Fête de Saint Jean, apôtre et évangéliste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête de Saint Jean, apôtre et évangéliste

Message par etienne lorant le Jeu 27 Déc 2012 - 19:02

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 20,2-8.
Le matin de Pâques, Marie Madeleine courut trouver Simon-Pierre et l'autre disciple, celui que Jésus aimait, et elle leur dit : " On a enlevé le Seigneur de son tombeau, et nous ne savons pas où on l'a mis. "
Pierre partit donc avec l'autre disciple pour se rendre au tombeau.
Ils couraient tous les deux ensemble, mais l'autre disciple courut plus vite que Pierre et arriva le premier au tombeau. En se penchant, il voit que le linceul est resté là ; cependant il n'entre pas.
Simon-Pierre, qui le suivait, arrive à son tour. Il entre dans le tombeau, et il regarde le linceul resté là,
et le linge qui avait recouvert la tête, non pas posé avec le linceul, mais roulé à part à sa place.
C'est alors qu'entra l'autre disciple, lui qui était arrivé le premier au tombeau. Il vit, et il crut.



Nous avions ce matin une autre lecture, tout à la fin de l'Evangile selon saint Jean, au cours de laquelle Jésus ressuscité annonce à Pierre la façon dont il mourra. Et se pose ensuite la question : Jean demeurera-t-il jusqu'au retour du Christ dans sa gloire ?

Notre prêtre a éludé la question, moi je ne peux pas me le permettre.

Pierre est saint Pierre et représentera toujours l'Eglise visible: celle dont on peut compter les clercs, les princes, les papes, mais aussi les diacres et même les servants de messe. Et à côté de l'organisation pratique de l'Eglise visible, il y a - fantastique, énorme, inimaginable, incommensurable et radieuse - l'Eglise dite invisible, dont vous êtes et moi aussi, dans laquelle la charité du Christ et l'intercession de Marie n'ont jamais cessé de jouer. Il faudrait que je cite des exemples ? Pourquoi pas ? Mais je ne peux que faire court, même si j'écrivais vingt pages, car le même saint Jean a terminé son Évangile en disant : "Il y a encore beaucoup d'autres choses que Jésus a faites ; et s'il fallait rapporter chacune d'elles, je pense que le monde entier ne suffirait pas pour contenir les livres que l'on écrirait ainsi."

Je citerais volontiers Etty Hyllesum, bien connue, qui sera sainte sans jamais avoir pu rencontrer un prêtre (mais peut-être à Auschwitz - où fut également Maximilen Kolbe ? ). Personne ne le dira, qui songera jamais à parler des ombres qui sont devenus chairs, et qui, tout de chair qu'ils furent, devinrent "corps et âmes" ?Mais c'est tout de même cette église des invisibles qui soutient celle où l'on peut se compter.

Elle la soutient, et elle la contient aussi : on contemple l'arbre, mais on ne voit pas les racines. On regarde ses branches, mais on oublie le vent dans les branches. Ce qui me rapporte au mot de Jésus énigmatique, délicat, splendide, lumineux:

« Amen, amen, je te le dis : personne, à moins de naître de l'eau et de l'Esprit, ne peut entrer dans le royaume de Dieu. Ce qui est né de la chair n'est que chair ; ce qui est né de l'Esprit est esprit. Ne sois pas étonné si je t'ai dit qu'il vous faut renaître. Le vent souffle où il veut : tu entends le bruit qu'il fait, mais tu ne sais pas d'où il vient ni où il va. Il en est ainsi de tout homme qui est né du souffle de l'Esprit. » (St. Jean, chapitre 3)

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum