La Transfiguration : le grand signe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Transfiguration : le grand signe

Message par etienne lorant le Lun 6 Aoû 2012 - 10:06

Évangile de Jésus-Christ selon saint Marc 9,2-10.
Jésus prend avec lui Pierre, Jacques et Jean, et les emmène, eux seuls, à l'écart sur une haute montagne. Et il fut transfiguré devant eux. Ses vêtements devinrent resplendissants, d'une blancheur telle que personne sur terre ne peut obtenir une blancheur pareille. Élie leur apparut avec Moïse, et ils s'entretenaient avec Jésus. Pierre alors prend la parole et dit à Jésus : « Rabbi, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse et une pour Élie. »
De fait, il ne savait que dire, tant était grande leur frayeur.
Survint une nuée qui les couvrit de son ombre, et de la nuée une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoutez-le. »
Soudain, regardant tout autour, ils ne virent plus que Jésus seul avec eux. En descendant de la montagne, Jésus leur défendit de raconter à personne ce qu'ils avaient vu, avant que le Fils de l'homme soit ressuscité d'entre les morts.Et ils restèrent fermement attachés à cette consigne, tout en se demandant entre eux ce que voulait dire : « ressusciter d'entre les morts ».



Extrait de la Traduction Liturgique de la Bible - © AELF, Paris

Le signe, signe par excellence, que les juifs exigeaient de Jésus, le voici. Mais réservé exclusivement à Pierre, Jacques et Jean.

Je me suis représenté la scène dans la courte mesure de mon imagination ! Trois élus choisi dans le monde comme témoins; ensuite Moïse et Élie, qui apparaissent sur un plan spirituel - car c'est seulement en passant par ce niveau spirituel que les disciples ont pu connaître qu'ils étaient Moïse et Élie; ensuite Jésus transfiguré; et dans la nuée, Dieu le Père qui glorifie le Fils dans un épanchement familier: "Celui est mon Fils bien-aimé, écoutez-le". Il s'est produit comme une élévation de l'humain jusqu'au divin et une réponse du divin à l'humain. Mais tout passe par le Christ - car même le Père témoigne en faveur du Fils.

Si cette scène de la Transfiguration s'était déroulée dans le temple de Jérusalem, aussitôt tout le peuple, y compris les scribes et les pharisiens eurent reconnu le Seigneur. Mais le dessein du Seigneur est de passer par le témoignage des hommes. C'est quelque chose d'important à dire, car cela signifie aussi qu'il n'y a qu'une seule manière d'aimer qui vaut et nous devons nous en remettre à Dieu pour tout.

Eh bien, mon Dieu, qu'il m'en soit donc fait selon ton Amour !

.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum