Miracle eucharistique à Buenos Aires

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Myriamis le Mar 18 Juin 2013 - 19:47

"En 1996, lorsque le pape François était évêque auxiliaire du Cardinal Quarracino à Buenos Aires, un miracle eucharistique notoire eut lieu. C'est le pape actuel qui demanda lui-même à ce qu'il soit photographié et qui examina ce fait. Les résultats sont stupéfiants.
Le 18 août 1996, à 19h, le père Alejandro Pezet célébrait la messe dans l'église qui se trouve dans le centre commercial de la ville. Alors qu'il finissait de donner la Sainte Communion, une femme vint lui dire qu'elle avait trouvé une hostie dont on s'était débarrassé au fond de l'église. En allant à l'endroit indiqué, le P. Alejandro vit l'hostie souillée. Comme il ne pouvait pas la consommer, il la plaça dans un petit récipient d'eau qu'il rangea dans le tabernacle de la chapelle du Saint Sacrement.
Le lundi 26 août, ouvrant le tabernacle, il vit à sa grande stupéfaction que l'Hostie était devenue une substance sanglante. Il en informa Mgr Jorge Bergoglio qui donna des instructions afin que l'Hostie soit photographiée de façon professionnelle. Les photos, prises le 6 septembre, montrent clairement que l'Hostie, qui était devenue un fragment de chair sanglante, avait beaucoup grossi en taille. Pendant plusieurs années l'Hostie demeura dans le tabernacle, toute l'affaire étant gardée secrète. Comme l'Hostie ne souffrait d'aucune décomposition visible, Mgr Bergoglio décida de la faire analyser scientifiquement.


Le 5 octobre 1999, en la présence des représentants de Mgr Bergoglio devenu archevêque, le Dr Castanon préleva un échantillon du fragment sanglant et l'envoya à New York pour analyse. Comme il ne voulait pas influencer les résultats de l'examen, il décida de cacher à l'équipe de scientifiques l'origine de l'échantillon. L'un de ces scientifiques était le réputé cardiologue et pathologiste médico-légal, le Dr Frederic Zugiba. Il détermina que la substance analysée était de la véritable chair et du vrai sang contenant de l'ADN humain. Il déclara que :
« la matière analysée est un fragment du muscle du cœur qui se trouve dans la paroi du ventricule gauche, près des valves. Ce muscle est responsable de la contraction du cœur. On doit se rappeler que le ventricule gauche du cœur agit comme une pompe qui envoie le sang à travers tout le corps. Le muscle cardiaque est dans un état d'inflammation et contient un nombre important de globules blancs. Ceci indique que le cœur était vivant au moment où l'échantillon a été prélevé. J'affirme que le cœur était vivant étant donné que les globules blancs meurent en dehors d'un organisme vivant. Ils ont besoin d'un organisme vivant pour les maintenir. Donc, leur présence indique que le cœur était vivant quand l'échantillon a été prélevé. Par ailleurs, ces globules blancs avaient pénétré les tissus, ce qui indique d'autant plus que le cœur avait été soumis à un stress intense, comme si son propriétaire avait été battu sévèrement au niveau de la poitrine. »
Deux Australiens, le journaliste Mike Willesee et le juriste Ron Tesoriero, furent les témoins de ces tests. Connaissant l'origine de l'échantillon, ils étaient sidérés par la déclaration du Dr Zugiba. Mike Willesee demanda au scientifique combien de temps les globules blancs auraient pu rester vivants s'ils provenaient de tissus humains conservés dans de l'eau. Le Dr Zugiba lui répondit qu'ils auraient cessé d'exister au bout de quelques minutes. Le journaliste révéla alors au docteur que la substance d'où provenait l'échantillon avait d'abord été conservée dans de l'eau ordinaire pendant un mois et qu'ensuite, pendant trois ans, elle avait été conservée dans un récipient d'eau déminéralisée, et c'est seulement après ce temps qu'un échantillon avait été prélevé pour analyse. Le Dr Zugiba était très embarrassé pour prendre ce fait en considération. Il déclara qu'il n'y avait aucun moyen d'expliquer ce fait scientifiquement. Aussi le Dr Zugiba demanda-t-il :
« Vous devez m'expliquer une chose : si cet échantillon provient d'une personne morte, alors comment se peut-il que pendant que je l'examinais, les cellules de l'échantillon étaient en mouvement et pulsaient ? Si ce cœur provient de quelqu'un qui est mort en 1996, comment peut-il être toujours en vie ? »
Alors seulement Mike Willesee révéla au Dr Zugiba que l'échantillon analysé provenait d'une Hostie consacrée (du pain blanc sans levain) qui s'était mystérieusement transformée en de la chair humaine sanglante. Ahuri par cette information, le Dr Zugiba répondit :
« Comment et pourquoi une Hostie consacrée peut changer son caractère et devenir de la chair et du sang humains vivants, cela restera un inexplicable mystère pour la science - un mystère totalement au-delà de sa compétence. »
Ensuite le Dr Ricardo Castanon Gomez prit des dispositions pour que les rapports du laboratoire établis à la suite du miracle de Buenos Aires soient comparés à ceux élaborés aprèsle miracle de Lanciano, encore une fois sans révéler l'origine des échantillons de test. Les experts qui procédèrent à cette comparaison conclurent que les deux rapports des laboratoires avaient analysé des échantillons de tests provenant de la même personne. Ils signalèrent encore que les deux échantillons révélaient un sang de type « AB » positif. Ce sang porte les caractéristiques d'un homme qui est né et qui a vécu au Moyen Orient.
Seule la foi dans l'extraordinaire action de Dieu donne la réponse raisonnable ! Dieu veut que nous soyons conscients qu'Il est vraiment présent dans le mystère de l'Eucharistie. Le miracle eucharistique de Buenos Aires est un signe extraordinaire attesté par la science. A travers lui Jésus désire réveiller en nous une foi vivante en Sa Présence Réelle dans l'Eucharistie, réelle et non pas symbolique. C'est seulement avec les yeux de la foi et non pas avec nos yeux humains, que nous Le voyons sous l'apparence du pain et du vin consacrés. Dans l'Eucharistie Jésus nous voit et nous aime et désire nous sauver."

http://www.loamagazine.org/nr/the_main_topic/eucharistic_miracle_in_buenos.html
avatar
Myriamis
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 21/03/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Rémi le Mar 18 Juin 2013 - 20:51

Merveilleux, un signe pour les incroyants et pour les chrétiens protestant qui ne croient pas en la transsubstantiation continuelle et une confirmation de plus pour ceux qui y croient déjà.

Gloire à Dieu adoration

_________________
Mon site Web : Garde des trois Blancheurs

Pour la défense de notre Église, une, sainte, catholique et apostolique
avatar
Rémi
Admin
Admin

Masculin Date d'inscription : 08/02/2008
Localisation : Canada, Québec

http://triumcandorumcustodia.org/index.html

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Amazone le Jeu 20 Juin 2013 - 0:22


Magnifique je t\'aime Gloire à Dieu cheers InNominePatris

Véritable Miracle qui devrait convaincre les égarés mais il y a déjà tellement de Miracles, et même avec les preuves sous le nez, ça ne suffit pas...

_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Pistoleiro1 le Dim 30 Juin 2013 - 9:17

C'est beau...et notre pape en a ete temoin.

Quelle autre miracle faudra-t-il pour que l'on voit que Dieu existe et qu'il nous aimes...
avatar
Pistoleiro1

Date d'inscription : 16/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Amazone le Jeu 15 Aoû 2013 - 15:48


Une vidéo mais ce n'est pas en français :

https://www.youtube.com/watch?v=gC7RPJC4uDA&feature=youtu.be


_________________
23 Alors si quelqu'un vous dit: Le Christ est ici, ou: Il est là; ne le croyez point.   24 Car de faux christs et de faux prophètes s'élèveront et feront de grands signes et des prodiges, pour séduire les élus mêmes, s'il était possible.   25 Voilà, je vous l'ai prédit.   26 Si donc on vous dit: Le voici dans le désert; n'y allez point: Le voici dans des lieux retirés; ne le croyez point. (Matthieu 24)  
avatar
Amazone
Modérateur
Modérateur

Féminin Date d'inscription : 31/12/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Pistoleiro1 le Sam 14 Sep 2013 - 21:57

Le video termine a 7m43 sur les 9m53...ou..devrais-je dire bug.

Si j'ai bien compris le sang qui etaits dans l'hostie provenais du ventricule gauche d'une personne et en 1999 le sang etait encore en vie, comme si le coeur de la personne battait encore...mais scientifiquement le sang...ou les globules..meurt apres 15 minutes...c'etait comme dans un autres miracles dans le passer...et dans se miracle... le sang de cet hostie miraculeux provenant du passer venait de la meme personne...

Wow....non mais WOW!!!

Je me poses seulement une question....pourquoi du sang? Es ce a cause de la souffrance de l'humanite? Es ce a cause de la souffrance que nous portons...chacun de nous?
avatar
Pistoleiro1

Date d'inscription : 16/03/2010

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Aigue-marine le Dim 5 Jan 2014 - 18:12

C'est effectivement un miracle très surprenant.

Impressionnant en tout cas ...

Je pense que ça peut remettre en questions certaines personnes qui doutent.


Aigue-marine

Date d'inscription : 25/12/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Dim 5 Jan 2014 - 18:39

@Pistoliero1

C'est le Sang du Christ souffrant, portant les péchés de l'humanité entière...y compris les nôtre! C'est le Précieux Sang qui nous sauve de l'enfer et nous ouvre les portes de l'Éternité!
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Joseph le Lun 6 Jan 2014 - 14:52

Pistoliero1
si tu as reçu hier a la Messe , la Sainte Hostie , alors tu as reçu en communion avec tous les fideles de la terre, le meme sang et le meme corps du Christ que celui de ce Miracle; le Christ est réellement présent dans l'Hostie consacrée. Quand on en prend conscience , c'est merveilleux car on sait que Dieu est en nous , uni a nous dans la chair et dans l'ame, et on est LUI et IL est nous; alors nous pouvons parler au Pere eternel en etant Jesus . Si tu en prends conscience tu auras Jésus prés de toi chaque seconde de ta vie, et tu feras des merveilles comme il l'a promis lui meme.
avatar
Joseph

Date d'inscription : 18/04/2008

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Lun 6 Jan 2014 - 17:01

@Joseph

Amen!
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Ven 10 Jan 2014 - 9:01

Shocked scratch prodigieux !
2 questions me viennent à l'esprit :
1) " Ce sang porte les caractéristiques d'un homme qui est né et qui a vécu au Moyen Orient".
question : Est ce le groupe sanguin (AB+) qui fournit ces caractéristiques ? Sinon , quelle autre propriété sanguine ?
2)"J'affirme que le cœur était vivant étant donné que les globules blancs meurent en dehors d'un organisme vivant. Ils ont besoin d'un organisme vivant pour les maintenir. Donc, leur présence indique que le cœur était vivant quand l'échantillon a été prélevé. Par ailleurs, ces globules blancs avaient pénétré les tissus, ce qui indique d'autant plus que le cœur avait été soumis à un stress intense, comme si son propriétaire avait été battu sévèrement au niveau de la poitrine».
question : Le cœur vivant quand l'échantillon a été prélevé est supposé être le cœur de Jésus ; le cœur de Jésus avant qu'il ne se soumette au pouvoir de la mort ou le cœur de Jésus après qu'il ait vaincu la mort ?
S'il s'agit du cœur de Jésus vivant crucifié , il me semble que ce miracle ne confirme pas la transsubstantiation du pain en corps glorieux du Christ ressuscité.

colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Titi le Ven 10 Jan 2014 - 9:12

Par rapport à la 2e question, je dirais que même si on parle du corps de Jésus après qu'il ait vaincu la mort, ça n'exclue pas qu'il aie gardé les séquelles de sa passion, d'où la présence de globules blancs ayant pénétré les tissus qui indique la soumission du cœur à un stress intense lors de sa flagellation.
avatar
Titi

Date d'inscription : 28/09/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Ven 10 Jan 2014 - 14:54

@Colchique

Je vous cite:

"S'il s'agit du cœur de Jésus vivant crucifié , il me semble que ce miracle ne confirme pas la transsubstantiation du pain en corps glorieux du Christ ressuscité."

À chaque consécration le prêtre refait le geste de Jésus. À chaque messe, nous nous remémorons Sa Passion. Pour moi, par ce miracle Dieu a voulu faire un rappel aux Hommes des souffrances insupportables que Son Fils a enduré afin d'expier nos péché.

avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Ven 10 Jan 2014 - 18:15

@Titi a écrit:Par rapport à la 2e question, je dirais que même si on parle du corps de Jésus après qu'il ait vaincu la mort, ça n'exclue pas qu'il aie gardé les séquelles de sa passion, d'où la présence de globules blancs ayant pénétré les tissus qui indique la soumission du cœur à un stress intense lors de sa flagellation.
 scratch 
Les stigmates visibles au cénacle après la résurrection de Jésus prouvent qu'il avait gardé des séquelles de sa passion et de sa mort (son côté percé).
D'après l'exposé de Myriamis :"... les globules blancs meurent en dehors d'un organisme vivant. Ils ont besoin d'un organisme vivant pour les maintenir..."
Pendant la période du vendredi soir au dimanche matin , l' organisme de Jésus n'était plus vivant.
Je pense que Myriamis a tiré argument de la présence de globules blancs précisément pour faire valoir que le miracle est en rapport avec la passion de Jésus quand il l'a soufferte.
Le corps glorieux du Christ ressuscité n'est plus passible ; la présence de globules blancs serait (me semble t-il) incompatible avec la régénération de son organisme significative de son impassibilité irréversible.
A+

colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Ven 10 Jan 2014 - 18:32

@jaimedieu a écrit:@Colchique

Je vous cite:

"S'il s'agit du cœur de Jésus vivant crucifié , il me semble que ce miracle ne confirme pas la transsubstantiation du pain en corps glorieux du Christ ressuscité."

À chaque consécration le prêtre refait le geste de Jésus. À chaque messe, nous nous remémorons Sa Passion. Pour moi, par ce miracle Dieu a voulu faire un rappel aux Hommes des souffrances insupportables que Son Fils a enduré afin d'expier nos péché.  

Dont acte : ce miracle est en rapport avec les souffrances de la passion , et non pas en rapport avec les séquelles de ces souffrances , encore moins en rapport avec l'impassibilité irréversible du Christ ressuscité.
A+

colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Ven 10 Jan 2014 - 20:22

@Colchique

Que pensez-vous ds Saints et Saintes qui ont reçus les stigmates?

Personnellement, j'interprète ce miracle comme un renouvellement continuel de la Passion du Christ, puisque les Hommes le crucifient encore régulièrement par leurs action, leur paroles et leurs omissions...autrement dit pour moi ce miracle est avant tout un message à l'intention des croyants et surtout des prêtres qui font la consécration et prennent la communion en "habitude", l'objectif étant plutôt de méditer en profondeur sur l'action sacrée de l'Eucharistie.

Je doute fort que cet évènement miraculeux ait eu pour but le questionnement de "l'impassibilité" du Christ, de disserter au premier degré sur le fait que le morceau de chair était vivant, mais plutôt se de saisir le message sous-jacent à la manifestation.
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Ven 10 Jan 2014 - 20:28

Seule la foi dans l'extraordinaire action de Dieu donne la réponse raisonnable ! Dieu veut que nous soyons conscients qu'Il est vraiment présent dans le mystère de l'Eucharistie. Le miracle eucharistique de Buenos Aires est un signe extraordinaire attesté par la science. A travers lui Jésus désire réveiller en nous une foi vivante en Sa Présence Réelle dans l'Eucharistie, réelle et non pas symbolique. C'est seulement avec les yeux de la foi et non pas avec nos yeux humains, que nous Le voyons sous l'apparence du pain et du vin consacrés. Dans l'Eucharistie Jésus nous voit et nous aime et désire nous sauver."

Pour lire l'article au complet:

http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2013/06/miracle-eucharistique-%C3%A0-buenos-aires.html
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Ven 10 Jan 2014 - 20:50

Extrait de l'explication de la liturgie Eucharistique:

"LA CONSECRATION : on réactualise ce qui s’est passé le soir du jeudi saint : ceci est mon corps, ceci est mon sang, faites ceci en mémoire de moi et le vendredi saint : la mort du Christ sur la Croix (par exemple, le Padre Pio revivait lors de chaque messe la passion du Christ et du sang coulait de ses stigmates ; pour le saint curé d’Ars, sa spiritualité est nourrie du mystère de la Croix rendue présente sur l’autel à chaque messe). Il ne s’agit pas uniquement de se souvenir de ce que Jésus a fait mais de réactualiser ce que Jésus a fait le jeudi saint et a vécue le vendredi saint. "

Pour le texte dans son intégralité:

http://prierecatholique.free.fr/fiches/3messe-1.html#eucharistique
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Sam 11 Jan 2014 - 17:42

réactualiser ce que Jésus a fait le jeudi saint et a vécue le vendredi saint. "
@jaimedieu a écrit:Extrait de l'explication de la liturgie Eucharistique:

"LA CONSECRATION : on réactualise ce qui s’est passé le soir du jeudi saint : ceci est mon corps, ceci est mon sang, faites ceci en mémoire de moi et le vendredi saint : la mort du Christ sur la Croix (par exemple, le Padre Pio revivait lors de chaque messe la passion du Christ et du sang coulait de ses stigmates ; pour le saint curé d’Ars, sa spiritualité est nourrie du mystère de la Croix rendue présente sur l’autel à chaque messe). Il ne s’agit pas uniquement de se souvenir de ce que Jésus a fait mais de réactualiser ce que Jésus a fait le jeudi saint et a vécue le vendredi saint. "

Merci pour ces précisions , qui ne m'étaient pas totalement inconnues.
Je ne vais pas gloser à perte de vue et prendre le risque de vous blesser.
Personnellement , les miracles (en dehors des miracles de Jésus) alimentent ma réflexion et j'avoue que ma 1ere réaction est le doute , tant il y a eu de "miracles" qui n'étaient que des subterfuges savamment orchestrés ((hélas ! à une certaine époque où les monastères se chapardaient les reliques , ou bien quand il fallait activer la canonisation d'un saint "patron").
Je pense donc qu'il n'est pas interdit (il est même souhaitable) de faire preuve de discernement avant de prêter foi à des phénomènes extraordinaires (une vierge qui pleure...etc) , et je ne vous apprendrai rien en vous disant que la hiérarchie fait preuve d'une extrême prudence à ce sujet , pour ne pas être désavouée a posteriori.
Pour faire preuve de discernement , l'examen de la cohérence intellectuelle n'est pas inutile , notamment s'agissant de concepts qui ne doivent pas s'avérer antinomiques.
Au lieu de voir des miracles partout avec la bienheureuse foi du charbonnier qui n'est pas exempte de superstition , je pense qu' un "honnête homme" est fondé d'exercer son esprit critique en toutes circonstances (je ne confonds pas esprit critique et esprit de contradiction).
Ainsi , quand vous parlez de "réactualiser ce que Jésus a fait le jeudi saint et a vécu le vendredi saint" , je ne peux m'empêcher de remarquer que l'actualisation du sacrifice de la croix (sacrifice qui fut mortifère) est la définition de la Messe , qui a pour effet de rendre présent le Christ qui ne peut plus mourir , comme si , dans la réalité vécue par Jésus , il avait vaincu la mort en mourant sur la croix , alors qu'il l'a vaincue en ressuscitant le dimanche qui a succédé au jour de sa mort.
Quant aux stigmates qui préludent à une reconnaissance officielle des mérites des personnes qui les portent , je pense que notre Seigneur peut ainsi conférer une grâce particulière à des esprits particulièrement compatissants à ses souffrances. Toutefois , nos connaissances relatives au cerveau humain étant très réduites , on ne peut pas objectivement renoncer à admettre un jour qu'il puisse s'agir de phénomènes extrêmement complexes d'autosuggestion. Je ne le crois pas , mais le doute ne peut pas être évacué dans l'absolu à notre époque.
A+

colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Sam 11 Jan 2014 - 18:46

@Colchique

Je vous rejoins parfaitement concernant votre prudence, puisque personnellement je ne suis pas une "fan" des manifestations extraordinaires. "Bienheureux ceux qui auront cru sans avoir vu!" nous dit Jésus.

Je ne me suis jamais réellement intéressée aux apparitions, cela ne m'attire pas. Je préfère me nourrir de la Parole de Dieu et d'étudier la vie des Saints. Je préfère de loin la pratique spirituelle de Saint-Benoît pour les laïques d'aujourd'hui, à partir d'un livre récemment publié.

Ce qui m'attire le plus sont les différents "chemins" ou "petites voies" qu'ont découverts les Saints et Saintes qui ont vécu avant nous pour atteindre cette complicité avec Dieu, cette intimité que je désire tant.

Si je suis intervenue à propos de cet évènement particulier, c'est principalement parce que notre bon Pape a été témoin direct de cette manifestation et que je me suis "servie" de celle-ci pour méditer plus profondément le mystère Eucharistique, et ce, par la prière...

Union de prière  Rosaire 
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Dim 12 Jan 2014 - 9:25

@jaimedieu a écrit: Je préfère me nourrir de la Parole de Dieu et d'étudier la vie des Saints. Je préfère de loin la pratique spirituelle de Saint-Benoît pour les laïques d'aujourd'hui, à partir d'un livre récemment publié.
Union de prière  Rosaire 
Vous avez touché mes cordes sensibles : la Parole de Dieu et le culte marial.
S'agissant des stigmates , j'ai oublié de vous faire part de ce qui me semble constituer une anomalie :
l'enclouage au creux des mains (les stigmates)ne concorde pas avec l'enclouage par les poignets (le linceul de Turin).
 bye 


colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Dim 12 Jan 2014 - 15:45

@Colchique

Selon moi, cela n'a pas d'importance. Tous les Saints stigmatisés, il en a eu plusieurs, ont eu des saignements dans les paumes. Ce que je retiens c'est que ceux-ci vivaient la Passion de Notre Seigneur dans tout leur corps, ceux-ci la revivait, littéralement. Padre Pio a revécu la Sainte Passion à tous les vendredis, durant 50 ans!

Il n'aimait pas montrer ses stigmates. Lorsqu'on lui demandait pourquoi, il répondait:"j'ai honte"! Pour Padre Pio, les stigmates était un rappel que le Christ était mort pour ses péchés...

Lorsque la Vierge est apparut à Fatima, elle était vêtue "très bellement" selon les enfants.

Une question maintenant: croyez-vous que la Vierge est "vêtue" de cette manière là où elle est?  Wink 
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Lun 13 Jan 2014 - 16:37

@jaimedieu a écrit:@Colchique

Selon moi, cela n'a pas d'importance.
La vérité n'y trouve pas son compte. N'est-il pas complaisant de négliger une topographie qui discrédite l'une des 2 concrétisations de la passion ?



Lorsque la Vierge est apparut à Fatima, elle était vêtue "très bellement" selon les enfants.

Une question maintenant: croyez-vous que la Vierge est "vêtue" de cette manière là où elle est?  Wink 
  Laughing  Je ne connais pas le vestiaire du ciel !
 bye 


colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Lun 13 Jan 2014 - 16:57

Il ne s'agit pas ici de "négligence, mais de compréhension, disons, à un autre degré. C'est pourquoi j'ai cité en exemple les vêtements de la Vierge.

Ma compréhension est que le Seigneur désire que l'on s'attarde plutôt à la signification "spirituelle" de ces manifestations, plutôt qu'à "rationaliser" la manifestation proprement dite. Pour affirmer cela je reprends un texte cité précédemment:

"Seule la foi dans l'extraordinaire action de Dieu donne la réponse raisonnable ! Dieu veut que nous soyons conscients qu'Il est vraiment présent dans le mystère de l'Eucharistie. Le miracle eucharistique de Buenos Aires est un signe extraordinaire attesté par la science. A travers lui Jésus désire réveiller en nous une foi vivante en Sa Présence Réelle dans l'Eucharistie, réelle et non pas symbolique. C'est seulement avec les yeux de la foi et non pas avec nos yeux humains, que nous Le voyons sous l'apparence du pain et du vin consacrés. Dans l'Eucharistie Jésus nous voit et nous aime et désire nous sauver."

Je doute fort que l'Église erre lorsqu'elle reconnaît les stigmates des Saints (Saint-Thérèse d'Avila, Saint-Jean de la Croix, Sainte-Rita, Padre Pio, Saint-François d'Assise et bien d'autres).

Jamais, à ma connaissance, le Magistère de l'Église n'a remis en questions la "position" corporelle de ces manifestations, celles-ci étant secondaire en regard au message contenu dans celles-ci.

Ceci dit, l'Église n'oblige personne à "s'attarder" aux manifestations miraculeuses, ni aux apparitions. Nous sommes libres de nous y attarder ou non, le principal étant de les "recevoir" dans une perspective d'approfondissement de notre foi.

avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Lun 13 Jan 2014 - 17:37

@jaimedieu a écrit:Il ne s'agit pas ici de "négligence, mais de compréhension, disons, à un autre degré.
Vous comprenez à un degré supérieur qui n'est pas accessible à ma raison  Wink 

Je doute fort que l'Église erre lorsqu'elle reconnaît les stigmates des Saints (Saint-Thérèse d'Avila, Saint-Jean de la Croix, Sainte-Rita, Padre Pio, Saint-François d'Assise et bien d'autres).
Certes ; mais dans ce cas , il me semblerait cohérent de douter fort de l'authenticité du linceul : Il est impossible que , véritablement , Jésus ait été encloué à la fois dans la paume des mains et dans les poignets.
La foi et la raison ne sont pas incompatibles ; il parait même que les 2 sont nécessaires pour "appréhender" correctement les mystères de notre religion.
 bye 

colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Lun 13 Jan 2014 - 18:00

Je ne voulait pas vous offenser en mentionnant que je comprenait ces manifestations à un autre degré. Je crois que je me suis mal exprimé et je vous prie de m'en excuser. Ce que je voulais dire c'est que je porte plutôt attention au message contenu dans celles-ci.

Je sais parfaitement que la Foi et la raison, tel que Saint-Thomas d'Aquin l'explique si bien, sont loin d'être incompatibles. Cependant je ne comprends pas les questionnements et les raisonnements de ce Saint de la même façon.
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par colchique le Mar 14 Jan 2014 - 9:18

@jaimedieu a écrit:
Je ne comprends pas les questionnements et les raisonnements de ce Saint de la même façon.
Très intéressant ; la diversité peut être enrichissante ; pouvez vous citer un exemple s.v.p ?
 bye 

colchique

Date d'inscription : 26/04/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Mar 14 Jan 2014 - 18:30

@colchique

Mon intérêt pour Saint Thomas d'Aquin et le même que pour Édith Stein, qui se sont tous deux intéressés aux corrélations entre la philosophie et la Théologie.

Pour Thomas d'Aquin, c'est son approche de la pensée philosophico-théologique qui m'intéresse et pour Édith Stein, son étude sur la phénoménologie. C'est leur approche à la fois philosophique et théologique qui m'interpelle et qui m'aide à approfondir ma foi.

Concernant la question des stigmates, je doute fort que les Saints qui ont vécu cette manifestation dans leur chair se sont arrêtés et questionnés sur les saignements issus de la paumes des mains, eux qui, pour la plupart, avaient lu et médité les enseignements des traités thomistes!

Pour terminer, libre à tous de comprendre les diverses manifestations miraculeuses reconnues par le Magistère de l'Église, puisque celles-ci ne constituent pas des dogmes.
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Pinocchio le Mer 15 Jan 2014 - 12:47

Merci à tous pour vos réflexions. Très intéressant!  Smile 

Pour ma part, je pense qu'il ne faut pas confondre le miracle en lui-même qui passe toujours (ou presque toujours) inaperçu avec la "preuve" du miracle. En l'occurrence, le vrai miracle n'est pas ce qui s'est passé à Buenos Aires mais la transubtantiation (le miracle des miracles) qui s'opère à chaque eucharistie.
En réalité, toute la Création qui est tirée du néant est un miracle permanent, mais pratiquement plus personne n'y prête la moindre attention!

Pinocchio

Masculin Date d'inscription : 25/11/2013

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par jaimedieu le Mer 15 Jan 2014 - 13:40

@Pinocchio

"En réalité, toute la Création qui est tirée du néant est un miracle permanent, mais pratiquement plus personne n'y prête la moindre attention! "

Très juste!!!  Smile 
avatar
jaimedieu

Féminin Date d'inscription : 02/03/2011
Age : 61
Localisation : Montréal, Québec Canada

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miracle eucharistique à Buenos Aires

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum