Le jour du grand pardon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le jour du grand pardon

Message par etienne lorant le Sam 3 Aoû 2013 - 9:34

Le samedi de la 17e semaine du temps ordinaire

Livre du Lévitique 25,1.8-17.

Le Seigneur adressa la parole à Moïse sur le mont Sinaï :
« Vous compterez sept semaines d'années, c'est-à-dire sept fois sept ans, quarante-neuf ans.
Le dixième jour du septième mois, en la fête du Grand Pardon, vous ferez retentir la trompette pour les acclamations ; ce jour-là, vous sonnerez de la trompette dans tout le pays.
Vous ferez de cette cinquantième année une année sainte, et vous proclamerez la libération pour tous les habitants du pays. Ce sera pour vous le jubilé : chacun de vous rentrera dans ses biens, chacun de vous retournera dans sa famille.
Cette cinquantième année sera pour vous une année jubilaire : vous ne ferez pas les semailles, vous moissonnerez le grain qui aura poussé tout seul, vous vendangerez la vigne en broussaille.
Le jubilé sera pour vous une année sainte, vous mangerez ce qui pousse dans les champs.
En cette année jubilaire, chacun de vous rentrera dans ses biens.
Si tu dois vendre ou acheter dans l'intervalle, ne fais aucun tort à ton frère.
Celui qui achète tiendra compte des années écoulées depuis le jubilé ; celui qui vend tiendra compte des années qui restent à courir.Plus il restera d'années, plus tu augmenteras le prix; moins il en restera, plus tu réduiras le prix, car la vente se fait d'après le nombre des récoltes.
Tu ne feras aucun tort à ton prochain, tu craindras ton Dieu, je suis le Seigneur votre Die
u.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 14,1-12.
En ce temps-là, Hérode, prince de Galilée, apprit la renommée de Jésus
et dit à ses serviteurs : « Cet homme, c'est Jean le Baptiste, il est ressuscité d'entre les morts, et voilà pourquoi il a le pouvoir de faire des miracles. »
Car Hérode avait fait arrêter Jean, l'avait fait enchaîner et mettre en prison, à cause d'Hérodiade, la femme de son frère Philippe. En effet, Jean lui avait dit : « Tu n'as pas le droit de vivre avec elle. »
Hérode cherchait à le mettre à mort, mais il eut peur de la foule qui le tenait pour un prophète.
Lorsque arriva l'anniversaire d'Hérode, la fille d'Hérodiade dansa devant tout le monde, et elle plut à Hérode. Aussi s'engagea-t-il par serment à lui donner tout ce qu'elle demanderait.
Poussée par sa mère, elle dit : « Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean le Baptiste. »
Le roi fut contrarié, mais à cause de son serment et des convives, il commanda de la lui donner.
Il envoya décapiter Jean dans la prison.La tête de celui-ci fut apportée sur un plat et donnée à la jeune fille, qui l'apporta à sa mère. Les disciples de Jean arrivèrent pour prendre son corps, l'ensevelirent et allèrent en informer Jésus.



Cy Aelf, Paris

Est-ce pour Hérode comme le jour du Grand Pardon ? Fera-t-il droit à Jean-Baptiste en ne cherchant pas à causer du tort à Jésus - puisqu'il se dit : "C'est Jean-Baptiste ressuscité ?"  Le fait est qu'il craint Jésus à cause des miracles qui accompagnent son passage dans les villes et les villages du pays. Mais Hérode est un homme partagé, un homme faible, même: car il n'est pas même capable de contrôler ses émotions.  Jean-Baptiste, il l'a fait égorger simplement pour complaire à une danseuse et à sa mère, laquelle n'était autre que la femme de son frère Philippe; Jean-Baptiste le lui reprochait et il l'écoutait, mais sans parvenir à une décision.

Même si nous ne sommes pas princes et rois, n'aurions-nous pas tous et toutes à nous poser la question du pardon ?  Devant Dieu, en un voeu secret, êtes-vous, et moi parmi tous, à décider d'un seul coup, à cause de la foi, de pardonner à tous ceux et toutes celles qui nous ont blessés ?
C'est la pensée que j'ai eue ce matin - et je me décide, oui, je pardonne, j'efface toutes les "ardoises". Par amour de Jésus, oui !   Mais est-ce possible ? Oui, ce l'est, car il me suffit de me ressouvenir de toutes les situations malheureuses dont je suis sorti, simplement parce que je me suis appuyé sur ma foi. En un mot comme en cent : 2013, l'année du Grand Pardon !

Ce partage est différent de tout ce que j'ai écrit depuis que j'ai commencé de partager mes petites méditations - et c'est un grand jour !

etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum