Le mardi de la 1re semaine du temps ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mardi de la 1re semaine du temps ordinaire

Message par etienne lorant le Mar 15 Jan 2013 - 10:31

Lettre aux Hébreux 2,5-12.
Mais Jésus avait été abaissé un peu au-dessous des anges, et maintenant nous le voyons couronné de gloire et d'honneur à cause de sa Passion et de sa mort. Si donc il a fait l'expérience de la mort, c'est, par grâce de Dieu, pour le salut de tous.
En effet, puisque le créateur et maître de tout voulait avoir une multitude de fils à conduire jusqu'à la gloire, il était normal qu'il mène à sa perfection, par la souffrance, celui qui est à l'origine du salut de tous.
Car Jésus qui sanctifie, et les hommes qui sont sanctifiés, sont de la même race ; et, pour cette raison, il n'a pas honte de les appeler ses frères, quand il dit : Je proclamerai ton nom devant mes frères, je te louerai en pleine assemblée.


Évangile de Jésus Christ selon saint Marc 1,21b-28.
Jésus, accompagné de ses disciples, arrive à Capharnaüm. Aussitôt, le jour du sabbat, il se rendit à la synagogue, et là, il enseignait.
On était frappé par son enseignement, car il enseignait en homme qui a autorité, et non pas comme les scribes.
Or, il y avait dans leur synagogue un homme tourmenté par un esprit mauvais, qui se mit à crier :
« Que nous veux-tu, Jésus de Nazareth ? Es-tu venu pour nous perdre ? Je sais fort bien qui tu es : le Saint, le Saint de Dieu. »
Jésus l'interpella vivement : « Silence ! Sors de cet homme. »
L'esprit mauvais le secoua avec violence et sortit de lui en poussant un grand cri.
Saisis de frayeur, tous s'interrogeaient : « Qu'est-ce que cela veut dire ? Voilà un enseignement nouveau, proclamé avec autorité ! Il commande même aux esprits mauvais, et ils lui obéissent. »
Dès lors, sa renommée se répandit dans toute la région de la Galilée.



©Evangelizo.org 2001-2013

S'il n'y avait qu'une ligne à retenir des textes de ce jour, c'est l'ordre de faire silence que je garderais:

"Silence ! Sors de cet homme."

Notre prêtre a bien deviné que beaucoup d'entre nous, ce matin, ont débattu à l'intérieur d'eux-mêmes pour savoir s'il se lancerait dans les tourbillons de neige pour assister à l'Eucharistie. Il nous a approuvés en disant que les chrétiens sont libres, ils ne sont plus, comme cela se passe dans le monde, soumis aux évènements de la météo.

Et il a "embrayé" de suite pour dire que nous n'avons pas non plus à prêter l'oreille à ceux et celles qui, comme le démon de ce possédé, semblent disposer d'un savoir supérieur. Il a ajouté, d'un air un peu sinistre, que les "esprits mauvais" d'aujourd'hui n'ont plus besoin de prendre des apparences étranges pour s'imposer aux autres. Mais ils emploient les média, bavent des mensonges, détournent la vérité, poussent
insidieusement leur prochain à vivre dans la crainte plutôt que dans la foi - ou bien, tout du contraire, proclament que tout est possible à l'homme et qu'il n'y a pas de limite à sa liberté. Tels sont les esprits mauvais qui se manifestent de notre temps - mais sur lesquels, par notre baptême en Jésus-Christ, nous avons autorité.

C'est bien ce que dit la première Lecture: "Jésus qui sanctifie, et les hommes qui sont sanctifiés, sont de la même race ; et, pour cette raison, il n'a pas honte de les appeler ses frères".

Je crois que nous sommes repartis avec un courage renouvelé. Cependant, comme nous sommes désormais peu nombreux ! Moins d'une dizaine pour une ville de plus de douze mille habitants "intra muros" (et plus de soixante-cinq mille, si l'on compte l'agglomération hors des boulevards).

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mardi de la 1re semaine du temps ordinaire

Message par etienne lorant le Mar 15 Jan 2013 - 16:32

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien] a écrit:

S'il n'y avait qu'une ligne à retenir des textes de ce jour, c'est l'ordre de faire silence que je garderais:

"Silence ! Sors de cet homme."



Sylvie, qui était déjà membre de l'ancien forum MSN "Tchat Catholique" me fait remarquer que cet ordre de faire silence peut tout aussi bien s'adresser à tous nos murmures intérieurs, qui nous empêchent de recevoir la Parole avec le coeur et pas seulement avec l'intelligence. Voilà une remarque très judicieuse: en combien d'occasions arrivons-nous à l'Eucharistie en ayant laissé derrière nous les bagages de nos soucis, de nos désirs, de frustrations, de nos inquiétudes... Savons-nous établir en nous "le grand silence ?"

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum