Le temps de rembourser nos dettes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le temps de rembourser nos dettes

Message par etienne lorant le Ven 26 Oct 2012 - 10:25

Lettre de saint Paul Apôtre aux Éphésiens 4,1-6.
Frères, moi qui suis en prison à cause du Seigneur, je vous encourage à suivre fidèlement l’appel que vous avez reçu de Dieu : ayez beaucoup d'humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ;
ayez à cœur de garder l'unité dans l'Esprit par le lien de la paix.
Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il n'y a qu'un seul Corps et un seul Esprit.
Il n'y a qu'un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, qui règne au-dessus de tous, par tous, et en tous.


Évangile de Jésus-Christ selon saint Luc 12,54-59.
Jésus disait à la foule : " Quand vous voyez un nuage monter au couchant, vous dites aussitôt qu'il va pleuvoir, et c'est ce qui arrive.
Et quand vous voyez souffler le vent du sud, vous dites qu'il fera très chaud, et cela arrive.
Esprits faux ! L'aspect de la terre et du ciel, vous savez le juger ; mais le temps où nous sommes, pourquoi ne savez-vous pas le juger ?
Et pourquoi aussi ne jugez-vous pas par vous-mêmes ce qui est juste ?
Ainsi, quand tu vas avec ton adversaire devant le magistrat, pendant que tu es en chemin efforce-toi de te libérer envers lui, pour éviter qu'il ne te traîne devant le juge, que le juge ne te livre au percepteur des amendes, et que celui-ci ne te jette en prison.
Je te le dis : tu n'en sortiras pas avant d'avoir payé jusqu'au dernier centime.
»


Ce que dit saint Paul, dans quelle mesure sommes-nous prêts à l'accepter ? Et si nous l'avons accepté, dans quelle mesure nous y soumettons-nous ? Celui qui sera juge de la qualité de notre foi, de notre charité et de notre espérance, c'est bien le Seigneur.

Aussi longtemps que nous sommes en chemin sur la terre, il est comme ce créancier qui nous présente sa note régulièrement: c'est une facture impayée. La procédure en recouvrement de dette est lancée, mais la magnanimité du Juge est telle que la date de session du Tribunal qui doit sanctionner notre insolvabilité ... est reportée de mois en mois, d'année en année. Jusqu'au jour où le dossier complet est ouvert et révèle la constante mauvaise foi du débiteur ! Cette prison où est jeté le mauvais payeur, il ne peut la quitter avant d'avoir tout remboursé. Mais comment travailler lorsqu'on est en prison ! Mais la prison dont Jésus parle, c'est le purgatoire - et certes, on y travaille !!!

Tout d'un coup me vient la parole du Notre Père, la prière que Jésus nous a laissée. Il y est dit: "Pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés". Eh bien, notre Juge nous accorde encore un autre moyen de rembourser nos dettes et de laver nos offenses envers Lui: c'est que,du temps de notre vie terrestre, nous cessions de poursuivre ceux qui nous doivent (pas uniquement de l'argent, mais des services rendus); et, encore: que nous pardonnions tant que faire se peut, de tout notre coeur et jusque dans la souffrance les êtres qui nous aimons et qui nous ont blessés. Car cet amour qui veut ne pas tenir compte des blessures reçues, c'est le Seigneur aussi qui nous l'inspire !


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum