Le mardi de la 12e semaine du Temps Ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le mardi de la 12e semaine du Temps Ordinaire

Message par etienne lorant le Mar 25 Juin 2013 - 10:21

Livre de la Genèse 13,2.5-18.
Abraham était puissamment riche en troupeaux, en argent et en or. 
Loth, qui accompagnait Abram, avait également du petit et du gros bétail, et son propre campement. 
Le pays ne suffisait pas à les faire vivre, parce que leurs troupeaux étaient trop considérables pour qu'ils puissent rester ensemble. 
Il y eut des disputes entre les bergers d'Abram et ceux de Loth. 
Abram dit à Loth : « Surtout, qu'il n'y ait pas de querelle entre toi et moi, entre tes bergers et les miens, car nous sommes frères ! 
N'as-tu pas tout le pays devant toi ? Séparons-nous donc. Si tu vas à gauche, j'irai à droite, et si tu vas à droite, j'irai à gauche. » 
Loth regarda, et il vit que toute la région du Jourdain était bien irriguée. Avant que le Seigneur détruisît Sodome et Gomorrhe, elle était comme le jardin du Seigneur, comme le pays d'Égypte, quand on arrive au delta du Nil. Loth choisit pour lui toute la région du Jourdain et il partit vers l'est. C'est ainsi qu'ils se séparèrent. Abram resta dans le pays de Canaan, et Loth dans les villes de la région du Jourdain ; il poussa ses campements jusqu'à Sodome. Les gens de Sodome se conduisaient mal, et ils péchaient gravement contre le Seigneur. 
Après le départ de Loth, le Seigneur dit à Abram : « Lève les yeux et regarde, de l'endroit où tu es, regarde vers le nord et le midi, vers l'orient et l'occident. Tout le pays que tu vois, je te le donnerai, à toi et à ta postérité, pour toujours. Je rendrai nombreuse ta postérité, autant que la poussière sur le sol : si l'on pouvait compter les grains de poussière, on pourrait compter tes descendants ! Va ! Parcours le pays dans toute son étendue : c'est à toi que je vais le donner. »  Abram déplaça son campement et alla s'installer aux chênes de Mambré, près d'Hébron ; et là, il dressa un autel au Seigneur. 

Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 7,6.12-14.
Comme les disciples s'étaient rassemblés autour de Jésus sur la montagne, il leur disait : " Ce qui est sacré, ne le donnez pas aux chiens; vos perles, ne les jetez pas aux cochons, pour éviter qu'ils les piétinent puis se retournent pour vous déchirer. Donc, tout ce que vous voudriez que les autres fassent pour vous, faites-le pour eux, vous aussi, voilà ce que dit toute l'Écriture : la Loi et les Prophètes. 
« Entrez par la porte étroite. Elle est grande, la porte, il est large, le chemin qui conduit à la perdition ; et ils sont nombreux, ceux qui s'y engagent. Mais elle est étroite, la porte, il est resserré, le chemin qui conduit à la vie ; et ils sont peu nombreux, ceux qui le trouvent. 

Cy Aelf, Paris

L'histoire de Lot et d'Abram nous montrent deux frères devenus riches au point de se gêner l'un l'autre. Pour qu'il ne survienne pas de luttes entre eux, Abram propose donc à Lot qu'ils aillent chacun de leur côté. Et Lot regarde avec envie  terres fertiles irriguées par le Jourdain; la proximité d'une ville païenne appelée Sodome ne le dérange aucunement du point de vue commercial. Il n'y a pas de mal à vendre de la viande et de la laine et d'acheter des graines pour semer et gagner plus encore. C'est la même logique du "toujours plus" qui entraîne, encore aujourd'hui (et comment !) les hommes d'affaire de notre temps. 
Mais Abram est différent. En proposant à son frère de choisir le premier, il sait bien que celui-ci ne lui laissera pas la meilleure part - du moins la meilleure part "visible" de qui peut se gagner sur la terre. 
Abram a choisi Dieu d'abord, "Dieu premier servi !, "et c'est du fait de ce choix  qu'il reçoit la meilleure part. Pourtant, pour le reste du monde,  cette meilleure part, ce n'est rien qu'une promesse, il n'y a rien de concret, c'est un contrat écrit sur du vent !

Tel est aussi ce que Jésus propose: de garder la Loi en se mettant au service d'autrui, puis de le suivre jusque dans le Royaume.
 
Pour les juifs du temps de Jésus, les chiens et les cochons sont des animaux impurs. Et donc, donner ses perles à des cochons, c'est dévoiler son coeur de façon très imprudente à des hommes impurs, avides et dangereux. Pour faire le bien, il n'est pas nécessaire de s'exposer à ceux qui aiment le mal et vivent du mal. De sorte qu'en effet, elle est bien étroite la porte à franchir et il est resserré le chemin qui conduit à la Vie. Ne sommes-nous pas comme ces funambules qui marchent sur un fil ? Or le fil qui conduit au Royaume et sur lequel nous avançons, pas à pas, ne cesse de s'élever !... Mais ayons bon courage, car une main invisible - et infaillible, nous soutiendra !

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum