Le mercredi de la 2e semaine de Pâques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mercredi de la 2e semaine de Pâques

Message par etienne lorant le Mer 10 Avr 2013 - 9:36

Livre des Actes des Apôtres 5,17-26.
Le grand prêtre et tout son entourage, c'est-à-dire le parti des sadducéens, étaient remplis de fureur contre les Apôtres :
ils les firent arrêter et jeter publiquement en prison. Mais, pendant la nuit, l'ange du Seigneur ouvrit les portes de la cellule et les fit sortir en disant : « Partez d'ici, tenez-vous dans le Temple et là, annoncez au peuple toutes les paroles de vie. » Ils obéirent et, de bon matin, ils entrèrent dans le Temple et se mirent à enseigner. En arrivant, le grand prêtre et son entourage convoquèrent le grand conseil, tout le sénat des fils d'Israël, et ils envoyèrent chercher les Apôtres à la prison. En arrivant, les gardes ne les trouvèrent pas dans la cellule. Ils revinrent donc avec cette nouvelle : « Nous avons trouvé la prison parfaitement verrouillée, et les gardiens en faction devant les portes ; mais, quand nous avons ouvert, nous n'avons trouvé personne à l'intérieur. » En entendant ce rapport, le commandant de la garde du Temple et les chefs des prêtres, en plein désarroi, se demandaient ce qui se passait. Là-dessus, quelqu'un arriva avec cette nouvelle : « Les hommes que vous aviez mis en prison, les voilà qui se tiennent dans le Temple, et ils instruisent le peuple ! »
Alors, le commandant partit avec les gardes, pour ramener les Apôtres, mais sans violence, parce qu'ils redoutaient que le peuple ne leur jette des pierres
.


Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 3,16-21.
Et le Jugement, le voici : quand la lumière est venue dans le monde, les hommes ont préféré les ténèbres à la lumière, parce que leurs œuvres étaient mauvaises. En effet, tout homme qui fait le mal déteste la lumière : il ne vient pas à la lumière, de peur que ses œuvres ne lui soient reprochées ; mais celui qui agit selon la vérité vient à la lumière, afin que ses œuvres soient reconnues comme des œuvres de Dieu. »

Les disciples, envoyés à l'ombre des cachots pour avoir proclamé la lumière du Christ, voici ce qui établit le lien avec l'Evangile de Jean. Très concrètement en effet, en faisant emprisonner publiquement Pierre et les autres apôtres, le grand prêtre du temple accomplit le Jugement annoncé par Jean : tout homme qui fit le mal déteste la lumière, parce que ses oeuvres sont mauvaises. Mais Jean écrit aussi, dans le prologue de son Evangile, que "la lumière luit dans les ténèbres, et que les ténèbres n'ont pu la retenir" (Jean, 1, 5) : au cours de la nuit, l'ange du Seigneur pénètre dans la prison et libère les apôtres, en sorte que dès le lendemain, la Parole est de nouveau proclamée.

J'en tire pour leçon personnelle que les obstacles que je rencontre, oui, ils sont souvent constitués de ténèbres. Dans la journée d'hier, tandis que tous sont partis pour sacrifier au dieu païen des "vacances de printemps" - terme officiel adopté par nos politiciens (on ne peut plus dire "vacances de Pâques" (*), j'ai eu cette grâce d'aller visiter non seulement ma mère dans sa maison de repos, mais aussi la soeur de celle-ci, hospitalisée en ville.

Elisabeth, qui a eu six enfants, n'a pourtant reçu aucune visite après son opération aux genoux : tous sont partis au soleil, à l'étranger. Mais je rends grâce à Jésus miséricordieux, car ma visite inattendue a fait briller de la joie dans ses yeux - et de cette joie, j'ai reçu ma part. J'avais apporté avec moi un petit sac contenant une bouteille d'eau gazeuse (on a toujours soif dans les chambres d'hôpital) et trois romans qu'elle emportera "en revalidation".

La lumière de l'Evangile, c'est l'amour inconditionnel de Dieu révélé à tous et à toutes. Cette lumière est versée en nous dans le sacrement de l'Eucharistie, et comme les disciples sortis de leurs cachots, nous sortons nous aussi et nous manifestons la gloire de Dieu, car les ténèbres de notre temps ne peuvent nous retenir.

De plus en plus isolé, je suis pourtant rempli de joie et de force ! Alleluia !

****

(*) On dira désormais les Vacances de printemps. Elles sont fixées selon trois cas de figure : 1° lorsque le jour de Pâques tombe entre le 1er et le 15 avril, les vacances de printemps débutent le premier lundi d’avril; 2° lorsque le jour de Pâques a lieu pendant le mois de mars, les élèves pourront partir en congé dès le lundi après le jour de Pâques; 3° lorsque le jour de Pâques tombe après le 15 avril, les vacances de printemps commencent le deuxième lundi avant le jour de Pâques.


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum