Une profanation quasiment étouffée dans l'oeuf...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une profanation quasiment étouffée dans l'oeuf...

Message par etienne lorant le Lun 17 Déc 2012 - 18:36

La profanation de la chapelle de Toulon laisse le ministre de la défense sans voix... (actualisé)
Le ministre a finalement réagi six jours plus tard...

Peut-on saccager délibérément un lieu de culte, catholique en l'occurence, dans une enceinte militaire sans que le ministre de la Défense ne réagisse ? Manifestement oui.
La seule réaction officielle est un communiqué laconique de la Marine nationale, mis en ligne dimanche à 15h15 sur son site internet, rubrique "au fil de l'eau", entre l'annonce d'un exercice incendie des marins pompiers de Cherbourg et la présence d'un chasseur de mines au large de La Seyne. Bref, le service minimum.
Le communiqué dit ceci : "Des actes de vandalisme sur des symboles religieux ont été constatés à la chapelle de la base navale de Toulon, samedi 8 décembre dans la soirée. Une enquête menée par la Gendarmerie maritime est en cours. La Marine nationale condamne avec vigueur ces agissements." La Marine, d'accord, mais le ministre ?
Interrogé mardi par ce blog, le cabinet du ministre précise qu'"une communication est évidemment prévue ultérieurement, une fois l'enquête terminée".
Depuis le début du mois de décembre, le ministère de la Défense a diffusé 15 communiqués et notes aux rédactions, donc plus d'un chaque jour.
On pourra lire la réaction de Mgr Ravel, évêque aux armées.

Actualisé : finalement, le ministre de la défense a réagi, vendredi 14 décembre, soit six jours après les faits, qualifiés d' "actes inqualifiables". On pourra lire sa réaction sur le site du ministère de la défense. On se perd toutefois en conjectures sur les raisons qui pourraient expliquer un tel retard.
La veille, le grand rabbin Korsia avait invité Mgr Ravel à la fête de Hanoukka, afin d'exprimer son soutien, une cérémonie qui s'est déroulée en présence du grand rabbin de France. Les aumoniers musulmans Mohamed Ali Bouharb et protestant Stéphane Rémy ont également exprimé leur solidarité.

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Réaction de Monseigneur Ravel sur Zenit :

1. La qualification religieuse des faits.
Dans la journée du 8 décembre 2012, des actes sacrilèges ont été commis dans la chapelle militaire Saint Vincent de Paul de la base navale de Toulon sans que, aujourd’hui, le ou les auteurs soient identifiés. Les trois objets matériels atteints revêtent un caractère essentiel pour le culte catholique : le baptistère, fracassé, symbole de la renaissance produite par le baptême ; l’ambon, attaqué, et le livre des Saintes Ecritures, jeté par terre puis piétiné, symbole de la Parole de Dieu qui nourrit le chrétien ; le tabernacle, forcé, symbole de la tente où était gardée l’Arche d’alliance.
Mais, pour nous catholiques, ces violations du sacré religieux passent derrière la profanation accomplie en jetant les hosties consacrées par terre. Il ne s’agit plus alors pour nous de symboles chargés de sens mais de la réalité ultime par excellence, celle-là même que nous adorons au cours de nos messes et de nos adorations eucharistiques, le Christ en personne sous les apparences du pain.

La suite sous le spoiler:

Spoiler:
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum