Férie du temps de Noël (2 janv.)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Férie du temps de Noël (2 janv.)

Message par etienne lorant le Mer 2 Jan 2013 - 9:57

Première lettre de saint Jean 2,22-28.
Mes bien-aimés, le menteur n'est-il pas celui qui refuse d'admettre que Jésus est le Christ ? C'est celui-là l'Anti-Christ : il refuse à la fois le Père et le Fils, car celui qui refuse le Fils se sépare du Père, et celui qui reconnaît le Fils trouve en même temps le Père.
Pour vous, gardez en vous-mêmes ce que vous avez entendu depuis le commencement. Si ce que vous avez entendu depuis le commencement demeure en vous, vous aussi vous demeurerez dans le Fils et dans le Père.
Et ce que le Fils lui-même nous a promis, c'est la vie éternelle.
Voilà ce que j'avais à vous dire au sujet de ceux qui cherchent à vous égarer.
Mais elle demeure en vous, l'onction par laquelle il vous a consacrés, et vous n'avez pas besoin qu'on vous instruise. Vous êtes instruits de tout par cette onction, qui est vérité et non pas mensonge : suivant ce qu'elle vous a enseigné, vous demeurez en lui. Et maintenant, mes petits enfants, demeurez en lui ; ainsi, quand il paraîtra, nous aurons de l'assurance, et nous serons sans honte devant lui, lors de sa venue.



Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 1,19-28.

Voici quel fut le témoignage de Jean Baptiste, quand les Juifs lui envoyèrent de Jérusalem des prêtres et des lévites pour lui demander : « Qui es-tu ? »
Il le reconnut ouvertement, il déclara : « Je ne suis pas le Messie. »
Ils lui demandèrent : « Qui es-tu donc ? Es-tu le prophète Élie ? » Il répondit : « Non. - Alors es-tu le grand Prophète ? » Il répondit : « Ce n'est pas moi. »
Alors ils lui dirent : « Qui es-tu ? Il faut que nous donnions une réponse à ceux qui nous ont envoyés. Que dis-tu sur toi-même ? » Il répondit : « Je suis la voix qui crie à travers le désert : Aplanissez le chemin du Seigneur, comme a dit le prophète Isaïe. »

Or, certains des envoyés étaient des pharisiens.
Ils lui posèrent encore cette question : « Si tu n'es ni le Messie, ni Élie, ni le grand Prophète, pourquoi baptises-tu ? » Jean leur répondit : « Moi, je baptise dans l'eau. Mais au milieu de vous se tient celui que vous ne connaissez pas : c'est lui qui vient derrière moi, et je ne suis même pas digne de défaire la courroie de sa sandale. » Tout cela s'est passé à Béthanie-de-Transjordanie, à l'endroit où Jean baptisait.



Les prêtres et les lévites venus trouver Jean le baptiste ne sont certes pas venus pour se faire baptiser, mais pour interroger un homme qui est suspecté de mettre en péril la bonne pratique de la religion. Il lui demande qui il est vraiment, car son enseignement à celui des prêtres. Et Jean répond tout ce qu'il n'est pas, tout en évitant de dire clairement qui il est. Alors les pharisiens s'avancent à leur tour et vont déjà, comme ils le feront si souvent avec Jésus, poser une question piège et le forcer à se justifier. Jean, qui est sous l'inspiration de l'Esprit, leur répond qu'il leur suffit de chercher "au milieu d'eux".

C'est cette façon de remettre systématiquement en question un enseignement - ici un baptême en signe de conversion, qui manifeste déjà les Anti-Christ. Notre prêtre nous a dit que ces Anti-Christ sont présents dans l'Eglise. Pour ma part, j'en ai lu quelques-uns dans des publications qui ont reçu toutes les autorisations nécessaires. C'est un prêtre et théologien réputé qui pourra vous convaincre, si vous n'y prêtez garde, que l'épisode de la Transfiguration est une image de Jésus en prière. Un autre écrit qu'après la Résurrection, ceux qui ont vu le Christ étaient tous et toutes dans les conditions psychologiques caractéristiques des "visions mystiques" (mais ce dernier a omis de parler du cas de saint Thomas...) Dans ce journal, publié officiellement par notre église, ces types de commentaires ont circulé quelque temps - elles ont pu faire quelque dégât, mais elles ont finalement été supprimés.

Mais il n'y a pas que des prêtre qui sont égarés. Les fidèles qui viennent à la messe en recherchant une conformité parfaite à la Liturgie... ne viennent pas rencontrer le Christ mais une forme de pratique instituée de la religion. La vie chrétienne authentique se déroule à l'extérieur des églises, dans la vie quotidienne, dans les rencontres, les services rendus, les consolations, le témoignage donné.

Les lectures de ce jour me semblent bien venir à point pour démarrer l'année nouvelle sur une base solide.

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Férie du temps de Noël (2 janv.)

Message par Titi le Mer 2 Jan 2013 - 10:40

Tellement nombreux sont les hérétiques et tellement omniprésente est l'erreur humaine qu'à mon avis on ne connaîtra la Vérité qu'une fois au ciel. Que ça ne nous décourage pas et, pour celles et ceux qui n'auraient pas confiance en l'Eglise catholique pour la bonne raison que la hiérarchie elle-même est en désaccord, pour celles et ceux qui désespèrent de savoir vraiment où se trouve l'hérésie et où se trouve la Vérité, qu'ils se disent que tout cela n'est que mise à l'épreuve.

Ce que veut le Seigneur, c'est notre foi et notre obéissance à toute épreuve. J'ai pu lire sur le forum que le Pape Jean Paul 2 ou Benoit 16 (je ne sais plus) avait embrassé le coran. Eh bien, que ça ne nous empêche pas d'obéir à ce qu'il nous dit de faire et de ne pas faire, car par l'obéissance et la fidélité au souverain pontife, on fait preuve d'humilité et on reconnait notre incapacité à discerner réellement ce qui est Bien et ce qui est Mal. On accepte l'autorité de la hiérarchie sans comprendre ses attitudes, et quand on paraîtra devant Dieu, on pourra Lui dire sans mentir : j'ai obéi aveuglément à Ton ministre, car moi je ne connais ni ne comprends rien à rien.

Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum