Fête de sainte Brigitte de Suède, copatronne de l'Europe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Fête de sainte Brigitte de Suède, copatronne de l'Europe

Message par etienne lorant le Lun 22 Juil 2013 - 17:30

Lettre de saint Paul Apôtre aux Galates 2,19-20.
Grâce à la Loi (qui a fait mourir le Christ) j'ai cessé de vivre pour la Loi afin de vivre pour Dieu. Avec le Christ, je suis fixé à la croix : je vis, mais ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi. Ma vie aujourd'hui dans la condition humaine, je la vis dans la foi au Fils de Dieu qui m'a aimé et qui s'est livré pour moi.

Évangile de Jésus Christ selon saint Jean 15,1-8.
À l'heure où Jésus passait de ce monde à son Père, il disait à ses disciples : « Moi, je suis la vraie vigne, et mon Père est le vigneron.
Tout sarment qui est en moi, mais qui ne porte pas de fruit, mon Père l'enlève ; tout sarment qui donne du fruit, il le nettoie, pour qu'il en donne davantage.
Mais vous, déjà vous voici nets et purifiés grâce à la parole que je vous ai dite :
Demeurez en moi, comme moi en vous. De même que le sarment ne peut pas porter du fruit par lui-même s'il ne demeure pas sur la vigne, de même vous non plus, si vous ne demeurez pas en moi.
Moi, je suis la vigne, et vous, les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure, celui-là donne beaucoup de fruit, car, en dehors de moi, vous ne pouvez rien faire.
Si quelqu'un ne demeure pas en moi, il est comme un sarment qu'on a jeté dehors, et qui se dessèche. Les sarments secs, on les ramasse, on les jette au feu, et ils brûlent.
Si vous demeurez en moi, et que mes paroles demeurent en vous, demandez tout ce que vous voudrez, et vous l'obtiendrez. Ce qui fait la gloire de mon Père, c'est que vous donniez beaucoup de fruit : ainsi, vous serez pour moi des disciples. »



Cy Aelf, Paris

Sainte Brigitte de Suède est vénérée car elle a su mener une vie sainte dans le cadre de ses responsabilités publiques et de sa vie d’épouse, de mère de huit enfants, et dans sa vie religieuse jusqu'à sa mort.On a de cette sainte des Révélations, qui furent mises en écrit par le moine Pierre, prieur d'Alvastre ; elles ont été imprimées à Rome en 1455, et traduites en français sous le titre de Prophéties merveilleuses de Sainte Brigitte, Lyon, 1536. Les apparitions, extases et locutions ont été approuvées par trois papes et par le Concile de Bâle de 1436, et leur absolue authenticité et véracité a été confirmée par le pape Jean-Paul II

De l'histoire de sainte Brigitte, comme de la premièe lecture de saint Paul et de l'Evangile, il est possible de conclure que tout âme qui en Dieu est nourrie de sainteté et rendue capable d'accomplir toutes sortes de choses, même si cette âme serait comme le dit saint Paul, fixée sur la croix avec le Christ.

Peu importent en définitive que nous soyons nés de parents pauvres ou riches, que nous soyons en bonne ou en mauvaise santé, que nous ayons fait des études ou pas puisque: "Ce n'est plus moi, c'est le Christ qui vit en moi", comme dit saint Paul. Dans le cas de sainte Brigitte de Suède, lorsqu'on découvre sa vie, on peut en effet conclure qu'elle fut la même personne, mais animée complètement par le Christ.

Je conçois que c'est possible, bien sûr,  mais cela demeure un grand mystère, car le Seigneur ne force pas notre volonté, il ne fait pas de nous des robots et nous demeurons libres. Il y a échange, à tout moment et en toute occasion. L'intitiative vient d'abord du disciple : "si vous demeurez en moi" précède "et que je demeure en vous". Il y a donc un apprentissage conscient du disciple qui cherche à mieux "adhérer" à son Maître - et c'est ensuite que le Maître accomplit par lui une multitude d'oeuvres.

C'est une bonne occasion pour que chacun(e) d'entre nous se pose la question de savoir dans quelle mesure "je demeure dans le Christ et le Christ demeure en moi".  

J'avoue n'avoir pas le sentiment d'avoir accompli grand chose, si ce n'est de témoigner de ma conversion. En quoi suis-je miséricordieux, je ne le sais pas, car je me dis qu'essayer de prendre des notes de tel ou tel petit évènement, serait aussi en perdre l'éventuel méride. Cependant, j'ai reçu du Seigneur de dire souvent cette parole : "Qu'il m'en soit fait, Seigneur, non comme je veux, mais comme Toi, tu veux.


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum