La transfiguration est un encouragement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La transfiguration est un encouragement

Message par etienne lorant le Sam 23 Fév 2013 - 15:29

Deuxième dimanche de Carême

Livre de la Genèse 15,5-12.17-18.
Le Seigneur parlait à Abraham dans une vision. Puis il le fit sortir et lui dit : « Regarde le ciel, et compte les étoiles, si tu le peux… » Et il déclara : « Vois quelle descendance tu auras ! » Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu'il était juste.


Psaume 27(26),1.7-8.9abcd.13-14.

Je le crois, je verrai les bontés du Seigneur
sur la terre des vivants.
« Espère le Seigneur, sois fort et prends courage ;
espère le Seigneur. »



Lettre de saint Paul Apôtre aux Philippiens 3,17-21.4,1.

Mais nous, nous sommes citoyens des cieux ; c'est à ce titre que nous attendons comme sauveur le Seigneur Jésus Christ, lui qui transformera nos pauvres corps à l'image de son corps glorieux, avec la puissance qui le rend capable aussi de tout dominer. Ainsi, mes frères bien-aimés que je désire tant revoir, vous, ma joie et ma récompense, tenez bon dans le Seigneur, mes bien-aimés
.

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc 9,28b-36.
Et voici qu'environ huit jours après avoir prononcé ces paroles, Jésus prit avec lui Pierre, Jean et Jacques, et il alla sur la montagne pour prier.
Pendant qu'il priait, son visage apparut tout autre, ses vêtements devinrent d'une blancheur éclatante. Et deux hommes s'entretenaient avec lui : c'étaient Moïse et Élie, apparus dans la gloire. Ils parlaient de son départ qui allait se réaliser à Jérusalem.
Pierre et ses compagnons étaient accablés de sommeil ; mais, se réveillant, ils virent la gloire de Jésus, et les deux hommes à ses côtés.
Ces derniers s'en allaient, quand Pierre dit à Jésus : « Maître, il est heureux que nous soyons ici ! Dressons donc trois tentes : une pour toi, une pour Moïse, et une pour Élie. » Il ne savait pas ce qu'il disait.
Pierre n'avait pas fini de parler, qu'une nuée survint et les couvrit de son ombre ; ils furent saisis de frayeur lorsqu'ils y pénétrèrent. Et, de la nuée, une voix se fit entendre : « Celui-ci est mon Fils, celui que j'ai choisi, écoutez-le. »
Quand la voix eut retenti, on ne vit plus que Jésus seul. Les disciples gardèrent le silence et, de ce qu'ils avaient vu, ils ne dirent rien à personne à ce moment-là.


Cy Aelf, Paris

Aux disciples qui s'effraient devant la soudaine transfiguration de Jésus qui s'entretient avec Moïse et Elie, c'est Dieu lui-même qui donne un encouragement : écoutez mon Fils.

Et c'est la caractéristique commune des lectures de ce dimanche de nous encourager et d'avoir foi.

Abram - qui n'est pas encore Abraham, reçoit la promesse de la multitude innombrable de sa descendance dans la foi, et c'est bien "dans la foi", puisque le texte dit: "Abram eut foi dans le Seigneur et le Seigneur estima qu'il était juste."

La descendance dans la foi est encore reprise par Jean le Baptiste quand il répond aux pharisiens qui ne se font pas baptiser, estimant qu'ils n'en ont nul besoin puisqu'ils sont la descendance d'Abraham. Et la répartie fuse: "Races de vipères, qui vous a appris à fuir la colère à venir? Produisez donc du fruit digne de la conversion- c’est-à-dire de la foi - et n'imaginez pas pouvoir dire: Nous avons Abraham pour père ! Car je vous déclare que de ces pierres-ci Dieu peut susciter des enfants à Abraham !"

Le Psaume et l’Épître nous incitent également à nous "refonder" plus encore dans notre foi, afin que les évènements du monde (évènements qui ne nous concernent pas puisque: nous sommes citoyens des Cieux - dit Paul) ne trouvent pas en nous la moindre prise.

Vivons-nous une époque comparable à d'autres dans l'histoire de l'Eglise ? Sans doute, si l'on considère les persécutions dont une multitude de croyants pourront faire l'objet au nom de différentes idéologies - de plus en plus farfelues mais clairement anti religieuses - qu'on a vu germer très rapidement en ce nouveau millénaire. Quant la "fin des temps" et la Parousie, je garde confiance qu'il est possible de vivre l'union au Christ sans attendre son retour en gloire comme unique chance de salut. Le salut, il est déjà au milieu de nous. Le Seigneur est présent, déchiffrer sa Parole illumine, notre coeur n'est-il pas tout brûlant lorsqu'Il s'adresse à nous ? J'ai froid, mais c'est le corps; et mon âme est dans la Joie.

Bon dimanche !

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum