Fête de saint Jacques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête de saint Jacques

Message par etienne lorant le Mer 25 Juil 2012 - 9:35

Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens 4,7-15.
Mais ce trésor, nous, les Apôtres, nous le portons en nous comme dans des poteries sans valeur ; ainsi, on voit bien que cette puissance extraordinaire ne vient pas de nous, mais de Dieu.
A tout moment, nous subissons l'épreuve, mais nous ne sommes pas écrasés ; nous sommes désorientés, mais non pas désemparés ;
nous sommes pourchassés, mais non pas abandonnés ; terrassés, mais non pas anéantis.
Ainsi la mort fait son œuvre en nous, et la vie en vous.
L'Écriture dit : J'ai cru, c'est pourquoi j'ai parlé. Et nous, les Apôtres, animés de cette même foi, nous croyons, nous aussi, et c'est pourquoi nous parlons. Car, nous le savons, celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera, nous aussi, avec Jésus, et il nous placera près de lui avec vous. Et tout ce qui nous arrive, c'est pour vous, afin que la grâce plus abondante, en vous rendant plus nombreux, fasse monter une immense action de grâce pour la gloire de Dieu.


Psaume 126(125),1-2ab.2cd-3.4-5.6.
Qui sème dans les larmes
moissonne dans la joie.
Il s'en va, il s'en va en pleurant,
il jette la semence ;
il s'en vient, il s'en vient dans la joie,
il rapporte les gerbes.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 20,20-28.
« Vous ne savez pas ce que vous demandez. Pouvez-vous boire à la coupe que je vais boire ? » Ils lui dirent : « Nous le pouvons. »
Il leur dit : « Ma coupe, vous y boirez ; quant à siéger à ma droite et à ma gauche, il ne m'appartient pas de l'accorder ; il y a ceux pour qui ces places sont préparées par mon Père. »
Les dix autres avaient entendu, et s'indignèrent contre les deux frères.
Jésus les appela et leur dit : « Vous le savez : les chefs des nations païennes commandent en maîtres, et les grands font sentir leur pouvoir. Parmi vous, il ne doit pas en être ainsi : celui qui veut devenir grand sera votre serviteur ; et celui qui veut être le premier sera votre esclave. Ainsi, le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie en rançon pour la multitude. »


Cy Aelf, Paris

Cet Évangile, en l'occasion de la fête de saint Jacques, qui fut le premier des douze à connaître le martyre (j'ai entendu: douze ans après la résurrection du Christ), m'en a rappelé un autre, dans lequel Jésus les avait prévenus : "« Le disciple n’est pas au-dessus de son maître, ni le serviteur au-dessus de son seigneur. Le disciple doit se contenter d’être comme son maître, et le serviteur d’être comme son seigneur. Si le maître de maison s’est fait traiter de Béelzéboul, ce sera bien pire pour les gens de la maison." Et encore : " Ne craignez pas ceux qui tuent le corps, mais ne peuvent pas tuer l’âme ; craignez plutôt celui qui peut faire périr dans la géhenne l’âme aussi bien que le corps". (En Matthieu, X)

En est-il toujours ainsi aujourd'hui. Peut-être plus en Orient qu'en Occident, diront les grincheux. Car j'ai entendu dire que désormais les prêtres ayant perdu leur réputation dans les affaires de pédophilie, de toute manière plus personne ne les écoute. Mais jusqu'à présent, hors des aveux sans contrainte des prêtres inquiétés, je crois qu'il y a aussi manipulation des informations. (Et la manipulation des informations en vue de nuire, nous savons bien tous qu'elle existe !)

Avant de devenir moi-même "apôtre de la Miséricorde divine", j'ai subi, comme certains le savent déjà, diverses accusations infondées de la part de concurrents dans mes affaires. Et j'ai vu comment les mots me sont sortis de la bouche devant ceux qui voulaient me faire avouer... des choses dont je n'avais pas connaissance. Je ne rappellerai qu'une anecdote. A un enquêteur qui m'avait dit, après avoir découvert que je suis catholique : "N'est-il pas écrit dans votre livre: faute avouée à moitié pardonnée ?", j'ai répondu aussi vite un mot qui m'est comme tombé dans la bouche (et j'assure que j'ai bien senti d'où cela me venait): "Mais non, inspecteur, vous, vous citez un proverbe. Dans le livre, il est écrit autre chose et c'est : "La vérité vous rendra libres". Et comme j'étais lancé, j'ai ajouté: et puisque je vous ai dit la vérité, maintenant je me lève et je rentre chez moi. Et personne ne m'avait retenu.

Quel bonheur, après coup, après des souffrances nerveuses qui ont duré dix ans, d'avoir pu parler comme je l'avais fait ! En effet, j'avais vécu concrètement la Parole qui disait : "Ne vous inquiétez pas de ce que vous direz, car ce n'est pas vous qui parlerez, mais l'esprit de votre Père qui est en vous". C'était il y a près de vingt ans, mais je m'en souviens comme hier.

Du reste, oui, si un disciple ne souffre pas dans le monde, est-il un disciple ? Il y a bien longtemps que les membres de ma famille m'ont mis à l'écart, pour ne pas dire renié. Sur ces vingt dernières années, j'ai été invité deux fois. Privé de douche et d'eau chaude encore jusqu'à fin août, croyez-vous que j'ai été invité chez l'un ou l'autre pour pouvoir goûter les joies d'un bon bain ? Mais non, bien sûr. En sorte que je dois encore lutter en moi-même pour ne pas laisser un sentiment de rancune grandir en moi.

Toutes ces choses font partie de la vie de témoin de Jésus. Quelle que soit l'époque, les idées du temps ou les personnes. Si vous avez la foi, vous le saurez avec certitude non en faisant un miracle, mais lorsque l'on vous traitera de "cul béni" !!!

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fête de saint Jacques

Message par Invité le Mer 25 Juil 2012 - 12:32

Savoir que Jésus et Marie nous aiment, nous console de toutes les déceptions que nous réserve la vie dans ce monde qui passe.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum