Explication de la parabole du semeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Explication de la parabole du semeur

Message par etienne lorant le Ven 27 Juil 2012 - 9:37

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,18-23.
Jésus disait à ses disciples : " Écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand l'homme entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s'empare de ce qui est semé dans son cœur : cet homme, c'est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c'est l'homme qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ;
mais il n'a pas de racines en lui, il est l'homme d'un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il tombe aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c'est l'homme qui entend la Parole ; mais les soucis du monde et les séductions de la richesse étouffent la Parole, et il ne donne pas de fruit.
Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est l'homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

L'explication que Jésus donne aux disciples de la parabole du semeur peut être lue de deux façons, à deux niveaux. Mais la plupart des lecteurs n'en restent qu'aux types d'hommes à qui la Parole est adressée:

- il y a l'homme qui écoute sans comprendre - un homme pressé, sans doute, qui est en recherche mais qui estime que cela doit aller vite et ne pas coûté trop d'efforts;
- il y a celui qui la reçoit avec joie: c'est un amateur de belles choses mais qui ne recherche qu'une satisfaction immédiate;
- il y a l'homme bien établi dans le monde, qui a beaucoup de responsabilités et qui ressemble beaucoup au jeune homme riche;
- il y a enfin l'homme qui comprend la Parole dans ce qu'elle a d'essentiel pour sa vie et qui s'en nourrit constamment.

L'autre niveau de lecture tient compte de la Miséricorde divine sans cesse à l’œuvre parmi les hommes. Car cet homme qui comprend la Parole peut très bien avoir été le même qui était pressé mais que l'âge et les difficultés ont rendu plus calme et patient; qui était amateur de belles choses et qui en a conclu qu'il devait en exister une qui surpasse toutes les autres; qui avait de grands biens en ce monde, mais à cause même de ses responsabilités, percevait que tout passe et lui-même également. C'est ainsi que je la comprends, puisque je suis un converti. Avant la conversion, j'ai été l'un quelconque des autres caractères d'hommes décrits ici; depuis ma conversion, tout est différent: la joie et la souffrance s'entremêlent, l'Esprit est devenu prompt à éviter certains pièges - mais pas tous, évidemment : le Mauvais est toujours là et il guette toujours... Quelqu'un a-t-il songé combien la bonne terre est sombre et que la graine s'y sent noyée dedans ?

Quant à donner du fruit, selon tel ou tel rapport, je crois que les autres convertis seront d'accord avec moi pour dire que ce n'est pas de cela que le cœur a besoin. La rentabilité de la bonne terre sont en même temps question d'humilité d'une part, et de grâce divine d'autre part.
Amen, Seigneur Jésus, qu'il m'en soit fait non comme je veux mais comme Tu veux !


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de la parabole du semeur

Message par Invité le Ven 27 Juil 2012 - 17:12

L'action de la miséricorde divine, une conversion, quatre étapes dans la vie, ou un long cheminement. Merci pour cette clé de lecture.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Continuation de la parabole du Semeur

Message par etienne lorant le Sam 28 Juil 2012 - 10:55

Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,18-23.
Jésus disait à ses disciples : " Écoutez ce que veut dire la parabole du semeur. Quand l'homme entend la parole du Royaume sans la comprendre, le Mauvais survient et s'empare de ce qui est semé dans son cœur : cet homme, c'est le terrain ensemencé au bord du chemin. Celui qui a reçu la semence sur un sol pierreux, c'est l'homme qui entend la Parole et la reçoit aussitôt avec joie ;
mais il n'a pas de racines en lui, il est l'homme d'un moment : quand vient la détresse ou la persécution à cause de la Parole, il tombe aussitôt. Celui qui a reçu la semence dans les ronces, c'est l'homme qui entend la Parole ; mais les soucis du monde et les séductions de la richesse étouffent la Parole, et il ne donne pas de fruit.
Celui qui a reçu la semence dans la bonne terre, c'est l'homme qui entend la Parole et la comprend ; il porte du fruit à raison de cent, ou soixante, ou trente pour un. »



Évangile de Jésus-Christ selon saint Matthieu 13,24-30.
Jésus proposa cette parabole à la foule : « Le Royaume des cieux est comparable à un homme qui a semé du bon grain dans son champ. Or, pendant que les gens dormaient, son ennemi survint ; il sema de l'ivraie au milieu du blé et s'en alla.
Quand la tige poussa et produisit l'épi, alors l'ivraie apparut aussi.
Les serviteurs du maître vinrent lui dire : 'Seigneur, n'est-ce pas du bon grain que tu as semé dans ton champ ? D'où vient donc qu'il y a de l'ivraie ? ' Il leur dit : 'C'est un ennemi qui a fait cela. ' Les serviteurs lui disent : 'Alors, veux-tu que nous allions l'enlever ? '
Il répond : 'Non, de peur qu'en enlevant l'ivraie, vous n'arrachiez le blé en même temps. Laissez-les pousser ensemble jusqu'à la moisson ; et, au temps de la moisson, je dirai aux moissonneurs : Enlevez d'abord l'ivraie, liez-la en bottes pour la brûler ; quant au blé, rentrez-le dans mon grenier. ' »



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

L’Évangile de ce jour n'est pas seulement un complément de celui d'hier. Il est pour moi source de joie, car il me montre que lors de mon partage d'hier, lorsque je donnais une seconde clé de lecture pour le texte - qui tenait compte de la Miséricorde divine et de sa patience, j'étais dans le vrai !

Cette seconde parabole dit la même chose que la première : elle en est la suite explicative. Elle montre où et comment, dans le plan divin, le démon intervient, ce qu'il en adviendra, et elle dévoile même le dessein final de Dieu.

Tout l'amour de notre Seigneur Jésus-Christ, je le vois et je l'éprouve dans ces mots : "Non, de peur qu'en enlevant l'ivraie, vous n'arrachiez le blé en même temps." Cet amour de Jésus, je n'en doute pas, puisque le saint sacrifice se poursuit dans l'Eucharistie, est aujourd'hui ce qu'il fut jadis. Mais ce qui a changé, et cela est évident, c'est l'acharnement du démon à perdre les âmes et de nos jours beaucoup plus qu'autrefois... Ce que je dis ici n'engage que moi, mais dès que j'ai entendu parler de la conférence intitulée "L'existentialisme est un humanisme"... qui fut tenue précisément à la Salle des Centraux, à Paris, le 29 octobre 1945 à 20 heures 30... j'ai compris que notre temps serait marqué par la griffe de l'Adversaire.

Me suis-je trompé ?

Mais, pour nous, exultons, car nous avons la meilleure part, celle du don gratuit de l'Amour ! Ayant part à l'Eucharistie, nous sommes nous-mêmes dons de l'amour de miséricorde envers nos frères.

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Explication de la parabole du semeur

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 13:05


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum