Le labeur des saints et la folie du monde

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le labeur des saints et la folie du monde

Message par etienne lorant le Mar 27 Aoû 2013 - 17:51

Le mardi de la 21e semaine du temps ordinaire

Première lettre de saint Paul Apôtre aux Thessaloniciens 2,1-8.

Frères, vous le savez bien vous-mêmes, notre venue chez vous n'a pas été inutile. Nous venions de souffrir et d'être insultés à Philippes, comme vous le savez ; nous avons cependant trouvé en notre Dieu l'assurance qu'il fallait pour vous annoncer, au prix de grandes luttes, l'Évangile de Dieu.
Et quand nous vous exhortions, nous n'étions pas au service de doctrines fausses, nous n'avions pas de motifs impurs, nous n'agissions pas par ruse.
En effet, pour nous confier l'Évangile, Dieu nous a mis à l'épreuve ; de même, aujourd'hui, il continue de mettre notre cœur à l'épreuve, si bien que nous parlons pour plaire non pas aux hommes, mais à Dieu.
Jamais, vous le savez, nous n'avons eu un mot de flatterie, jamais de motifs intéressés, Dieu en est témoin ; jamais nous n'avons recherché les honneurs, ni auprès de vous ni auprès des autres hommes, alors que nous aurions pu nous imposer en qualité d'Apôtres du Christ. Au contraire, avec vous nous avons été pleins de douceur, comme une mère qui entoure de soins ses nourrissons.
Ayant pour vous une telle affection, nous voudrions vous donner non seulement l'Évangile de Dieu, mais tout ce que nous sommes, car vous nous êtes devenus très chers.


Évangile de Jésus Christ selon saint Matthieu 23,23-26.
Jésus disait : " Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous payez la dîme sur la menthe, le fenouil et le cumin, mais vous avez négligé ce qu'il y a de plus grave dans la Loi : la justice, la miséricorde et la fidélité. Voilà ce qu'il fallait pratiquer sans négliger le reste.
Guides aveugles ! Vous enlevez le moucheron avec un filtre, et vous avalez le chameau !
Malheureux êtes-vous, scribes et pharisiens hypocrites, parce que vous purifiez l'extérieur de la coupe et de l'assiette, mais l'intérieur est rempli de cupidité et d'intempérance !
Pharisien aveugle, purifie d'abord l'intérieur de la coupe afin que l'extérieur aussi devienne pur.


Cy Aelf, Paris

De nouveau, dans ces textes, l'expérience des apôtres est mise en balance avec les façons de faire des pharisiens. Or, que pouvons-nous en dire ? D'un côté, les souffrances, les insultes, les luttes, les mises à l'épreuve semblent indispensables au succès de la mission. C'est que le message de l'Evangile se fonde non pas sur ce qui plaît aux oreilles, mais au contraire sur la condition pénible des hommes sur la terre - qui les poussent d'abord à s'en distraire quitte à tomber dans le péché. Et vous et moi, comme tous les hommes et toutes les femmes, savent également que l'état de pécheur, lui aussi, est la source d'une sensation pénible, parfois très douloureuse, et que l'on se sent assailli par le chagrin et les remords. Les récits de conversion n'en sont que plus émouvants, car la conversion emporte l'âme dans la joie du Père et dès lors, même la souffrance physique s'en trouve atténuée. Ne puis-je pas le dire, moi qui ai recherché d'abord la réussite dans le monde et n'ait trouvé que le malheur ? Or, à l'instant même de ma conversion, j'ai demandé au Seigneur de me laisser mourir pour garder intacte la joie puissante qui m'étreignait. Et je puis encore l'assurer du fait que c'est la délivrance de ma tabagie, le 13 mai 2004, soit quinze ans plus tard, qui m'a de nouveau entraîné dans la joie toute pure du soleil de Dieu - et cela durant tout un après-midi ! Malgré cela, je ne peux me vanter ce rien, car je vois le monde avec une inquiétude grandissante : le mal ne cesse d'enflammer beaucoup d'esprits.

Le malheur est bien sur les pharisiens et les scribes hypocrites qui n'en ont jamais fini de confondre le bien avec leur intérêt ! Oui, il faut les plaindre et plaindre les hypocrites de notre époque car ils agissent comme leurs ancêtres.

Ces prêtres du temple de Jérusalem qui négligent la justice, la miséricorde et la fidélité au profit d'une dîme ressemblent bel et bien aux financiers et aux politiciens de notre temps ! Ils promettent la jouissance du "tout-est-permis", et même la mort par euthanasie. Or, pour mieux forcer les consciences déjà blessées, ils font voter des lois qui violent la conscience. C'est ainsi qu'ils font se confondre l'ordre et le désordre. Ils vantent la jouissance sans limite, et ils ont pour slogan : "Après nous, les mouches !"

Les malheureux qui les écoutent se ruinent, non seulement en s'apauvrissant, mais jusqu'à ne plus pouvoir se détacher de leurs mauvaises pratiques. Je n'ai aucunement "forcé" les paroles du Seigneur : tant de coeurs ne sont plus animés que de cupidité et d'intempérance. Seigneur, délivre-nous !


etienne lorant

Date d'inscription : 25/11/2010

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum