Le Pape à la Rote Romaine : la carence de la Foi peut blesser la validité du mariage

Aller en bas

Le Pape à la Rote Romaine : la carence de la Foi peut blesser la validité du mariage Empty Le Pape à la Rote Romaine : la carence de la Foi peut blesser la validité du mariage

Message par Rémi le Lun 28 Jan 2013 - 16:46

http://www.news.va/fr/news/le-pape-a-la-rote-romaine-la-carence-de-la-foi-peu

2013-01-26 Radio Vatican
L’année judiciaire s’est ouverte ce samedi matin au Vatican. A l’occasion de cette inauguration solennelle, le Pape a reçu les membres de la Rote Romaine en audience dans la Salle Clémentine du palais apostolique. Benoît XVI a invité, les auditeurs ou avocats de ce Tribunal du Vatican qui statut notamment sur des demandes de reconnaissance de nullité de mariage, à procéder à d’ultérieure réflexion sur le rapport qu’entretiennent la foi et le mariage. Thomas Chabolle
La volonté de l'Eglise, boussole du mariage
Pour rester un sacrement le mariage catholique, le lien indissoluble entre un homme et une femme, « n’exige pas la foi personnelle des époux ». « La condition minimale nécessaire », explique Benoît XVI , est « l’intention de faire ce que veut l’Eglise ». Mais bien sûr, poursuit le pape, citant un document de la Commission Théologique internationale de 1977 « si on ne perçoit aucune trace de foi (ou de disposition à croire), ni aucun désir de grâce ou de salut, se pose le problème de savoir si, en réalité, l’intention générale et vraiment sacramentelle est présente ou non, et si le mariage est contracté de manière valide ou non ».
Sans en faire un motif clair d’annulation, « il n’y a d’automatiste absolu entre le manque de foi et invalidité », souligne-t-il, le pape estime que le manque de foi d’un des époux peut nuire aux biens du mariage : fécondité, fidélité conjugale et indissolubilité. Le pape reconnait les « difficultés juridiques et pratiques » que cela entrainent et invite ainsi la Rote à d’ultérieures réflexions à ce sujet « surtout dans le contexte actuel », précise-t-il.

La culture contemporaine brouille la perception du mariage chrétien
L’indissolubilité mise à l’épreuve. « Le subjectivisme et le relativisme éthique et religieux » de la culture contemporaine qui diffuse une mentalité selon laquelle « une personne devient elle-même en restant « autonome » et entre en contact avec l’autre seulement dans des relations qui peuvent s’interrompre à tout moment » rend le mariage chrétien difficile à comprendre. Cette culture « place la personne et la famille devant de grands défis » estime le Pape. Pourtant, c’est seulement en s’ouvrant à la vérité de Dieu, qu’il est possible de comprendre et de réaliser le vrai bien. « L’accueil de la foi rend l’homme capable du don de soi » et au contraire, poursuit le pape, « le refus de la proposition divine conduit à un déséquilibre profond des relations humaines ». « La foi est importante dans la réalisation de l’authentique bien conjugal qui consiste simplement dans le fait de vouloir le bien de l’autre ».
Soulignant enfin dans son message combien de nombreux époux vivant l’union matrimoniale dans la perspective chrétienne ont réussi à surmonter des situations les plus adverses, Benoît XVI a tenu à saluer « le précieux sacrifice » des époux abandonnés par leur conjoint ou qui ont du divorcer, et qui, nonobstant cela, ont réussit à ne pas s’engager dans une autre relation.


Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
Rémi
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum