Église anglicane mondaine : Angleterre : Des femmes évêques ? C’est maintenant…

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Église anglicane mondaine : Angleterre : Des femmes évêques ? C’est maintenant…

Message par Rémi le Mar 20 Nov 2012 - 14:46

Cette église se prostitue encore davantage aux valeurs de ce monde dépravé, les bons viendront à la vraie Église, la nôtre.


Un vote historique est attendu au Royaume Uni. Le Synode général de l’Eglise d’[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
devrait se prononcer, aujourd’hui, mardi 20 novembre, sur l’ordination
épiscopale des femmes. Une question qui divise les anglicans mais qui a
les faveurs du nouvel archevêque de Cantorbéry.

Dès son élection, il y a quelques jours, le nouveau chef spirituel
des 80 millions d¹anglicans dans le monde, Justin Welby, s’est aussitôt
prononcé en faveur de l¹ordination de femmes évêques. Ce dossier était
dans l¹impasse depuis quelques mois. Pour éviter un rejet de la loi, et
même un schisme au sein de l’Eglise, les dirigeants du comité directeur
de l’institution avaient décidé de reporter le vote lors de la réunion
de juillet dernier à York. Le texte de compromis, mis au point par les
évêques anglicans au mois de septembre et qui sera soumis au vote mardi,
prévoit que dans le cas où des paroisses refuseraient l¹autorité d’une [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien], celle-ci déléguera ses pouvoirs à un [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] homme.

La rupture sera-t-elle évitée ?

Plus de 1.000 membres de l’Eglise anglicane, parmi lesquels des
évêques, ont signé une lettre ouverte en faveur de cette ordination. 42
diocèses sur 44 se sont déclarés favorables à ce tournant. Mais, la
majorité des deux tiers est requise dans les trois chambres du Synode
anglican : évêques, pasteurs et laïcs.

Les dissidents seraient une minorité, mais une minorité active et le
risque de rupture n’est pas exclu. Si le texte est voté aujourd’hui,
mardi 20 novembre, il passera devant le Parlement britannique avant de
recevoir un assentiment royal, ouvrant la voie à l’ordination de femmes
évêques en 2014.

Vers l’aboutissement d’un processus vieux de dix ans ?

L’accès des femmes au sacerdoce avait déjà été autorisé en 1992 dans
l’Eglise anglicane. Des fidèles, des pasteurs et mêmes des évêques
anglicans, pour la plupart hostiles aux nouvelles réformes dans leur
Eglise, avaient rejoint par la suite l’Eglise catholique. Benoît XVI
avait alors créé un ordinariat pour les accueillir.

Le synode, qui réunit 470 membres du 19 au 21 novembre à Londres,
sera également marqué par les adieux de l¹archevêque sortant de
Cantorbéry, Rowan Williams, qui a choisi de quitter la direction de
l’Eglise d¹Angleterre pour diriger le Magadalene College de Cambridge.

Radio Vatican

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Église anglicane mondaine : Angleterre : Des femmes évêques ? C’est maintenant…

Message par etienne lorant le Mer 21 Nov 2012 - 15:06

Mauvaise nouvelle pour les féministes, bonne nouvelle pour l'Eglise !

L'Eglise d'Angleterre, réunie en synode, a finalement voté contre l'ordination de femmes évêques ce mardi 20 novembre 2012, après vingt ans de tergiversations, et malgré le soutien affiché du prochain archevêque de Canterbury à ce projet qui divise traditionalistes et libéraux.

Ce rejet, décidé par quelques voix seulement, provoque beaucoup de frustration parmi de nombreux anglicans britanniques pour qui l’ordination de femmes évêques était la suite logique à celle de femmes prêtres, décidée il y a déjà vingt ans.

Le texte devait être adopté par les deux tiers de chacun des trois collèges formant le synode général de l'Eglise d'Angleterre. Les évêques et le clergé ont largement voté en faveur de la réforme mais ce sont les fidèles qui l’ont finalement rejetée. C’est un important revers pour l’archevêque de Canterbury, Rowan Williams, et pour son successeur, Justin Welby, qui s’étaient tous les deux mobilisés pour faire adopter la réforme.

De leur côté les femmes prêtres et leurs partisans se disent anéantis par une décision considérée comme un pas en arrière dévastateur pour l’Eglise anglicane qui entérine ainsi la discrimination sexuelle dans son ministère. Cela montre aussi encore une fois à quel point cette Eglise est divisée : le rejet à Londres intervient alors que des femmes ont déjà été ordonnées évêques aux Etats-Unis, en Australie, au Canada, en Nouvelle-Zélande, et ce week-end pour la première fois en Afrique. La déception est d’autant plus grande que le sujet ne devrait maintenant plus revenir sur la table avant au moins sept ans.

Spoiler: masquer
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Église anglicane mondaine : Angleterre : Des femmes évêques ? C’est maintenant…

Message par Rémi le Mer 21 Nov 2012 - 16:34

C'est pas réglé cette affaire pour eux, ça va diviser encore davantage, les progressistes ne s'arrêteront pas là.

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Église anglicane mondaine : Angleterre : Des femmes évêques ? C’est maintenant…

Message par etienne lorant le Mer 21 Nov 2012 - 18:46

Cher Rémi,

Ne soyez pas trop pessimiste, regardez cette info du site Zénit, l'organe de presse du Vatican:

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
PRÈS DE 1 000 ANGLICANS ONT REJOINT L’EGLISE CATHOLIQUE AVANT PÂQUES



En Angleterre et au Pays de Galles, grâce à l’Ordinariat personnel créé par le pape

ROME, Mercredi 27 avril 2011 (ZENIT.org) - Environ 1 000 anglicans ont été pleinement accueillis dans la communion avec l'Eglise catholique durant la semaine sainte lors de diverses célébrations organisées par l'ordinariat personnel de Notre-Dame de Walsingham, créé par Benoît XVI en Angleterre et au Pays de Galles pour l'accueil et l'assistance spirituelle de ces fidèles.

Il s'agit d'une trentaine de groupes - environ 60 clercs anglicans -, une étape décisive dans la réponse du pape aux demandes d'anglicans de revenir dans l'Eglise catholique en communauté, prévue par la Constitution Apostolique Anglicanorum coetibus.

En général, ces groupes anglicans ont été accueillis dans l'Eglise catholique par un des trois anciens évêques, aujourd'hui devenus des prêtres catholiques : Mgr P. Keith Newton, supérieur de l'ordinariat personnel, Mgr John Broadhurst, ancien évêque de Fulham, et Mgr Andrew Burnham, ancien évêque d'Ebbsfleet.

Au cours d'une des célébrations, à l'Oratoire d'Oxford, Mgr Burnham a fait une homélie dans laquelle il a présenté deux possibilités pour l'ordinariat personnel. Une de celle-ci est que la conversion de ces jours-ci passe inaperçue, « se mêle à la foule ».

En ce cas, a-t-il dit, « le geste prophétique avec l'Anglicanorum coetibus serait vain. Le maximum que l'on pourrait dire durant les prochaines années est que se convertir est un peu plus facile, et que pour les ex-anglicans, être ordonnés prêtres catholiques est un peu plus simple ».

« Mais il y a un autre scénario beaucoup plus intéressant », a reconnu Mgr Burnham. « C'est pourquoi nous devons revenir à la première Pâque lors de laquelle le nombre de personnes impliquées était très inférieur ».

« Saint Paul affirme avec grand enthousiasme que 500 personnes ont vu le Seigneur ressuscité. Mais ce nombre est la moitié de ceux qui sont revenus à l'Eglise catholique grâce à l'Anglicanorum coetibus ».

« Je ne veux pas avancer de revendications aujourd'hui sur l'influence des anglicans qui sont en train de se réunir », a déclaré le prêtre, en mettant l'accent sur « l'enrichissement mutuel » que cet événement historique apporte, comme le souhaite Benoît XVI en personne.

Et ici : le récit de la conversion de l'ancien PM britannique Tony Blair:

L’ancien premier ministre Tony Blair s’est converti à l’Église catholique
dimanche 30 décembre 2007
Le Saint-Siège exprime sa satisfaction

Londres, 23 décembre 2007 (Apic) Le 21 décembre en soirée, Tony Blair, de confession anglicane, a rejoint le giron de Rome et la religion catholique de son épouse et de ses quatre enfants en recevant la communion des mains du cardinal Cormac Murphy-O’Connor, chef de l’Eglise catholique d’Angleterre et du Pays de Galles. Ce geste s’est déroulé au cours d’une messe privée dans la chapelle de la résidence officielle de l’archevêque de Westminster à Londres, a indiqué le porte-parole de l’archevêché.

Le Saint-Siège a exprimé sa satisfaction à l’annonce de la conversion au catholicisme de l’ancien premier ministre britannique, Tony Blair. “Les catholiques sont contents d’accueillir dans leur communauté quelqu’un qui a fait un chemin sérieux, de réflexion, vers le catholicisme“, a déclaré le Père Frederico Lombardi, directeur du Bureau de presse du Saint-Siège, le 22 décembre. “C’est une bonne nouvelle, que nous accueillons avec respect, comme toute décision personnelle“, a-t-il ajouté.

L’annonce de la conversion de Tony Blair, 54 ans, représentant du Quartette pour le Proche-Orient, était annoncée depuis longtemps. L’ancien premier ministre n’a jamais caché l’importance de la foi dans sa vie personnelle.

Il avait décidé de repousser sa conversion tant qu’il était au 10, Downing Street afin de respecter les usages politiques du Royaume Uni dont le souverain, en tant que chef de l’Eglise anglicane, nomme les évêques anglicans en accord avec son premier ministre.

“Je suis ravi d’accueillir Tony Blair dans l’Eglise catholique“, a expliqué le cardinal Murphy-O’Connor. “Pendant longtemps, il a été un fidèle régulier à la messe avec sa famille et ces derniers mois il a suivi un programme de formation pour se préparer à recevoir la communion“, a-t-il ajouté. “Mes prières sont avec lui, sa femme et sa famille en ce moment de joie dans leur chemin de foi commun“, a-t-il encore déclaré.

Déjà reçu plusieurs fois la communion

Anglican pratiquant, Tony Blair assistait fréquemment à des messes catholiques avec sa famille. Il avait même déjà reçu la communion, jusqu’à ce que le cardinal Basil Hume, le prédécesseur du cardinal Murphy-O’Connor, lui demande de cesser, en 1996.

La volonté de Tony Blair de se convertir au catholicisme avait été largement évoquée au moment de sa visite au Vatican, le 23 juin 2007, quatre jours avant de quitter la tête du gouvernement britannique. Officiellement, lors de son audience avec Benoît XVI, le sujet n’avait pas été évoqué, mais le cardinal Murphy-O’Connor avait participé à une partie de la rencontre entre les deux hommes.

En 1531, Henri VIII d’Angleterre rompit ses relations diplomatiques avec le pape et se déclara le seul chef de son Eglise nationale. Après cet acte de naissance de l’Eglise anglicane, le catholicisme fut persécuté dans le royaume, faisant des fidèles à Rome des sujets de second rang jusqu’au XIXe siècle.

Aucun premier ministre britannique n’a jamais été catholique. La conversion au catholicisme est encore souvent considérée dans la haute société britannique comme un geste excentrique, voire provoquant. Les catholiques en Angleterre représentent environ 10% de la population.

Dans la même rubrique
Diocèse de Westminster : 734 adultes rejoignent l’Eglise catholique
GB : des centaines d’anglicans rejoignent Rome
GB : cinq évêques anglicans rejoignent Rome
Grande-Bretagne. cinq évêques rejoignent Rome
Un évêque anglican britannique décide de se convertir au catholicisme
Moi , James Bell, curé catholique marié, ancien prêtre anglican
L’ancien premier ministre Tony Blair s’est converti à l’Église catholique
Et de quatre : un nouveau prélat épiscopalien quitte l’anglicanisme pour l’Église catholique
Un homme, prêtre épiscopalien depuis 25 ans, quitte sa paroisse de Johnstown pour rejoindre l’Eglise catholique
Monseigneur Herzog, ancien évêque épiscopalien d’Albany, est devenu catholique.

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Église anglicane mondaine : Angleterre : Des femmes évêques ? C’est maintenant…

Message par Rémi le Mer 21 Nov 2012 - 22:07

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:Ne soyez pas trop pessimiste, regardez cette info du site Zénit, l'organe de presse du Vatican:

C'est certain que plus ils iront dans le modernisme et plus les vrais chrétiens anglicans reviendront dans l'Église catholique, leur malheur fera notre bonheur, mais ce sera uniquement de leurs fautes.

_________________
Mon site Web : [Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Église anglicane mondaine : Angleterre : Des femmes évêques ? C’est maintenant…

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum