions de son Eglise, qui doivent achever de remplir le calice en complétant le nombre des martyrs.
Jésus-Christ sera pleinement satisfait, continue la Sœur, parce qu’il aura reçu le complément de sa passion par le nombre complet de ses élus. […]
______________________________________________________________________________

« Ils emploieront pour persécuter les chrétiens et les tourmenter, les puissances de la terre qui les appuieront ».

Et comme par hasard, les frères musulmans sont apparus dans les années 80 et les violences contre les Chrétiens dans les pays arabes sont depuis de plus en plus nombreuses… Et on pense aussi aux millions de martyrs dans les pays communistes... Même si "la Russie" a changé de stratégie avec la perestroïka, elle continue à répandre ses erreurs par d'autres moyens, en remplaçant le sentiment religieux par un nouveau paganisme centré sur la terre en étendant un empire "écologique", unifié dans le rejet de Dieu.

Vraiment, il semble plus que probable que la période que décrit la soeur (donc la date de naissance de l'Antéchrist) se situe dans les années 80. Et comme il doit se manifester dans sa trentième année pour imiter le Christ, le calcul est vite fait...

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Invité le Dim 17 Juin 2012 - 20:28

@Annie a écrit:
Vraiment, il semble plus que probable que la période que décrit la soeur (donc la date de naissance de l'Antéchrist) se situe dans les années 80. Et comme il doit se manifester dans sa trentième année pour imiter le Christ, le calcul est vite fait...
Alors nous allons vite savoir si tout cela est vrai.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Rémi le Dim 17 Juin 2012 - 21:42

Selon d'autres prophéties, l'antéchrist pour imiter la vie du Christ fera de grands exploits dès l'âge de 12 ans alors si il était né dans les années 80, je crois bien que l'on en aurait déjà entendu parlé et les persécutions risquent d'être beaucoup plus importantes que maintenant, il y aura probablement des martyrs par millions en un court laps de temps. Qui vivra verra.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Myriamis le Dim 17 Juin 2012 - 22:39

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Selon d'autres prophéties, l'antéchrist pour imiter la vie du Christ fera de grands exploits dès l'âge de 12 ans alors si il était né dans les années 80, je crois bien que l'on en aurait déjà entendu parlé et les persécutions risquent d'être beaucoup plus importantes que maintenant, il y aura probablement des martyrs par millions en un court laps de temps. Qui vivra verra.

Dès l'âge de 12 ans ? Mais Jésus n'a fait son premier miracle qu'aux noces de Cana ? De quelle prophétie s'agit il ici Rémi ?
avatar
Myriamis
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par MichelT le Dim 17 Juin 2012 - 23:26

Le message de La Salette au 19 eme siecle semblait etre l`ouverture de l`Apocalypse. On a eu les régimes de fer - totalitaires - la guerre 14-18 - la guerre 39-45 - la guerre froide - la déchristianisation de l`occident - les années 60 -

La soeur de la Nativité avait eu une vision ou elle voyait la course du soleil et le Christ lui demandait combien de temps avant la fin du jour qui serait la fin du monde. Il restait deux heures au 18 eme siecle. Elle avait interprété que la fin serait pour le 20 eme siecle ou pour le 21 eme pour sur.

Holzhauser dans son interprétation de l`Apocalypse dit que le cinquieme age de l`Église va du 16 meme siecle a l`arrivée du Grand Monarque - chose qui n`est pas encore arrivée - Le sixieme age est l`age de consolation qui va du Grand Monarque a l`arrivée de l`Antechrist -

Il est a noter que si le cinquieme age de l`Église a duré pres de 500 ans le premier age a duré a peine 40 ans et le deuxieme age a duré le temps des persécutions a peu pres 300 ans. Donc quelle sera la durée du sixieme age - ?

Ce ne sont que des hypotheses - l`interprétation des prophéties est difficile. Mais il y a des signes - comme l`apostasie lente - ce qui retient l`antechrist - c`est la foi probablement et elle recule énormément - les écoles sont athés , les gouvernements aussi - les églises sataniques sont maintenant légales....

A moins d`un changement majeur dans 20 ans ils ne restera plus grand monde dans les Églises pour adorer Dieu et cela aura des conséquences.

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Rémi le Lun 18 Juin 2012 - 1:05

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Selon d'autres prophéties, l'antéchrist pour imiter la vie du Christ fera de grands exploits dès l'âge de 12 ans alors si il était né dans les années 80, je crois bien que l'on en aurait déjà entendu parlé et les persécutions risquent d'être beaucoup plus importantes que maintenant, il y aura probablement des martyrs par millions en un court laps de temps. Qui vivra verra.

Dès l'âge de 12 ans ? Mais Jésus n'a fait son premier miracle qu'aux noces de Cana ? De quelle prophétie s'agit il ici Rémi ?

Non, Jésus à 12 ans enseignait déjà la science divine à des maîtres en la matière, c'est en soi un miracle qui n'est pas possible à l'homme.

Il y a ceci dans la Salette mais il me semble que cela aussi est mentionné dans au moins une autre prophétie mais je ne me rappelle plus laquelle.

« Ce sera pendant ce temps que naîtra l’antéchrist, d’une religieuse hébraïque, d’une fausse vierge qui aura communication avec le vieux serpent, le maître de l’impureté ; son père sera Ev. ; en naissant, il vomira des blasphèmes, il aura des dents ; en un mot, ce sera le diable incarné ; il poussera des cris effrayants, il fera des prodiges, il ne se nourrira que d’impuretés. Il aura des frères qui, quoiqu’ils ne soient pas comme lui des démons incarnés, seront des enfants de mal ; à 12 ans, ils se feront remarquer par leurs vaillantes victoires qu’ils remporteront ; bientôt, ils seront chacun à la tête des armées, assistés par des légions de l’enfer.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Annie le Lun 18 Juin 2012 - 15:58

Justement, on ne dit pas que les frères ont le même âge que lui. Il arrivera peut-être un temps où les enfants seront initiés, et même les bébés. C'est pour cela que je dis: "méfiance". Surtout si on admet comme une chose possible que l'initiation luciférienne soit bientôt faite dans les écoles. On peut tout imaginer à notre époque.

D'autre part, il me semble qu'il ne faut pas trop compter sur une éventuelle "ère de paix" qui surviendrait avant le règne de l'antéchrist. Cette ère de paix pourrait être conditionnelle, et nous l'avons peut-être ratée. Souvenons-nous de l'alternative offerte par la Vierge Marie, à Fatima:
"Si l'on écoute mes demandes, la Russie se convertira et l'on aura la paix".
"Sinon, elle répandra ses erreurs dans le monde, provoquant des guerres et des persécutions contre l'Eglise. Les bons seront martyrisés: le Saint-Père aura beaucoup à soufrir; plusieurs nations seront anéanties".
La seule ère de paix dont parle la soeur de la nativité, c'est le royaume terrestre de Dieu, établi après la chute de l'Antéchrist, sous l'action de l'Esprit Saint... Peut-être que l'ère de paix "intermédiaire" n'arrivera jamais.

Pour ce qui est des persécutions généralisées, elles arriveront, il n'y a pas de doute. Mais certains pays les connaissent déjà.

Il me semble qu'il est important de garder à l'esprit que tous ces événements ne sont pas forcément lointains. Le tentateur sait bien nous convaincre que nous aurons bien le temps, plus tard, de nous convertir. C'est dangereux.

D'autre part, il y a un autre indice dans la prophétie de Malachie. On y croit ou non.

Déjà, la devise de Pierre II le Romain annonce clairement la fin du monde et le jugement dernier. Sur Wiki:

112. Petrus Romanus (Pierre le Romain).

In persecutione. extrema S.R.E. sedebit. / Petrus Romanus, qui pascet oues in multis tribulationibus : / quibus transactis ciuitas septicollis diruetur,/ & Iudex tremendus iudicabit populum suum. Finis. Traduction : « Dans la dernière persécution de la sainte Eglise romaine siégera Pierre le Romain qui fera paître ses brebis à travers de nombreuses tribulations. Celles-ci terminées, la cité aux sept collines sera détruite, et le Juge redoutable jugera son peuple. »

D'autre part: l'interprétation donnée officiellement pour les derniers papes me semble incomplète. Les devises sont riches de symboles. En général, elles contiennent plusieurs indications, par exemple l'état du monde ou de l'Eglise ET l'identité du Pape.

Or, voici pour Paul VI:
108. Flos florum (La fleur des fleurs) Paul VI (1963-1978). Le lys, surnommé « la fleur des fleurs », est présent sur ses armes (formées de trois lys).


C'est insuffisant. Il y a une allusion à la personne même du Pape. Sa pureté et son état d'âme-victime. Les "fleurs" su Seigneur ou de la Vierge sont, pour plusieurs mystiques, les âmes qui s'offrent pour le salut du monde. Or, quand on s'intéresse au pontificat de Paul VI, assailli par les modernistes, on constate que la phrase qu'il a dite le plus souvent est celle-ci: "j'ai été trompé"... Paul VI n'était pas un pape moderniste. Mais il souffrait pour le monde.

109. De mediate lunae (de la moitié de la lune ou du temps moyen d'une lune) Jean-Paul Ier (1978-1978). Jean-Paul Ier mourut 33 jours plus tard ce qui donna lieu à beaucoup d'interprétations.
110. De labore solis (de l'éclipse solaire, du labeur du soleil) Jean-Paul II (1978-2005). Certains y ont vu, parmi d'autres interprétations, une corrélation avec une éclipse solaire le jour de sa naissance. S'il y eut bien une éclipse partielle de soleil le 18 mai 1920, comme cela se produit de deux à cinq fois par an, elle n'était visible qu'en Australie et sur une partie de l'Antarctique et donc pas en Pologne4. Autre signification : La durée du pontificat de Jean-Paul II est de 28 ans, c'est également la durée du cycle solaire calendaire utilisé dans le comput ecclésiastique
.

Encore une fois, c'est insuffisant. On voit tout de suite que ces deux devises sont liées: soleil et lune. Et Jean-Paul II a repris le nom de son prédécesseur...

Or, la lune a plusieurs symboles. Entre autres, elle représente le démon. Cette moitié de lune pourrait bien faire référence à l'époque du pontificat de Jean-Paul Ier dans la vie de l'Eglise: la moitié du règne de Satan. Or, ce règne a duré si peu qu'il donne une indication nette sur la date du milieu du règne de Satan. Quand a-t-il été déchaîné? C'est une autre question. Mais si on en croit AC Emmerich, c'est 50 à 60 ans avant l'an 2000. Il ne lui reste que peu de temps...
(Evidemment, je n'ai jamais insinué que Jean-Paul Ier était un suppôt de Satan).

Si on reste dans ce même symbolisme et qu'on s'intéresse maintenant à l'éclipse solaire... J'insiste sur le fait que JE NE PARLE PAS DE LA PERSONNE DES PAPES mais de l'époque de la vie de l'Eglise...
L'éclipse solaire est alors évidemment l'éclipse de Dieu. De la Foi, de l'Eglise... Comme dans le message de la Salette: "L'Eglise sera éclipsée".


Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Lun 18 Juin 2012 - 17:27


"L'Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation", "Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l'antéchrist" (Notre Dame de La Salette)

Ces deux phrases me semblent liées, si l'on admet l'authenticité de cette révélation officiellement reconnue par l'Eglise.

Qu'est ce qu'une éclipse, sinon le soleil voilé par la lune, soit un corps étranger qui reflète la lumière solaire sans être pour autant le soleil véritable.

Si le soleil est l'Eglise du Christ (qui était absolument identique à l'Eglise catholique jusqu'à la promulgation de la constitution Lumen Gentium), qu'est ce que la lune?

Qu'est ce que la lune, sinon la contrefaçon du soleil, soit une nouvelle église (réformée constituée dans les années 63-65), assise à la place de l'Eglise catholique traditionelle, une nouvelle organisation "ouverte au monde" (qui est le roi de ce monde?) qui ressemble à l'Eglise catholique de toujours, mais qui a instauré ses nouveaux rites d'ordination, sa nouvelle théologie, sa nouvelle messe, son nouveau catéchisme, son nouveau bréviaire, son nouveau rosaire avec de nouveaux mystères, etc.

Une nouvelle église dans laquelle la foi en l'homme et la dignité humaine à remplacé la foi en Jesus Christ. Une nouvelle église dans laquelle scandales financiers, pédophilie, abus liturgiques, désacralisation des autels et autre profanations sont devenus monnaie courante, sans que cela n'entraîne la moindre véritable sanction disciplinaire, alors que des prêtres se font sévèrement réprimer pour avoir osé célébrer la messe tridentine (quasi inchangée depuis le 5ème siècle) sans authorisation.

Ce que nous constatons actuellement n'est peut être que la première phase de l'éclipse. Les "insiders" savent que ces changements sont programmés par un système bureaucratique sur lequel le Saint Père n'a plus aucune emprise. Ses gestes en faveur de la tradition sont ainsi tolérés pour faciliter l'acceptation du changement, selon la classique tactique révolutionnaire du "deux pas en avant, un pas en arrière".

J'espère me tromper, mais chaque jour l'actualité semble conforter cette thèse.

avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Lun 18 Juin 2012 - 17:56


Et nous savons que le véritable 3ème secret de Fatima a pour thème l'apostasie dans l'Eglise (qui devrait être plus clair en 1960 soit durant les préparatifs du concile), et non un attentat survenu en 1981 comme le veut la version officielle rendue publique en 2000.

Si l'on croise les divers messages des diverses révélations officielles, l'Eglise doit passer par toutes les étapes de la passion, pour disparaître -totalement éclispsée- et finalement renaître.

avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Rémi le Lun 18 Juin 2012 - 21:53

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
"L'Eglise sera éclipsée, le monde sera dans la consternation", "Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l'antéchrist" (Notre Dame de La Salette)

Ces deux phrases me semblent liées, si l'on admet l'authenticité de cette révélation officiellement reconnue par l'Eglise.

Non, cette prophétie n'a jamais reçue officiellement l'approbation de l'Église, comme la prophétie des papes. L'apparition de la Salette est approuvée mais la prophétie a toujours eue de nombreux détracteurs. Moi je les tiens en estime mais je n'en fait pas un dogme.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Qu'est ce qu'une éclipse, sinon le soleil voilé par la lune, soit un corps étranger qui reflète la lumière solaire sans être pour autant le soleil véritable.

Vous décrivez ici une éclipse de lune et non du soleil dans la seconde moitié de votre phrase, la première moitié étant exacte, donc votre raisonnement ne tient pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Si le soleil est l'Eglise du Christ (qui était absolument identique à l'Eglise catholique jusqu'à la promulgation de la constitution Lumen Gentium), qu'est ce que la lune?


Là vos propos ne sont pas acceptables sur ce forum qui accepte Vatican II, vous devriez relire la charte et vous en tenir.


_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Lun 18 Juin 2012 - 23:04


Excusez-moi pour ce malentendu, mais j'accepte Vatican II. Relisez Lumen Gentium. Vous vérez que cette constitution introduit une distinction entre l'Eglise du Christ et l'Eglise catholique. Je n'invente rien.







avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Rémi le Mar 19 Juin 2012 - 1:40

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:
Excusez-moi pour ce malentendu, mais j'accepte Vatican II.

Excusez-moi mais dans vos propos plus-haut c'est loin d'être évident pour ceux qui vous lisent. L'on comprend que les adeptes de la tradition sont le petit reste qui représente vraiment l'Église du Christ et que l'Église après Vatican II est une fausse Église et que tout est à jeter. Je ne dis pas qu'il n'y a pas d'imposteurs qui se sont introduit pour travailler à la destruction de l'Église mais tout n'est pas mauvais dans Vatican II. Le modernisme ambiant est à combattre mais l'Église catholique sise à Rome est encore la seule et unique représentante de Dieu sur terre et elle le demeurera jusqu'à la fin des temps, promesse de Dieu oblige.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Relisez Lumen Gentium. Vous vérez que cette constitution introduit une distinction entre l'Eglise du Christ et l'Eglise catholique. Je n'invente rien.

Ah ! pourtant je ne comprend pas ça dans ce passage :

8. L’Église, à la fois visible et spirituelle

Le Christ, unique médiateur, crée et continuellement soutient sur la terre, comme un tout visible, son Église sainte, communauté de foi, d’espérance et de charité, par laquelle il répand, à l’intention de tous, la vérité et la grâce [9]. Cette société organisée hiérarchiquement d’une part et le corps mystique d’autre part, l’ensemble discernable aux yeux et la communauté spirituelle, l’Église terrestre et l’Église enrichie des biens célestes ne doivent pas être considérées comme deux choses, elles constituent au contraire une seule réalité complexe, faite d’un double élément humain et divin [10]. C’est pourquoi, en vertu d’une analogie qui n’est pas sans valeur, on la compare au mystère du Verbe incarné. Tout comme en effet la nature prise par le Verbe divin est à son service comme un organe vivant de salut qui lui est indissolublement uni, de même le tout social que constitue l’Église est au service de l’Esprit du Christ qui lui donne la vie, en vue de la croissance du corps (cf. Ep 4, 16) [11].

C’est là l’unique Église du Christ, dont nous professons dans le symbole l’unité, la sainteté, la catholicité et l’apostolicité [12], cette Église que notre Sauveur, après sa résurrection, remit à Pierre pour qu’il en soit le pasteur (Jn 21, 17), qu’il lui confia, à lui et aux autres Apôtres, pour la répandre et la diriger (cf. Mt 28, 18, etc.) et dont il a fait pour toujours la « colonne et le fondement de la vérité » (1 Tm 3, 15). Cette Église comme société constituée et organisée en ce monde, c’est dans l’Église catholique qu’elle subsiste, gouvernée par le successeur de Pierre et les évêques qui sont en communion avec lui [13], bien que des éléments nombreux de sanctification et de vérité se trouvent hors de sa sphère, éléments qui, appartenant proprement par le don de Dieu à l’Église du Christ, portent par eux-mêmes à l’unité catholique.

Mais, comme c’est dans la pauvreté et la persécution que le Christ a opéré la rédemption, l’Église elle aussi est appelée à entrer dans cette même voie pour communiquer aux hommes les fruits du salut. Le Christ Jésus « qui était de condition divine s’anéantit lui-même prenant condition d’esclave » (Ph 2, 6), pour nous « il s’est fait pauvre, de riche qu’il était » (2 Co 8, 9). Ainsi l’Église, qui a cependant besoin pour remplir sa mission de ressources humaines, n’est pas faite pour chercher une gloire terrestre mais pour répandre, par son exemple aussi, l’humilité et l’abnégation. Le Christ a été envoyé par le Père « pour porter la bonne nouvelle aux pauvres, ... guérir les cœurs meurtris » (Lc 4, 18), « chercher et sauver ce qui était perdu » (Lc 19, 10) : de même l’Église enveloppe de son amour ceux que l’infirmité humaine afflige, bien plus, dans les pauvres et les souffrants, elle reconnaît l’image de son fondateur pauvre et souffrant, elle s’efforce de soulager leur misère et en eux c’est le Christ qu’elle veut servir. Mais tandis que le Christ saint, innocent, sans tache (He 7, 26) ignore le péché (2 Co 5, 21), venant seulement expier les péchés du peuple (cf. He 2, 17), l’Église, elle, enferme des pécheurs dans son propre sein, elle est donc à la fois sainte et toujours appelée à se purifier, poursuivant constamment son effort de pénitence et de renouvellement.

« L’Église avance dans son pèlerinage à travers les persécutions du monde et les consolations de Dieu [14], annonçant la croix et la mort du Seigneur jusqu’à ce qu’il vienne (cf. 1 Co 11, 26). La vertu du Seigneur ressuscité est sa force pour lui permettre de vaincre dans la patience et la charité les afflictions et les difficultés qui lui viennent à la fois du dehors et du dedans, et de révéler fidèlement au milieu du monde le mystère du Seigneur, encore enveloppé d’ombre, jusqu’au jour où, finalement, il éclatera dans la pleine lumière.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Annie le Mar 19 Juin 2012 - 10:46

Pour ce qui est de l'éclipse de l'Eglise, qui plonge le monde dans la consternation, il me semble que c'est ce qu'on voit aujourd'hui. Autrefois, pour tous les problèmes de morale, tout le monde se tournait vers l'enseignement de l'Eglise. Quand une catastrophe arrivait ou menaçait, on se tournait vers l'Eglise qui organisait des processions et des pénitences. La vie de chaque jour était remplie de morale catholique. L'année était rythmée par les fêtes religieuse. L'Eglise baignait la société de sa lumière, chacun voyait clairement son devoir et le but de sa vie.

Maintenant, il n'y a plus de morale, puisque l'augmentation des droits a réduit à néant les devoirs. Quand quelque-chose de grave arrive, les gens ont du mal à accepter, ils crient à l'injustice, ils insultent Dieu. On entend: "comment est-ce que ça peut encore arriver à notre époque?". Les gens se posent des questions "existentielles", ils ne trouvent pas leur place dans le monde, ils ont perdu la conscience du péché (comme le disait Jean-Paul II), donc aussi la conscience du bien et celle du vrai bonheur.

Les gens font leur "sauce" personnelle, chacun de son côté: un petit peu d'obéissance à l'Eglise, beaucoup d'obéissance au monde. On est dans une croyance de cafétéria: de la religion catholique, on ne garde que le baptême, par exemple (à la rigueur la première communion), et puis on ne recherche que les plaisirs du monde en considérant que la confession, c'est un truc pour culpabiliser les gens.
Ou bien on veut bien croire à la miséricorde de Dieu, mais pas à sa justice.

Bref, l'Eglise n'est plus le Soleil qui nous indique exactement où nous sommes. C'est un ensemble de propositions (entrées, plats, desserts), parmi lesquels on peut faire des choix en fonction de ses goûts, sachant qu'il y a aussi des propositions exotiques, bouddhistes par exemple, on bien athées.

Bref, le Soleil divin est masqué par l'obscurité du péché. La lune démoniaque.

Depuis quand? Mai 68, puis la pilule contraceptive, et l'avortement, et aussi les nouvelles méthodes d'enseignement (et le nouveau catéchisme en 1981)... Et de pire en pire depuis les années 70-80 à peu près. Et évidemment la montée en force des modernistes, avec leur mensonge préféré: "c'est Vatican II qui le dit". "Vatican II permet de ne plus croire à ce à quoi on ne veut plus croire." "Il est interdit d'interdire": on a fait entrer les slogans de mai 68 et la libération des moeurs dans l'Eglise. Non, pas vraiment dans l'Eglise. Dans la tête des fidèles, en leur disant que l'Eglise était d'accord.


Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Mar 19 Juin 2012 - 10:50

Tout tient en fait dans la formule "cette Église comme société constituée et organisée en ce monde, c’est dans l’Église catholique qu’elle subsiste" (2ème paragraphe de votre extrait de Lumen Gentium).

Jusqu'alors, il était universellement admis que:

« L’unique Église du Christ EST l'Église catholique ».

Avec la promulgation de Lumen Gentium, ce n'est plus le cas. Le texte qu'il faut interpréter de manière littérale (comme tout les textes des conciles que l'on n'interprête jamais selon l'intention supposée des rédacteurs), ne dit pas:

« l'unique Église du Christ subsiste EN TANT QUE l'Église catholique »,

Mais bien:

« l'unique Église du Christ subsiste DANS l'Église catholique » (en Latin, 'subsisit in').

Bien qu’apparemment anodin, c’est un changement radical!

Il y a donc logiquement deux institutions qui se superposent partiellement (l'un subsiste dans l'autre tout en étant aussi partiellement présente dans les églises protestantes et orthodoxes) et ne s’opposent pas comme le prétendent les traditionalistes qui rejettent en bloc Vatican II.

Ce changement a dû nécessiter la constitution d'une nouvelle institution (par une constitution dogmatique) appelée ‘Eglise catholique’ dans le texte, que certains ont pu appeler ‘Eglise postconciliaire’, qui n'est plus entièrement liée par le magistère des derniers papes (jusqu'à Pie XII). Ce changement à permis une ouverture vers l'œcuménisme en vue de l'union des chrétiens, car cette nouvelle institution n'a plus le "monopole de la vérité". D'autres changements radicaux (liberté religieuse, finalité du mariage, organisation collégiale de l'Eglise et rôle de premier ministre du Secrétaire d'Etat réduisant considérablement le pouvoir effectif du Pape, nouvelle liturgie et nouveaux sacrements d'ordre) ont également été rendus possibles par la création de cette nouvelle institution catholique réformée qui n’est plus entièrement liée par le Concile de Trente et les encycliques de très nombreux papes antérieurs au Concile, notamment l'encyclique 'Pascendi Dominici Gregis' de Pie X.

Une pleine acceptation du Concile Vatican II impose donc de prendre acte de cette nouvelle distinction instituée entre ce que nous appelons maintenant l'Eglise catholique (que certains traditionalistes nomment 'l'Eglise conciliaire') et l'Eglise du Christ Une, Sainte, Catholique et Apostolique du Credo. Bien entendu le dogme "Extra Ecclesiam Nulla Salus" ne s'applique qu'à la seconde. Prétendre le contraire rend impossible l’acceptation, ou même la simple compréhension, de la politique de l’Eglise en matière d'œcuménisme depuis Vatican II.

Cette clef de lecture, n’est ni hérétique, ni schismatique et permet de comprendre ce qui s’est passé durant et après Vatican II, sans idolâtrer, ni rejeter le Concile. En outre, cette lecture trouve un précédent dans la création de l'Eglise d'Angleterre qui n'était soudainement plus liée par le magistère antérieure de l'Eglise en Angleterre, avec tous les changements liturgiques qui ont suivi, étonnamment similaires à ceux qui ce sont produits en 1969. Ce qui change ici, c'est le fait que la réforme ne s'est pas limitée à un pays, mais a touché l'ensemble.

Ceci signifie en pratique que nous pouvons être pleinement membre de l'Eglise postconciliaire (c'est mon cas) tout en étant avant aussi lié aux préceptes, dogmes et pratiques religieuses de l'Eglise préconciliaire (qui étant alors absolument identique à l'Eglise du Christ). Ceci en raison du fait que Eglise catholique de toujours subsiste dans l'Eglise postconciliaire. Les deux ne s'excluent donc pas et le Saint Père me semble avoir opté pour une interprétation similaire qui va dans le sens de la continuité tout en étant en outre conforme au principe retenu par de nombreux saints selon lequel, en cas de doute ou d’ambigüité, c’est toujours la tradition de l’Eglise qui prime, dans la mesure où ce qui a été tenu pour vrai pendant 19 siècles ne peut soudainement être devenir faux et nuisible.

Néanmoins, d'autres courants révolutionnaires (souvent infiltrés par des ennemis de l’Eglise du type franc-maçons, jesuites rouges et autres, théologiens ultra-libéraux) considèrent que l'Eglise d'avant Vatican II est morte et enterrée. Par des actes de désobéissance systématique, ces derniers utilisent les formulations parfois imprécises des textes de Vatican II pour entraîner une totale transformation de l'Eglise en un corps démocratique issue de la base qui sera libre de modifier le dogme et la morale en les adaptant à la sensibilité religieuse de l'époque, tout en jouant un rôle clef dans un projet d’impérialisme politico-religieux voulant inféoder les autres confessions chrétiennes et d’autres religions dans cette une nouvelle Eglise Universelle quasi-maçonnique (la Fraternité Universelle des anciens Rose-Croix). Les prochains objectifs rendus nécessaires pour atteindre cet objectif sont notamment: le mariage des prêtres, l'ordination des femmes, la bénédiction des unions homosexuelles, la liturgie célébrée par des laïques, la suppression de la condamnation de l'avortement et de la contraception et idéalement la réduction du statut du Pape à celui d’une simple figure symbolique d’apparat, sorte de monarchie constitutionelle à l'anglaise.

C’est contre cette tendance que lutte courageusement le Saint Père. Le mouvement est toutefois lancé et semble difficile à stopper. Il est donc possible que, dans un avenir relativement proche, l'Eglise catholique comme nous l'avons connu de 33 à 1965 sera effectivement totalement occultée par une nouvelle entité qui aura alors pour but d'intégrer les autres religions monothéistes en niant, relativisant fortement ou en spiritualisant totalement (le Verbe a prit naissance dans l'humanité) la divinité du Christ pour satisfaire les musulmans et les israélites. C'est le sens premier du terme Antéchrist dans les écritures. Les prophéties de la Salette, Fatima ou Akita prendront alors tout leur sens.

L’on peut bien entendu refuser catégoriquement cette interprétation, mais il faut alors m’expliquer :

- Comment le magistère post-Vatican II a pu dire sur certains point le contraire du magistère continu de l’Eglise tel qu’exprimé dans de nombreuses encycliques, notamment de Pie V à Pie XII (la liste est trop longue), sans admettre la constitution d’une nouvelle organisation (ou la démission partielle du clergé) qui n’est plus totalement liée par le passé, mais dans laquelle l’Eglise du Christ subsiste ?
- Pourquoi le contenu du troisième secret de Fatima a-t-il changé plusieurs fois entre 1960 et 2000?
- Pourquoi Le Salette parle d’éclipse de l’Eglise, et de Rome devenant le siège de l’antéchrist – qui éclipse quoi ? Comment Rome peut-elle devenir le siège de l’antéchrist sans que les portes de l’enfer de prévalent sur l’Eglise ? De quelle Rome parle-t-on ? De l’Eglise catholique qui demeurera jusqu'à la fin des temps ou une nouvelle institution qui occupera la place qu’occupait l’Eglise à Rome ?

Ces diverses questions demandent des réponses claires et cohérentes qui ne rejettent ni Vatican II, ni les diverses prophéties reconnues par l’Eglise : la Salette, Fatima, Akita, etc.

avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Mar 19 Juin 2012 - 12:19


Bonjour Annie,

Je partage votre sentiment. Né en 1971, je dois dire que l'Eglise que j'ai connu enfant n'avait strictement rien à voir avec l'Eglise des siècles précédents et même celle dans laquelle a grandi ma mère:

- Art moderne minimalistes, crucifix transformés en croix abstraites, peintures naïves africaines;
- suppression des autels remplacé par des tables et déplacement du tabernacle dans un coin obscure
- Théologie -fortement inspirée de la théologie de la libération- réduite à l'engagement social en faveur des démunis et du tiers-monde;
- Foi, morale et surnaturel réduits à de simples bons sentiments;
- Absence totale de vénération de la Sainte Vierge et des saints;
- Messe comprise par tous comme un repas de "partage" et plus comme la célébration du saint sacrifice in persona Christi;
- Disparition du confessionnal;
- Lecture rationaliste et quasi athée de la Bible;
- Mièvreries insupportables, des cantiques aux homélies
etc...

Par la force des choses, on en venait à étudier la Bible avec des protestants baptistes et à s'initier à la vie contemplative avec des moines bouddhistes.... avant de réaliser que tout ce que l'on a cherché à l'autre bout du monde faisait partie intégrante de la tradition catholique jusqu'à la génération de nos parents.

En creusant la chose, on commence à comprendre comment 1900 ans de culture catholique traditionelle ont pu être balayé en quelques décennies. C'est effrayant!

Imaginons ce que St. Thérèse d'Avila ou St. Ignace le Loyola penseraient de nos églises modernes. Ils seraient effrayés, scandalisé. Ils ne reconnaîtraient plus rien. Ils auraient l'impression d'atterrir dans une nouvelle religion, une hideuse contrefaçon de l'Eglise pour laquelle les saints et les martyres ont donnés leur vie et leur sang.

Constater ces faits n'implique pas le fait de ne pas reconnaître Vatican II (2500 évêques n'ont pas pu faire consciemment l'oeuvre que même Satan n'aurait pas oser rêver d'accomplir), mais uniquement de ne pas laisser Vatican II devenir la boîte de Pandore de tous les hérésies. Le Saint Père est résolument décidé à mettre un terme à ce processus suicidaire en faisant preuve d'un courage exceptionnel. Soutenons-le par nos actes et nos prières.

avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par MichelT le Mar 19 Juin 2012 - 13:53

Dans l’ouvrage de Mgr Lefebvre : Ils l’ont découronné, du libéralisme à l’apostasie.

La tragédie conciliaire, qui démontre remarquablement, les erreurs radicales des thèses de Vatican II en plusieurs domaines, dont ceux, emblématiques et symptomatiques, de la liberté religieuse, de la dignité de la personne humaine, du dialogue interreligieux, et autres profondes contrevérités

On peut dire ce que l`on veut mais il est certain que ces concepts ont introduit une effroyable confusion dans l`Église catholique.

D`abord sur la question de la Vérité - et la liberté religieuse - La foi catholique étant un dépot divin laissée par le Christ par les Évangiles et l`église - elle est donc la Vérité doctrinale menant au Salut apres la mort. Le Christ a dit de propager cette vérité a toutes les nations.

Donc si l`Église peut tolérer en partie certaines doctrines minoritaires de l`erreur pour garder la paix civile - elle ne peut accepter que l`erreur devienne importante ou encore pire majoritaire parceque elle accepte ainsi la fin de sa mission qui est de préparer les ames pour l`apres-vie. Elle accepterait que Satan regne et elle accepterait que des millions d`ames se précipitent en enfer pour avoir préférer l`erreur a la Vérité et avoir refusé d`adorer Dieu. Ceci est maintenant en question avec la montée de l`islam et de l`athéisme. L`Église doit-elle tolérer la liberté religieuse au point de voir l`Europe devenir islamique, au point de voir la charia devenir la loi du pays, au point de voir la transformation de la société en une société a loi islamique, a laisser partout s`établir des mosquées et la persécution anti-chrétienne - Les états ont en plus des gouvernement a influence maconnique et judaique. Il est clair que l`Église un jour n`aura plus le choix - ce sera - Une foi, une loi ou se sera le chemin vers les catacombes et les persécutions finales? L`Église est piégée dans cette terrible erreur!

Le dialogue inter-religieux - une autre erreur - ce dialogue ne vaut que si il amene des conversions - si ce dialogue est un passe-temps - qui ne mene a pas grand-chose et que pendant ce temps la société est islamisée - si ce dialogue sert les intérets du mondialisme cherchant a unifier les religions - c`est servir l`ennemi - un autre piege pour l`Église.

Finalement le fait de ne pas avoir un protecteur politique puissant de l`Église ne mene a rien. Si l`Église et l`État ne doivent pas fusionner, ils doivent travailler ensemble et pas un contre l`autre comme avec l`État maconnique. Par exemple il est devenu impossible d`avoir une éducation chrétienne pour l`enfant a cause de l`État athée et pro-maconnerie.

Ce texte du 19 eme siecle est encore tres valide:

La tolérance peut être ou civile ou théologique; la première n'est pas de notre ressort, je ne me permets qu'un mot à cet égard. Si la loi veut dire qu'elle permet toutes les religions parce qu'à ses yeux elles sont toutes également bonnes, ou même encore parce que la puissance publique est incompétente à prendre un parti sur cette matière, la loi est impie et athée; elle professe, non plus la tolérance civile telle que nous allons la définir, mais la tolérance dogmatique, et, par une neutralité criminelle, elle justifie dans les individus l'indifférence religieuse la plus absolue. Au contraire, si, reconnaissant qu'une seule religion est bonne, elle supporte et permet seulement le tranquille exercice des autres, la loi en cela, comme on l'a observé avant moi, peut être sage et nécessaire selon les circonstances. S'il est des temps où il faut dire avec le fameux connétable: Une foi, une loi; il en est d'autres où il faut dire comme Fénelon au fils de Jacques II: « Accordez à tous la tolérance civile, non en approuvant tout comme indifférent, mais en souffrant avec patience ce que Dieu souffre. » Mais je laisse de côté ce champ hérissé de difficultés, et, m'attachant à la question proprement religieuse et théologique, j'exposerai ces deux principes:

1. La religion qui vient du ciel est vérité, et elle est intolérante envers les doctrines.

2. La religion qui vient du ciel est charité, et elle est pleine de tolérance envers les personnes.

Prions Marie de venir à notre aide, et d'invoquer pour nous l'Esprit de vérité et de charité: Spiritum veritatis et pacis. Ave Maria.

Condamner la vérité à la tolérance, c'est la forcer au suicide.

Au-dela des questions doctrinale et de l`apres-vie - il reste la question de la vie courante en ce monde - Il n`est plus possible de nos jours pour un pays de vivre sans commerce extérieur ou de vivre sur un mode agraire comme cela était il y a 200 ans. La majorité des populations travaillent en ville et de toutes facon il n`y a pas assez de terres cultivables pour faire vivre les populations comme des paysans. Les gouvernements sont pris avec le probleme de garder la stabilité, et de faire manger les populations de plus en plus nombreuses. A ce niveau l`Église a peu de chose a proposer. L`homme s`est-il piéger lui-meme par son mode de vie?


Dernière édition par MichelT le Mar 19 Juin 2012 - 15:54, édité 1 fois

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Mar 19 Juin 2012 - 15:06


C'est malheureux, mais c'est vrai.

En outre, les rites (la messe et le sacrément d'ordination des prêtres et des évêques) ont été tellement modifiés quant à la forme et parfois même à la matière, que l'on peut avoir des doutes sur leur validité, surtout si l'intention de l'opérateur est en outre viciée par une formation théologique qui nie la dimension sacrificielle de la messe ou dénature la fonction du prêtre en réduisant sa fonction à celle d'un simple « président de l'assemblée de Dieu ». Pour les mêmes raisons et s'agissant de rites très proches de l'Eglise anglicane, le Magistère (Léon XIII ou Pie XII il me semble) s'est déjà prononcé en les déclarant nuls et sans effet. C’était un souci majeur pour le Père Malachi Martin (récemment cité).

Le problème n'est donc pas d'ordre politique (posture « Tradi » rigide des nostalgiques de l’inquisition espagnole ou de Vichy), mais bien de préserver les sacrements et la filiation apostolique.

Car s’il y a bien eu complot maçonnique, il faut être certains du fait qu’ils s’y connaissent en terme de rites et ont toujours été jaloux de ceux que l’Eglise catholique a réussi à conserver au fil des siècles. Le Cardinal Bugnini ayant été, selon de nombreuses sources, un franc-maçon, il y a de quoi s’inquiéter.
avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Annie le Mar 19 Juin 2012 - 15:40

Euh, là je voudrais ajouter une chose: ce n'est pas exactement la connaissance des rites qui rend les FM dangereux, c'est plutôt que leur leader, Lucifer, est un très grand théologien. D'une part parce qu'il a vu Dieu (même si la Gloire divine était en partie voilée pour les anges avant qu'ils ne choisissent librement d'adorer Dieu ou de le refuser), d'autre part parce que c'est un pur esprit et qu'il voit les grâces comme nous voyons le monde matériel.

Le secret FM n'est efficace que parce que, justement, nous ne voyons pas les choses spirituelles. Tout serait si simple si nous pouvions constater l'étendue des grâces divines et, d'autre part, celle des initiations lucifériennes!

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par MichelT le Mar 19 Juin 2012 - 16:00

Malachi Martin - qui était dans la piece avec Jean XXIII lors de l`ouverture du troisieme secret de Fatima a dit que il savait et cela se savait au Vatican que en 1963 il a eu une consécration satanique clandestine au Vatican et en Caroline du Sud impliquant certains prélats et invités franc-macons ou palladistes et une chapelle pres du QG de l`ancien Palladiste Albert Pike aux USA.

WINDSWEPT HOUSE (A novel Vatican)

La Maison emportée par les Vents

Roman du Père Malachi Martin

Publié aux Editions Broadway 1996

Traduction libre en français à des fins d’usage exclusivement privé

L’intronisation de l’Ange déchu Lucifer dans la Citadelle Catholique de Rome le 29 Juin 1963,

tiré de l’ouvrage du Père Malachi Martin

L’Ange déchu Lucifer, fut intronisé à l’intérieur même de la Citadelle Catholique Romaine le 29 Juin 1963, une date qui convenait parfaitement à la promesse ancestrale. Bien connue des habitués de ces célébrations, la tradition satanique avait prédit depuis longtemps, le temps qui marquerait l’avènement du Prince de ce monde : au moment où un Pape prendrait le nom de l’Apôtre Paul. La condition – le signe de son temps était venu – 8 jours auparavant (le 21 Juin 1963) avec l’Election du dernier Pape en date dans la succession de Pierre.


MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Mar 19 Juin 2012 - 16:09

Merci Michel,

Je lis actuellement son livre "The Jesuits" qui explique aussi très bien le contexte politique de l'époque.

S'agissant de la partielle consécration satanique de la basilique St. Pierre, les faits ont été corroborés par le célèbre exorciste du diocèse de Rome, Gabriele Amorth. C'est, selon ces auteurs, aussi ce à quoi Paul VI faisait allusion en concluant son discours de clôture du Concile, le 7 décembre 1965, par la phrase tristement célèbre: "la fumée de Satan s'est répandue dans le Temple de Dieu".

avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

le régime antéchristo-cratique c' est pour bientôt

Message par wooolf377 le Mar 19 Juin 2012 - 16:20

Il y a beaucoup de francs-maçons en occident dans les secteurs stratégiques, commerciaux, politiques... ils s' aspirent à la création d' un nouvel ordre mondial en éliminant les religions monothéistes l' homme devra se soumettre à la volonté de l' antéchrist indirectement, adopter sa vision du monde qui sera travestit de valeurs sataniques véhiculés par les médias, les journaux, la mode... chacun à son rôle à jouer les bilderbergs, la comission trilatéral, skull & bones, le cfr, les fondations comme celle de Clinton, Chirac ou Bill Gates. D' autres entités sont de la partie les organisations mondiales comme l' onu, la fao de mêche avec les laboratoires monsanto et les ogm combat que josé bové connait etccc voici une vidéo qui traite du sujet antéchrist et de la série américaine "lost, les disparus" cette vidéo montre que l' inspiration des producteurs s' amarre parfois aux religions voici le liens cordialement.
suite à mon arrivé sur ce forum je ne peux pas encore poster les liens vers les vidéos que j' ai monté il faut attendre 7 jours promis dès que je le peux je publie le lien merci à bientôt

wooolf377

Date d'inscription : 19/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Rémi le Mar 19 Juin 2012 - 21:54

Par l'administrateur

Écoutez bien, à vous lire on pourrait croire que vous êtes des sédévacantistes, les ordinations des prêtres ne sont plus valides, le Vatican est sous l'emprise de satan car il y a eu une messe noire, discuter avec les autres religions chrétiennes est un quasi-blasphème, à vous entendre satan est plus fort que Dieu car le démon impose sa volonté sur l'Église catholique, c'est quoi ce délire, avec des commentaires comme les vôtres l'Église n'a pas besoin d'ennemis, vous faîtes bien le travail à leurs places. C'est sur qu'un fidèle en cheminement de foi en lisant vos propos ne sera certainement pas intéressé à se joindre à notre Église, il serait fou puisque elle est dominée par satan et que tous les prêtres depuis Vatican II sont à sa solde puisqu'ils ne sont plus aptes à consacrer une hostie. Excusez-moi mais tous les saints mettaient en avant plan le respect de l'Église et de ceux qui l'a dirige, ils n'auraient jamais osé parlé du clergé de cette manière, même des prêtres mondains. Comme je le disais l'Église est infiltrée mais n'est pas dominée, on dirait presque que vous avez hâte de voir la prophétie de la Salette être pleinement réalisée, ««"Rome perdra la Foi et deviendra le siège de l'antéchrist"»» n'oubliez pas que cette prophétie n'a pas reçue l'assentiment de l'Église, elle peut être fausse. Vos propos ne sont pas tous faux mais vous avez un devoir de respect envers l'Église de Dieu qui est l'Église catholique et dont le chef est le pape Benoit XVI et non Malachie Martin ou Marcel Lefêbvre. Je ne tolèrerais pas cela encore longtemps, relisez la charte et soyez-y conforme.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Annie le Mer 20 Juin 2012 - 8:50

C'est vrai que le Pape est notre Saint-Père et que nous devons obéir à la hiérarchie de l'Eglise. Et prier pour le Pape, pour les évêques et pour les prêtres. C'est vrai aussi qu'il y a de bons évêques et de bons prêtres qui suivent les directives du Pape. Mais on voit clairement en ce moment que deux camps se forment. Non pas un camp traditionnaliste et sédévacantiste d'un côté, et de l'autre un camp moderniste et fidèle au Pape. Mais tout simplement un camp catholique à la recherche de la Vérité et un camp absorbé par le monde, où chacun ne retient de la religion (du dogme?) que ce qui l'intéresse.


Et cette séparation va bien au-delà des "familles" de pensées, c'est là tout le problème. Nous sommes dans une période de grande détresse et les croyants sont isolés. Dans une même familles, vous avez des athées, des agnostiques, des croyants non pratiquants, des pratiquants plutôt modernistes ou plutôt traditionnalistes... Et même si, malgré tout, nous sommes encore dans les temps de la Miséricorde (on voit bien que les grâces de conversion sont abondantes dans le monde), il y aura bien un moment où nous passerons dans les temps de la Justice.


C'est terriblement angoissant, vous ne trouvez pas? Quand vous voyez que vos propres frères et soeurs reçoivent des appels à la conversion et qu'ils leur tournent le dos, comment les avertir? Ils trouvent toujours des prêtres pour les encourager dans leurs mauvais choix. Et ces prêtres eux-mêmes ont été formés comme ça... Quelle confusion!

Combien de catholiques sont persuadés que le Pape n'a qu'un rôle d'apparat parce que les prêtres eux-mêmes ne se réfèrent jamais aux écrits des Papes? Combien de catholiques ignorent tout de leur religion, parce que le cathéchisme a déchristianisé des générations entières, malgré toutes les mises en garde des Papes?

C'est pour cette raison que l'Eglise semble vraiment dans une situation grave, d'une gravité qu'elle n'a pas encore connue. Et c'est aussi pour cette raison qu'il faut vraiment avertir tout le monde qu'il faut se convertir, par les moyens qui sont taxés de "superstition" par bien des prêtres mais qui sont utilisés par l'Eglise depuis 2000 ans:
prière,
pénitence,
discernement,
consécration à la Sainte Vierge.

Voila. Il me semble que c'est un résumé de ce qui a été dit plus haut. Les raisons qui expliquent cette situation, c'est tout simplement la lutte acharnée, depuis 2000 ans, de Satan contre l'Eglise une, sainte, catholique et apostolique. Cette lutte arrive à son aboutissement, c'est pourquoi les forces du mal sont arrivées à un niveau d'organisation extrême. Mais la Sainte Vierge écrasera la tête du serpent.


Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Annie le Mer 20 Juin 2012 - 9:08

Oups! J'ai oublié les sacrements, comme moyens de salut! ça me semblait tellement évident!

Bref, le monde, vautré dans son univers purement matériel, a rejeté le spirituel et le surnaturel. Mais le diable les remplace maintenant par une mauvaise spiritualité et des prodiges mensongers.

Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Mer 20 Juin 2012 - 10:44

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:C'est vrai aussi qu'il y a de bons évêques et de bons prêtres qui suivent les directives du Pape. Mais on voit clairement en ce moment que deux camps se forment. Non pas un camp traditionnaliste et sédévacantiste d'un côté, et de l'autre un camp moderniste et fidèle au Pape. Mais tout simplement un camp catholique à la recherche de la Vérité et un camp absorbé par le monde, où chacun ne retient de la religion (du dogme?) que ce qui l'intéresse.

Il me semble aussi que l'aile libérale de l'Eglise est celle qui pose le plus de problème au Saint Père en ce moment. Mais enfin, à notre époque être fidèle à la papauté et à la foi catholique de toujours entraîne nécessairement des condamnations du type "vous êtres des sédévacantises!" C'est vraiment le monde à l'envers, preuve que les choses ne vont pas si bien que ça... Enfin, il est temps que je quitte ce forum, car je respecte avant tout l'intention et l'esprit de ses administrateurs qui, je le comprends, ne peuvent pas donner l'impression de cautionner les imprudents qui se risquent à mettre en question les certitudes du clergé canadien, connu pour sa légendaire obéissance au Pape.





avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par MichelT le Mer 20 Juin 2012 - 15:43

Vous pouvez lire ces textes et comment dire.....

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

MichelT

Date d'inscription : 06/02/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Mer 20 Juin 2012 - 16:42


Merci Michel. Mais attention, car il s'agit de propositions d'évêques et de cardinaux.

Le devoir d'obéissance nous demande donc d’approuver ces propositions sans émettre la moindre réserve ou opinion critique pouvant suggérer l'idée d'une possible apostasie rampante. Et oublions ces prophéties mariales qui ne concernent pas notre époque.

L'Eglise doit sortir de son carcan dogmatique moyenâgeux. Elle doit être l’émanation vivante du peuple de Dieu qui se transforme et s’adapte aux modes et cultures pour devenir le reflet manifesté du sentiment religieux d’une époque donnée, pour poussez plus avant les limites du progrès de l’Homme dans l’espérance en l’avènement du grand soir où naîtra une société plus juste, libérée de ses préjugés.

avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Rémi le Mer 20 Juin 2012 - 16:50

Oui Annie je corrobore vos propos, il y a une guerre terrible dans l'Église aujourd'hui comme jamais auparavant et je souffre grandement comme vous de voir cela et de voir tout autour de moi des prêtres mondains, le remède n'est pas humain mais divin, qui est l'homme sur terre qui pourra mettre de l'ordre dans tout cela, il n'y en n'a pas, le pape y travaille fortement et ses collaborateurs aussi (cardinal Ouellet et autres) mais ils n'auront aucuns succès si les fidèles de l'Église ne les appuient pas par la prière et ce n'est pas en disant comme d'autres l'on dit que les ordinations ne sont pas valides et que les hosties que nous consommons ne sont pas consacrés validement que cela ramènera des gens vers l'Église. Certains se trompent de cibles, ils combattent les prêtres mondains en les dénonçant alors que c'est satan qu'ils doivent combattre par la prière et le jeûne pour que l'Église soit mieux protégée contre ses ennemis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Il me semble aussi que l'aile libérale de l'Eglise est celle qui pose le plus de problème au Saint Père en ce moment.

Ça c'est certain et c'est elle qui domine en ce moment et pour l'instant elle est invincible car il n'y a pas assez de prières et de jeûnes de la part des fidèles pour la vaincre et pour faire descendre les grâces de conversions sur les prêtres mondains, tout commence en esprit, par le spirituel pour rendre le monde matériel conforme au dessein d'amour de Dieu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Mais enfin, à notre époque être fidèle à la papauté et à la foi catholique de toujours entraîne nécessairement des condamnations du type "vous êtres des sédévacantises!" C'est vraiment le monde à l'envers, preuve que les choses ne vont pas si bien que ça...

Vous croyez au pape c'est bien moi aussi et c'est primordial pour tous catholiques, mais dire croire en Vatican II et par la suite affirmer que les ordinations postconcile sont invalident et donc que nos hosties et aussi par le fait même, nos confessions, nos mariages, nos ordres, nos confirmations etc. le sont aussi puisque que ce ne sont pas de vrais prêtres qui nous servent, excusez-moi mais ce n'est pas croire en Vatican II que d'affirmer cela, soyez cohérent, c'est en cela que je disais que vos propos ressemblaient à ceux des sédévacantistes, non que vous l'étiez car être sédévacantiste c'est ne pas croire au papes depuis Pie XII.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Enfin, il est temps que je quitte ce forum, car je respecte avant tout l'intention et l'esprit de ses administrateurs qui, je le comprends, ne peuvent pas donner l'impression de cautionner les imprudents qui se risquent à mettre en question les certitudes du clergé canadien, connu pour sa légendaire obéissance au Pape.

Les choses changent pour le mieux au Canada grâce au cardinal Ouellet et au pape Benoit XVI mais 70 ans de laisser aller ne se corrige pas en quelques années, une génération de mondains doit passer avant pour retrouver le droit chemin.

Quant au devoir d'administration que j'ai a accomplir sur ce forum, vous n'avez vraiment aucune idée de tout le travail que cela incombe et de la responsabilité de cette tâche, et j'ai le souci des âmes qui viennent ici, je ne veux pas que ce forum deviennent un lieu qui détournera les fidèles de l'Église mais qui les rapprochent d'Elle et ce n'est pas le genre de propos que vous tenez qui y contribuera. Vous êtes libre de partir ou de rester c'est à vous de décider mais vous savez les conditions, mon but n'est pas de rejeter les gens mais je doit maintenir un certain ordre dans ce forum et faire respecter l'esprit pour lequel il a été créée.

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Annie le Mer 20 Juin 2012 - 17:57

Pour ce qui est de la validité des sacrements, même si les nouveaux rites sont efficaces, il faut quand-même se méfier des innovations. Le problème c'est que les gens pensent: "ça a été changé une fois, donc ça peut encore changer". Et là, c'est un très grand danger.

Prenons l'exemple de la confession: notre évêque propose des cérémonies pénitentielles avec absolution collective. Les gens pensent que c'est aussi bien, puisque c'est proposé par l'Eglise. Mais normalement, c'est interdit, sauf en cas de danger imminent qui empêcherait le prêtre de donner une absolution idividuelle...

La consécration de l'hostie: on assiste à des innovations aberrantes! Par exemple, les paroles de consécration sont imprimées sur une feuille et toute l'assemblée les lit à haute voix. Ou alors, le prêtre omet des parties. Ou bien, à mesure qu'il lit les paroles, il les change pour s'adapter au public.

Un jour, j'ai assisté à une messe, avec beaucoup de francs-maçons dans l'assemblée, dont le maire socialiste. Le prêtre a changé toutes les paroles de la consécration pour les adapter au public. Résultat, après la communion, j'ai été dans l'incapacité totale de faire ma prière d'adoration et d'action de grâce. A la place de la grâce, il y avait un vide. C'était comme une anesthésis spirituelle. Affreux.

A partir de là, il faut vraiment se poser des questions avant de choisir une paroisse. C'est malheureux d'en arriver là, mais c'est la réalité. Je ne sais pas si le contenu de la formation varie d'un séminaire à l'autre ni qui contrôle tout ça, mais il y a quand-même beaucoup de prêtres modernistes. Et s'ils se sentent autorisés à changer les rituels, alors il y a des doutes sur la validité des sacrements qu'ils administrent.



Annie

Date d'inscription : 01/03/2011

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Alex333 le Mer 20 Juin 2012 - 18:30

Merci Rémi,

Je suis d'accord avec votre dernier message et suis très conscient du travail que l'administration de ce forum représente pour vous et vos collègues. Je vous remercie aussi pour votre investissement et de vos qualités de modérateur.

-A

PS: à noter aussi que je n'ai pas dit que les (nouveaux) sacréments ne sont en soi pas valides, mais seulement que St. Thomas d'Aquin, le Concile de Trente et les encycliques de nombreux papes ont clairement établi quatres conditions nécessaires pour qu'un sacrément soit valide, conditions qui, dans certains cas que j'espère purement théoriques (mais nous avons le droit d'évoquer ce risque qui n'est pas qu'une opinion theologique et n'a strictement rien à voir avec l'acceptation de Vatican II) peuvent ne pas être remplies dans des cas d'abus, abus que notre Pape Benoìt XVI dénonce d'ailleurs avec la plus grande fermeté. C'est d'ailleurs ce même problème qui a poussé le Saint Père à exiger une nouvelle traduction du Missel Romain, notamment en anglais, compte tenu du fait qu'en violation des prescriptions de Vatican II le canon du Novus Ordo Missa a été altéré dans sa traduction en langues vernaculaires, transformant ainsi la 'forme' du sacrément de 1969 à 2012.

avatar
Alex333

Date d'inscription : 12/06/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: La grande hérésie

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum